Comment tenir le coup?

Pour l’infime minorité des personnes lucides sur l’état du pays et sincèrement préoccupées par son avenir, la situation de 2018 est sans doute pire que celle de 2013. Nous avions alors l’espoir de alternance en 2017.

Le délitement s’accélère – pauvreté, exclusion, migrations non maîtrisées, communautarisme, dette publique, déficits, matraquage fiscal, déclin intellectuel.

Mais aujourd’hui, les repères sont brouillés et l’horizon de 2022 n’offre guère d’espérance crédible. Pis: nous sentons bien les progrès de l’abrutissement à travers le triomphe de la personnalisation et de l’émotionnel – adoration ou détestation – et des postures narcissiques, au détriment du sens de l’intérêt public, dans un climat d’apathie et de naïveté.

Nous voyons sombrer le sens du bien commun dans le foisonnement du pire de la vie politicienne: mégalomanie forcenée, cynisme, trahisons, mensonges, carriérisme, manipulations, mépris des gens, culte de la personnalité qui ne concerne plus seulement les extrêmes, de droite comme de gauche, mais désormais tout l’échiquier idéologique, dans le dédain absolu de l’intérêt public, l’abêtissement et l’aveuglement collectif.

Alors que faire? comment vivre cette tragédie? Voici quelques recettes, sans prétention, toute personnelles.

  • Rejet de toute forme de propagande médiatique et du lavage de cerveau quotidien: les grandes chaînes de télévision et les radios nationales ne sont rien d’autres que des outils de conditionnement des esprits. On peut y jeter un coup d’oeil ou d’oreille pour constater à quelle vitesse ils se dégradent. Mais il faut surtout les fuir et n’utiliser la télévision et la radio qu’à bon escient: excellentes émissions d’histoire sur ARTE, jolis moments de musique sur radio classique.
  • Exigence d’une information factuelle et impartiale (apurée des états d’âme des soi-disant experts) que l’on ne trouve guère que dans la presse écrite, (le Figaro) et sur les sites d’agence d’information (afp, reuter) aujourd’hui accessibles par Internet.
  • S’enivrer de lecture, de savoir, de connaissances et de réflexions; à chacun ses livres de chevet mais je conseille tout particulièrement la lecture de brefs essais qui fournissent des outils de compréhension du monde, des armes contre l’abêtissement. Dans le désordre, par exemple: Mythes et mythologie politique, de Raoul Girardet; Penser la Révolution française, François Furet; Le totalitarisme, Hannah Arendt; Psychologie des foules, Gustave le Bon; L’ère du vide, Gilles Lipovetski; La violence et le sacré, René Girard, Regards sur le monde actuel, Paul Valéry. Et bien entendu, tous les classiques, n’importe quel livre bien écrit que l’on prend du plaisir à lire…
  • Fuir les crétins: aucun dialogue, aucune discussion n’est possible avec eux. Il ne faut surtout pas perdre son temps ni essayer de les convaincre; éviter d’entrer dans un débat stérile car les crétins ont toujours le dernier mot. Une seule solution, les éviter, les fuir. J’appelle ici crétins toute sorte de personnes emprisonnées dans les certitudes et inaptes au moindre doute. Le mot crétin est synonyme d’obtus.
  • Cultiver un jardin secret: De tous les slogans de mai 68, le plus  stupide est aussi le plus consensuel, « tout est politique ». Non tout n’est pas politique. Avec ses amis authentiques, il faut savoir parler de la pluie et du beau temps. Et la liberté consiste avant tout à s’organiser un domaine réservé, secret interdit au public, qui doit être considéré comme plus cher que la vie elle-même: une famille, une maison au bord de la mer, un chalet dans la montagne, une forêt, un jardin, une passion, en se disant: quoi qu’il arrive, sauf à me tuer, les salauds ne viendront pas me chercher ici.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Comment tenir le coup?

  1. jpmjpmjpm dit :

    A la recherche… d’une information factuelle et impartiale.

    Pendant mon temps perdu, je suis à la recherche d’une information factuelle et impartiale. Si vous pouvez me préciser de quoi il s’agit … je suis à l’écoute.

    Quand aux lectures… Je suggère « The Higher Infinite: Large Cardinals in Set Theory from Their Beginnings de Akihiro Kanamori »… Il n’y a pas mieux pour un tour délicieux … vers l’infini.

    À bientôt.

    J'aime

  2. choix fatidiques dit :

    Vous intéressez-vous au nommage des sites internet ?

    Par exemple, le journal anglais The Guardian, de centre-gauche, avait il y a encore quelques années une adresse en guardian.co.uk, comme le reste de la presse anglaise ; mais il a choisi de changer de nom, pour guardian.com, ce qui a sans doute pour but de marquer son engagement internationaliste.

    Il y a aussi le cas de quelques sites bretons, qui ont à présent la possibilité de se nommer en .bzh (ce qui fait à la fois référence au breton bretonnant et gomme le niveau .fr). J’ignore si la France a réellement eu son mot à dire sur le sujet au niveau des gestionnaires US d’internet, mais je trouve le symbole un peu dommage.

    Mais en cherchant une information sur l’école des chartes, j’ai été assez surpris :

    http://www.chartes.psl.eu/

    Qu’une école nationale, dont la majorité des élèves est fonctionnaire français, et qui a pour but d’étudier l’histoire et le patrimoine national, ne se rattache plus au niveau .fr, voilà qui est étonnant.
    Il ne semble pas que cela découle automatiquement du rattachement à l’université Paris sciences et lettres (dont on ne voit d’ailleurs pas pourquoi elle se nommerait en .eu), car d’autres écoles et organismes qui y sont rattachés sont en .fr, quand on les recherche via google.

    J'aime

  3. Michel Maurer dit :

    Bonjour Maxime,
    Comme vous voyez juste, malheureusement… Et je suis triste et inquiet devant cet état de fait. L’intérêt général de notre pays, vendu à l’idéologie dévastatrice du capitalisme abêtissant !

    J'aime

  4. serge dit :

    Entendu Stephen Smith sur Réplique. Il expliquait à un Finkielkraut ébahi par sa franchise
    que l’Europe allait s’africaniser.(beaucoup plus que maintenant) Parce que l’Afrique explose démographiquement et ne pourra nourrir sa population.
    C’est ce qui m’angoisse le plus. La disparition du peuple européen, de la chrétienté,de la civilisation européenne.

    J'aime

  5. Frederic_N dit :

    Maxime , il se passe ici ce que je craignais. A force de tenir un langage catastrophique, votre blog se retrouve dans l’entre soi… et surtout réservé à ceux qui se complaisent dans la même morosité. Tout est noir, tout est foutu
    Vous vous plaignez de ceux qui sont inaptes au moindre doute ..Mais est-ce que vous avez douté une seconde en rédigeant ce post ? Il est extrêmement facile vous savez de tenir le discours que vous tenez. Mais si on commence à le tenir, alors on s’y enferme
    Mais comme je ne me résigne pas à cela, je vous pose une question : si ce que vous dites est juste, comment pouvez vous parler de la France sans rougir de honte ? . Car il n’y a pas de miracle . Si la situation est celle que vous dites, alors ce ne sont ni les politiques , ni les élites qu’il faut dénoncer . Mais le peuple français en tant que tel. Car c’est lui le coupable, lui qui a laissé se constituer une situation aussi désastreuse que celle que vous dites . Et qui, en prime, est incapable de produire le moindre sauveur
    Les français aurait dit De Gaulle sont des veaux …
    Si vous pensez ce que vous dites, alors inéluctablement, vous en tirerez la seule conclusion possible
    Mais personnellement je me satisfais pas de vous voir marcher sur ce chemin

    J'aime

  6. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, Bonjour à tous,

    Je ne peux qu’approuver vos propos. Mon père m’ a toujours dit de ne jamais prendre pour argent comptant, tout ce que disent les médias. Il m’apprit que c’est par la lecture, la recherche des informations, la culture que l’on peut échapper à ces démons de l’intox. Attention à l’AFP qui recherche le scoop sans de réelles investigations, tout n’est pas vrai. Ancien militaire ayant connu les théâtres d’opérations dans le golfe et en ex-Yougoslavie 1er mandat, il fallait voir les grosses salades qu’ils racontaient, comme aujourd’hui pour la Syrie, la Libye ou le Mali. Mes enfants sont accrocs de lecture et eux aussi passent pour des ringards vis à vis de leurs camarades du même âge, et ils ne sont pas des accrocs du portable et des réseaux sociaux.
    Quant au crétins vous avez raison, aujourd’hui les gens de bons sens sont pleins de doutes et les crétins pleins de certitudes. Les crétins sont pour la plupart des incultes, et ceux qui possèdent un peu de culture, ils l’étalent comme de la confiture.
    Vous dites: « Cultiver un jardin secret » Mais combien aujourd’hui se répandent sur les réseaux sociaux, on sait tout d’eux, ce qu’ils mangent le midi, ce qu’ils font le soir au lit, toute leur vie. Certains se répandent tellement, que cela a des conséquences dramatiques sur leur vie professionnelle, privée et certains se suicident. Les réseaux sociaux sont devenus de véritables commissaires politiques de la bien-pensance, Aujourd’hui si l’ont est pas sur facebook ou tweeter on est « has been » et lorsque l’on voit les tonnes de « conneries » qui sont sur ces réseaux, c’est incroyable. Il y a peu de blogs intéressants et pédagogiques, où l’on peut apprendre ou converser sans être insulté ou lynché.
    Ce qui est grave, et, une atteinte fondamentale à la démocratie: Par les réseaux sociaux, des minorités ont plus de pouvoir que la justice, ils se permettent d’être délateurs, juges et bourreaux , la présomption d’innocence est balayée d’un revers de main. Et le pouvoir politique, médiatique donnent raison à ces individus qui parlent de dictature, de racisme ou de sexisme, mais ce comportent comme des dictateurs, et bafouent les règles élémentaires d’une vraie démocratie.
    La justice est bafouée quant au secret de l’instruction, il y a longtemps que cela n’existe plus.
    Le lynchage sur la place publique est devenu la règle.
    De plus ce que réussit le gouvernement et les médias, c’est de monter les individus les uns contre les autres, Retraités (les nantis) contre les actifs, les femmes contre les hommes (sexisme), les cheminots contre les agriculteurs ou les gens du privé etc. Ils excellent dans ce domaine et ça marche.
    Enfin, faisons preuve d’optimisme et, nous, ceux qui voient la vérité telle qu’elle est et non comme on voudrait nous la faire voir, nous arriverons peut-être à changer le sens du vent, il suffit que nous attendions le moment où l’histoire nous donnera raison.

    J'aime

    • E. Marquet dit :

      A Phillippe,
      Quelle chance vous avez d’être de « ceux qui voient la vérité telle qu’elle est…… » et qu’il suffit que vous attendiez « le moment où l’histoire (v)ous donnera raison ».
      Je crains que vous n’ayez quelques désillusions. La vérité est hélas multiple, et l’histoire est versatile !

      Aimé par 1 personne

    • Philippe dit :

      A E MARQUET
      L’histoire d’un pays, d’une nation c’est toujours un apogée et un déclin, tôt ou tard le changement se fera, généralement c’est violent, Je ne me fais pas d’illusion ce sera violent et terrible. Mais c’est dans la nature de l’homme. certes la vérité est multiple, mais il y a des choses qu’on ne peut, ne pas voir. Aujourd’hui l’Europe est dans le déclin, pas un pays européens où la misère n’augmente pas, où les services de santé se dégradent, où le travail précaire augmente et j’en passe, je voyage suffisamment en Europe pour voir la dégradation des conditions de vie. Beaucoup de mes amis allemands, hollandais, suédois, autrichiens voient leur pouvoir d’achat se dégrader.
      Cela fait le jeu des extrêmes de tous bords. Regardez le film « Le Président » de 1961 avec Gabin et combien ce film décrit notre époque avec précision. Combien le discours de Gabin à la chambre des députés est criant de vérité et décrit notre époque actuelle.

      J'aime

    • Philippe, il viendra, tôt ou tard!
      MT

      J'aime

  7. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    L’exigence d’une information factuelle et impartiale ne peut être, à mon avis, recherchée dans la presse écrite qui est majoritairement aux ordres de groupes financiers qui en déterminent la ligne politique même s’ils ne tiennent pas la main des journalistes et des pigistes. Je suis abonné à plusieurs périodiques d’obédiences différentes mais je ne me considère pas mieux informé pour autant.
    Plutôt que les grand-messes des 20h ou les chaînes d’information continue, je préfère écouter ou regarder les débats entre personnalités, journalistes ou polémistes qui présentent l’avantage d’avoir sur les mêmes thèmes l’ensemble des avis avec en plus les arguments des uns et des autres. Il me semble alors être mieux informé qu’en lisant ou écoutant « la voix de son maître ».
    Quant à fuir les obtus, cela relève souvent d’une mission presque impossible tant ces gens-là ont besoin de rabâcher leurs litanies, tout en notant que ce n’est pas parce qu’une personne a un ou des avis tranchés sur un ou des sujets qu’il doit être classé automatiquement comme un crétin. N’ayant plus l’âme d’un militant et n’étant pas pamphlétaire, je préfère refuser d’entamer tout débat lorsque mon interlocuteur montre une réelle détermination à ne pas vouloir entendre et comprendre un avis différent.
    Mais je reconnais quand même avoir du mal à me contenter de faire le gros dos face à toutes les sottises que l’on entend ou que l’on lit.

    J'aime

  8. E. Marquet dit :

    J’espère que vous entendez le mot tragédie dans le sens premier de genre théâtral, et non dans son sens figuré d’èvènements tragiques, car nous ne sommes pas dans cette situation, et ce serait faire injure à tous ceux qui à travers le monde vivent de vraies tragédies.
    Ceci étant, les vieilles recettes sont toujours les meilleures, en sagesse comme en cuisine. Rien de nouveau sous le soleil.
    « Tout le malheur des hommes est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre » de Pascal.
    Ou
    « Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé » de Montesquieu.
    Mais n’oubliez pas que les personnages de Racine n’échappent pas à leur destin!

    J'aime

    • E Marquet, à propos du mot tragédie, je vous rappelle que 250 personnes ont trouvé la mort en deux ans et demi sur le sol français lors d’attaques terroristes – une « vraie » tragédie – et que nul ne voit comment de tels événements pourraient ne pas se reproduire tôt ou tard; la France n’est pas épargnée par la tragédie, même si la dictature de l’oubli et de la mémoire courte nous commande de fermer les yeux, de marcher droit et de penser à autre chose…
      MT

      J'aime

    • E. Marquet dit :

      Je n’ai rien oublié de ces évènements, mais si je sais encore lire ce n’est pas le propos de votre billet.

      Vous parlez de « tragédie » à partir de l’analyse que vous faites de l’état du pays, de son délitement (pauvreté, exclusion, migration non maitrisée, communautarisme, dette publique, déficits, déclin intellectuel, disparition du sens du bien commun), tout en rappelant la dérive de nos politiciens : mégalomanie, cynisme, carriérisme, culte de la personnalité etc….c’est désolant, dramatique, mais est-ce tragique ?
      Le tragique est irréversible : Personne ne ramènera à la vie un enfant assassiné. Pensez-vous donc que la situation actuelle de la France soit irréversible ?
      Avoir la foi c’est avoir confiance. Pour que l’on croit en nos élites il suffirait qu’on puisse leur faire confiance. Qu’ils travaillent à en être dignes.

      René Girard dont vous appréciez la lecture, dans  Je vois Satan tomber comme l’éclair, écrit « Ce ne sont pas les ennemis de l’extérieur qui perdent les sociétés, ce sont les ambitions illimitées, les concurrences effrénées qui divisent les hommes au lieu de les unir ».

      Aimé par 1 personne

    • E Marquet, c’est un ensemble bien sûr, la menace terroriste est au centre de nos préoccupations même si je n’ai pas dit le mot. Quant à parler de tragédie, cela ne signifie pas renoncement ni fatalisme (d’où la résistance par la lecture) mais le constat que la situation politique est pour l’instant bloquée…MT

      J'aime

  9. Clotilde PSM dit :

    Bonjour

    J’ai suivi à peu près la même évolution (je recommande particulièrement la lecture de Montaigne…), sauf que je ne suis pas lasse de guetter les « lueurs de l’espérance » et j’ai une très grande admiration et reconnaissance pour tous ceux qui défendent le pacte républicain au risque d’être insultés, mal compris : je pense à Céline Pina, Mohamed Louizi, Georges Bensoussan, Barbara Lefevre, le Printemps Républicain etc L’urgence est trop grande pour désarmer (les réseaux sociaux ont du bon).

    J'aime

    • Clotilde PSM, oui, moi aussi, j’ai une passion pour Montaigne, d’une lecture très difficile au début mais un véritable enchantement une fois qu’on l’a pénétrée.
      MT

      J'aime

  10. xavierwiik dit :

    Bonjour Maxime,

    Je souscris globalement à votre billet.
    Je me permets d’ajouter « De l’esprit des lois » de Montesquieu, « L’âme de la France » de Gallot, pour comprendre le monde et les grands auteurs français oui, surtout Molière pour rire un peu. Enfin, Talleyrand demeure intéressant et quelques essais contemporains méritent d’être lu. « Philippe Seguin, les remords de la droite » Arnaud Teyssier (que vous m’avez fait découvrir et qui est superbe), « Bête noire » et « direct du droit » de Dupond-Moretti même s’ils parlent de lui, se lisent bien et sont intéressants, comme les productions de Kepel. Et dans le genre carnet / journal de bord, sans flatterie aucune « Au cœur du volcan » demeure à mon sens le plus abouti et le mieux écrit du genre, devenu très répandu depuis, avec plus ou moins de succès d’ailleurs.
    La culture est notre seul espoir, ce qui fait maigre à l’heure où la télé-réalité domine les réseaux sociaux …

    Bon dimanche,
    Xavier

    J'aime

    • Xavierwiik, je vous remercie pour le cœur du volcan, votre remarque me va droit au cœur…Vous ne pouvez pas savoir comme un auteur est heureux d’entendre ou de lire du bien de son livre!
      MT

      J'aime

  11. souris grise dit :

    bonjour Maxime , bonjour à tous .

    comme le dit artofus c’est tragique .
    mais il y a nos vies personnelles qui sont quand même au-dessus de la politique , nos vies simples et riches de notre savoir , de nos passions , de nos petites joies , de nos petits bonheurs.

    il y a qques années je me suis rendue compte que sur mon blog , mes chers contributeurs étaient fatigués moralement de cette lutte constante sans résultats …alors j’ai d’abord décidé de faire une pose ts les w.e …
    puis j’ai commencé à faire des récits historiques sur les révolutionnaires , j’ai épluché leur vie avec des détails très pointus grâce à mes très vieux bouquins perso …
    puis comme ça plaisait j’ai continué et j’ai fait un récit sur la 1ère ascension du Mont blanc ….et aujourd’hui je suis bien fatiguée moralement de ce que vous expliquez fort bien , donc je vais faire un récit sur les 1ères expéditions de l’Himalaya …
    je pense qu’il faut savoir diversifier nos passions quand on a un blog …c’est du travail , bp plus que de donner son avis sur un sujet politique , avis qui ne servira à rien …

    faisons le gros dos comme les félins en attendant des jours meilleurs , qui à mon avis ne viendront pas de sitôt …ça ne veut pas dire que nous baissons les bras , non pas du tout , nous faisons une pose salutaire …c’est simplement mon avis …

    mais nous sommes comme vous le dites si justement fort peu nombreux à être vraiment lucides sur ce qui se passe ….

    amitié Maxime .

    Chris .

    J'aime

  12. michel43 dit :

    a NON,,,,tout les espoirs pour 2022 sont la,,,, le vrais problème ,comment réunir les droites FRANCAISES ,cars les adhérents et sympathisants ,EUX ,,sont pour ,mais les crétins d’en haut s’en foute ,il n « on toujours pas compris ,que l » union, fait la force ,en plus, LR est en mauvaise positions ,nombreux sont les traites de droite ,qui pour un marocain ,on préférer trahir la droite, nous avons quatre ans pour faire cela,,,c’est notre seul espoir ,sinon Macron en reprendra pour cinq ans

    J'aime

    • michel43, franchement, prenez un peu de hauteur, vous êtes dans la magouilles politiciennes; c’est quoi « l’union des droites », l’alliance des R avec le fn? Jamais! Dans ce cas je rends ma carte des R (d’ailleurs je n’en n’ai pas) et je ne vote plus jamais pour eux!
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      simple question, ,,avez vous voter MACRON , ou d » ailleurs ,ne pas avoir voter , MOI ,,j’ai voter pour la LEPEN ,sans me pincer le nez

      J'aime

    • michel43, franchement, c’est votre problème!
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      NON,,,,mais a un moment , il faut choisir ,de la droite molle , je reste a droite

      J'aime

  13. Colibri dit :

    On peut aussi mettre les mains dans le cambouis et repartir au contact pour de vrai dans la vraie vie avec les personnes qui nous entourent qu’elles pensent ou non comme nous. Et essayer de réparer ensemble ce qui ne tourne pas rond.

    J'aime

  14. Citoyen dit :

    « Le délitement s’accélère  » …. C’est exact, les effets ne peuvent plus être masqués … Et dans votre inventaire, vous avez oublié une accélération récente, avec le 80 sur les routes …

    « Alors que faire? »
    Comme vous l’esquissez, les solutions ne peuvent être qu’individuelles, et en aucun cas collectives …

    J'aime

    • Citoyen à mon avis, elle doivent être individuelles et collectives, plus tard…
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Le plus tard est déjà largement compromis …. Le délitement ne s’arrêtera pas …. La caste qui s’est accaparé des manettes, tentera de les garder jusqu’au bout …
      La question est de savoir, quel bout ?…

      J'aime

  15. ADB dit :

    Vous écrivez : « Exigence d’une information factuelle et impartiale (apurée des états d’âme des soi-disant experts) que l’on ne trouve guère que dans la presse écrite, (le Figaro) ». Je vous trouve beaucoup trop « gentil » à l’égard de ce média qui n’échappe pas à cette dictature de la bien-pensance. C’est particulièrement flagrant dans leurs articles consacrés au réchauffement climatique, anthropique selon la doxa officielle, et leur soumission obtuse aux errements (intéressés !) au GIEC. Et peut-être encore plus de ce fait aux scandaleux gaspillages qu’induit par conséquence la « transition énergétique », comme si notre pays peut jeter l’argent par la fenêtre car il en aurait trop (!), et en obérant les ressources de notre pays pour nous et plus encore pour nos descendants.

    J'aime

  16. Janus dit :

    Ça ne suffira pas à retrouver la sérénité…Il est probable que tous vos lecteurs et contributeurs pratiquent déjà selon vos conseils, mais cela n’est pas satisfaisant.

    J'aime

  17. artofuss dit :

    Bon jour Maxime,

    La lecture de votre billet fait mal et rassure tout à la fois des gens comme moi: je « colle » totalement à vos réflexions et aussi à vos « recettes », que j’applique depuis longtemps à titre personnel. Mais il est douloureux, tragique même d’en être là, sans même, comme vous le dites, une lueur d’espoir à l’horizon. De tous coeur avec vous,
    JPR

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s