Contre la PMA sans père

Le grand sujet qui va déchirer le pays est déjà sur les rails. Il s’apprête à enfermer chacun d’entre nous entre le supposé sens du progrès et la liberté de pensée. Nous allons assister à un déchaînement de haine, d’insultes et de lynchage contre les réfractaires à ce projet. Les plus violents accusateurs seront ceux là mêmes qui juraient peu de temps auparavant, la main sur le cœur, que jamais la France ne s’engagerait dans cette voie. Face à l’instinct grégaire qui porte le troupeau à se satisfaire de cette réforme au nom de l’égalité, toute la raison et les fondements du bon sens devraient nous conduire à le refuser: refus d’engendrer un être humain privé de père, ou de la conscience même du père; refus de la mystification consistant à effacer ce père qui de fait existera toujours comme père biologique; refus de la frustration de celui auquel l’identité du père sera dissimulée et tout autant, refus du monstrueux imbroglio psychologique et juridique qui naîtrait ou naîtra de la prise de conscience ultérieure de l’identité du père; refus de la prise en charge par l’assurance maladie d’une situation sans aucun rapport ni avec la maladie ni même avec une situation de détresse, par simple conformisme et démagogie. Une promesse présidentielle? Aucun engagement de campagne ne saurait tenir face à un enjeu de cette ampleur, surtout pris à l’occasion d’élections faussées de A à Z par un misérable scandale. Mais tout cela, la philosophe Sylviane Agacinski l’a dit tout cela infiniment mieux que moi:

Le Point: À la veille d’un débat au Parlement, notamment sur la PMA, la philosophe s’inquiète que les questions bioéthiques perdent tout repère. Sylviane Agacinski considère que l’autonomie en matière de procréation est un « un pur fantasme » puisque le recours à l’autre sexe est incontournable, quelles que soient les méthodes de procréation, naturelles ou biotechnologiques. Précise la philosophe. Dans son entretien au « Point », Sylviane Agacinski dénonce la marchandisation des corps en arguant que le schéma de la fabrication des enfants s’est substitué à celui de l’engendrement charnel. « Dans les États où la PMA n’est pas soumise à des conditions médicales, comme en Espagne, en Californie et ailleurs, elle s’inscrit le plus souvent dans cette logique de marché. Pourquoi ? Parce que, sans rémunération, les donneurs sont rares ». Sylviane Agacinski rappelle également les spécificités françaises en matière de protection du corps humain et de ses éléments par la loi : Tout prélèvement biologique, qu’il s’agisse du sang, des organes, ou des gamètes, est soumis à des conditions d’intérêt médical et exclu de tout échange marchand, et seul le don solidaire, gratuit et anonyme, est autorisé. Selon la philosophe, le modèle californien des « instituts de reproduction humaine » où il est possible d’acheter des ressources biologiques (cellules, ventres, embryons) sur commande tend à s’imposer partout. En réaction à la Mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique, Sylviane Agacinski s’inquiète qu’une nouvelle législation substitue la volonté de devenir parents à l’asymétrie père / mère.

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour Contre la PMA sans père

  1. Citoyen dit :

     » …. toute la raison et les fondements du bon sens devraient nous conduire à le refuser:  »
    Moui …. Ce qu’il va être très intéressant d’observer, c’est le vote des dépités LR sur le sujet ….
    Quand on voit comment ils ont voté ces derniers temps, …. et en particulier sur la loi de celle qui mord les taxis, …. sur ce coup, il y a tout à redouter de leur part …

    J'aime

  2. carlo dit :

    Sylviane Agacinski a tort : l’autonomie en matière de procréation n’ est pas un « un pur fantasme ». Avec le clonage reproductif – heureusement (encore) interdit-, le recours à l’autre sexe n’est pas incontournable.
    Elle a en revanche raison de dénoncer la marchandisation des corps à quoi risque d’aboutir la PMA pour toutes.
    C’est au nom de cet argument qu’il faut s’opposer à la PMA et non parce qu’elle permet d' »engendrer un être humain sans père ». Après tout, cette situation n’est pas nouvelle et on n’entend pas ceux qui s’opposent à la PMA sur cette base critiquer les femmes qui ont des enfants avec des hommes qui ne veulent pas assumer leur paternité ou même qui ignorent leur paternité. Par ailleurs, il vaut parfois mieux ne pas avoir de père que d’avoir un mauvais père.

    Aimé par 1 personne

  3. Ces dérives sont regrettables mais il me semble cependant que ces sujets « sociétaux » sont avant tout une diversion pour éviter le sujet majeur qui est l’immigration massive destructrice de notre civilisation. Les forces non-progressistes se fracturent dans de telles questions alors qu’elles devraient d’abord faire front commun contre le problème majeur qui nous détruira à brève échéance si l’on ne fait rien. Si le miracle arrivait et que les faux progressistes (faux car le progrès ce n’est pas le changement, c’est le changement pour du mieux !) soient balayés, il serait toujours temps de se pencher sur les problèmes secondaires après avoir résolu le problème principal.
    Par ailleurs il n’est pas impossible que les réalités biologiques ressurgissent. Et si l’on découvrait que les méthodes peu naturelles de la PMA induisaient des défauts sur les embryons ? Et si les donneurs prenaient conscience du fait que l’anonymat est de toutes façons condamné par les progrès des analyses du génome ? A partir du moment où le donneur aura quelques parents ayant eu leur génome analysé, il sera assez aisé de remonter au donneur quelle que soit sa volonté.

    J'aime

  4. Tarride dit :

    Cher Monsieur Tandonnet
    Chers e-amis

    Le débat sur la PMA mérite, comme vous le faites, d’être traité sérieusement alors que tous les débordements sont à craindre et des deux côtés.
    Il est vraisemblable qu’une majorité aux ordres parviendra à ses fins. Vraisemblable mais pas certain, si le dossier des adversaires de la PMA pour toutes est convenablement plaidé.
    La PMA crée un Droit à l’enfant alors que jusqu’à présent la Loi se préoccupait d’organiser les Droits de l’enfant et en premier lieu, de droit de l’enfant à une famille qui l’a souhaité et qui a adopté le mode de vie qui lui soit necessaire . C’est une révolution. Une révolution réactionnaire.
    Nous savons tous, du moins ceux qui ont lu  » Sans famille » et « Les Misérables » quelles épreuves doit traverser un homme ou une femme qui n’a pas eu de père connu. la PMA multipliera ces cas. Elle est, de ce point de vue encore plus dangereuse quand elle s’applique à une femme seule qu’à deux femmes homosexuelles.
    C’est une révolution réactionnaire parce qu’elle va dans le sens contraire des progres sociétaux réalisés depuis 1967 avec la contraception et en 1981 avec l’IVG ( j’entends dejà les cris mais je suis prêt à m’expliquer). L’enfant ne doit jamais être le fruit d’un caprice ou d’un moment de faiblesse. Rien ne permet de penser que le recours à une conception artificielle ne sera pas le résultat d’une période de cafard.
    Que la PMA ouvre la porte à la GPA est une évidence. Toute autre attitude serait non seulement une inégalité mais une marque de mépris pour les hommes homosexuels à qui ce Droit à l’enfant serait, sans raison désormais, refusé. Pour les homosexuels mais aussi pour les hommes seuls, quelle que soit la raison de cette solitude.
    Combattre la PMA pur toutes est une nécessité. Mais, et j’ai des craintes, la combattre pour convaincre et plutôt que pour stigmatiser.

    Etienne Tarride

    J'aime

  5. Mildred dit :

    Et je me permettrai d’ajouter – quitte à gagner un point Godwin – que ce sont les nazis qui sont les premiers à avoir mis en oeuvre dans l’Europe entière, y compris en France, la création d’enfants sans pères, correspondant à l’idée qu’ils se faisaient de l’enfant parfait, avec le lebensborn :

    https://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/actualite/societe/lebensborn-l-incroyable-histoire-des-enfants-ss_1194475.html

    J'aime

  6. olivier seutet dit :

    Il n’existe pas de droit à l’enfant. Nous ne sommes pas dans une société esclavagiste où le propriétaire d’un être humain pouvait revendiquer son droit sur sa progéniture. Nous devons refuser l’eugénisme et le droit d’avoir un enfant « beau », « sans tares », « sans origines ».
    Il n’existe pas de droit au mariage. Pas de n’importe qui avec n’importe qui d’autre. Pas sans un consentement mutuel entre deux êtres de sexe différent.
    Il n’existe pas de droit à l’avortement. La liberté de disposer de son corps que réclament les femmes est un voeu qui ne résiste ni à la réalité qui abime les corps au fils du temps et des accidents, ni au rêve d’un corps glorieux réservé à la résurrection et aux phantasmes propagés par des firmes de beauté.
    Il n’existe pas de droit à mourir. Seule compte la contrainte du désespoir, de la vieillesse invalidante, de la peur de tortionnaires qui peut conduire quelqu’un à supprimer sa vie. Un acte de désespoir et d’impuissance.
    Il n’existe pas de droit à l’impunité. Un parquet ne peut se vautrer sur la présomption d’innocence. Un journaliste ne devrait pas arguer d’une protection des sources pour absoudre un banal dénonciateur.
    Il n’existe pas de droit à l’interdiction des opinions. Dans la pensée socialiste il a toujours été de bon ton d’interdire, ou au moins de tenter d’étouffer toute pensée qui contrevient aux dogmes de gauche.
    Il ne peut exister de droit à sanctionner la bêtise. Ceux qui en professent en seront punis, tôt ou un peu plus tard, par la seule confrontation à la réalité.

    J'aime

  7. Infraniouzes dit :

    Le monde s’est doté en 1989 de la « Convention internationale des droits de l’enfant » (CIDE). Depuis, ce traité fondamental est le socle de toute l’action de l’UNICEF.
    L’UNICEF est à la manœuvre.
    On y relève:
    – Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité
    – Le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé
    Que l’UNICEF nous donne sa définition d’une famille et d’une identité.
    Avec les évolutions actuelles on se dirige vers des enfants de « papiers » puisqu’ils pourront avoir été conçus avec des gamètes éloignées l’un de l’autre par des milliers de km, portés par une mère elle aussi éloignée mais qui seront les enfants des demandeurs, « des gens en souffrance d’enfant ».
    Un jour, ces enfants risqueront d’être rejetés par leur famille « officielle » au motif qu’ils ne sont d’aucun des deux parents ou qu’ils ne correspondent pas aux attentes du couple.
    Comme en France toutes ces manipulations se font sous anonymat il y aura des déchirements.
    En résumé, des enfants, avec une existence légale grâce à leurs papiers administratifs (!) seront des bannis, des enfants de personne.
    Une étrange société nous est préparée en coulisse.

    J'aime

  8. Philippe Dubois dit :

    Bonsoir Maxime

    Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (d’après Bossuet)
    Et c’est bien le cas de Madame Agacinski
    En effet, cette dame, prof de philo de très haut niveau, a soutenu les mouvement féministes avec cette stupide parité, toujours dans le même sens,
    Elle a ensuite soutenu le PACS puis le mariage pour tous, avant de se réveiller et de s’apercevoir que ces lois nous entraînent vers le pire avec cet effet cliquet qui ne permet aucun retour au statu quo ante.
    Déjà, les Cassandre de l’époque avertissaient
    – que le PACS était un prélude au mariage pour tous, malgré les dénégations du gouvernement Jospin (époux de cette Dame)
    – que le mariage pour tous allait ouvrir la voie à la PMA, puis à la GPA, puis au delà du pire de ce que vous pouvez imaginer.

    Elle a ouvert les yeux : vieux motard que j’aimais.
    Si ses tribunes pouvaient avoir un effet positif, j’en serais ravi.

    J'aime

  9. Curmudgeon dit :

    Il suffit d’attendre un petit peu et, comme on dit, les mentalités vont évoluer. Regardez le contentement de cet organe militant d’extrême-gauche sur ce genre de questions « sociétales ».

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/01/13/01016-20120113ARTFIG00543-mariage-gay-comment-la-classe-politique-a-evolue.php

    J'aime

  10. jfbonnin dit :

    On ne saurait mieux écrire.
    Une chose : j’avais gardé (pieusement, cela va de soi) le programme (imprimé) du candidat Macron. J’ai beau lire / relire cet incunable absolu, sans y trouver la moindre mention de la PMA.
    Une problématique de cette ampleur nécessite a minima un référendum bien documenté en amont, simple respect des français. Les dés sont de toutes façons pipés puisque cela passera par l’assemblée, où c’est gagné d’avance.
    Je pense – assez sérieusement – congeler ma carte d’électeur et en avertir le Député du Rhône de ma circonscription.
    « Courage, fuyons ! », référence à une réplique de Jean Rochefort (geignard) dans un film dont j’ai oublié le titre.

    J'aime

    • Anne dit :

      Je suis d’accord. Moi aussi j’ai relu son programme parce que je suis étonnée de ces promesses à géométrie variable qui apparaissent dans les discours de la macronie.

      Je n’ai pas vu de promesse de PMA dans le programme de E.Macron.

      J'aime

    • Anne dit :

      J’ajoute que , pour ma part, le déremboursement de l’homéopathie pour financer la PMA n’est pas très glorieux de la part d’une ministre de la Santé.

      J'aime

    • goupil dit :

      film de Yves Robert de 1979 « Courage fuyons », histoire d’un lâche qui se la pète

      J'aime

  11. Sganarelle dit :

    A ce sujet et en ce qui concerne la politique il faut lire Mme Agnès Thille députée du parti Macron et récemment exclue, elle ne mâche pas ses mots sur ses collégues.

    Côté médical ce n’est pas une thérapeutique donc la SS ne devrait pas rembourser ..mais la question électorale intervient. Or ce n’est pas un parcours anodin c’est un parcours long aléatoire douloureux dérangeant moralement et non sans séquelles.

    Il y a ensuite d’énormes problèmes concernant la filiation et les origines qui sont loin d’être réglés et qui risquent de poser dans l’avenir des questions insolubles.

    Bref on joue a l’apprenti sorcier pour avoir le droit à l’enfant comme on a droit à un logement ou au pain quotidien., l’enfant est devenu un dû, alors que dans notre pays beaucoup de gens n’ont pas de logement et certains sans mutuelle n’ont pas accès aux soins élémentaires , (la SS ne rembourse pas les prothèses dentaires ophtalmiques ou auditives et le nécessaire manque dans les hospices ….)
    En allant vers une GPA certaine nous sommes dans un eugénisme où les « inutiles » handicapés vieux et autres n’auront plus de soins et où on aura des fabriques de bébés comme à l’époque hitlérienne, mais si c’est ce que les jeunes veulent allons-y.
    Il fut un temps où l’enfant était le résultat d’un artisanat romantique à deux et l’aboutissement d’une entente sentimentale, il paraît que c’est ridiculement obsolète qu’un couple ne peut pas se suffire et que le désir d’enfant non satisfait est incontournable. Soyons donc moderne avec ce gouvernement si soucieux du peuple.

    Aimé par 2 personnes

  12. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je suis tout à fait d’accord avec la position que vous défendez ainsi que de celle que madame Agacinski a adoptée depuis longtemps. Malheureusement je crois que vous êtes trop optimiste lorsque vous évoquez » « le grand sujet qui va déchirer le pays », car j’ai peur que « le pays » – moins quelques dinosaures – ne soit déjà converti à cette à cette PMA présentée partout comme un progrès scientifique, et vous savez combien il est difficile de résister au Progrès. Demandez donc à notre Premier ministre ce qu’il en pense !

    J'aime

  13. EMarquet dit :

    Depuis des années nous subissons l’idéologie quasi religieuse du progrès, portée par la  gauche sociétale et son assujettissement de la majorité aux minorités militantes. La perte du sacré dans nos sociétés modernes a entraîné la sacralisation de l’individu et de sa liberté (selon Durkheim)
    La PMA pour toutes sera votée, préparant la future GPA au nom de l’égalité. Ces projets étaient déjà actés en filigrane lors du vote en faveur du Mariage pour tous, une Union Civile n’aurait pas eu les mêmes conséquences. Les problèmes liés à la filiation ne font que commencer.
    Les lois votées permettent aujourd’hui à chacun d’accéder à tous ses désirs, sauf à l’enfant à qui on dénie le droit le plus élémentaire d’avoir un père et une mère. On fera le bilan des dégats dans quelques années.
    Le plus étonnant c’est le silence des hommes qui se laissent déposséder de leur rôle, sans réagir, comme si le #metoo les avait déjà annihilés. N’en déplaise à certains, l’altérité sexuelle existe et elle ne pourra pas être éradiquée. Pourquoi vouloir abolir les différences ?
    La technique au secours d’un droit à l’enfant ? L’enfant est un don, pas un droit. Enfant né d’un tube à essai ….. pas très romantique !

    Aimé par 2 personnes

    • Janus dit :

      Sans compter que le passage par le tube à essai implique de nombreuses tentatives infructueuses pour la femme qui portera et de nombreuses anomalies potentielles chez l’ individu qui naitra (Plus de 20 % d’anomalies diverses selon les études médicales récentes sur la population née via PMA) Bref les hommes jouent aux apprentis sorciers pour recréer les lebensborn….

      J'aime

    • Mary Preud'homme dit :

      Tout est dit.
      La décadence en marche forcée, viciée jusqu’à la chute finale !
      Il y a déjà longtemps hélas que les droits élémentaires de l’enfant (cf le préambule de la charte universelle) sont foulés au pied, bafoués au profit de groupuscules de femmes et d’hommes mal dans leur peau et leur sexe…
      Hommes et femmes dont la vocation était pourtant (depuis la nuit des temps) de garder le monde dans l’amour avec l’enfant en apothéose ! Quoi de plus beau pourtant, de plus émouvant qu’une naissance avec papa et maman en extase !
      Au lieu de cela pour bientôt l’enfant fantasmé marchandise commandée sur Amazone comme un vulgaire gadget ( « Amazone » tiens un vocable prédestiné qui va parfaitement à ces femelles refoulées). Et garder l’illusion que l’on est comme tout le monde, mieux que l’on est en avance sur son temps, croire dur comme fer que la maternité ou la paternité c’est du flanc à ranger définitivement au rayon des antiquités !

      Aimé par 1 personne

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Tous les arguments pour s’opposer à la PMA et la suite inéluctable : la GPA sont cités dans votre article et dans la déclaration de Sylviane Agacinski.
    Comme pour le mariage pour tous, rien, et pas même une manifestation de masse, ne pourra faire hésiter ni reculer le gouvernement décidé à porter une atteinte terrible à la dignité humaine. La promesse du candidat Macron sera tenue quoi qu’il advienne puisqu’il en a décidé ainsi et que quelques promesses qui ne coûtent pas cher doivent marquer les esprits embrumés des godillots et afficionados de Jupiter pour préparer 2022.
    J’espère quand même que nous serons très nombreux à Paris le dimanche 6 octobre prochain pour montrer à nos gouvernants notre opposition et lui indiquer que trop c’est trop et que nous ne pouvons accepter sans réagir de nous diriger à grands pas vers des pratiques génétiques que l’humanité à combattues au XXème siècle pour trouver « l’être parfait » : celui qui obéirait sans barguigner à son seigneur et maître.
    Un tel sujet de société aurait mérité pour le moins l’usage du référendum après un débat citoyen.

    Aimé par 1 personne

  15. loonloonychantemerle dit :

    comme c’est triste d’en être arrivés là ! triste et bête !

    J'aime

  16. michel43 dit :

    Bizarrement qui a protester sur cette loi sur la fessée ? une idiotie de plus ,,,combien de Père se fiche de leurs enfants , une foie créer ,combien paye la pensions alimentaire ,,,,les femmes on beaucoup de mérite ,elle n’oublierons jamais leurs enfants , et même elle préfère sauter des repas pour eux , c’est cela une femme ,alors forcément payer un ventre est une honte ,mais certains sont prés a tout,,,, ,forcément que la famille ,c « est un père et une mère ,alors pourquoi autant de divorce ,de séparations qui blesse en priorité, les enfants ,OUI , beaucoup de femmes élèves biens leurs enfants ,,et sont de plus en plus nombreuses a les élever seule ,les Pères sont devenue es lâches ,et assumes rien ,,,le pouvoir est comme toujours , entre les mains des femmes ,t les enfants sont heureux ,,,législations ou pas ,,,,,

    J'aime

    • Philippe dit :

      Réponse à Michel 43
      Michel 43 vos propos sont ceux des féministes, les hommes des salauds et les femmes toutes des saintes. Ce n’est qu’une utopie.
      Pourquoi autant de divorces, à cause des pères ? Non, nombre de femmes quitte le domicile conjugal sans qui il y ait eu infidélité ou violence du Mari ! Combien de femmes refusent le droit de visites des enfants à leurs ex-maris ? Combien de femmes pratiquent le syndrome d’aliénation parental ? Combien de femmes quittent le domicile conjugal pour des raisons matérielles, et emportent tout laissant à leur mari un compte à découvert et les factures, puis demandent une pension de réversion ? Combien de femmes font des crédits à l’insu de leur époux ?
      Allez voir le nombre d’hommes SDF dont les femmes ont tout pris, demandant des pensions exorbitantes.
      Tout cela existe mais l’on n’en parle pas. On ne parle pas non plus des femmes pédophiles, plusieurs psychologues commencent à dénoncer la pratique de ces femmes. Non les femmes ne sont pas toutes des saintes. Comme chez les hommes, des femmes sont incapables de s’occuper de leurs enfants, d’autres sont pédophiles, d’autres sont vénales (de plus en plus), d’autres se droguent, d’autres sont alcooliques. Un couple près de chez moi sont gérants d’une boite d’échangistes, ils nous confiaient lors d’un repas du comité des fêtes, qu’aujourd’hui, beaucoup de femmes mariées font des soirées entre copines, sans leurs maris, peu sont au courant de leurs escapades, (elles ont des enfants), cela représentent 45% de sa clientèle, contre 51% d’hommes mariés, 4% sont des hommes et femmes célibataires, la différence n’est pas grande. Nous étions surpris.
      Michel 43, je connais des pères divorcés qui veulent voir leurs enfants, s’occuper de leurs enfants, mais ce n’est pas encore dans les meurs de la justice, beaucoup de magistrats partent sur le faits que les pères sont incapables d’être de bons parents. Sur 100 pères qui demandent la garde de leurs enfants, seuls 10 l’obtiennent, 70 ne peuvent l’obtenir. Et à savoir que 40% des pères ne peuvent pas voir leurs enfants car refus de la mère. Chaque année des pères se suicident du fait que leur ex pratiquent le syndrome d’aliénation parental donc les enfants refusent de voir le père.
      Il fut un temps où de nombreuses femmes évoquaient soi-disant des gestes déplacés du père, pour obtenir le divorce. Depuis « balance ton porc », elles évoquent de plus en plus le rapport sexuel non consenti (donc viol).
      Un autre cas, celui d’un proche qui tombe amoureux d’une jeune femme, elle tombe enceinte, lui est heureux, elle refuse qu’il le reconnaisse, car elle voulait simplement un enfant. 5 ans plus tard en difficulté financière, elle vient frapper à sa porte pour lui demander une pension, alors que lui était marié père de deux enfants. Imaginez les tensions dans le couple. A savoir que la justice a donné raison à cette femme et il lui verse une pension, et elle refuse qu’il voit son fils.
      Pourquoi tant de divorce ? Parce que beaucoup de valeurs sont perdues, je vois beaucoup de gens marié qui veulent se marier, mais garder la vie de célibataire. Et aussi une des premières cause l’aspect financier, l’endettement, il faut faire comme les voisins.
      Un de mes collaborateurs célibataires, s’est mis sur deux sites de rencontres, l’un il donne son métier, formateur, sur l’autre PDG d’une société d’import-export, sur le premier site 4 femmes intéressées, sur le deuxième 148. Les chiffres parlent d’eux même.
      Donc arrêtons se duel stupide, il y a des femmes extraordinaires, comme il y a des femmes qui sont de vraies garces, il y a des hommes extraordinaires, comme il y a des hommes qui sont de vrais salopards.
      La femme ne sera jamais l’égal de l’homme, comme l’homme ne sera jamais l’égal de la femme, nous sommes complémentaires et tant mieux. Si la nature créa l’homme et la femme cela n’est pas sans raison, sinon, elle nous aurait fait hermaphrodite. Maintenant que la femme soit traitée de même manière que l’homme (Salaire, avancement etc.) c’est un combat auquel j’adhère totalement et que je défends sans relâche.
      Quant à la PMA et la GPA, ce sera la source de nombreux problèmes, et notamment lorsque le biseness deviendra plus que juteux (si je peux m’exprimer ainsi.)
      Les chiffres donnés supra sur la garde ne sont pas fantaisistes, source d’un cabinet d’avocat avec lequel je travaille.

      J'aime

  17. Jean-Bernard Lasserre dit :

    Je souscris entièrement à votre analyse. Malheureusement, je crains que les dés ne soit pipés d’avance. Les quelques voix qui osent s’élever contre ce projet de loi sont d’ores et déjà taxées de réactionnaires. Il suffit de se souvenir de la manière dont Francois-Xavier Bellamy fut traité par les médias officiels.
    Je suis donc très pessimiste et le pas entre la PMA et la GMA sera tôt ou tard franchi.
    Merci pour votre article.
    Jean-Bernard Lasserre

    J'aime

  18. Janus dit :

    « Il faut du temps pour détruire un monde, mais aussi, il ne faut que du temps » Fontenelle
    Nos gouvernants ont du temps, beaucoup trop de temps.

    J'aime

  19. Fredi M. dit :

    Mille fois d’accord avec ce billet ainsi qu’avec madame Sylviane Agacinski.
    Voir ce gouvernement et son parlement s’apprêter à légiférer en faveur d’une minorité capricieuse au nom du progrès et d’une pseudo égalité en oubliant les conséquences sur l’enfant à naître a le don de m’horripiler.
    D’ailleurs n’y a-t-il pas plus urgent ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.