La dictature et la vraie liberté, selon Michel Onfray

Voici quelques extraits d’un beau texte de Michel Onfray, publié par Familles chrétiennes, sur la dictature contemporaine et sur la solitude comme ultime liberté. Le dernier paragraphe ci-dessous est profondément troublant.

***************************************************

Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l’opinion ; dénoncer le crime par la pensée.

Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle; utiliser le double-langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.

Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l’idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.

Pour supprimer l’histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l’histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.

Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.

Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.

Pour aspirer à l’Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l’opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.

[…] Qui dira que nous n’y sommes pas ?

[…] Notre dictature n’attaque pas les corps, elle broie juste les âmes – ce qui est une autre façon de détruire les corps en les laissant en vie [….]

Je me moque de ce que la presse du pouvoir pense de moi. Elle n’est pas la mesure de ma valeur. Mais j’élargis également ma remarque à toutes les presses, fussent-elles d’opposition. Aucun journaliste ne saurait retenir ma plume ou ma parole – aucun homme de pouvoir non plus. S’il faut payer cette liberté d’une éviction du service public sans qu’aucun journaliste ne s’en émeuve, je viens de le payer, c’est peu cher payé !

La mesure de ma valeur se trouve dans l’avis et le jugement de trois personnes dont une seule est désormais vivante, bien que j’écrive encore sous le regard parti de mes deux morts. Désormais je ne  pense, ne parle et n’écris plus que sous le regard d’une seule personne – c’est le luxe infini de la vraie liberté, j’en ai bien conscience. »

Michel ONFRAY

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour La dictature et la vraie liberté, selon Michel Onfray

  1. Citoyen dit :

    Onfray a une plume acide ces derniers temps, pour régler ses comptes avec le pouvoir … Et il se trouve que ça tombe très bien, pour illustrer la période …

    J'aime

  2. C’est vrai. On est totalement dans un monde dévoré par les artifices de tout genre. La médiocrité triomphe avec l’avènement de la société de l’avoir, de la quantité, de la consommation et surtout avec la montée en puisse de ce qu’on appelle à tort les droits de l’homme. Les grands idéaux sont malheureusement mal compris ce qui rend leur emploi dangereux.

    J'aime

  3. Dr Viguier dit :

    Cher Michel Onfray
    La liberté ne se conçoit que dans le recoin le plus mystérieux de l’âme humaine, là où ne peuvent l’atteindre les petites actions misérables des gens dont l’ego hyperthrophié en quête de reconnaissance envahissent tel un cancer nos sociétés, permettez-moi humblement la lecture de l’œuvre de Tchoang TZEU qui je l’espère vous apportera une vision plus ample. Un admirateur avec toute ma considération.

    J'aime

  4. lugardon dit :

    Les zadistes ne sont pas des veaux, les gilets jaunes ne sont pas des veaux, les lecteurs et lectrices de ce blog ne sont pas des veaux.

    J'aime

  5. Annick Danjou dit :

    Hugo, 29 ans, étudiant en lettres classiques et espèce en voie de disparition
    A lire sur la parisien

    J'aime

  6. lugardon dit :

    https://www.lavoixdunord.fr/590192/article/2019-05-28/des-etudiants-consacrent-leurs-samedis-et-leur-argent-de-p
    oche-pour-venir-en

    Il ne faut pas désespérer de la jeunesse. Comme il y a des vieux très intéressants il y a des jeunes très intéressants.

    J'aime

  7. Mildred dit :

    Est-ce « la vraie liberté » ou déjà le poids de « la dictature » qui a poussé Ludovic JOLIVET – maire de Quimper (n° 406) de l’Appel des 803 maires, en faveur de Bellamy – à quitter le parti LR aujourd’hui ?

    J'aime

  8. Ping : La dictature et la vraie liberté, selon Michel Onfray | Raimanet

  9. sganarelle dit :

    Les français sont devenus des veaux faute d’avoir dés le plus jeune âge reçu une éducation tronquée qui n’apprend pas à penser à réfléchir et à se forger l’ opinion qui est le résultat d’une tête bien faite . On n’enseigne plus notre Histoire nos grands classiques et les bases de notre civilisation , la regrettée Jacqueline de Romilly a averti en son temps du danger de supprimer l’enseignement du grec et du latin. Elle insistait sur le fait que notre langue perdrait beaucoup dans l’absence de vocabulaire et surtout d’une forme de construction de la pensée et de la réflexion. Elle pensait à juste titre que l’absence d’élocution favorisait la violence. Quand on n’a pas les mots on s’exprime par l’insulte et avec les poings.
    On peut être d’accord ou non avec certaines orientations de Michel Onfray mais ce qu’il dit est souvent juste et bien exprimé . Je crois qu’il ressent comme nous tous la décadence actuelle et la perte de notre patrimoine intellectuel comme une sorte de suicide dont nous sommes à la fois les artisans et les spectateurs impuissants.

    Avez-vous la sensation comme moi d’être emporté par une lame de fond sans avoir la force de lutter? Je pense que ma génération dérange encore un peu mais une fois disparue elle sera comme le grec et le latin .. un vague souvenir et une page morte.

    J'aime

    • lugardon dit :

      Les zadistes ne sont pas des veaux les gilets jaunes ne sont pas des veaux les lecteurs et lectrices de ce blog ne sont pas des veaux.

      J'aime

  10. E Marquet dit :

    Son dernier paragraphe vous intrigue. Ce révolté perpétuel qui ferraille contre tout et tous, aurait-il été touché par la grâce ? Lui qui s’est si souvent dit athée-chrétien (culturel), aurait-il rencontré « Celui » qui a dit être le Chemin, la Vérité et la Vie ? Et serait-ce la personne sous le seul regard de laquelle désormais, il pense, parle et écrit ?
    Pure extrapolation de ma part. L’Esprit souffle où il veut !
    Par contre, il ne semble pas ouvrir l’esprit des caciques de LR. A lire les déclarations de Guillaume Peltier et de Geoffroy Didier, on les sent déjà convertis à LReM. LR devient donc inutile. Dont acte. Qu’ils organisent ses funérailles et rejoignent le mouvement en marche auquel il est si moderne, si constructif d’appartenir pour l’avenir de la France et de l’Europe !
    Je deviens misanthrope, et me vois de plus en plus en « mécontemporaine » de cette époque décevante à bien des égards.
    Sur le blason d’un de mes ancêtres, il y a un âne, symbole de l’humilité, de la simplicité, du dépouillement volontaire, de l’ascétisme, de la vérité, de la sagesse ! Tout un programme !

    J'aime

    • IRIS dit :

      E Marquet ,
      Il ne serait pas le premier à être touché par la grâce. Michel Onfray a semble t-il fait une retraite récemment dans un monastère…
      A consulter, ce témoignage qui interpelle :
      https://www.cailletm.com/

      J'aime

  11. ultimateway dit :

    Je lis régulièrement les interventions de Michel Onfray et je trouve cela rafraichissant. Il tape tellement juste à chaque fois que c’est avec plaisir que je le vois régulièrement livrer un combat noble, mais désespéré, contre la pensée unique qui anime notre sphère politico-médiatique. Notre liberté d’action étant de plus en plus contenue, il nous reste notre liberté de penser et encore (un peu) celle de nous exprimer. Profitons-en.

    J'aime

  12. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Bien que je n’ai pas encore lu le livre, ces réflexions sont, je crois, tirées du dernier livre de Michel Onfray « Théorie de la dictature » (https://www.decitre.fr/livres/theorie-de-la-dictature-precede-de-orwell-et-l-empire-maastrichien-9782221241752.html). On peut, hélas, acquiescer aux 7 items que vous avez repris tant ils illustrent bien la situation actuelle. C’est absolument dramatique et l’horizon, en ce domaine, ne s’éclaircit aucunement.
    Michel Onfray est une personnage surprenant. A un anticléricalisme assez convenu et pas très intelligent à ses débuts (le pire des conformisme n’est-il pas de vouloir transgresser à tout prix?), il est devenu nettement plus écoutable (son cours de philosophie via l’université populaire sur France Culture est un régal : https://www.franceculture.fr/emissions/breve-encyclopedie-du-monde. L’expérience a malheureusement pris fin. Les explications officielles sont là, assez discutable si on en croit l’intéressé : https://www.franceculture.fr/emissions/le-rendez-vous-du-mediateur/le-rendez-vous-de-la-mediatrice-du-jeudi-08-novembre-2018) probablement dû à quelques événements douloureux au plan personnel. Les quelques lignes que vous rapportez donnent envie de lire cet ouvrage sur la dictature qui nous pend au nez. En attendant, le naufrage continue comme en témoigne ce surréaliste amendement déposé dans le cadre de la loi sur la mobilité (qui devrait prendre le nom de loi sur l’immobilité) au nom de la sécurité routière : « Sécurité routière, ces milliers de place de sationnement qui pourraient disparaître » (https://news.google.com/articles/CAIiENYutmKfQ8E51mO_MEXjGT0qGAgEKg8IACoHCAowoPOdCTCalW0wtMKaAQ?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr). L’argumentation vaut son pesant de cacahouètes et l’impétrant a grand besoin de mieux connaître la réalité des coûts dans ce pays . Comment voulez-vous voter dans ces conditions quand on voit à quoi est utilisé la chambre d’enregistrement?

    Bonne journée

    J'aime

  13. Via dit :

    Formater des enfants : on y est. Depuis quinze ans on enseigne le développement durable, le réchauffement climatique, sauver la planète, trier les déchets…Résultat : un politicien ravi et bien servi qui arrive troisième grâce à de braves petits qui sont sortis voter pour la première fois. La culture de l’angoisse fabrique d’heureux parlementaires européens exultant sans honte devant les cameras. Bien joué, bravo, ça a pris quinze ans, avec la complicité de l’éducation nationale, mais ils y sont arrivés.

    Aimé par 1 personne

  14. Infraniouzes dit :

    Ce qui est affligeant c’est que la caste des intellectuels de droite, censée nous protéger, reste l’arme au pied, ne bouge pas une oreille. Après ça, étonnez-vous que les gens aillent se réfugier au RN dans l’attente de jours meilleurs. Un géant de l’histoire, qui saura s’attaquer à ce danger mortel, pourrait, hélas, surgir un jour de l’extrême droite. J’ai envie de dire aux « têtes » pensantes et influentes de la droite modérée, mais je ne peux pas vue ma modeste condition: « mais bougez-vous N…d…D ! »

    Aimé par 1 personne

  15. Anonyme dit :

    Quel que soit le domaine, la réalité dépasse toujours la fiction.

    J'aime

  16. michel43 dit :

    la,,,je rigole ,mais c’est bien le peuple qui a voter pour les mettre au pouvoir ,c’est cela la démocratie ,et nous devons la respecté ,onfray est t » il un républicains ou un Anarchiste ? la presse est sous tutelle des gens fortuné et de l « état de gauche ou de droite ,qui osera toucher a la CGT du livre qui impose sa loi a tous ,qui osera toucher a la télévisions ou les syndicats impose sa loi ,

    J'aime

  17. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Ce qui dit M. Onfray est partiellement exact, mais de grâce ne tombons pas dans la facilité et la mièvrerie des arguties de « Riposte laïque » ou « Résistance républicaine » !
    « Ce qui est excessif est insignifiant » disait Talleyrand et c’est l’impression que donne la lecture d’un certain nombre de textes de nos penseurs actuels. Leurs propos sont souvent disproportionnés et frappés du sceau de l’excès, c’est dommage car ils y perdent en crédibilité.
    M. Onfray a une fâcheuse tendance à penser, comme le font beaucoup de nos soi-disant élites et en particulier E. Macron que leur  » tête est si bien taillée qu’ils voudraient que toutes les autres têtes fussent faites sur ce patron ».
    Un peu de modestie et de tolérance ne nuisent pas.

    J'aime

  18. C’est quasi identique à ce qui est décrit dans « 1984 »

    Aimé par 1 personne

    • Lo Glt dit :

      Bonjour,
      Mêmes causes, mêmes effets…le plus triste, c’est que certains (beaucoup) n’apprennent rien de l’histoire (celles des munichois par ex.)…c’est un peu de leur faute : manque de curiosité, manque de courage pour penser par soi même (sapere aude) ; c’est beaucoup de la faute du système médiatico-politique qui récrit (voire crée) l’histoire (e.g. la repentance permanente; l’islamophère qui condamne comme l’inquisition d’antan tous ceux qui ne doutent plus que le salafisme (l’islam) est un projet politique, donc de contrôle des consciences); un système qui abrutit dès le plus jeune âge nos enfants-ados (e.g. LeLay de TF1  » qui programme ses films pour vendre de la lessive et du cocapendant les coupures publicitaires; télé réalité du loft aux marseillais à crétineland qui « starise » des benêts).
      Nous sommes des veaux (CDG) et je me demande souvent (tristement) si on mérite pas notre sort.

      J'aime

    • JC Barescut, oui, c’est l’inspiration.
      MT

      J'aime

    • artofuss dit :

      Ce qui est tragique, c’est qu’après avoir été écrit une première fois dans le contexte que l’on connait, une nouvelle mouture ( je le dis sans attaquer l’excellent travail d’Onfray) ait besoin d’être publiée aujourd’hui. L’expérience ne se transmet pas, la bêtise, si, car elle est consubstantielle à l’espèce « homo démocraticus occidentalis ». C’est pourquoi l’histoire se répète avec une belle régularité spous des oripeaux divers. Ce soir, je me sens làs…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.