A quoi sert-il d’avoir raison?

Nous étions quelques-uns, égarés dans un océan de compromission et de naïveté, à avoir tout prévu, tout prédit, tout annoncé. Après la faillite des élections faussées de 2017, l’arrivée d’un jeune quadragénaire à l’Elysée, à qui le succès était visiblement monté à la tête, convaincu de sa bonne étoile et de son génie, entouré de courtisans à genoux, dans un climat général de servilité, d’apathie, d’indifférence en la chose publique. Nous sentions venir les ravages de la vanité et de la courtisanerie, signes infaillibles de la médiocrité intellectuelle ou morale et de l’aveuglement. Nous savions, nous autres, dès le début, que le martèlement autour de notions prétentieuses comme le « nouveau monde » ou la « transformation de la France » couvrait un vertigineux néant. La fuite quotidienne dans la posture, le mépris des gens et la mystification permanente, érigés en dogmes de gouvernement, ne pouvait évidemment conduire qu’à la catastrophe. Sans doute, la déconnexion de la classe dirigeante avec la Nation n’a jamais, depuis 1945, atteint un tel niveau. Avec leur « taxe carbone », aussitôt abandonnée, ils ont provoqué trois mois de violences et de destructions. Avec leur « retraite universelle », plongée dans l’utopie d’une uniformisation par le nivellement général, ils ont déclenché un véritable sinistre, martyrisé les Français, notamment les Parisiens, les familles, les étudiants, les salariés, saccagé les commerces de proximité. Et tout cela sur fond d’explosion des dépenses publiques destinées à éteindre les incendies qu’ils ont allumés, des déficits et de la dette. Les coups de menton et les moulinets virils ne parviennent même plus à masquer la cascades de reculades en cours (policiers, pilotes, militaires, etc.) ne pouvant qu’attiser la révolte des autres. De mémoire d’homme, on n’a jamais connu une telle catastrophe politique et d’humiliation de la France aux yeux du monde entier. Nous étions quelques-uns à n’avoir aucun doute, dès le début, sur l’imminence du désastre. Hélas, avoir raison ne sert à rien en ces temps d’infinie médiocrité.

Maxime TANDONNE

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

48 commentaires pour A quoi sert-il d’avoir raison?

  1. carlo dit :

    @ Citoyen
    « Pourquoi imaginer une compensation ?… Pour que les parasites des contribuables n’aient pas de manque à gagner ?… »
    Non, pour pouvoir payer les gendarmes qui doivent verbaliser les excès de vitesse et autres infractions routières …et faire que la loi de la jungle ne règne pas sur la route.
    Evidemment, ces dépenses pourraient être évitées si les automobilistes étaient tous de bons citoyens, prêts à respecter la loi parce qu’elle est la loi (même lorsqu’ils n’en comprennent pas le bien-fondé) … et non par peur du gendarme.

    Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

       » payer les gendarmes  » , carlo ?… Lesquels ?.. ceux qui courent après les voleurs, ou ceux qui font du racket sur la route ? …. Il faut bien choisir, les deux activités sont antinomiques …
      Le scandale étant qu’ils ont bien souvent abandonné la première, pour se consacrer à la deuxième, beaucoup plus rentable et moins risquée …
      Il serait cocasse, qu’un jour ceux qui courent après les voleurs, se mettent à courir après ceux qui font du racket ….

      J'aime

    • carlo dit :

       » « payer les gendarmes » , carlo ?… Lesquels ?.. ceux qui courent après les voleurs, ou ceux qui font du racket sur la route ? …. Il faut bien choisir, les deux activités sont antinomiques … »
      En aucune façon. Dans les deux cas, il s’agit de faire respecter la loi.
      Permettez de vous rappeler, Citoyen, que le « racket » est une activité illégale. Faire respecter les règles du code de la route est au contraire une activité légale et indispensable. C’est l’une des fonctions des policiers et des gendarmes, et c’est heureux.
      Parler de « racket » à propos de leur action sur la route est irresponsable et particulièrement malvenu.

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Ha ha ! carlo … MDR .., si c’est un futur président qui le dit …. C’est que ça doit être vrai !!!
      Ce sont des gens sérieux …. eux ! :

      J'aime

  2. Koufra dit :

    Pendant la guerre de Troie, Cassandre fille de Priam fut dotée du pouvoir de voir l avenir sans jamais être crue même de sa propre famille.

    Cette extrême lucidité allait de pair avec l’extrême aveuglement et inconséquence de Paris qui en volant la femme de Menelas et assouvir sa passion avec Hélène crée le casus belli entre les grecs et Troie qui sera fatale.

    On remarquera que cette parité / symétrie s applique dans les noms puisque Cassandre s’appelle aussi Alexandra et Paris Alexandre.

    C est pourtant bien à Paris que Priam confie La Défense de la cité à la mort d Hector, amour aveugle d’un père pour son fils.

    La chute Troie aura donc été provoquée par une oki tique menée par la passion, les sentiments et non par la raison.

    N est ce pas le cas aujourd’hui ? Les mêmes causes entraînent les mêmes effets et pourtant nous refusons d en voir les conséquences.

    Comparaison n est pas raison mais néanmoins il me semble qu’il y a une profonde sagesse dans L Iliade.

    La politique actuelle est menée par l émotion et la victimisation et non par la raison. On ne peut donc attendre que de funestes conséquences.

    Comment être exprimer sa pensée et être compris dès lors qu’on a pas les mêmes référentiels culturels, historiques ? et qu une part de sa pensée est, il faut l admettre profondément issue de l expérience et où de l intuition?

    Amitiés

    Koufra

    Aimé par 2 personnes

    • carlo dit :

      « La politique actuelle est menée par l émotion et la victimisation et non par la raison.  »
      Je crois tout au contraire que la politique actuelle est « menée », sinon « par la raison », du moins au nom de la raison.
      EM est un idéologue. Il est persuadé d’avoir raison et veut transformer la France  » à son idée ». Pour cela, il lui faut détruire ce qu’il appelle le monde ancien, c’est-à-dire les fondements de notre societé et même de la société. Que serait en effet une société dans laquelle chacun de ses membres aspirerait à devenir milliardaire ?
      Le projet politique d ‘EM est d’essence nihiliste : « pereat mundus, fiat philosophia » (que périsse le monde et que soit la philosophie). Ce projet trouve malheureusement des relais dans l’opinion auprès de tous ceux à qui on a instillé la haine de notre pays et l’idée que tout est nécessairement bien mieux ailleurs.

      Aimé par 1 personne

  3. Timéli dit :

    Pour tenter de répondre à votre question, Maxime, deux proverbes…qui en disent long :
    Si vous ne voulez pas écouter la raison, elle ne manquera pas de se faire sentir.
    (Proverbe Américain)
    Quand on sait ce qu’on sait, quand on voit ce qu’on voit, on a raison de penser ce qu’on pense.
    (Proverbe Suisse)

    Aimé par 1 personne

  4. souris grise dit :

    Bonjour tout le monde .

    Sur mon modeste blog j’alertais aussi .J’avais épluché ce qu’il disait , et je trouvais que c’était du vide , je me rappelle être venue chez Maxime et dire que la politique du pdt était tirée aux fléchettes tous les matins , c’était une image , mais la réalité n’était pas bien loin .

    Mais je voudrais crier bien fort que tous les français ne sont pas des veaux , ne sont pas des imbéciles , par contre ceux qui ne se rendent pas compte de ce qui se passe , qui ne se rendent pas compte de la répression qui se fait sur nos idées , nos paroles , notre façon de nous exprimer sont des purs crétins , ils sont certes nombreux , mais ce n’est pas tout le monde non plus .
    Je ne sais pas ce qu’il faudrait au pays pour qu’il se relève ,ni qui pourrait prendre cette délicate fonction d’un chef d’état parce que notre pays est trop contaminé par les réseaux sociaux ,par les assoces c’est même affolant , et je ne parle pas des menaces permanentes .

    Mais la vie est quand même belle , et notre malheureux pays mérite d’être aimé .
    Chris .

    Aimé par 2 personnes

  5. Citoyen dit :

     » Avec leur « taxe carbone », aussitôt abandonnée, ….  »
    Pas si abandonnée que ça, cher MT, puisque, malgré le prétendu « abandon » de la taxe, le prix des carburants est, depuis, devenu plus élevé que sans la taxe !… C’est probablement qu’elle a dû trouver une remplaçante … Sachant que les prix des carburants est constitué pour plus des 2/3 de taxes …, pour parler sans détour dans un langage courant , c’est se foutre de la gueule du monde !… Mais avec cette clique, faut-il s’attendre à autre chose ?
    Leur petit confort ne saurait souffrir d’un manque de prédation sur la plèbe …

    Aimé par 1 personne

    • carlo dit :

      « Sachant que les prix des carburants est constitué pour plus des 2/3 de taxes …, pour parler sans détour dans un langage courant , c’est se foutre de la gueule du monde »
      Préfèreriez-vous que l’Etat baisse le prix des taxes sur les carburants et qu’il compense cette baisse par une augmentation des amendes pour excès de vitesse et autres infractions routières ?

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Ah …, carlo …, sans vouloir être désobligeant, vous n’auriez pas d’autres suggestions moins débiles pour nous amuser ?…
      Tiens, s’agissant du racket à 80, pour rafraichir vos neurones, je vous propose d’écouter Bernard Darniche, qui dit ce qu’il en pense …, ici :
      Et encore lui, c’est un gentil …, qui a un langage très politiquement correct …
      https://www.bvoltaire.fr/grand-reportage-il-y-a-un-an-etait-impose-le-80-km-h-un-fiasco-et-une-facture-salee/
      Et en sus, un peu lecture supplémentaire pour enfoncer le clou … Avec une révélation intéressante , qui, en fait est une évidence, et ne surprendra que les abrutis …. : « Des gendarmes de ma connaissance me disaient que, lorsqu’ils n’arrivent pas à diagnostiquer les causes d’un accident, ils cochent quasi systématiquement la case « vitesse excessive « …. A lire, ici :
      https://www.bvoltaire.fr/retour-aux-90km-h-dans-le-desert-du-kalahari/

      Pour répondre à votre question : Pourquoi imaginer une compensation ?… Pour que les parasites des contribuables n’aient pas de manque à gagner ?…
      Non, moi je préférerais que ces abrutis, qui se croient en droit de régenter la vie des autres, se fassent dégommer, un par un, comme les nuisibles qu’ils sont …, pour le bien de tous …

      J'aime

  6. carlo dit :

    @ Annick Danjou
    « Pourquoi rester dans ce pays, même si foncièrement on l’aime ? »
    Ce qui est intéressant dans l’exemple cité par Fanck Boizard est que, justement, la question de savoir si on ne devrait pas rester dans son pays, parce qu’on l’aime ou, mieux encore, parce qu’on se sent des devoirs vis-a-vis de lui, est devenue incompréhensible pour de nombreuses personnes. C’est une question qui ne se pose même pas pour ces personnes.(« Quand je dis à des gens que ça me dérange que leurs enfants s’installent définitivement à l’étranger, ils ne comprennent même pas ma gêne »).

    J'aime

    • Sganarelle dit :

      Mes deux enfants sont américains et c’est un chagrin mais je n’ai pas eu le courage ou l’égoïsme de les en dissuader leurs situations et leur bonheur en dépendait. Résultat ici solitude intense pour moi . Ils sont partis après leurs études et déjà à ce moment là notre pays la France ne leur offrait plus d’avenir.
      En ce qui me concerne j’aime trop l’Histoire et les vieilles pierres et mon âge fait que « j’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans » … mais ne vous y trompez pas les familles dispersées c’est un crève-coeur , on fait seulement bonne figure. !

      Aimé par 2 personnes

  7. Sganarelle dit :

    Louis XIV obligeait une princesse du sang malade et fort souffrante à paraître et danser en public lui disant « rappelez vous Madame ce que nous devons à notre position et au public »
    Le faste de la Cour n’était pas sans de terribles contraintes et des devoirs que chacun observaient sous l’oeil d’un maître exigeant qui en donnait l’exemple.
    On parle peu de ce qui a été nécessaire d’efforts et de sacrifices pour faire une grande nation, on préfère les petites histoires à la grande.
    Inutile de rappeler la valeur de l’exemple , le peuple qui a un besoin d’images et de références calquera ses aspirations et sa conduite sur celle de ses dirigeants. C’est pour avoir oublié en partie que les droits exigent avant tout des devoirs que nous avons eu la république.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.