Tribune pour le Figaro

La polémique ne passe pas. Elle a commencé fin mai 2018, et persiste dix jours plus tard. Le slogan d’un tract des Républicains, « Pour que la France reste la France », a soulevé un vent d’indignation. Les critiques proviennent essentiellement de la formation elle-même, y compris de ses plus hauts dignitaires. Les oppositions idéologiques à LR, dans la presse, les médias et les autres partis, se gardent d’en rajouter: le travail de sape interne est largement suffisant: Ils s’entretuent fort bien entre eux. Les citer, les uns après les autres, en pleine opération d’autodestruction, suffit amplement à leur malheur…

Les critiques se focalisent sur deux points. Le message serait, selon ses détracteurs, dans une logique de « surenchère frontiste ». Un refrain qui scande la vie politique française depuis des décennies: en l’absence d’argument, il suffit d’assimiler toute parole déviante avec « les idées du front » pour en discréditer l’auteur. Mais en l’espèce, cette méthode de dénigrement se heurte à une impasse: le même slogan a été utilisé à maintes reprises par d’autres, y compris par le parti socialiste en 2016!

Alors, la diatribe se concentre, en outre, sur la prétendue stupidité de la formule, qualifiée de « bébête », « simpliste », « idiote ». Pourtant, la critique qu’elle suscite ne brille pas non plus par l’intelligence. En vertu d’une certaine vision de la France, ouverte et moderne, il serait scandaleux de souhaiter que « la France reste la France. » Mais dès lors que la France est belle, en quoi est-il choquant qu’elle veuille rester elle-même? Et que dire de la cohérence de responsables politiques, se revendiquant de l’appartenance à un courant politique issu du gaullisme, et choqués par le principe d’une « France qui reste la France »?

La querelle, à la fois surfaite et disproportionnée, en dit long sur long sur l’état de la vie politique française.

Le guerre des chefs et la chasse à l’homme sont à l’oeuvre. De polémique en polémique, la priorité absolue des adversaires de Laurent Wauquiez consiste à diaboliser ce dernier, l’affaiblir pour en faire un paria et provoquer sa chute. L’enjeu ne se situe pas sur le plan du débat d’idées. Lors des primaires de 2016, tous les candidats LR partageaient une vision commune sur la nécessité d’améliorer la maîtrise de l’immigration, de lutter contre le communautarisme et l’insécurité, thèmes qui inspirent l’actuel président de LR. L’ensemble des responsables LR sont pleinement d’accord sur la nécessité d’apporter des réponses aux préoccupations grandissantes des Français sur ces sujets fondamentaux.

Non, la querelle est purement carriériste: abattre Wauquiez pour prendre sa place. Elle illustre, plus généralement, la violente déchéance d’une vie politique française qui, de l’extrême gauche à l’extrême droite, se limite de plus en plus à des affaires d’ego narcissiques, ballotés entre idolâtrie et lynchage. Le culte de la personnalité, quintessence d’un abrutissement collectif, est en train de tuer la politique au sens noble du terme, la démocratie, la notion de vérité, le débat d’idées en vue du bien commun.

Autre leçon de cette polémique absurde: le champ de l’expression admissible ne cesse de se restreindre. L’idéologie post nationale, dominante dans les élites dirigeantes ou influentes, se développe en opposition à la nation et tout ce qui s’y rattache, une histoire, une langue, un Etat, des frontières, une solidarité. Au fil du temps, invoquer la France, une France qui veut rester la France, devient une attitude suspecte de nationalisme obtus et de repli identitaire. Il faut donc voir, dans cette réaction hostile au tract polémique, la force du conformisme, l’impératif de penser correctement, éviter d’être considéré comme « populiste », l’infâmie suprême. La polémique illustre l’abîme entre la France dite « d’en haut », politique, médiatique, intellectuelle, et la majorité silencieuse. 79% des Français sont fiers d’être Français (contre 19%) selon le sondage CEVIPOF sur la confiance (2016). Quatre cinquièmes des Français veulent donc, en toute logique, que la France reste la France.

Que faut-il souhaiter pour l’avenir de la France? Que les dirigeants LR – le seul parti susceptible d’offrir une solution d’alternance raisonnable et ambitieuse, répondant à l’attente des Français sur leurs graves sujets de préoccupation – en finissent avec les querelles de cour de récréation, avec l’obsession présidentialiste qui atteint, quatre ans à l’avance, les sommets de la mégalomanie et la certitude de défaites électorales futures; qu’ils privilégient les idées et le projet sur les slogans ou les polémiques, et qu’ils donnent l’exemple d’un collectif uni et motivé par un seul but, le bien de la France et la préparation de son destin face aux gigantesques défis d’un monde en pleine déstabilisation. 79% des Français, fiers d’être Français, le leur demandent.

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Image | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Tribune pour le Figaro

  1. drazig dit :

    Arrêtez de vous intéresser à cette guerre picrocholine et passez aux choses sérieuses.

    J'aime

  2. michel43 dit :

    je suis obliger de sourire, ,LR le seul parti,,,,avec 8% il peut faire QUOI ? rien ou pas grand chose ,donc sa chance est une alliance a Droite , qui sont majoritaire en FRANCE ,pour battre le Macron ,

    J'aime

  3. Sganarelle dit :

    « Pour que la France reste la France » .. Et non un HEXAGONE
    Commençons d’abord par ne pas avoir peur de prononcer son nom..et parlons de « patrie » …on dirait que c’est devenu un gros mot . La peur de paraître un ridicule franchouillard a remplacé la fierté d’appartenir à un pays . Si on veut faire aimer la France il faut montrer notre attachement .. Mais peut-être est_ce qui manque à nos dirigeants narcissiques et avides?

    J'aime

  4. Colibri dit :

    Tous les jours en plusieurs fois je remplace le temps passé à regarder la télé par un temps lecture sur le blog de Maxime Tandonnet et sur le blog de Koz. Sur les deux blogs je lis tous les commentaires et les liens indiqués. J’étale bien entendu cette activité sur toute la journée. « Ecrire c’est se décrire » disait Jules Renard. Si je n’ai jamais rencontré  » pour de vrai » les personnes qui font des commentaires dans ma tête se dessine cependant un portrait de chacune et de chacun des intervenants et intervenantes. Globalement j’ai l’impression qu’ils sont intelligents, cultivés et qu’ils ont l’expérience de la « vraie vie ». Je n’ai pas l’impression de lire des crétins sans culture. J’ai souvent la confirmation de ce que je savais déjà: les droites françaises sont très divisées et très fratricides entre elles. Je suis incapable de savoir ce qui va se passer dans les mois et années à venir. Je suppose que tous nous sommes au pied du mur, à l’heure des grands choix d’avenir. Demain aurons nous de l’air respirable, de l’eau potable, de la nourriture mangeable? Demain les campagnes continueront-elles à se vider et les villes à se remplir? Demain connaîtrons des relations internationales apaisées ou une multiplication de guerres? J’ai l’impression parfois d’être en face d’un rouleau compresseur idéologique qui veut en finir avec les services publics, les fonctionnaires, avec l’organisation de la France par les gaullo-communistes au sortir de la seconde guerre mondiale. Remplacer tout ce qui est public, collectif par du privé. Plus de sécurité sociale, que des assurances privées par exemple. Plus d’hôpital, que des cliniques privées, plus d’éducation nationale que des écoles privées etc…etc… Bref l’ancien monde s’effondre et je ne sais si le nouvel ordre mondial en préparation sera mieux ou pire? Je suppose que le temps qui passe m’apportera les réponses. Ainsi que la lecture de ce blog.

    Aimé par 1 personne

  5. C’est simplement le destin ! Il n’y a rien de prévu pour Laurent Wauquiez !

    J'aime

  6. Philippe dit :

    Bonsoir Maxime, bonsoir à tous,
    Les politicards d’opérette, les journaleux de pacotilles m’insupportent de plus en plus. Ils sont d’une crétinerie sans noms, s’il y avait des jeux olympiques ou des championnats du monde de la crétinerie, nos politiques et nos médias auraient la médaille d’or.
    Le narcissisme, la bêtise, le carriérisme, la duplicité, l’égocentrisme et les adjectifs ne sont pas assez nombreux pour qualifier tous ces incompétents. On polémique pour tout et n’importe quoi, rien n’est rationnel, réfléchit.
    De plus nos médias prosternés, léchant les bottes du dieu Macron. On bouffe du Macron tous les jours, le culte de la personnalité, on peut critiquer Kim Jung-Un, entre une dictature et le totalitarisme vécu actuellement, il ne manque que les goulags. Demain la télé diffuse « Brigitte Macron un roman français », on croit rêver, on atteint des sommets dans la crétinerie.
    Quelle terrible époque que celle où des idiots dirigent des aveugles……

    J'aime

    • Hanna dit :

      Bravo. Bien d’accord avec vous. Et je partage votre frustration et votre colère. Soyons patients. Il n’y en a plus pour très longtemps maintenant.

      J'aime

    • Sganarelle dit :

      Contrairement à vous je pense que tout est parfaitement orchestré dans une direction : Macron Macron Macron . L’abrutissement des foules en fait partie, le remplacement des thèmes importants de l’actualité par des faits divers à rebondissements la place donnée à des sujets futiles qui permettent de faire mieux avaler décrets et propagande . Tout est orienté…Le film dont vous parlez en fait partie. Digne d’une dictature où le culte de la personnalité est monnaie courante nous avons à une heure de grande écoute le roman d’amour du président. Rien ne nous sera épargné en effet , mais est-ce le moyen d’éviter les  » fake news » et de se faire respecter ? Espèrons que Laurent Waucquiez ne suivra pas cette mode et ne cédera pas aux charmes des medias , la fonction présidentielle depuis quelques temps manque furieusement de dignité.

      J'aime

    • Philippe, oui mais bon, cela ne peut que mal finir, vous le savez comme moi…
      MT

      J'aime

  7. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Quand on sait que dans un sondage récent seuls 10% des personnes interrogées voient Laurent Wauquiez comme la personne incarnant le mieux les valeurs de la droite – contre 16% pour Marine Le Pen et 16% pour Macron – on mesure à quel point ce tract pourrait représenter l’ultime manœuvre d’un candidat pour essayer de redresser une situation politique désespérée. Mais c’était sans compter sur ses propres « amis politiques » qui ont tout fait pour faire capoter ce plan.
    Alors s’il est vrai que 79% des Français sont fiers d’être français, il n’en est pas moins vrai qu’ils ne comptent pas sur Wauquiez ni sur LR pour les représenter et défendre leurs valeurs.

    https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/06/laurent-wauquiez-incarne-moins-bien-la-droite-que-macron-et-le-pen-sondage-exclusif_a_23452328/

    J'aime

    • Mildred, oui, peut-être, mais est-ce vraiment le problème?
      MT

      J'aime

    • Mildred dit :

      Bien sûr que c’est le problème, Monsieur Tandonnet, puisque vous écrivez que LR est « le seul parti susceptible d’offrir une solution… répondant à l’attente des Français… », alors que c’est loin d’être le cas.

      J'aime

    • Il ne faut pas faire une confiance aveugle aux sondages d’aujourd’hui pour une échéance de 4 ans, c’est ce que je voulais vous dire!
      MT

      J'aime

    • Brigitte (pas Macron !) dit :

      Je suis convaincue que les français qui espéraient voir François Fillon arriver au pouvoir comptent sur LR mais pas sur Laurent Wauquiez car s’il est un homme intelligent, il n’en est pas moins très maladroit et E. Macron n’en fera qu’une bouchée comme il l’a fait pour François Fillon. C’est donc peine perdue que de compter sur lui pour les prochaines presidentielles.Et d’ailleurs à peine Laurent Wauquiez a-t-il été élu qu’il a commencé son travail de sape via ses amis LREM. En fin de compte, Laurent Wauquiez va nous servir de leurre (Pardon monsieur mais dites-vous qu’en acceptant cela vous servez la France) !

      C’est pourquoi Il nous faut quelqu’un d’irréprochable, d’inattaquable et suffisamment solide pour ne pas se laisser déstabiliser par la rouerie et la duperie d’Emmanuel Macron. Cette personne existe, j’en suis convaincue mais elle est tapie et elle doit le rester. Pour battre Macron il faut le prendre à son propre jeu c’est à dire ne pas se dévoiler trop tôt.
      Cet homme ou cette femme doit nous envoyer des signes sans que nous en soyons conscients et nous saurons le ou la reconnaître le moment venu.
      Je regrette beaucoup que tous les électeurs se soient comportés comme des moutons de Panurge l’année dernière. Marine Le Pen n’a jamais été dangereuse et c’est la raison pour laquelle il l’a laissée à peu près tranquille pendant la campagne. Et d’ailleurs comment expliquer cet empressement à mettre François Fillon en examen et pas Marine Le pen à qui l’on reprochait des faits beaucoup plus graves. Tout simplement parce que c’était elle que Macron voulait avoir en face de lui. Il savait qu’il n’en ferait qu’une bouchée. Que les francais sont donc naifs !
      Malgré les appels de mes amisl j’ai refusé d’obéir aux consignes, j’ai voté blanc et j’esperais que nous serions suffisamment nombreux pour que cette élection soit invalidée faute d’un nombre de bulletins favorables trop faible pour E.Macron car en rréalité il avait fait un petit score au premier tour.

      Alors hauts les coeurs, il faut espérer !

      J'aime

  8. Hanna dit :

    Bien cher Maxime,
    merci de répéter inlassablement la même chose… C’est ainsi que peu à peu on laisse une marque. Je me réjouis que le Figaro vous publie (Dieu merci, nous avons encore le Figaro…). Les idées vraies sont d’abord ridiculisées, puis combattues, puis s’imposent.
    2 réactions cependant :
    1. Comment en sommes-nous arrivé à ce cauchemar post-national et immigrationiste, sinon à cause des décisions lâches prises par tous nos politiques depuis Chirac. Vous avez surement lu le tract parodique du RN, vous y êtes surement opposé, mais tout y est dit cependant, et vous êtes bien obligé de le reconnaître. Il est tellement vrai, tristement vrai. La droite, compromise joyeusement au CAC 40 et à Bruxelles, est en très grande partie responsable du suicide français. Vous pourrez critiquer le RN autant que vous voulez (politique économique absurde, incompétence, caricatural, etc…), il n’en demeure pas moins que, sur ce point, pas une virgule de leur tract n’est à changer. Tout y est.
    2. Vous parlez d' »élites dirigeantes ou influentes » : quand on y pense un peu, à combien de personnes l’estimez-vous ? Quant à moi, je l’estime à un millier de personnes tout au plus : une grosse centaine de journalistes bobos qui décrètent l’acceptabilité d’une opinion ou non, et ridiculisent ou stigmatisent toute autre idée (BFMacron est pour moi typique ici), une cinquantaine d’ « experts » tous plus compromis les uns que les autres quand on creuse un peu, quelques centaines de politiques, Bruxelles inclus, et un peu moins de « grands patrons ». C’est ce tout petit monde, 1000 personnes peut-être, qui dirige notre pays, et l’arrivée si surprenante de Marcon au pouvoir montre la puissance et l’efficacité redoutable de ce tout petit monde. Je dis cela parce qu’il ne faut pas s’imaginer que ce sont des centaines de milliers de personnes derrière. 1000 tout au plus, selon moi. Face à ces 1000…. le « peuple » dont au moins la moitié est d’accord, à en croire les sondeurs, avec disons le « régalien » de LR. Cela représente 30 à 40 millions de français. 30 à 40 millions stigmatisés, « brainwashés », ridiculisés, fascisés dès qu’ils ouvrent la bouche, etc… Jamais la démocratie en France n’a été si faible et confisquée. La colère gronde. Son prix sera élevé, mais que personne ne disent qu’ils ne l’ont pas vu venir.
    On nous dit qu’il faut que la droite travaille sur les idées (LR le fait), et soit crédible. Elle ne l’est plus pour de très bonnes raisons, et le manque de volonté à mettre en place son référendum sur l’immigration les confirme. C’était donc du « bullshit » une fois de plus. Bref, je crois qu’il nous faut surtout un LEADER ! Nous n’en avons pas. Wauquiez, tout brave qu’il soit, manque d’épaules, et l’on en est réduit à placer toute notre espérance dans une jeune femme de 28 ans, qui a quitté la politique… (Vous me direz, Jeanne d’Arc avait 16 ans !). « Là où il n’y a pas d’hommes, efforce-toi d’être un homme. » (Pirqé Avot).

    J'aime

    • Hannah, quand je lis « et l’on en est réduit à placer toute notre espérance dans une jeune femme de 28 ans, qui a quitté la politique… (Vous me direz, Jeanne d’Arc avait 16 ans !) » cela me fait mal pour le niveau intellectuel de ce pays.

      J'aime

    • Hanna dit :

      moi aussi !

      J'aime

  9. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Il est évident que L. Wauquiez est loin de faire l’unanimité au sein de LR. La faute à qui ?
    D’abord à lui qui n’a pas su dès sa prise de fonction se séparer ou pour le moins écarter ses opposants principaux des instances dirigeantes. Le « contorsionnisme» qui consiste à vouloir faire croire que l’on est capable de s’entourer d’opposants pour diriger un parti politique voire l’Etat est un leurre. N. Sarkozy en avait fait les frais avec ses ministres « pris à l’ennemi » et pourtant son charisme et son ascendant étaient pourtant exceptionnels par rapport à ceux de L. Wauquiez.
    Le PS également avec tous les « courants » entretenus à tort par certains leaders a finalement pris l’eau.
    Les plus importantes qualités d’un vrai leader sont le courage, le volontarisme, la lucidité, le pragmatisme et la capacité d’entrainement. On ne peut pas dire aujourd’hui que L. Wauquiez dispose de ce minimum nécessaire. Il a certes été élu à une forte majorité (74%) face à deux autres candidats peu connus mais avec une participation très faible (- de 43% des inscrits) ce que l’on pourrait, toutes proportions gardées, comparer à l’élection d’E. Macron.
    LR est un parti trop fracturé, sans véritable projet de gouvernement ni vision d’avenir, sans adjoints loyaux et désintéressés capables de lancer et d’animer des débats d’idées pour contrer les projets désordonnés et manipulés du gouvernement. Seul dans sa tour d’ivoire, L. Wauquiez va s’épuiser et sera bientôt marginalisé par tous ses principaux opposants internes qui n’ont aucune envie de se faire oublier car eux aussi pensent déjà à 2022 !

    J'aime

  10. Jean-louis Michelet dit :

    Que la France reste la France, oui, mais laquelle ?
    Ce début de millénaire, il décoiffe, c’est le moins qu’on puisse dire….
    En passant du biberon au portable…de l’apprentissage de l’anglais avant la maîtrise du français …du bœuf bourguignon à Mc Do …du Larousse illustré à Wikipédia et au Bac pour tous …de « la drague » en bal populaire aux sites de rencontres…du mariage entre un homme et une femme au mariage pour tous …sans oublier les nouvelles réformes sociétales à venir…et bien même avec le réchauffement climatique, cela peut faire froid dans le dos…aux générations d’hier.
    Bref, le moins que l’on puisse constater, c’est que beaucoup d’étapes ont été oubliées en chemin, oubliées celles qui construisent un citoyen et structurent un individu, alors ne soyons pas surpris s’il devient de plus en plus crédule, influençable et manipulable.
    Presque tout aura été écrit sur les causes de cette situation mais cela ne vient aucunement contrarier la direction prise depuis tant d’années et penser que les nouvelles générations pourront s’appuyer sur la légèreté de cette construction, pour aborder le monde de demain, est bien illusoire.
    Cela serait payer très bon marché autant la liberté que le bonheur qu’ils voient comme un droit.
    Il y a des économies qu’il faut mieux éviter.

    Aimé par 1 personne

  11. Janus dit :

    Vous rêvez Maxime, les Pecresse, Calmels et autres Coppé ne sont que des ectoplasmes complètement gangrénés par l’idéologie de gauche à laquelle ils adhèrent de moins en moins discrètement. Ils sont prêts à nous vendre pour un plat de lentille.
    Je ne crois absolument plus qu’il puisse sortir quelque chose de bon de ce mouvement ringard et dépassé que sont « les républicains » : Un fourre-tout des ambitions personnelles de gnomes imbéciles et prétentieux dont on attend encore qu’ils nous démontrent quelque chose de noble et de bon pour la France. mais de cette pauvre France, aucun de ceux-là ne s’en soucie.
    Il faudra bien un jour les mettre a raison vigoureusement.

    Aimé par 1 personne

  12. atoilhonneur2 dit :

    « de ses plus hauts dignitaires « … et bien pas uniquement puisque même au niveau des circonscriptions LR, les petits chefs locaux des LR font de l obstruction à Laurent Wauqiez. Ainsi dans ma circo où les petits chefs sont Juppéiste-deCalan, à ma question de savoir pourquoi le tract n’était pas distribué, on m »a répondu:  » nous n’avons pas eu le temps de l’organiser  » ! alors que ds les circo voisines, il était distribué…
    J’ai souvenir que lors de la présidentielle ou des législatives, aucune distribution de tract ne fut abandonné faute de temps…

    cdlt,
    Corto

    J'aime

  13. Timéli dit :

    Vous évoquez, Maxime, des querelles au sein du LR tout à fait justifiées. Mais pourquoi y-a-t-il des querelles ? Je crois que c’est parce que ce parti a pas de vrai leader. Personnellement, il en est un que j’aimerai voir s’emparer des commandes, c’est Bruno Retailleau. A mes yeux, il demeure le seul responsable qui, aujourd’hui, possède la stature du candidat à la présidence pour 2022. Il a toutes les capacités pour rassembler.

    J'aime

  14. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Vous donnez deux explications, en les opposant alors qu’elles ne sont pas forcément exclusives l’une de l’autre
    – Volonté de torpiller Wauquiez qui semble essentielle pour vous :
    « la querelle est purement carriériste: abattre Wauquiez pour prendre sa place. »
    – Vous abordez aussi la force du conformisme et la peur de se faire taper sur les doigts par la gauche et ses affidés, i.e. la quasi totalité des médias.

    Les deux ensemble, avec en bonus (si je puis dire) la veulerie, la lâcheté et l’arrogance d’étaler sa belle âme devant le peuple ?

    Je dirais oui mais en partie, car je suis persuadé que ce tract les choque vraiment, parce que
    – ils ont définitivement tourné le dos à la France et à son peuple historique,
    – ils croient réellement que la France est trop petite et qu’elle doit se dissoudre dans le gloubi-boulga bruxellois, seul espace à la mesure de leur génie
    – ils sont bouffis de leur idéologie droidlommiste

    Quant à Wauquiez, qui a choisi fin 2015 d’incarner un rôle dans cette (très) mauvaise pièce de théâtre, il est obligé de le jouer jusqu’à la fin de la représentation sous peine de devenir définitivement tricard.

    J'aime

    • Philippe Dubois, mais non ce tract ne choque personne, même le PS avait utilisé la formule et Macron lui-même! Toute cela n’est qu’hypocrisie et mensonge!
      MT

      J'aime

  15. Georges dit :

    Toute l’Europe ,regardez l’arrestation avec incarcération immédiate de Tommy Robinson dans une Angleterre soi-disant démocrate ,la collaboration est déjà en place ,pour preuve , nos médiasne relayent pas .

    Aimé par 1 personne

  16. Colibri dit :

    « LR – le seul parti susceptible d’offrir une solution d’alternance raisonnable et ambitieuse » est une affirmation honorable mais pour le moment elle a du mal à devenir réalité. Pour les raisons d’ailleurs que vous donnez vous-même dans les lignes qui suivent votre affirmation.

    J'aime

    • Colibri, vous savez, les choses bougent vite dans ce monde!
      MT

      J'aime

    • Colibri dit :

      Oui vous avez raison. Les choses ont bougé très vite pour les époux Ceaucescu ainsi qu’en Tunisie et en Egypte. Elles bougent vite en Turquie. J’espère que nous aurons la sagesse de ne pas sombrer dans le chaos à notre tour.

      J'aime

  17. Xavier .de Fürst dit :

    Le vrai problème se trouve dans la personnalité de ces quelques hommes et femmes qui se sont autoproclamés responsables de la droite. Exclusivement gouvernés par leur ego , et terrorisés par le qu’en dira t-on de la gauche médiatique et bien pensante, ils n’ont plus une once de courage et ce qui leur reste d’intelligence leur sert exclusivement à maintenir l’équilibre de leur position.
    Que la France reste la France,c’est le cadet de leurs soucis, mais que les médias gouvernementaux puissent faire un rapprochement avec le rassemblement national alors c’est la panique. Les responsables de la droite sont des lâches qui camouflent leurs turpitudes derrière de soit disant bons sentiments. Mais grattons un peu: pas de compromission avec le FN ? Soit . Mais avec les communistes responsables de 100 millions de morts pas de problème ?
    Alors que faire? D’abord se débarrasser de la dictature idéologique de la gauche et de ses nervis que sont les médias et les associations droit de l’hommistes. Arrêter de se coucher devant les minorités complexées qui imposent leurs turpitudes pour diluer leur mal -être.En bref relever la tête et marcher droit et fier. Que les femelles blanches( par parallélisme avec les mâles blancs honnis par Ernotte et Macron) de la télévision d’état ne soient pas contentes, on s’en moque.

    J'aime

    • Xavier de Fürst, nous sommes bien d’accord, mais quel défi!
      MT

      J'aime

    • Colibri dit :

      L’Humanité a fait d’énormes progrès depuis la fin de la seconde guerre mondiale mais aux 100 millions de morts du communisme il faut ajouter tous les ans plus ou moins 800 millions d’êtres humains qui meurent de malnutrition, de misère malgré tous les progrès réalisés dans beaucoup de domaines. Fait nouveau plus ou moins 100 millions de personnes vivent dans des camps de réfugiés. C’est mieux que le goulag bien entendu ou des camps d’extermination mais cela reste tout de même un mode de vie de privation de la liberté d’aller et venir et de construire sa vie. Le capitalisme reste encore de nos jours le meilleur système politique et économique de tous les temps: il accorde le bonheur, la prospérité, la richesse, le bien-être … aux survivants.

      J'aime

  18. E. Marquet dit :

    Rien à ajouter, tout est parfaitement dit. Votre blog a permis que nous puissions exprimer notre désarroi face à ce dont nous sommes les témoins muets et impuissants. Vos articles dans de grands médias sont aussi une façon, pour nous les anonymes, de voir nos idées et nos idéaux représentés si ce n’est entendus. Merci à vous.

    J'aime

  19. En tant que citoyen de base, je sais que mes moyens pour infléchir la situation sont très limités mais je m’en tiens à quelques règles simples :
    1 le moment venu, je choisirai ce qui me semble le moins mauvais globalement puisque je sais que de toutes façons aucun candidat n’aura de programme conforme en tous les points à ce que je souhaite. Je n’hésiterai donc pas accepter de perdre sur des points secondaires pour préserver l’essentiel (par exemple défendre notre civilisation et notre mode de vie est plus important que quelques pour cent de PIB en plus ou en moins)
    2 j’essaie d’être imperméable à toutes les tentatives de manipulation affectives et à privilégier le rationnel (dans les discours, seul le logos m’intéresse et non l’ethos et le pathos privilégiés par les communicants)
    3 je n’attends pas des hommes politiques qu’ils soient des saints. Je suis prêt à leur pardonner de petits défauts et j’irai même jusqu’à voter pour des personnages antipathiques s’ils défendent les bonnes idées et ont la volonté crédible de les appliquer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s