Le philosophe et la vérité

« Il n’y a pas de crise des migrants. Le solde migratoire est nul : la balance entre les gens qui quittent l’Europe et ceux qui arrivent est à peu près à 0 ». Ces mots sont du philosophe Bernard-Henry Lévy.  Tout le monde a le droit de penser ce qu’il veut sur la question de l’immigration. Il existe un courant dans l’opinion selon lequel les frontières doivent être ouvertes  sans limites, sans conditions, pour des raisons humanitaires, idéologiques, démographiques. En somme, ce courant proclame le droit absolu de chaque individu à s’installer où il le souhaite par delà toute considération de frontière ou de nation, sachant que les mouvements de populations, aussi considérables soient-ils, permettent à la vieille Europe moisie et pécheresse de se régénérer grâce à l’arrivée de l’homme nouveau en provenance du Sud. Cette option fait partie du débat démocratique. En revanche, il me semble qu’il est du devoir de l’intellectuel, presque par définition, de ne pas biaiser avec la vérité, les faits, la simple réalité.

Dire que le solde migratoire de l’Europe est nul n’est pas conforme à la réalité. De fait, chaque année depuis les années 2000, l’Europe au sens de l’UE, accueille environ 1 à 2 millions de migrants de pays tiers. Selon les derniers chiffres disponibles, en 2016, elle en a accueilli 2 millions. Rien ne permet d’affirmer que le même nombre de migrants repartent… D’ailleurs l’immense majorité des migrations vers l’Europe a un caractère familial ou d’asile qui implique un séjour durable ou définitif. Selon Eurostat, le nombre de « ressortissants de pays tiers » est passé de 19,8 millions le 1er janvier 2014 à 21,6 millions le 1er janvier 2017, soit un apport net de 1,8 million en 3 ans. En outre, sur ces mêmes trois années, 2,7 millions de personnes ont obtenu la nationalité d’un pays de l’UE (sortant donc automatiquement des statistiques de ressortissants de pays tiers).

« Eurostat: Migration: elle est devenue l’une des principales composantes de l’évolution de la population en Europe. Au cours des dernières décennies, les flux migratoires entre États membres de l’UE, ainsi qu’entre ceux-ci et les pays non membres de l’UE, ont eu un impact significatif sur la taille de la population dans la plupart des États membres. »

Je déteste la haine contre BHL qui s’exprime parfois, comme je déteste toutes les haines et tous les lynchages. Pour autant, en affirmant des choses qui sont de toute évidence, contraires aux faits, à la réalité, sur un sujet aussi sensible, il dessert la cause qu’il veut défendre et l’image des intellectuels, ou qualifiés comme tels, en France. Tout le monde a le droit de penser et d’exprimer toutes les idées qu’il veut; mais pas de proférer des contre-vérités, surtout aussi flagrantes.

Maxime TANDONNET

 

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Le philosophe et la vérité

  1. Carinato dit :

    Merci pour ces chiffres qui je le crains soient déjà dépassés suite à la politique de Merkel …!

    J'aime

  2. Annick Danjou dit :

    Je viens de prendre un bus qui me ramenait en ville depuis un quartier qui en quelques années s’est complètement détérioré. La majorité des passagers était des femmes voilées avec poussettes et enfants, les hommes majoritairement arabes, plusieurs en djellabas. C’est insupportable, en tout cas pour moi. Et ce BHL qui veut nous faire croire qu’il n’y a pas de crise de migrants? Dans les rues du centre de Nice le changement est très visible également, de plus en plus de voiles, de femmes africaines enceintes avec déjà plusieurs enfants et de groupes de jeunes noirs africains qui déambulent par petits groupes sacs au dos et portable à la main. Estrosi veut aussi nous faire croire qu’il veille au grain. A moins que tous les bac+5 soient partis en échange de tous ceux là! Et c’est sans doute pourquoi les bacheliers ne réussissent plus les épreuves de maths. Je me demande d’ailleurs, en lisant votre article sur le service universel, si toutes ces jeunes de 14, 15 16 ans (voire maintenant 5,6 ans chez les africains) voilées iront remplir leur devoir de citoyennes françaises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s