La curée

Il est fascinant d’observer le traitement médiatique dont l’ancien chef de l’Etat fait l’objet. En dehors du Figaro et de Valeurs actuelles, la quasi totalité des médias et de la presse française prennent part à un fantastique lynchage collectif du gibier de potence. Il est bien évidement présumé innocent et accablé par les seules accusations de personnages douteux ou anciens notables d’une dictature féroce. Mais cela n’a aucune importance: il est le coupable, la victime émissaire au sens de René Girard. Prendre part à la destruction de son image, à son immolation est une nécessité impérieuse pour la meute qui se déchire ses dépouilles. Quant au financement des campagnes électorales des autres candidats vaincus ou gagnants, il n’intéresse absolument personne. Personnellement, je n’ai pas le moindre espèce de doute sur la nature des accusations dont il fait l’objet. Mais cela n’a strictement aucune importance dans la tempête actuelle. L’essentiel, c’est de comprendre l’hallali médiatique sanglant contre Sarkozy, le passage de son statut de « premier français », de 2007 à 2012, à celui de gibier de potence national en 2018. Je ne crois pas au complot destiné à l’empêcher de « revenir ». Qui peut être assez stupide pour imaginer qu’il ait l’intention de briguer un retour en politique politicienne? Non, le phénomène est plus profond, plus dramatique. Il relève de la psychologie de la foule médiatique, de l’inconscient collectif, des instincts les plus obscurs de la nature humaine: syndrome du puissant, détrôné, tombé aux mains de la foule hystérisée. La horde, dans le chaos mental, se reconstitue en se déchaînant contre un personnage objet de haines indicibles qui des années plus tard, retrouvent leur acuité; elle jubile de sa vengeance un peu comme la foule assoiffée de sang qui se bouscule pour être aux premières loges de la mise à mort d’un condamné, une scène d’autant plus excitante si l’on devine que ce dernier est innocent.

Maxime TANDONNET

 

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

52 commentaires pour La curée

  1. Georges dit :

    Cela sent le règlement de compte à l’eau de bidet.

    J'aime

  2. ultimateway dit :

    Tout est dit. Cet acharnement est méprisable mais conforme à la mentalité actuelle. On lui souhaite de résister au rouleau compresseur judiciaire et médiatique. Pour ma part, j’en garde l’impression de quelqu’un d’humain avec peut être des défauts mais aussi d’immenses qualités. Rien à voir avec l’Incompétent professionnel qui l’a suivi, et l’absence totale d’empathie de l’ actuel pour son peuple. Pour ceux qui le souhaitent , il y a une pétition en ligne sur mesopinions.com. Peut être dérisoire, mais juste pour apporter son support.

    J'aime

  3. Franzi dit :

    Merci pour ce billet plein de bon sens.
    Comment peut-on s’acharner ainsi, en n’ayant rien de concret entre les mains ? Même pas la plus petite once de vraisemblance !
    Ce sera encore un « pchittt » ! Mais le mal est fait. Tant de Français ont échangé leurs neurones contre des perfusions de « fake news » !!!…
    BRAVO à Monsieur Sarkozy pour son courage et sa pugnacité.
    Avec ce qu’il subit, bien peu d’hommes seraient encore debout.

    J'aime

  4. Vu du Mont dit :

    Ce soir encore la France pleure et dit non aux radicalisés, non à l’Islamisme, non djihadisme. Il y a eu l’appel des 100 qui est clair. Dans la République, on respecte tous la République pour le plus grand bien de tous. L’égalité se trouve dans la rue où rien ne distingue les gens, en matière de religion, pas de signes ostentatoires. Pas de mise à l’écart des femmes. La décision doit être politique, nous attendons la décision de Macron mais nous ne l’attendrons plus longtemps.

    J'aime

  5. Georges dit :

    Ne vendons pas la peau de l’ours….

    J'aime

  6. Ulysse dit :

    Mars 2017, 80000 personnes au Trocadéro contre la manipulation médiatique et la justice du « mur des cons »
    Les français de la majorité silencieuse n’ont qu’à se bouger l’arrière train s’ils veulent que cela change.
    Mais je n’y crois guère. Il faut dire que le parti dit « les républicains » semble tellement à l’aise dans la mondialisation

    J'aime

  7. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai écouté ce matin l’interview du journaliste de Médiapart : F. Arfi, l’ami du « procureur » JJ Boudin.
    Les mêmes documents selon qu’ils sont présentés par « l’accusation » ou la « défense » sont exploités de manière identique, c’est à dire avec des arguments incontestables validés par des juges. Comment voulez-vous que les Français s’y retrouvent ? Qui dit la vérité ?
    Je ne sais pas s’il y aura un jour un procès ou un nouveau non-lieu mais en attendant je m’interroge sur la raison qui a pu, à un moment, faire que N. Sarkozy reçoive en grande pompe au nom de la République Française et avec tous les honneurs afférents, un dictateur, un corrompu, un criminel connu du monde entier. Reconnaissez que cela peut paraître troublant.
    La France n’avait pas besoin « d’ami » comme M. Kadhafi !

    J'aime

  8. Sganarelle dit :

    L’Histoire républicaine a bien lynché le roi et la reine de France les accusant de traitres à la patrie d’affameurs du peuple voire d’inceste …. Quand on veut tuer son chien…
    Qu’il soit innocent ou imprudent , peu importe ,les médiocres savourent toujours la chute d’un plus riche ou d’un plus puissant ; personnellement je n’ai aucune sympathie particulière pour mr Sarkozy je pense seulement qu’il a été amusé sinon content des mésaventures de Fillon et à juste titre ou non il a mollement accordé sa sympathie à celui qui l’a sottement mis en cause . Il n’est pas innocent de coups fourrés ..Rien de joli dans tout ça.. Ces règlements de compte judiciaires et médiatiques pour savoir qui est plus incriminé ou corrompu n’ont pas servi la classe politique et la république. Les Francais sont écoeurés et peu importent les résultats.

    J'aime

  9. Frederic_N dit :

    Cette tribune est tout à votre honneur, Monsieur Tandonnet.
    Et je pense que tout le monde ici en est convaincu

    J'aime

  10. Colibri dit :

    Pour vivre heureux vivons cachés … des médias.
    Pour vivre heureux … éteignons la télé.

    J'aime

  11. Gérard dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Quel intérêt avez vous ou avez vous eu pour prendre fait et cause à l’égard d’un individu placé en garde à vue puis mis en examen dans une affaire de corruption ?

    J'aime

    • Gérard, ce n’est pas une affaire d’intérêt, mais de fidélité et de sens de l’honneur.
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      il est vrais , que lui,,,,,l » honneur et la fidélité ,il connait

      J'aime

    • YS dit :

      « L’individu » en question a été président de la république et, à ce titre, il a représenté la France et n’a pas démérité au point d’ être «interpelé » de cette façon par un « Gérard » ou autre bidochon comme le laisse à penser votre commentaire..
      Une mise en examen ne vaut ni culpabilité ni condamnation.
      Quoique vous pensiez de la personne ou de la manière dont il a rempli sa fonction; que vous soyez d’accord ou non avec ses idées, la moindre des correction, depuis votre planète parfaite, irréprochable et remplie de certitudes, serait d’etre poli, objectif et à tout le moins attendre que la justice ait fait son travail.
      Merci Monsieur Tandonnet pour votre billet sensé et plein de mesure.

      J'aime

    • Dire « un individu » pour parler d’un ancien Président de la République montre la suffisance de votre pensée, Nicolas Sarkozy est un Homme qui défend son honneur et l’honneur de la fonction qu’il a exercée .

      Aimé par 1 personne

    • Gérard dit :

      @ Guillaume d’Anthenaise,
      Honneur de la fonction ? en recevant avec faste et ostentation des dictateurs, des assassins, Bachar et Kadhafi ? des chefs d’état particulièrement fortunés……

      J'aime

  12. IRIS dit :

    Bonsoir Monsieur Tandonnet, bonsoir à tous.
    La vindicte contre Nicolas Sarkozy depuis son élection n’a jamais cessée, la caricature, la malveillance, la malfaisance alimentées par la presse de gauche.
    En 1996, lors d’une vaste réforme sur l’impôt sur le revenu, le gouvernement Juppé supprime toutes ces niches fiscales, «devenues sans rapport avec la réalité des frais professionnels supportés par les intéressés et qui ont donc perdu toute justification». Mais une profession va particulièrement se plaindre : les journalistes ! Un cortège de 2 000 personnes parcourt alors les rues de Paris. Une dizaine de titres de la presse quotidienne régionale lance une opération «homme invisible», un boycott photographique des parlementaires favorables à la suppression de la niche !
    On découvre à cette occasion que les journalistes ont nettement plus de moyens de pression que les autres professions.
    En 2008 les journalistes demandèrent à Nicolas Sarkozy le rétablissement de l’abattement de 30% celui-ci refusa, ce qui lui attira les foudres du monde journalistique… De ce jour date la campagne anti-Sarkozy.
    Avant les primaires du PS les syndicats de journalistes vinrent demander à François Hollande de rétablir l’abattement de 30% pour les journalistes ; une certaine Valérie Massonneau (plus connue sous le nom de Valérie Trierweiler) fut la porte-parole des journalistes accompagnée d’Audrey Pulvar.
    François Hollande leur a promis qu’il leur rétablirait ce droit dès septembre 2012. Et il est certain que Valérie Trierweiler et Audrey Pulvart n’ont pas manquez de lui rappeler…Pour F. Hollande il était très important d’avoir la majorité des journalistes à ses côtés afin de nous faire avaler tous les mensonges de sa future politique. F. Mitterrand avait agit de même.
    Cela n’est sans doute qu’un élément parmi d’autres…Qui explique l’acharnement d’une certaine presse contre Nicolas Sarkozy.
    En faisant abstraction de l’aspect politique évidemment.
    Cordialement.

    J'aime

    • michel43 dit :

      combien de milliards ,de subventions pour la presse ,voila le vrais problème et qui les distribues , la CGT donc la liberté de la presse , une fumisterie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s