Un immense et profond malaise

Que pensent les Français et que pense le pays dans ses profondeurs? Il faut beaucoup d’aveuglement pour ne pas sentir le trouble profond qui s’est emparé des esprits et l’immense sensation de malaise et de découragement.

Les enquêtes d’opinion se suivent et se ressemblent. IFOP 17 septembre pour le Monde révèle que 73% des Français pensent que la France est en déclin et 61% veulent qu’elle se protège mieux de la mondialisation. Seuls 36% ont confiance dans l’Union européenne. Un autre sondage, IPSOS du 13 septembre montre que 75% estiment que les partis et les « politiciens » ne se soucient pas des gens comme eux. 77% en appellent à un « leader fort » capable de « casser les règles » (de la mondialisation). 60% jugent que l’immigration est une menace.

« Je convaincrai nos compatriotes que la puissance de la France n’est pas déclinante, mais que nous sommes à l’orée d’une extraordinaire renaissance, parce que nous tenons entre nos mains tous les atouts qui feront et qui font les grandes puissances du XXIᵉ siècle. » proclamait le 7 mai 2017 le nouvel occupant de l’Elysée.

Faillite de l’exemplarité, logorrhée obsessionnelle pour couvrir les renoncements et l’immobilisme, aggravation de la violence quotidienne et démission de fait face aux flux migratoires, poursuite de l’effondrement économique et de l’aggravation de l’exclusion, de la fragmentation et de la pauvreté, climat de mystification permanente: l’écœurement des Français est avant tout le produit d’une crise de régime. C’est tout un système politique fondé sur l’ exubérance narcissique et vaniteuse au mépris du bien commun et de choix de gouvernement que les Français ne supportent plus. La démocratie française est à refonder.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

68 commentaires pour Un immense et profond malaise

  1. Zonzon dit :

    @ Simon 18 septembre à 7 h 43

    Guerre civile, résistance contre l’envahisseur, une querelle de mots ! Comment appeler envahisseur un monsieur qui a sa carte d’électeur made in France dans la poche depuis 50 ans.
    Bien sûr qu’il y a des précédents dans l’Histoire : la chute de Rome pour ne pas chercher plus loin !
    S’approprier notre pays : ils n’acquerront que des ruines.

    @ Angil 18 septembre à 9 h 31

    Les bisounours ont toujours été cause des catastrophes. Aujourd’hui la situation est à la fois multidimensionnelle et globale : on va de la sauvegarde de la planète – comme ils disent – à l’égalisation tout azimut des individus et à la croissance sans frein de leurs exigences !
    Procuste fabrique le lit universel, standard et obligatoire ! Le bisounours est d’abord un imbécile.

    Il faut liquider Procuste !

    @ new 18 septembre à 18 h 44

    « noblement… dignement » voilà des mots bien étranges !

    Sont-ils enseignés dans nos boutiques éducatives ? Par qui : la noble armée de l’Educnaz menée de main de maître par ces puissantes fédérations syndicales qui insufflent dans nos jeunes têtes blondes toutes les sottises sociales mondialo-égalisatrices du XIXème siècle ?

    Nous ne voulons pas disparaître. Notre révolte sera « digne » !

    J'aime

  2. André Lugardon dit :

    “Si la guerre est encore présente, ce n’est pas qu’il se trouve au fond de l’espèce humaine une secrète aspiration à la mort, non plus qu’un irrépressible instinct d’agression, ce n’est même pas, ce qui serait plus plausible en fin de compte, le fait que le désarmement puisse présenter, d’un point de vue économique et social, de très sérieux inconvénients ; cela provient tout simplement du fait qu’on n’a pas encore vu apparaître sur la scène politique d’instance capable de se substituer à cet arbitre suprême des conflits internationaux qu’est la guerre.”

    Anna Arendt

    J'aime

  3. André Lugardon dit :

    « La vie est une chose merveilleuse et grande, après la guerre nous aurons à construire un monde entièrement nouveau et, à chaque nouvelle exaction, à chaque nouvelle cruauté, nous devrons opposer un petit supplément d’amour et de bonté à conquérir sur nous-mêmes. Nous avons le droit de souffrir, mais non de succomber à la souffrance. Et si nous survivons à cette époque indemnes de corps et d’âme, d’âme surtout, sans amertume, sans haine, nous aurons aussi notre mot à dire après la guerre. Je suis peut-être une femme ambitieuse: j’aimerais bien avoir un tout petit mot à dire. »

    Etty Hillesum, décédée en 1942 à Auschwitz.

    Aimé par 1 personne

  4. michel43 dit :

    qui nourrie l’Etat ,,ses politiciens ,ses fonctionnaires ,sa police ,gendarmerie ,ses militaires ,les sans papiers ,le payement de la dette et ses intérêts ,,NOUS,, ,le priver ,alors que l’Etat nous ponctionne de partout ,,,a un moment va falloir dire STOP ,,,nous somme partout dans le rouge ,,,,cela devrait exploser ,,,,somme nous des lâches ,,,je le crains

    J'aime

    • André Lugardon dit :

      Michel43, vous êtes un homme de conviction. Vos commentaires sont toujours clairs et nets et sans langue de bois. Je vais essayer de prendre exemple sur vous. Qu’entendez-vous par « privé »? Entreprises privées?

      Sans politiciens, sans fonctionnaires, police, gendarmerie, militaire le « privé » n’existerait pas.

      Depuis la mise en place de la TVA nous sommes tous ponctionnés. Et pour certains d’entre nous effectivement c’est trop.

      Sans fonctionnaires un état ne fonctionne pas. Pouvons-nous vivre sans état? Bien entendu l’idéal c’est d’avoir des fonctionnaires intègres et un état de droit mais vous et moi nous savons que le paradis n’est pas sur terre… 🙂

      Pour ce qui est du courage certains Français en ont: ils s’engagent en politique, dans la fonction publique, la police, la gendarmerie, l’armée et même dans des associations humanitaires catholiques ou pas. 🙂

      J'aime

    • André Lugardon dit :

      gendarmes, militaires

      J'aime

    • André Lugardon dit :

      policiers, gendarmes, militaires

      J'aime

    • Gilbert dit :

      Bonjour,

      Il y a une chose à regarder
      1-Nous sommes à peu de choses près au même niveau de taxation que le Danemark
      2-Nos services publics se délitent de plus en plus vite rien a voir avec le Danemark ou les services fonctionnent et desquels les Danois semblent Satisfaits.
      3-Dans le classement sur la corruption de transparency international, le Danemark occupe la première place (Quasiment 0 corruption.)
      4-Dans le même classement la france est à la 21 ème place.

      Ne vous demandez plus ou passe le pognon !!!
      Liste en bas de page https://www.transparency.org/cpi2018
      Cordialement

      J'aime

    • alexrebelde dit :

      Effectivement, sauf que, eux, ont 1 seul système de retraite de base (au lieu d’une quarantaine), zéro niches fiscales (environs 500 en France, il me semble), 1 seule assurance maladie (même remboursement pour tous), etc… (Ca me fait penser à le Suisse).
      Ils ont, en fait, un système beaucoup plus « égalitaire » que la France ou chacun a le sentiment de gagner moins, payer plus… bref, un système qui génère la méfiance, l’envie, la peur de perdre… et aujourd’hui, même la haine entre les français.

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » Sans politiciens, sans fonctionnaires, police, gendarmerie, militaire le « privé » n’existerait pas.  » !!!… Ah ?…
       » Sans fonctionnaires un état ne fonctionne pas. Pouvons-nous vivre sans état?  »
      Ha ha ! Vous m’avez bien fait rire, André Lugardon, c’est déjà ça …
      Ah bon ?? … Sans l’état, le « privé » n’existerait pas ! … J’avoue que c’est très drôle … Pour comprendre un peu l’économie, il serait bon d’inverser le propos !
      Vous devez être, ou avez été, fonctionnaire, cela se devine … Sans être péjoratif.
      Michel43, dit les choses avec ses mots, avec sa prose, qui peut bien sûr ne pas vous convenir, mais sur le fond, il a totalement raison.
      Le « privé », dans son esprit est tout ce qui ne vit pas sur le dos des contribuables.
      Et, l’état, et ses dépendances (ou ses métastases, au choix), n’existe, que parce qu’il y a des contribuables (dont lui même, et ses métastases, ne font pas partie), pour le nourrir … L’URSS avait bien essayé de tordre la réalité, pour tenter d’inverser le processus, mais ils n’y sont pas parvenus …
      Pour la TVA, c’est un bon exemple. il y en a qui ont « l’impression » de payer de la TVA, avec l’argent que les contribuables leur ont mis dans la poche …. Mais « l’impression » qu’ils ont de payer, n’est en fait qu’une impression …
      Je ne développerais pas d’avantage, sinon vous trouveriez que je suis quelqu’un de très désagréable …

      J'aime

    • lugardon dit :

      Citoyen vous n’êtes pas désagréable vous êtes comme Michel43 entier et direct. Ce qui à mes yeux est une qualité. Oui j’ai été fontionnaire et un fonctionnaire qui a fonctionné. Zéro congé maladie dans ma carrière. Et j’ai créé de la richesse. Et j’en crée encore aujourd’hui.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.