La fin de la culture générale

Le Monde de lundi a révélé les grands lignes du projet Thiriez de suppression de l’ENA, décidée par le président de la République. L’esprit du projet est analogue à celui qui préside à la réforme des retraite: d’inspiration jacobine, poussant à l’uniformisation. Il s’en dégage en effet l’idée d’un tronc commun à tout l’encadrement supérieur de l’Etat, fusionnant les métiers les plus divers dans un moule unique: hauts fonctionnaires (directeurs, préfets, ambassadeurs), commissaires de police, magistrats de l’ordre judiciaire, administrateurs territoriaux, directeurs d’hôpitaux. [A tout le moins, c’est ce que l’on comprend de l’article du Monde.]

Au cœur de ce projet de réforme: la suppression de l’épreuve de dissertation et d’oral de culture générale des concours d’entrée qui seront professionnalisés, c’est-à-dire principalement axés sur des entretiens de motivation et de personnalité. On voit bien l’idée sous-jacente à cette réforme. La priorité est d’en éradiquer la dimension intellectuelle, jugée discriminante et inégalitaire. Pour favoriser la diversité, il conviendrait ainsi de supprimer des concours toute notion de performance académique. La suppression de l’épreuve de culture générale qui fait appel à un bagage historique, littéraire, sociologique et philosophique, va dans le sens de l’élimination de ce qui reste d’indépendance et d’esprit critique dans le recrutement de l’encadrement supérieur de l’appareil d’Etat.

Dans le même esprit que la suppression du concours d’entrée à sciences po, cette réforme vise à renforcer le choix discrétionnaire du pouvoir politique sur la sélection des futurs responsables de l’appareil d’Etat. L’entretien de personnalité, bien plus que les épreuves écrites anonymes, donne la part belle au recrutement sur la base d’un profil individuel au détriment d’une évaluation objective du mérite et des capacités. Au prétexte de favoriser la diversité, la logique à l’oeuvre est celle de toujours plus de conformisme et de servilité envers l’autorité supérieure.

C’est exactement le contraire de ce que je pense: les hauts responsables de l’Etat, préfets, ambassadeurs, directeurs d’administration, devraient être des esprits libres et indépendants – qu’ils ne sont d’ailleurs que trop rarement –  nourris de l’histoire, de la littérature et de la philosophie, de la passion des livres, capables de conseiller le pouvoir politique – sans se substituer à lui – en toute liberté de pensée et de réflexion et avec toute la hauteur de vue que permet la culture générale, c’est-à-dire, la curiosité intellectuelle. Mais aussi capables de lui résister quand il se détourne du bien commun.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour La fin de la culture générale

  1. Ping : La fin de la culture générale | Raimanet

  2. Timéli dit :

    Mon commentaire risque de choquer certains lecteurs de ce blog, mais je pense que le communautarisme qui se développe et s’amplifie en France depuis quelques décennies tire le niveau de notre culture vers le bas. On le voit bien chaque année avec les résultats des brevets ou du baccalauréat, où il faut un coefficient élevé de réussite (au moins 80%). Donc, des corrections très dociles, pour ne pas dire complaisantes par les correcteurs et examinateurs. Les candidats qui, ainsi, réussissent sont loin d’être au niveau de celles et ceux qui les obtenaient il y a cinquante ans. Aujourd’hui, il faut presque donner ces diplômes pour satisfaire le critère de réussite évoqué plus haut, et, malheureusement, en les galvaudant de cette façon, ils ont perdu énormément de leur valeur. La faute à qui ???

    Aimé par 2 personnes

    • Annick Danjou dit :

      D’ailleurs à la fac en première année on doit les mettre au niveau car lorsqu’ils sortent du bac ils sont nuls en français, grammaire, orthographe. Les correcteurs au bac ont des consignes précises en ce qui concerne la notation et il faut augmenter les notes pour atteindre le pourcentage exigé. Je le sais nous l’avons vécu et cela ne date pas d’hier, on peut dire merci à Jospin et à tous les socialistes pour qui les mots mérite, excellence, compétition, élite, doivent être bannis à tout jamais.

      Aimé par 1 personne

    • Philippe dit :

      @Timéli
      Vous avez entièrement raison, j’étais encore examinateur cette année pour les bacs pros. Je peux vous dire que nous ne pouvons pas faire ce que l’on veut, Sur 22 candidats que nous avons vus, avec un chef d’entreprise nous avons noté que 5 élèves au-dessus de 10 sur 20. Après la commission 21 ont eu leur bac. Chercher l’erreur. L’académie bien qu’elle s’en défende a des quotas à atteindre. C’est l’école des fans, tout le monde à gagner. La commission a rattrapé jusqu’à 4 points. Nous étions scandalisé. Une année un élève n’a rien fait dans mon épreuve il a eu 5. Il nous a dit j’en ai rien à foutre, il leur faut 80% de réussite donc j’ai 8 chances sur 10 de l’avoir. Et il a eu son bac.
      Nivellement vers le bas.

      Aimé par 1 personne

  3. Simon dit :

    Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

    J'aime

  4. Jean-Bernard Lasserre dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec vous. En revanche, je suis plus critique à l’égard de ce que vous avez écrit dans votre blog d’hier. Certes, le présent gouvernement est hautement critiquable et dieu sait que je critique nombre de décisions prises en ce moment, particulièrement dans le domaine de l’éducation.
    Mais je vois d’un très mauvais oeil l’action des syndicats, CGT en tête. Il est scandaleux de prendre ceux qui veulent , et doivent, travailler en otage.

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Beaucoup de personnes de ma famille et nous mêmes ne pourront pas partir pour les fêtes. De plus le service d’accompagnement des enfants voyageant seuls ne sera pas assuré. J’espère que tout le monde s’en souviendra au moment des élections.

      J'aime

    • JB Lasserre, je les mets dans le même tas, un tas de fumier.
      MT

      J'aime

  5. goupil dit :

    et sur le plan de l’apparence vestimentaire, nos élites sans cultures seront habillés comme le porte parole de l’Elysée
    Mdr

    Aimé par 1 personne

  6. carlo dit :

    « Il s’en dégage en effet l’idée d’un tronc commun à tout l’encadrement supérieur de l’Etat, fusionnant les métiers les plus divers dans un moule unique: hauts fonctionnaires (directeurs, préfets, ambassadeurs), commissaires de police, magistrats de l’ordre judiciaire, administrateurs territoriaux, directeurs d’hôpitaux »
    L’ouverture du champ des possibles permettra ainsi à chacun de choisir librement la suite de sa carrière.
    Cette mesure améliorera donc l’employabilité des hauts fonctionnaires et leur permettra, concomitamment, de devenir davantage « sujets » de leur parcours administratif.
    Le projet nihiliste qui anime nos gouvernants est d’essence libérale. C’est au nom de la liberté qu’ils s’emploient à détruire avec application tout ce qui restreint les choix individuels (ce fut l’ « argument de vente » de la réforme du bac), de même que tout ce qui attache les individus les uns aux autres (la famille, les corps intermédiaires…) et permet de faire société.
    Dans un tel contexte, la limitation de la vitesse à 80 km/h ne pouvait que susciter de fortes oppositions. D’inspiration jacobine, certes, cette mesure est en effet aussi, et avant tout, une mesure anti-libérale.
    Inversement, la suppression du service militaire était, à l’évidence, une mesure libérale, même si elle fut décidée pour réaliser des économies. Qui ne voit, en effet, que le rétablissement du service militaire serait aujourd’hui impossible, non pas simplement pour des raisons financières, mais aussi, et surtout, parce que les jeunes générations n’accepteraient certainement plus qu’on les oblige à passer un an sous les drapeaux, au service de la Nation ?
    « Homo liberalis » ne veut plus donner à la collectivité ni son temps, ni son argent. « Non au racket », « cessez de m’em… ». Tels sont ses mots. Pauvre France !

    Aimé par 1 personne

    • Philippe Dubois dit :

      C’est Mitterrand qui a tué le service militaire en refusant d’envoyer des appelés pour la première guerre du golfe.

      Chirac n’a fait que signer le permis d’inhumer d’une « institution devenue ultra inégalitaire où (en simplifiant)
      – les fils à papa faisaient leur service comme volontaire en entreprise au Japon
      – les fils d’immigrés se faisaient réformer.
      – les gamins de pécores et de prolos se retrouvaient en compagnie de combat dans un régiment de l’Est.

      Par ailleurs, une des raisons de la suppression fut la crainte exprimée par les états majors de donner une instruction militaire aux émeutiers de banlieue, qu’on appelait pas encore djihadistes.
      Les JFOM (Jeunes Français d’Origine Maghrébine) étaient
      – soit réformés pour des motifs bidons quand ils collaient le souk
      – soit suivis à la trace par la DPSD (devenue DRSD) quand ils étaient gentils et volontaires pour les PEG et PEGC.

      D’ailleurs : https://www.valeursactuelles.com/societe/legionnaires-commandos-parachutistes-ces-soldats-francais-qui-ont-rejoint-letat-islamique-114057
      Je cite : « En effet, certains, comme Boris V., alias Younous le déserteur, se sont engagés dans l’armée pour acquérir une expertise et la mettre au service du djihad »

      J'aime

    • carlo dit :

      @ Philippe Dubois
      C’est Mitterrand qui a tué le service militaire en refusant d’envoyer des appelés pour la première guerre du golfe.
      Etes-vous bien sûr que l’envoi d’appelés ait été envisagé ?
      « Chirac n’a fait que signer le permis d’inhumer d’une « institution devenue ultra inégalitaire »
      On est bien d’accord, mais il n’en demeure pas moins que les jeunes générations sont si attachées au principe de la liberté individuelle qu’elles n’accepteraient certainement plus qu’on les oblige à passer un an sous les drapeaux, au service de la Nation.

      J'aime

    • Philippe Dubois dit :

      Je sais que Mitterrand a opposé un refus catégorique.
      A mon humble avis, il est probable que les chefs militaires ont proposé d’envoyer des régiments constitués
      Ce refus a obligé l’armée de terre à racler tous les fonds de tiroir pour envoyer une division composée de bric et de broc sur le terrain.
      (ce qui n’enlève rien au courage de ceux qui sont partis là bas)

      C’est à ce moment que la misère est apparue au grand jour et que la professionnalisation est devenue une option ouvertement envisageable, qui a donc été préparée et qui a fini par être avalisée par Chirac.
      Il faut deux ans pour former un soldat vraiment opérationnel, capable de manoeuvrer et de combattre de façon optimale.

      j’ai vu les volontaires service long en Bosnie en 1998 (appelés ayant souscrit un contrat spécifique) : il ne se passait rien, donc tout allait bien, mais dès que la situation s’est un peu tendue, c’est le 3ème RIMa qui est arrivé.

      Les appelés, c’est pour aller avec la dissuasion nucléaire : c’est le dernier avertissement mis en travers de la trouée de Fulda devant les chars soviétiques, ou sur le pont de Kehl.

      J'aime

  7. Sganarelle dit :

    « Les autres qu’on ne lit pas jusqu’au bout »
    Un oubli de négation …

    J'aime

  8. Fredi M. dit :

    Plus de culture, plus de concours, plus de lectures édifiantes c’est discriminant !
    A la déchetterie ces vieilleries !
    Et puis n’avons-nous pas la chance d’avoir Ladj Ly et Vegedream, vivantes incarnations d’Hugo et François Villon ? Nobles représentants de la poésie du 21ème siècle, jugez-en plutôt :

    Va te faire enculer (tu t’es trompé)
    T’es bon qu’à pirater (tu t’es trompé)
    Enculé (tu t’es trompé)
    T’es bon qu’à faire fuiter (tu t’es trompé)
    Enculé (tu t’es trompé)
    Et tu veux me boycotter (tu t’es trompé)
    Enculé (tu t’es trompé)
    T’es bon qu’à faire fuiter (tu t’es trompé)

    Source :
    https://www.paroles.net/dj-leska/paroles-la-fuite

    J'aime

    • Anne dit :

      Et après on doit supporter des Laetitia Avia au Parlement.
      C’est Vegedream que Macron emmène avec lui en Côte d’Ivoire, sur nos impôts.
      Comme il avait invité leurs condisciples à l’Elysée lors de la fête de la musique.
      Si encore c’était sur les fonds propres du couple Macron.

      Aimé par 1 personne

    • Anne, vous rêvez tout haut?
      MT

      J'aime

  9. Mildred dit :

    « La fin de la culture générale » résultat de la mort de la culture française souhaitée et organisée au plus haut niveau de l’État.

    Aimé par 1 personne

  10. PC dit :

    Bonjour,
    Je suis comme vous sur ce sujet: catastrophée !!!

    J'aime

    • Pierre-Jean dit :

      @PC,
      Je partage votre désarroi et, sans doute aussi, votre rage. Un mot d’ordre : agir chacun à notre niveau pour virer cette bande de nuisibles. On est confondu face à la propension d’une certaine « élite » (guillemets nécessaires) à détruire ce qui fonctionne encore en France .

      J'aime

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Sélectionner les candidats aux plus hautes fonctions de l’Administration et de la Politique à partir d’un entretien de motivation et de personnalité revient, toutes proportions gardées, à un entretien d’embauche et l’on sait tous soit pour l’avoir organisé et pratiqué soit pour l’avoir vécu qu’il s’agit d’un mode de sélection très subjectif où les capacités intellectuelles des postulants sont insuffisamment explorées.
    On peut d’ailleurs se poser la question de la capacité des personnes qui seront ainsi sélectionnées à pouvoir ensuite suivre l’intégralité de la scolarité de ces écoles à moins d’en abaisser le niveau, sans parler du fameux classement déterminant de sortie.
    Ces grandes écoles forment ce qu’il est convenu d’appeler une partie des élites de la Nation. Ce n’est pas en abaissant le niveau de recrutement et consécutivement celui des études que le pays se dotera des meilleurs dirigeants et politiciens.
    A titre d’exemple, et même s’il ne s’agit pas de la haute société, on peut déjà constater les aberrations du concours du CRPE où certains candidats et donc futurs professeurs sont admis avec des notes très inférieures à la moyenne, on imagine facilement ce que de telles pratiques peuvent avoir pour conséquence sur l’éducation de notre jeunesse et son avenir professionnel.
    Heureusement il nous reste encore nos écoles prestigieuses : militaires, d’ingénieurs, de sciences, de commerce, Normale Sup…qui sont pour le moment, préservées des décisions stupides de nos dirigeants qui ne recherchent qu’un seul objectif : la crétinisation de masse de manière à ce que le fossé de l’ignorance entre le vulgum pecus et les classes supérieures de moins en moins nombreuses, soit et demeure le plus large possible.

    Aimé par 1 personne

  12. Pierre de Robion dit :

    Et ça se prétend philosophe et disciple de âul Ricoeur!

    J'aime

  13. artofuss dit :

    Vous avez certes raison pour ce qui concerne l’esprit critique et l’indépendance, encore que, comme vous le constatez vous même, la plupart de nos responsables ( si j’en juge par mon expérience du MAE) se distinguent plutôt par leur conformisme aux désirs du pouvoir…
    Je vois pour ma part un danger bien plus grand dans la disparition de « l’esprit national », qui est tout de même un fond commun par delà les différences d’opinion, quand on nommera à des fonctions d’autorité des gens issus de la « diversité », ce qui est visiblement souhaité, et qui n’auront aucune culture française d’origine mais plutôt des attachements communautaires: ce sera la vraie fin de la nation française.

    Aimé par 1 personne

  14. Coucou dit :

    «Mais aussi capables de lui résister quand il se détourne du bien commun»

    Légionnaires, commandos, parachutistes: ces militaires français devenus djihadistes
    EXCLUSIF – Au Proche-Orient ou en France, une trentaine de soldats ont choisi de retourner leurs armes contre leur pays.
    Par Jean Chichizola
    Publié le 17 décembre 2019 à 21:15, mis à jour hier à 10:19

    Une trentaine de soldats français ont rejoint les rangs du djihad depuis les années 2012-2013. Laure Boyer/Hans Lucas
    Anciens légionnaires arrêtés pour des projets d’attentats en France, ex-paras ou commandos devenus chefs d’unités combattantes de Daech… Le dernier rapport du Centre d’analyse du terrorisme (CAT, présidé par Jean-Charles Brisard) sur «Les militaires et le djihad» ne manque pas d’éléments troublants. En juin dernier, la mission d’information des députés LR Éric Diard et LREM Éric Pouillat sur «Les services publics face à la radicalisation» notait: «En ce qui concerne les anciens militaires, le nombre de ceux ayant rejoint les filières du djihad est de l’ordre d’une trentaine» depuis les années 2012-2013. Un nombre infime au regard des effectifs, mais une réelle menace si l’on imagine l’impact d’un attentat perpétré par de tels profils.
    https://www.valeursactuelles.com/societe/legionnaires-commandos-parachutistes-ces-soldats-francais-qui-ont-rejoint-letat-islamique-114057

    J'aime

  15. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Et oui, il faut faire place à nos « hôtes » qui arrivent si nombreux dans nos villes et nos villages. Il faut bien en faire quelque chose à défaut de pouvoir les intégrer.
    L’obstacle à leur installation est le choc de la culture et des traditions. L’une, on la tirera sans bruit par le bas, les autres on les reléguera au musée des accessoires.
    Restera (mais c’est déjà réalisé) à préparer, triturer, manipuler l’opinion, par le cinéma, la presse, la publicité. Ainsi le succès d’une série à la télévision ne pourra plus s’affranchir de la participation de deux bons noirs, de quelques maghrébins et de l’indispensable couple homosexuel. De même pour là pub.
    Quant à votre propos, la preuve est faite que la réussite n’est plus corrélée au niveau d’études : regardez Sibeth Ndiaye. C’est ce qui doit s’appeler la promotion spontanée.

    Aimé par 3 personnes

  16. Coucou dit :

    Bonjour, souvenir Alain Barrière,

    J'aime

  17. Sganarelle dit :

    C’est l’uniformisation par le bas et le meilleur moyen de fabriquer des élites. Il y a ceux qui sauront qui est Molière…et les autres.
    Ceci est non pas une image mais la réalité puisqu’à la télévision on a cru bon de signaler en sous-titre qu’il s’agissait de Molière lorsqu’un invité parlait de Jean Baptiste Poquelin. Devoir apporter cette précision est un signe des temps.
    Il y a ceux qui parlent français avec un minimum de fautes de grammaire (et ne parlons pas de l’orthographe fantaisiste qui est à la mode, ) et il y a les autres qu’on lit jusqu’au bout .

    Petit à petit le travail de sape gagne du terrain et le manque de culture de base est flagrant.
    La guerre aux élites en favorisera de nouvelles qui seront peut-être pires.

    Aimé par 1 personne

  18. Pierre-Jean dit :

    On croit à chaque fois avoir touché le fond, pour s’apercevoir que ce n’est pas le cas. L’entreprise de destruction continue donc, et Macron en est l’instigateur principal. Il faudra bien qu’un jour lui et sa clique rendent des comptes.

    Aimé par 2 personnes

    • carlo dit :

      « L’entreprise de destruction continue donc »
      Après l’école et la SNCF, les retraites et peut-être bientôt les syndicats…
      « Macron en est l’instigateur principal »
      Certes, mais il n’est que le reflet de l’idéologie dominante d’inspiration libérale.
      Les libéraux de droite l’ont d’ailleurs compris. Ils n’ont rien à perdre avec lui. Libéraux de tout le pays, unissez-vous !

      J'aime

    • Freddie dit :

      Mais non, nous n’avons pas touché le fond. Vu l’avenir et les futurs dirigeants qu’on nous prépare, la France qui, il faut s’en souvenir, possède l’arme nucléaire, n’est pas qu’une catastrophe pour ses anciens habitants. Elle est un danger pour le monde entier. Un jour, une grande puissance s’en avisera, et cherchera à nous neutraliser, et ne trouvera guère d’autres pays dans le monde pour le lui reprocher.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.