Politique, le chaos absolu

A la veille des élections européennes de 2019, la politique française poursuit sa descente aux enfers et se présente, plus que jamais, comme un champ de ruines. L’existence de 34 listes, parfois les plus fantaisistes, dénote une véritable explosion de l’offre politique. Elle s’accompagne d’un désintérêt manifeste de l’opinion avec une abstention qui pourrait atteindre les 60%.

En parallèle, la politique française fait naufrage dans l’anomie, c’est-à-dire l’explosion de tous les repères, de toute éthique. Ainsi, la tête de liste présidentielle n’accepte de débattre avec la tête de liste LR, qu’à huis clos, en l’absence de toute radio et télévision, avant de lui cracher dessus par derrière (« très, très, très à droite »). Un tel niveau de lâcheté, sans complexe, c’est du jamais vu dans toute l’histoire de la démocratie… Mais pour autant, la même se vautre ensuite dans un débat public, télévisé, avec la tête de liste  lepéniste… Quel est le sens de ce deux poids deux mesures? De cette iniquité? L’hypocrisie atteint un niveau qui donne le vertige: une liste qui se targue de lutter contre l’extrémisme lui fait ostensiblement la courte-échelle…

Deux partis donnent l’illusion de surnager à l’occasion des Européennes en cette période chaotique : LREM et RN (ex FN). Pourtant, au-delà de l’illusion engendrée par la surexposition médiatique de leur duel pour la première place, l’un comme l’autre sont englués dans la médiocrité. Les sondages les donnent à 21 ou 22% des suffrages, ce qui, avec un taux d’abstention record de 60%, les situerait aux alentours de 8% du corps électoral : un niveau dérisoire, ne dénotant aucun signe d’adhésion, pour la majorité présidentielle comme pour l’opposition lepéniste qui piétine en vain depuis 40 ans.

La crise de confiance entre le pays et sa classe dirigeante atteint des sommets dont la crise des gilets jaunes ne fut qu’un symptôme. 81% des Français ont une vision négative de la politique, 70% pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien, 72% estiment que les politiques sont corrompus, 87% sont persuadés que leur avis n’est jamais pris en compte (CEVIPOF 2019). Bref, dans la conscience collective, la politique se présente comme un spectacle déconnecté du monde réel, un jeu d’acteurs obsédés par leur destin personnel au détriment de l’intérêt général.

Alors, peut-on parler d’un signe d’espoir sur les ruines de la démocratie française? « L’effet Bellamy », aussi ténu soit-il,  naît d’une situation de chaos absolu. Ce nouveau venu dans la vie politique française donne l’apparence de l’honnêteté, de la conviction, de la quête d’élévation dans la réflexion, l’image d’un homme qui n’est pas obnubilé par sa carrière politique ni par la conquête de l’Elysée, un personnage modeste, désintéressé, une sorte « d’anti-narcisse ». Il est ressenti comme donnant la priorité aux idées sur l’ego. Et en cela, le modèle qu’il offre est novateur. Ce n’est plus une affaire de droite ou de gauche, mais la quête d’un minimum d’honnêteté et de sens du bien public. Cela suffira-t-il à entre-ouvrir la porte de l’espérance? Je n’en sais rien, je l’espère mais n’en sais rien… Peut-être sommes nous encore loin d’avoir atteint le fond de l’abîme. Et d’ailleurs, l’abîme a-t-il un fond?

Maxime TANDONNET

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Politique, le chaos absolu

  1. Citoyen dit :

    Ben voila, Maxime, … si LREM fait tout pour n’avoir en face de lui que RN, autant que les français se prennent au jeu, et utilisent massivement RN, pour taper et se défouler sur LREM …. Plus ils seront nombreux, pour écraser Les Rebuts En Mouvement, plus ils pourront être satisfaits du résultat obtenu …

    Ceci dit, il y a un « effet Bellamy » qui, grâce à l’apparence d’honnêteté qu’il donne, génère quelques effets de bords induits qui en disent long ….
    En effet, LR qui était en déconfiture ces derniers temps, a vu pas mal de ses têtes d’affiche s’éloigner du bateau, et faire du racolage chez LREM pour aller à la soupe …
    Et maintenant que Bellamy redonne quelques couleurs à LR, les voila qui reniflant le fumet, rentrent au bercail pour profiter de la gamelle … Cela donne déjà une idée de leur motivation profonde, et indique surtout avec quelle sauce Bellamy va se faire bouffer dans ce marigot, par ceux qui n’ont pas d’échantillon de cette honnêteté sur eux ….

    J'aime

  2. Alexandre dit :

    Bonsoir Monsieur Tandonnet
    Voici un lien qui vous donnera la réponse : https://twitter.com/jylgallou/status/110062479472111616
    S’agirait-il d’une fake news???
    Cordialement

    J'aime

  3. carlo dit :

    « Deux partis donnent l’illusion de surnager à l’occasion des Européennes en cette période chaotique : LREM et RN (ex FN) »
    Ces deux partis surnagent effectivement et ce n’est pas un hasard. Ce sont en effet eux qui, parmi les grands partis, représentent le mieux le clivage entre eurobéats, apôtres de la mondialisation heureuse, et les eurosceptiques qui souhaitent que les États retrouvent une grande part de leur souveraineté. Ce clivage est aujourd’hui le clivage le plus important. Il transcende en effet le clivage gauche-droite, ainsi que l’avait intuitionné, à un moment donné, JP Chevènement et comme on le voit aujourd’hui en Italie.
    La plupart des autres partis, notamment LR et le PS, sont divisés sur cette question, ce qui leur ôte une grande part de crédibilité. Il est clair par exemple que FX Bellamy et Valérie Pécresse ne tiennent pas le même discours sur l’Europe et que celui de LW est « à géométrie variable » selon qu’il s’adresse plutôt aux électeurs de MLP ou à ceux d’EM.
    C’est l’incapacité des partis de gauche et de droite à tenir un discours suffisamment ferme sur l’Europe qui explique que le RN « surnage » à l’occasion de ces élections. Force est de le constater, même si c’est pour le regretter.

    Aimé par 1 personne

    • E Marquet dit :

      Carlo,
      Je ne pense pas que ce soit pour cette raison que RN surnage. Ce parti ne survit que parce qu’il sert le jeu manichéen d’une certaine classe politique. Mitterrand a installé le père pour faire pièce à la droite. Cela a si bien marché que la fille et le reste de la famille se sont emparés du magot et l’ont fait fructifier, avec la complicité d’une gauche et d’une certaine droite trop heureuses de pouvoir tirer les marrons du feu, et des électeurs qui sont en mal de hérauts d’armes. Mais derrière tout çà il n’y a ni idées, ni programme. Le père avait l’avantage de ne pas prétendre à être élu PR. La fifille, elle, se voit à chaque fois en haut de l’affiche !

      Aimé par 1 personne

    • carlo dit :

      ————————————————————————————————————–
      @ E Marquet
      « Ce parti ne survit que parce qu’il sert le jeu manichéen d’une certaine classe politique »
      Le RN ne fait pas que survivre…
      « Mitterrand a installé le père pour faire pièce à la droite »
      C’est entendu, mais le RN est désormais perçu comme la principale force d’opposition au projet européiste d’EM. Sans doute faut-il le regretter, mais c’est ainsi.
      « Le père avait l’avantage de ne pas prétendre à être élu PR. La fifille, elle, se voit à chaque fois en haut de l’affiche ! »
      C’est vrai, mais croyez-vous que MLP ait les moyens de ses ambitions ?

      J'aime

  4. Patrice Charoulet dit :

    13 AFFICHES !

    J’habite à vingt mètres d’un bureau de vote. Je vote à toutes les élections. J’irai voter aux européennes le 26 mai. J’apprends par un sondage ce matin que seuls 41% ont la ferme intention d’aller voter. La gamme est pourtant large. Les royalistes, les animalistes, les féministes,les jaunes, les Verts, les communistes, les trotskystes, les jeunes, les oubliés, les musulmans (la 34 e liste, sauvée par le gong), j’en passe et des meilleures.
    Or, ce matin, en allant acheter mon journal et ma baguette tradition, j’aperçois sur les 34 panneaux électoraux les affiches. Beaucoup sont nus. J’ai compté : 13 affiches seulement  Je peux raisonnablement supposer que 21 listes n’ont pas assez d’argent pour se payer des affiches . En auront-elles assez pour se payer des bulletins de vote ? Je serai fixé le 26 mai comptant non seulement voter, mais aussi participer au dépouillement, comme d’hab.

    J'aime

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      La baguette tradition !
      Voilà un sujet qui, au-delà des clivages habituels, serait de nature à rassembler le plus grand nombre d’entre nous… avec le camembert au lait cru .

      J'aime

  5. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous ne devriez pas accorder autant d’importance aux sondages dont tout le monde sait qu’ils sont truqués et archi-truqués !
    Mais si malgré tout, on s’en tient à ce que vous écrivez, et si effectivement LREM et RN ne représentent pas grand chose eu égard à l’abstention, que dire du score de LR ? Avouez que comme « signe d’espoir » on a connu mieux.
    Mais soyons beaux joueurs et souhaitons le meilleur avenir politique possible à « l’anti narcisse » : François-Xavier Bellamy !

    J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    Le chaos Maxime est partout pas seulement en politique . Des coups de feu, des coups de couteau, des personnes âgées tuées, des jeunes roués de coups jusqu’à mort s’en suive, des viols, des migrants installés partout, des retraités qui ne peuvent plus vivre décemment, une justice laxiste, des voyous relâchés, l’école en détresse, des jeunes rivés sur leur iPhone, les réseaux sociaux malsains, des journalistes à la botte du gouvernement, des informations mensongères etc…etc..tout est à l’image de ceux qui dirigent le pays. Comment voulez-vous qu’on s’en sorte? C’est une révolution qu’il faudrait, tout raser et repartir à zéro.

    Aimé par 1 personne

  7. André Lugardon dit :

    Coluche avait une formule qui m’est restée en mémoire: « Les élections si ça servait à changer quelque chose il y a longtemps que ça aurait été supprimé. » Personnellement je trouve que la situation présente est un mélange de la société du spectacle de Jacques Debord et de l’homo festivus de Philippe Muray que je découvre grâce à la personne qui l’a mentionné sur votre blog.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Soci%C3%A9t%C3%A9_du_spectacle_%28livre%29

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Muray

    J'aime

  8. Alexandre dit :

    Bonne journée à tous
    Monsieur Tandonnet je partage votre analyse de la situation.
    Mais pas du tout sur vos interrogations concernant Monsieur Bellamy. Quels que soit ses talents reste que ce personnage dit préférer : « Juncker a Orban » restant ainsi obstinement dans l’orbite du système en vigueur et donc de notre soumission.

    J'aime

  9. E Marquet dit :

    FX B est le seul dans cette campagne qui s’élève au dessus de la mêlée et qui fait entrer dans le marigot politique un peu d’intelligence, de bon sens, et une vision d’avenir commun tant pour la France que pour l’Europe.
    Quand bien même resterait-il en troisième position le 26 mai, il aura démontré qu’on peut faire de la politique autrement qu’en caricaturant ou en lançant des anathèmes contre ses adversaires, autant de procédés qui ne font que cacher le néant des idées.
    C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai suivi sur internet via les « replay » les différentes interventions de FX B que je ne connaissais que par son livre « Les déshérités ». Une vraie bouffée d’air pur !
    Ces élections sont volontairement réduites par le pouvoir à un duo (car ce n’est même pas un duel) qui s’auto-congratule. Electeurs, vous êtes priés de choisir entre le Népotisme d’une liste RN idéologique dont les éléments de langage fluctuent selon l’évolution récriminatoire d’une vox populi noyée dans son mal-être, et le parti fourre-tout de LReM, sous la baguette magique de « Moi Je », qui se veut maître d’un monde « augmenté » plein de sève mais sans racines.
    A lire certains commentaires de ce blog, on voit que le système dual mis en place par EM est un succès. Le macronisme n’y étant pas majoritaire, on perçoit bien vers quel choix penche la balance…et pour certains, même pas par conviction, mais par simple calcul tactique, par punition ou rancoeur. On préfère déconstruire que construire. Symptôme d’une société malade.
    La réflexion, la sincérité, la loyauté envers des idées ou un idéal, ont de moins en moins cours tant du côté des électeurs que de ceux qui ont la prétention de les représenter. Inutile de s’étonner de la déliquescence de la France. On y contribue tous depuis des décennies.

    J'aime

    • E Marquet, vous avez entièrement raison.
      MT

      J'aime

    • carlo dit :

      @ E Marquet
      « On préfère déconstruire que construire. Symptôme d’une société malade. »
      Tout à fait. Mais qui déconstruit avec application, et même acharnement, la société qui avait été rebâtie après la guerre sinon les gouvernements qui se sont succédé depuis 35 ans ?
      Même s’il faut le regretter, le vote RN doit s’interpréter, à l’instar du mouvement des gilets jaunes, comme étant l’expression, parmi d’autres, d’un rejet du projet nihiliste en cours de réalisation. Le chaos politique n’est que la traduction du chaos social savamment organisé depuis si longtemps.

      J'aime

  10. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    La validation des 34 listes (par le Ministère de l’Intérieur ?) n’est peut-être pas complètement étrangère à la gestion de ce naufrage politique . En multipliant ainsi les listes, dont certaines à caractère strictement religieux, ce qui aurait dû être interdit, on peut éviter une vraie débâcle pour la secte LREM.
    Le choix de la tête de liste LREM reste pour moi un vrai mystère. Comment un Président comme E. Macron a-t-il pu valider le choix d’une candidate si peu charismatique, si peu à l’aise dans les débats qu’elle a d’ailleurs tendance à fuir, qui est un repoussoir pour électeur peu convaincu ? Cela ressemble presque à un suicide électoral, alors qu’E. Macron a transformé lui-même cette élection européenne en scrutin national avec l’enjeu des progressistes contre les populistes.
    Quant à ce que je considère comme une belle parenthèse : X.F. Bellamy, je reste très circonspect sur les chances de survie politique de ce personnage qui aura su apporter le temps d’une campagne électorale, un peu de hauteur, de dignité et d’honnêteté parmi ce fatras de mégalomanes et de requins qui ne pensent qu’à eux. Je soutiendrai la liste portée par F.X. Bellamy parce qu’il aura su me redonner un peu confiance dans cette manière désintéressée et vertueuse de faire de la politique, mais je ne me fais aucune illusion sur son destin à LR. Dès le 27 mai, il sera critiqué, contredis et dans le meilleur des cas passé sous silence par tous ces petits Brutus qui attendent planqués et qui fourbiront immédiatement leurs armes pour préparer le seul combat qui les intéresse, eux et leurs amis : celui de 2022.

    Aimé par 1 personne

    • G Bayon, je retiens de votre commentaire les mots suicide électoral, en effet, je me le disais tout à l’heure, tout se passe comme si nous étions dans une logique suicidaire (voir les affiches LREM avec la tête de Macron).
      MT

      J'aime

  11. pgibertie dit :

    A reblogué ceci sur LE BLOG DE PATRICE GIBERTIEet a ajouté:
    Tout est dit dans cet article, j’ai toujours été euro critique et j en arrive à encourager mes amis bien plus europhiles à voter pour la liste Bellamy. Le vote Loiseau conduit à un affaiblissement de la France en Europe. Tout candidat soutenu par Macron à la présidence de la commission sera balayé par nos voisins tant la détestation de notre dirigeant est forte. Barnier l’a compris, il soutient donc Bellamy.

    J'aime

  12. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Contrairement à ce qu’affirmait ce matin Jean-Marc Daniel sur BFM Business, ce n’est pas parce qu’il y a 33 ou 34 listes aux élections européennes que la Démocratie se porte bien dans ce pays (j’ai vu une affiche officielle pour une liste animaliste). C’est plutôt le signe que personne ne comprend bien les enjeux de ce scrutin et son importance ou son insignifiance. Charles Gave a écrit un article fort intéressant sur ce sujet: « Pour qui allez-vous VRAIMENT voter lors des Elections Européennes ? » (https://institutdeslibertes.org/pour-qui-allez-vous-vraiment-voter-lors-des-elections-europeennes/). Les commentaires qu(il fait sous chaque liste n’engage que lui mais l’article a le mérite, à mon sens, de remettre un peu l’église au milieu du village et de démontrer, si besoin en était, que ces élections sont tout sauf un règlement de compte national qui ne touche, de toute manière, qu’à peine 20% du corps électoral. Je souhaiterai lire ce genre d’article sous la plume de nos plumitifs qui ne finissent pas de s’enfoncer à l’image de leur clone, la classe politique nationale.
    Au sujet des plumitifs officiels, communément appelé journaleux, Charles Gave a écrit un autre article ou il narre les mésaventures qu’il a connues via cette engeance lorsqu’il a déclaré soutenir, lui et sa fille, Nicolas Dupont-Aignant lors de ce scrutin: « Les aventures de deux naïfs en terre politique. » (https://institutdeslibertes.org/13241-2/). L’article en dit long sur les us et coutumes, que d’aucuns qualifieraient de mœurs dissolues, en vigueur chez les gardiens de la démocratie (la quatrième pouvoir) et sur l’inconsistance (je reste poli), de ceux qui aspirent à nous représenter. Comme vous le dites fort bien, le gouffre n’a jamais été aussi profond qu’aujourd’hui entre ces deux catégories de personnels et la population, quand bien même cette dernière, par les postes qu’elle occupe ou son implication dans la vie publique, garde une haute idée du service de la Nation.
    Je ne connais pas ou si peu François-Xavier Bellamy mais le peu que j’ai pu lire ou entendre sur lui laisse augurer un vent légèrement plus frais que les miasmes putrides auxquelles nous sommes désormais abonnés (à ce sujet, la dernière sortie de Raphaël Glucksmann sur le Rwanda montre à quel niveau d’abjection on peut se vautrer pour grappiller quelques voies. Pour une fois, je soutiens la tribune rédigée par les anciens ministres socialistes des affaires étrangères). Ceci dit, une hirondelle ne fait pas le Printemps et, pour ma part, je reste persuadé que la crise que notre pays traverse n’est hélas plus proche du début que de sa fin.

    Bonne journée

    J'aime

    • H, selon vous, la crise est plus proche du début que de la fin? Vous êtes plus pessimiste que moi, je pensais que nous étions à mi-chemin…
      MT

      J'aime

    • Pierre dit :

      Merci pour le lien vers C. Gave : « Pour qui allez-vous voter ». Les explications qu’on y trouve sont très intéressantes. On devrait trouver la même explication dans les médias français. Le commentaire de C. Gave sur le groupe PPE, leurs positions et leurs votes sur les changements sociétaux y compris leur vote sur le Traité de Marrakech, me rend très dubitatif pour voter LR.

      J'aime

  13. michel43 dit :

    Sourire,,,,,Bellamy très bien de sa personne, mais entourer de requin de la politique ,de traites ,qui une foie l » élections passer, vont sortir les couteaux ,et la bagarre va recommencer ,Ici en Espagne c’est pareil ,mais je rentrerais le 25 pour voter ,la bonne question ,pourquoi la crise politique ,lorsque l’on voie des politiciens de droite ,ou de gauche soutenir Macron ,on se pose cette question , POURQUOI , les électeurs sont débosseler ,quand un président Sarkozy ,nous trahie ,peut t « on désormais le croire ,NON ,pour Moi ,il est mort,,, ,,tout comme de nombreux gens de notre droite molle ,qui tuerais Père et Mère pour un Marocain ,,,donc attendons tranquillement l’élection ,,,

    J'aime

Répondre à Citoyen Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.