Le Munich du Kurdistan ou la faillite du monde occidental

Ce matin, deux jours après, plus personne n’en parle. Bien sûr, la comparaison avec Munich, 30 septembre 1938 est terriblement galvaudée. Bien sûr, l’histoire ne se répète jamais à l’identique, comme un fleuve ne remonte pas à sa source. Pourtant, elle ne cesse de bégayer et la lâcheté humaine, comme la bêtise et la vanité, sont toujours identiques et se reproduisent périodiquement.  L’occident a abandonné les Kurdes comme jadis les Tchécoslovaques, à leur triste sort. Erdogan a lancé une invasion dirigée contre le Kurdistan syrien: villages occupés, bombardement de civils, occupation militaire, massacres de populations. Le peuple Kurde,  20 millions d’habitants, écartelé entre quatre Etats du Moyen Orient, fut à maintes reprises l’allié du monde occidental, notamment pendant les deux guerres mondiales. Il fut l’objet de mille promesses de création d’un Etat où il pourrait vivre en paix, toujours trahies. Les Kurdes ont été bombardés, gazés, massacrés sous la dictature de Saddam Hussein. Ils furent en première ligne de la lutte contre l’Etat islamique Daesh. Les femmes kurdes ont payé un lourd tribut à la folie sanguinaire des tortionnaires (illustration jointe). Les USA de Trump ont lamentablement abandonné leurs ex-alliés. L’Europe, ce grand corps malade, impuissant, désarticulé, terrifié par le chantage migratoire, n’a pas bougé le petit doigt (en dehors de quelques gesticulations isolées et grotesques). Les coups de menton et les aboiements de roquets ne servent à rien devant un dictateur. Il fallait une réaction immédiate, unitaire et implacable pour faire plier l’envahisseur. Le monde occidental est en train de sombrer en se désintégrant dans un interminable naufrage. Son malheur est celui d’un désastre politique.  Il n’a plus de dirigeants, d’hommes d’Etat dignes de ce nom. Les pitres ont remplacé les chefs. Pour des raisons diverses, la crétinisation des élites dirigeantes, le fanatisme narcissique qui s’empare des esprits et la dévalorisation de la fonction politique – qui attire trop d’imbéciles et de vaniteux – l’effondrement moral, politique et intellectuel de l’occident vient encore de frapper au détriment de nos amis Kurdes.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

49 commentaires pour Le Munich du Kurdistan ou la faillite du monde occidental

  1. Koufra dit :

    Bonjour Maxime

    Il y a une petite coquille, les kurdes sont 45 millions et non 20.

    Il faut préciser que c’est le plus grand peuple sans état propre.

    La comparaison avec Munich n est pas ridicule dans ce cas précis compte tenu des références élogieuses dd M. Erdogan envers l Allemagne Nazi, compte tenu de sa volonté affichée de recréer un lebensraum turc, compte tenu de sa volonté d acquérir la bombe nucléaire, compte tenu de l idéologie totalitariste de m Erdogan: le Nazional islamisme.

    La Turquie de 2019 veut gommer l humiliation de 1920 comme l Allemagne nazie a voulu gommer l humiliation de 1918.

    Il y a aussi La propensions et le déni des turcs concernant les génocides des arméniens, des assyriens, circassiens… donc non la comparaison n est pas ridicule.

    J'aime

  2. lugardon dit :

    J’avoue je suis lâche. Je ne me suis pas engagé au Liban en Afghanistan en Yougoslavie en Irak en Libye au Mali. Certains de mes anciens élèves l’ont fait. Certains judokas avec qui j’ai fait du judo l’on fait. Je les respecte. Je n’ose pas exiger des autres qu’ils fassent ce que je ne suis pas capable de faire.

    Pouvons-nous engager l’armée française en Syrie en Turquie en Ukraine , pouvons-nous affronter les Russes?

    Il n’y a toujours pas d’armée européenne.

    J'aime

  3. Timéli dit :

    La faute incombe, me semble-t-il, à l’absence d’ordre mondial. Depuis la chute du mur de Berlin et le démantèlement de l’ex-URSS, c’est le « bazar ». Le système de bipolarisation (Est-Ouest) avait le mérite de donner un équilibre au monde politique. Aujourd’hui, chaque pays « se la joue perso » (langage footeux). Résultat : il n’y a plus d’alliances, qui pesaient lourd quand même, et c’est le désordre mondial !

    Aimé par 1 personne

    • André Lugardon/jfsadys dit :

      “Si la guerre est encore présente, ce n’est pas qu’il se trouve au fond de l’espèce humaine une secrète aspiration à la mort, non plus qu’un irrépressible instinct d’agression, ce n’est même pas, ce qui serait plus plausible en fin de compte, le fait que le désarmement puisse présenter, d’un point de vue économique et social, de très sérieux inconvénients ; cela provient tout simplement du fait qu’on n’a pas encore vu apparaître sur la scène politique d’instance capable de se substituer à cet arbitre suprême des conflits internationaux qu’est la guerre.”

      Anna Arendt

      J'aime

  4. goupil dit :

    Bon, nos alliés kurdes ?
    Droles d’alliés, dont une partie est blacklistés comme terroristes. De plus, ce ne sont pas des enfants de coeur qui se sont permis d’envahir un territoire qui n’est pas le leur, au détriment des minorités du coin (alaouites, chrétiens arabes..) , et de leur faire subir un autre joug, après celui de daesh. Mais ca, nos merdias n’en parlent pas ….
    Pauvres gens, et l’occident ne leur viendra pas certainement pas en aide avec le jeux trouble qu’elle joue dans le coin depuis des années.
    C’est Munich en effet mais pas que pour les kurdes.

    J'aime

  5. Annick Danjou dit :

    Julien Aubert : « Je prônais une véritable rupture et les adhérents ont clairement manifesté leur attachement à une forme de continuité »

    Bien résumé comme je le disais sur ce blog. Bien dommage aussi.
    En France on ne change rien tout va très bien.
    On a surtout aucun courage comme en ne défendant pas les Kurdes. On préfère faire des courbettes à Erdogan.

    J'aime

  6. new dit :

    Le Point pose la bonne question cette semaine : « Face à l’islamisme, sommes-nous devenus lâches ? ».
    Je note également que tout ce qui dérange, sans raison, monsieur Tandonnet n’est pas publié.

    J'aime

    • new, en effet, ceci est un « blog personnel », et pas un blog public… Et en effet, ce qui me dérange n’est pas publié, comme les injures, diffamations, calomnies, ou propos haineux, en gros tout ce qui est susceptible d’engager ma responsabilité devant un tribunal.
      MT

      J'aime

  7. Galatine dit :

    L’histoire se répète pour les kurdes qui vont, une nouvelle fois et hélas ! pour eux, servir de variable d’ajustement aux intérêts turcs, syriens, américains et djihadistes, dans la région…
    Comptons sur l’armée syrienne libre, masque des djihadistes syriens, pour « contrôler » les exactions de ses combattants, comme l’affirment sans rire les officiels turcs, jusqu’au sélectionneur de l’équipe turc de Football qui a répété, comme un perroquet, les habituels éléments de langage sur la « lutte contre le terrorisme ».
    Enfin, voilà qui devrait permettre aux autruches de saisir enfin la vraie nature du régime turc et de son sultan-président, Monsieur Erdogan….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.