Avenir des Républicains (LR) dans le « nouveau monde »

Les sondages concernant LR, ou la droite républicaine en général, sont désastreux: 8% aux prochaines européennes. Cette évolution est riche en questionnement: le mouvement est-il en train de mourir dans un  « nouveau monde » où il n’aurait pas sa place? Son président de  M. Wauquiez est en général tenu pour responsable du désastre. Il est toujours facile de désigner un coupable idéal. Et si le malaise était infiniment plus profond que tenant à la seule question d’une personnalité? Au-delà du sort d’un parti, c’est la question de l’avenir d’un courant politique qui est en question.

Le « nouveau monde » n’est pas qu’un simple slogan, mais une réalité. La France a été profondément transformée sur  une dizaine d’années dans son rapport à la politique. Sans doute a-t-il plus changé  en cette brève période qu’en 70 ans, depuis la Libération. Plusieurs secousses l’ont ébranlé: la succession des affaires depuis DSK et Cahuzac qui ont détruit la confiance en la parole politique; la vague d’attentats islamistes qui a ensanglanté le pays – 250 morts – et l’a plongé dans un climat de terreur et la conscience d’un Etat affaibli et fragilisé face à la tourmente planétaire; la crise migratoire européenne, la défaite des démocraties, en 2015 et 2016, face aux passeurs criminels, l’effondrement de la maîtrise des frontières et les crises européennes qui en sont issues (Brexit, Italie, Hongrie, Pologne, Allemagne, etc.).

Sur te terreau de défiance, de désillusion et d’angoisse, la politique française a basculé dans l’extrémisme. A gauche, les Insoumis ont pris les commandes. Dans un discours d’une violence que l’on croyait révolue, ils prônent la révolution et la destruction de la société bourgeoise. A droite, le parti fondé par Jean-Marie le Pen sur les provocations que l’on sait, dont la force, aujourd’hui encore, tient au culte du même nom de famille et une vertigineuse surmédiatisation, est devenu de loin la première formation politique dans les sondages. Le pouvoir lui-même a pris une connotation extrême à travers sa personnalisation à outrance dans un chef jupitérien, éthéré, qui existe avant tout par ses poses et ses paroles provocatrices (« venez me chercher ») et la haine farouche suscitée en retour. Cette dernière s’est exprimée dans la crise sociale des Gilets Jaunes, l’une des plus dramatiques depuis 1945, qui a fait 9 morts, soit 4 fois plus que mai 68 ou les émeutes de 2005.

Le voici donc, ce « nouveau monde », de bruit et de fureur, tout dans la provocation, les gesticulations et l’esbroufe médiatique, attisant les passions haineuses, rayonnant sur le chaos médiatique exacerbé par le déchaînement des réseaux sociaux, désertant ainsi le monde réel, plus proche de l’enfer que du paradis. Une mouvance républicaine, républicaine modérée comme on disait sous le IIIe République, ou « droite républicaine », peut-elle y avoir une place ou est-elle condamnée à mourir étouffée par le triomphe de l’extrémisme sous toutes ses formes?

La chance ou l’espoir de cette mouvance est de préparer l’avenir et de proposer une autre voie que celle de l’extrémisme qui s’incarne dans la personnalisation du pouvoir à outrance et cet effondrement permanent dans la provocation et la recherche de la polémique stérile qui n’ont de cesse que de fuir la réalité. Le défi est immense: faire renaître une formation populaire, ancrée dans le réel et le respect du peuple, foncièrement démocratique, qui renoncera à privilégier le culte exacerbé du chef providentiel mais qui saura renouer avec le débat d’idées, le service de l’intérêt général, la passion de la vérité et de l’action concrète au service du pays, la préparation du destin de la France en abordant sans fard les grands sujets de l’heure, le chômage, la pauvreté, la maîtrise de l’immigration, la résistance à l’islamisme radical, la crise scolaire, la désindustrialisation, la réforme des institutions, la révolution européenne en cours – et en proposant au pays une politique.

Chercher à imiter les Insoumis, le lepénisme ou le macronisme, ces totems du « nouveau monde » en cultivant le culte d’un « quatrième sauveur », la personnalisation à outrance et l’idolâtrie, le jeu de la surenchère et des provocations qui éloignent de la réalité et du sens du bien commun, ne conduira jamais qu’au désastre et à l’échec. Mais au contraire jouer le pari d’un retour à la culture et l’intelligence démocratique des Français en leur offrant tout autre chose: un débat d’idées respectueux des valeurs de tolérance et d’écoute, bref, ressusciter la démocratie française. Le seul leader qui vaille est celui qui, à l’inverse du narcissisme, de la démagogie et de la mégalomanie triomphant partout en ce moment, saura incarner non pas l’obsession élyséenne, mais le débat d’idées et la volonté de servir la France en donnant une image de désintéressement personnel.  Anticiper sur la sortie du « nouveau monde »: la voie est étroite, mais elle mériterait d’être tentée…

Maxime TANDONNET

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

66 commentaires pour Avenir des Républicains (LR) dans le « nouveau monde »

  1. Citoyen dit :

     » la voie est étroite  » …
    Effectivement Maxime, la voie est extrêmement étroite … Et pour cause !…
    Les LR (ou socialos de droite) ont l’image de ce qu’il sont, qui leur colle aux basques, c’est-à-dire incolore, inodore et sans saveur.
    Ceci, parce qu’ils n’ont jamais dépassé la médiocre ambition, que d’attendre, pour arranger au mieux les intérêts de leurs petites affaires personnelles, que les socialos de gôche s’épuisent naturellement au pouvoir, et en arrivent à se faire jeter, pour récupérer les fauteuils encore chauds et y poser leurs fondements …. Ce qui fait d’eux, des petits boutiquiers, de peu d’envergure …

    J'aime

  2. Georges dit :

    Maxime,provenant du temple du politiquement correct,cela m’inquiete fortement.

    J'aime

  3. Desc. direct de St Louis à la 21°génération dit :

    A force de jouer au juste-milieu, pfft, on disparaît.

    J'aime

  4. libelluledebordeauxlivefr dit :

    Bonjour Maxime et tous vos contributeurs,
    Je vous souhaite un très joyeux Noël ! Continuez de nous secouer , l’année prochaine s’annonce réjouissante.

    J'aime

  5. Déa dit :

    En réunissant Bastiat et Jordi, on a une idée de ce la droite doit faire. Reste que Laurent Wauquiez a relancé la machine , il faut lui accorder cela. Cependant sa communication(ses mots) et ses mimiques sont assez gênantes. Il lui faut délivrer une authenticité et il en est loin.

    J'aime

  6. alexrebelde dit :

    Je vois beaucoup de points qui ne sont jamais débattus sur les médias car pas même mis en exergue.
    2 pistes parmi des dizaines d’autres
    – l’avènement et l’univers des « critiques » et « avis » sur tout et n’importe-quoi sur Internet (TripAdvisor étant l’exemple parfait). Tout le monde se transforme en juge et expert. Même les plus idiots. Les conséquences sont terribles. Reportez cela au système politique, sociétal, etc, etc…
    – Personnalisation de la politique : idem dans d’autres domaines comme, par exemple, dans les médias avec des émissions portant le nom de leur animateur. Quelles en sont les conséquences…?

    Des comme celles-là, je peux vous en lister des dizaines. Additionnez leurs petites conséquences et vous avez un monde qui est devenu complètement ingérable.

    Moi qui, pendant plus de 40 ans, pensais être plutôt du « Centre », à entendre les médias ces derniers jours, je serais carrément un extrémiste de gauche, mais aussi de droite, également raciste, sioniste, homophobe… Je me sens tellement insulté que j’ai envie d’exploser !

    La magnifique « Démocratie » et le fameux « Modèle social, sociétal et économique français» que l’on ne saurait critiquer et encore moins remettre en question… Il n’y a qu’à ouvrir les yeux pour voir le résultat ; un FIASCO TOTAL POUR LA MAJORITÉ des français et des PME et TPE.
    Mais l’important, c’est de GARDER LE CAP !

    J'aime

  7. Colibri dit :

    Je vous propose un conte de Noël inspiré par des écrits de William Chesterton:

    « Il y a un petit peu plus d’un siècle, dans un quartier populaire d’une grande ville européenne, une foule très en colère s’est réunie autour du seul lampadaire à gaz du quartier. Ils n’en voulaient plus de cet unique lampadaire à gaz. Pour justifier leur colère, lui donner un sens, ils ont demandé à un moine très savant, très érudit, très connu, très intelligent de venir leur parler. Ce que le brave homme a fait: « Mes biens chers frères, mes bien chères soeurs, calmez-vous, Dieu vous aime, réfléchissons ensemble, prions ensemble, à quoi ça sert la lumière? » La foule en colère l’a chassé du quartier à grands coups de pieds dans les fesses. Encore un intellectuel qui comprend rien au peuple! Ivre de colère la foule a alors cassé l’unique lampadaire à gaz du quartier. Certains l’ont fait pour avoir enfin l’obscurité toute la nuit pour pouvoir commettre leurs mauvaises actions en toute impunité. Pas vu pas pris. Certains l’ont cassé pour le plaisir de casser. Certains l’ont cassé parce qu’ils voulaient plus de lampadaires à gaz. Certains l’ont cassé par qu’ils voulaient des lampadaires électriques gratuits pour tout le monde. Certains l’ont cassé pour ramasser les morceaux et les vendre. Lorsque tout le quartier s’est retrouvé dans l’obscurité totale la foule s’est calmée et chacun est rentré chez soi. Les jours, les nuits, les semaines, les mois ont passé. Les ténèbres se sont installées dans le quartier. Ici et là quelques femmes, quelques hommes ont repensé au vieux moine. Qu’avait-il voulu dire en leur demandant  » à quoi ça sert la lumière »? A quoi ça sert le progrès? A qui ça sert? »

    J'aime

  8. Colibri dit :

    L’Agriculture moderne a tué les petits paysans. Le commerce moderne a tué les petits commerçants et les petits artisans. Demain le commerce par internet tuera-t-il les grandes surfaces? Dans beaucoup de villes françaises les centres-villes sont à l’agonie.

    Aimé par 1 personne

  9. Colibri dit :

    La France est à son tour touchée par un phénomène venu des Etats-Unis, d’Amérique du Sud, d’Afrique, du Moyen Orient: de plus en plus d’enfants, de femmes, d’hommes vivent sur notre territoire sans terre, sans toit, sans travail. Vient s’ajouter à ce problème celui du nombre de plus en plus important de travailleurs pauvres. Tant que nous n’aurons pas réglé ces deux problèmes nous aurons des jours difficiles devant nous et une multiplication de conflits. Et la tentation sera grande de chercher des boucs émissaires plutôt que des solutions politiques et économiques.

    J'aime

    • Pascal dit :

      Macron a expliqué en Afrique, lors de son récent déplacement, l’une des sources du problème : une hausse trop importante de la population mondiale, qui nous emmène dans le mur.

      Afin de responsabiliser les pays africains, il faut donc leur dire qu’ils devront rester en Afrique, et qu’ils doivent adapter leurs naissances.

      ***

      Il ne s’agit pas de recherche de boucs émissaires, mais de prise en compte de la réalité.

      Donc, ne faites pas comme la foule de votre conte de Noël, en renversant ce modeste luminaire parce qu’il ne correspond pas aux canons du colibrisme (comme d’autres voudraient le renverser pour embaucher des salariés immigrés à salaire cassé, d’autres parce qu’il ne correspond pas à leurs a priori idéologiques, d’autres pour casser les pieds aux voisins, etc etc).

      J'aime

    • Colibri dit :

      Je ne vais pas vous étonner Pascal si je vous affirme que je ne crois pas beaucoup que les conseils donnés aux Africains seront entendus. Trop de pays actuellement n’en font qu’à leur tête. Convaincre Erdogan que les Turcs en situation irrégulière en France doivent retourner en Turquie ce n’est pas gagné par exemple. Ce n’est pas à mon avis la hausse de la population mondiale qui nous emmène droit dans le mur et en particulier de la population africaine. Ce qui nous mène droit dans le mur c’est un problème qui remonte à la nuit des temps: un partage équitable des richesses qui soit acceptable par le plus grand nombre possible de terriens. Je ne connais plus la citation exacte de Gandhi. Il affirmait qu’il y avait assez de richesses pour tout le monde mais qu’il n’y en aurait jamais assez pour satisfaire l’appétit de celles et ceux qui en veulent toujours plus que les autres. Quant à l’immigration et les problèmes qu’elle pose elle empêche et bloque tout débat sur le progrès et qui doit en profiter et le progrès pour quoi faire. Demain les grandes surfaces peuvent se passer de caissières, le métro de Toulouse fonctionne sans conducteur, les camions pourraient rouler sur les autoroutes sans chauffeurs, Les exemples se multiplient où l’intelligence artificielle remplace le travailleur de chez nous ou venu d’ailleurs. Dernière remarque pensez-vous que les Africains soient les uniques responsables de la situation en RDC?

      J'aime

  10. Sganarelle dit :

    Les qualités nécessaires à un président n’existent pas seulement dans ses diplômes ou ses connaissances et capacités politiciennes mais dans son attitude et son pouvoir charismatique.
    Le caractère personnel entre pour une très grande partie dans ses aptitudes à gouverner’ , certes l’intelligence est importante mais pas sans l’affect et l’intuition . Le calme et la mesure sont également indispensables avec la poigne nécessaire en période de crise , c’est là qu’on reconnaît un chef
    Il faut lire le général de Villiers , son livre tombe à point.

    Aimé par 1 personne

  11. Jordi dit :

    Si les Républicains veulent repartir, c’est possible.

    C’est même simple. Il faut :
    * reprendre le programme de Fillon, voir réinviter Fillon à la tête du mouvement. Le score des primaires de 2017 ne laisse aucun doute sur la ligne politique plébiscitée par les électeurs de droite.
    * désigner la gauche bourgeoise, urbaine et mondialiste comme l’adversaire principal. Combattre toutes ses politiques, par exemple en abrogeant le traité de Marrakech, le diktat de 2005 ou les accords de Paris
    * purger la vermine centriste. Ceux qui trouvent Macron sympathique et Dupont-Aignan infréquentable peuvent voter pour LR, et même y militer. Mais il est temps que leur ligne politique cesse de monopoliser la direction du parti.

    Wauquiez a des qualités, mais aura t’il le courage de renouveler les cadres LR ? Le parti doit se reprendre s’il ne veut pas disparaître, il est temps de comprendre que lorsqu’un vieux tocard comme Juppé accorde une interview aux Inrocks pour lancer sa campagne de primaires c’est un acte de trahison. Il n’est plus acceptable de laisser des médias idéologiquement enracinés à gauche désigner qui doit être adoubé à droite.

    Aimé par 1 personne

    • michel43 dit :

      bizarre,,,,,,,rien sur le SARKO,,,,,,,

      J'aime

    • Pascal dit :

      Oh oui, faites cela ! Réinvitez Fillon (ou Retailleau) à la tête de LR, en annonçant une politique de coupe sauvage dans les dépenses publiques !

      Comme cela, vous passerez de 8% à 5 ou 6%, on passera enfin ce parti par pertes et profits, et on pourra rebâtir un ou des partis de droite réellement soucieux de l’intérêt général (plutôt que de celui des retraités aisés du baby-boom et des oligarques de tout poil).

      Cela m’amuse de vous voir les uns après les autres venir parler de bonne gestion économique, en vous imaginant que cela tombera sur la caboche des autres, alors que :
      – les dépenses publiques de l’Etat (et des collectivités) sont à peu près dans la moyenne de l’UE, en dépit de charges supérieures (armée, éducation de générations plus nombreuses)
      – les postes où la France dépense plus sont les postes de dépenses sociales, et à l’intérieur de cela essentiellement les retraites
      – vous êtes pour la plupart retraités, donc…

      J'aime

  12. Bastiat dit :

    Les Républicains souffrent de deux choses:
    – Une droite non libérale mais bourgeoise et étatiste
    – Laurent Wauquiez est l’incarnation de ce que vous dénoncez à longueur sur votre blog : un narcissique déconnecté du réel. Avec lui rien n’est possible. Le néant.

    Permettez moi de saluer votre courage à tenir ce blog. Vos propos permettent de se sentir moins seul.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s