LR: la porte étroite de l’avenir

Entretien de ce weekend avec le site Atlantico. 

1-Selon RTL, un député « En Marche » aurait déclaré Laurent Wauquiez va devenir redoutable », prévoyant ainsi une éclipse du premier opposant actuel à Emmanuel Macron, Jean Luc Mélenchon, au profit du probable prochain président des LR. Alors qu’Alain Juppé et les constructifs marquent de plus en plus leurs distances, dans quelle mesure et à quelles conditions Laurent Wauquiez peut-il devenir une force prête à bénéficier de l’alternance pour les élections intermédiaires, comme pour la prochaine présidentielle ? 

Les conditions pour que LR bénéficie des élections intermédiaires et de la prochaine présidentielle sont nombreuses et aujourd’hui, loin d’être réunies. Il faut que les leaders de LR prennent conscience de l’immense insatisfaction des Français envers leur classe politique. Malgré les séismes de 2017, il n’est pas du tout certain que cela soit le cas. Une grande majorité des Français ne supporte plus la politique telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, le narcissisme, la mégalomanie, les guerres de chefs, l’obsession de leur destin présidentiel par des hommes ou femmes qui se prennent pour des sauveurs providentiels. Cinq ans, c’est très loin. On peut seulement imaginer que d’ici là, les Français ressentiront une profonde allergie instinctive envers le culte de la personnalité, et le sentiment de la confiscation de l’intérêt général au profit d’une vanité exubérante. Les Français qui accepteront encore de croire en la politique seront attirés par la modestie, la simplicité, la seule volonté désintéressée de l’action au service du bien commun. LR doit redécouvrir un principe simple: les hommes politiques, les dirigeants du pays, ne sont rien d’autre que les humbles serviteurs de la nation. Ils sont au service du pays, et non l’inverse. C’est le débat d’idées au service de la France qui doit s’imposer contre l’obsession présidentialiste et les boursouflures d’ego qui rongent depuis trop longtemps l’univers politique. Si les LR ont la lucidité de s’en rendre compte, tous les espoirs sont permis pour eux. Sans doute faut-il un leader, un coordonnateur, un catalyseur d’énergie, un arbitre,mais il doit prouver, à travers tous ses faits et gestes et paroles, qu’il est simplement au service d’une cause commune et que son destin personnel n’a aucune importance. Si le futur président de LR donne le sentiment qu’il est obsédé par la présidentielle, quatre ans et demi à l’avance, un nouveau désastre sera au rendez-vous. Il faut bien voir qu’en 2022, entre M. Macron et un autre candidat de même profil, même style, les Français, en désespoir de cause, préféreront l’original à la copie.

2-Les LR, en perdant les tenants de la ligne Alain Juppé et les constructifs pro-européens, sont régulièrement présentés comme un parti « droitier », perdant ses attraits sociologiques ? En quoi cet « à priori » peut il être contestable ? 

C’est de la propagande à l’état pur et du mensonge avéré. La question n’est pas d’être plus ou moins « gaucher » ou « droitier ». Elle est de cesser cette dérive scandaleuse de la vie politique qui consiste, depuis trop longtemps, à se moquer des citoyens, des électeurs. Pourquoi l’affaire des « sans dents » a-t-elle fait tellement de mal? Parce qu’elle reflète le mépris phénoménal d’une petite caste dirigeante, de l’extrême gauche à l’extrême droite, envers les Français. Pourquoi croyez vous que plus de 50% des Français se sont abstenus lors des dernières élections législatives, un record historique absolu, dans l’histoire de la République qui souligne, dans l’indifférence générale, l’effondrement de la démocratie française? Parce que les électeurs, les citoyens en ont assez d’être puérilisés et manipulés depuis trop longtemps: fausses réformes qualifiées de « transformation profonde »; annonces sans lendemain; postures mégalomanes; dissimulation des réalités et des statistiques; polémiques stériles permanentes; abrutissement collectif à travers l’obsession des grandes épreuves sportives; destruction de l’intelligence collective par l’abêtissement télévisuel et le saccage de l’éducation nationale; mépris viscéral des dirigeants pour les sentiments et des idées du peuple sur les grands sujets du moment: l’économie, l’Europe, la Nation, la sécurité, les frontières. Qui aurait l’idée de consulter la nation sur l’un de ces grands sujets? Personne! Les milieux de la France dirigeante ou influente, de l’extrême droite à l’extrême gauche, vivent aujourd’hui dans la conviction que les citoyens sont dans l’obscurantisme et qu’ils doivent être éclairés par les prétendues élites détenant le sens de l’histoire et la connaissance du bien et du mal. C’est pourquoi ces dernières utilisent le mot « populiste », dérivé de peuple, comme épouvantail destiné à maudire toute pensée dissidente. L’immense chance des LR, par delà le clivage droite/gauche, c’est justement de réinventer en profondeur une politique qui serait fondée, non plus sur le mépris des citoyens, mais sur le respect qui leur est dû, une politique et un discours de vérité s’adressant à l’intelligence des Français. Ces derniers savent très bien que nul ne dispose d’une baguette magique mais ils attendent d’être traités en adultes, considérés et écoutés par leurs représentants.

3- Quel est le potentiel, pour les LR, de redevenir un grand parti, une hypothèse qui suppose de pouvoir être unede pouvoir être une force attractive aussi bien pour des électeurs LREM que FN ? Au regard de ces deux électorats, quelles pourraient être les conditions de leur ralliement aux LR ? 

Il me semble qu’il est considérable. Le parti socialiste est en pleine désintégration, d’ailleurs pour une raison simple: sa frange modérée, ou sociale-démocrate s’est largement reconvertie en LREM. Le FN est lui aussi en grande difficulté après un pic atteint en 2014-2017. Dans l’avenir, soit il repartira, soit il poursuivra son affaiblissement si LR parvient à offrir une perspective aux Français qui ont voté FN ces dernières années par dépit et non par conviction. Mais il me semble que LR ne doit en aucun cas chercher à s’inspirer d’autres partis, que ce soit LREM ou le FN. Par exemple, sur la conception même de la politique, qui caractérise aussi bien LREM que le FN, avec le culte de la personnalité, ou le culte du chef comme principe fondateur, le LR a la possibilité de s’en démarquer radicalement et de dire: en démocratie, ce n’est pas le destin personnel ou présidentiel, d’un prétendu sauveur ou d’une prétendue sauveuse qui compte aujourd’hui, mais le seul débat d’idées au service de la Nation. Quelle réforme pour l’Europe conforme aux principes des démocraties nationales? Quelle politique migratoire et de protection des frontières? Commente restaurer l’autorité de l’Etat, l’unité de la nation contre le communautarisme islamiste? Et la sécurité des citoyens? Comment relever le défi du terrorisme islamiste? Comment sauver l’école et l’intelligence française? Mais surtout, comment réinventer la démocratie française, le pouvoir du peuple? La question fondamentale, pour les LR, n’est pas de se donner un chef, mais de rouvrir le débat d’idées en France. A cette condition, il est certain qu’un mouvement venu des profondeurs de la nation et transcendant tous les clivages et les partis bénéficiera à la seule véritable opposition républicaine.

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour LR: la porte étroite de l’avenir

  1. cyril dit :

    bonjour,
    je ne comprends pas : pour quelle raison personne ou presque ne se présente face à L.Wauquiez ? ni V.Pécresse, ni NKM, ni X.Bertand , ni C. Estrosi … qu’attendent ils ? sont ils tous d’accord avec lui ? ils ont été tous échaudés voire traumatisés suite aux elections de 2017, donc certainement devenus prudents, d’autant que N Sarkozy soutient L Wauquiez..
    cyril

  2. Jean-Louis Michelet dit :

    Qui voudra bien mettre les mains dans le cambouis ?
    Les médias et la classe politique peuvent et pourront toujours disserter à perte de vue pour savoir si le futur président des LR doit être à droite, moyennement à droite, plus à droite , très à droite et pourquoi pas , à l’extrême droite.…Autant discuter sur le sexe des anges….
    Et ce futur président, une fois nommé, pourra demain, faire quelques tours de France pour expliquer la même chose à ses adhérents et sympathisants, avec bien sûr, quelques flèches empoisonnées sur le gouvernement et son parti. C’est de bonne guerre.
    Ce qu’il est certain, c’est que, d’un côté comme de l’autre, cela n’intéresse pas les Français. C’est même inutile d’en parler.
    Depuis le 18 Juin au soir, presque trente millions* soit 62 % de français se sont mis hors-jeu, sont comme devenus orphelins, livrés à eux-mêmes, perdus, déboussolés et surtout très méfiants envers les hommes politiques. On le savait déjà bien avant cette date mais ce soir là, ils ont tous pris le parti de la résignation, du désintéressement, voir même pour certains, le parti de la sécession démocratique.
    En clair, faites sans nous.
    Peut-on croire sérieusement que cette immense majorité de français n’a aucune demande à formuler sur sa situation personnelle, professionnelle, familiale, sécuritaire, éducative, identitaire, culturelle, etc.
    Peut-on croire sérieusement que cette immense majorité de français n’a aucune demande à formuler sur l’avenir de notre pays, sur ses institutions, sur le fonctionnement de notre démocratie etc.
    Pour situer les forces en présence, il n’est pas inutile de rappeler que « les noyaux durs » des autres partis, exceptés les LR, ne totalisent que 13, 6 millions de voix …soit à peine un tiers des inscrits.
    Pour les années à venir, l’enjeu est simple : sur quoi et avec qui rassembler ces presque 34 millions de français.
    Pour l’instant, on ne voit pas l’ombre d’un soupçon de projet.
    Il y a pourtant une alternative, il y a toujours une alternative.
    • Abstentionnistes, blancs et nuls.

  3. Mildred dit :

    Monsieur Wauquiez, président LR, autrement dit : général de l’armée morte.

    • michel43 dit :

      Wauquiez doit obligatoirement trouver des alliées a droite , sinon ce sera ,une fois de plus la débendable

  4. Sganarelle dit :

    Dans cette pagaille de partis en déroute naissent de nouveaux mouvements.. Chacun veut construire le sien.. Ils se tirent tous dans les pattes et on nous parle de « rassemblement  » !
    Comment voulez vous que l’électeur lambda s’y retrouve quand en plus les militants ou inscrits dans les partis bifurquent allégrement chez le voisin fort opportunément. ? Un petit tour a la buvette de la Chambre des députés permet de voir tout ce joyeux petit monde trinquer ensemble à notre santé si bien qu’on se demande si aprés avoir fait les mêmes études dans les mêmes boutiques ils ne sont pas interchangeables.
    Les partis les discours les promesses les élections les gréves qui s’ensuivent .. etc.. Le changement dans la continuité et ça recommence .. Et on se demande pourquoi il y a comme un rejet .
    Malgré tout il y en a encore qui croient au père Noël.. C’est la saison qui veut ça…

  5. Anonyme dit :

    Vous avez raison Maxime mais si vous le permettez et sans être nationaliste à tous les étages , il va falloir que le ou les candidats aux prochaines élections … (internes ou autres on s’en fout) soient plus proches des problèmes que recontrent les français …

  6. Ping : LR: la porte étroite de l’avenir | Maxime Tandonnet – Mon blog personnel | Boycott

  7. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le titre de votre contribution du jour en dit long sur les difficultés qui s’annoncent pour LR et son futur responsable qui tient pour le moment, un discours pour le moins ambigu quant aux orientations de son parti.
    La porte est en effet plus qu’étroite parce que LR se présente déjà comme un parti divisé entre les partisans de la tendance « Buisson », ceux plus près des idées de P.Séguin, ceux qui souhaitent une vraie droite Républicaine, ceux qui aimeraient voir un grand parti du centre droit, ceux qui se réclament des « constructifs », etc. Les différentes tendances sont-elles réconciliables ? Je n’en suis pas certain.
    Dans ce contexte, vouloir lancer maintenant de grands débats d’idées sur les sujets que vous citez et que beaucoup de Français dont je fais partie, réclament n’est ce pas aller vers le même échec que le débat d’Eric Besson sur l’identité Nationale en 2009 ?
    Ne faut-il pas attendre une clarification de tous ces courants de la droite Française avant de commencer à s’opposer en interne sur des sujets de fond et de prendre le risque de se ridiculiser un peu plus aux yeux de tous les Français ?
    Par ailleurs, et vous le savez mieux que nous, tout le petit monde philosophique/médiatico-polico-associatif s’engouffrera immédiatement dans cette brèche pour s’approprier, orienter, polluer et peut-être aller jusqu’à faire interdire de tels débats public.
    Mais ne rien faire et surtout ne rien dire n’est pas non plus la bonne solution. Il y a urgence à redevenir une vraie opposition crédible et force de propositions. Cela ne peut-il pas commencer par nos élus et députés que nous avons désigné pour cela et qui seraient bien inspirés de se comporter comme de vrais responsables politiques plutôt que comme certains, s’identifier à enfants gâtés et quelquefois immatures ?

    • Vu du Mont dit :

      Laurent Wauquiez, si c’est lui, va avoir du fil à retordre. D’abord tous ceux qui lui savonnent la planche : Pécresse, Juppé, Bertrand, etc… ils préparent leur sortie; pourquoi se ravisent-ils le plus souvent; c’est qu’ils ont été élus avec l’étiquette LR et que derrière il y a l’argent. Ils seront redevables à ce parti. Mais ils préparent en silence ou à mots couverts le moyen d’échapper.Il suffit d’écouter leurs interviews. Ensuite, leur position ambiguë alimente les médias qui se délectent de la dissonance et qui leur autorisera un peu plus tard de tomber sur ce futur président, si il est élu. Car la presse est contre car cette presse assimile déjà Laurent Wauquiez à ceux qui étaient au Trocadéro et qui étaient des radicalisés selon Juppé et qui sont donc proche des idées du FN. Ainsi veulent-ils le faire croire. Cette presse participe volontiers à la destruction du parti LR au service de Macron. Car cette presse ne s’est pas remise de la chute du PS alors qu’ils étaient tous dedans.Donc il faut aider à la chute. Quel que soit le candidat (e) le but est le même pour la presse, inféodée aux idées transgressives, Laurent Wauquiez a rappelé qu’il n’y aurait pas de liaison avec le FN. Il a beau de claironner de tous les côtés, que nenni, on fait comme s’il ne le disait pas. Pourtant c’est très clair. Son message de rassemblement est mis en doute pour avaliser l’idée qu’il ne rassemblera pas, afin de commencer le travail de sape.(Ah! si on pouvait lui trouver une petite histoire comme pour Fillon, ils le ferait). Même les autres candidats sont mis à l’épreuve(par les médias) de leur devenir au sein des LR s’ils ne parviennent à être élus! C’est dire le travail de sape en place. Que n’entendons nous pas? Comment se fait-il qu’il n’y a pas de programme, pas d’opposition,etc…??? Pourtant, il y a une nécessité de rassembler et il faudra bien le faire avec diverses sensibilités car c’est une vue de l’esprit de croire que dans un parti tout le monde pense pareillement. [Macron lui fait croire qu’il n’y a qu’une seule voix, mais c’est Tartuffe]. Il faut souhaiter beaucoup de courage à ce (tte) futur (e) président(e) pour construire une unité avec cette armée disloquée (par la primaire, déjà).Et il mériterait qu’on l’aide plutôt que de tirer dessus à balles réelles. Courage et ferveur à ce futur président (e), rebâtir n’est pas aussi simple que cela. Et il faudra bien une ligne claire.

    • Joli texte, merci Vu de Mont!
      MT

    • G Bayon, nous sommes bien d’accord!
      MT

  8. Il est temps pour LR de nettoyer les écuries d’Augias et de rebâtir une droite républicaine avec des cadres jeunes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s