« Ennemi du président »

« Un maire qui sera élu sans l’appui du MODEM ou LREM sera l’ennemi du président » Cette phrase, prononcée par un député européen LREM, illustre une évolution préoccupante  de la vie politique française [même s’il s’en est excusé par la suite]. Un maire qui ne ferait pas allégeance au président serait traité en ennemi par ce dernier. Cette déclaration repose sur une vision des choses  foncièrement antirépublicaine. Elle viole la Constitution selon laquelle le président de la République « assure par son arbitrage » le fonctionnement régulier des pouvoirs publics, dès lors président impartial de tous les Français – et de tous les maires. Tout un état d’esprit, une mentalité se profilent derrière cette phrase. De fait, elle n’est que le reflet d’une évolution du régime politique français qui l’éloigne des valeurs de la démocratie. Il ne saurait donc y avoir de maire qu’asservi au culte du chef de l’Etat. Telle est la conception de la libre administration des collectivités locales qui s’en dégage. La réélection de 2022 semble dès lors tout justifier, jusqu’à la mise en cause du socle même des principes de la République. Par ailleurs, les manœuvres destinées à achever de détruire l’opposition républicaine se précipitent, avec la bénédiction d’une partie de la presse et des médias, comme pour couvrir les déceptions, les échecs  et l’effondrement d’une popularité. Un climat profondément malsain et délétère s’est emparé du pays. Nul ne sait de quoi demain est fait. Que sera l’issue du troisième, ou du quatrième acte? Tout va dans le sens d’un désastre. Mais en attendant, j’ai envie de dire aux élus républicains, tentés de céder au chantage des municipales: « vous avez choisi le déshonneur pour éviter la défaite. Vous aurez le déshonneur et la défaite ».

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

46 commentaires pour « Ennemi du président »

  1. Citoyen dit :

    Le Boyer, tout comme le maire de Quimper, font partie de cette engeance prête à manger à tous les râteliers, pour assurer leurs prébendes … C’est la seule colonne vertébrale qui maintient leurs fonds de commerce …
    Leur seul savoir faire, se limitant à la création d’artifices leur permettant de vivre sur le dos des contribuables, c’est l’engagement à géométrie variable qui assure le remplissage de la gamelle … Il suffit pour cela de faire le plein de gogos …pardon d’électeurs ….
    Le libellé  » La République En Miettes  » n’est pas usurpé.

    J'aime

  2. Patrice Charoulet dit :

    Police et gouvernement

    Nous avons subi six mois d’émeutes hebdomadaires. Nos forces de l’ordre ont sauvé l’ordre, notre pays, l’Etat, et méritent notre reconnaissance indéfectible. Dans la foulée, ils ont aussi sauvé le gouvernement français. Ce dernier, que je ne soutiens pas, devrait à tout le moins, ne pas avoir une mémoire de poisson rouge. Si des caméras avaient pu filmer tous les vols, tous les incendies, toutes les agressions de policiers…nous aurions des dizaines de milliers d’infractions à poursuivre et à sanctionner. On nous a repassé en boucle quelques comportements jugés répréhensibles (coups de matraque et le reste) que les hommes en uniforme qui nous ont sauvés auraient eus. Et un procureur de la République, nommé par le président, vient nous jouer l’air de l’indignation, de la vertu et du respect de la loi. Toutes ces actions policières répréhensibles, nous dit-on, seront condamnées. Je comprends, moi, l’indignation et l’écoeurement de syndicats , par exemple, Alliance, mais aussi tous les autres. Le gouvernement devrait avoir honte ! En tout cas je lui exprime tout mon mépris pour cette posture qu’il vient de prendre devant micros et caméras.

    J'aime

    • michel43 dit :

      Personne n’est au dessus des lois dans notre pays ,,,pas même la police ,Merci Monsieur le procureur de la République ,que cela plaise ou NON,, a c’est policier

      J'aime

  3. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Un simple coup d’œil à la fiche Wikipédia de Jacques Chirac suffit pour se rendre compte que la droite s’en est donnée à coeur joie, dans « le malsain et le délétère », depuis la disparition du Président Pompidou.
    Aujourd’hui elle a perdu toute crédibilité, il est donc logique, que sous sa forme actuelle, le LR, elle disparaisse.
    Cependant l’histoire suivra son cours avec ces mêmes politiques, et peu importe qu’ils soient déshonorés et défaits. Car ils sont déjà recyclés, aujourd’hui chez Macron, et demain chez qui ?

    J'aime

  4. E Marquet dit :

    Le pouvoir mis en place par EM et son mouvement LReM, basé sur l’étouffement des partis de gouvernement, et sur la valorisation d’un RN qu’il s’est choisi pour adversaire unique, espérant ainsi sortir vainqueur des élections à venir, a tous les atours d’une dictocratie (pour ne pas dire démocrature), dont la définition est : « Un régime qui, sous l’apparence d’une démocratie fonctionne en réalité comme une dictature. Une constitution est en place, des élections ont lieu, la liberté d’expression est garantie dans les textes, cependant les élites en place manipulent ces institutions pour conserver leurs privilèges. Il existe une collusion entre les médias et le pouvoir en place ».
    Les appels lancés par Riester du groupe Agir, et Le Cornu, ministre des collectivités territoriales, et l’intimidation du Juppéiste Boyer, n’étonnent donc pas.
    Les migrants LR seront-il nombreux ? Accrochés à leurs bastions, certains seront prêts à tous les arrangements pour garder leur place. On va voir jusqu’où va la débandade. Au moins on sera fixés sur l’état de leurs convictions et engagements.
    Si l’on en croit les résultats des européennes, la droite modérée traditionnelle n’aurait plus que 8% de fidèles, que le parti LR perdra définitivement s’il veut continuer à singer ou faire un mix LReM et RN. Conservatisme n’est pas un gros mot. C’est un corpus d’idées qui aurait tout son sens aujourd’hui, et c’est la seule voie qui semble viable entre LReM et RN.
    Entre concessions et compromissions la ligne est ténue. Qu’ils réfléchissent bien et vite, sinon ils seront anéantis, et les derniers des mohicans, n’auront plus qu’à ranger leur carte d’électeurs.

    Aimé par 2 personnes

  5. Ping : « Ennemi du président » | Raimanet

  6. Annick Danjou dit :

    Je suis écœurée par tous ces politiques retourneurs de veste et prêts à se vendre. C’est dégueulasse je ne vois pas d’autres termes qui reflètent mon dégoût. Je n’irai Plus voter.

    Aimé par 1 personne

    • michel43 dit :

      NON,,,il faut y aller ,un coup de déprime ,sans doutes ,il est vrais que beaucoup retourne leurs vestes ,surtout part intérêt

      Aimé par 1 personne

    • artofuss dit :

      Notez bien qu’il y a au moins un parti qui ne s’est jamais désavoué sur la question essentielle de l’immigration / islamisation / sécurité. Qu’on préfère voter pour d’autres est une affaire de choix personnel, mais vous ne pouvez pas dire « tous ces partis » retourneurs de veste, et vous pouvez également choisir de voter pour celui qui ne la retourne pas…ne pas voter n’est pas à mon sens, la bonne réponse au vide politique actuel…

      Aimé par 1 personne

  7. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Nous tendons vers une dictature de plus en plus à cause d’une servitude volontaire qui nous entraîne mais, a priori, sûrement et inexorablement. Quant à LR et à la droite, il suffit de regarder le sondage de qui représente le mieux la droite pour constater qu’ils ont plus que du plomb dans l’aile.
    Pourtant, comme je l’ai écrit sur « à droite fièrement », il existe des boulevards pour porter une parole qui n’existe pas aujourd’hui.
    Je vous invite à lire, ne serait-ce qui les commentaires, http://www.a-droite-fierement.fr/avenir-de-la-droite-vous-vous-etes-exprimes/ à ce sujet.

    Aimé par 1 personne

  8. jfbonnin dit :

    « Un maire qui sera élu sans l’appui du MODEM ou LREM sera l’ennemi du président ».
    Courbez l’échine, manants, à l’écoute de telles paroles venues de (presque) En Haut.
    Le libellé « République Française » est désormais une contradiction dans les termes.
    En passant, payez les taxes sans ça gare à vous, manants.
    Ah zut, je corrige : « Courbez l’échine, manant-e-s », et « Payez les tax-e-s sans ça gar-e à voue-s, manant-e-s ».

    J'aime

  9. COLOCOCO2 dit :

    Heureusement que le faaaaaaaaaaaaascisme va etre la pour nous sauver !!!
    D’ accord je sors !

    J'aime

  10. Jean-Bernard Lasserre dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet,
    Je suis absolument d’accord avec vous. Quel incroyable dévoiement des institutions de la Vème République ! Je suis également consterné par l’attitude de certains responsables LR qui sont prêts à se compromettre, soit avec la LREM soit avec le RN. Quand la droiture morale prévaudra-t-elle?
    J’espère que Monsieur Bruno Retailleau, dont je termine le très intéressant ouvrage, et Monsieur François-Xavier Bellamy, qui jouit d’une belle cote de popularité, sauront nous sortir de l’ornière.
    Je vous souhaite un bon dimanche et vous prie de croire en l’assurance de mes sentiments cordiaux.
    Jean-Bernard Lasserre

    Aimé par 1 personne

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le député LREM en cause (ancien Juppéiste) a depuis reconnu sa faute et présenté ses excuses. Il n’empêche, ce genre de propos stupides tenus par un politicien aussi expérimenté sont inacceptables et laisseront obligatoirement des traces, comme ceux tenus depuis deux ans par cette clique de jeunes députés incultes ou responsables politiques fayots LREM
    La dictature serait-elle maintenant « en marche » ?
    La « presque victoire » aux élections européennes de LREM est montée à la tête de ces politiciens y compris à celle de des écologistes qui se voient déjà pour les plus modestes : faiseurs de rois, pour les autres : khalife à la place du khalife Lorsque l’on regarde l’histoire récente de ces « vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur » on ne peut constater que les divisions internes et l’arrivisme des leaders ne tarderont pas à reproduire les mêmes effets qu’auparavant. Sans compter sur les tentatives de récupération des partis de gauche tous aux abois.
    Les appels du pied avec ou sans menaces de LREM aux élus LR, le changement de camp opportuniste du Maire Quimper qui sera sans aucun doute suivi par d’autres lèches-bottes peureux, le petit jeu malsain de certain(e)s leaders LR qui entretiennent à dessein leurs différences avec la ligne du parti, le retour pour le moment discret dans les médias de Marion Maréchal Le Pen sans oublier les derniers sondages assassins concernant L. Wauquiez (sondage IFOP qui indique que 70% des Français estiment qu’il incarne mal la droite) finissent de malmener ce parti politique toujours orphelin de N. Sarkozy.
    Tout cela va très mal finir…plus je l’écris et plus j’y crois.

    Aimé par 2 personnes

  12. Citoyen dit :

     » Un maire qui sera élu sans l’appui du MODEM ou LREM sera l’ennemi du président  »
    Et comme eux (les nuisibles précités) sont clairement les ennemis de la France, il est plus facile de savoir qui est qui !
    Levant les ambiguïtés, les français vont finir par y voir plus clair, pour faire le ménage …

    J'aime

  13. Lo Glt dit :

    Le nouveau monde, celui de la Macronie, ancré sur le « centre » donc prônant la modération (être le plus éloigné des extrêmes, par principe)… « étrange démonstration de tempérance faites par Gilles Boyer »
    Ce que je vis au quotidien ressemble plus à l’ancien régime.
    Un proverbe arabe dit : tu me trompes une fois, honte à toi, tu me trompes deux fois, honte à moi ». Je sais qui je ne soutiendrai plus les prochaines fois.

    Aimé par 2 personnes

  14. Janus dit :

    Il suffit de se lamenter : Il faut se constituer en association adéquate et porter devant les tribunaux tous les manquements au code électoral, tous les manquements à la constitution et tous les « dérapages » qui tombent sous le coup de la Loi. A force de laisser ces crapules ineptes se répandre en propos délirants et fascistes sur les ondes, on ne mérite rien de plus que ce qui nous arrive. Je conseille la lecture d’une vidéo sur TV Libertes de Régis de Castelnau : https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-europeennes-une-operation-gagnante-pour-macron

    J'aime

  15. Curmudgeon dit :

    L’image d’affliction pathétique en haut à gauche n’est pas des plus toniques. Quand on a affaire à des frappadingues de compétition comme Gilles Boyer, on ne se met pas le visage dans les mains, on cogne.

    Aimé par 1 personne

  16. lugardon dit :

    « Il est arrivé dans nos pays une grande transformation produite par des causes que nous connaissons bien : l’augmentation de l’espérance de vie, la disparition progressive de la culture rurale – nous étions 50 % de paysans et nous ne sommes plus que 2 % -, les nouvelles technologies, la mondialisation de l’économie, les problèmes environnementaux tragiques, et surtout 70 ans de paix, ce qui n’est jamais arrivé dans notre histoire. Et nous sommes entrés par conséquent dans une période en rupture totale avec ce que l’on a connu. Ce n’est plus le même homme, ce n’est plus la même vie, ce n’est plus la même mort, ce n’est plus le même espace, ce ne sont plus les mêmes relations. »

    Michel Serres (1er septembre 1930/1er juin 2019)

    Aimé par 1 personne

    • Lo Glt dit :

      Une jolie pensée, d’un homme dont les analyses étaient précieuses.
      j’ose compléter cette citation: « Et nous sommes entrés par conséquent dans une période en rupture totale avec ce que l’on a connu et ce que nous étions »…
      Les gens de ma génération se reconnaîtrons peut être dans ces quelques mots que nous adressons trop souvent à nos enfants :  » je ne me serai jamais permis de parler comme cela à mon Père, ma Mère, des personnes âgées, mon institutrice, …. ». Si nous en sommes là, c’est parce que nous avons subi un naufrage dans l’éducation. Parentale d’abord avec un mélange voulu/imposé (et pour ma part subi) de cultures ne portant pas les mêmes valeurs. Dans l’éducation nationale ensuite, où la notion d’effort et d’évaluation (trop stressante et mortifère pour les enfants-ados) est abandonnée. Tout le monde en a conscience mais on ne change pas de cap. Le «  » »débat «  » » sur les mamans voilées et les sorties scolaires tenu chez Pujadas entre Goupil (le bobo trotskiste) et Fatiha Boudjahlat est édifiant. Aujourd’hui, tout se vaut e.g. l’avis d’un cuistre, infatué de son talent (????) de cinéaste, qui aurait l’oreille de Macron, vaut le vécu d’une enseignante issue des quartiers… quelle décadence!

      J'aime

    • Alain De Vos dit :

      Et la déchristianisation!

      J'aime

    • lugardon dit :

      Oui la déchristianisation est un fait et elle a été souhaitée par des femmes et des hommes de gauche et de droite. Et même revendiquée politiquement. En France tout de même celles et ceux qui ont porté le plus de tort à l’Eglise se trouvent hélas au sein même de l’Eglise. Pour ce qui est du mélange des cultures personnellement il ne me gêne pas trop mais c’est parce que je ne vis pas en ville où il peut poser problème à certaines personnes y compris à des personnes de cultures différentes elles-mêmes. En tant qu’ancien instit fils d’instit je trouve que l’Education Nationale a été malmenée par des gouvernements de droites et par des gouvernements de gauche. Je l’ai vécu comme ça et ressenti comme ça. Je pense que dans l’évolution de société que j’ai connue depuis mon enfance l’invention de la pilule, le divorce par consentement mutuel, l’atomisation des familles, la multiplication des familles mono-parentales,l’instabilité professionnelle ont une place importante dans ce que nous vivons aujourd’hui. « The times, they are a changin’ « . https://www.youtube.com/watch?v=e7qQ6_RV4VQ

      J'aime

    • André Lugardon dit :

      Dans mon commentaire du 3 juin je pense que j’ai oublié aussi de mentionner la banalisation de la drogue et l’industrialisation de la pornographie et de la prostitution.

      J'aime

  17. PLC dit :

    Cette phrase permet aussi de mesurer la confiance que l’on peut accorder à nos hommes politiques.
    Le premier à réagir semble être le maire de Quimper.

    J'aime

  18. Les annonces de véritable recomposition sont régulièrement démenties par les faits mais cette fois cela semble sérieux. LR va bientôt complètement disparaitre et ses électeurs résiduels se partager vraisemblablement entre EM et RN. L’afflux d’électeurs de droite va forcément déporter un peu plus EM vers la droite et peut être parachever la transformation de RN en alternative moins diabolique et plus crédible. Ce déport vers la droite impliquera nécessairement un léger reflux vers la gauche des ralliés de gauche au Macronisme. A partir de là il y a deux hypothèses soit Macron devient le nouvel UMP, soit il devient un centre mou en se rétractant et une force se constitue à sa droite. Sauf évolution profonde du RN celui ci ne peut gonfler jusqu’à être en mesure de gagner mais il n’est pas exclu qu’il y ait une sorte de scission du RN avec apparition d’une force dégagée de ses scories laissées dans une véritable extrême droite et ayant un message simple en phase avec les citoyens (réalisme économique et priorité aux nationaux). C’est un peu le schéma Orban qui a la chance d’avoir à sa droite un parti plus extrême qui lui évite la position inconfortable d’être lui-même le plus extrême.

    J'aime

  19. pgibertie dit :

    A reblogué ceci sur LE BLOG DE PATRICE GIBERTIEet a ajouté:
    Un maire qui ne fit pas allégeance au président sera traité en ennemi par ce dernier. Cette déclaration est foncièrement antirépublicaine.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.