Réflexion sur l’héroïsme

« Le héros figure clé du récit national macroniste« , titre le Monde de ce jour. Le chef de l’Etat s’est lui-même défini en 2017 comme « illustrant le goût des Français pour le romanesque », notion proche de celle d’héroïsme. Concernant les soldats de l’opération Barkhane qui ont trouvé la mort en opération, les mots d’honneur et de devoir, drapés dans un immense chagrin, la douleur infinie de leur proches et par-delà, celle de la nation, s’imposent au côté de celui de héros. Parlons aussi de martyrs à la cause de la résistance à la barbarie du terrorisme islamiste. La notion de héros est subjective, se rattache à l’intime, au rêve, à l’imagination. Chacun a ses héros puisés dans l’histoire, dans les romans, dans la vie privée ou dans l’actualité.  L’hommage qu’une nation rend à ses héros ne saurait être que naturel, immédiat, spontané, il vient du fond du cœur, à l’image du souvenir d’Arnaud Beltrame. Mêler héroïsme et politique comporte le risque d’un glissement sournois dans la récupération. La politique a pour fin de régler les problèmes des gens, rien de plus, rien de moins. Mais quand elle n’y parvient pas, elle jongle avec les émotions collectives, les récits ou les  légendes. La quintessence de cette dérive est l’auto-glorification, et pire, quand elle se nourrit du désespoir et de la souffrance des autres. En démocratie,  la notion d’héroïsme n’a pas sa place dans l’action ou le discours d’un haut dirigeant politique. La mission de ce dernier est d’essayer de faire au mieux son travail en tenant le gouvernail de l’Etat. Le recours  au récit national, selon les termes du Monde,  n’est que le signe patent de l’échec et du renoncement sur la seule et unique responsabilité de l’homme public: le service de l’intérêt général.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Réflexion sur l’héroïsme

  1. Annick Danjou dit :

    Les Juifs sont et font la France. Ceux qui s’attaquent à eux, jusque dans leurs tombes, ne sont pas dignes de l’idée que nous avons de la France. L’antisémitisme est un crime et nous le combattrons, à Westhoffen comme partout, jusqu’à ce que nos morts puissent dormir en paix.

    Merci Macron pour une fois je lui rends hommage, moi qui le critique souvent.

    J'aime

  2. Annick danjou dit :

    Je crois que Macron aurait dû faire du théatre plutôt que de vouloir diriger la France. Il serait excellent dans un bon nombre de pièces antiques. Il sait déclamer et trouver les mots qui vont droit au coeur des naïfs assez béats pour l’écouter. Son physique y ajouterait une petite touche d’exotisme ou de sensualité. D’ailleurs il a eu un bon professeur en la matière et je regrette vraiment qu’il n’y ait pas pensé!!! Et surtout il aurait pu jouer des rôles de héros.

    Aimé par 1 personne

  3. lugardon dit :

    « Penser contre son temps c’est de l’héroïsme. Mais le dire, c’est de la folie ». (Eugène Ionesco)

    Aimé par 1 personne

  4. Georges dit :

    Il suffit de prendre la peine de consulter les avis des africains concernant la présence française en Afrique pour avoir une autre vision des choses .Il y a des intérêts qui doivent être protégés contre une certaine concurrence ,Chinoise par exemple.Alors épargnons nous ces stupidités héroïques usées jusqu’à la corde.

    J'aime

  5. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je comprends votre raisonnement cependant, quand une démocratie envoie ses soldats à la mort, il me paraît tout à fait naturel que le Président – qui selon notre Constitution est responsable de la guerre, devant le peuple français – glorifie ses « héros » tombés pour la Patrie.
    Je dirais que je suis même très heureuse que le Président Macron le fasse de manière particulièrement digne.
    Malheureusement, on ne peut que regretter que ce ne soit qu’au moment où il préside les cérémonies en l’honneur de nos héros tombés pour nous, qu’il trouve enfin les mots pour nous parler de notre pays, de notre Histoire et de notre civilisation.

    J'aime

    • Mildred, oui, les cérémonies sont très importantes, M. Hollande le faisait remarquablement aussi, mon billet parlait d’autre chose, de l’héroïsation quotidienne de la vie publique. Sur la Constitution, vous faites une erreur si je peux me permettre: le PR est bien le chef des Armées maus le responsable de la guerre est le Parlement qui selon la Constitution, vote la déclaration de guerre. Même si tout cela est de nos jours bien théorique en effet…
      MT

      J'aime

  6. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Notre président a surement envie de figurer comme un héros national dans les prochains livres d’Histoire de France, comme son prédécesseur qui se souciait publiquement de la trace qu’il laisserait lui aussi dans l’Histoire. L’ombre de ces deux-là ne se retrouvera probablement que dans la chronologie des présidents de la Vème République et ce sera bien suffisant.

    J'aime

  7. Janus dit :

    La république de Macron n’a pas besoin d’industrie puisqu’elle les vend à l’étranger. Elle n’a pas besoin non plus de savant : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/11/30/la-france-vend-a-la-chine-sa-prestigieuse-maison-dedition-scientifique-edp-sciences/
    Le délitement de la France sous l’égide des escrocs qui nous gouverne s’accélère de jour en jour…Nous avons suffisamment d’argent pour organiser des sommets inutiles comme celui de Biarritz, nous n’avons pas 12 M€ pour sauver le seul fleuron de l’édition scientifique qui nous restait.
    Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les princes ont mangé dès le matin !

    Aimé par 2 personnes

    • Annick Danjou dit :

      Bande de salops il n’y a pas d’autre mot et je suis dégoûtée, écœurée, c’est abject, mais jusqu’où iront-ils?

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Et les scientifiques ils sont où pour défendre ce fleuron? Au lieu de bloquer un pays par des grèves, ne pourrions nous pas essayer de sauver ce qui reste de ce pays? Les chinois que nous connaissons bien, surtout dans le domaine scientifique sont des rapaces, ils s’accaparent tout un tas de journaux étrangers et font du plagiat à tour de bras. Ils réécrivent la science, reprennent à leur compte des résultats anciens. Ils organisent des congrès dans des endroits de rêve pour attirer des scientifiques naïfs, toujours prêts à visiter le monde. De nombreux articles sont retirés de journaux prestigieux mais qu’à cela ne tienne, ils publient les mêmes ailleurs et trouvent toujours de bons serviteurs de la science pour les accepter. Sans compter les espions que l’on piège dans les labos où ils sévissent à foison. Et nous, pauvres de nous, leur donnons sur un plateau ce qu’il reste de meilleur chez nous. C’est un cadeau de Macron sans doute en échange des milliers de contrats qu’il a soit disant obtenus en se couchant devant ce seigneur communiste. Seul Trump à le courage de l’affronter, nous sommes de petits minables, prêts à tout pour remplir les caisses et continuer à dépenser princièrement les revenus des quelques joyaux qui nous restent. C’est à hurler de désespoir!

      J'aime

  8. EMarquet dit :

    Notre société a perdu le sens des mots, leur hiérarchie. Un héros au sens grec ou latin était un demi-dieu, ou une personne qui se distinguait par ses exploits extraordinaires. Aujourd’hui c’est aussi bien Batman ou spider man, un soldat ou un pompier en cours de mission, ou un
    anonyme qui accomplit son devoir en portant secours à un tiers.
    E M se plaît à héroïser et à panthéoniser depuis qu’il est au pouvoir. « dire c’est faire » dit-on. Mais après les beaux discours, il faut agir, et là, le bilan est maigre.
    Je ne crois pas que ces militaires se pensent en héros. Il faut avoir du courage et des valeurs altruistes pour embrasser certains métiers où le risque est inhérent, et tous ces professionnels font leur boulot au mieux.
    « Comptez-vous vos soldats pour autant de héros ?» Mithridate de Jean Racine.
    L’église a ses saints, Macron a ses héros.

    J'aime

    • Philippe dit :

      E Marquet
      J’ai fait 25 ans d’armée, j’ai fait des OPEX et vous avez raison nous ne sommes pas des héros. Ce métier est une vocation, nous le faisons avec abnégation, nous sommes des hommes tout simplement avec nos peurs, nos craintes, mais nous nous engageons pleinement.
      Mon arrière grand-père fit la première guerre mondiale et vit toutes ses horreurs, mais il ne se considérait pas comme un héros. Ma tante fut une résistante de la première heure, fut prisonnière et réussit à s’évader et elle ne se considérait pas comme une héroïne, tous les deux me disait: « Nous avons simplement fait notre devoir de citoyens, de français, ne pas accepter l’inacceptable »
      Et qu’est-ce que l’héroïsme? Faire son devoir est-ce de l’héroïsme? Je ne le crois pas!
      Chaque personne à son héros, De l’enfance jusqu’à la mort nos héros son différents souvent des personnes d’oeuvres de fiction. D’ailleurs tout individu qui se prendrait pour un héros, aurait un égo surdimensionné.
      Laissons à chacun se plaire à rêver du héros qui lui chante…

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Pour rire un peu après ce que je viens de lire et avant d’aller au lit moi mon héros c’était Jonny!

      J'aime

    • Eric dit :

      Johnny l’exilé fiscal enterré à Saint-Barth’… Un joli héros, en effet.

      J'aime

  9. Janus dit :

    Une fois de plus vous visez juste : Macron ne s’empare de l’organisation des cérémonies d’hommage aux soldats tombés au combat que parce qu’il est en délicatesse avec l’opinion avec l’ensemble de ses projets de reformes avortés ou erronés. Il n’a cessé de manipuler l’opinion d’une façon éhontée et grandiloquente. Sa « plume » ayant quitté le navire, ses discours sont grotesques et sans contenu. Nous avons là, après l’ immonde catastrophe miterrandienne, ce qui s’est fait de pire durant la Ve république. Il laissera une trace au moins aussi odieuse que celle du vieillard podagre, l’Arsouille, dont il est le digne successeur.
    Je ne vois pas de sursaut en France nulle part. Je crains que nous soyons prés de toucher le fond.
    Pendant ce temps, la France est vendu à l’encan par la caisse des dépôts (International Biscuit) et par ses industriels : Latécoere. Bref, un naufrage total sans que les français ne fassent rien sinon quelques gréves. Si les profits et les dividendes sont distribués à l’étranger, comment les français veulent-ils que soient payées leurs retraites quel qu’en soit le mode de calcul ?

    Aimé par 1 personne

  10. Sganarelle dit :

    Nous sommes dans l’époque de l’hyperbole ´ trop n’est jamais assez sans doute parce qu’il n’y a de vrai que l’exagération mais surtout les mots et qualificatifs sont employés à contre-sens les rendant parfois ridicules.
    Il y a des gestes et des conduites héroïques mais un héros est celui qui en est un exemple constant . Nous sommes tous capables de petits héroïsme quotidiens mais cela ne fait pas de nous des héros.
    Ces militaires ont donné leur vie en s’engageant dans l’armée, nous leur devons beaucoup mais ils n’ont pas accomplis un acte particulier qui permet de parler d’héroïsme.
    Il faut dire que dans notre époque d’égocentrisme plutôt avare de bravoure le métier qu’ils ont choisi demande des qualités de courage et d’abnégation hors du commun. Rien à voir avec les politiciens .

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.