Double impasse (suite)

Depuis ma dernière chronique, un nouveau sondage est sorti, confirmant sur des bases écrasantes, le duel annoncé pour 2022.

Les sondages de ce genre sont pernicieux dans la mesure où ils ne se contentent pas de refléter une opinion, mais la confortent: Mme le Pen serait ainsi la meilleure chance de battre M. Macron, comme M. Macron serait la seule chance de « faire rempart » au RN/FN. L’hypothèse d’une victoire de Mme le Pen est, quoi qu’on en dise en ce moment, peu plausible. Quel que soit le sentiment de rejet massif suscité par son adversaire, un réflexe de type « front républicain », empêcherait probablement son élection au dernier moment, comme pour les régionales de 2015.

Nous atteignons en ce moment l’apothéose de la crétinisation médiatico-politique française: la politique se focalise sur le duel annoncé de deux individus, en délaissant les vrais et les graves problèmes de fond qui minent la France: la violence endémique, le chaos des cités, l’insécurité, l’écrasement fiscal, la pauvreté, les désordres migratoires, le communautarisme. Tel est le fruit de l’abrutissement présidentialiste: dans ce régime politique idiot, le vote populaire repose sur l’émotion qu’inspire une gueule médiatique, et non sur des idées et un choix de projet.

Or, les deux candidats pour « l’Elysée 2022 » que veulent nous imposer le système médiatique et ses sondages sont les deux pires possibles en vue du prochain quinquennat. La mission du chef de l’Etat est de réunir, rassembler, d’inspirer la confiance à une large majorité de la Nation, de lui proposer un cap, de susciter un vaste climat d’adhésion autour de lui et d’entraîner le pays dans la confiance. Aucun de ces deux là ne sera en position d’accomplir cette mission.

Le personnage de Mme le Pen compte tenu de ce qu’il représente, fait l’objet d’un rejet viscéral de 70% des Français. Même si, par les aléas de l’élection ce dernier parvenait à l’Elysée, que se passerait-il ensuite? Un immense écœurement collectif et sans doute, un déchirement sanglant de la société française, pas de majorité à l’Assemblée et donc pas de gouvernement stable, rejet radical du Sénat, blocage des administrations, des collectivités, des services publics, des tribunaux, violence  généralisée dans la rue, mise en quarantaine du pays… Le danger n’est pas celui du « fascisme d’Etat », dans un contexte technologique et psychologique (rapport à l’autorité) qui n’est plus celui des années 1920-1930. Mais celui du chaos absolu.

Quant à l’autre alternative, elle serait peut-être moins brutale mais tout aussi désastreuse. Le régime n’est pas compatible avec un double quinquennat. Un président surexposé, omniprésent, incarnant à lui seul la globalité du pouvoir politique, très impopulaire au bout d’un demi-mandat, a toutes les chances, en cinq ans, de susciter le rejet infini du pays. Alors, qu’en sera-t-il en 10 ans, mal réélu sur un coup de bluff? Cette réélection entraînerait l’ apothéose de la crise de confiance dans le pouvoir politique, le découragement, la généralisation des haines et de la violence la plus désespérée, l’instauration d’un climat de guerre civile. Quoi, cinq ans n’auraient pas suffi? Cinq ans supplémentaires?

Tout ceci n’est pas de la politique fiction mais ce qui nous attend en cas de triomphe du scénario concocté par le système politico-médiatique et sondagier. Quelle qu’en soit l’issue finale, une gigantesque crise politique et sociale en sortira, sinon une guerre civile dès 2022. Pourtant, ce scénario n’a rien d’inéluctable. Ils ne tient qu’aux Français, à nous, les électeurs, de l’éviter. En raison d’événements qui peuvent, d’ici 2022, chambouler la donne, ou bien grâce à une prise de conscience des Français qui, comme ils l’ont déjà fait dans l’histoire, sont capables de rejeter la fatalité. Si en revanche il vient à se produire, le pays plongera inévitablement dans la nuit du chaos. Doit-il en passer par là ?

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

42 commentaires pour Double impasse (suite)

  1. GIl dit :

    Bonjour

    Une seule chose fera changer le système en france, des taux d’emprunt à 7% et plus !
    Ca sera long mais ça viendra.
    Cordielement

    J'aime

    • lepef32 dit :

      Il n’y a effectivement pas d’autres sorties possibles que le défaut de paiement. Trop d’intérêts contraires intriqués, trop d’argent gratuit et de « droit à » devenus naturels , minorité des contributeurs nets … —> Aucune sortie politique n’est possible à mon humble avis.
      Et effectivement ca peut durer treeeees longtemps, tout absolument tout même sera fait pour l’éviter car une vrai crise (une vrai destruction créatrice Schumpeteriene ) n’est PLUS envisageable en France (et en Occident en général). Une vrai crise aujourd’hui c’est guerre civile assurée …
      C’est ce qui me fait dire que tout absolument tout, meme les truc les plus exotiques qu’on ne peut meme pas imaginer seront fait … et ca peut durer longtemps.

      J'aime

  2. cyril de fayet dit :

    Maxime,
    les années au pouvoir de Mr CHIRAC et Mr SARKOZY ont très peu apporté en valeur ajoutée à la France : au pouvoir de 1995 à 2011, pendant 16 ans, franchement je trouve que le bilan de ces 2 présidents est très maigre !!
    La droite a eu largement du temps pour faire réussir la France mais ne l’a pas fait, problèmes :
    Grève générale en France en 1995 sous Chirac
    Politique très libérale de Chirac dès 2002 avec JP Raffarin comme 1er ministre
    Violences urbaines en 2005 sous Chirac
    Grosses manifestations étudiantes et blocages des examens sous ces 2 présidents contre la réforme des universités
    Déni de démocratie suite au réferendum de 2005 disant non à la constitution europeenne , perte de confiance des Français en leur dirigeant et en la classe politique
    Critiques incessantes de Sarkozy contre la justice, ce qui décrédibilise l’institution !
    Je reconnais volontiers la lucidité de Mr Chirac en 2003 contre la guerre en Irak
    Sans parler des affaires judiciaires qui les entourent !! Mr Chirac fut condamné par la justice, Mr Juppé aussi. Mr Sarkozy est cerné de toute part ,
    quelle image pour les jeunes générations ?
    je ne vois pas en quoi voter Les Republicains en 2022 va faire avancer le schmilblick et sauver la France !!
    je veux bien une alternative à Macron et Le Pen mais pour l’instant je ne la vois pas.
    cyril

    Aimé par 1 personne

  3. Sganarelle dit :

    Peut-être qu’une grave crise financière avec un effondrement des banques est encore plus à craindre que l’armement des banlieues ou l’arrivée d’un Macron- Le Pen ? L’un comme l’autre sont dépendants du veau d’or financier sans lequel ils sont paralysés et ne peuvent rien faire. Ce ne sont que des valets de la finance au pouvoir limité.
    La dépendance économique actuelle de tous les pays est plus terrifiante que l’arrivée d’un tel ou d’un autre au pouvoir , pour vivre nous sommes tous dépendants’ de l’argent .
    Le malheur ne vient jamais où on l’attend et tout le monde actuellement semble en attente d’une catastrophe. Peut- être est- elle nécessaire pour l’avénement d’une autre civilisation suivant l’inévitable cursus des saisons , il faut un hiver pour que naisse le printemps.
    On sent partout un malaise confus qui nous dépasse et comme une période d’attente du pire contre laquelle on est impuissant.
    Sans être superstitieux la cathédrale de Paris qui menace encore de s’effondrer est-elle un signe?

    Aimé par 3 personnes

  4. Ping : Double impasse (suite) | Boycott

  5. Janus dit :

    Vous avez certainement raison, mais rien n’est possible sans que les forces que vous appelez de vos vœux se fassent connaître et on ne voit RIEN, on n’entend RIEN sinon le miaulement aiguë de la presstitué et le silence abyssal des élites !
    Personne ne veut prendre le manche dans le chaos qui vient, personne ne veut prendre les risques personnels très réels et très lourds qui seraient nécessaires pour le redressement du pays.
    Depuis le second mandat et la mort du fossoyeur Mitterand, chaque élection a été une occasion perdue et les reformes indispensables n’ont pas été faites. Nous sommes en 1787 et ce qui nous attends vous le connaissez . Le parallèle entre ces deux époques (le règne de Louis XVI et la Cinquième République finissante est presque parfait et au terme des deux périodes historiques le même destin : Le chaos.
    Et il ne faut pas compter sur JACOB ni BAROIN pour en sortir…

    Aimé par 2 personnes

  6. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Permettez-moi ces quelques réflexions qui me sont venues au fil de la lecture de cet article :
    1 – Le résultat des sondages est toujours contesté par ceux qui ont de mauvais chiffres.
    2 – Créer un « front républicain » avec des gens qui se haïssent pour contrer un Rassemblement National qui caracole en tête des sondages, c’est ce qui s’appelle être réaliste.
    3 – « Régime politique idiot » qui pourtant vous convenait quand vos amis étaient au pouvoir.
    4 – « La mission du chef de l’tat est de réunir, rassembler… » Qui voyez-vous qui ait la plus petite chance de l’emporter en 2022 ?
    5 – « Le personnage de Marine Le Pen compte tenu de ce qu’il représente… » Marine Le Pen est le chef du premier parti d’opposition en France, que cela plaise ou non. Mais je ne vois pas pourquoi elle devrait inspirer un « rejet viscéral » plus important que tous ces politiciens LR qui, toute honte bue, ont rejoint Macron pour leur gamelle ?
    6 – Je crains malheureusement que « l’autre alternative » ne soit du domaine du rêve.
    7 – La crise politique et sociale est déjà d’actualité. Quant à la guerre civile, il n’y a qu’à regarder du côté de nos banlieues pour comprendre que « des petits groupes d’imbéciles » la préparent.

    Aimé par 1 personne

    • Coucou dit :

      Bonjour Mildred, à propos des petits groupes d’imbéciles, Vhttps://www.lefigaro.fr/vox/politique/barbara-lefebvre-ceux-qui-s-en-prennent-aux-policiers-ne-sont-pas-des-imbeciles-mais-des-delinquants-criminels-20191105, Damien.

      J'aime

    • Sganarelle dit :

      Tout à fait d’accord avec vous Mildred et bien que je n’aie pas d’attirance particulière pour le RN je ne peux que constater également leur montée en puissance. Quant à leur position isolée je pense que s’ils sont au pouvoir ils ne manqueront pas d’appuie en provenance des.dissidents des autres partis qui retourneront leur veste. Ils sont bien rodés à cette gymnastique.
      Prévoir le chaos en ce qui concerne le RN alors que le chaos s’est déjà installé semble faire partie du vieil adage de l’hôpital qui se moque de la Charité.

      J'aime

    • Mildred
      1 – Le résultat des sondages est toujours contesté par ceux qui ont de mauvais chiffres: toujours en effet.
      2 – Créer un « front républicain » avec des gens qui se haïssent pour contrer un Rassemblement National qui caracole en tête des sondages, c’est ce qui s’appelle être réaliste: le RN ne caracole pas en tête des sondages, il est à égalité avec Macron LREM qui sont eux-mêmes très impopulaires.
      3 – « Régime politique idiot » qui pourtant vous convenait quand vos amis étaient au pouvoir: non, il ne m’a jamais convenu, j’avais l’idée de faire de mon mieux dans un système abject, mais aujourd’hui, avec l’expérience, il me révulse encore plus.
      4 – « La mission du chef de l’tat est de réunir, rassembler… » Qui voyez-vous qui ait la plus petite chance de l’emporter en 2022 ?: Personne pour l’instant, demain peut-être, nul ne doit insulter l’avenir.
      5 – « Le personnage de Marine Le Pen compte tenu de ce qu’il représente… » Marine Le Pen est le chef du premier parti d’opposition en France, que cela plaise ou non. Mais je ne vois pas pourquoi elle devrait inspirer un « rejet viscéral » plus important que tous ces politiciens LR qui, toute honte bue, ont rejoint Macron pour leur gamelle ?: premier parti de France, quasiment à égalité avec LREM, ce frère jumeau du déclin français, et d’ailleurs, premier parti de France comme le parti communiste dans les années 1950, avec son chef Maurice Thorez, ce n’est pas pour cela qu’il n’ait jamais fait autre chose que de nuire à la France. Quant au fait que les traîtres de LR vous révulsent autant que le RN, là je vous comprends fort bien
      6 – Je crains malheureusement que « l’autre alternative » ne soit du domaine du rêve: entre rêve et cauchemar…
      7 – La crise politique et sociale est déjà d’actualité. Quant à la guerre civile, il n’y a qu’à regarder du côté de nos banlieues pour comprendre que « des petits groupes d’imbéciles » la préparent. Bien d’accord sur ce point.

      J'aime

    • Gil dit :

      Bonjour
      6 – Je crains malheureusement que « l’autre alternative » ne soit du domaine du rêve: entre rêve et cauchemar…

      Oui l’autre alternative pourrait être un cauchemar voir un carnage. Le peuple n’a plus grand chose à perdre.

      J'aime

  7. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Au train où se répandent les violences de tous ordres actuelles sans grande réaction de la justice et encore moins du gouvernement trop lâche, laxiste et trop empêtré dans la préparation des élections municipales et présidentielle je crains que la guerre civile n’attende pas 2022.
    Orchestré par le journal Le Monde et plusieurs chaînes de télé et radio nous assistons depuis quelques semaines au déchainement de la soi-disant intelligentsia française contre l’islamophobie et les déclarations d’E. Zemmour devenu paria dans plusieurs médias. La violence verbale en plus pour accroitre la violence du terrain.
    Je me demande aujourd’hui à quoi à servi l’élection d’un nouveau président LR qui manifestement n’a pas encore pris conscience des enjeux et continue de laisser sombrer son parti dans l’indifférence générale, sans réaction, alors que l’on était en droit d’espérer une reprise en mains énergique pour se préparer aux prochaines échéances. Au lieu de cela, on commence à entendre les dissidents officiels et officieux ( X. Bertrand, V. Pécresse, F. Baroin…) qui eux, se préparent activement à 2022 pour remplacer le calife et se comporter comme lui.
    Malgré les tentatives politiciennes et médiatiques de manipulation et comme je persiste à n’accorder aucune confiance aux sondages surtout prématurés (2,5 ans à l’avance où est la pertinence ?), j’espère que la providence fera apparaitre dans l’année qui vient s’il n’est pas trop tard et si le chaos généralisé n’a pas pris le dessus, un personnage qui bousculera les certitudes des uns et des autres et apportera un vent de fraicheur et surtout de responsabilité et de volonté farouche pour rétablir la République et notre démocratie bien malmenée et malade.

    J'aime

    • G Bayon, souhait partagé, mais encore plus important: que le peuple ouvre les yeux.
      MT

      J'aime

    • Janus dit :

      Le peuple n’ouvre jamais les yeux par décision libre il lui faut toujours un aiguillon tenu fermement par un mentor.
      le peuple se fout des grands desseins et de l’avenir du monde. Il ne se soucie que du mironton du midi et de son avenir immédiat

      J'aime

  8. Georges. dit :

    Les sondeurs aux ordres veulent nous faire croire que Macron sera à nouveau face à Lepen .Circulez,y a rien à voir ,ça va se passer entre-nous et les « outsiders » à la niche.Après un bilan aussi désastreux ,oser remettre son titre en jeu cela ressemble à un attrape cons ou alors cela tient du génie .Mais au fait,qui vous dit que Marine n’est pas dans la combine.

    Aimé par 1 personne

  9. Arnaud dit :

    Bonjour,
    je partage votre analyse. Si c’est le ni ni, qui à la place ?

    J'aime

  10. Timéli dit :

    Certes, la stratégie de Macron est grosse comme une ficelle : se faire ré-élire dans un fauteuil face à MLP. Il met tout en place pour atteindre son objectif. Mais, n’oublions pas deux choses :
    ~ les statistiques ont l’art de mentir. Nous l’avons vu à plusieurs reprises (y compris outre-Atlantique pour l’élection de Trump). Par conséquent, quelle crédibilité faut-il accorder aux sondages ? La prudence s’impose…
    ~ un candidat providentiel peut surgir d’ici à 2021. Ce « troisème homme » (ou femme) peut brouiller le scénario élaboré avec soin par Macron. Rien ne prouve que Macron, avec un électorat qui plafonne à 22%-23%, se retrouve …troisième au soir du premier tour. Alors, soyons optimistes. Seuls sont perdus d’avance les combats qui n’ont pas été livrés !

    J'aime

  11. Infraniouzes dit :

    Vous semblez désespéré par les « veaux » qui composent la France. Sans doute l’intense activité intellectuelle dont vous faites preuve vous empêche-t-elle d’avoir un œil sur un des principaux canaux de divertissement de la société française: la TV. Quand on voit les pics d’audience que font TF1, M6 ou Fr2 avec les émissions d’une crétinerie sans fond, force est de supposer que les masses voteront dans le sens qu’on leur dira, comme les parieurs suivent les pronostiqueurs d’une foi aveugle. Les roués politiciens en font leur miel. D’ailleurs aucun, de la droite ou de la gauche n’ose prendre de position tranchée sur quelque dossier que ce soit. Suivant la vieille recette qui a fait ses preuves, on reste dans le flou car la première idée valable est immédiatement mise en pièce sous des torrents de mots assassins, de propositions plus populistes l’une que l’autre, d’invectives, de mensonges. L’extrême gauche est particulièrement forte dans ce registre. Il n’a plus de politiciens courageux: espèce en voie d’extinction.
    La phrase du prétentieux Michel Noir tinte encore à mes oreilles:
    « Mieux vaut perdre les élection que perdre son âme » disait il en évoquant des alliances avec le FN.
    Aujourd’hui les quartiers flambent, puis les banlieues et le pays. C’est grâce à des types comme ça, heureusement disparus dans les oubliettes de l’histoire, qu’on en est là.
    « Il vaut mieux perdre sa fille que les élections » lui répond sa fille, Anne-Valérie Noir, femme de Pierre Botton dans un livre-confession où l’auteur reproche à son père d’avoir construit sciemment sa relation filiale comme un jeu machiavélique servant avant tout ses propres intérêts politiques.
    Quand j’ai le cafard je me replonge dans les innombrables livres écrits sur De Gaulle par des gens qui l’ont côtoyé et aimé. Alors on se dit qu’autre chose est possible.

    J'aime

  12. Fredi M. dit :

    Mais il n’y a personne, personne vous m’entendez, à droite, à gauche, pour relever ce fichu pays ! Vous croyez que c’est la clique à Jacob, les Didier et autres Peltier qui vont nous donner envie ? Rien que des girouettes, des carriéristes !
    La droite (qui n’a que ce qu’elle mérite) paie des années d’inaction et de trahisons. Elle est, avec la gauche mitterrandienne, coresponsable du désastre, nous ne l’oublions pas.

    J'aime

  13. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Je crains fort que vous n’ayez raison. L’actuel président a tout intérêt à avoir comme adversaire MLP. Quant à cette dernière, pourquoi se priver d’une position sans risque où elle joue le rôle de la méchante. Elle a tout à y gagner. Si par hasard, elle accède au pouvoir, il est plus que probable que le chaos s’ensuivra (l’expression démocratique a ses limites) et sa position serait instantanément intenable. Dans le cas contraire, l’échéance est simplement repoussée de cinq ans au mieux car mal élu, la victoire du « camp du bien » serait bien une victoire à la Pyrrhus. Déjà, la « légitimité » du pouvoir est en permanence remise en cause ne serait-ce qu’à travers la quasi-impossibilité pour le Président et son affidé de se déplacer sur le territoire national sans mobiliser plusieurs milliers de gendarmes et policiers afin d’assurer leur sécurité.
    On devine très facilement à qui profite ce type de manipulation mais, en plus, il n’y a strictement aucune alternative visible. A gauche comme à droite, le culte de la communication ne génère que des propositions plus loufoques (dans le meilleur des cas) ou plus débiles les unes que les autres comme celle-ci : https://www.lepoint.fr/editos-du-point/gernelle-l-incroyable-bouffonnerie-signee-guillaume-peltier-03-11-2019-2344908_32.php. Pour qui et pour quoi voter dans ces conditions? Des managers de très haut niveau se rendent compte que dans ce pays, quelque chose ne tourne pas rond mis à part la fiscalité délirante dont nous sommes les victimes évidemment : « Pas facile d’exploiter une compagnie aérienne en France, selon Ben Smith » (https://www.boursorama.com/bourse/actualites/pas-facile-d-exploiter-une-compagnie-aerienne-en-france-selon-ben-smith-f1fca3061a71c7d13a84196f89024746).
    Je pressent hélas une guerre civile puisque nous sommes déjà dans la crise politique et sociale. La crise des Gilets jaunes n’a absolument pas été compris. Le couvercle de la cocotte-minute a simplement été refermé. Comme la soupape est bloquée, combien de temps avant qu’il ne saute?
    Je renvoie une nouvelle fois le lecteur au livre d’Ayn Rand publié aux Belles lettres « La grève ». On y trouve un descriptif complet de la situation actuelle. Je l’invite également à lire ce billet très instructif de Michel Onfray qui ouvre les yeux sur la triste réalité de ce pays : « Le fascisme vient toujours de gauche » (https://brunobertez.com/2019/11/05/le-fascisme-vient-toujours-de-gauche/). Si je conteste son explication de la situation via un libéralisme qui n’existe pas au pays de la dépense publique sans limite et surtout sans frein (https://www.capital.fr/economie-politique/la-france-reste-championne-deurope-de-la-fiscalite-1354134), le reste de son analyse sonne hélas juste. Au pays des « droits de l’homme », ça fait désordre.

    Bonne fin de journée,

    Aimé par 1 personne

    • H, vous avez raison, quelle monstruosité de prétendre que la France qui bat tous les records européens de prélèvements obligatoires aurait une politique libérale!
      MT

      J'aime

  14. Angil dit :

    Il faut bien se rappeler que l avènement de Macron provient de l’accident  » Fillon ».
    Nous avons besoin d un Fillon intégre pour 2022 !
    Cela peut il seulement s’imaginer ??
    Et c est maintenant qu il faut vraiment trouver la 3eme voie.
    Plus la 3eme voie tarde, et plus le scénario pire-pire deviendra inéluctable…

    J'aime

    • Timéli dit :

      Je pense même que Macron ayant été choisi par une oligarchie pour succéder à Hollande, celle-ci s’est vu contrainte d’organiser la chute de Fillon. Certaines personnes de cette oligarchie possédant de nombreux médias, il leur était facile d’intoxiquer et manipuler l’opinion. Vous connaissez la suite…

      J'aime

    • Angil, on s’en rappelle, on ne l’oubliera jamais.
      MT

      J'aime

  15. michel43 dit :

    BEAUCOUP DE gens vont rigoler ,Maxime ,un rejet de 70%,,surement un sondage du beau-fils de notre président, ,et cela forcément vous plais ,Regardons la réalité ,du moment sachant que nous devons attendre 2022 ,et beaucoup de chose peuvent se passer avant cette élections ,Non, la Lepen a toute ses chances ,face a Macron ,et franchement que fera les électeurs de gauche et de droite ,étant fatigué du Macron ,voyez le résultat des Européenne ,RN en tète devant Macron, ,et qui votait ,les Français, alors pour elle, tout est possible ,quand a la France ,plongera dans la nuit du chaos,, ,NON, ,,la France tiens grâce a nous qui remplissons les caisses de l » Etat ,qui se charge de les vider et de nous endetter ,,a ,,un moment cela va péter

    J'aime

  16. Christophe dit :

    Méfiez-vous Maxime comment dis-ton?Les prophéties auto réalisatrices.C’est très à la mode ces temps ci!

    J'aime

  17. artofuss dit :

    Il est parfois préférable d’accepter l’hypothèse du chaos que la certitude d’une mort lente et programmée sans états d’âme par des manipulateurs cyniques et étrangers à toute notion d’intérêt national. Je ne peux pour ma part, et malgré mon âge avancé, me résigner au pourrissement en cours: si nous voulons rester dans les limites d’un schéma démocratique, la « droite molle » a les cartes en main, le sursaut ne peut venir que d’elle. Sinon, je renvoie encore à la tirade de Jean Raspail…

    Aimé par 1 personne

  18. Bernard dit :

    Bonjour à tous,
    Je ne comprends pas ces sondages. Si une majorité des français rejettent ces deux personnages comment peuvent ils décider de voter pour eux ? ? Cela me conforte dans l’idée déjà exprimée que c’est du bidouillage de la plus mauvaise espèce.
    Il va bien se déclarer un homme ou une femme politique pour siffler la fin de cette mascarade. François Baroin dans une déclaration récente vient de déclarer que ce petit jeu devait cesser. Bien d’accord avec lui. Alors la droite, le centre c’est quand que vous commencez à prendre la situation au sérieux. Ce ne peut pas continuer ainsi.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.