Pourquoi la chienlit?

Zadistes vainqueurs en Loire atlantique, graves violences urbaines au Mirail, une poignée de 28 000 syndicalistes, ultraminoritaires, qui empoisonnent sans raison la vie des Français les plus modestes depuis un mois en bloquant les trains, grèves à Air France, occupation des universités et de sciences po, et tout cela dans la plus parfaite impunité voire banalisation: un tel spectacle est-il imaginable ailleurs qu’en France?

Imagine-t-on une pareille chienlit en Allemagne, aux Etats-Unis, au Japon, en Grande-Bretagne, en Espagne, dans n’importe quel pays digne de ce nom, et même dans d’autres Etats du Sud, en Afrique ou en Asie, auxquels nous sommes si prompts à donner des leçons? Non, un tel chaos n’existe qu’en France. Il est superficiel d’en tenir pour responsable tel ou tel dirigeant actuel désigné nominativement. La décomposition vient de loin, s’aggravant de décennie en décennie. En cause, trois tendances lourdes du pays sur un demi siècle :

1/ le régime politique présidentialiste qui, de quinquennat en quinquennat, cultive l’image narcissique au détriment de l’intérêt de l’Etat: dès lors que cette image narcissique devient le but en soi, elle justifie tous les renoncements et toutes les lâchetés face aux épreuves de force;

2/ le cynisme et l’égoïsme d’une classe privilégiée, influente ou dirigeante, qui ne pense qu’à ses intérêts individuels, matériels ou de vanité, et regarde le pays couler dans la plus grande indifférence en s’auto-protégeant;

3/ dans un contexte d’abêtissement médiatique, l’abaissement du niveau intellectuel de la nation, l’affaiblissement des notions d’histoire, de littérature, de philosophie, ou scientifiques, sources de l’esprit critique et du sens de l’engagement collectif, du destin commun.

L’idée du salut par le remplacement de tel ou un tel politicien par un autre me semble erronée. Bref, je suis à peu près convaincu que n’importe quel autre à l’Elysée comme à Matignon, M. Juppé, M. Fillon, Mme le Pen, M. Valls, M. Hamon ou tout autre, et la France ne se porterait pas mieux qu’en ce moment. L’essentiel ne tient pas au choix d’un personnage, d’un acteur, d’un comédien dont la surmédiatisation quotidienne sert à leurrer les consciences et les détourner de la réalité.

En outre, une dictature ne réglerait rien et elle est inconcevable en France: ni la police, ni l’armée, ni l’administration, ni les juges n’obéiraient et elle sombrerait en peu de temps. Un Pinochet ou Castro ne tiendraient pas trois semaines.

Le drame est infiniment plus profond, il touche à la culture, à l’essence même du pays. L’issue n’est concevable qu’à long terme, sur plusieurs générations, elle commence par le renouveau intellectuel des Français, l’élargissement de leur champ de vision, dans l’espace et dans le temps, leur regard critique, une prise de conscience du drame que nous vivons, de son ampleur, le passage d’une logique de fragmentation à la redécouverte du bien commun, du sens du devoir et de la responsabilité, le retour de la res publica… Bref, pour l’instant, nous n’en prenons pas le chemin, loin de là.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

77 commentaires pour Pourquoi la chienlit?

  1. Jordi dit :

    1/ le régime politique présidentialiste
    => Vous êtes fatigant avec ça. Le régime est en crise, le présidentialisme est au plus un léger symptôme. Le présidentialisme vous sert d’oeillère, vous critiquez des présidents pas forcément parfaits mais responsables devant l’électeur en absolvant des magistrats et des lobbys qui ont dans les fait obtenu un droit de veto sur toute forme d’action publique.

    2/ le cynisme et l’égoïsme d’une classe privilégiée, influente ou dirigeante, qui ne pense qu’à ses intérêts individuels, matériels ou de vanité, et regarde le pays couler dans la plus grande indifférence en s’auto-protégeant;
    => Oui. La guillotine a historiquement été utilisée pour résoudre ce type de problèmes, agissant de façon républicaine et enthousiaste. Curieusement, il y a concomitance entre abandon de la guillotine et début du déclin français..

    3/ dans un contexte d’abêtissement médiatique, l’abaissement du niveau intellectuel de la nation
    => Oui. Cause ou conséquence ?

    Plus haut, Jean-claude Barrescut a dit
    « Au nom d’une sensiblerie irréfléchie (car elle fait sans doute plus de mal que de bien même à ceux qu’elle est censée protéger) il prend le parti ou il trouve des excuses à des trublions voire à des ennemis déclarés. »

    H. a dit
     » La seule certitude que l’on peut avoir, c’est que le seul endroit où la puissance de la machine d’état va s’appliquer, c’est sur les routes à compter du 1er juillet. Les PV vont pleuvoir comme à Gravelotte. »

    Les deux ont profondément raison. Je rajouterais aussi qu’il y a deux catégories de français. Des « civiques » qu’un excès de vitesse ou une opinion illégale peut condamner à la mort sociale et à la déchéance. Et des « inciviques » sur lesquels l’ajustice et ses rappels à la loi n’ont que d’emprise, ne serait-ce que parce qu’ils bénéficient de solidarités organisées et de mon point de vue incompatibles avec l’autorité de l’état.

    Pour le reste, la gendarmerie a échoué à interpeller ou expulser les zadistes ou à rétablir l’enseignement dans les facs. Ca n’empêche pas les petits Djerzinski qui peuplent l’appareil répressif de l’état dit français de traquer sans merci les citoyens qui ont souhaité évacuer l’amphi de la fac de droit Montpelliéraine ou un riverain qui souhaiterait s’armer pour ne pas être victimes des déprédations zadistes.

    L’état protège bien trop nos ennemis, et bien trop peu nos citoyens.

    Lorsque les islamistes proposeront l’ordre en échange du pouvoir, la France acceptera. Il n’y a pas de zad en Turquie, ni de facs bloquées en Arabie Saoudite.

    J'aime

  2. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le constat de la chienlit est d’une logique implacable mais nous ne pouvons pas nous contenter de regarder et de subir sans réagir ou attendre un hypothétique renouveau intellectuel des Français qui, à commencer par les réformes successives et incomplètes de l’Education Nationale, n’est pas prêt d’arriver même en raisonnant de manière optimiste sur trois ou quatre générations.
    Cela dit, je ne pense pas que les Français puissent supporter encore très longtemps la pagaïe ambiante qui empoisonne la vie quotidienne de tout un chacun que vous soyez utilisateur du train, de l’avion, des hôpitaux, des médecins, de l’Education Nationale, des grandes surfaces, ou victime des violences urbaines de plus en plus fréquentes et graves sans réaction adaptée de nos dirigeants.
    La peur et la lâcheté sont au pouvoir et tant que l’Etat continuera de se montrer inexistant, inefficace et mollasson, les groupuscules de vandales, de barbares arriérés, de pseudo étudiants incultes seront de plus en plus nombreux et continueront de faire régner l’anarchie partout en France puisqu’ils ont l’assurance d’être impunis. Que dire du comportement imbécile de certains politiques irresponsables qui encouragent et souhaitent même précipiter un peu plus vite la France dans le chaos et la grande violence qu’elle connaitra de toute évidence.
    Je ne connais pas l’échéance mais tout ce que l’on peut constater objectivement c’est que l’élection truquée d’E. Macron n’a fait qu’accélérer le processus de désintégration de notre société sans qu’il l’assume et en prenne même conscience tant il s’est isolé.
    Je hais comme la plupart des peuples les régimes dictatoriaux, fascistes, totalitaires mais nous devons être conscient que nous ne sommes plus en démocratie libérale mais bien dans une forme d’anarchie, de collectivisme, de subversion qui ne pourra être combattue que par une poigne de fer et cette fois sans gant de velours pour les fauteurs de trouble que nous laissons tout détruire puisque de toute manière nos impôts paient la remise en état.
    Cela ne pourra intervenir qu’après la session « Macron » mais il ne faudra alors pas venir se plaindre de la reprise en main qui risque d’être brutale pour certains.

    J'aime

  3. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Dans les tendances lourdes que vous évoquez, vous en oubliez une, à mon avis essentielle et qui surpasse l’ensemble.
    L’idéologie droidlommiste et gauchiste qui s’est emparée de l’ensemble des élites suite à l’application efficace des principes de Gramsci par la gauche :
    – politiciens de gauche ou venant de la gauche
    – politiciens dits de droite qui tremblent de peur à l’idée de se faire gronder par la gauche
    – classe jacassante qui a envahi les médias
    – universitaires.
    1. – Les crasseux de NDDL, bloqueurs de facs et autres émeutiers de manifs sont de gauche : ils appartiennent donc au camp du Bien, même s’ils sont un tantinet turbulents (alors que CRS et gendarmes sont soupçonnés de voter FN)
    2. – Les minorités racisées qui provoquent les émeutes au Mirail ou dans les quartiers sont des opprimés par nature qui expriment leur malaise
    Cette idéologie constitue un barrage mental quasi infranchissable

    Quant à l’Allemagne, elle accepte bien des choses aussi :
    (manif de migrants très agressifs en centre ville)
    https://www.welt.de/vermischtes/article175567141/Tumulte-in-Fuerstenfeldbruck-Fluechtlinge-protestieren-fuer-besseres-Essen-und-mehr-Taschengeld.html?wtrid=socialmedia.socialflow&zanpid=11459_1524141656_6ef9114efee73184a1b352e21f3dc7ff

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    Le système jacobin que nous supportons depuis 70 ans a engendré une caste dirigeante de nantis qui n’ont rien à faire de l’avenir de notre pays : plus le peuple sera divisé par le communautarisme , moins il sera éduqué , mieux cela servira leurs intérèts.

    J'aime

  5. Guy Morel dit :

    Cher Maxime voici probablement un de vos papiers les plus éclairés. Je le dis d’autant plus que, voyageant en ce moment en Allemagne je mesure l’ocean de différence culturelle qui sépare nos deux pays. Mais une question se pose: y a-t-il moyen de remédier à cette situation sans faire appel à un dictateur? Guy Morel

    J'aime

  6. Vu du Mont dit :

    Un état d’esprit immature sévit dans ce pays. Cela se développe ici et maintenant sous nos yeux ébahis! Devant ces mouvements injustifiés, je souhaite que le Président de la République en charge de l’ordre dans ce pays, ne cède pas! Bien que ce Président ait mon désaccord sur « un effort demandé ». La chienlit n’est pas utile à notre pays.

    J'aime

  7. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Chienlit n’est pas le bon mot. Nous assistons tout simplement à la désagrégation en direct d’un vieux pays, d’une vieille nation. L’image qui me vient à l’esprit est celle des paquets de glace qui tombent des parois des fusées lorsqu’elles sont lancées (glace due à l’humidité de l’air qui se condense sur les réservoirs d’oxygène et hydrogène liquides). C’est par pan entier que la glace tombe désormais et cela se voit. Il y a encore eu des incidents violents à Lyon la nuit dernière. Les fameuses valeurs républicaines dont on nous rabat les oreilles sont une coquille vide. La seule certitude que l’on peut avoir, c’est que le seul endroit où la puissance de la machine d’état va s’appliquer, c’est sur les routes à compter du 1er juillet. Les PV vont pleuvoir comme à Gravelotte. Le reste, nada.
    Si la personnalisation du pouvoir est en cause, que dire de l’inconséquence qui confine à l’incompétence de nos politiciens. Dernier exemple en date: Maire veut graver dans le marbre un taux plancher pour le livret A!!! A l’heure des taux négatifs, comment va-t-il le financer? Personnellement, je ne me reconnais plus dans cette machine où la bêtise le confine à l’imbécilité. Cela fait bientôt 40 ans que l’on ment à ce pays. Cet article, paru dans le Figaro Vox, éclaire un peu la situation: http://fboizard.blogspot.fr/2018/04/etat-de-la-france-pierre-vermeren.html

    Nous sombrons tout simplement. Le salut sera individuel ou ne sera pas. Bonne journée.

    J'aime

    • H. dit :

      Il y a un véritable problème, non? Un ancien garde des sceaux: http://www.lepoint.fr/montres/dominique-perben-15000-euros-en-liquide-pour-acheter-une-montre-en-france-19-04-2018-2211915_2648.php

      Comme disent les chinois, le poisson pourrit toujours par la tête.

      J'aime

    • astrojournal dit :

      Et, en plus, il a des trous de mémoire. Pauvre garçon !

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Je m’associe à votre vision Major.
      Le seul endroit où l’état fait illusion, en se donnant l’impression de traiter un sujet, et où il peut étaler toute sa capacité de nuisance, c’est avec le racket sur la route … Et là, il ne s’en prive pas !…
      Sur ce sujet, il faut dire qu’il joue sur du velours. Il s’adresse à un troupeau de veaux dociles, amorphes, et solvables, très dépendants (pour beaucoup) de leur moyen de locomotion, et donc faciles à racketter.
      A n’en pas douter, à compter du 1er juillet, les machines à sous vont chauffer au rouge.
      Mais la capacité de nuisance de l’état ne s’arrête pas en si bon chemin. Ce serait le sous-estimer … Dès le mois de mai, arrive les nouveaux contrôles techniques, dont la volonté masquée, est de forcer le renouvellement des véhicules par des méthodes détournées.
      Pour lutter contre cette imposture supplémentaire, et la contrer, il semble qu’une solution se dessine : immatriculer ses véhicules sur des structures, ou des noms de particuliers, dans d’autres pays, qui eux ne sont pas encore pollués, comme ici …

      Et je confirme, sur tous les autres sujets, effectivement, nada ….

      J'aime

    • michel43 dit :

      et les guignols des associations d » automobilistes vont gueuler , mais ne rien faire , comme toujours ,donc je le répète ,on s’arrête TOUS ,avec les motards ,dans toute la FRANCE ,pendant 5 minutes ,en guise d »avertissement

      J'aime

    • H, je vous rejoins, le mot chienlit est la référence à un homme célèbre de l’histoire!
      MT

      J'aime

    • H. dit :

      Bonjour Maxime,

      J’avais bien compris la fine allusion mais s’il fallait une tragique illustration de la dégringolade du pays, ce triste fait divers nous l’offre: https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-bebe-de-six-mois-mort-de-gastro-les-parents-portent-plainte-contre-x-1524122548
      La lecture de l’article se suffit à elle-même. Un condensé du naufrage. Et pourtant, certains osent encore affirmer que nous avons le meilleur service de santé au monde. Ce dernier ne tourne que grâce au dévouement de son personnel soignant et aux nombreux médecins étrangers sous-payés dans les structures publiques. Cela n’empêche pas son ministre de tutelle d’annoncer le remboursement de l’homéopathie alors qu’avoir un examen de simple contrôle relève de plus en plus du parcours du combattant et que le remboursement des actes médicaux est de plus en plus renvoyé vers les mutuelles suivant l’adage « mutualisation des pertes et privatisation des gains! ».
      Même combat avec l’annonce d’une pseudo-réforme de la Justice (https://laplumedaliocha.wordpress.com/2018/03/27/justice-limpasse-gestionnaire/)au moment même où de nombreuses chambres de l’instruction en cours d’appel sont contraintes, par la simple application des textes votés discrétement un soir à l’assemblée par les rares députés présents et des oukases de la CEDH de remettre en liberté des personnes jugées coupables aux Assises en première instance et qui ont fait appel (donc a priori non-coupables). Du fait des délais trop longs entre les deux procès (une session d’assises de 15 jours demandent entre un et deux mois de préparation pour le président sans compter sur la convocation des jurés, l’harmonisation des agendas des différentes parties et la préparation des salles. Sur ce point, la vidéo-conférence c’est bien quand ça marche, quand le débit est suffisant et le matériel à la hauteur). On n’a pas augmenté les nombre de greffiers, de magistrats et veiller au bon équipement des cours (faute de budget ad-hoc) alors que ce contentieux s’est subitement vu attribué un coefficient de 1,6.

      Bonne journée

      J'aime

    • H. il suffit d’avoir le malheur de devoir aller aux urgences hospitalières pour constater à quel point le système français est le meilleur du monde!!!
      MT

      J'aime

  8. Pierre dit :

    Une dictature ne réglerait certes rien (sauf peut-être l’occupation de la ZAD et les blocages d’université) ; en revanche le précédent de Vichy montre que l’administration a suivi (un seul magistrat pour refuser de prêter serment au Maréchal !) Si un tel régime devait advenir combien se trouverait-il de Jean Moulin pour rentrer en résistance au péril de leur vie ? On peut craindre que le gros des troupes aille à la soupe, sans être trop regardant sur la main qui la sert… Mais la comparaison avec 1940 a ses limites et je noircis sans doute à l’excès.

    J'aime

    • Pierre, c’est vraiment une excellente question que vous posez et je me la suis formulée en même temps que vous. Derrière l’apparence du chaos, la France (d’en haut) crétinisée jusqu’à la moelle n’est-elle pas mûre pour une dictature?
      MT

      J'aime

    • astrojournal dit :

      Mais qui sera le dictateur ? MACRON ou l’armée ?

      J'aime

    • H. dit :

      J’en suis arrivé à la conclusion que la majorité de personnes vivant dans ce pays n’aiment pas la Liberté. Être libre, c’est assumer ses choix et s’assumer en tant qu’individu. Toute chose difficile et lourde quand l’Etat-maman s’engage à veiller sur votre bien être surtout dans un pays fortement socialister comme le nôtre (pardon pour le néologisme).
      Deux définitions pour étayer mon propos. La première émane d’Alexis Tocqueville et on la dirait écrite pour décrire notre société:  » Le socialisme, c’est une attaque tantôt directe, tantôt indirecte mais toujours continue aux principes mêmes de la propriété individuelle ; c’est une défiance profonde de la liberté, de la raison humaine ; c’est un profond mépris pour l’individu pris en lui-même, à l’état d’homme ; ce qui caractérise [les systèmes qui portent le nom de socialisme], c’est une tentative continue, variée, incessante, pour mutiler, pour écourter, pour gêner la liberté humaine de toutes les manières ; c’est l’idée que l’État ne doit pas seulement être le directeur de la société, mais doit être, pour ainsi dire, le maître de chaque homme – que dis-je ! son maître, son précepteur, son pédagogue ; que de peur de le laisser faillir, il doit se placer sans cesse à côté de lui, au-dessus de lui, autour de lui, pour le guider, le garantir, le retenir, le maintenir ; en un mot, c’est la confiscation de la liberté humaine. À ce point que si en définitive j’avais à trouver une formule générale pour exprimer ce que m’apparaît être le socialisme dans son ensemble, je dirais que c’est une nouvelle formule de la servitude… ».
      La seconde est plus philosophique et d’une très grande profondeur de réflexion et d’âme. On la doit à Jean-Paul II qui lui, a goûté aux charmes discrets de cette idéologie mortifère: « L’erreur fondamentale du socialisme est de caractère anthropologique. En effet, il considère l’individu comme un simple élément, une molécule de l’organisme social, de sorte que le bien de chacun est tout entier subordonné au fonctionnement du mécanisme économique et social, tandis que, par ailleurs, il estime que ce même bien de l’individu peut être atteint hors de tout choix autonome de sa part, hors de sa seule et exclusive décision responsable devant le bien ou le mal. L’homme est ainsi réduit à un ensemble de relations sociales, et c’est alors que disparaît le concept de personne comme sujet autonome de décision morale qui construit l’ordre social par cette décision. De cette conception erronée de la personne découlent la déformation du droit qui définit la sphère d’exercice de la liberté, ainsi que le refus de la propriété privée. En effet, l’homme dépossédé de ce qu’il pourrait dire « sien » et de la possibilité de gagner sa vie par ses initiatives en vient à dépendre de la machine sociale et de ceux qui la contrôlent ; cela lui rend beaucoup plus difficile la reconnaissance de sa propre dignité de personne et entrave la progression vers la constitution d’une authentique communauté humaine. ».

      Les racines du mal sont là. Elles me font penser à la fable du chien et du loup.

      J'aime

    • michel43 dit :

      SOCIALISTES la FRANCE,,,bien sur ,cela depuis le front populaire , voyez SARKO et le NON au référendum et MACRON ,le OUI au référendum ,et pas de référendum ,Heureusement ,le priver est LA,,,,pour remplir les caisses

      J'aime

  9. Geneviève Boyer dit :

    Je retiens ceci, que vous nous souhaitez, à nous les français : « un élargissement de notre champ de vision », entre autres. Personnellement je me vante d’avoir un champ de vision suffisamment élargi, bien que partiel -ce qui est le cas de tout le monde.
    Mais j’ai aussi le nez dans le caca -ou chienlit. On peut avoir les deux.
    Comment savons-nous, nous, en bas, qu’une voiture brûle ? Soit dans le silence de la nuit on entend le moteur qui explose ; soit suivant la direction du vent, avant d’entendre, on sent. Odeur de caoutchouc brûlé qui s’infiltre par la ventilation automatique. Alors on remonte le volet roulant et là on voit. Si on en veut plus, on ouvre la fenêtre et la fumée s’engouffre en tourbillonnant, elle entre dans les narines, elle pique les yeux et on en mange. Vision à 15 mètres, bouchée.
    J’en profite pour vous demander de m’excuser si de temps en temps quand je commente vos articles, je suis un peu brutale. Tout ce que j’avale ressort quelquefois en commentaires brutaux, même sous des articles aussi courtois que les vôtres, que je lis avec intérêt.

    J'aime

  10. astrojournal dit :

    Fort juste, mais si le gouvernement montre davantage ses muscles, on le traitera de fasciste. L’on en est là.

    J'aime

  11. Mildred dit :

    Je croyais me souvenir d’un hymne national qui disait : « Aux armes, citoyens ! » Mais j’ai dû le rêver.

    J'aime

  12. Tout cela est vrai mais il y a aussi en France un vieux fond anarchiste qui se conjugue avec une prédominance de plus en plus grande de l’émotionnel sur le rationnel. Alors que d’autres peuples trouvent naturel que la loi utilise la force quand c’est nécessaire, le français prend rarement le parti des gendarmes (cf Brassens). Au nom d’une sensiblerie irréfléchie (car elle fait sans doute plus de mal que de bien même à ceux qu’elle est censée protéger) il prend le parti ou il trouve des excuses à des trublions voire à des ennemis déclarés.
    Il serait temps de reconnaitre que la situation est vraiment grave et que notre civilisation n’a plus que le choix de mourir ou d’exercer sa légitime défense. C’est encore possible et certains pays d’Europe centrale ouvrent la voie (et pourront peut être un jour être une base arrière de reconquête !).

    J'aime

  13. Ping : Pourquoi la chienlit? | Boycott

  14. Jean-louis Michelet dit :

    Gardons un peu de braise sous la cendre …
    Sait-on jamais ?

    J'aime

  15. Jean Baptiste dit :

    Hélas ! Je partage votre analyse. Vu cette chienlit plus ou moins acceptée par les français la situation apparait comme carrément désespérante.
    En bref, je crois que les évènements vécus à NDDL depuis le lancement du projet et surtout depuis la négation des résultats du référendum et des décisions de justice illustrent et symbolisent, à eux seuls, la situation générale actuelle. Je vais le redire… je crois finalement que nous avons les élites dirigeantes que nous méritons.
    Chacun défend son pré carré… ses avantages acquis… son petit confort individuel sans se soucier de l’intérêt général et de l’évolution… de la révolution qui transforment à vive allure l’économie de notre planète et auxquelles nous ne saurons nous soustraire.

    J'aime

  16. François Martin dit :

    L’abandon des valeurs fondatrices de la civilisation occidentale, la haine de cette même civilisation par la pensée gauchiste, le relativisme généralisé qui en découle, conduisent à une forme de nihilisme, d’anarchie intellectuelle qui prospère sur l’abêtissement général et qui permet, au sens strict, de faire n’importe quoi en disant n’importe quoi, les mots n’ayant plus de sens; cela s’applique parfaitement aux soi-disant « zadistes » (quelle victoire pour eux, que ce terme soit accepté tel quel), aux soi-disant étudiants qui bloquent les facs, etc. Et cela fait le lit des intégristes islamistes qui, eux, ont un projet, proposent des règles et peuvent donner un sens à la vie, paradoxal puisqu’il peut dégénérer en culture de mort. L’incurie de notre classe politique dans son ensemble laisse sans voix (pardon pour le jeu de mots).

    J'aime

  17. Bernard 06 dit :

    Bonjour M Tandonnet,
    Votre troisième tendance lourde, pour être inversée, exigerait que l’on vire à grands coups de pieds dans le train les trois quarts des universitaires. Autant dire que ce n’est pas demain la veille, même si cela finira par se produire. L’histoire de France a connu bien des « mouvements d’humeur » ; aucune raison que cela ne recommence.

    J'aime

  18. Sganarelle dit :

    rien ne dure pas même la vie , pourquoi voulez-vous que notre civilisation continue éternellement son chemin en s’améliorant de surcroit alors que toutes celles que nous connaissons ont disparues les unes après les autres? Certains nous comparent à Rome et à sa décadence et bien que lHistoire se répète sans se ressembler on peut toujours trouver quelques analogies .
    Si vous en avez conscience et mesurez notre chute cela tient au fait que vous avez connu une autre civilisation ce qui en favorisant la nostalgie augmente vos regrets.
    Il parait que durant la révolution de 1789 beaucoup allaient à l’échafaud en chantant . Leur monde s’écroulait brutalement (même et surtout s’ils n’étaient que simples paysans ) jamais aucune époque n’a subi un tel lavage de cerveau et il n’est pas question ici d’en juger ou non les bienfaits mais de mesurer à l’aune d’un autre bouleversement ce que le citoyen d’avant guerre peut subir actuellement. La culture n’est plus la même , rien n’est pareil çe monde semble inhumain et étranger mais il est normal pour ceux qui le découvre ils le font à leur pointure et ils ne reviendront pas en arrière .
    Vous parlez de nos valeurs de culture de devoirs et responsabilités .. Mais c’est comme si vous faisiez une conférence sur le romantisme à des producteurs de films pornos. On rêve d’honnéteté de sacrifice de désintéressement mais  » en même temps » ne compte que la réussite financière..

    Le roi est mort , vive le nouveau!

    Aimé par 1 personne

    • Sganarelle, « Vous parlez de nos valeurs de culture de devoirs et responsabilités .. Mais c’est comme si vous faisiez une conférence sur le romantisme à des producteurs de films pornos », belle image, bien trouvée!
      MT

      J'aime

  19. michel43 dit :

    ce que les FRANCAIS NE COMPRENNE PAS ? avec 6 millions de chômeurs ,on donne a 260 000 étrangers des papiers et cela en un ans ,comment l’Etat peut tolérer des zones de non droit ,ou la police ,pompiers on peur de rentrer ,comment peut t » on tolérer que les grandes entreprises du CAC 40 font d’énorme bénéfices ,d’autres ne paye pas d’impôt en France ,et on ponctionne les retraiter ,les manifestations chez nous ,nous avons un grand patronat arriérer ,qui ne veut rien lâcher ,des syndicats payer part l » état ,donc nous ,est t »il normal que certains la CFDT détiens un pactole de plus de 135 millions d » euros ,donc , tout ce foutoir viens de nos politiciens et de nos haut fonctionnaires totalement déconnecter de la réalité ,qui on fait plus de 2200 milliard de dette qui avec les intérêt près de 50, milliard en font le PREMIER budget de notre pays , et je ne parle pas de la CMU et l » aide médical d » état ,plus du milliard ,et certains FRANCAIS on du mal a se soigner , faute de moyens ,comment l’Etat offre des appartement a des étrangers ,alors que nous avons 3,5 millions de mal loger ,eux ne comprenne pas ,le foutoir est partout et dans tout ,et cela va continuer

    J'aime

  20. Anne dit :

    Le mal est très profond. Il est dû aux impératifs et aux diktats de l’islam: les prières , le voile, les impératifs alimentaires et de toilette.
    Il y a une contre-culture qui s’est développée que les jeunes connaissent très bien . Par exemple dans ma banlieue islamisée, on dit : »il fait Salam à tout le monde » au lieu de dire « il dit bonjour à tout le monde ».
    Cette contre-culture communautaire fait des centres ville dévastés au profit d’enseignes de très bas prix comme Primark.
    Manuel Valls le sait très bien.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.