Europe, l’effarant aveuglement

Le Conseil européen ne parvient pas à se mettre d’accord sur les prochains dirigeants de l’UE, en particulier à la Commission. La vérité, c’est que la classe politico-médiatique européenne, ou plus particulièrement française, refuse d’admettre l’évidence. L’Europe politique, la solidarité européenne est à l’agonie. Les Allemands sont, de fait, dans une logique de puissance hégémonique et de suprématie que nul n’acceptera jamais, les Britanniques sont en train de partir, les Français et les italiens sont en guerre larvée, l’Espagne fait jeu à part, les pays de l’Est, Pologne et Hongrie, sont entrés en dissidence. Il reste les institutions communes, la Commission, la Cour de Justice,  les directives et les règlements. Un outil sans ouvrier, un moteur sans carburant, une organisation sans âme ne peut que dépérir à très court terme. L’Union européenne n’est plus qu’un champ clos d’affrontements violents entre des intérêts nationaux en dehors de toute vision prospective. Elle ne cherche même plus à sauver les apparences. Ce n’est pas être eurosceptique ni anti-européen que d’ouvrir les yeux et de faire un simple constat. Ce qui frappe, c’est l’étrange aveuglement à la fois des fédéralistes et des souverainistes. Les uns font naufrage dans l’imposture en vendant le rêve d’un monde qui n’existe pas. Les autres combattent un monstre impuissant et agonisant alors que les vrais problèmes sont désormais ailleurs. L’Europe, au sens de l’idéal de paix et d’unité authentique d’un continent face aux grands périls de l’heure (environnement, immigration, communautarisme, violence et terroriste, déclin démographique et économique), dans le respect des nations et avec le soutien et la confiance des peuples, est évidemment à repenser et à rebâtir, avec le Royaume-Uni. Mais avant d’y songer, il faut pouvoir ouvrir les yeux et nous en sommes bien loin.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Europe, l’effarant aveuglement

  1. Janus dit :

    Petit texte à méditer qui aurait pu concerner l’Europe de Macron et ses dérives :
     » Au début, une partie importante de la population reçoit de bonne foi la pédagogie du mensonge. Elle entre dans la morale nouvelle avec son patrimoine moral ancien. Elle aime les dirigeants qui lui promettent le bonheur, elle croit qu’elle est heureuse. Elle pense vivre dans la justice. Elle déteste les ennemis du socialisme, elle les dénonce, approuve qu’on les dépouille, qu’on les tue. Elle s’associe à leur extermination, y prête main-forte. Elle participe au crime sans s’en apercevoir. En même temps, elle s’abrutit par ignorance, désinformation, faux raisonnement. Elle perd ses repères intellectuels et ses repères moraux. L’incapacité de distinguer le communisme de l’idéal moral commun fait que, lorsque son sentiment de la justice est blessé, elle attribue l’abus à l’ennemi extérieur. Jusqu’à la chute du communisme, en Russie, il était fréquent que les hommes maltraités par les policiers ou les militants les traitent de « fascistes ». Ils ne pensaient pas à leur donner leur véritable nom — communistes. Et puis la vie, dans le décor socialiste, au lieu de devenir « plus gaie, plus heureuse », comme disait Staline en pleine « grande purge », devient plus sinistre, plus lugubre. La peur est partout et il faut survivre. L’avilissement moral, jusqu’ici inconscient, se glisse dans la conscience. Le peuple socialiste qui faisait le mal en croyant faire le bien, sait maintenant qu’il le fait. Il dénonce, vole, s’aplatit, devient méchant, lâche, et il en a honte. Le régime communiste ne cache pas ses crimes, comme fait le nazisme, il les proclame, il invite la population à s’y associer. Chaque condamnation est suivie d’un meeting d’approbation. L’accusé est publiquement maudit par ses camarades, sa femme, ses enfants. Ceux-ci se plient à la cérémonie par peur, par intérêt. Le stakhanoviste enthousiaste des premiers temps — si jamais il avait existé autrement que comme élément du décor — se dévoile en Homo sovieticus fainéant, servile, imbécile. Les femmes prennent en horreur les hommes. Les enfants, leurs parents, et ils sentent qu’ils deviennent à leur tour comme eux.
    Le dernier stade nous est décrit par les écrivains de la fin du soviétisme, Erofeev, Zinoviev. Le sentiment le plus répandu est le désespoir et le dégoût de soi. Il reste à profiter des plaisirs spécifiques que ce régime procure : l’irresponsabilité, la paresse, la passivité végétative. On ne se donne plus la peine de pratiquer la double pensée, on essaie plutôt de ne plus penser du tout. On se replie. La sentimentalité larmoyante, la self-pity sont une manière de prendre les autres à témoin, comme font les ivrognes, de sa dégradation. On est toujours dans le « ratorium » de Zinoviev, dans la lutte hobbesienne de tous contre tous, mais avec très peu d’énergie. Zinoviev estimait que l’ Homo sovieticus était le produit d’une mutation irréversible de l’espèce. À tort probablement. » Alain BESANCON Le malheur du siecle Editions ¨Perrin 2005
    Vous ne trouvez pas que cette description de l’avilissement progressif des humains dans le monde communiste pourrait être transposée à l’homme européen de Merkel et Macron ?
    Aujourd’hui on peut dire que Zinoviev n’avait pas tort, l’ homo eurpeanensis ressemble comme deux gouttes d’eaux à l’homo soviéticus

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    Parlement européen : magouille et compagnie. C’est écœurant mais d’après certains journalistes pro Macron c’est une grande victoire pour lui donc pour clore cette superbe victoire Macron et Philippe n’ont jamais été aussi hauts dans les sondages. Enfumage à tous les étages.

    Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      C’est moi l’anonyme et pour en rajouter je trouve honteux que C Lagarde ait été nommée à ce poste. Elle peut dire merci à N. Sarkozy et à DSK. De toute façon nous allons en baver et comme pour ces élections entre gens bien, nous n’avons pas notre mot à dire. nous n’avons qu’à obéir. Après cela, on nous bassine avec Trump mais qu’avons nous de mieux ici? Tout est vérouillé,

      J'aime

    • michel43 dit :

      et OUI,,,,mais qui a battue la liste Macron-Loiseau le RN,,,,

      J'aime

  3. Anonyme dit :

    Hors sujet certes, mais peut être auriez vous un avis sur l’affaire du  » brillant économiste  » Raymond Barre ?

    J'aime

    • André Lugardon dit :

      Je comprends mieux aujourd’hui pourquoi il affirmait que les fonctionnaires sont des nantis. 🙂

      J'aime

    • michel43 dit :

      comme tout le monde le faisait ,on puisait a l » Elysée et Matignon dans la caisse en liquide ,approvisionner part le patron de la banque de France ,qui se contentait de la remplir ,certains politiciens on acheter leurs siège ,d’autres payait leurs campagne électoral ,c’était si facile

      J'aime

    • Janus dit :

      Preuve qu’il était brillant : il a su échapper pour ses économies à la fiscalité confiscatoire de l’État français….

      J'aime

  4. michel43 dit :

    Allons, l »Europe va continuer allégrement a se désintégrer ,,,de l » intérieur ,chaque pays défend ses propres intérêt ,le reste n « est que palabre ,les financiers se régale ,tout comme les USA et la CHINE ,les femmes prennent le pouvoir ,cela peut changer un peut ,tout comme le vote des députes ,les Nationalistes y sont en force ,alors attendons encore un peut,, ,,avant de tirer dessus

    J'aime

  5. Christophe dit :

    Bonjour Maxime

    En désaccord avec vous lorsque vous prétendez que les problèmes sont ailleurs.Les problèmes,ils sont en nous et chez nous!!
    Ce ne sont pas les » autres » qui viendront régler les emmerdes que nous nous sommes mis sur le dos

    Aimé par 1 personne

  6. Sganarelle dit :

    Peut- être que l’arrivée de deux femmes de qualité est un bon présage? Il est temps d’appliquer la parité même si Christine Lagarde n’est pas une économiste . Dommage qu’elle ait servi de paravent dans l’affaire Tapie.
    De nouvelles nominations sont toujours l’objet d’espoir .
    Les anglais tournant le dos de manière infantile à l’hymne européens n’offrent pas une image valorisante de leur pays Et quant au Brexit attendons pour en voir les effets..

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Sganarelle, servi de paravent à l’affaire Tapie? vous blaguez je pense, c’est comme Fabius avec le sang contaminé. Ils sont responsables mais pas coupables et ont toujours des fusibles sous la main qui paient pour eux.

      J'aime

  7. Georges dit :

    Comme je l’avais évoqué précédemment ,monsieur Charles Michel (un exemple parmi tant d’autres) a été élu président du conseil de l’Europe.En ratifiant Marrakech et en trahissant l’idéologie de droite de son propre parti ,ce dernier a obtenu le sésame juteux qui ouvre les portes de la CEE pro migratoire donc pro dumping salarial.Les délibérations bidon étant établies bien à l’avance ,preparez-vous à des lendemains désenchantés …mais pas pour les petits malins du club très fermé .

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      oui mais c’est un bon copain de Macron, c’est une de ses victoires dont je parle plus haut.

      J'aime

  8. EMarquet dit :

    Ne sommes-nous pas toujours dans le cynisme électoraliste ?
    Quel jeu joue E Macron ? Il évoque un « échec » lié à des « ambitions personnelles » ( il s’y connaît !) et sa porte parole S Ndiaye parle d’une image très dégradée de la démocratie européenne ( en France le mouvement présidentiel en serait-il le garant ? Ce n’est pas ce que ces jacobins nous laissent voir en ce moment ! ). A qui la faute ? Lui-même n’arrête pas d’allumer le feu pour ensuite jouer au pompier.
    L’Union Européenne a toujours été en « guéguerre interétatique », sous prédominance anglo-saxonne. Concours d’ambition, d’ego, de carrière …..
    Si le mot majorité a encore un sens pourquoi des discussions de marchands de tapis au sujet de la Présidence PPE ?
    Et les Britanniques qui, au Parlement, tournent le dos pendant l’Hymne européen. Quelle classe !

    J'aime

  9. carlo dit :

    « L’Europe politique, la solidarité européenne est à l’agonie. »
    On ne peut qu’être d’accord avec un tel constat.

    « Les autres combattent un monstre impuissant et agonisant alors que les vrais problèmes sont désormais ailleurs. »
    Ceci ne me semble pas exact car les réformes récentes (SNCF) ou en cours (retraites) sont imposées par les autorités européeennes sur la base des traités, lesquels continuent donc à produire leurs effets délétères.

    J'aime

    • carlo, oui comme un canard auquel on a coupé la tête et qui continue à courir.
      MT

      J'aime

    • pabizou dit :

      Bonjour Carlo . Croyez vous vraiment que la SNCF doive être in eternam sous perfusion d’argent public et entre les mains de syndicats qui n’agissent plus que dans leur propre intérêt au détriment de ceux qui paient la facture? Que notre système de retraite qui n’est qu’un système de Ponzi hérité de Vichy ne mériterait pas d’être réformé? Que notre propension à contourner les réglements européens en créant des lois qui ne servent qu’à prolonger le racket syndical par le biais de la gestion paritaire pourra encore durer longtemps? Pensez vous vraiment que notre système de protection santé est le meilleur du monde ainsi que le rabachent tous ceux qui en vivent? Trouvez vus normal que l’on ne puisse pas prendre une assurance santé privée qui vous rembourse au 1er euro pour une cotisation bien inférieure aux prélevements abusifs actuels et à l’obligation de cotiser encore à une mutuelle qui ne peut qu’augmenter au fur et à mesure que se succéderont les déremboursemens du système général? Les effets délétéres dont vous vous plaignez ne sont pas le résultat de l’europe ou de ses décisions, elle sont le résultat d’une vision collectiviste qui est et a toujours été en échec partout où elle a été utilisé par les socialistes, communistes, et autres capitalistes de marché ou de connivence .

      Aimé par 2 personnes

  10. Anonyme dit :

    Paul marie couteaux a écrit il y a quelques lustres un livre prémonitoire :  » L’Europe vers la guerre » il est évident que l’Allemagne a privilegie ses intérêts nationaux au détriment des intérêts collectifs des européens associés et ceci avec un cynisme dissimulé l’Europe n’ayant été pour eux que le moyen de retrouver une virginité après les errements , les massacres et l’arrogance de 1870 à 1945. Il n’y a que les rêveurs et les naïfs pour croire un. Seul instant à cette fiction délétère qu’est l’Europe de Merkel et Junker

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Entièrement d’accord, l’Allemagne a privilégié son pays au détriment de tous les autres et cela va continuer, quant à nous nous allons continuer à payer.

      J'aime

    • IRIS dit :

      Annick Danjou,
      Vous affirmez bien légèrement que  » l’Allemagne à privilégié son pays »…Comme si elle décidait seule de l’attribution des budgets. Pour votre information :
      – Les contributeurs
      l’Allemagne est le plus gros contributeur de l’Union européenne (19,6 milliards d’euros en 2017), suivie par la France (16,2 milliards d’euros), l’Italie (12 milliards d’euros) et le Royaume-Uni (10,6 milliards d’euros)
      – Les bénéficiaires
      Outre les dépenses de fonctionnement des institutions européennes (6%) et l’action extérieure, le budget de l’Union européenne finance majoritairement des projets et programmes dans l’ensemble des États membres.
      Toutes politiques européennes confondues, la France est le pays ayant reçu le plus fort montant de l’UE en 2017 (13,5 milliards d’euros), suivie par la Pologne (11,9 milliards d’euros), l’Allemagne (10,9 milliards d’euros), l’Italie (9,8 milliards d’euros) et l’Espagne (9,7 milliards d’euros). Le chiffre relatif à la France s’explique par le fait que le pays est le premier récipiendaire des fonds de la Politique agricole commune (PAC). S’agissant de la Pologne, le pays reçoit également d’importantes sommes de la PAC, mais aussi de la politique de cohésion.
      Malte est le pays qui bénéficie le moins, en volume, des dépenses européennes (201,3 millions d’euros), suivie par Chypre (206,7 millions d’euros), la Slovénie (475,8 millions d’euros) et l’Estonie (647,8 millions).
      Voir la suite :
      https://www.touteleurope.eu/actualite/budget-europeen-pays-contributeurs-et-pays-beneficiaires.html
      https://www.touteleurope.eu/actualite/budget-europeen-les-recettes-et-les-depenses.html
      Cordialement.

      J'aime

  11. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime
    Vous écrivez :
    « Les autres [les souverainistes] combattent un monstre impuissant et agonisant alors que les vrais problèmes sont désormais ailleurs. »

    C’est ce monstre qui nous empêche de traiter les vrais problèmes (même si ce n’est qu’en partie pour certains de ces problèmes) grâce notamment à tous les traités signés et ratifiés, y compris contre la volonté du peuple français.

    C’est, par exemple ce monstre qui signe des traités de libre-échange calamiteux

    Ce monstre ressemble beaucoup à l’état français,
    – impuissant à traiter les problème de sécurité, d’immigration, d’islamisation,
    – assumant de moins en moins ses fonctions régaliennes,
    – laissant des pans entiers des services publics dans un état de décrépitude absolue
    Mais
    – s’immisçant dans les moindres recoins de la vie des gens pour imposer des normes ubuesques et des règlements abscons
    – pourrissant la vie des entrepreneurs non affiliés aux réseaux du capitalisme de connivence
    – décourageant toute initiative

    Si on ajoute un pouvoir politique confisqué par une clique de nuisibles qui
    – réprime de façon la plus dure les mouvements de contestation dangereux pour son pouvoir
    – tente de faire passer des lois iniques contre la liberté d’expression, avec la complicité de nombre d’élus LR, d’ailleurs
    – tente de détruire tout ce qui reste encore debout en France

    Vous comprendrez que je ne suis pas très optimiste pour l’avenir

    Aimé par 1 personne

  12. Lionel Flego dit :

    Sans doute la connaissez-vous déjà, mais je trouve cette conférence de Pierre Manent particulièrement éclairante: https://www.youtube.com/watch?v=t5_pqfka1Aw&t=1341s

    J'aime

  13. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Et au moment même où vous traitez de « l’agonie » de l’Europe politique, « organisation sans âme (qui) ne peut que dépérir », vous vous sentez obligé de vous justifier : « ce n’est pas être eurosceptique ni anti-européen que d’ouvrir les yeux ». Alors qu’il suffit « d’ouvrir les yeux » sur cette UE pour comprendre que « le rêve européen » a tourné au cauchemar. Que cet « idéal de paix et d’unité d’un continent » qu’on a vendu aux Européens était une imposture.
    Comme on peut le lire chez Philippe de Villiers, les auteurs du traité de Maastricht ne voulaient pas la construction de l’Europe mais la déconstruction des nations, de la civilisation européenne : « Apprendre aux peuples à vivre sans constitution, sans gouvernement, sans démocratie, sans limites, sans passé et sans avenir… »

    Aimé par 1 personne

  14. Infraniouzes dit :

    Quand on me parle UE j’éprouve un léger malaise et je suis très sceptique. 28 pays sont dans l’UE. Ses institutions (qui nourrissent beaucoup de fonctionnaires) sont: Le Parlement européen/Le Conseil européen/Le Conseil de l’UE/La Commission européenne/La Cour de justice de l’UE/La Banque centrale européenne/La Cours des comptes. Interrogez 100 personnes dans la rue et comptez ceux qui pourront citer le noms des pays adhérents, les institutions et les dates des grands traités.
    La confusion qui règne actuellement à Bruxelles est confortée par d’autres organisations tout aussi « européennes ».
    Eurovision: 41 participants en 2019 avec des pays (et d’autres) comme l’Azerbaïdjan, Israël; l’Australie qui ne sont pas, sauf erreur, dans l’UE. Appelons ça concours international de la chanson !
    Quant à l’UEFA, 55 membres ! Elle va de Brest à Vladivostok en passant par Ankara et Tel-Aviv.
    L’Union européenne de radio télévision comporte 74 membres.
    Bref, tous revendiquent le label « européen » à divers titre mais sur un périmètre d’activité différent. Comprenne qui pourra. A la longue, on se lasse et on ne va plus voter mais en revanche les shows TV européens font recettes à la plus grande joie des organisateurs. Et certains veulent encore élargir l’UE.

    Aimé par 1 personne

  15. PenArBed dit :

    L’Union européenne n’a pour priorité que ce grand marché inscrit sciemment dans un dumping fiscal et un dumping social et dans une libre concurrence (libertés des capitaux, des biens, des services, et des personnes). Ce grand marché sert le monde des affaires qui, en majorité, y fait ce qu’il veut, met ses usines où il veut, utilise la directive des travailleurs détachés à sa guise, etc…
    Peur importe qui sortira du tour de table. Rien ne changera : la paquebot gardera le cap.
    Par conséquent comme le souligne Védrine, les peuples décrochent.
    Les traités imposant l’unanimité des 28 états , les amendements aux traités qu’adopte la Conférence Intergouvernemental n’entrent en vigueur qu’après ratification de tous les États membres)
    Seules des circonstances particulières, voire un accident de l’Histoire changeront vraiment les choses.

    J'aime

    • pabizou dit :

      Ce grand marché qui vous fait visiblement si peur ne pose problème qu’à ceux qui n’ont pas compris que le monde change et que pour tenir le choc certaines réformes sont indispensables ou refuse de le voir ou de les faire chez eux . La France en fait partie et trop de gens qui sont très heureux d’en bénéficier refusent plus par ignorance qu’autre chose de comprendre que l’on ne peut plus avoir le beurre et l’argent du beurre sans s’apercevoir que tous les pays qui ont privilégié la liberté économique nous taillent des croupières dans tous les domaines . Liberté des capitaux? de quel droit et qui êtes vous pour vouloir décider à leur place de ce que les gens doivent faire de l’argent honnetement gagné? Dumping fiscal? Croyez vous qu’ily aurait des paradis fiscaux s’il n’y avait pas d’enfer fiscaux, et la France en est devenue un (57% de vol étatique de la richesse produite chaque année ça ne vous parait pas excessif?) . Il y a, de toute évidence, encore trop de gens qui ont une notion de la liberté assez étonnante, particulièrement quand il s’agit de celle des autres

      Aimé par 1 personne

  16. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Maintenant que nos 28 chefs d’Etat ont atteint l’acmé du ridicule, il va bien falloir sortir de cette situation et dégager 4 noms du chapeau !
    E. Macron voulait être le roi de l’Europe, on voit qu’il ne représente en fait, qu’un élément essentiel de discorde et de rejet de la part des autres gouvernants y compris de son ancienne alliée allemande pourtant devenue beaucoup moins influente.
    Pendant ce temps l’actuel piteux Président de la Commission se réjouit et se gausse des difficultés de son remplacement. Quelle image de décadence et de bêtise !
    Quel que soit le résultat des débats à venir, on sait par avance que celles et ceux qui occuperont les postes les plus importants à Bruxelles, ne seront que des pantins qui s’agiteront en fonction de l’actualité et qui ne disposeront de fait d’aucun pouvoir réel et reconnu.
    Il est à parier que D. Trump, V. Poutine et Xi Jinping doivent en ce moment se réjouir et se frotter les mains du spectacle que donne cette Europe en capilotade.
    L’Europe actuelle est à l’agonie… »encore un moment Monsieur le bourreau » en attendant le résultat du bonneteau.

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Euh, désolé Gerard Bayon, je crois qu’une fôte s’est logée dans votre texte …
      En fait, c’est « l’actuel capiteux Président de la Commission », qu’il faut lire …

      J'aime

    • Gerard Bayon dit :

      Bravo @Citoyen pour votre humour enivrant !

      J'aime

  17. Ping : Europe, l’effarant aveuglement | Raimanet

  18. André Lugardon dit :

    Retour en arrière pour éclairer aujourd’hui?
    https://books.openedition.org/irhis/1083?lang=fr

    J'aime

  19. André Lugardon dit :

    « … à chaque homme, à chaque femme, sur la Terre, avant tout à la jeunesse, qu’est-ce que
    nous offrons, s’il vous plaît, qui compense la charge des armements et, le cas échéant, les
    risques et les peines d’un colossal conflit ? C’est là, pourtant, la grande affaire pour un monde
    qui marche vers d’immenses transformations. Je ne suppose pas, en effet, qu’il existe encore,
    nulle part, un libéral qui compte, pour entraîner les foules, sur les séductions du capitalisme,
    ni, d’ailleurs, un socialiste qui garde encore illusion sur la vertu exaltante du dirigisme et des
    nationalisations. »

    « Il faut réformer la condition ouvrière en associant les travailleurs à leur propre entreprise »,

    « Cette réforme de la condition humaine doit être, pour notre alliance, son ferment,
    son but de guerre, que celle-ci soit froide ou chaude… Que les Etats s’en saisissent ensemble,
    en même temps qu’ils mettent sur pied les moyens de se couvrir ! Pour l’Occident, après tout,
    ce ne sera qu’être fidèle aux sources de sa grandeur : l’humanisme et la chrétienté ».

    De Gaulle, 1 er Mai 1951.

    Source: Fondation Charles de Gaulle
    De Gaulle et les conditions du monde ouvrier
    Patrick GUIOL
    Espoir n°58, 1987. Page 8

    Aimé par 1 personne

  20. Jean-Bernard Lasserre dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet,
    Vos propos sur l’Europe reflètent hélas la triste réalité. Les dirigeants européens donnent en ce moment l’affligeant spectacle d’une puérile et stérile querelle d’egos. Le choc causé par le Brexit n’aura nullement servi de leçon, ce dont je me doutais bien: les dirigeants, des gens pourtant hautement qualifiés, persévèrent dans leurs erreurs. Je suis en accord avec vous lorsque vous écrivez que tout est à repenser différemment avec les Britanniques. En tant qu’angliciste, je regrette que Paris et Londres n’aient pas su se rapprocher, non pas à l’exclusion mais en parallèle de l’axe Paris-Berlin.
    Je vous remercie de nouveau de m’avoir donné, comme le disent nos amis anglais,  » food for thought ».

    J'aime

    • pabizou dit :

      « Tout est à repenser différemment avec les Britanniques » . Oui, et pas seulement avec eux . Le groupe de wisegrad est en relatoin conflictuelle avec le reste de l’Europe, oui, mais ne serait-ce pas justement parce que, eux ont vécus le communisme en direct pendant que nos intellos de gauche se pamaient devant le miracle communiste et qu’ils retrouvent dans l’Europe d’aujourd’hui le germe de ce qu’ils ont combattu chez eux, avec en cadeau bonux, un progressisme qui veut les obliger à renoncer à leurs racines . Il y a trop de différences entre les pays qui composent l’UE aujourd’hui pour qu’une forme d’etat européen puisse voir le jour, à moins de revenir à une union de nations libres et indépendantes dont les particularités sont enfin respectées . Ce n’est pas sur les actions de Macron qu’il faut compter pour y parvenir et encore moins sur l’aide d’une commission qui n’est pas près de se faire Seppuku, la soupe est trop bonne .

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.