Noël 2019, pensées pour Notre-Dame-de-Paris

Tout homme a ses moments de courage et de lâcheté. Depuis le sinistre 15 avril 2019, j’ai fui la vision de Notre-Dame incendiée. Quand je suis forcé de passer à proximité, de traverser le Pont-Neuf par exemple, je baisse ou détourne la tête. L’image de Notre-Dame noircie, brûlée, ravagée, m’est insoutenable.

Pour la première fois depuis 216 ans, ce soir, Notre-Dame n’accueillera pas la messe de Noël .

Ma première vision de Notre-Dame, à l’âge de sept ans, depuis la rive gauche, petit provincial découvrant la capitale, est restée gravée en moi. Jamais je ne l’oublierai. Un charme indéfinissable s’en dégageait, une légèreté, gracilité, une indescriptible évanescence qui mêlait sa silhouette grise au bleu du ciel. Elle était bien plus qu’une cathédrale, plus qu’une église, un diamant au mille facettes étincelantes: le visage de la France éternelle.

Notre-Dame a traversé plus de huit siècles. Elle a survécu aux jacqueries, aux révolutions, aux invasions, à la Commune, aux deux guerres mondiales, aux bombardements, à l’occupation nazie, aux saccages, et aux  pires actes de sauvagerie…

Il a fallu attendre un certain 15 avril 2019: Notre-Dame de Paris, en flammes et sa charpente en poutres de chêne du XIIIe siècle, se consumait sous nos yeux, dans l’impuissance générale. Une fumée sombre emportait l’âme chrétienne de la France, la France de Saint-Louis, du Moyen-âge, des rois Capétiens, la France de Jeanne d’Arc, de Napoléon Ier, de Victor Hugo, de Charles Péguy, de Charles de Gaulle le 25 août 1944 et le 12 novembre 1970.

Après plus de huit siècles, il a fallu attendre un sinistre 15 avril 2019. Notre-Dame a survécu aux révolutions, aux guerres et aux pillages. Elle est tombée sur la médiocrité de notre époque: quel niveau d’indifférence, de désinvolture, de jenfoutrisme, de nihilisme et  de  néant narcissique, de sottise émolliente a-t-il fallu atteindre pour que la toiture de Notre Dame parte ainsi en fumée?

Le 15 avril 2019, la France  a touché le fond de l’abîme. Une leçon toute simple de la vie: les moments les plus épouvantables annoncent souvent un rebond et des réussites inespérées. Quand donc la France verra-t-elle le bout du tunnel? En cette veille de Noël 2019, je pense évidemment aux 240 millions de chrétiens persécutés dans le monde. Mes pensées vont aussi à Notre-Dame-de-Paris cette emblématique mère de tous les chrétiens et de tous les Français et mes souhait d’heureuse fête de Noël aux visiteurs de ce site.

Maxime TANDONNET

 

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Noël 2019, pensées pour Notre-Dame-de-Paris

  1. loonloonychantemerle dit :

    merci, cher Maxime Tandonnet pour ce billet de tendresse pour Notre-Dame blessée (mais elle guérira, c’est sûr !) et pour votre fraternité, très bonne fin d’année dans la paix, la sérénité et le bonheur !!

    J'aime

  2. Janus dit :

    Merci Maxime pour ce très beau texte sur Notre Dame de Paris : Moi-même, lorsque j’ai vu en direct à la télévision l’incendie de Notre Dame et l’impuissance des secours, j’ai compris que ce n’était pas qu’un simple incendie, mais un événement plus profond : Ou bien nous reconstruisons ce joyau de l’ère chrétienne ou bien la France s’enfonce dans sa mort lente. Cet incendie est un signe de notre destin.Le grand nombre des donateurs particuliers en est la preuve.
    Un article halluciné sur cet incendie, mais qui mérite d’être lu : http://www.ulysse-invictus.com/article.php?id=66

    J'aime

  3. Coucou dit :

    Bonjour Maxime, en lisant votre billet je me suis surpris à pleurer, Merci, bon Noël à vous et à votre Famille, Damien

    J'aime

  4. Sganarelle dit :

    Merci de tout cœur monsieur Tandonnet pour cet hommage et ceux des internautes de ce blog dont vous publiez les extraits.
    Notre Dame de Paris est plus qu’une cathédrale c’est une Histoire, un emblème et un symbole et pour ces raisons l’origine de l’horreur de son incendie reste sujet à caution. Sa reconstruction ne peut être qu’à l’identique . Le général qui a été nommé pour superviser les travaux est en opposition avec l’architecte et fait aussi parler de lui pour ses rémunérations luxueuses , nul doute que le mercantilisme interviendra dans les prochains choix parce que notre époque a oublié les vœux de Louis XIII et la religion catholique n’est plus au goût du jour.
    C’est à nous avec ce qui nous reste de foi de peser avec toutes nos forces sur le gouvernement pour conserver nos racines.
    Le silence de cette cathédrale pour Noël est un signe qui aurait alerté nos ancêtres , pour nous il l’image de notre pays et d’une partie de ses habitants meurtris qui se tait.

    Aimé par 1 personne

  5. artofuss dit :

    Merci pour ces lignes de sincérité et d’émotion. Nous en avons grand besoin dans le vertige moral mortel où s’enfoncent notre pays et même notre civilisation dans l’indifférence replète de citoyens-consommateurs. D’autres, qui croient plus que nous à leur culture, profitent largement de notre faiblesse et de notre lâcheté: je ne crois pas aux coïncidences en matière de drames symboliques et Notre-Dame en a été un. A nous de savoir si nous redresserons la tête avant qu’il soit trop tard…
    Tous mes voeux à vous et aux lecteurs de ce blog.

    J'aime

  6.  » On ne fait pas de politique avec de la morale, mais on n’en fait pas d’avantage sans. »
    André Malraux. 1901-1976.

    J'aime

  7. Citoyen dit :

     » Elle était bien plus qu’une cathédrale, plus qu’une église, un diamant au mille facettes étincelantes: le visage de la France éternelle. »
    Hé bien, le micron, décidé a détruire le diamant, a délégué à un général (on se demande bien ce qu’il vient faire là ?… au nom de quelle compétence ?…), le soin de reléguer ce monument au rang de parc d’attraction, pour touristes acculturés de contrées lointaines … Le charme indéfinissable, risque d’en prendre un sacré coup ! …

    J'aime

  8. goupil dit :

    Bon Noel Maxime
    ainsi qu’a tous les contributeurs de votre blog

    J'aime

  9. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Espérons que la reconstruction de ce chef-d’œuvre qui devra prendre le temps nécessaire respectera son âme et qu’il ne se transformera pas, sous les balourdises du Général Georgelin où les initiatives des représentants du nouveau monde, en une nouvelle horreur urbaine ou un nouveau symbole de notre décadence. Que l’on fasse confiance à Philippe Villeneuve, l’architecte en chef des monuments historiques qui souhaite une reconstruction à l’identique.
    Bonne fête de Noël à toutes et à tous. Je m’associe bien entendu à vos pensées envers tous les chrétiens persécutés dans le monde.

    Aimé par 2 personnes

  10. carlo dit :

    « Une fumée sombre emportait l’âme chrétienne de la France, la France de Saint-Louis, du Moyen-âge, des rois Capétiens, la France de Jeanne d’Arc, de Napoléon Ier, de Victor Hugo, de Charles Péguy, de Charles de Gaulle le 25 août 1944 et le 12 novembre 1970. »
    Et aussi celle de Paul Claudel, touché par la foi à Notre-Dame de Paris, justement le jour de Noël.
    « Tel était le malheureux enfant qui, le 25 décembre 1886, se rendit à Notre-Dame de Paris pour y suivre les offices de Noël. Je commençais alors à écrire et il me semblait que dans les cérémonies catholiques, considérées avec un dilettantisme supérieur, je trouverai un excitant approprié et la matière de quelques exercices décadents. C’est dans ces dispositions que, coudoyé et bousculé par la foule, j’assistai, avec un plaisir médiocre, à la grand-messe. Puis, n’ayant rien de mieux à faire, je revins aux vêpres. Les enfants de la maîtrise en robes blanches et les élèves du petit séminaire de saint Nicolas du Chardonnet qui les assistaient, étaient en train de chanter ce que je sus plus tard être la Magnificat. J’étais moi-même debout dans la foule, près du second pilier à l’entrée du choeur à droite du côté de la sacristie. Et c’est alors que se produisit l’événement qui domine toute ma vie. En un instant mon coeur fut touché et je crus. Je crus, d’une telle force d’adhésion, d’un tel soulèvement de tout mon être, d’une conviction si puissante, d’une telle certitude ne laissant place à aucune espèce de doute, que, depuis, tous les livres, tous les raisonnements, tous les hasards d’une vie agitée, n’ont pu ébranler ma foi, ni, à vrai dire, la toucher. »

    Aimé par 2 personnes

  11. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous avez laissé parler votre coeur et votre âme, soyez-en remercié !
    Mais à ce jour, la « piste accidentelle » est toujours privilégiée, comme si on ne voulait en voir aucune autre. C’est très suffisant pour que d’aucuns affirment déjà qu’on ne connaîtra sans doute jamais la vérité :

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/incendie-de-notre-dame-8-mois-apres-une-enquete-colossale-pour-l-instant-sans-resultats-23-12-2019-8223243.php

    Aimé par 1 personne

  12. Fredi M. dit :

    Notre-Dame a survécu aux révolutions, aux guerres et aux pillages. Elle est tombée sur la médiocrité de notre époque

    Eh oui…
    Mais l’âme chrétienne de la France tout le monde s’en fout aujourd’hui. Elle est condamnée depuis 1789 et aujourd’hui ce sont ses monuments qui agonisent dans l’indifférence générale.
    On reconstruira Notre-Dame, parce que c’est bon pour le business, et c’est tout.

    Aimé par 1 personne

  13. Catherine Maillot dit :

    Magnifique

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J'aime

  14. Olivier Seutet dit :

    Bon Noël à vous et à vos blogueurs.
    Et, vous avez raison, bon Noël d’abord à tous les chrétiens persécutés dans le monde que ce soit au Moyen-Orient, en Egypte, en Chine, au Nigéria et encore ailleurs. Mais aussi bon Noël aux chrétiens de France qui, s’ils ne sont pas persécutés, sont quand même méprisés, ignorés, leurs symboles raillés voire vandalisés.
    Enfin, merci pour toutes vos contributions et les réponses ou commentaires qu’elles suscitent.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.