Repenser la politique (Atlantico)

ENTRETIEN DONNE HIER SOIR, LE 10/10/17, AU SITE ATLANTICO:

Contexte :  Dans un entretien pour l’opinion lundi 09 octobre, Laurent Wauquiez a notamment déclaré : « « Je connais par cœur la musique, car on l’a déjà jouée à. Nicolas Sarkozy. Pour décrédibiliser la droite, on clame tout haut que c’est l’extrême droite et, emballez c’est pesé, dans la sphère médiatique ». Dans le Figaro, Gérald Darmanin, qui souhaite rester chez les républicains, accuse de son côté Laurent Wauquiez d’ouvrir des passerelles idéologiques entre la droite et l’extrême droite.

1 Au-delà du cas de Laurent Wauquiez, la droite ne devrait-elle pas réexaminer le cas de l’extrême droite non pas par complaisance pour ce le parti, mais afin de prendre en compte le contexte politique contemporain ? Hormis, le rapport à la légalité républicaine, ces sujets ne sont-ils pas devenus au cœur des défis posés par la mondialisation et la crise migratoires à l’Europe et à la France ? Comment la droite peut-elle s’inscrire dans une pensée républicaine et démocratique tout en prenant en compte le monde d’aujourd’hui ?

Je suis de l’avis que « la droite » devrait faire sa révolution culturelle et repenser de fond en comble la politique, le sens de la vie politique. 2017 a donné lieu à un renouvellement de la classe politique. Un grand coup de balai a été donné par l’électorat. Un big bang s’est produit.  Les anciens visages ont disparu. Une nouvelle génération est arrivée au pouvoir. Ce fut le tour de force de LREM de récupérer ce mouvement à son profit. Pourtant, rien n’a vraiment changé sur le fond des choses. On le voit bien : personnalisation médiatique du pouvoir à outrance, tyrannie de la communication et des polémiques, narcissisme, obsession des sondages, pensée unique dominante, sur l’Europe, les phénomènes migratoires, l’autorité de l’Etat. Franchement, le débat d’idées n’existe plus.  Le pays semble anesthésié, indifférent, désabusé, comme revenu de tout. Le message de la droite, ou des « républicains modérés » doit être de réhabiliter la politique en la ramenant aux seules réalités, au goût de la vérité et du débat démocratique, sur tous les sujets, au sens de l’action et du gouvernement pour le bien commun. Bref, arracher la politique aux limbes de la communication à outrance, sous toutes ses formes, pour la ramener sur la terre ferme en rouvrant  un débat libre et démocratique, sans tabous, sur les grands sujets de fond, l’Europe, les frontières, la démographie, les banlieues, la politique industrielle, l’énergie, l’avenir de l’école, la sécurité des biens et des personnes, notamment face au terrorisme, l’unité nationale contre le communautarisme, voilà quelle est la vocation de la droite aujourd’hui.

2 Historiquement, l’extrême droite, c’est la tentation pour des régimes plus autoritaires voire même le renoncement à La République.  C’est aussi le refus de l’immigration ou de la diversité par principe. Est-ce toujours le cas ? (L’extrême droite, c’est aussi le rejet de l’Europe et le rejet de la finance « apatride »…) concrètement, qu’est-ce que l’extrême droite aujourd’hui ? Quels propos peuvent correspondre à des passerelles effectives vers l’extrême droite ?

Le problème de la notion d’extrême droite, c’est qu’elle a deux sens aujourd’hui. D’une part, ce terme sert à diaboliser tout ce qui ne coïncide pas avec l’idéologie dominante, fondée sur l’individu-roi, le libre arbitre individuel absolu, l’argent comme valeur suprême, le rejet de l’autorité, de la nation, des frontières. D’autre part, la notion d’extrême droite a bien une signification historique, qui reste valable : elle se fonde sur le culte du chef, la haine comme mode de fonctionnement, en jetant l’anathème sur des personnes ou des groupes de personne et en appelant à leur lynchage, la négation d’une éthique de respect d’autrui avec des comportements anomique comme la démagogie, la calomnie, le mensonge systématique, les manipulations, la trahison, etc. Contre Laurent Wauquiez, la notion d’extrême droite est uniquement utilisée pour le diaboliser comme elle l’est très souvent dans la vie politique française. On en arrive à banaliser la notion d’extrême droite qui ne devrait s’appliquer qu’à des situations bien précises : culte du chef, discours de haine contre des personnes ou des groupes, comportements anomiques caractérisés (violence, mensonges, démagogie, calomnie, trahison, etc.) Les notions d’extrême droite et d’extrême gauche se rejoignent d’ailleurs à bien des égards…

3 À l’inverse, privilégier un discours identitaire tout en laissant de côté les questions économiques ou les questions de gestion de la France ne fait-elle pas basculer Laurent Wauquiez vers une forme de populisme ?

Il est bien évident que la maîtrise de l’immigration n‘est pas un concept d’extrême droite, en aucun cas. Sinon, quasiment tous les ministres de l’Intérieur depuis les années 1990 seraient d’extrême droite. Il faut faire en sorte que les flux migratoires soient conformes aux capacités d’accueil du pays sur le plan de l’emploi, du logement, des services sociaux,  et s’assurer que les nouveaux arrivants pourront vivre dignement tout en aidant au développement des pays d’origine. En quoi une telle politique serait-elle d’extrême droite ? Par ailleurs, les sondages (CEVIPOF 2017), montrent que 70% des Français se sentent avant tout Français, davantage Français qu’Européens ou que résidants de leur région. Tenir compte de la fierté d’être Français n’est évidemment pas non plus un concept d’extrême droite. Le problème de la droite, ou des républicains modérés, c’est de ne plus se laisser intimider par l’accusation d’extrême droite qui est une manière de vouloir les faire taire ou les obliger à se conformer à l’idéologie dominante, la pensée unique et de rentrer dans le rang. Le terme de populiste est quasiment équivalent, comme concept diabolisateur, à celui d’extrême droite, de réactionnaire ou de fasciste, ce dernier étant un peu démodé en ce moment. On en revient à une idée ancienne selon laquelle le peuple, serait une notion négative. Ainsi les adversaires du suffrage universel, en 1850, dénonçaient la « vile multitude » pour tenter de l’abolir. Pourtant, tenir compte de ce que pense le peuple, la nation, sur les grands sujets du moment, aux termes de débats où toutes les idées peuvent s’exprimer ,cela n’a rien de choquant et cela s’appelle la démocratie. Si la droite, ou plutôt, les républicains modérés devaient avoir un mot d’ordre, c’est celui de démocratie à refonder.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Repenser la politique (Atlantico)

  1. Jordi dit :

    Vous dites : « la notion d’extrême droite a bien une signification historique, qui reste valable : elle se fonde sur le culte du chef, la haine comme mode de fonctionnement, en jetant l’anathème sur des personnes ou des groupes de personne et en appelant à leur lynchage, la négation d’une éthique de respect d’autrui avec des comportements anomique comme la démagogie, la calomnie, le mensonge systématique, les manipulations, la trahison, etc.  »

    Pff, comment osez-vous classer la france insoumise à l’extrême droite ? C’est un coup à vous faire caser la gueule par la milice, ça …

  2. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous pouvez penser et repenser la droite autant que vous voudrez, il n’en restera pas moins que Macron occupe le centre droit et le centre gauche, précisément cet espace politique qu’aurait occupé Juppé ou Fillon si l’un ou l’autre avait été élu. Leurs électeurs, au demeurant, s’en accommodent fort bien, d’où les énormes difficultés de Wauquiez à trouver sa place dans la politique nationale en dépit de ses succès dans sa région.

  3. Colibri dit :

    Lorsque je lis les commentaires de Michel43 par exemple j’ai l’impression que des électrices et des électeurs du Parti Républicain penchent vers Monsieur Dupont Aignan et Madame Le Pen. D’autres commentaires sur votre blog me font penser que des électrices et des électeurs du Parti Républicain sont partis vers Macron. Et les personnes de droite qui acceptent de parler politique avec moi dans la vraie vie me donnent l’impression d’être le plus souvent dans le vote blanc.

    Les droites françaises actuellement me semblent être aussi divisées que les gauches.

    Rien à voir maintenant avec votre blogon d’aujourd’hui mais je voudrai partager avec vous et vos lectrices et lecteurs le ressenti suivant : jamais enfant, adolescent, jeune homme je n’ai imaginé qu’un jour nous verrions se multiplier à nos frontières des Guernica à répétition. Comment en sommes-nous arrivés là ? Que faire pour arrêter cette spirale infernale de guerres dont les premières victimes sont des civils ?

  4. Sganarelle dit :

    La démocratie c’est la victoire de la quantité sur la qualité.
    Il est permis d’être de l’avis de Voltaire:  » Quand le peuple se mêle de raisonner tout est perdu » même si je crois qu’il faut l’écouter.
    Toujours la même histoire à droite comme à gauche , celui qui gagne est celui qui traite l’autre de  » nazi » en premier. Si le FN n’existait pas il l faudrait l’inventer pour servir de croquemitaine contre tous ceux qui se mêlent de vouloir déranger ou donner un coup de pied dans la fourmilière. ( non je ne suis pas FN !!)
    Au cours de notre Histoire on remarque que chaque fois que nous avons perdu une bataille nous avons été « trahis « , c’est rarement notre faute et pour ce qui est d’en tirer les enseignements les boucs émissaires ne manquent pas. Plutôt que se poser des questions nous resolvons le problème par une étiquette péjorative .
    Ainsi Wauquiez étant sympathisant « extrême droite  » tout ce qu’il peut dire est d’avance rejeté.
    Combien de temps faudra-t-il pour sortir de ce cercle malsain ?
    Ayant vécu cette guerre de 40 il se trouve que je peux mesurer la somme de mensonges avant pendant et après qui sont donnés en pàture régulièrement à une jeunesse réceptive a toutes les désinformations et je pense que sous prétexte de vouloir éviter les anciennes catastrophes on s’en prépare de nouvelles… peut -être pires.

  5. michel43 dit :

    70% se sentent FRANCAIS ,,et les 30% restant ne se sentirent pas de notre FRANCE , grâce a leurs double- nationalité ,peut être , Quand a Mme LEPEN ,11 Millions de FRANCAIS on voter pour elle, a la présidentielle ,un score incroyable ,puisque notre droite molle a échouer dans tout les domaines ,Nous savons ,que le front national, avec la proportionnelle de MITTERRAND ,aurait une centaine de députer ,de plus la FRANCE est le seul pays en EUROPE a l’avoir supprimer, belle démocratie qui ressemble a une république bananière, Alors que fera la WAUQUIEZ ,pas grand chose , comme a son habitude , de belle parole ,et pas grand chose après ,cars le mal est profond ,avec des millions de chômeurs, des travailleurs pauvres ,des tout petit retraiter 800 euros, des travailleurs Européens détacher , point de logement et l’arriver de gens sans RIEN ,qui resteront chez nous pour la très grande majorité ,les FRANCAIS ne se sentent plus chez eux ,jamais notre droite a lutter contre le communautarisme ,JAMAIS ,seul JML avait tirer a l’époque la sonnette d » alarme sous la risée de notre droite ,voyez a ce jours le résultat ,Donc voyons le résultat de notre droite molle , supprimons la proportionnelle , Mensonge sur tout , trafics d’argent ,pressions du SAC ,meurtre ,ou accident ,,,,calomnie ,Trahisons MERCI CHIRAC- SARKOZY ,qui nous a fabriquer les islamiques et frères musulmans, avec l’Américain et l  » Anglais ,Nous payons cela aujourd « hui ,Souhaitons pour l » avenir ,le rassemblement des droite , de toute les droite ,cars seule ,Wauquiez ne peut redresser notre pays, il faut donc un programme commun de droite forte ,c’est ce que veut le peuple de FRANCE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s