Contre la PMA sans père

Le grand sujet qui va déchirer le pays est déjà sur les rails. Il s’apprête à enfermer chacun d’entre nous entre le supposé sens du progrès et la liberté de pensée. Nous allons assister à un déchaînement de haine, d’insultes et de lynchage contre les réfractaires à ce projet. Les plus violents accusateurs seront ceux là mêmes qui juraient peu de temps auparavant, la main sur le cœur, que jamais la France ne s’engagerait dans cette voie. Face à l’instinct grégaire qui porte le troupeau à se satisfaire de cette réforme au nom de l’égalité, toute la raison et les fondements du bon sens devraient nous conduire à le refuser: refus d’engendrer un être humain privé de père, ou de la conscience même du père; refus de la mystification consistant à effacer ce père qui de fait existera toujours comme père biologique; refus de la frustration de celui auquel l’identité du père sera dissimulée et tout autant, refus du monstrueux imbroglio psychologique et juridique qui naîtrait ou naîtra de la prise de conscience ultérieure de l’identité du père; refus de la prise en charge par l’assurance maladie d’une situation sans aucun rapport ni avec la maladie ni même avec une situation de détresse, par simple conformisme et démagogie. Une promesse présidentielle? Aucun engagement de campagne ne saurait tenir face à un enjeu de cette ampleur, surtout pris à l’occasion d’élections faussées de A à Z par un misérable scandale. Mais tout cela, la philosophe Sylviane Agacinski l’a dit tout cela infiniment mieux que moi:

Le Point: À la veille d’un débat au Parlement, notamment sur la PMA, la philosophe s’inquiète que les questions bioéthiques perdent tout repère. Sylviane Agacinski considère que l’autonomie en matière de procréation est un « un pur fantasme » puisque le recours à l’autre sexe est incontournable, quelles que soient les méthodes de procréation, naturelles ou biotechnologiques. Précise la philosophe. Dans son entretien au « Point », Sylviane Agacinski dénonce la marchandisation des corps en arguant que le schéma de la fabrication des enfants s’est substitué à celui de l’engendrement charnel. « Dans les États où la PMA n’est pas soumise à des conditions médicales, comme en Espagne, en Californie et ailleurs, elle s’inscrit le plus souvent dans cette logique de marché. Pourquoi ? Parce que, sans rémunération, les donneurs sont rares ». Sylviane Agacinski rappelle également les spécificités françaises en matière de protection du corps humain et de ses éléments par la loi : Tout prélèvement biologique, qu’il s’agisse du sang, des organes, ou des gamètes, est soumis à des conditions d’intérêt médical et exclu de tout échange marchand, et seul le don solidaire, gratuit et anonyme, est autorisé. Selon la philosophe, le modèle californien des « instituts de reproduction humaine » où il est possible d’acheter des ressources biologiques (cellules, ventres, embryons) sur commande tend à s’imposer partout. En réaction à la Mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique, Sylviane Agacinski s’inquiète qu’une nouvelle législation substitue la volonté de devenir parents à l’asymétrie père / mère.

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour Contre la PMA sans père

  1. carlo dit :

    @ Elden
    « La symbolique du mariage, à la fois républicaine et surtout religieuse, ne devait pas être touchée.  »
    La symbolique du mariage religieux n’est pas affectée par le mariage (civil) pour tous.

    « Elle amène le droit à l’enfant et détruit le droit des enfants à avoir des parents »
    Le droit à l’enfant existe déjà dans le cas des couples infertiles et le droit des enfants à avoir des parents n’est pas absolu car, si tel était le cas, il serait interdit aux femmes d’avoir des enfants toutes seules.

    « La PMA pour toutes et la GPA qui suivra assurément entérinent la marchandisation du corps. »
    Entièrement d’accord. C’est là qu’est essentiellement le problème.

    J'aime

  2. Elden dit :

    Je viens de la signer, merci pour l’info.
    Le problème est que tout le monde s’en fiche, n’ose pas signer ou n’est pas au courant de ce type d’action. Tout a été fait pour que le débat soit verrouillé et que nous ne puissions pas réagir : multiplication des sujets de discorde, censure médiatique et main mise sur les voies d’information classiques (beaucoup de gens ne cherchent pas plus loin que l’info télévisuelle), désintéressement à la chose politique (abstention) par dégoût ou égoïsme, bipolarisation du contexte politique (méchant et dangereuse RN contre gentil et vertueux LREM) après l’avoir tripolarisé pour éliminer les oppositions  »raisonnables »… Cette stratégie avait commencé bien avant Macron qui n’en est que la continuité, voire le point d’orgue !
    En septembre, les gilets jaunes reprendront, probablement de manière plus organisée et plus centrée sur des revendications institutionnelles bien précises (RIC) et des revendications économiques. Le mariage pour tous avait entraîné des vagues de manifestations à travers la France de personnes qui sont passées pour des Réac Catholiques Conservateurs ; première fois que les 3 religions de livre s’accordaient sur un sujet majeur pour elles. Je pense que le rôle de cette réforme était principalement là pour focaliser la colère du peuple et masquer les réformes économiques et sociales à faire passer, l’absence d’action, tout en satisfaisant une minorité puissante (peu de couples gay demandaient cette réforme). Personnellement, j’ai toujours pensé que l’obtention des mêmes droits fiscaux et de succession pour les couples gay, par rapport aux couples hétéro était légitime, mais que la symbolique du mariage, à la fois républicaine et surtout religieuse, ne devait pas être touchée. Améliorer le PACS aurait suffi et n’aurait mis personne dans la rue, mais je pense que c’était le but recherché.
    La PMA pour toutes ne parait pas un sujet essentiel pour les GJ et ceux qui s’opposent à la PMA pour toutes ne se sentent pas toujours concernés par les revendications des GJ ou les méprisent. Alors, que ce sujet est l’exemple type d’un sujet de société qui aurait dû passer par un RIC !
    Contrairement au mariage gay, la PMA pour toutes va à l’encontre d’un principe biologique de reproduction de l’espèce. Elle amène le droit à l’enfant et détruit le droit des enfants à avoir des parents. L’adoption des enfants par un couple ne me semble par aberrante, car cela existe dans les faits, et que l’on offre des parents à des enfants, même si leur situation personnelle peut ne pas plaire à certains ; la filiation biologique est respectée. La PMA pour toutes et la GPA qui suivra assurément entérinent la marchandisation du corps. La prise en charge par la sécurité sociale est une aberration supplémentaire qui fera perdre le sens initial de cet organisme et accélérera son élimination.
    Nous mettons en place les premières pierres d’un monde meilleur…

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    NUPTIALITÉ

    PMA. La femme ne sera plus l’avenir de l’homme.

    Vers un monde où les gens ne sauront plus qui sont leurs parents.

    Des enfants aux parents inconnus.

    L’Humanité : un grand orphelinat !

    Disparition des problème intergénérationnels. Ouf !

    Des hommes sans enfant et des enfants sans père.

    Faire l’amour au laboratoire !

    Les poètes en blouse blanche.

    Brève rencontre fusionnelle entre un ovocyte et un spermatozoïde au fond d’une moelleuse éprouvette.

    Le laborantin, maître d’œuvre du jardin où naissent les choux et les roses.

    Journée Mondiale du Sperme ! Chacun verse son obole dans la joie et la « bonne humeur » !

    Les hommes étalons et les femmes ensemencées. Les meilleures concourent au Prix d’Amérique !

    Cavaleur : homme qui fréquente les banques.

    Les riches seront-ils les seuls à pouvoir conserver leurs gamètes ?
    Le réchauffement de la planète va-t-il en rendre impossible la conservation ?

    Les banques de sperme : privées ou monopoles d’état ? La qualité du produit en dépendra !

    La bataille qu’il ne fallait pas perdre ! La première ! Celle du « mariage pour tous » !
    Après, tout se tient. Terminus Huxley !

    Seuls les pauvres d’esprit vont continuer à procréer selon l’usage ! Le Royaume des Cieux va leur appartenir ipso facto !

    Aimé par 2 personnes

  4. carlo dit :

    Et si les donneurs prenaient conscience du fait que l’anonymat est de toutes façons condamné par les progrès des analyses du génome ? »
    Et aussi par le droit à la connaissance de ses origines.
    Mais il ne faut pas espérer de « la condamnation de l’anonymat » que ces pratiques ne voient pas le jour ou qu’elles restent très marginales faute de donneurs.
    Le plus probable est que la désanonymisation précipite la marchandisation du corps humain, laquelle est, de toute façon, inscrite dans le projet libéral enjoignant de concevoir sa propre personne comme un capital dont il convient de tirer profit, ainsi que de toute autre « chose ».
    Le problème est là, beaucoup plus que dans le fait d’offrir à des femmes la possibilité d’engendrer un enfant sans père.

    J'aime

  5. Freddie dit :

    Cela va dans le sens d’une évolution de notre société qui favorise l’adulte au détriment de la lignée. Bien sûr on avait tous compris que c’était le cas avec le mariage gay. Mais à mon avis, il y avait d’autres signes avant. Par exemple, on a aménagé le droit des successions pour qu’il soit plus facile d’avantager le conjoint. Objectif officiel : protéger le conjoint et éviter aux enfants du couple de l’avoir à charge. Conséquence réelle : les enfants des premiers lits l’ont dans le baba et l’égalité de traitement entre enfants n’existe plus. Seul le choix sexuel (symbolisé par le dernier conjoint en date) de l’individu prime. Quand les législateurs ont fait ça, j’ai tout de suite compris que, quelques années plus tard, on allait avoir droit au mariage gay. C’était dans la même suite logique que de penser que le mariage gay serait suivi par PMA puis GPA.

    Aimé par 1 personne

  6. goupil dit :

    Citizen go a lancé une pétition sur ce sujet qui arrive péniblement a 7000 signatures (sept mille) !
    Nous nous dirigeons à grand pas vers un monde sans morale, sans limite et sans garde de fou, et tout le monde s’en fout

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.