Questions sur un lynchage médiatique

Attention, dans mon propos de ce matin, il n’y a pas une once d’indulgence ni de sympathie, ni de compréhension, ni de complaisance. Mais juste des interrogations. Les révélations sur M. de R se multiplient et tombent de partout, jusqu’à la nausée: dîners, appartements, rémunérations, épouse etc, etc, etc. Tout sort en même temps, d’un coup et de partout. Il est impossible que cette convergence de dénonciations qui surviennent au même moment, ne soit pas organisée, calculée, voulue. Ce n’est pas complotisme que de faire un simple constat. Dans cette affaire il est impossible que tout ne soit pas manigancé par un groupe organisé de personnes qui ont réuni les informations et les ont fait fuité au moment opportun. Qui, comment, pourquoi? Je n’en ai pas la moindre idée. Une certitude également: au moins les deux tiers des hauts responsables de ce pays, publics, privés, politiques ou non politiques, sont susceptibles de faire l’objet de reproches analogues en fouillant dans leur vie privée. Ils sont les cibles potentielles d’une opération de déstabilisation générale. Nous assistons au triomphe d’une République des taupes, des boites aux lettres, des corbeaux, de la délation et des lynchages publics ou meurtres rituels. Plus rien ne tient debout, tout peut exploser à tout moment et nous sommes assis sur un baril de poudre.

NB: devant la déferlante d’injures dont ce blog fait l’objet, sous anonymat bien sûr,  proportionnellement à son audience, les commentaires « anonymes » ne seront plus publiés désormais. 

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

71 commentaires pour Questions sur un lynchage médiatique

  1. Jean Chem dit :

    J’ai toujours dis qu’à la Révolution, au lieu de couper la t^te des nobles, il aurait mieux fallu leur couper les parties génitales.
    Ils seraient moins nombreux à ce jour à nous les briser, justement.
    Ces anciens nobles n’ont absolument rien à faire dans un gouvernement républicain.

    J'aime

    • EMarquet dit :

      Jean Chem,
      Vous avez donc toujours dit une idiotie. En plus vous la dites mal. Un sans culotte aurait probablement dit « couper les c… » et un aristo aurait choisi le terme « châtrer ».
      Par ailleurs :
      1° Les plus anciens nom de familles de la Noblesse n’ont pas de particule.
      2° Le célèbre révolutionnaire Marat qui était médecin des Ecuries du Comte d’Artois en 1788, ne faisait pas à l’époque la fine bouche puisqu’il avait sollicité, en vain il est vrai, son admission dans la Noblesse Française.
      3° La Troisième République a continué à « anoblir ».
      Quelques exemples pris au hasard (il y en a des pages entières) :
      -décret 26/2/1874 autorisant Jules Hulot à s’appeler Hulot de Collart
      -décret 16/11/1879 autorisant Jean Joseph Brû à s’appeler Brû d’Esquille
      -décret 17/12/1899 autorisant Henri Foulon à s’appelerFoulon de Vaux

      J'aime

    • Curmudgeon dit :

      Votre idée est le pendant symétrique de l’idée de la fin de l’Ancien régime selon laquelle, de fait, il est malséant d’être évêque si on n’appartient pas à la noblesse. Aucune de ces deux discriminations inverses n’a quoi que ce soit qui la recommande dans une société socialement et politiquement civilisée.

      J'aime

    • Sganarelle dit :

      @jean Chem
      La plupart sont de faux nobles et ceux qui ne le sont pas sont fortement «mélangés. » ..quant à leur fidélité au roi elle est caduque.
      Incompréhensible qu’en république on continue à être impressionné ! ..

      J'aime

    • Pierre dit :

      @ Jean Chem
      Puisque vous évoquez la Révolution, je vous recommande de lire « Crois ou Meurs » de Claude Quétel, « Une histoire incorrecte de la Révolution française ». La lecture de ce livre vous amènera à voir les évènements qui s’y sont déroulés un peu différemment.

      J'aime

  2. serge dit :

    Je pense que la pratique n’est pas nouvelle, les dernières présidentielles en ont été l’apothéose…

    Aimé par 2 personnes

  3. Galatine dit :

    Vous voyez que de temps à autre, un site d’information, porté sur les fonts baptismaux par son fondateur trotskiste, dont la principale mission est de fouiller et de râcler les fonds de poubelle, peut avoir son utilité et servir à déterrer des abus qui, sans lui, seraient passés inaperçus… 😉

    J'aime

  4. Les « Macronistes » ne pourraient se sortir de cette situation qu’en disant eux-mêmes haut et fort que l’ancien monde (dont Fillon) a été injustement calomnié pour des pratiques qui étaient autrefois courantes et admises même si elles ne relevaient pas de la sainteté absolue ! Dans la mesure où ils persistent à se présenter comme le bien absolu, il est normal que même des vétilles leur soient reprochées. Ils ne font qu’être punis par où ils ont péché !
    Sur le complotisme, il est évident qu’il y a une attaque coordonnée mais peut être n’est qu’un effort de medias douteux pour vendre du feuilleton sensationnel. Le vrai complotisme serait par exemple d’imaginer que Macron a déçu ses soutiens de l’ombre et qu’ils envisagent de le sacrifier pour le remplacer par une personnalité plus acceptable et plus habile.
    S’agissant de l’anonymat, je vous approuve. J’aime bien votre blog qui est nettement plus civilisé dans la discussion que ce que l’on peut voir ailleurs. Mais cela vous demandait sans doute pas mal d’efforts de censure !

    J'aime

  5. Stephane dit :

    Je ne peux m’ empêcher de penser à un contre feu, quand on apprend que le PNF charge actuellement quinze parlementaires pour détournement de fonds publics, dont Cambadélis. Le plus remarquable dans l’ histoire, c’ est que le temps que passe nos politiques à se faire des croches pied dans leur cours royal de récréation, c’ est tout comme la cuisine du homard, c’ est au frais de la princesse.

    Aimé par 1 personne

  6. Mary Preud'homme dit :

    Je souscris totalement à vos propos.
    La liberté d’expression devrait avoir pour obligation d’écrire sous son patronyme (quand on se livre à des attaques, diffamations et injures à l’égard de personnes qui elles sont « identifiables » et vont se retrouver de ce fait injustement et traitreusement victimes de la vindicte).
    Bien que la publication sous pseudo se justifie dans certains cas, notamment lorsque l’on veut protéger sa vie privée ou celle de proches dont on porte le nom.
    La liberté d’expression étant assortie comme toute liberté de droits et devoirs, ce dont l’anonyme s’exonère d’emblée pour mieux affuter ses sales coups et ne pas se faire prendre, ce qui est d’une grande lâcheté !

    J'aime

  7. Ping : Questions sur un lynchage médiatique | Raimanet

  8. Anne dit :

    Il me semble que ce lynchage médiatique a commencé avec « l’affaire Fillon », affaire qui a été menée rondement pour déstabiliser le candidat et assurer la victoire ou le casse du siècle d’ E.Macron, soi-disant élu Président de la République.

    Je n’ai pour ma part aucun scrupule à juger que de Rugy a abusé des biens publics, vivant fastueusement, lui qui a retourné sa veste plusieurs fois pour qu’elle soit toujours du bon coté.

    Et je n’ai pas vos scrupules sur ce lynchage médiatique. Je trouve cette cabale justifiée, juste retour des choses. Nous sommes depuis trop longtemps manipulés.

    De Rugby est dans un panier de homards (qu’il dit ne pas manger) , si j’ose dire, et cela ne me choque pas du tout.

    Je me moque complètement de savoir combien de centimes il va rembourser.
    Première offensive: chez Bourdin ce matin. Non, ils ne sont pas privilégiés!

    Aimé par 1 personne

  9. Ysengrin dit :

    Qui, comment et pourquoi ?

    Je suis en train d’achever la lecture du livre « Le procès Fillon », écrit par Hervé Lehman, et sa lecture fournit des éléments de réponse à ces élémentaires questions, dont je ferai une synthèse rapide.

    Il existe en France un dévoiement de beaucoup d’institutions, en particulier de la justice et du monde des média. La justice n’a eu de cesse de grignoter, et d’augmenter ses prérogatives, d’ignorer, en toute impunité, certaines obligations procédurales qui délimite théoriquement son action. Ainsi, par exemple, pour l’affaire Fillon, le parquet national financier s’est saisi, 24 H après le lancement de l’affaire par le canard enchaîné, alors qu’il n’était pas la juridiction compétente. H. Lehman montre dans son livre que la magistrature, depuis plusieurs décennies, attaque de plus en plus haut, d’abord les ministres, puis les présidents de la république (Chirac, Sarkozy), ils se transforment en justiciers redresseur de torts.

    De même, deux média (le canard enchainé et Médiapart) se sont progressivement fait une spécialité des chasses à l’homme, a base de révélations savamment distillées en feuilleton, et exhibent leurs trophées de chasse comme le faisaient naguère les chasseurs.

    Notons que les deux, média et magistrature, fonctionnent bien évidemment de concert, via des relations occultes bien réelles.

    Nous avons donc répondu au qui et comment. Voyons le pourquoi. Un autre livre, « la face cachée du Monde », nous offre un élément de réponse, à la vue du portrait d’Edwy Plenel. Ce personnage est imbu de lui-même, roule pour lui-même, et utilise son pouvoir de nuisance, le pouvoir que lui donne son média (le journal le Monde il y a plusieurs années, Médiapart aujourd’hui) à ses seules vues personnelles. Ainsi, par exemple, Le premier jour de son arrivée au ministère auquel il venait d’être nommé, Claude Allègre rapporte qu’il reçut un appel du Monde, lui fournissant une liste de personnes à nommer.

    C’est tout simplement l’orgueil de ces gens, juges ou journalistes dévoyés, qui découvrent la puissance dont ils disposent, et qui s’en servent pour flatter leur égo personnel, en justifiant le tout par un pseudo vernis de justice.

    On notera qu’à la base, bien que tous ces gens soient de gauche, ils peuvent s’attaquer à des gens de leur bord, s’ils estiment que l’individu en question doit être écarté, s’érigeant ainsi en véritable pouvoir suprême, au-dessus de tout, des institutions politiques, du peuple, et sans bien sûr, n’avoir ni été élus, ni n’avoir de comptes à rendre.

    Ce scénario était déjà celui qui précipita la chute de la monarchie, quand les parlementaires de l’époque, qui ne disposait que d’un pouvoir contre, l’utilisèrent pour bloquer toutes les réformes des ministres (Turgot en particulier). J’ai le sentiment que nous suivons la même voie.

    Aimé par 1 personne

  10. Anonyme dit :

    Tout a fait d’accord avec le fond de cette article, il s’agit probablement d’un arbre qui cache une foret, le problème quelle foret ???? et qui sera la bucheron

    J'aime

  11. Georges dit :

    Remember F.F. qui a subi la même cabale et au moment opportun.

    J'aime

  12. carlo dit :

    On se trompe en effet de cible. Les pratiques reprochées à F de Rugy sont générales. Ce qui est en cause, c’est le train de vie dispendieux de l’Etat, mais aussi, et surtout, l’absence de tout contrôle. Les salariés du privé et du public doivent justifier leurs frais. Pourquoi n’en est-il pas de même pour les ministres ?

    J'aime

  13. Fredi M. dit :

    NB: devant la déferlante d’injures dont ce blog fait l’objet

    Quoi que l’on puisse penser de votre blog, il ne mérite aucune haine.

    J'aime

  14. ouin-ouin dit :

    Questions philosophiques :

    Vaut-il mieux s’entêter dans l’erreur sans anonymat, ou signaler les erreurs avec anonymat ?

    Qu’est-ce que l’anonymat, quand tant de commentateurs prennent un pseudo et quand il est si facile de créer une boîte mèl à un nom fictif ?

    Un sujet de réflexion pas si éloigné, par Michèle Tribalat :

    https://www.causeur.fr/france-natalite-fecondite-immigration-ined-163356
    « On se plaint aujourd’hui de la défiance des Français à l’égard de leurs élites, mais la confiance nécessite que ces élites usent de leur expertise avec rigueur et honnêteté, sans condescendance à l’égard des Français. Tout le monde peut bien sûr se tromper, faire des erreurs, mais la répétition obstinée et à courte vue de ces erreurs, conjuguée à une certaine suffisance et à la prétention de corriger les stéréotypes des autres, est devenue insupportable. »

    J'aime

  15. Anonyme dit :

    Un article sur l’immigration :

    https://www.atlantico.fr/decryptage/3576101/immigration–quand-la-verite-des-chiffres-emerge-peu-a-peu-edouard-philippe-christophe-castaner-gerard-francois-dumont-arnaud-lachaize

    L’un des intervenants dit :

    « Les uns prônent l’immigration zéro, ce qui est inconcevable dans un monde ouvert, sauf à entrer en autarcie. »

    Inconcevable, sauf au Japon. Donc, concevable, tout compte fait.

    Bref, le vote RN a de l’avenir, vu que les compétents supposés ne le sont pas et ne veulent pas faire ce que veulent leurs compatriotes.

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      apres-les-drapeaux-algeriens-a-larc-de-triomphe-les-gilets-noirs-au-pantheon

      et voilà où cela nous mène, nous ne serons plus maîtres chez nous bientôt

      J'aime

  16. Souris donc dit :

    Homard m’a tuer.

    Aimé par 1 personne

  17. pabizou dit :

    Bonjour . Effectivement les condamnations médiatiques sans procès, pour courantes qu’elles soient ne sont pas acceptables, quelle que soit la cible . Mais quand on a dit ça on peut aussi se demander s’il est plus acceptable de voir des gens oublier que leur position sociale ne leur donne pas de droits et devrait, au contraire leur imposer un devoir d’exemplarité qu’ils sont les premiers à ne pa accepter . Quand au fait de savoir qui orchestre toutes ces attaques je crois que c’est simple, des gens comme eux devenus imperméables à toutes notions de morale et d’éthique, laissons les loups se manger entre eux, il sera bientôt temps de faire le ménage et de remettre de l’ordre dans ce pays . Et, oui, il est de plus en plus probable que ce ne sera pas sans casse, les vieilles idées mettent du temps à mourir et ceux qui les incarnent et en vivent refuseront de disparaitre tant qu’ils le pourront . Quand à de Rugy, reconnaissez qu’il cherche le bâton pour se faire battre . Un ministre de l’environnement qui prône la décroissance et qui commet fautes sur fautes au frais du contribuable, il pourra toujours dire, comme je l’ai lu ce matin « homard m’a tuer »

    Aimé par 1 personne

  18. Annick Danjou dit :

    Mais Maxime pourquoi êtes-vous surpris? D’autant qu’avec les réseaux sociaux, tout se sait à la seconde. N’avez-vous pas remarqué que beaucoup de ces politiques sont mariées à des femmes ayant des entrées dans les journaux ou étant journalistes, alors les règlements de compte se font très facilement. Je pense qu’avant il se serait passé la même chose si ces réseaux avaient existé.
    D’autre part croyez-vous aussi que les gouvernants d’avant, les présidents, les ministres, les députés n’ont pas profité de leur position? Bien sûr que si mais nous ne le savions pas (la preuve par Barre…). Le gros problème actuel de la France est le manque de contrôle à tous les niveaux de la société, des gouvernants jusqu’aux chômeurs en passant par les employés de toutes les entreprises ou du public. Tout est magouille, passe-droit, tricherie, mensonge, abus de pouvoir et abus de confiance etc…etc…
    Mon mari a travaillé à Saclay au moment de sa thèse, à l’époque une enquête très sérieuse était effectuée avant l’embauche de tout candidat, on était même allé fouiner dans ma famille en Bretagne avant de le faire entrer dans l’enceinte de Saclay. Maintenant tout cela a disparu et on mélange les gens intègres et au dessus de tout soupçon avec d’autres qui ne le sont pas forcément.
    Et puis pour terminer le commun des mortels est avide de ce genre de déclarations, cela ressemble aux émissions de télé réalité, à facebook où chacun s’expose, expose sa vie intime et personnelle.
    Ce n’est qu’un nouvel épisode d’une longue série.
    MAIS je dirai quand même que si ces personnes qui nous gouvernent étaient intègres et honnêtes, ils ne s’exposeraient pas à ce déchaînement de haine de la part de ceux à qui ils disent de faire ce que eux ne font pas.

    Aimé par 1 personne

  19. lugardon dit :

    Nous nous sommes très gentils nous nous contentons d’une mort politique mais pour les Ceaucescu Saddam Hussein
    Kadhafi et j’en oublie certainement d’autres de par le monde cela a été aussi la mort physique. Qui seront les prochains lynchés médiatiques?

    J'aime

  20. Patrice Charoulet dit :

    Votre Nota bene est compréhensible. Je le diffuse le plus largement possible. Il est révélateur d’une situation qui mérite une réflexion approfondie et des remèdes appropriés.

    J'aime

    • Mary Preud'homme dit :

      Un commentateur, ayant publié sous son nom propre, ou sous un pseudonyme aisément « traçable  » ne peut être en aucun cas assimilé à un anonyme M. Charoulet..

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.