Réflexion sur la « liberté d’importuner »

En réaction contre le phénomène Balancetonporc, une centaine de femmes ont signé une tribune dans le Monde soutenant « la liberté d’importuner » des homme envers les femmes. Catherine Millet s’est présentée en égérie de cette opération. Ainsi, une vague d’hystérie polémique, en janvier, a répondu à une autre de novembre/décembre dernier. L’intention de dénoncer les excès et les dangers de l’opération Balancetonporc est compréhensible. Ici même a été plus d’une fois dénoncé le danger de course à la délation, à la diffamation et au lynchage public avec le risque de frapper des innocents que recouvrait la méthode du balancetonporc. Pourtant, j’ose le dire, le choix d’une réaction fondée sur le principe de la « liberté d’importuner »  est tout aussi détestable. En parlant de liberté d’importuner, on en vient à justifier le Balancetonporc. Celles qui ont lancé cette pétition ont-elles jamais pris le métro ou le RER, assisté  à une scène d’agression dans la rue, ou à l’attitude honteuse de certains hommes au bureau devant leurs collègues féminines?… Mme Millet et ses cosignataires confondent deux mots: importuner et séduire. Quand on dit que le niveau baisse… Le droit de séduire, oui, évidemment; celui d’importuner, non, mille fois non…Renvoyons dos à dos le balancetonporc et le liberté d’importuner, deux faces d’une même misère intellectuelle.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Réflexion sur la « liberté d’importuner »

  1. Georges dit :

    Nous allons droit vers l’apertheid afin d’eviter tous conflits ,toutes dénonciations vraies ou fausses et bien entendu toutes lâchetés pour protéger ceux qui n’auraient pas le courage d’intervenir .Séparons les sexes ,les genres ,les classes sociales ,les communautés ,les religions ,les espèces et les vaches seront bien gardées .L’avenir nous réserve de beaux jours,quelle jouissance ,je m’en vais vite me flageller misérable créature que je suis ….

    J'aime

  2. Merci pour vos propos modérés qui reflètent mon sentiment sur la tribune du Monde. Tout à fait d’accord sur la complémentarité entre l’homme et la femme! Les femmes n’ont pas besoin de porte paroles médiatiques pour parler en leur nom. J’ai eu souvent l’impression de devoir le justifier car je n’avais pas rejoint le camp de la tribune du Monde alors que j’avais dénoncé l’horrible #BalanceTonPorc. Le silence médiatique des unes et des autres serait particulièrement apprécié. L’éducation de la sexualité des jeunes par la pornographie est particulièrement préoccupante, oui.

    J'aime

  3. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Personnellement, je serais plus nuancé sur l’hashtag « liberté d’importuner ».
    Celui « #balancetonporc » qui n’était qu’une invitation à la délation, était une idiotie relayée en France notamment par une petite bourgeoise socialiste toujours à l’affut d’une cause débile à défendre, J’ai l’impression que cette « pétition » est devenue après les témoignages des vraies victimes, d’une hypocrisie crasse notamment pour quelques femmes misogynes quelquefois allumeuses pour différentes raisons et qui se vengent ensuite de ne pas avoir obtenu ce qu’elles convoitaient.
    L’hashtag « #liberté d’importuner » n’est que la réponse à cette imposture. Elle est surement maladroite ou peut-être inutile en tant que telle et surtout relayée par quelques personnages qui auraient dû s’abstenir d’y participer compte-tenu de leur passé mais en quoi faudrait-il toujours dire amen à toutes les crétineries lancées sur les réseaux sociaux pour considérer que c’est le premier qui parle qui a toujours raison ? Bon nombre de femmes en ont assez de devoir toujours baisser la tête et devoir se taire face à de telles imbécilités qui dessert leur cause.
    Je pense sincèrement que la majorité des femmes trouve plutôt agréable que des hommes les complimente sans arrière-pensée sur leur physique, leurs vêtements, leurs idées, leurs écrits…sans y voir une tentative de séduction ou un quelconque harcèlement et il fallait bien que cela se sache.

    J'aime

  4. E. Marquet dit :

    Entièrement d’accord avec vous. Le #balance ton porc# est détestable, mais l’étalage de la sexualité libérée à la Catherine Millet l’est tout autant.
    Il faudrait aussi savoir raison garder, et redonner aux mots leur vrai sens. Le mot « viol » est employé pour toute agression ou harcèlement à connotation sexuelle, comme d’ailleurs on emploie sans distinction le verbe «poignarder» pour toute agression au couteau.
    Le néo-féminisme qui fait de la lutte des sexes une lutte politique, porte préjudice à toutes ces femmes qui subissent de vraies violences que ce soit dans leur vie de couple, professionnelle ou au hasard de rencontres malheureuses avec de vrais prédateurs. Ces femmes doivent être écoutées, respectées et protégées. Mais ce n’est pas à travers la guerre des sexes qu’on y arrivera.
    Le respect des uns envers les autres est le b.a.ba de toute relation. Cessons de faire des femmes des victimes nées. Cessons de mettre le mot égalité à toutes les sauces. L’homme et la femme sont des êtres complémentaires, et il faut cultiver cette complémentarité qui ne peut que pacifier les relations. La séduction mutuelle fait aussi partie de la vie. Par contre on doit s’élever contre la drague lourde, les agissements sous la contrainte, et l’appropriation de la personne de l’autre. Et là, tout témoin de tels agissements doit se sentir concerné.
    Notre société va d’un extrême à l’autre. Chaque individu veut exprimer sa liberté sans contrainte et
    c’est toujours au détriment de l’autre. On oublie que notre liberté s’arrête là où commence celle des autres. Camus disait que son père lui avait enseigné : un homme çà s’oblige et çà s’empêche. Bon sujet de réflexion.
    Couple ou dualité,
    Duo ou duel,
    Duplicité ou dialogue,
    Il faut choisir !
    Pour finir, un proverbe qui ne doit pas plaire à nos néo-féministes : « La femme est comme votre ombre, suivez-la elle vous fuit, fuyez-la elle vous suit. »

    J'aime

  5. michel43 dit :

    pour une fois ,je n’ajouterais rien ,Bravo

    J'aime

  6. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Même si des mots et des phrases de cette tribune peuvent apparaître comme maladroits, elle constitue quand même une réaction salutaire de bon sens à cette hystérie féministe.

    Parce que, si les femmes ne sont que de pauvres victimes du méchant mâle, blanc et occidental comme par hasard, alors, il faut les protéger ; et pourquoi pas en leur mettant une burqa pour les soustraire au regard concupiscent des porcs qui hantent l’espace public ?
    Comme quoi ce féminisme hystérique rejoint l’islamisme le plus obscurantiste.

    D’ailleurs, quelles ont été les réactions des harpies féministes aux viols et agressions sexuelles commis à Cologne ou ailleurs par des migrants ?
    C’est simple, ceux qui ont rapporté les faits ont été accusés de racisme par Caroline de Haas et Clémentine Autain.

    A force, les femmes auront tout perdu : galanterie, politesse, attention, compliments, mais elles garderont les vraies agressions commises notamment (mais pas exclusivement) par des gens qui considèrent qu’une femme non voilée est une traînée

    Si vous ajoutez les ravages causés par une pornographie de plus en plus violente sur la vision qu’ont les adolescents de la sexualité, cela nous promet des lendemains difficiles.

    J'aime

  7. Clotilde de Fouchécour dit :

    Bravo !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s