Les petits cadeaux (pour Atlantico)

Ségolène Royale se voit accusée de ne se rendre à aucune réunion du Conseil de l’Arctique. En quoi ces absences répétées ne sont-elles pas aussi étonnantes qu’elles peuvent le sembler à prime égard? 

Mme Royale n’est pas la seule, loin de là. Nous vivons une époque de contre-sens général sur la définition même de la politique. En principe, elle est, pour l’essentiel, une activité temporaire, au service de l’intérêt général, ou du bien commun […] Depuis les années 1980, sauf exception, elle a basculé dans une autre logique : l’ultra-narcissisme, si bien défini par Gilles Lipovetski dans « l’ère du vide ». La dimension « service de la nation » a disparu, emportée avec l’idée nationale. Il reste de l’engagement politique – hormis quelques exceptions –  pour l’essentiel, une conception égotique. La plupart des hauts dirigeants ne se conçoivent pas comme étant au service du pays. Mais au contraire, le pays est à leur service. Tout leur est dû, sans aucune limite, ni de mandat, ni d’âge […] Dans le système français, rien n’est plus banalisé que ces cadeaux de la république parfois à la rémunération juteuse, cumulable avec les retraites, sans compter les autres avantages.

– La presse nationale semble s’indigner qu’elle ne prenne pas son poste au sérieux, pourtant n’est-ce pas là une sorte de placard doré comme il en a été attribué de nombreux précédemment aux élites françaises ?

Nous sommes au cœur d’un principe même de la vie publique française : le copinage, autrement dit le clanisme voire le népotisme. L’un de ses principes fondamentaux est l’obligation « morale » (si l’on n’ose dire) de recaser ses amis. Cette pratique, reflet de la courtisanerie, est absolument banalisée […] Anciens ministres, au piètre bilan, recasés à la Commission européenne ; amis personnels ou vaincus du suffrage universel désignés au Parlement européen à la faveur du scrutin de liste ou à la tête d’établissements publics ou d’autorités administratives indépendantes, ou encore sur des hauts postes administratifs par le seul « fait du prince » sans réunir les conditions de compétence requises ou sans avoir passé les concours. On s’habitue à des situations invraisemblables […]

– Ce besoin de toujours recaser les élites et de leur distribuer un fromage de la République n’est-il pas d’ailleurs un mal bien français ? Cette pratique est-elle tout aussi courante chez nos voisins européens ? 

Oui, ce besoin semble être en tout cas particulièrement marqué en France. En tout cas, il n’existe pas avec la même ampleur ailleurs dans le monde occidental. Des situations de ce type seraient beaucoup moins bien tolérées en Allemagne ou au Royaume-Uni. Elles sont banalisées en France, jusqu’à l’absurde : en principe, un mandat parlementaire, un poste de ministre sont des missions au service du pays qui n’ouvrent aucun droit permanent sur le pays. Elles le sont en violation des principes républicains et constitutionnels : l’égalité et le mérite comme seuls critères de désignation à n’importe quel poste. Elles nourrissent le dégoût de la politique, l’abstentionnisme, le vote extrémiste ou protestataire. Mais le plus inquiétant tient à la déconnexion de la classe dirigeante : elle ne semble pas réaliser les dégâts dans l’opinion de telles pratiques donnant le sentiment que les dirigeants se servent en permanence sur le dos du pays […]

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Les petits cadeaux (pour Atlantico)

  1. Gil dit :

    Bonjour,

    En effet ça fait un moment que nous sommes devenu une république bananière. Il y a les « potes » recasés mais aussi tout le reste rendu « légal » par cette élito-racaille. ex waquiez qui peut avoir 13 annuité de cotisation et 2 mois de boulot au conseil d’état puisque c’est « légal ».

    https://www.bfmtv.com/politique/pour-2-mois-au-conseil-d-etat-laurent-wauquiez-a-cumule-13-ans-
    de-droits-a-la-retraite-1255900.html

    J’attends toujours des propositions d’action pour exterminer toute cette racaille.

    Cordialement

    J'aime

  2. Citoyen dit :

    Voila un constat que je partage, cher MT …
    La technique employée est très simple, habile, et surtout le fruit de longues pratiques et expériences … Elle consiste pour ceux qui sont en poste de se constituer, avec l’argent des contribuables, un entourage de gens serviles, reconnaissants, et surtout redevables, qui servent de marche pied pour grimper, et le moment venu seront aptes à renvoyer l’ascenseur, dans les situations délicates … Ce qui permet de faire carrière sur le dos des contribuables, en glissant sans état d’âme de la notion de « servir » à celle de « se servir » …

    J'aime

  3. Timéli dit :

    Ségolène Royal ne devait pas accepter le poste si elle n’avait pas l’intention de lui faire honneur. Ce qui prouve qu’il n’y a que ses émoluments qui l’intéressaient, et, le pouvoir, en la mettant hors de nuire, pouvait ainsi s’estimer heureux !

    J'aime

  4. carlo dit :

    « La plupart des hauts dirigeants ne se conçoivent pas comme étant au service du pays. »
    En fait, ils conçoivent leur activité comme une activité professionnelle comme une autre. Mais cette façon de concevoir les fonctions politiques ne leur est pas propre. Les journalistes voient les choses de là même façon et cela ne choque apparemment personne que l’on puisse parler de « vacances » pour désigner les périodes pendant lesquelles le PR, le 1er ministre, ou les Ministres réduisent leur activité.

    J'aime

  5. « Il reste de l’engagement politique – hormis quelques exceptions – pour l’essentiel, une conception égotique. »

    Mais il reste toujours l’engagement associatif et communal pour se remonter le moral. Il y a entre 20 et 25 millions de bénévoles dans diverses associations en France. Ils sont au service des autres et jamais médiatisés. Des milliers de conseillers municipaux sont au service de leurs concitoyens concitoyennes sans toucher une seule indemnité.

    La base de notre pays est saine.

    « Le bonheur appartient à celui qui en donne aux autres » affirme le Chat de Philippe Geluck.

    Aimé par 1 personne

  6. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Ces agissements ne datent pas d’hier. De très nombreux politiciens opportunistes de tous niveaux (d’un chef d’Etat au Maire) et de tous les partis politiques ont usé jusqu’à la corde de ce système de « recasage » à vie. Inutile de citer des noms, il y en a tant et tous les Français les connaissent. Pour simplement coller à l’actualité de ce billet, Madame Royal en est la parfaite caricature depuis son passage catastrophique à la tête de la région Poitou-Charentes. Je rajouterais même certains hauts fonctionnaires qui même condamnés par la justice pour détournement de fonds publics continuent de bénéficier de postes à responsabilité extrêmement bien rémunérés et même de promotions inexplicables dans le contexte de leurs méfaits sanctionnés.
    Là où n’importe quel salarié d’une société privée qui n’a pas été suffisamment performant est remercié et prié de chercher un nouvel emploi, le politicien où le haut fonctionnaire placé dans les mêmes circonstances, se voit proposer sans vergogne par ses « amis » ou « copains de promo » une nouvelle affectation discrète mais aux avantages substantiels à vie.
    La très fameuse loi de moralisation de la vie publique promulguée dès le début de ce quinquennat à grand renfort de publicité médiatique n’aura été qu’une mascarade qui n’amuse que celles et ceux qui en ont été à l’origine et qui l’ont voté en sachant parfaitement qu’elle n’était que de la poudre de perlimpinpin pour les neuneus de Français qui croient encore à la vertu des politiciens.
    C’est peut-être un nouvel Auguste Comte qui serait nécessaire à notre République décadente.
    .

    Aimé par 1 personne

  7. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    En complément, cet excellent billet d’H16 sur ce sujet : https://www.contrepoints.org/2019/12/27/353970-segolene-royal-invisible-reine-des-neiges-au-conseil-de-larctique
    Avec cette prarique, jamais ce régime n’a autant mérité le titre de « monarchie républicaine ». Le souverain récompense ou tente de faire taire, c’est selon, au gré de ses jugements et de ses humeurs.

    Bonne journée

    J'aime

  8. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    En France la politique est une affaire de copinage, on replace les copains. De plus les élus une fois battus s’accrochent comme des morpions à leurs privilèges et prébendes. Ils sont effectivement replacés. Mais en fait que ferait-il dans le civil? Pas grand chose. Voyageant dans les pays nordiques et Anglosaxons, là-bas les élus battus disparaissent et reprennent leur vie d’avant. Mais en France certainement pas.
    Regardons le Royaume Uni, Jeremy Hunt s’est effacé pour laisser place net à Boris Johnson et ce dernier dit:  » je serais fier de servir Boris Johnson ».Jeremy Corbyn dit je m’en vais, c’est fini pour lui. En France ce genre de chose est inconcevable. Des hunt, des Corbyn cela n’existe pas, ils s’accrochent. Une démocratie n’est plus, lorsque l’on voit les mêmes politiques pendant 50 ans, Incompétents un jour, incompétents toujours. Le plus comique: les guignols qui nous ont mis dans la M…… veulent nous expliquer comment ils vont nous en sortir, comme quoi ils ne doutent de rien.
    Ces magouilles et ces copinages se retrouvent à tous les niveaux, communes, départements, régions etc;
    La France est une république bananière,l’intérêt général n’est plus. Ensuite ces politicards s’étonnent que les français disent: »Tous pourris » mais ils le sont pour beaucoup, les politiques honnêtes sont des parias, pour la secte politico-médiatique ils sont dangereux.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Gil Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.