Les ravages de la mégalocratie

Comment en est-on arrivé là? Jamais, depuis 1944, la France n’avait connu un tel désastre au sommet. Tout part de la désintégration de la vie politique. La crise de confiance des Français  remonte à quatre décennies environ. A l’origine, elle est liée à l’impuissance publique et la faillite des gouvernants, depuis le début des années 1980,  dans sur la lutte contre le chômage et l’insécurité. Elle s’aggrave par paliers (par exemple la déception de l’élection de Jacques Chirac après 1995). Elle s’est brutalement accélérée à partir de 2011 avec une série de grands scandales (DSK, Cahuzac). Elle atteint un premier stade paroxystique lors des présidentielles de 2017 avec le scandale autour de la candidature Fillon, l’explosion des partis politiques. De ce champ de ruines encore fumantes émerge la présidence Macron. Dès lors, la vanité d’un individu autoproclamé Jupiter s’impose sur les débris de la vie démocratique: l’intérêt général, le débat d’idées, la joute majorité/opposition, désormais anéantis. L’Assemblée nationale et le Gouvernement sont réduits au rôle de faire-valoir. Désertant l’idée même de bien commun, la vie politique se tourne vers l’exaltation du faux dieu engendré sur les ruines de la vie politique. Le bien de l’Etat et de la société, la réalité n’ont plus la moindre importance. Peu importe que la Nation s’effondre toujours un peu plus dans le déclin, le chaos, le nihilisme et la violence. Bien au contraire, la magnificence de l’idole se nourrit par contraste d’un désordre qu’il convient d’alimenter par les provocations en tout genre.  Un seul impératif: sublimer l’image élyséenne en vue de la perpétuation – la réélection – en donnant l’illusion de la « transformation » promise lors de sa campagne électorale. Mais de la supposée transformation à la véritable destruction, il n’y a qu’un pas. D’où une réforme des retraites, partie d’un délire des grandeurs, qui n’est plus, après un mois et demi de reculades et concessions, qu’un monstrueux saccage, une usine à gaz aux coûts astronomiques – comme le souligne le Conseil d’Etat lui-même –  et entraînant toujours plus la loin la France dans les profondeurs de l’abîme. Une priorité absolue sur laquelle tous les Français de droite, de gauche, du centre, devraient s’unir: en finir avec la mégalocratie qui achève de détruire notre malheureux pays.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

65 commentaires pour Les ravages de la mégalocratie

  1. carlo dit :

    @ citoyen
    « l’état n’est plus qu’une entité parasite, hors de contrôle, n’agissant plus au service de la population, mais uniquement pour assouvir ses propres besoins …  »
    Mais qu’un parlementaire rémunère un salarié avec de l’argent public pour un travail qu’il ne fait pas est chose parfaitement normale qui ne s’apparente en rien à du parasitisme …
    Comprenne qui pourra …

    J’aime

  2. Citoyen dit :

     » … avec le scandale autour de la candidature Fillon  »
    Eh oui, c’est bien un scandale. Un scandale organisé … qui est le point de départ du champ de ruine …
    Et contrairement à ce qu’affirme carlo plus bas, qui n’a pas tout compris, il ne pouvait pas fournir un emploi fictif à sa femme, puisqu’il la payait avec ses propres indemnités de parlementaires, qui de toute façon lui étaient dues, quelque soit l’usage qu’il en ferait … Qu’il paie sa femme avec, ou qu’il les garde pour lui, ne changeant rien à l’affaire ,… il ne faisait que les changer de poche !

    Aimé par 1 personne

  3. Janus dit :

    Décidément, le blog de l’avocat Régis de Castelnau est une véritable mine pour qui se pose les questions de la légitimité et de la légalité du pouvoir actuel. Le système étant totalement verrouillé avec notamment l’appui des oligarques, l’appui des forces de l’ordre et celui, complètement anormal, de la justice, nous ne pourrons pas espérer que l’équipe actuelle quitte le pouvoir de manière normale… https://www.vududroit.com/2020/01/emmanuel-macron-illegalite-illegitimite-et-imposture/

    Aimé par 1 personne

  4. Janus dit :

    Confirmation de ce que vous écrivez :https://www.vududroit.com/2020/01/emmanuel-macron-livresse-des-cimes-et-les-discours-coupables/
    Ce pouvoir est vraiment fétide.

    Aimé par 2 personnes

  5. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Il est bien évident que la chienlit actuelle qui, quoique les media en disent, ne cesse de s’aggraver devrait obtenir une réponse politique. Réponse prévue dans notre Constitution, qui pourrait prendre la forme soit d’une dissolution, soit d’un référendum.
    Or tout le monde sait que par le passé, les dissolutions ont conduit à la cohabitation, situation inacceptable pour Macron à l’ego surdimensionné.
    Et quant au référendum, Edouard Philippe a expliqué récemment pourquoi il ne pouvait en être question, disant en substance : avec 20% on peut gagner une élection, avec 49% un référendum, on le perd !
    P.S. Dans  » la crise de confiance des Français », ne pas oublier le référendum qui avait recueilli un NON massif de 54% des votes CONTRE la Constitution européenne, que Sarkozy s’était empressé de faire adopter par le Parlement dès son élection en 2007, ce qui constitue le faute originelle impardonnable du quinquennat de Sarkozy.

    Aimé par 1 personne

  6. Gerard Bayon dit :

    Juste pour rire un peu de cette bande de fous furieux qui nous gouvernent.

    Aimé par 4 personnes

    • souris grise dit :

      Bonsoir Gérard Bayon .

      Merci pour ce bol de rires .(le bol de rire est une histoire personnelle ).
      Amitié .
      Chris .

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Dans l’intérêt de la république, il serait souhaitable qu’ils subissent un dépistage d’alcoolémie à chaque fois qu’ils votent …

      J’aime

    • Coucou dit :

      Bonjour Gérard Bayon, Excellent , Merci pour le rire.

      J’aime

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Très bon !
      À défaut d’avoir encore la main sur notre destin, rigolons un peu en attendant que le ciel nous tombe dessus.

      Aimé par 1 personne

    • carlo dit :

      Merci Gérard Bayon pour cette vidéo qui illustre à quel point  » la réalité n’a plus la moindre importance » pour l’équipe au pouvoir.

      J’aime

    • carlo dit :

      Merci Gérard Bayon pour cette vidéo qui illustre à quel point  » la réalité n’a plus la moindre importance » pour l’équipe au pouvoir.

      J’aime

  7. carlo dit :

    « La crise de confiance des Français remonte à quatre décennies environ. »
    Absolument. Le tournant a eu lieu au milieu des années 80 avec la signature de l’Acte Unique, première étape d’un processus dont le traité de Maastricht, de sinistre mémoire, fut le point d’aboutissement.

    « Elle atteint un premier stade paroxystique lors des présidentielles de 2017 avec le scandale autour de la candidature Fillon »
    Je dirais plutôt « avec » la candidature Fillon. En effet, le Penelopegate aurait dû conduire FF à retirer sa candidature, candidature qui n’avait d’ailleurs pas lieu d’être compte tenu de comportement passé de ce candidat si peu présentable. Imagine-t-on le Général de Gaulle attribuer un emploi fictif à sa femme ?

    « L’Assemblée nationale et le Gouvernement sont réduits au rôle de faire-valoir. »
    Les choses se sont en effet beaucoup aggravées depuis 2017 du fait, notamment, de l’élection de très nombreux députés En Marche qui n’avaient aucune expérience politique et qui tiraient donc toute leur légitimité de l’élection de EM.
    Il faut toutefois reconnaître que cette dérive de nos institutions a débuté bien plus tôt. L’instauration du quinquennat « imposée » à JC par LJ, puis la pratique du pouvoir par NS, qui tenait son PM pour un simple « collaborateur », constituent deux moments très importants de la dérive présidentialiste à laquelle nous assistons, malheureusement impuissants.

    « la réalité [n’a] plus la moindre importance »
    Absolument. « Un père peut être une mère » (sic).

    « la Nation s’effondre toujours un peu plus dans le déclin »
    Qu’importe la Nation. Seule compte l’Europe. D’ailleurs, il n’y a plus de souveraineté qu’européenne aux yeux des progressistes, européistes et mondialistes qui nous gouvernent.

    « De la supposée transformation à la véritable destruction, il n’y a qu’un pas. »
    Pour refaire, il faut d’abord défaire. Et défaire est encore faire quelque chose, le pire était de ne rien faire, principe théorisé par NS lui-même.
    On comprend alors que l’incendie de Notre-Dame ait pu être perçu comme une « opportunité », sinon « une chance ». Dans l’esprit de nos gouvernants, cet incendie permettra de reconstruire Notre Dame de Paris « plus belle encore » et de la doter d’ « une nouvelle flèche adaptée aux techniques et enjeux de notre époque » (sic).

    « une usine à gaz aux coûts astronomiques »
    Défaire est toujours préférable à ne rien faire, même si la réforme que l’on fait est désapprouvée par une majorité de Français et coûtera in fine plus cher que l’absence de réforme.

    « Une priorité absolue sur laquelle tous les Français de droite, de gauche, du centre, devraient s’unir »
    Absolument. Malheureusement, l’opinion et les médias demeurent prisonniers de leurs réflexes pavloviens et continuent de considérer le clivage gauche-droite comme étant le seul pertinent. Pourtant l’élection de EM, et même la présence de MLP au 2d tour, pour ne pas parler du mouvement des gilets jaunes, ou même de ce blog, montrent à l’évidence que ce clivage est désormais largement dépassé.

    Aimé par 2 personnes

    • carlo dit :

      Plus exactement : « un père, ça peut être une femme ».

      J’aime

    • Freddie dit :

      Oui, j’ai entendu ça aussi : un père, c’est une fonction symbolique, qui peut aussi bien être tenue par une femme, une grand-mère… Pourquoi diable ai-je justement ouvert ma télé au moment de cette déclaration ? La question que je me pose, c’est : si le sexe n’a vraiment plus aucune importance, pourquoi y a-t-il toujours des homo ou des hétérosexuels ? On n’a qu’à changer d’orientation au gré des circonstances… Toujours si le sexe n’a pas d’importance, pourquoi réserver le mariage aux partenaires sexuels ? Pourquoi ne pas se marier avec son frère ou sa sœur si on n’a pas d’autre héritier, pour faciliter la transmission d’appartement, etc. Le mariage vraiment pour tous, elle est pas belle cette idée ? Mais bon, il faut que j’arrête : je vais donner des idées aux parlementaires…

      Aimé par 1 personne

  8. goupil dit :

    et aux prochains élections, tous ceux qui râlent, manifestent et ruent dans les brancards, s’empresseront de voter pour Macron afin d’éviter le « pire » !

    Y compris de soit disant catholiques qui s’assoiront eux aussi sur leur foi pour voter pour quelqu’un d’anti-vie et de pro PMA, etc.

    C’est du reste cause du manque de convictions que nous en sommes arrivés la

    Aimé par 2 personnes

  9. ...chas... dit :

    Hum « la » france ? Pour moi la crise essentielle c’est la fin de l’illusion nationale. Tout le reste ce sont des conjonctures qu’on peine à traiter et assimiler parce que la structure politique du territoire est un air de flute.

    J’aime

  10. Simon dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,
    Personnellement, en plus du reste, je suis particulièrement choquée par les propos tenus par « celui dont je n’ai pas envie de dire le nom » à propos de l’Algérie, faisant des rapprochements puants, iniques avec la Shoah. Nous sommes nombreux dans le Sud-Ouest à avoir des ancêtres Pieds-Noirs et à être blessés par de tels propos. Les parents de mon grand-père sont partis en Algérie, partis de rien, partis d’Ardèche et de Lozère et mon grand-père n’est pas revenu en métropole plus riche en 1936. Un de mes grands-oncles est mort en 1915 dans le détroit des Dardanelles, à 20 ans, un de mes cousins est mort à Monte-Cassino, en 1944, au même âge.
    Ces propos, comme ceux concernant la culture française, notre supposé antisémitisme et autres billevesées finissent par créer un climat délétère. Franchement, depuis Hollande, j’ai l’impression que tout s’accélère, comme si nous étions pris dans un tourbillon.

    Aimé par 3 personnes

    • Fredi M. dit :

      j’ai l’impression que tout s’accélère, comme si nous étions pris dans un tourbillon.
      Oui.
      C’est comme si nous vivions un éternel purgatoire.
      Et personne à l’horizon pour nous en sortir.

      Aimé par 1 personne

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Vous me faites connaitre la dernière connerie de celui que Michel Onfray appelle Peter Pan.
      C’est une provocation à l’égard d’une partie de la population.
      C’est de la provocation, mais on se demande toujours où cette caste progressiste-diversitaire veut nous conduire – ou plutôt on le comprend que trop bien.

      Aimé par 1 personne

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Même la droite serait montée aux créneaux.
      C’est dire…
      Tout espoir n’est donc pas perdu de la retrouver après une longue hibernation.

      Aimé par 1 personne

  11. Fredi M. dit :

    Mais dites moi c’est Rome au moment de sa chute que vous nous décrivez là !

    Aimé par 3 personnes

  12. michel43 dit :

    le désastre politique en France,,,c’est pas si grave, tant que nous le priver remplisse les caisses ,que se charge de les vider , nos politiciens ,,voyer notre dette qui ne cesse de grossir ,savent t »il gérer notre argent , pour moi, c’est NON ,,toujours , dépenser plus que l « on gagne ,n’est pas la solutions ,barder de diplôme , nos grosses tètes ne savent pas compter ,donc , dissoudre l » assemblée nationale ne sert a rien , sauf si on vote pour la proportionnelle intégrale ,Maxime oublie ,un fautif ,notre Sarkozy ,qui na pas respecté le NON du référendum ,après le droit d « un homme, cela me fait sourire ,il est bien élues part les Français démocratiquement ,se sont eux les vrais responsables ,se qui est fait a ce jours , peut être défait demain ,,,

    Aimé par 1 personne

  13. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIAet a ajouté:
    Les récentes « confidences » de M.Macron au Figaro n’appellent qu’un seul commentaire: cet homme est dangereux.
    Artofus.

    Aimé par 1 personne

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Comment cette oligarchie qui nous gouverne peut-elle encore croire à sa reconduction en 2022 ?
    Après la désastreuse démission du général P. de Villiers provoquée par les propos abrupts du tout récent Président de la République et la pitoyable affaire Benalla, la chienlit du pouvoir n’a fait qu’empirer.
    Demain, la réforme des retraites, bâclée et qui plus est, taclée par le Conseil d’Etat sera votée par une majorité de députés fayots et contraints d’approuver un texte creux sans aucune possibilité d’en mesurer les conséquences. Comment l’Assemblée Nationale, cœur de la démocratie où les élus sont censés représenter la Nation et le peuple Français en est-elle arrivée là ?
    Pourquoi la majorité des Français qui se déclare hostile à ce projet de réforme en l’état actuel n’a-t-elle pas répondu massivement à la sommation d’E. Macron : « Le seul responsable c’est moi, qu’ils viennent me chercher ». Pas besoin de 50 jours de grève larvée, manipulée et sans issue, une seule manifestation massive de quelques centaines de milliers de Français partout en France aurait suffit à faire plier cette ploutocratie. Encore eut-il fallu pour cela que notre opposition politique ait pris conscience du mécontentement généralisé et l’ait voulue et organisée mais voilà : même l’opposition est devenue lamentable, inexistante, impuissante. Comme à leurs habitudes nos élus trop égoïstes et veules se contenteront de quelques saillies verbales lors des quelques heures de débat sur ce projet de réforme pour croire qu’ils auront accompli leur travail.
    Comment après cela et un tel spectacle ne pas considérer que le peuple Français n’est représenté et défendu que par des médiocres, des faibles des méprisables et des lâches.
    Le triste slogan « tous pourris » a encore de beaux jours devant lui !
    Quelle calamiteuse époque qui nous conduit tout droit à l’apocalypse de la politique de notre pays.

    Aimé par 3 personnes

  15. artofuss dit :

    Bonjour Maxime,
    Votre dernière phrase est un verdict entièrement justifié: « Tous les Français de droite, de gauche et du centre devraient s’unir « . Reste donc à passer à son application, mais sans états d’âme sur les modalités de l’opération. Comme il serait bien innocent d’espérer une union nationale dans l’état actuel du pays, peut-être pourrions nous au moins suggérer celle des droites ????

    Aimé par 3 personnes

    • artofuss, si « union des droites » veut dire « union de la droite et de l’extrême droite » pour envoyer le choléra à l’Elysée après la peste, et si la France n’a pas d’autre choix, alors il vaudra mieux aller à la pêche lors des élections de 2022 et prendre sa retraite en Suisse ou au Portugal.
      MT

      J’aime

    • michel43 dit :

      OUI Les droites doivent s’entendre ,en France ,elle sont majoritaire ,on est tous pour l » union de toutes les droites ,pour battre le Macron ,et tant pis pour ceux qui reste sectaire ,d’ailleurs ,un vive président LR ,était au FN,,,,,

      J’aime

    • Fredi M. dit :

      Michel 43:
      N’insistez pas : Maxime Tandonnet a des pudeurs de gazelle qui rendent son discours incompréhensible, schizophrénique.
      II est le digne représentant de cette droite déboussolée.

      J’aime

    • Pierre-Jean dit :

      @Maxime Tandonnet,
      Contrairement à vous, dans le cadre de l’hypothèse évoquée par vous, je pense qu’en 2022 je n’irai ni à la pêche ni au Portugal ou en Suisse (de toute façon je ne serai pas à la retraite), mais que j’accomplirai mon devoir électoral, au premier tour comme au second tour, sans m’abstenir.

      J’aime

    • Janus dit :

      A Maxime qui rejette tout alliance avec le RN dont on peut se demander si c’est encore un parti d’extrême droite : L’union des droites, c’est seulement le moyen de faire revenir au bercail les électeurs de droite déçus par tous les escrocs et demi-sels qui se sont succédés au pouvoir depuis Mitterand (dont l’origine intellectuelle et politique est bien la droite bien à droite : relire pour cela Chardonne…) et c’est tout. Si une telle alliance pouvait avoir lieu, quelles que soient les arrières pensées des uns et des autres, la gauche dont Macron seraient battus irrémédiablement . Et c’est ce qui importe si on peut encore sauver ce pays. dans 5 ans, il sera trop tard, sauf intervention extérieure…La droite classique possède en son sein tout ce qu’il faut pour gouverner sagement et efficacement. La droite RN a le dynamisme et l’absence de réticence à appeler un chat un chat. En rêvant un peu (je vous l’accorde…) on pourrait imaginer un pouvoir sachant assumer le régalien et mettre de l’ordre dans les gabegies étatiques construites par la gauche avec acharnement et où elle a logé tous ses séides : Il faut casser cela et jamais la droite classique n’en aura le courage, tant elle est liée d’esprit à la gauche classique . Il n’y a pas de forte personnalité à droite, il y en a quelques unes en périphérie idéologique et au RN.

      J’aime

    • Janus, eh oui, c’est ainsi, Maxime rejette toute alliance avec la droite lepéniste, parce qu’il sait sans le moindre doute possible que l’arrivée à l’Elysée de la fille de JMLP aura (ou aurait) des conséquences aussi épouvantables pour le pays que celle de Jupiter – qu’il avait largement prévues et annoncées – voir son blog en mai-juin 2017. Voilà, et qu’il ose espérer tout autre chose pour le pays que ces deux êtres aussi nuisibles l’un que l’autre.
      MT

      J’aime

    • Fredi M. dit :

      Pis regardez Michel 43, l’iconographie de ce blog, des femmes en pleurs, recroquevillées, en lamentations…
      Pas très viril tout ça !
      Avec cette droite on ne va pas aller loin…
      Avant d’exposer une idée ils demandent toujours l’autorisation à la gauche…

      J’aime

    • Janus dit :

      Maxime, en réponse à votre réponse, j’admets volontiers qie la donzelle du RN n’est pas rassurante, mais je ne vois pas aujourd’hui par quel moyen la droite « fréquentable » selon vous pourrait regrouper les voix parties vers le RN faute de mieux à droite . Et tant qu’on a pas résolu ce problème, il n’y a pas de victoire possible. Et quelles que soient les qualités réelles ou supposées des Larcher ou Retailleau, ils ne seront pas en mesure de regrouper les voix ayant fuit vers le RN ou l’abstention. Donc encore 5 ans de destruction de la France par l’Erostrate qui est à L’Élysée…
      C’est ma grande angoisse .

      J’aime

  16. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Je partage assez bien votre analyse. Régis de Castelnau, dont je ne partage aucunement le positionnement politique, se livre dans son dernier post à une pertinente et intéressante analyse qui rejoint, je crois, les vôtres ou les nôtres. C’est là : https://www.vududroit.com/2020/01/emmanuel-macron-illegalite-illegitimite-et-imposture/
    Elle n’est guère optimiste et, en ce qui me concerne, conforte mon analyse. Le pays des Droits de l’homme est en passe de devenir le pays du droit d’un homme.

    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

  17. JF Bonnin dit :

    On est décidément les meilleurs en France : en matière de propagation de désastres pandémiques, on avait fait mieux depuis 2017 que le coronavirus chinois.
    Il aurait bien un remède à nos propres virus : dissoudre l’Assemblée nationale.
    Le rêve est, lui, gratuit.
    Le désastre français actuel (je suis bien d’accord avec vous), lui, ne l’est pas.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.