Un air étrange et malsain

Il flotte sur la France, à la veille des élections européennes, un air du temps particulièrement étrange et malsain. La vie politique française est dominée par une hypocrisie qui fait froid dans le dos. Plus le « camp du bien » au pouvoir gesticule, se contorsionne, hurle au nationalisme, au populisme et au fascisme, plus il fait monter le parti lepéniste dans les sondages. Il le sait. Il n’est pas assez bête pour ne pas le savoir. Donc il le sait. Quel peut en être l’objectif? Celui de désigner son adversaire favori pour 2022, l’adversaire attitré qui pourrait seul lui permettre de se maintenir 5 années de plus sous les ors des palais de la République malgré le rejet viscéral du pays. En parallèle, l’idéologie et l’extrémisme sont de retour partout. La parole politique est de plus en plus déconnectée du réel, sur l’économie, les migrations, la sécurité, la morale, nous assistons à une profusion d’incompétence, de démagogie, d’extrémisme, dans tous les camps, et de délires émotionnels, par exemple autour de « l’écologisme » sans le moindre rapport avec le monde des réalités. La fuite dans le culte de la personnalité, l’ivresse narcissique se poursuit, s’accélère. Les idolâtries en tout genre achèvent d’anéantir les débats d’idées. L’icône médiatique se substitue à l’idée même d’un projet de société. Le ridicule, visage ultime du nihilisme, envahit tout, à l’image de ces débats télévisuels grotesques à 12 ou 15, dont les participants ressemblent à des pitres lancés dans un concours de grimaces.  Quelle image de la politique, quelle image! La frontière entre le vrai et du faux s’estompe. Ainsi plusieurs journalistes seraient, paraît-il, convoqués. Comment croire une chose pareille au regard de la liberté de la presse qui est le socle de toute démocratie?  Etre satisfait d’un tel spectacle aujourd’hui, quel que soit le point de vue où l’on se place (un camp ou un autre),  est un réflexe d’imbécile. D’ailleurs un sondage publié par le Figaro de ce matin révèle que le taux d’abstention atteindrait 70% chez les 18-35 ans (et 60% dans le pays). L’abstentionnisme est une tragédie, surtout touchant des jeunes dont elle marque le désengagement envers la chose publique. Pourtant, le système politico-médiatique et ses acteurs en sont entièrement responsables en raison du spectacle lamentable qu’ils offrent.

Maxime TANDONNET

NB: je ne prends pas sur ce site de réflexion et non de propagande, les commentaires qui appellent à voter pour telle ou telle liste. 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

48 commentaires pour Un air étrange et malsain

  1. Anonyme dit :

    Les Wisigoths de la péninsule ibérique se désunirent et …..

    J'aime

  2. Jean ADER dit :

    Envers et contre beaucoup je me permets d’être optimiste. Car partout il y a un réveil de la nation, cette belle entité qui soude un pays et qui l’aide à surmonter ses crises. Ce que les ennemis de la France, à l’intérieur, appellent « populisme » est en fait un mouvement du peuple qui en a marre et un peuple enragé est indestructible sous nos latitudes. Le mouvement des « Gilets Jaunes », celui des ronds-points ne s’arrêtera pas et les « élites » vont avoir des jours sombres. Le ferveur qui a suivi l’incendie de Notre-Dame prouve que si un emblème national tel que cette cathédrale souffre et émeut tout le monde cela veut dire que la nation n’est pas du passé.

    J'aime

  3. jfbonnin dit :

    Saint Michel Colucci (martyr connu sous le pseud. de Coluche), parlait dans un sketch « d’érection pestilentielle » (1980).
    2019 : toujours pestilentiel.
    A demain si on veut bien.

    J'aime

  4. Patrice Charoulet dit :

    LA LANGUE FAMILIERE

    Selon les occasions, on peut user du langage courant, soutenu, littéraire, didactique, archaïque, populaire, argotique, familier…Un terme familier est, je cite le Robert, celui qu’on emploie naturellement en tous milieux dans la conversation courante, mais qu’on évite dans les relations avec des supérieurs,les relations officielles et les ouvrages qui se veulent sérieux.

    Il peut nous arriver de dire de quelqu’un, en parlant à un ami : C’est un socialo, un coco, un facho, un catho, un alcoolo, un toxico, un dingo, un parano… C’est rapide,imprécis, parfois injuste, il faut en convenir.

    Exemple :  « Sur les blogs, les commentateurs qui ne veulent dire ni leur nom, ni leur profession, ni leur ville, ni pour quelle liste ils vont voter aux européennes sont des paranos. »

    J'aime

  5. Citoyen dit :

     » Un air étrange et malsain  » ? … Oui, peut être …
    En même temps (comme dirait l’autre), faut pas vous inquiéter plus que nécessaire, Maxime …
    Il parait que ce pays à un gouverne-ment, … si, si, en principe … Enfin, c’est ce qu’il se dit …
    Et dans lequel, ce qui est imagé, ici :
    https://www.tvlibertes.com/actus/quand-la-porte-parole-du-gouvernement-sibeth-ndiaye-lrem-se-rend-en-pyjama-au-conseil-des-ministres
    … sert de porte parole …. Mais si !
    A partir de là, les inquiétudes ne sont plus de mises … on a largement dépassé ce stade …

    J'aime

    • Eric dit :

      Finalement, même si, comme vous sans doute, je suis atterré par l’image donnée par le porte parole de notre gouvernement, elle représente assez bien ce qu’est le pouvoir en place, un ensemble de clowns dont l’objectif permanent n’est que de faire parler d’eux.
      Dans le monde dans lequel nous vivons, il n’y a pas pire conformisme que de vouloir transgresser à tout prix.

      J'aime

    • Eric, superbe votre formule finale!
      MT

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Je vous laisse imaginer ce que l’on dirait si, Trump, Poutine, ou Xi Jinping, avaient un porte parole comme ça ! …. Alors que chez nous, « no problem », tout va bien …
      La Macronie est une curiosité en elle-même … Pas étonnant qu’il y ait beaucoup de touristes pour la visiter … En même temps, c’est un peu macabre. C’est comme d’aller visiter un asile psychiatrique …

      J'aime

    • Pradault Louise dit :

      Vous êtes ringard…reac raciste etc etc ..cher citoyen!
      .Ma fille prof universitaire aux USA à dernièrement demandé à ses étudiants de ne pas venir en pyjama ou maillot de bain aux cours considérant comme vous que c’est de l’irrespect même si on en fait de très jolis et si c’est pas cher .
      mais il lui a été demandé par la direction de ne pas interférer dans la mode ni l’apparence et pas plus qu’avec ceux qui changent de sexe en cours d’année elle ne doit émettre la moindre observation..

      Ce monde édulcoré composé de mal élevés grossiers et vulgaires personnages qui manquent du plus élémentaire savoir-vivre mérite largement de s’effondrer.

      J'aime

    • Citoyen dit :

      @ Pradault Louise
      Ce que vous rapportez de votre fille, ne m’étonne pas, et c’est ça qui est le plus inquiétant …
      Les dits « progressistes » (qui sont les seul à s’auto-désigner ainsi) sont aussi néfastes et nuisibles, des deux côtés de l’atlantique … ce qui ne présage rien de bon … en quelque sorte, un monde en fin de course, qui est dans la fuite en avant …
      Pour ce qui est de  » ringard…reac raciste etc etc .. « , comme dirait un clown de la rue de Varenne … : « J’assume »…

      J'aime

  6. Citoyen dit :

     » … lui permettre de se maintenir 5 années de plus sous les ors des palais de la République malgré le rejet viscéral du pays  »
    C’est vite dit … Encore faudrait-il pour cela, qu’il arrive déjà à 2022 ! … Rien n’est garanti, alors qu’une guerre civile, ce qui par certains aspects pourrait paraitre souhaitable, ne vienne d’ici-là rebattre les cartes … Et donc, l’après 2022 dans ce schéma, serait plus qu’incertain, pour ne pas dire compromis …

    J'aime

    • ne finira pas son mandat, c’est toujours ce qu’on dit…
      MT

      J'aime

    • André Lugardon dit :

      L’Europe peut-elle vraiment imploser comme l’ex-URSS? L’ex-Yougoslavie? La France peut-elle vraiment se balkaniser? Se libaniser?

      Qu’y a–t-il de pire que la guerre? Une guerre civile!

      J'aime

  7. Anonyme dit :

     » … lui permettre de se maintenir 5 années de plus sous les ors des palais de la République malgré le rejet viscéral du pays  »
    C’est vite dit … Encore faudrait-il pour cela, qu’il arrive déjà à 2022 ! … Rien n’est garanti, alors qu’une guerre civile, ce qui par certains aspects pourrait paraitre souhaitable, ne vienne d’ici-là rebattre les cartes … Et donc, l’après 2022 dans ce schéma, serait plus qu’incertain, pour ne pas dire compromis …

    J'aime

  8. Patrice Charoulet dit :

    PRETS POUR DIMANCHE ?

    34 listes donc. VGE, comme beaucoup, a dit que c’était et que quatre ou cinq listes auraient suffi.
    Oui, mais il y a plusieurs extrêmes gauches, plusieurs gauches, plusieurs centres, plusieurs droites et plusieurs extrêmes droites. Ce n’est pas tout, la preuve : 34 ! Ont voulu la ramener les royalistes, les féministes, les espérantistes, les jeunistes, les fédéralistes, les frexiteurs, les mahométans, les neutres, les oubliés, les rienistes, les je ne sais quoi , les m’as-tu-vu, les dingues, les sans un rond pour se payer des affiches et des bulletins. On est vraiment dans le n’importe quoi.
    Moi, je vais voter, sans aucune hésitation, pour la liste LR. Comme j’ai voté Pompidou, Chirac,
    Sarkozy, RPR, UMP, LR et ce sera pareil aux élections suivantes. Je suis fidèle, et pas seulement en politique.

    J'aime

  9. Ping : Un air étrange et malsain | Raimanet

  10. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, Bonjour à tous,
    En effet le spectacle que nous ont donné tous les politicards d’opérette est affligeant.
    Pas un parti n’échappe à la bêtise, à la crétinerie, à l’incompétence.
    Le pire c’est qu’ils ont l’arrogance croire qu’ils vont marquer l’histoire. Mais l’histoire nous démontre que l’on se souvient des dictateurs et des grands hommes, et les crétins et les incompétents passent aux oubliettes.
    Qui se rappellera dans 50 ans des incompétents qui nous dirigent ? Personne.
    Les derniers débats furent d’une bêtise et d’une médiocrité jamais atteinte dans l’histoire de la République. Le niveau était le même que celui des émissions pour débiles dont la télévision nous abreuve. Je pense que nous aurions pris les écervelés de ces émissions, le débat n’aurait pas été pire.
    Le summum c’est qu’ils se prennent pour des être trop intelligents et trop subtils.
    Les médias ne sont pas en reste, lorsque l’on lit ou écoute les énormités qu’ils racontent.
    L’ensemble des personnes que je côtoie ne peuvent plus voir les politiques.
    En ce moment je suis au Maroc où je donne des cours, ici nos politiques sont la risée. Un marocain me disait que nos dirigeants peuvent avoir l’arrogance de faire la morale au monde entier, ils feraient bien de voir, le désordre qui règne en France. Il m’a dit « à quoi sert le soleil lorsque l’on a les yeux fermés ».
    Nous continuons de glisser vers les abimes.
    Et le pire est à venir à partir de Lundi, nous n’avons pas fini d’entendre les pires inepties….

    J'aime

  11. E Marquet dit :

    L’ « air du temps » hélas n’affecte pas seulement l’aire politique. Tous les domaines sont pollués. Notre société semble avoir perdu le sens de la vérité, au point que la défiance prend partout le pas sur la confiance. Toute parole est mise en doute car victime de trop d’idéologies, trop d’expertises orientées, trop de mensonges, que les sujets traités soient politiques, sociétaux, culturels, environnementaux, économiques….
    Vous aurez remarqué que dès que l’on connaît bien un sujet, on est surpris des inexactitudes propagées. Comment ne pas douter que les sujets que l’on connaît moins bien ou pas du tout, ne soient eux aussi traités avec la même incompétence ou la même volonté de déformer la réalité ?
    Notre société est déboussolée et ceux qui la gouvernent ou/et la manipulent seraient bien inspirés de se remettre en question et de réfléchir à ce qui fait « l’intérêt général » avant que tout explose.
    C’est bien joli d’employer des mots comme « Renaissance », faut-il encore qu’il y ait quelque chose derrière. L’époque actuelle a pour caractéristique d’employer des mots qu’elle a au préalable vidés de leur sens, et qui ne sont plus que des leurres. Tragique !

    J'aime

  12. Sophie dit :

    Je partage ce dégoût devant un cirque politico-médiatique affligeant. Mais tout ceci n’a qu’un objectif: assurer, par tous les moyens, la reélection de Macron en 2022, face à la bête immonde, aux heures sombres, etc…Le même scénario « gagnant ».

    J'aime

  13. aurel dit :

    Bonjour, Mr Tandonnet, mais enfin il est pourtant évident que le mal qui ronge notre système politique vient en grande partie de son immense hypocrisie !
    Le camp du « bien » est celui qui restreint insidieusement la liberté d’expression, qui remet en cause la liberté de la presse, qui tabasse des manifestants pour mieux libèrer les empoisonneurs de jeunesse (dealer..),aux USA il instrumentalise la justice pour une élection qu’il ne digère, ce camp sert les intérêt bien compris de quelqu’un au détriment de la majorité…Le camp du « bien » est l’exact opposé de ce qu’il prétend être.
    ET le camp du « mal » aux USA il respecte une élection perdu de mi-mandat, il dénonce la concurrence franchement déloyale de la Chine qui exploite une partie immense de sa population avec un virage autoritaire de son actuel maître (que le camp du « bien » applaudis !), il dénonce l’immigration illégale instrumentalisé par les narcotrafiquants, en Grande-Bretagne le camp du « mal » veut juste que le résultat d’un referendum soit appliqué et en Europe de l’Est que les valeurs de la société perdurent pour ne pas ressembler à la France d’aujourd’hui, personnellement je l’ai comprend.
    A force de choisir le mauvais camp la droite de ce pays va finir par disparaitre et elle l’aura bien mérité.

    Aimé par 2 personnes

    • pampa dit :

      Oui, mais il est plus simple de dénoncer le complot médiatique contre LR et de parler de « réactions viscérales ».

      Sans cela, il faudrait se remettre en cause, et c’est si compliqué…

      D’ailleurs, les commentaires montrent qu’il y a un public pour ce type de coquecigrues.

      Aimé par 1 personne

    • aurel, elle aurait déjà disparu si elle devait disparaître.
      MT

      J'aime

  14. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Bruno Bertez complète parfaitement votre billet très juste au demeurant: « Macron tue la démocratie pour assurer sa réelection en 2022. Cela pue! » (https://brunobertez.com/2019/05/24/macron-tue-la-democratie-pour-assurer-sa-reelection-en-2022-cela-pue/)
    Extrait : « A la veille de ces élections européennes, on ressent comme un malaise; tout est faux, truqué, bidonné. Tout s’incrit dans des tactiques et des stratégies qui évacuent la réalité, la vérité et même le bon sens. Bref nous sommes dans le malsain, le nauséabond : cela pue! »
    La situation devient franchement dramatique. « Le ridicule, visage ultime du nihilisme, envahit tout, à l’image de ces débats télévisuels grotesques à 12 ou 15, dont les participants ressemblent à des pitres lancés dans un concours de grimaces. Quelle image de la politique, quelle image! La frontière entre le vrai et du faux s’estompe. » Personnellement, je me refuse à cautionner une telle mascarade. J’ai été abusé trop longtemps. Je suis très loin d’être le seul dans ce cas et si l’abstention progresse, et de mon point de vue elle est encore trop faible, c’est là qu’il faut en rechercher la raison majeure. Pour terminer, un autre texte de réflexion: http://www.lecourrierdesstrateges.fr/2019/05/22/lepre-populiste-ah-si-lon-retirait-le-droit-de-vote-aux-petites-gens/

    Bonne fin de journée

    J'aime

    • Robert Marchenoir dit :

      Bruno Bertez fait partie du problème. C’est un complotiste, un marchand de peurs, un catastrophiste et un çavapétiste.

      Le fait même que des gens prêtent foi à ce qu’il écrit est un signe de l’effondrement intellectuel et moral de notre société.

      Vous noterez que ce profil est souvent associé à des blogueurs qui font profession d’expertise financière et de conseils boursiers. La Bourse étant largement irrationnelle, elle attire ce genre de personnes. Courant également, le mariage entre conseils financiers (crédibles ou non) et poutinisme (Zero Hedge, Charles Gave).

      J'aime

    • Robert Marchenoir dit :

      En complément de mon commentaire précédent, je vous invite à lire ce billet du site de Bruno Bertez :

      https://brunobertez.com/2019/05/08/document-la-guerre-sociale-les-autorites-ont-peur-de-la-jonction-entre-la-masse-des-manifestants-et-les-fers-de-lance-que-constitue-la-tete-du-cortege-de-lemeute-comme-seul-moyen-daction-polit/

      C’est un tract militant en faveur des Blacks Blocs et de l’ultra-gauche violente et révolutionnaire. Il ne déparerait pas sur un site de marxistes enragés. A un moment, l’auteur dit même « nous » en parlant des Black Blocs. Ce texte incite à la violence, et invite les Gilets jaunes à reconnaître l’ultra-gauche violente comme le véritable défenseur des intérêts du peuple. Il fustige, bien entendu, le prétendu « ultra-libéralisme ».

      Que fait cet article sur un site de conseils boursiers ? Donc un site dont le public affiché se compose, justement, de ces ultra-libéraux spéculateurs qui se font du pognon sur le dos des pauvres ?

      Et pourquoi est-il traduit en anglais, sinon pour être repris par les réseaux trumpisto-poutinistes ?

      Le site de Bruno Bertez, sous sa défroque d’expert révélant les choses que les autres vous cachent, est un site de subversion destiné à semer le désordre, la zizanie et la panique.

      Je n’ai pas d’éléments permettant de le lier aux services secrets russes, mais il est évident, à n’importe quel observateur de ces derniers et de leurs méthodes de désinformation à l’encontre des pays occidentaux, que les thèmes abordés, les procédés utilisés et la rhétorique employée sont exactement les mêmes.

      J'aime

    • H, « A la veille de ces élections européennes, on ressent comme un malaise; tout est faux, truqué, bidonné », c’est bien le sentiment que l’on a.
      MT.

      J'aime

  15. Catherine Maillot dit :

    Même les Républicains avec Bellamy vous déçoient ?

    J'aime

  16. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Comment ne pas percevoir, vous lisant, le désarroi dans lequel vous vous trouvez ?
    « La vie politique française… qui fait froid dans le dos », « le camp du bien » qui « hurle au nationalisme, au populisme, au fascisme… » !
    Mais là où vous ne voyez que tragédie, n’est-il pas permis de voir aussi, à l’occasion de cette élection européenne, le retour sur le devant de la scène politique, du peuple français – et des peuples européens – volontairement exclus des débats, depuis que leurs élites leur avaient imposé ce que Christian Saint-Etienne appelle « la farce de Maastricht ?

    Aimé par 2 personnes

    • Mildred, non, pas avec 60% d’abstention et 70% des jeunes, et des listes dont aucune ne dépassera les 8,5% d’adhésion de l’électorat (sauf à considérer que l’abstention est un signal volontariste de protestation mais je ne pense pas que cela soit le cas le plus général).
      MT

      J'aime

  17. Vous décrivez des symptômes qui sont en effet effrayants. Mais quelles sont les raisons profondes d’une telle situation ?

    Aimé par 1 personne

    • JC Barescut, excellente question…
      MT

      J'aime

    • Mildred dit :

      Et si une des raisons en était que les LR (ex-UMP, ex-RPR) n’ont jamais accepté de se poser la question de savoir pourquoi tant d’électeurs préfèrent voter RN (ex-FN) plutôt que pour LR ?

      Aimé par 1 personne

    • Liber dit :

      La raison :
      Une gauche totalitaire qui a gagné la bataille des idées à travers le progressisme sociétal, l’écologisme, l’immigrationisme et le communautarisme.
      Des partis sois disant de droite, mais honteux de l’être, qui ont perdu cette même bataille des idées, et n’osent s’opposer aux délires idéologiques à la mode soutenus par les médias et une justice aux ordres.
      Quand le réel, le factuel a disparu derrière le discours «intimidant», que reste t-il pour se faire valoir : la démagogie

      Aimé par 1 personne

    • Par raisons profondes j’entends des raisons œuvrant à l’échelle de plusieurs générations et non bien sur les pitoyables péripéties actuelles. Ce qui fait évoluer les sociétés c’est la démographie, la géographie, les innovations techniques significatives, l’enchainement des grandes mutations, chacune ayant des répliques parfois inattendues sur les suivantes…

      Aimé par 1 personne

    • JC Barescut, comme c’est bien dit!
      MT

      J'aime

  18. artofuss dit :

    Bonjour Maxime,
    Le nota bene de votre billet est surprenant: comment, quand on parle de politique, et surtout en période électorale, ne pas montrer à un moment ou un autre ses préférences, fussent-elles tactiques, pour tel ou tel des partis en présence ? Et n’avez vous pas vous même, à au moins deux reprises dans un passé assez récent, transmis in extenso les interventions de M. Julien Aubert, élu du parti » Les Républicains », ce qu’il est difficile de ne pas interpréter comme un choix partisan? Faut-il déduire de votre avertissement que notre capacité de discussion sur ce site est désormais limitée?
    Cordialement.

    J'aime

  19. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Ouf, la campagne électorale des européennes se termine ce soir. Celles et ceux qui pensaient qu’elle serait différente des précédentes en sont encore une fois pour leur frais.
    Mensonges, caricatures, postures, démagogie à outrance, tout y était rassemblé pour nous donner la nausée. Jusqu’à cette ultime intervention d’E. Macon ce soir sur les réseaux sociaux pour tenter d’intéresser la jeunesse à son programme. Même les ministres ont été contraints de se transformer en démarcheur ou opérateur téléphonique pour vendre leur salade. Faut-il y voir le signe du naufrage annoncé ? Vraiment nous avons atteint avec ce gouvernement le degré 0 de la politique.
    Certains journalistes godillots n’ont pas particulièrement brillé et ont même donner dans l’exagération à outrance durant cette campagne et ils devront assumer eux aussi la défaite à venir.
    Si nos politiciens avaient eu une once d’intelligence, mais à l’impossible nul n’est tenu, ils auraient dû concentrer leurs efforts, non sur leurs programmes démagogues, utopistes ou mensongers qui ne convainquent personnes (cf les derniers sondages) mais sur la nécessité impérieuse de s’intéresser au fonctionnement de l’Europe et à sa survie en incitant la population et notamment la jeunesse à aller voter au lieu de la décourager et de la démoraliser.
    Face aux menaces qui nous encerclent et se rapprochent, l’Europe reste un rempart qui a besoin plus que jamais de têtes et de bras prêts à s’engager pour la réformer mais pas de ceux de nos clowns qui encore une fois se sont révélés bien tristes et incapables de nous donner envie d’avancer et d’y croire.
    J’irai voter dimanche sans grande illusion mais en espérant quand même que beaucoup de Français en feront autant et se prononceront en faveur de celles et ceux qui ont mené une campagne digne, argumentée, sincère et non haineuse et revancharde.

    J'aime

    • G Bayon, après le degré zéro, nous entrons dans le décompte négatif je crains (- 1, -2, etc…) qui tend vers l’infini si je me souviens bien de mes cours de math de terminale (18/20 au bac mais ce n’était qu’un bac B, c’est-à-dire E-S d’aujourd’hui…)
      MT

      J'aime

    • pampa dit :

      Le bac B va être regroupé avec le bac C, pour les cours de maths. C’est l’une des mesures de la réforme de Blanquer, déjà tentée sous Sarkozy d’ailleurs.

      Ainsi, les aspirants économistes de la filière B pourront soit se passer de mathématiques, soit s’inscrire à un cours de maths qui tendra, par la force des choses, à se rapprocher de la moyenne de leurs besoins et des besoins des scientifiques.

      Tout cela pour 2 francs 6 sous d’économie, et sous les applaudissements des chroniqueurs éducation du Figaro. Alors même que la France dépense moins que les autres pays sur une scolarité d’élève.

      Par conséquent, les gens qui suivent ces dossiers en déduisent qu’il n’y a rien à attendre de LR ou de LREM, puisqu’ils font appel aux mêmes personnes pour faire les mêmes réformes pour les mêmes mauvaises raisons, et qui font dans la même mauvaise direction.

      Nul besoin de complot pour mettre en valeur d’autres partis (j’ai bon, je peux dire ça ?) qui, eux (il y en a au moins deux) n’applaudissent pas à ces réformes.

      D’ailleurs, si complot il y avait, M. Wauquiez en ferait partie, puisque les gazetiers signalent son dialogue privilégié avec la dirigeante d’un de ces partis, qui, sous les rires du public, lui a d’ailleurs souhaité de participer à un débat de second tour.

      Il faut donc sans doute creuser une autre explication, voire (rêvons…) changer de politique.

      J'aime

Répondre à Catherine Maillot Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.