Le premier parti de France

Le premier parti de France n’est ni le LREM ni le RN (ex FN). Ceux qui veulent nous le faire croire sont des menteurs ou des imbéciles. Le premier parti de France est celui des abstentionnistes: 58% selon les quelques rares sondages qui n’ont pas peur de dire la vérité (eurorolling, 15 avril pour Sud radio). Le monde politico-médiatique harcèle les Français avec le duel LREM/RN-FN aux Européennes. Tantôt l’un est devant l’autre et inversement. Tous deux sont autour de 20%. Or, cette bataille pour la première place est sans le moindre intérêt. 20% pour un parti présidentiel, c’est un score dérisoire. D’ailleurs, avec un abstentionnisme de 58%, cela donne un niveau d’adhésion du corps électoral au parti élyséen de 8,4% . Comment faire plus médiocre? Même pas 1 électeur sur 10… Quant au parti lepéniste, lui aussi avec environ 8,4% de l’électorat, 4 à 5% de la population française, il incarne tout sauf l’espérance. Créé en 1971, voilà près de 50 ans qu’il est dans l’opposition, pour parvenir à un médiocre 8,4%. 60 ans de démagogie, de provocations et de caricatures pour en arriver à 8,4%… Il faut dire la vérité: la vie politico-médiatique française sombre dans l’absurde. Privée de véritables partis populaires, d’un Parlement digne de ce nom, d’une ligne politique, d’un projet d’alternance crédible et de la confiance des Français, la politique française poursuit sa désintégration.   Sur ses ruines, il reste l’occupant de l’Elysée. Deux ans après s’être présenté comme un dieu de l’Olympe, le voici à son tour en pleine perdition, sans le moindre horizon qu’un je narcissique qui n’intéresse (presque) plus personne. L’intensification des coups médiatiques et des gesticulations est le signe patent du naufrage dans le néant. Le constat est lamentable: la vie politique française n’a plus rien à proposer aux Français. Après la grande explosion de janvier-mai 2017, tous les experts avaient annoncé l’heure de sa « recomposition ».  Mais qui pouvait sérieusement y croire? En vérité, le big-bang est est bien loin d’être parvenu à son terme et ne fait que s’accélérer. Les pitreries politico-médiatiques qui nous assaillent ne font que voiler cette chute aux abîmes. 58% d’abstentionnistes? Pas question de les approuver, mais comment ne pas les comprendre?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le premier parti de France

  1. jfsadys dit :

    Des raisons d’espérer (2)
    Joseph a 71 ans. Il a été maçon – tailleur de pierres pendant 45 ans. Son père était maçon – tailleur de pierres. Son fils est maçon – tailleur de pierres.

    Comme beaucoup de femmes et d’hommes de sa génération il a quitté très jeune son village natal, son département natal pour aller travailler en ville, dans un département voisin plus riche que celui qui a été le berceau de sa famille pendant plusieurs générations.

    Dès qu’il a pu mettre un peu d’argent de côté, il a racheté à un vieil oncle une maison où il a passé une partie de son enfance dans un village de l’Aveyron aux portes de l’Aubrac.

    Elle était en très mauvais état et pour ce qui est du confort du monde moderne vraiment d’une autre époque.

    Patiemment et sans compter son temps, Joseph a restauré de ses propres mains ce bien familial centenaire pour en faire une très belle résidence secondaire en respectant son cachet initial. Elle est parfaitement intégrée au paysage. Elle est surtout très fonctionnelle et « moderne »: eau froide eau chaude à l’évier, chauffage efficace avec un vieil insert récupéré dans une déchetterie, salle de bains, wc intérieurs. Epaisse isolation aux plafonds et sous les toits. Pour les murs nul besoin d’isolation vu leur épaisseur et la qualité des pierres utilisées pour la reconstruction. Tous les arbres trop près de la maison ont été abattus par sécurité avant même que de grandes tornades refassent leur apparition dans notre pays. Ils ont été transformés en bois de chauffage.

    Joseph nous a invité à venir passer le week-end pascal dans son petit paradis terrestre.

    Nous avons fait connaissance avec Elisabeth, 75 ans, sa compagne depuis 28 ans. Tous deux font partie d’une génération qui ne se raconte pas. Les épreuves de la vie qu’ils ont traversé avant de se connaître et depuis qu’ils se connaissent, il n’en sera pas question durant notre séjour chez eux. Ils ont appris dès leur enfance qu’il fallait être dur au travail et dur à la peine. Ne jamais se plaindre, ne jamais geindre.

    Joseph est droit, physiquement, moralement, comme les pierres d’angle de sa maison. Il peut sembler rugueux de caractère comme les pierres des murs qu’il a remis d’équerre. Mais en fait il est lisse de paroles comme certaines belles pierres taillées qu’il a récupérées et ré-utilisées à bon escient. Il ne dit de mal de personne. Les événements extérieurs semblent glisser sur lui.

    La télé est allumée dans la cuisine mais le son est baissé. Les images du monde rentrent dans son univers familial mais ne semblent pas l’atteindre, le concerner. Il est d’un autre monde: celui de l’Aveyron immuable, éternel depuis des millénaires.

    Joseph et Elisabeth n’ont pas pour autant des coeurs de pierre. Ils sont depuis leurs jeunes années bénévoles dans un grand club sportif bien connu dans le milieu du rugby où ils continuent régulièrement de « donner de la main » pour faire vivre et rayonner ce sport qu’ils aiment et qui les réunit encore avec passion.

    Nous avons passé un week-end pascal très calme et enrichissant, loin du tumulte du monde d’aujourd’hui.
    Joseph et Elisabeth ne sont pas des personnages médiatiques. Ils ne font pas la une des journaux et des émissions télés. Ils n’en existent pas moins. Avec beaucoup d’autres Joseph et Elisabeth de France ils sont les racines toujours vivace de nos régions au riche passé et au présent porteur d’avenir.

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    Un poisson d’avril datant de 2009, sous le dernier mandat de l’UMP :

    https://www.latribunedelart.com/l-etat-va-vendre-notre-dame-de-paris

    J'aime

  3. loonloonychantemerle dit :

    l’une des réformes importantes serait peut-être de comptabiliser enfin les votes blancs pour toutes les élections, ce qui prouverait qu’on ne cautionne aucune des propositions offertes aux électeurs par les candidats en lice, mais que l’on s’intéresse néanmoins à la vie publique. Au lieu de l’indifférence, la révolte ?

    J'aime

  4. Georges dit :

    Donc, un peu plus de la moitié des 42 % d’électeurs (+ou moins 22% )auraient votés pour Monsieur le président . Moins d’un quart de nos citoyens ….

    J'aime

  5. carlo.toto@orange.fr dit :

    Pourquoi les électeurs se mobiliseraient-ils pour les élections européennes alors qu’ils comprennent très bien que, contrairement à ce que les partis essaient de leur faire croire, celles-ci n’ont pas du tout pour but de choisir le type d’Europe que l’on veut ?

    J'aime

  6. Infraniouzes dit :

    Vous déplorez, à juste titre, l’effondrement des partis « dits » de gouvernement. Mais qui entretient cette illusion de démocratie avec un système électoral injuste et trompeur ? La caste politico-médiatique. Qui fait croire depuis 40 ans que la France est la 5ème puissance mondiale et que tout va bien ? La caste politico-médiatique. Qui perd son temps à diaboliser le RN au lieu de s’occuper du pays et éviter cette tragique fracture de civilisation qui nous pend au nez ? La caste politico-médiatique. Les journaux regorgent d’exemples.
    Rappelez à vos lecteurs qu’une élection se joue au second tour par élimination grâce à une simple supériorité d’une voix sur le challenger, quelque soit le nombre de suffrages exprimés ! Les abstentionnistes forment le parti des idiots qui fait le bonheur des politiciens rusés et malins. Ils ne souhaitent qu’une chose: que ça dure.
    Pareil pour le vote des lois au Parlement. Abstention 70% et adoption par 45 voix contre 28. (un exemple). Tout est dans les textes. Remanions les textes de base et on connaîtra « un regain démocratique » . La démocratie commence par le haut et non dans les intrigues de salon et les conciliabules de couloir pour savoir sur quel cheval on va parier.

    J'aime

  7. carlo.toto@orange.fr dit :

    L’abstention s’explique par le fait que certaines élections n’ont plus aucun enjeu. Comment mobiliser les électeurs pour les élections législatives alors qu’elles ont pour seul but de confirmer le résultat de la présidentielle ?

    J'aime

  8. Alain De Vos dit :

    En ce jour de Pâques, l’événement de plus important est la célébration de la résurrection du Christ dans sa gloire. Le seul message qui vaille, c’est la parole de Jésus. Mise en application, elle a toute sa portée. L’église est vivante, elle, car les valeurs déployées par l’évangile sont les plus fortes. Il nous faut, chrétiens, reprendre la destinée de notre pays!

    J'aime

  9. michel43 dit :

    et alors Maxime ,seul le résultat des élections compte et ceux qui hurle ne vont pas voter ,quand a Moi ,je suis pour le vote obligatoire ,nos anciens se sont battue pour que nous puisions voter ainsi que pour les femmes , LES gilets jaunes on raisons de manifester , sans eux beaucoup de choses aurait augmenter , les casseurs sont la , le ministre nous annonce ,entre 1500 et 2000 ,il était OU ,le mensonge continue ,il voulait faire peur ,c’est loupé , les GJ était plus nombreux ,Bravo les gars et surtout les femmes ,attendons jeudi pour que le président s’exprime ,de toute façons ,il est cuit ,et la lutte continue ,pourvue que sa liste prenne une claque , ce que je crois vue que LR et RN on la cote ,,,,

    J'aime

  10. Sganarelle dit :

    Et les votes «  blancs » de ceux qui hésitent entre la peste et le choléra et dont on ne tient pas compte?
    Ne pas voter c’est ne pas être citoyen et se refuser le droit de se plaindre. D’accord…
    Mais «  voter blanc » c’est être renié et passé sous silence alors qu’on s’intéresse à son pays à la politique et qu’on se déplace pour le dire en refusant un choix forcé.
    Il faudrait exiger un certain nombre de voix pour être élu cela éviterait peut-être au « moins mal » de passer . Il faudrait remanier le système sinon le faux choix proposé recevra toujours les mêmes réponses.

    Aimé par 1 personne

    • xc dit :

      Si c’est juste pour comptabiliser les bulletins blancs, ou pour que ceux qui seront élus soient dépourvus de légitimité, ce n’est pas la peine. Autant vaut que ceux qui auraient voté blanc restent chez eux, cela facilitera le dépouillement.
      Alors, les bulletins blancs atteignent un certain niveau. On fait quoi ?
      On prend les mêmes et on recommence ?
      Ce sont ceux qui avaient les meilleures chances qui étaient présents au premier tour. On les remplace par des inconnus, des chevaux de retour, des repris de justice ?
      Ceux qui votent blanc sont-ils, au moins, d’accord entre eux pour autre chose que le rejet des candidats déclarés ? Ou croient-ils qu’existe un sorte de Messie, d’Imam caché des Sunnites duodécimaux, d’Empereur Frédéric Barberousse, ou d’Enchanteur Merlin, qui surgira du Néant pour rallier leurs suffrages ?
      Non. Il faut chercher parmi les candidatures la moins éloignée de vos idées. A défaut, vous pouvez choisir une candidature de témoignage. De toutes façons, vous n’en trouverez aucune parfaite.

      J'aime

  11. Anonyme dit :

    Votre collègue Julien Aubert a lancé une initiative transpartisane, pour s’opposer à la privatisation des barrages :

    Il a bien sûr raison, mais que constate-t-on ? Qu’il s’agit là du résultat de deux politiques constantes de la droite depuis 40 ans.
    Première politique constante, celle qui consiste à tout privatiser même au prix des plus grands inconvénients. Dans le cas présent, c’est sous Sarkozy que l’affaire a été lancée, et Fillon qui avait annoncé une politique de privatisation ne serait pas revenu dessus.
    Deuxième politique constante, celle qui consiste à s’appuyer sur l’UE pour empêcher de remettre en cause des politiques néfastes et minoritaires, même au prix des plus grands dégâts. L’UE semble d’ailleurs avoir été conçue dans cet objectif.

    Alors, les abstentionnistes et la mauvaise qualité supposée des autres partis…

    J'aime

  12. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    A titre personnel je désapprouve par principe tout abstentionnisme à toute élection quelle qu’elle soit. Ceci-dit, je comprends quand même ces 58% ou peut-être plus de Français qui, soit ne se reconnaissent pas parmi les candidats, soit doutent de l’efficacité de nos élus européens ou soit doute tout simplement de cette Europe.
    Il faut reconnaitre que depuis près de 40 ans, on ne peut pas dire que les députés Français qui s’y sont succédés aient particulièrement brillé ou même pesé de quelque manière dans cette instance.
    Alors il est pertinent de se demander quel poids politique pèseront les 74 ou 79 nouveaux élus Français ( à peu près le 1/10 de l’effectif de l’assemblée européenne).
    Le mandat de député européen étant incompatible avec tout autre mandat national, les candidats ne sont de fait que des « seconds couteaux » et les positions éligibles sur les différentes listes sont toujours réservées aux amis ou aux personnes à recaser pour leur assurer pendant 5 ans un revenu plus que confortable sans avoir un fournir un travail très important. Cette pratique persistante est insupportable et dégoute celles et ceux qui se font une autre idée d’un mandat politique. Personne n’est dupe dans aucun parti politique et l’on a même pu constater l’usage détourné qu’en faisait certains partis sans d’ailleurs que des sanctions soient prises par la Commission.
    Comme à leur habitude, nos politiciens commentateurs et bonimenteurs feront le tour des plateaux de télévision le 26 mai au soir pour annoncer « leur grande victoire » avec les scores plus que minables que vous évoquez dans votre billet en nous assurant la main sur le cœur et des trémolos dans la voix que grâce à nos nouveaux élus l’Europe va maintenant changer…
    J’irai donc voter mais encore une fois, je ne voterai pas pour une liste mais contre celle présentée par LREM en espérant qu’elle réalise un score très inférieur à celui pronostiqué et sans grande illusion sur l’efficacité de la liste LR que je soutiendrai uniquement par proximité politique.
    On peut d’ailleurs de poser la question de l’utilité de cette élection puisque les dés sont pipés et que nous connaissons d’ores et déjà à un ou deux noms près, les noms des prochains élus.

    Aimé par 1 personne

  13. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Et quel pataquès pour ce nouveau jour de défilé des pseudo-gilets jaune. Je ne nie pas que dedans, il y avait des vrais, des gens de la première heure qui voulaient vraiment un changement. Mais aujourd’hui, qu’avons nous si ce n’est des anarchistes qui se cachent derrière ce mouvement ? Les mêmes causes produisent les mêmes effets, que ce soit avec le jaune ou avec la politique en général. Il n’y a rien de bon à en tirer si ce n’est des cordes pendantes aux candélabres.
    Leur Ego sent la pourriture. Or avec une telle chose, impossible de faire avancer le pays. Cela finira mal, ce pays est foutu.

    J'aime

  14. loonloonychantemerle dit :

    cher Maxime Tandonnet, on peut bloquer face à votre éventuelle compréhension de l’abstention – quel que soit le contexte : la moindre des choses est de voter, tant qu’il y aura des pays où il est impossible de faire légalement entendre sa voix ; c’est un droit, mais aussi un privilège et mépriser ce privilège est non seulement « immoral », mais aussi dangereux, tant la démocratie est fragile…

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Bonjour . Désolé de vous contredire, lorsque vous mettez votre bulletin dans l’urne vous légitimez un projet . Ce projet sera appliqué ici et vous en subirez les conséquences pendant X années . Il ne s’agit en aucun cas d’un privilége mais d’un droit, et, à ma connaissance un droit on est libre de ne pas l’utiliser, surtout dans le cas d’un marché de dupe, et la morale n’a strictement rien à faire là-dedans . D’autre part je ne vois pas en quoi le fait que vous votiez ou non change qui que ce soit pour ceux qui n’ont pas ce droit, c’est juste du misérabilisme et de la culpabilisation gratuite . De plus je ne vois pas ce qui pourrait me permettre de dire à des gens vivant selon des règles et des coutumes différentes des miennes ce qui est bien pour eux, je ne suis encore pas arrivé à ce stade de prétention . Quant à la démocratie, elle se porterait nettement mieux si l’on jetait à la poubelle la moraline et le politiquement correct qui empêchent de poser les problèmes et du même coup de les résoudre .

      J'aime

  15. Liber dit :

    Néron a regardé bruler Rome pendant six jours et six nuits, nos politiques foutent le feu à la France depuis des dizaines d’années, et notre Néron actuel après avoir placé un « point chaud » sur l’élection présidentielle de 2017 instrumentalise l’incendie de Notre Dame pour sa propre gloire.
    Peut être que ces 58% français ne veulent pas se faire « cramer » les doigts en mettant leur bulletin dans l’urne.
    Mais qui va éteindre l’incendie ???

    Aimé par 1 personne

Répondre à Sganarelle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.