« La disparition de l’occident » (N. Sarkozy)

Le président Sarkozy a parlé récemment d’une « disparition de l’occident ». Ces mots ont l’avantage de l’élévation du débat. De fait, les sondages quotidiens, les gesticulations politiciennes, les polémiques ne sont que l’écume des choses recouvrant les grands courants marins qui entraînent l’humanité. Ce devrait être le rôle d’un véritable chef de l’Etat d’éclairer ses compatriotes en se situant au niveau des phénomènes de l’histoire plutôt que du marécage et des crachats. Sarkozy n’est plus président mais par ces paroles, il s’exprime en homme d’Etat. Les grands courants de l’histoire: l’ère des nationalismes (XIXe), la montée  des régimes totalitaires (XXe), la colonisation et la décolonisation… Aujourd’hui, l’effondrement de l’occident… Pourquoi? le monde occidental a perdu la notion du gouvernement. Rongé par ses complexes, sa mauvaise conscience, sa peur du lendemain, il est devenu incapable de se donner un avenir, de décider, de choisir. Exemple, en 1979, les présidents américain (Carter), français (VGE), le chancelier allemand Schmidt, Mme Thatcher (je crois), se réunissaient pour décider ensemble l’implantation des fusées Pershing en Allemagne destinées à contrer les SS20 soviétique. L’occident existait. Et d’ailleurs, son unité, sa volonté lui ont permis de gagner la guerre froide.  Aujourd’hui, qui imagine un instant les médiocres au pouvoir du monde occidental s’unir pour décider de grandes orientations aussi stratégiques? Les pitreries quotidiennes de ses soi-disant leaders ne servent qu’à couvrir le mouvement de fond: celui d’un effondrement, faute de volonté, faute de confiance, faute de vision. Le président Sarkozy a raison d’élever le débat.

(NB: J’écris à la hâte sur un coin de rocher devant la mer et sous les embruns, en priant le lecteur de bien vouloir me pardonner les coquilles et autres fautes de style…)

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour « La disparition de l’occident » (N. Sarkozy)

  1. Bernderoan dit :

    Je crois que nous n’avons pas tous la même définition d’un homme d’État. NS est tout sauf un homme d’État.
    Je le soupçonne plus simplement d’avoir feuilleté l’ouvrage que vient de produire Henri Guaino, « Ils veulent tuer l’Occident ». Ça lui a donné l’occasion de faire l’important.

    J'aime

  2. michel43 dit :

    ou place t »on les USA, ,,,nulle part ,EUX avant tout les autres ,,,

    J'aime

  3. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je dois dire que je trouve étrange d’apprendre que Nicolas Sarkozy entérine, en quelque sorte, « la disparition de l’Occident ».
    Oublie-t-il que depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale où les pays de l’Europe de l’Est ont été vendus aux Soviets à Yalta, ou abandonnés à leur sort, lorsque leurs mouvements de libération nationale ont été écrasés dans le sang, cela n’a pas trop dérangé « l’Occident » ?
    Et voilà maintenant que, libérés du joug qui les asservissait, ils peuvent enfin proclamer leur sentiment national à la face du monde, « l’Occident » n’a pas de mots assez durs pour ceux qu’elle appelle des « populistes » !
    Mais que Sarkozy, le « petit Français de sang mêlé » se console, c’est justement par la Hongrie de Viktor Orban et de ses alliés européens que renaîtra le sentiment national de toutes ces Nations d’Europe chez qui, depuis des décennies, on s’est acharné à l’éradiquer, sans qu’apparemment on y soit encore parvenu.

    Aimé par 1 personne

  4. Anonyme dit :

    bonjour Maxime, bonjour à tous,
    je pense que Nicolas Sarkozy aurait du élever le débat lorsqu’il était au pouvoir comme président de la république, plutôt que nous habituer à des petites polémiques. Le salon de l’agriculture me rappelle quelquechose lorsqu’il a insulté un homme…
    Pour moi, il n’est pas du tout un modèle. cyril

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Je ne voudrais pas donner l’impression de défendre Sarko, mais sur ce coup vous faites erreur, Anonyme.
      Faux ! Sarko n’a pas insulté un homme !…
      A un homme qui l’insultait, Sarko s’est contenté de répondre en utilisant le même ton et langage que celui-ci, pour se situer à la même hauteur que son interlocuteur … Ce qui fait une sacré différence …

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Sauf que quand on est président de la République on ne se place pas à la même hauteur que celui qui vous insulte. Il a manqué de dignité et à retrouvé à cette occasion ses instincts ordinaires pour ne pas dire plus!

      J'aime

  5. Gerard Bayon dit :

    J’allais oublié un autre acteur et non des moindres du risque de disparition de l’Europe : le pape François qui défend si mal le christianisme et la chrétienté bases de la civilisation occidentale et s’intéresse davantage à encourager l’immigration en Europe.

    Aimé par 1 personne

    • Alain De Vos dit :

      Vous avez un prisme qui semble curieux, le pape François comme ses prédécesseurs invite les chrétiens à vivre l’évangile qui est le message du Christ, la Bonne Nouvelle. Depuis le début il nous appelle à aller à la périphérie et de ne pas être dans l’entre soi.
      Ce faisant, il sollicite les chrétiens à porter à d’autres plus pauvres ce message d’amour et de charité.
      Ce message est difficilement entendu par bon nombre de catholiques inertes dans leur église qui ont perdu le sens de la mission à laquelle les a appelés le Christ. Heureusement que nombreux travaillent à cet appel.

      J'aime

    • Coucou dit :

      Bonjour Gérard Bayon

      Le pape François est un islamo-gauchiste relativiste mondialiser, avec un tropisme immigrationnisme obsessionnel et suicidaire, tout le contraire du Cardinal Robert Sarah dont je vous invite à lire son livre. Le soir approche et déjà le jour baisse. Fayard 2019

      J'aime

  6. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    N. Sarkozy a raison, d’essayer d’élever le débat car ce ne sont pas nos dirigeants occidentaux et notamment le nôtre qui en prendra l’initiative, trop occupé à son minable combat de coq pour battre le RN aux prochaines élections européennes. Depuis plusieurs décennies, l’Europe de Bruxelles tente de se substituer à l’Occident mais ses dirigeants sont aussi inefficaces et lâches que les représentants nationaux. La population des 27 n’est plus dupe et la vague de nationalisme qui s’amplifie au fil des ans et des élections ne va pas tarder à mettre un terme à cette Europe qui ne répond plus aux besoins minimaux de sécurité, d’écologie, de justice, d’ambition économique et industrielle…que l’on nous avait promis.
    Par ailleurs, le vieillissement des populations des pays occidentaux incapables au minima de les renouveler contrairement aux continents Africain et Asiatique nous placent sans que l’on ne puisse corriger ce déclin à court ou moyen terme, comme une région du monde vulnérable, vieillissante, sans objectifs et donc conquérable sans beaucoup de difficulté. D’autant que nos alliés historiques qui pourraient nous sauver une seconde fois, prennent de plus en plus de champ par rapport à nous du fait de nos maladresses.
    Est-il encore besoin rappeler ce que nos experts et prévisionnistes nous ressassent depuis bien longtemps : la population de l’Afrique sera multipliée par 2,6 dans moins de 50 ans et celle de l’Inde dépassera celle de la Chine, quant aux Etats Unis leur population ne devrait pas évoluer très favorablement.
    Autre raison : le réchauffement climatique qui va accélérer les migrations de certaines populations vers l’occident toujours considéré comme riche et accueillant.
    Alors oui, la disparition de l’Occident n’est peut-être pas qu’un slogan provocateur et devrait amener nos élites à s’en préoccuper très rapidement, mais je n’ai aucune illusion avec la clique actuelle de nos gouvernants plus préoccupés par leur destin personnel, la place qu’ils laisseront dans les livres d’Histoire et leurs petits arrangements au quotidien. Le Brexit constitue pourtant une vraie sirène d’alarme mais notre fine fleur de politiciens européens reste sourde et aveugle à ce qui se passe autour d’elle.
    Pour terminer et abonder dans le sens de N. Sarkozy, un seul mais excellent exemple de la vision à court terme de nos « élites » Françaises de droite et de gauche : N.D. des Landes qui restera dans les annales de l’histoire un modèle de pusillanimité et de veulerie politique, où une poignée de contestataires abrutis et violents ont réussi à faire plier la République et la Démocratie.
    En écrivant cela, il me revient en mémoire la célèbre tirade de Ruy Blas : Bon appétit messieurs, Ô ministres intègres….

    Aimé par 1 personne

  7. Janus dit :

    La crainte exprimée par Nicolas SARKOSY ressemble à la farce de l’arroseur arrosé : Notre Cassandre de pacotille a été l’un des artisans zélé de cet effondrement de l’Occident et c’est assez cocasse de le voir désormais se faire l’annonciateur des catastrophes auxquelles il a largement contribué par TOUTES ses actions directes ou indirectes.
    Bref la hauteur de vue du personnage n’est pas sa qualité première et ses actions prêchent pour lui : Le fossoyeur, successeur parfait de l’ineffable Chirac, lui-même successeur raté du fossoyeur en chef Mitterrand.
    La lucidité ne touche ces personnages que lorsqu’ils ne sont plus aux affaires ? Puisse-t-on avoir désormais un chef lucide lorsqu’il est en charge des destinées de la France et avec suffisamment de courage pour prendre les mesures nécessaires à ce redressement de la France, pour l’Occident, on verra après …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s