Oui, mais après?

Une forte majorité des Français approuve  le mouvement des gilets jaunes selon les sondages. La déferlante des commentaires, dans les médias et sur les réseaux sociaux, reflète la crise profonde qui secoue le pays et dont le mouvement social actuel est un symptôme. L’infime minorité dominante dans l’Etat, la politique et les médias ne cesse de s’enfoncer dans une spirale de mépris. En jouant de la caricature, elle ne fait  qu’attiser les flammes. En face, nous assistons à l’explosion d’une révolte qui couvait depuis longtemps dans les entrailles du pays.

Sur fond de crise, la faillite d’un système politique et la trahison d’une démocratie atteint son paroxysme. La pire des erreurs est de penser qu’il suffirait de remplacer un acteur par un autre pour sortir la France de son drame. Une logique infernale est à l’oeuvre. Chaque président est inévitablement pire que celui qui venait avant et la chute en enfer vertigineuse. Le pouvoir, enfermé dans sa bulle de certitudes, s’est irrémédiablement coupé du monde réel et de la Nation. Ce qui me frappe, donc, dans l’avalanche de commentaires qui tombent de partout, c’est l’absence de réflexion sur la révolution politique nécessaire.  Ce néant des idées est peut-être ce qu’il y a de plus grave dans la crise actuelle… Cultiver le chaos, oui, mais après?

Bien sûr, nul n’a de prétention à détenir la solution miracle, mais il me semble que la réflexion politique doit s’engager sur des pistes sans tabou: la réhabilitation des démocraties nationales au regard de la bureaucratie bruxelloise; la suppression d’un culte élyséen qui transforme notre vie politique en un jeu sectaire d’adoration et de lynchage de personnages d’une affligeante médiocrité; le renouveau de la représentativité et de la souveraineté du Parlement; la reconstruction d’une démocratie qui associe la Nation aux décisions la concernant à travers les référendums nationaux et locaux; la question fondamentale du recrutement de la classe dirigeante sur des bases nouvelles, éthiques et intellectuelles; le l’éducation politique, historique et démocratique de la Nation. Les solutions miraculeuse et providentielles n’existent évidemment pas. Mais en revanche, l’avenir passe par la réouverture d’un débat d’idées digne de ce nom…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

78 commentaires pour Oui, mais après?

  1. Georges dit :

    Jaune cocu.

    J'aime

  2. Hurluberlu dit :

    Dans la foulée du choc pétrolier de 1973, les Français avaient besoin d’une Margaret THATCHER. pour encadrer des organisations syndicales peu ou prou bolcheviques ! Ils n’ont eu comme dirigeants que des personnages falots prêts à tous les compromis même les plus inacceptables. Nous payons les conséquences de près d’un demi siècle de démissions.

    J'aime

  3. Bernard dit :

    les politiques ne représentent plus rien il est temps que la jacquerie des gilets jaunes nous mène à une nouvelle voie démocratique, en dehors du système corrupteur aristocratique des élections !
    Et on a peu de temps avant l’arrivée de Marine au premier tour et puis les pleins pouvoirs possibles avec notre 5eme république, en toute légalité, après pour se débarrasser des fascistes, ce sera beaucoup moins simple.

    J'aime

  4. Bernard dit :

    1492 Ferdinand II “Par expérience on voit que les régimes dits du sort et du sac favorisent davantage la vie,bonne, administration et régime sains que les régimes qui se fondent à l’inverse sur l’élection. Ils sont plus unis, plus égaux, plus pacifiques, plus détachés des passions”

    1748 Montesquieu “Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie, le suffrage par le choix est de la nature de l’aristocratie”.

    J'aime

  5. Bernderoan dit :

    Ma question en guise de commentaire ne semble pas avoir passer le stade du modérateur.
    Je réitère donc mon interrogation.
    Ne serait-il pas temps d’en venir à une sixième république ?

    J'aime

    • Gerard Bayon dit :

      @Bernderoan,
      A mon avis cela ne changerait pas grand chose. Il s’agit plutôt d’un problème de personnel politique qui ne respecte pas et dévoie en permanence la constitution de la Vème République par pur calcul électoral. (exemple : le passage du septennat au quinquennat avec élections législatives concomitantes à l’élection présidentielle)
      Passer à une autre République ne changerait pas ces comportements individuels. Commençons déjà par obliger nos politiciens à respecter notre constitution en imposant un référendum préalablement à toute modification du texte plutôt que l’entre-soi des réunions du Parlement.

      J'aime

    • Bernderoan dit :

      En réponse à Gérard Bayon,
      La modification ne passera pas par les urnes.
      Si l’on ne change pas de système, on garde les mêmes qui savent si bien l’utiliser.
      Un président précédent (NS) nous a montré ce que l’on pouvait faire d’un référendum dans le respect de la démocratie…. Véritable coup d’État qui n’a fait frémir personne.
      Une sixième république nécessiterait une assemblée constituante qui sortirait de l’entre-soi.

      J'aime

  6. Koufra dit :

    Bonjour Maxime
    Ça me donne plus l idée d être une confrontation d addition.

    Il faut payer le fonctionnement de l’état et ses charges dont la dette et comme on ne peut plus augmenter les impôts on augmente les taxes qui impactent un peu tout le monde… au moins.

    Les gilets jaunes expliquent qu’il n y a qu’à faut qu’on. … prendre l argent aux « riches », bref qu’ils ne veulent rien payer.

    Les ultra riches ne sont déjà plus en France ou ont mis leurs biens hors d atteinte.

    Il reste les gens à salaire élevé mais sans Patrimoine. Cela payent déjà énormément et ne s enrichissent plus malgré des horaires de travail étendus et une pression forte. Si on augmente la pression fiscale, ils partiront de France aussi.

    L addition est à payer et personne ne veut ou ne peut la payer.

    Amities

    Koufra

    J'aime

    • Citoyen dit :

       » Il faut payer le fonctionnement de l’état et ses charges  »
      C’est bien de ça qu’il s’agit Koufra. Et l’on sait depuis très longtemps, que l’état est ses charges, coûte au contribuables le double de ce qu’il devrait…
      Mais le problème, est que : ce ne sont pas ceux qui sont confortablement installés sur la branche, qui vont la scier eux-mêmes ….

      J'aime

    • michel43 dit :

      koufa vous savez très bien que les riches ne sont plus en France pour payer moins d » impôts EX les joueurs de tennis ,tous ceux de la coupe ,,,,sont domicilier la bas ,tout ce beau monde se fait soigner chez nous ,,,la SS est utile ,et la majorité ne pays pas l »impot

      J'aime

  7. Robert Marchenoir dit :

    De façon tout à fait caractéristique, dans les pistes de solution que vous proposez, ne figure nulle part la seule véritable solution, celle par laquelle il faut commencer : la baisse radicale de la dépense publique. Et comme par hasard, c’est la question qui fâche, celle qui divise. Celle sur laquelle les Gilets jaunes se contredisent eux-mêmes avec empressement.

    Car il s’agit d’une révolte fiscale, n’est-ce pas ? Les gens refusent la hause des taxes, nous sommes bien d’accord ? Eh bien ! dans le même souffle, les Gilets jaunes se plaignent de « ne pas avoir droit à des aides » (témoignage recueilli par Le Parisien) et réclament « le rétablissement de l’ISF, c’est la seule chose qui pourrait apaiser la colère du peuple, je ne vois que ça » (Jacline Mouraud, l’instigatrice du mouvement).

    Autrement dit, les Gilets jaunes réclament une chose et son contraire, ils insistent pour avoir encore plus de ce qui provoque les maux dont ils se plaignent.

    Et vous, qui faites partie de l’élite, vous les encouragez dans ce vice éternel qui est le leur, vous leur prodiguez ces éternels mots-édredons qui les confortent dans leurs illusions et les éloignent des vrais problèmes. Vous dites « non médiocrité », vous dites « renouveau », vous dites « bases nouvelles », vous dites « éthique », vous dites « éducation », bref vous faites du bruit avec la bouche en prononçant des slogans creux qui ne veulent rien dire, qui rassemblent les Français dans une fausse unanimité, au lieu de les contraindre à débattre sur ce qui les oppose.

    Vous vous prétendez au-dessus de la mêlée, mais vous faites partie du problème. Maintenant j’attends de voir si vous allez censurer ce commentaire, selon votre bonne vieille habitude qui elle aussi, vous range dans les rangs du « Système », et non dans ceux des rénovateurs, des démocrates et des plus-moral-que-moi-tu-meurs, auxquels vous vous vantez d’appartenir.

    J'aime

    • michel43 dit :

      NON Maxime ne pratique pas la censure ,,vous vous égarer,,,comme souvent malheureusement

      J'aime

    • Bernard dit :

      Bien d’accord avec Michel43. Maxime est d’une extrême probité et laisse tout un chacun s’exprimer en respectant les convenances. Monsieur Marchenoir, pourquoi lire ce blog si ce que vous voyez ne vous plaisait pas ?

      J'aime

    • souris grise dit :

      bonjour Robert Marchenoir .

      je rejoins Michel et Bernard , notre ami Maxime ne pratique pas la censure .
      si vous voulez voir exactement ce que c’est d’être censuré , postez sur le fig et là vous aurez la joie de recevoir ds votre boite mail des avis de refus …
      Chris .

      J'aime

    • Galatine dit :

      J’ajoute ma voix au concert…
      En plus,vous vous montrez inutilement agressif et impoli avec notre hôte.
      Bernard vous a donné un conseil de sagesse que je vous invite à suivre 😉

      J'aime

  8. Dujac dit :

    Les politiques et le monde médiatique nous ont abreuvés pendant un long mois sur le centenaire de l’armistice de 14-18. Mais ce passé dramatique ne pourrait-il pas une fois leur servir de référence pour voir comment les mensonges, le mépris, l’incompétence des gouvernants et la presse manipulatrice ont amenés des peuples à se haïr et à souffrir ? Je crains que l’histoire se répète encore et encore.

    J'aime

  9. Colibri dit :

    Il arrive parfois que le premier de cordée tombe. C’est très embêtant quand il entraîne les autres dans sa chute.

    J'aime

  10. Dam dit :

    Je pense que Sarko va revenir et tout raffler

    J'aime

  11. Pierre de Robion dit :

    Ne rêvez pas, une majorité d’électeurs a voté pour Macron, certains se retrouvent cocus! Ma seule satisfaction est de ne pas faire partie du lot et d’avoir averti que dans ce cas le pire était à venir!
    Une Marine eût été un moindre mal car elle aurait gouverné en cohabitation, alors que là, il a tous les pouvoirs, et vu l’état de l’opposition, ça pourra bien crier, hurler, loquer, manifester, il y est jusqu’en 2022 et probablement 2027, voire…davantage (une majorité des 2/3 au Congrès et passez muscades!)!
    Mon seul espoir est dans les européennes au scrutin proportionnel, mais ce ne sera qu’un coup de semonce bien aléatoire d’ailleurs vu les rencontres de ces derniers jours, et plus sérieusement les municipales, mais les gamelles sont si appétissantes!
    Alors en l’état actuel de l’échiquier il ne reste qu’à espérer que la Droite soit suffisamment habile et convaincante pour rassembler, quitte à faire hurler quelques pharisien(ne)s, de tout bord, plus soucieux(ses) de leur égo que de l’intérêt du pays!
    Quant à la révolution, quand on voit la ruée dans les hypers par peur de manquer, ne rêvez pas non plus!

    J'aime

    • Pierre Robion, il n’a pas tous les pouvoirs mais concentre l’illusion du pouvoir, ce qui est différent et le Pen, produit du même système d’impuissance narcissique, eût sans doute donné la même plongée dans le grand guignol en pire.
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      OUI,, vous avez raison,,,notre LR a tort de ne pas faire des alliances

      J'aime

    • Christophe dit :

      « Mon seul espoir est dans les européennes au scrutin proportionnel »…Vous rêvez Monsieur de Robion.En allant voter aux élections européennes,vous renforcerez le système qui a été forgé pour nous asservir.
      Cette fascination que les français éprouvent pour cette construction européenne ne cesse pas de me stupéfier!

      J'aime

    • michel43 dit :

      ne vous disputer pas ,,nous savons que la liste de Mme LEPEN sera la PREMIERE

      J'aime

    • michel43, sans doute, avec le soutien, la complicité, le dévouement sans borne de la classe dirigeante et médiatique au pouvoir.
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      oui Maxime surtout quand on entend les dires du ministre de l’intérieur ,bizarrement notre LR est devenue sourd et muette,,,

      J'aime

Répondre à Gerard Bayon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.