François et les « heures sombres de l’histoire »

Le Pape François, fustigeant « souverainisme » et « populisme », vient de déclarer au journal la Stampa: « On entend des discours qui ressemblent à ceux d’Hitler en 1934 ». Les Catholiques pratiquants n’apprécient généralement pas les commentaires critiques concernant les paroles du saint Père. En l’occurrence, les mots qu’ils tient sont de nature politique et historique, ne relèvent en rien du dogme couvert par l’infaillibilité pontificale.

Les comparaisons entre la période actuelle et l’apocalypse des années 1930 et 1940, devraient appeler, surtout de la part du chef de l’Eglise catholique, la plus grande prudence. Le contexte actuel, économique, politique, technologique, démographique planétaire, est sans rapport avec celui des heures sombres de cette époque. Certes, la démagogie extrémiste, de droite ou de gauche, est en plein essor, surtout en France. Mais faut-il rappeler au pape François ce que furent les persécutions raciales du nazisme, les entreprises d’extermination du stalinisme comme de l’hitlérisme, la centaine de millions de victimes de ces entreprises sanguinaires, le génocide des Juifs d’Europe (six millions de morts), la férocité des dictatures totalitaires, la conquête hitlérienne de l’Europe continentale, la Shoah par balles en Ukraine, la politique d’asservissement ou d’anéantissement des populations slaves, le pillage et les massacres commis en France et presque dans toute l’Europe continentale pendant une occupation de 4 années?

Le père Jorge Mario Bergoglio n’a pas connu cette période de déchaînement sanguinaire qui a entraîné l’Europe dans l’abîme, ou bien il était tout jeune enfant, et vivait à quelque 10 000 kilomètres de ces évènement. En revanche, il a vécu personnellement, en pleine force de l’âge, entre 40 et 47 ans, d’autres évènements tragiques, d’autres heures sombres: la dictature Argentine du général Videla, de 1976 à 1983. Ce régime militaire s’inspirait des méthodes fascistes et nazie qui ont ensanglanté l’Europe: dizaines de milliers de disparus, femmes et enfants massacrés, torture et exécutions de masse, meurtre ou emprisonnement des opposants politiques, disparition des libertés publiques.

Alors, pourquoi François, dans sa quête de comparaisons explosives, destinées à marquer l’opinion sur la détestation que lui inspire certaines politiques actuelles, notamment sur la question de la maîtrise des migrations, invoque-t-il  les « heures sombres » européennes qu’il n’a pas connues, mais demeure-t-il silencieux, sur d’autres heures sombres plus récentes, d’autres abominations, une autre dictature et d’autres terreurs et d’autres atrocité qu’il a vécues lui-même, en personne, de tout près, en Argentine, son pays d’origine? D’ailleurs, nul ne saurait douter un instant que ce héraut planétaire des droits de l’homme, porte-parole de la conscience universelle, alors haut placé dans la hiérarchie catholique de son pays, a exercé un rôle pilote, exemplaire et incontestable à la tête de la résistance à la dictature argentine, ce régime tortionnaire, au péril de sa vie pendant 7 ans. Dommage qu’il n’en parle pas car son expérience personnelle de cette période (un sujet quelque peu tabou), serait riche en enseignements, serait de nature à illustrer son propos et à servir d’exemple aux jeunes générations. 

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

60 commentaires pour François et les « heures sombres de l’histoire »

  1. Zonzon dit :

    « Croissez, et multipliez, et remplissez la terre ».
    Le Christianisme ne peut plus être un humanisme !

    L’actuel Pape est immigrationniste. Il hait l’Europe.
    Sa chance d’être le dernier n’est pas totalement nulle.

    Les Jésuites – des hommes orgueilleux – une organisation qui s’imaginait dominer le monde mais qui ne fut qu’une marionnette dans les mains des puissances des Ténèbres !

    J'aime

  2. EMarquet dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Pourquoi vous faire le porte-parole de tous les contempteurs haineux vis à vis du Pape Francois ?
    Théorie du bouc émissaire au service de votre propre ressentiment ?
    Vous avouez vous-même que vous ne connaissez pas sa vie. Son principal accusateur Horacio Verbitsky a lui-même travaillé pour la dictature entre 1978 et 1981.
    Sur quoi vous basez-vous pour le juger ? Quelle vérité ?
    Dans vos billets vous en appelez toujours à l’honnêteté, à la justice, à la vérité et autres vertus théoriques. N’êtes-vous pas vous-même un perpétuel donneur de leçons ?
    Un Pape doit-il se substituer aux responsabilités des Etats et planter des tentes sur la place St Pierre, ouvrir toutes les églises et tous les couvents pour les remplir des milliers de réfugiés que les « SOS Méditerranée » vont chercher, se faisant complices passifs des passeurs, à cause de l’inertie de l’Europe ?
    Et il ne s’agit pas comme vous le répondez à G.Bayon « d’une levée de bouclier dès qu’on parle d’une religion ». Vos propos n’ont à voir ni avec la religion, ni avec la Foi.

    J'aime

    • E Marquet, pourquoi serais-un « porte-parole », toutes les opinions peuvent s’exprimer sur ce blog, y compris la vôtre (sauf celles qui comportent des propos racistes ou diffamatoires). Cela dit, en cette veille de l’Assomption, je vous présente toutes mes excuses pour vous avoir peinée et vous souhaite par avance une excellente Sainte Marie.
      MT

      J'aime

  3. lugardon dit :

    A propos du pape François: il est le premier pape originaire du continent américain, premier pape jésuite et premier pape non-européen depuis Grégoire III ; premier pape originaire de l’hémisphère sud, tous ses prédécesseurs étant originaires de l’hémisphère nord.

    Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_papes#%C3%89lus_au_Ier_si%C3%A8cle

    Peut-être que le prochain pape sera noir?

    Bien que jésuite le pape a choisi de s’appeler François sans doute par référence à Saint François d’Assise qui, dit-on, parlait aux loups et à qui les paysans demandaient de parler aux loups pour qu’ils cessent de se faire manger par les loups. Tout un programme?

    Il me fait penser à Gorbatchev, aimé à l’étranger et détesté dans son pays. Le pape François plaît à ceux qui ne sont pas cathos mais ne plaît pas du tout à beaucoup de cathos qui ne se privent pas de le dire, l’écrire.

    Pour rien au monde je ne voudrai être pape mais il y a aucun risque que je le devienne un jour bien entendu… 🙂

    J'aime

  4. Philippe Dubois dit :

    J'aime

    • Beaucoup trop violent votre billet Philippe Dubois, au regard de l’esprit de mon blog, et franchement limite au point de vue pénal, je regrette infiniment puisque vous y avez passé du temps mais je ne peux pas le reprendre à mon compte sur ce site dont j’assume toute la responsabilité.
      MT

      J'aime

  5. michel43 dit :

    dans ce Monde ,,rien n’est parfait ,,,,pas même les religions ? Pourquoi,,,,,

    J'aime

    • lugardon dit :

      Parce que partout où il y a de l’homme il y a de l’hommerie… (Peut-être de Saint François de Salles)

      J'aime

  6. Sganarelle dit :

    Le pape ne peut prêcher qu’en faveur des pauvres et des faibles et les migrants en sont l’affiche rêvée ..quant aux diverses expériences sur la génétique la procréation et autres cela nous rapproche de l’eugénisme hitlérien et le pape (dont les propos sont souvent déformés tronqués et critiqués ) a fait un rapprochement rapide et propre à interpeller le gouvernement italien … sans doute est ce un peu abrupte de sauter aux conclusions habituelles d’une image hitlérienne mais la campagne politique actuelle peu en faveur des sauvetages en mer conduit à quelque indulgence en ce qui concerne le Saint. Père.
    Je ne doute pas que certains d’entre-nous sauraient mieux gérer le problème et comme pour les gouvernements si nous étions à sa place nous éviterions (?) les impairs , mais le pape n’est qu’un homme suivant sa doctrine dont les actes et les propos sont souvent déformés quoi qu’il fasse.
    Qu’il prenne position pour la vie contre euthanasie ou avortement ou qu’il ose émettre l’idée de soigner les homosexuels , tout est condamnable pour l’homme moderne.

    Sans excuser ou déplorer les actions du pape et prenant en compte tous les avis des internautes .je tiens en conclusion à saluer ici la possibilité qui existe de contredire moquer ou critiquer le chef d’une Eglise et d’une religion sans subir une fatwa ou discrimination.

    Aimé par 1 personne

  7. Anonyme dit :

    Pas de vacances pour les Bien-Pensants!
    C’est l’été, les belles âmes sont de sortie

    A lire sur causeur

    J'aime

  8. souris grise dit :

    Bonjour Maxime, bonjour tout le monde .

    Je n’aime pas cet homme , et je crains malheureusement que cette prise de position sur les « heures noires » sert à absoudre ses propres péchés .

    Chris .

    J'aime

  9. lugardon dit :

    Les crimes commis au nom du communisme ont tué es l’idéal communiste ainsi que le manque de camaraderie entre communistes ; les crimes sexuels commis par des cathos tuent l’église catholique ainsi que le manque de fraternité et de charité entre cathos.

    J'aime

    • Philippe Dubois dit :

      L’idéal communiste !
      Quelle est donc cette horreur ?
      Je dis bien horreur, car à chaque fois que le communisme ou le socialisme, forte inachevée du communisme, ont été appliqués, ils n’ont conduit qu’à des crimes et des totalitarismes sanglants !

      J'aime

    • lugardon dit :

      Oui c’est vrai mais des millions d’hommes sont entrés en communisme comme on entre en religion. Pourquoi?

      J'aime

  10. Drareg dit :

    « Certes, la démagogie extrémiste, de droite ou de gauche, est en plein essor, surtout en France. »

    La seule démagogie extrémiste qui sévisse en France, et qui y pose d’ailleurs des problèmes de plus en plus graves, c’est l’extrémisme néolibéral :

    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/lincorrect/laurent-izard-la-perte-de-controle-de-nos-infrastructures-nous-rend-chaque-jour-davantage-dependants-109776

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-delocalisations-a-l-origine-de-la-penurie-de-medicaments-en-france-20190811

    Si vous vous imaginez qu’on va recommencer à voter pour vous avec les mêmes vieilles orientations destructrices défendues avec les mêmes gros sabots, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil.

    J'aime

    • Philippe Dubois dit :

      Vous confondez encore libéralisme et capitalisme de connivence
      Parlez d’extrémisme néolibéral dans un pays où la dépense publique représente 57 % du PIB, c’est quand même fort de café.
      Aux Etats Unis, pays nettement plus libéral que la France, tous les aéroports sont publics.

      J'aime

    • Drareg dit :

      Vous semblez vous-même adopter l’attitude des militants communistes, nous expliquant gravement que l’URSS n’était pas le vrai communisme. Ainsi, la France de Fillon, Sarkozy ou Macron ne ferait-elle pas partie du vrai néolibéralisme…

      Les Etats-Unis actuels font tout à fait partie de l’extrémisme néolibéral (et cela n’a pas toujours été le cas) ; je pense que vous ne contesteriez pas ce point.

      Pourtant, les dépenses publiques aux US sont aussi de l’ordre de 57% du PIB.

      Je vous entends déjà, indigné, contester ce point. Et c’est pourtant le cas, comme vous le sauriez si vous ne faisiez pas l’erreur d’exclure, aux US, les dépenses de retraite, santé, éducation supérieur des dépenses publiques, alors que vous les incluez en France.

      La France fait donc, elle aussi, bien partie des adeptes des extrémistes du néolibéralisme, même avec 57% de dépenses publiques.
      La caractéristique du néolibéralisme n’étant pas le niveau de dépenses publiques, mais le niveau de jemenfoutisme sur le potentiel futur réel du pays.

      J'aime

    • Drareg, affirmer que la France est un pays libéral sur le plan économique alors qu’elle bat les records de prélèvements obligatoires (46,2%) est pure aberration. Et puis que proposez-vous, le COMECON, le Gosplan soviétique?
      MT

      J'aime

    • Drareg dit :

      (1/2)

      La France est, contrairement à ce que vous dites, semblable aux autres pays développés pour les dépenses financées, en France, par prélèvement obligatoire. Nier qu’elle suit une politique libérale en se basant sur le montant de ces dépenses n’a donc aucun sens, et relève de l’enfumage.

      La France de Pompidou et même de VGE était plus dirigiste que l’actuelle, avec d’excellents résultats dont nous vivons encore. Mais, là encore, brandir le Goulag revient à de l’enfumage en gros sabots.

      Les extrémistes néolibéraux ont beau jeu d’enfumer la population, puisqu’ils contrôlent médias et institutions. Toutefois, ils ne contrôlent ni la réalité, ni les Etats concurrents, et leurs mauvais résultats parlent pour eux…et, en fait, contre eux et leur politique.

      J'aime

    • Drareg dit :

      (2/2)

      Pour comparer les pays, vous souhaiteriez vous baser sur les seules dépenses étiquetées comme publiques. Comme je vous l’ai indiqué en (1/2), cela n’a pas de sens. Je le détaille rapidement ici, sur un exemple extrême (les US).

      Aux US, il y a une administration qui s’appelle Social security, qui est chargée de verser une retraite riquiqui et des prestations de santé riquiquies à ceux qui n’en ont pas les moyens.
      Le citoyen US lambda doit donc payer d’une part sa couverture santé et retraite auprès d’un organisme privé, d’autre part les contributions finançant le Social security auprès de l’Etat.
      En France, il verse tout en une fois auprès de l’Etat (négligeons, pour simplifier, mutuelles etc).

      Mais vous voudriez ne comparer que ce qui est versé via l’Etat, ce qui est une erreur (si vous n’êtes pas conscient du fonctionnement décrit plus haut) ou une escroquerie (si vous en êtes conscient).
      En effet :
      – d’un point de vue collectif, les ressources du pays consacrées à des dépenses publiques ne varient pas selon que des organismes publics ou privés collectent les sommes correspondantes
      – d’un point de vue individuel, les impôts doivent être complétés (aux US) par des versements à des organismes privés, et c’est bien la somme des deux qui peut être comparée aux impôts français.

      Lorsque vous tenez compte de ceci, vous obtenez qu’en effet les US dépensent presque autant que la France pour les dépenses qui, en France, relèvent de la dépense publique ; et que les citoyens US ont des transferts obligatoires vers leurs compatriotes (ici, le Social security) proches.
      Mais ce n’est pas le cas si vous vous en tenez à votre comparaison, (volontairement ?) biaisée, du seul chiffre de dépense public ou du seul chiffre de taux d’impôt.

      Il est parfaitement déraisonnable de prétendre décider de réforme et informer l’opinion en se basant sur des comparaisons aussi (volontairement ?) biaisées.
      Par ailleurs, l’organisation aux Etats-Unis de la santé ou de l’éducation fait apparaître un rapport coût qualité particulièrement mauvais, donc vous ne pouvez pas même prétendre que cette organisation serait meilleure par elle-même.

      J'aime

  11. lugardon dit :

    Pourquoi les voies ferrées menant aux camps de concentration n’ont pas été bombardées?

    J'aime

    • Drareg dit :

      Parce que cela n’aurait servi à rien.

      Les bombardiers alliés ont été à un rayon d’action suffisant pour s’approcher des camps pendant très peu de temps, à partir du moment où ils ont occupé le nord de l’Italie essentiellement.
      Bombarder une voie ferrée ne sert à rien si elle est trop proche du camp, car les nazis auraient fait ce qu’ils ont fait par la suite, lors de l’évacuation des camps : des marches forcées.
      Si la voie ferrée est trop loin du camp, le train passe par un autre chemin, tout bêtement. C’est à cela que servent cheminots et aiguillages.

      Enfin, une voie ferrée se reconstruit, et les nazis auraient utilisés les gens des trains comme main d’oeuvre.

      Je ne détaille que pour vous convaincre de la vacuité de ce reproche particulier, mais il en va de même de vos autres assertions. En reprenant cette antienne, vous montrez à quel point il est facile de manipuler les gens.

      J'aime

    • lugardon dit :

      Vous avez probablement raison mais dans « Tous les fleuves mènent à la mer » Elie Wiesel écrit que c’est la question qu’il a posé à des responsables d’Etat après la seconde guerre mondiale quand il est devenu connu. Il écrit aussi avoir demandé à Golda Meir pourquoi des armes ne sont pas parvenus aux déportés. Probablement qu’elle lui aura répondu que c’était impossible à faire. Qu’il y avait d’autres priorités.

      J'aime

    • Drareg dit :

      Faut-il prendre pour argent comptant ce que raconte Wiesel (ou tout autre), ou convient-il de faire preuve d’esprit critique envers son point de vue comme envers tout autre point de vue ?

      J'aime

    • Drareg dit :

      « Il écrit aussi avoir demandé à Golda Meir pourquoi des armes ne sont pas parvenus aux déportés. »

      Il aurait fallu conseiller à Wiesel de se renseigner auprès des maquisards des Glières :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Maquis_des_Gli%C3%A8res

      hommes jeunes, en bonne santé, ayant souvent reçu un entraînement militaire, en pays favorable à leur cause et qui avaient pu choisir un terrain montagneux avantageux pour la défense.

      J'aime

    • lugardon dit :

      Je reconnais le bien fondé de vos remarques. Je reconnais aussi que le parcours d’Elie Wiesel m’interpelle. Comme celui d’Etty Hillesum aussi. C’est probablement du domaine de l’émotionnel chez moi.

      J'aime

  12. lugardon dit :

    Nous sommes quelques-uns à penser que le Pape François va se faire tuer il est déjà en train de se faire tuer médiatiquement parlant.

    J'aime

  13. lugardon dit :

    L’islam est un danger soit mais que faut-il penser de l’athéisme de Poutine de l’évangélisme et de l’angélisme de Trump?du temps de Nasser Les Frères musulmans étaient en prison.Pourquoi avoir lâché le Shah d’Iran et protégé l’ayatollah Khomeini ? pourquoi les interventions militaires occidentales en Afghanistan Irak Libye ?

    J'aime

  14. lugardon dit :

    Oui pourquoi le silence de Pie XIII? pourquoi le silence de la France et de l’Algérie sur la guerre d’Algérie? pourquoi le silence sur le sort des Palestiniens depuis 70 ans?

    J'aime

  15. lugardon dit :

    Pourquoi la dictature en Argentine a-t-elle été possible? pourquoi la dictature au Chili a-t-elle été possible? pourquoi a-t-il été si difficile d’accueillir les républicains espagnols?les réfugiés Chiliens? pourquoi est-il toujours aussi difficile d’accueillir les chrétiens d’Orient en France?

    J'aime

    • michel43 dit :

      pourquoi c »était difficile d’accueillir les Français pied-noir,,,,en Métropole?

      J'aime

    • lugardon dit :

      Remarque exacte. J’étais enfant mais je me souviens de commentaires négatifs entendus alors.

      J'aime

  16. lugardon dit :

    EMarquet, bonjour. Maxime Tandonnet est quelqu’un de gentil sur d’autres blogs vous trouverez des accusations contre le pape François : il aurait fait des choses pas bien pendant la dictature. Il est reproché aussi à Angela Merkel d’être la fille d’un pasteur protestant qui s’est compromis avec le régime communiste de RDA. Calomniez calomniez il en restera toujours quelque chose. De Gaulle appelait le journal le Monde L’immonde.

    J'aime

  17. Michel GAFFET dit :

    Je sens une certaine ironie dans votre conclusion , et de fait on aimerait beaucoup connaître l’attitude et l’action de Mgr Bergoglio sous la dictature argentine .C’est tout , et c’est beaucoup

    J'aime

    • Michel Gaffet, oui, on aimerait que ce parangon des droits de l’homme nous explique comment ils les a défendus sous la dictature sanguinaire qui a écrasé son pays.
      MT

      J'aime

  18. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je n’ai jamais apprécié ce pape et tout ce qu’il dit et fait me conforte dans mon opinion. Ses paroles aux médias concernant les migrants et l’absence de toute réaction énergique en faveur des chrétiens d’Orient et de partout dans le monde qui sont persécutés, massacrés, pillés, leurs églises profanées, vandalisées, brûlées par des islamistes extrémistes me blesse et déshonore l’église catholique.
    Parallèlement, son rapprochement affiché avec les autorités de l’islam sunnite ne me dit rien qui vaille.
    Quant à son étrange silence sur toute la période de dictature du général Videla, laissons travailler les historiens, ils finiront bien par éclairer ce passé, comme ils l’ont fait pour le silence de Pie XII dès 1939 et lors de la Shoah ainsi que sur la préparation du concordat de 1933.
    Pour ma part je garde en mémoire l’extraordinaire vision prophétique de saint Jean-Paul II en 1993, rapportée par un intime:
    « Je vois l’Église du troisième millénaire tourmentée par un fléau mortel, il s’appelle islamisme ». Autre questionnement : on nous a dit ou fait croire en 2013 que Benoit XVI se sentait trop âgé et trop fatigué pour assumer sa charge. Plus de 6 ans après je doute toujours.

    J'aime

    • G Bayon, oui, je m’attendais à une levée de bouclier, inévitable dès que l’on dit un mot touchant à une religion. En fait, je voulais simplement dire que le pape François, après avoir parlé des heures sombres et de la dictature hitlérienne qu’il n’a pas connue, aurait pu compléter son propos en parlant aussi de la dictature militaire en Argentine, qu’il a connue de tout près, qui fut, à une échelle différente (d’un pays et non d’un continent) aussi quelque chose d’effroyable (massacres, tortures, des dizaines de milliers de disparitions y compris d’enfants), et sur laquelle, bizarrement, il ne dit jamais un mot. C’est tout… MT

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Oui Maxime impossible de critiquer la religion et c’est ce qui nous perd et nous enferme dans un carcan stérile. C’est ce qui nous a perdu avec la religion musulmane mais comme on fait les mêmes erreurs, on ne peut pas s’en sortir.

      J'aime

    • lugardon dit :

      Annick Danjou il est possible de critiquer la religion catholique en France, croyez-en un ancien lecteur du Charlie Hebdo de la première période ( J’ai pris ensuite mes distances avec le Charlie Hebdo de la période Val). Et le professeur Choron dans Hara Kiri ne s’en est jamais privé non plus.

      J'aime

  19. EMarquet dit :

    Comme vous, la plupart des journaux surfent sur des bouts de phrase. Marine Le Pen et Florian Philippot ont été les premiers d’ailleurs à fustiger les propos du Pape. Vous leur emboîtez le pas, c’est original !
    Il me semble qu’il réagit à la crise politique déclenchée par Matteo Salvini qui a fait éclater la coalition au pouvoir, et le met en garde en « style Jésuite ». Il ne faut pas le prendre pour plus idiot qu’il n’est.
    Cela méritait-il de votre part une « leçon » sur les heures sombres européennes, et une «interrogation » sur son supposé silence sur celles de la dictature argentine ?

    J'aime

    • E Marquet, hélas, je crois que c’est bien pire que du silence en réalité, mais je n’ai rien dit de tel dans mon billet (très mesuré) c’est vous qui en déduisez ce qu’il faut en déduire… Quant au « bout de phrase » c’est-à-dire, la référence à Hitler, citée par la Croix, elle n’a pas été inventée me semble-t-il. Il est aussi du devoir des chrétiens et de tout catholique de dénoncer certaines dérives invraisemblables auxquelles nous assistons aujourd’hui. Quant à le Pen etc, je n’ai pas vu leurs déclarations à ce sujet et ne pouvais donc pas leur « emboîter le pas ». Il faut savoir aussi que l’intimidation sur le thème « vous dites comme le Pen », qui empoisonne la vie politique française depuis 40 ans, dont vous faites ici un usage inusuel, ne marche que pour les lâches et les imbéciles, pas pour les esprits libres.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • EMarquet. dit :

      Je me doutais que mon commentaire me vaudrait un retour de bâton de votre part.
      Ce Pape a suffisamment d’ennemis , je n’ai pas l’intention de hurler avec les loups.
      Peut être êtes-vous plus au fait de sa vie, de sa pensée, et de ses actes que je ne le suis.
      Personnellement, je ne suis pas en capacité de juger ses déclarations, et la plupart des analyses qui en sont faites me semblent hâtives, partielles et superficielles.

      J'aime

    • E Marquet, moi non plus je ne connais pas sa vie et je comprends que vous ne vouliez pas hurler avec les loups. Il me semble que, quand il tient des propos strictement politiques, il n’y a rien de scandaleux à ne pas être d’accord avec lui et à le dire quel que soit le respect que l’on porte à son magister. La vraie question n’est pas ce qu’il a fait ou pas fait sous la dictature argentine. Ce qui est difficilement supportable, compte tenu de ce passé tout de même assez opaque, c’est le rôle de donneur de leçons, calqué sans aucune nuance sur l’angélisme gauchisant, qu’il s’est auto-attribué au détriment des nations et des peuples européens. MT

      J'aime

    • Drareg dit :

      Ce n’est quand même pas la première prise de position de ce pape sur l’immigration, EMarquet.
      On n’en est plus à se demander de quel côté il penche ou ce qu’il voudrait nous imposer.

      J'aime

    • Coucou dit :

      Bonjour EMARQUET,

      Si l’on était responsable que des choses dont on a conscience,
      les imbéciles seraient d’avance absous de toute faute.
      L’Homme est tenu de savoir.
      L’Homme est responsable de son ignorance.
      L’ignorance est une faute.

      Milan Kundera

      J'aime

    • EMarquet dit :

      • Propos politiques ?
      L’Eglise n’est pas une institution politique. Je pense que c’est une erreur que de voir ses déclarations sous ce prisme restrictif.
      Le Pape est un esprit libre, il n’est pas assujetti à l’opinion. « Catholique » n’est-ce pas synonyme d’ « Universel » ? Fin 2013, il y avait dans le monde 1 milliard 254 millions de baptisés dans le monde. Les messages du Pape s’adressent à tous y compris aux non-baptisés, la population mondiale étant environ de 7, 637 milliards.
      On peut certes se demander ce qu’il reste de l’universalité à l’âge de la mondialisation ?

      • Rôle de donneur de leçons, calqué sur l’angélisme gauchisant qu’il se serait auto-attribué au détriment des nations européennes ?
      C’est un procès de nantis. C’est à l’Europe de régler politiquement ses problèmes. Que fait-elle ?
      La position du Pape François est celle traditionnelle de l’Eglise. C’est simplement le message évangélique. Les pauvres sont considérés comme un objet d’attention, de compassion et de charité.
      Qu’il ait pu être influencé par la critique sociale utilisée par les théologiens de la libération, c’est très possible, l’église d’Argentine en ayant subie l’influence, mais il s’est opposé à ce mouvement que l’institution catholique considérait comme d’inspiration marxiste, et comme une perversion de la foi chrétienne.
      Jésus n’était pas un leader révolutionnaire.

      Les déclarations du Pape peuvent être soumises à la critique, et tant les catholiques que le reste de la population ne s’en privent pas. Faut-il encore garder à l’esprit que « l’Eglise est dans ce monde tout en n’étant pas de ce monde », et pour les comprendre, toujours se référer au message de l’Evangile qui en est la source.
      Le rôle du Pape n’est pas de nous caresser dans le sens du poil, mais de nous rappeler certaines vérités qu’on préférerait enfouir sous le tapis !

      Aimé par 1 personne

  20. artofuss dit :

    Comme beaucoup de membres du clergé latino-américain, Jorge Mario Bergoglio a eu en son temps de grandes sympathies pour la « Théologie de la Libération ». Puisqu’il se permet de sortir de la prudence pontificale pour se lancer, comme il le fait de plus en plus dans les marais de la politique, il lui faudra bien accepter que certains, dont je suis, lui suggèrent fortement de réviser ses références historiques et de revoir ses nostagies idéologiques: les chrétiens à travers le monde, mais aussi la civilisation dont ils sont porteurs, ont aujourd’hui bien davantage besoin d’un soutien qu’il ne leur apporte guère que de leçons mal venues !…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.