La politique du pire ou le pire de la politique?

Ci-dessous mon entretien pour le site Atlantico, avec M. Edouard Husson, concernant les issues possibles à la crise sociale. Hier, le retrait de l’âge pivot a été annoncé. Entre cette annonce et le renoncement au principe d’universalité (policiers, gendarmes, militaires, pilotes, cheminots, routiers, enseignants, etc. ont déjà obtenu la reconnaissance de leur spécificité), il ne reste de cette réforme qu’une enveloppe et des confettis. Pourtant le bras de fer continue entre des syndicats déterminés à obtenir le retrait formel et un pouvoir politique dont l’unique objectif est d’affichage. Au milieu de cette bataille surréaliste de deux mégalomanies, le martyre des Français, plongés dans la galère, se poursuit et la France fait naufrage, son économie ravagée, son image ridiculisée aux yeux du monde entier. Tel est le produit de cet effarant mélange de bêtise, d’aveuglement, de mensonge, de mépris, d’incompétence, de nihilisme et de démence narcissique, qui écrase désormais la scène dirigeante française. Jamais, depuis 1944, notre pays n’avait subi une telle calamité politique.

**********************************************************************************

– Comment stopper l’hémorragie ?

Ce qui est très compliqué c’est que le pouvoir politique ne semble pas avoir pris la mesure de la gravité de la crise politique et sociale. Il donne le sentiment d’atteindre le paroxysme dans la déconnexion. Il paraît comme aveuglé par la vanité, l’autosatisfaction et dans l’incapacité radicale de percevoir ce qui est en train de se passer en ce moment dans les profondeurs de la société. Il s’en tient au dogme du nouveau monde et de la supposée transformation de la France sans réaliser à quel point le pays est en train de sombrer dans le chaos. Rien n’est possible sans cette prise de conscience. Nous subissons le syndrome du bunker quand les dirigeants, à l’abri de leurs protections institutionnelles, donnent le sentiment de regarder le monde s’effondrer autour d’eux dans l’aveuglement.

 « Je ne suis que l’émanation du goût des Français pour le romanesque » a déclaré un jour le président Macron. Cette phrase clé explique beaucoup de la situation présente. La vie politique nationale, médiatisée, est largement vécue comme un spectacle légendaire composé d’un héros de ses fidèles et d’ennemis. Elle n’est plus ressentie par les dirigeants, à titre essentiel, comme un mode d’action concret en faveur du bien commun. Dès lors, le but essentiel est de sauver, aux yeux des spectateurs, l’image du héros providentiel (…) D’ailleurs, à l’image de la crise des Gilets Jaunes, suivie, du « Grand Débat », ce chaos peut fournir l’occasion de briller en sauveur providentiel et de s’attirer ainsi les faveurs de l’électorat bourgeois. Toute cette stratégie repose sur le principe, largement admis dans les milieux dirigeants, de la naïveté et de la stupidité d’un peuple indéfiniment manipulable par la communication. Le mépris est au cœur de leur idéologie. Et c’est là que se situe l’erreur fondamentale. Le peuple sans être infaillible, est beaucoup plus lucide qu’ils ne le pensent.

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour La politique du pire ou le pire de la politique?

  1. carlo dit :

    « Le pouvoir l’ignore-t-il vraiment ou, au contraire, le veut-il, persuadé que le nouveau monde ne peut surgir que des décombres de l’ancien, qu’il faut impérativement détruire, ce qu’il fait avec constance, zèle et méthode depuis 2007 ? »
    Lire évidemment : 2017.
    Désolé

    Aimé par 1 personne

  2. Freddie dit :

    Ça me fait penser à une réplique de Coluche dans le film de Jean Tanné, Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ. Je ne sais plus quelle était la phrase exacte, mais le sens était : vous en avez assez parce qu’on vous prend pour des c…, et en plus ça fait longtemps qu’on vous prend pour des c… et ça fait longtemps que ceux qui vous gouvernent vous prennent pour des c… C’est parce que vous êtes des C…! Trêve de Coluche, je réponds à votre question de l’autre post, Maxime, sur la raison de mener une politique destructrice pour le pays. J’en reviens à cette réunion politique à laquelle j’avais assisté où un député européen pourtant conservateur avait expliqué aux participants français qu’on leur laisserait à la rigueur un peu d’identité régionale. C’était en réponse à des questions plutôt inquiètes de la salle quant à l’avenir du pays sur de nombreux plans, et la réponse nous faisait comprendre qu’il fallait renoncer à l’idée de constituer un pays, en faveur de la construction de l’empire européen. Vous me direz que dans un mariage heureux, on peut laisser un peu de son ego sans se détruire, mais là les spécificités françaises étaient assez clairement présentées comme à éradiquer. Le député en question représentait certainement un courant de pensée. Ce n’était pas le délire d’un individu. D’ailleurs il y a eu comme un froid dans la salle (constituée de gens plus ou moins proches des Républicains).

    Aimé par 1 personne

    • carlo dit :

      @ Freddie
      « La réponse nous faisait comprendre qu’il fallait renoncer à l’idée de constituer un pays, en faveur de la construction de l’empire européen.  »
      Là est en effet l’une des explications de la situation actuelle. Dans l’esprit de nos dirigeants, la France a vécu. Elle doit se dissoudre désormais dans l’Europe. Adieu notre modèle social, nos services publics, bientôt notre concept de laïcité et un jour, sans doute, notre langue (qui, ironie de la chose, risque d’être remplacée par l’anglais … alors que les britanniques ont quitté l’UE).
      Ce projet rencontre l’approbation de toutes les forces nihilistes qui appellent à la destruction du monde ancien et qui se sont trouvé leur champion en la personne d’EM dont les réformes (la SNCF, l’école, l’ENA, les retraites) vont toutes dans ce sens.

      J'aime

  3. Bernard dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    L’électorat bourgeois !! Que diantre !
    Dans ma compréhension d’électorat bourgeois il peut s’agir de personnes qui ont crus que E. Macron allait enfin mettre de l’ordre dans les écuries d’Augias. Après deux années et 7 mois ces électeurs se rendent compte que l’enveloppe est comme cette friandise d’origine allemande où le cadeau à l’intérieur de l’enveloppe en chocolat peut décevoir.
    Je ne crois pas que cet électorat va demander de ré-essayer. Un bourgeois possède un certain pécule. Là il a donné et plus particulièrement la tranche d’âge des retraités qui subissent une ponction financière forte depuis 2017. Que d’aucun les jalouse je suis écroulé de rigolade. Je me souviens au début de ma carrière professionnelle, nous travaillions également le samedi matin. Les trente cinq heures ? Oui à un moment de la semaine nous les passions et continuions.
    J’ai déjà eu l’occasion sur ce blog d’écrire que le PR s’est entouré de conseillers manquant d’expérience. Comment après deux années de palabres Jean Paul Delevoye a réussi l’impossible chienlit dans laquelle les Parisiens se trouvent, et les provinciaux qui prennent les trains TGV et TER? Sauf à vouloir faire plaisir à son Maître sans se soucier de l’impact vis à vis du Peuple.
    Pourtant JP Delevoye n’est plus un perdreau de l’année.
    On se gausse du report de l’âge pivot, la solution simple ne serait elle pas de décréter qu’il faut X années de cotisations pour bénéficier d’une retraite « standard ». Ceux qui commenceraient à travailler plus tard du chef d’études ont souvent des revenus plus importants, leur permettant d’épargner en vue de se constituer des revenus complémentaires lorsque l’âge sera atteint. Resterait à traiter les carrières en dents de scie.
    Ce n’est pas tout le monde qui serait concerné.
    Dernier point ces exceptions faites à des professions bénéficiant de régimes auto-suffisants pourquoi ne pas les laisser tranquilles. Un exemple les avocats. Quelle différence sur le fond par rapport à la caisse du personnel navigant ? Je ne suis pas concerné mais là encore on a oublié de réfléchir.

    Aimé par 1 personne

    • Stéphane B dit :

      Réfléchir est une insulte pour nombre, voire la quasi-totalité, de ces gens-là. Seul leur Ego compte !

      J'aime

  4. Pierre-Jean dit :

    J’espère que le peuple français va être en mesure de se débarrasser de Macron et de sa clique, et ceci avant 2022.

    J'aime

  5. Vous êtes d’une naïveté affligeante.
    Vous ne voyez pas que cette réforme des retraites, après le sabordage du RSI, est destinée à en finir avec les professions libérales :
    médecins, avocats en premier lieu.
    Macron n’est qu’un méprisable petit proconsul d’un empire Yankee en pleine décadence.

    Aimé par 1 personne

  6. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Dans l’interview sur Atlantico, vous évoquez très justement le syndrome du bunker qui affecte l’exécutif. Le comportement du chef de l’état me fait penser à celui d’Hitler en avril 1945. Ce dernier, pour sauver son régime, enfermé dans son bunker, s’ingéniait à manoeuvrer des divisions qui n’existaient que sur les cartes. La reculade, car c’en est une, sur la notion d’âge pivot (concept sur lequel je précise n’avoir aucun avis) signe le clap d’arrêt de la comédie qu’on nous sert depuis plus de deux ans.
    Ce pouvoir est semblable à un village Potemkine. Il n’y a plus qu’une façade mais rien derrière. Je crois que les gens s’en rendent désormais bien compte et chacun tente, à sa manière, d’échapper au chaos qui s’annonce. Que ce soit au plan public ou privé, toutes les personnes que je suis amené à rencontrer sont pleinement conscient du délitement de la situation et de l’impéritie du pouvoir. C »est particulièrement vrai en ce qui concerne des cadres de l’ordre public et judiciaire.

    Bon dimanche

    J'aime

    • carlo dit :

      @ H
      « toutes les personnes que je suis amené à rencontrer sont pleinement conscient du délitement de la situation et de l’impéritie du pouvoir »
      Puisse cette prise de conscience se généraliser !
      Il faut bien reconnaître que, pour l’instant, EM bénéficie encore d’un large soutien de la part des anciens électeurs de LR, qui n’ont pas encore bien compris que le projet d’EM est d’essence nihiliste.
      Le nouveau monde qu’il appelle de ses vœux ne peut en effet naître que des décombres de l’ancien. « Pereat mundus ! » Voilà son projet !

      Aimé par 1 personne

  7. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Cette crise n’est pas prête de finir, je pense même qu’elle va s’amplifier pendant les 3 mois de négociation à venir avec les syndicats dits « progressistes », qui n’auront pas d’autre solution que d’adapter l’âge d’équilibre puisque toutes les autres propositions qu’ils avaient faites ne sont plus dans le champ des options possibles.
    La colère va continuer de grandir d’une part parmi celles et ceux qui après 38 jours de grève ne peuvent pas regagner leur poste de travail humiliés, « la queue entre les jambes » et d’autre part parmi les Français, ces fameux gens qui ne sont rien, ces fouteurs de bordel, ces fainéants…qui finiront bien par comprendre majoritairement que cette réforme n’est destinée qu’à faire baisser à terme l’ensemble des pensions de retraite, peut-être pas la leur pour les plus égoïstes, mais celles de leurs descendants.
    Alors que faire puisque les partis politiques d’opposition républicaine sont devenus pour certains inexistants et pour d’autres si faibles et si anodins qu’on ne peut même plus compter eux ? Surtout ne pas sombrer dans la violence qui ne résout rien et entraîne la répression violente mais je suggère que dès maintenant chaque citoyen qui ne soutient pas cette fumisterie politique, interpelle son député et notamment ceux de la majorité présidentielle et lui fasse part de son mécontentement et de son avis sur ce lamentable projet de retraite même pas chiffré après deux ans d’étude. Ces députés, s’ils sont submergés de messages hostiles à la politique qu’ils soutiennent aveuglement ne pourront pas les ignorer et faire semblant de ne pas vouloir en tenir compte. S’ils constatent de plus pour les plus naïfs, que leur réélection est fortement compromise, ils n’auront d’autre choix que de réagir et faire remonter le mécontentement généralisé.
    Un petit mail, cela ne prend pas beaucoup de temps et cela peut peut-être éviter la catastrophe à venir, au moins, essayons, on ne peut plus se satisfaire de la situation actuelle et rester les bras ballants.

    J'aime

    • carlo dit :

      @ Gerard Bayon
      « Cette réforme n’est destinée qu’à faire baisser à terme l’ensemble des pensions de retraite, peut-être pas la leur pour les plus égoïstes, mais celles de leurs descendants.
      Entièrement d’accord avec vous.

      J'aime

  8. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Nous sommes maintenant dans la phase d’enfumage de la part du gouvernement comme du type qui préside avec la pseudo-réforme des retraites.
    Comme cela est bien souligné dans l’article, nos gouvernants prennent les gens pour des imbéciles en essayant de les manipuler et la psychologie sociale pourrait leur donner raison. Mais ils oublient qu’il y a aussi le facteur groupe qui existe et qui rend cette dernière plus difficile. Aussi, ceux qui sont favorables à ce pouvoir seront renforcés dans leurs convictions, les indécis se rangeront du coté de la logique et les autres ancreront davantage leurs convictions.
    Comme je l’ai écrit sur votre dernier article, le peuple a tort mais il a souvent raison. Et cela, tous nos gouvernants l’oublient trop vite. Pour employer une expression populaire, nous sommes mal barrés !

    PS: Avant la publication d’un article sur Atlantico, y-a-t-il une relecture par un œil neuf ? En effet, on fait dire à Monsieur Husson « des aires détachés » au lieu « des airs détachés ». Mais surtout, celle qui m’a le plus gêné, « La grogne sociale ne désemplie pas ». N’est-ce pas plutôt « ne désemplit pas » ?

    J'aime

  9. Etienne Tarride dit :

    Cher Maxime Tandonnet

    Je partage évidemment vos conclusions et celles de M. Husson quant aux résultats lamentables de le séquence que nous sommes en train de vivre, je n’en partage pas les motifs.
    Le gouvernement n’a fait qu’un recul d’apparence sur  » l’âge pivot » puisqu’il es bien spécifié par Edouard Philippe que le retrait n’est que provisoire et que l’âge pivot reste la solution qu’il estime nécessaire.
    En imposant aux partenaires sociaux de ne procéder ni à une hausse des contributions ni à une diminution au moins faciale des pensions, Philippe et Macron ses sont arrangés pour contraindre les partenaires sociaux soit à échouer dans leurs négociations, soit à endosser eux mêmes l’âge d’équilibre. Ainsi, la « réforme historique » passera-t-elle qui se résume désormais à un recul de l’âge de la retraite assorti du maintien des régimes spéciaux autrement appelés.
    L’objectif reste un triomphe de façade fondé sur le théorème de Charles Pasqua:
     » Quand une affaire vous dérange, créez une affaire dans l’affaire ». L’âge pivot est une affaire dans l’affaire dissimulant la réduction des pensions et la progression des incertitudes quant au traitement qui vous est réservé qu’implique la  » retraite pas points ». La route est désormais ouverte du fait de la naïveté de la CFDT ou tout au moins de sa direction vers le développement des fonds de pension dont une économie mondialisée ne peut se passer et qui arrimera la France au pouvoir financier supranational ce qui est la mission de notre Président
    Subsidiairement, renvoyer l’âge pivot à 2027 n’est pas maladroit. A priori, ce n’est pas Emmanuel Macron qui aura à en supporter les conséquences quoi qu’il arrive.
    Nombre de personnes qui s’affirment « Gaullistes » ont du mal à penser que les « syndicats rouges » puissent avoir raison. En l’espèce cela ne m’apparait pas impossible.

    Etienne Tarride

    J'aime

    • carlo dit :

      @ Etienne Tarride
      – « La « réforme historique » passera (…) qui se résume désormais à un recul de l’âge de la retraite assorti du maintien des régimes spéciaux autrement appelés. »
      – « L’âge pivot est une affaire dans l’affaire dissimulant la réduction des pensions et la progression des incertitudes quant au traitement qui vous est réservé qu’implique la » retraite pas points » »
      – « La route est désormais ouverte (…) vers le développement des fonds de pension  »
      Entièrement d’accord avec vous Etienne Tarride

      J'aime

    • carlo dit :

      @ Etienne Tarride
      – « La « réforme historique » passera (…) qui se résume désormais à un recul de l’âge de la retraite assorti du maintien des régimes spéciaux autrement appelés. »
      – « L’âge pivot est une affaire dans l’affaire dissimulant la réduction des pensions et la progression des incertitudes quant au traitement qui vous est réservé qu’implique la » retraite pas points » »
      – » La route est désormais ouverte du fait de la naïveté de la CFDT ou tout au moins de sa direction vers le développement des fonds de pension  »
      Entièrement d’accord avec vous Etienne Tarride.

      J'aime

  10. carlo dit :

    « Au milieu de cette bataille surréaliste de deux mégalomanies »
    Il ne me semble pas que l’on puisse réduire la crise actuelle à cela. Certes, il y a une part de mégalomanie dans l’attitude du pouvoir, mais cette réforme, même ainsi adultérée, produira certains effets (la possibilité d’un pilotage fin du montant des pensions grâce à la manipulation prévisible de la valeur du point, le passage à terme à un régime de retraites par capitalisation…). C’est ce qui explique à la fois le soutien dont cette réforme continue à bénéficier dans certains milieux et l’opposition résolue de nombreux syndicats.
    « Il s’en tient au dogme du nouveau monde et de la supposée transformation de la France …
    Incontestablement;
    … « sans réaliser à quel point le pays est en train de sombrer dans le chaos. »
    Le pouvoir l’ignore-t-il vraiment ou, au contraire, le veut-il, persuadé que le nouveau monde ne peut surgir que des décombres de l’ancien, qu’il faut impérativement détruire, ce qu’il fait avec constance, zèle et méthode depuis 2007 ?
    « Le peuple sans être infaillible … »
    L’élection d’EM le prouve …
    … « est beaucoup plus lucide qu’ils ne le pensent »
    Espérons-le …

    J'aime

  11. Janus dit :

    L’escroquerie Macron est désormais évidente même pour les français aveugles par tempérament. La réforme ravaudé de manière démagogique perd tout son contenu et coutera plus cher que le dispositif précédent, tout au moins tant qu’il n’y aura pas de manipulation de la valeur du point. Les français sont cocus : les ressources nécessaires au passage du papy boom sont largement disponibles si l’État est reformé , débarrassé de ses verrues et libéré du poids de l’immigration inutile et désagrégatrice;
    Le petit jeu politicien continue sous nos yeux pendant que la France coule. Qui nous débarrassera de ce régime corrompu, usé jusqu’à la trame et n’ayant plus rien de commun avec son origine ?

    J'aime

  12. Madzi dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet,
    Je suis déçu que vous n’évoquiez jamais les violences policières, derniers remparts d’un gouvernement en pleine décomposition…

    Aimé par 1 personne

  13. michel43 dit :

    ceux d « en haut devrait baiser la tète ,vers ceux qui se trouve en bas ,Avec Macron-Hidalgo,beaucoup de dettes ,qui va les payer ? nous savons que les Français sont majoritairement a droite ,LR est en perditions ,pour battre Macron, alliance des droites ,sur les retraites ,40 années de cotisations suffises ,comment stopper Macron ,il faut des alliances a droite ,pour le stopper ,la France coule ,tout simplement part la bêtise de nos politiciens et conseiller ,nous avons connue le traite de droite Sarkozy ,puis Hollande et Macron ,et la ,,tout fout le camps ,encore deux ans a attendre ,et la chute sera plus dur pour Macron et ses troupes ,

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.