L’intelligence contre la manipulation

Il est important de lire l’Express du 7 au 13 juin (n°3440). L’hebdomadaire propose des articles et des interviews d’intellectuels au rebours de la vague de bêtise et de conformisme qui déferle sur la France politico-médiatique. J’ai été heureux, à sa lecture, de me sentir moins seul. J’y ai retrouvé, infiniment mieux dit que par moi même, des visions qui me sont chères. Gilles Lipovetsky: « Le charisme de charme (présidentiel) actualise un phénomène déjà ancien aux Etats-Unis et auquel certains Français ont cru pouvoir se soustraire: le poids déterminant de la personnalité des candidats dans les choix électoraux [Une époque où] la personnalité, autrement dit le charisme personnel des responsables politiques allait compter infiniment plus pour les électeurs que les idées… La France ne fait plus bande à part et rejoint l’extrême personnalisation [donc la mort du débat d’idées] ». Michel Onfray: « L’élection présidentielle s’effectuant à deux tours, il faut pour que rien ne change, qu’elle soit jouée dès le premier afin que le second ne soit plus qu’un plébiscite entre ce qui nous est présenté comme le Bien et le Mal par les médias dominants aux mains de propriétaires ayant clairement choisi leur camp. Il leur a donc fallu jouer un jeu et ce ne fut pas toujours très fin. Il a fallu tout faire pour que le fn soit présent au second tour, mais tout en même temps pour qu’il ne soit pas question de voter pour lui. Dès lors l’élection devient un plébiscite plus facile à gagner du bien contre le mal le bien étant comme par hasard l’Etat maastrichtien, autrement dit, le marché imposé par l’Etat et le mal, tout ce qui s’y oppose et qui se trouve diabolisé, criminalisé, hitlérisé… Il fallait que les Français croient qu’ils n’avaient plus de choix qu’entre le fascisme et l’antifascisme […] » Personnellement, je partage sans réserve la vision de Gilles Lipovetsky et celle de Michel Onfray. J’ajouterais que la neutralisation totale des élections législatives à laquelle nous assistons, n’est que l’aboutissement suprême de cette grande manipulation et de la destruction de la démocratie française. Lire l’Express de cette semaine et tenter de résister par les idées au tsunami de bêtise qui déferle en ce moment sur le pays, grâce aux pépites d’intelligence qui survivent ça et là, et sur lesquelles on tombe par le plus grand des hasards.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour L’intelligence contre la manipulation

  1. JulesXR52 dit :

    Voici une de ces « pépites d’intelligence qui subsistent çà et là »:
    http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2017/05/30/pilule-bleue-pilule-rouge.html

  2. Vu du Mont dit :

    Très bel article, tout à fait d’accord avec son titre et son fond.

  3. Vu du Mont dit :

    Contrairement à ce que j’ai lu ici ou ailleurs 1,7% de CSG n’est pas une mince affaire. En effet, cela affectera durablement le revenu nommé retraite et des futurs retraités. C’est indigne car nous sommes bientôt à + de 9% sur cette ressource. Le vice tient au fait que cet impôt social viendra pour diminuer les charges sociales de la fiche de paie des « actifs ». En quoi des retraités ont à contribuer au pouvoir d’achat des actifs???. Une fois ce % acquis il sera utilisé à d’autres fins, dans d’autres temps, on n’a jamais vu un gouvernement revenir en arrière sur la CSG (et RDS).
    Les charges sociales sont de l’ordre de la négociation Patrons/ Salariés, l’état n’a pas à mettre la main dans une fiche de paie. Il faut revenir à la responsabilité des uns et des autres (patrons/salariés).
    D’autre part, les retraités n’ont pas été augmentés depuis octobre 2013, mais leurs ressources de plus furent mises à contribution à travers l’impôt. Le pouvoir d’achat est condamné depuis 5 ans et cela va continuer…

  4. BSA dit :

    Il y a trois ou quatre ans, je ne sais plus, Jacques Attali a dit « vous verrez, le prochain président de la République sortira de nulle part ». Aujourd’hui, avec le recul et ce que nous savons du cursus d’Emmanuel Macron, nous comprenons qu’il était en cours de programmation et de formatage par son mentor, ce même machiavélique Attali, lequel prédit UNE prochaine présidente de la République. Si vous ne connaissez pas déjà, allez sur youtube et tapez son nom, vous trouverez de nombreux extraits d’enregistrements de ses déclarations. Cela veut-il dire qu’il a aussi programmé l’échec de son poulain et qu’il est déjà au travail pour sa remplaçante ? Au secours !
    Si donc il est déjà au travail, mettons-nous y aussi pour ne pas nous laisser piéger une seconde fois.
    Pour ce qui est de l’avenir de la benjamine Le Pen, Michel Onfray a raison car je pense qu’elle est la plus intelligente et la plus fine des trois. Pour ma part, son retrait est une tactique pour prendre de la distance avec ses aînés, acquérir des expériences professionellesune et une maturité qui lui conférerait une stature de présidente. Serait-ce à elle que pense Jacques Attali ? J’en doute !

  5. Sganarelle dit :

    Si je n’avais qu’un livre à emporter sur une île déserte, je prendrais les fables de La Fontaine .

     » Chacun tourne en réalités autant qu’il peut ses propres songes
    L’homme est de glace aux vérités, il est de feu pour les mensonges »

    La fable du « statuaire et la statue de Jupiter  » me semble assez appropriée, nous voulons croire dans les lendemains qui chantent et nous suivons le premier joueur de flute qui passe… Rien de bien sensationnel dans ce comportement , je ne crois pas que les Français soient plus sots que les autres humains, ils sont momentanément drogués.

    Attendons un peu et nous allons voir, (comme dit avec humour Mélanchon ) Le président marcher sur les eaux !

    • Eric dit :

      Bonjour,

      Il faut tout de même relativiser.

      Même si le « raz de marée » est prévisible à l’Assemblée, une trentaine de % de 50% du corps électoral ne représentent pas un grand nombre de « drogués » suivant le premier joueur de flûte venu. Au contraire, après le matraquage habituel (et conforme à l’esprit de la Vème) appelant à donner une majorité au nouveau Président, le résultat me semble plutôt décevant en terme de signe d’adhésion. D’autant plus, qu’au delà des électeurs d’EM du 1er tour de la présidentielle, on pouvait imaginer que de nombreux électeurs de FF encouragés par un PM et des Ministres en charge des aspects économiques issus de LR allaient naturellement apporter leur voix aux candidats LREM.

      Restent donc environ 15% de convaincus.
      Et un grand vide faute de positionnement clair ds principaux partis.

      Il me semble aussi que, contrairement à ce que l’on nous affirme depuis des mois (des années ?), les français ne croient pas aux gouvernements de coalition tellement prisés par nos « amis » (et soient disant modèles) d’outre-Rhin. Sinon l’occasion était belle d’aller largement voter pour des candidats LR, voire PS, pour pousser notre Président à aller dans cette voie (il est vrai que le point d’opposition « Majeur » mis en avant par LR était l’augmentation de la CSG prévu par EM, difficile de mobiliser là dessus …)

      Le flou idéologique d’EM ne permet pas de succiter une forte adhésion et l’absence de positionnement clair des ex grands partis ne donne pas de solution alternative aux électeurs, d’où un désintérêt grandissant conduisant à des taux d’abstention records, signe d’une démocratie malade.

      Il est grand temps de refaire de la vraie Politique et d’arrêter de penser que le débat d’idées doive se limiter aux seuls options économiques.

      Le pire n’est jamais sur !

      Eric

    • Colibri dit :

      @Sganarelle,

      Je vais partager votre citation autour de moi. 🙂

  6. Stéphane B dit :

    Bonsoir à toutes et tous, bonsoir Maxime,

    Ces élections me laissent un goût amer, celui d’une probable dictature. Tous les éléments sont réunis pour. De plus, la façon dont tout ça s’est (se) produit me renvoie à l’histoire, aux montées en puissance d’idéologie tel que le fascisme ou le nazisme ou encore Pétain.
    Je ressens l’impression que les français sont à la recherche d’un sauveur qui pourra leur rendre leur âge d’or car c’était mieux avant, tout le monde le sait.
    Or la nature nous apprend que si on est incapables de s’adapter, on meurt. J’ai le sentiment que c’est ce qui nous arrive. La France se meurt lentement jusqu’à présent. Ces élections vont accélérer le rythme. Je prédis donc une rentrée chaude au niveau social et communautariste. Certains risquent d’avoir le sentiment d’avoir été floué et n’assumeront pas leur vote. A oui j’oubliais, assumer est devenu une insulte, suis je bête :

  7. Frederic_N dit :

    Maxime, c’est trop facile votre article et tellement classique.
    Et permettez moi de ne pas apprécier Onfray.. dont je connais trop bien la logique ( je viens d’où il vient il ne m’abuse pas)
    Vous comme moi ne sommes pas dans le camp des vainqueurs de cette élection. Même si – si j’en juge par les résultats provisoires des sites belges – les républicains s’en tirent plutôt moins mal que les autres et deviennent « l’opposition » : cela ne peut qu’influer sur le cours des choses
    Mais accuser ceux qui ont gagné et largement gagné de manipulation est une figure d’un classique, mais d’un classique. J’ai déjà entendu cela mille fois dans les temps jadis. Chaque fois que la gauche perdait c’était à cause de l’idéologie dominante etc..
    Non , Maxime. Cette idée de manipulation ne vaut pas tripette.
    La question que vous devriez vous poser est : qu’est-ce qui se passe avec Macron et que je n’ai pas compris ?
    avec mes amitiés et mon respect

    • FredericN, excellente question! Ce que je n’ai pas compris? Comment tant de mes compatriotes (15% en l’occurrence) pouvaient être aussi naïfs et aisément manipulables, pour rester poli mais c’est un autre mot en trois lettres que j’ai envie d’utiliser. .
      Bien à vous

  8. Janus dit :

    « 8- On ne peut opposer abstraitement le spectacle et l’activité sociale; ce dédoublement est lui-même dédoublé. Le spectacle qui inverse le réel est effectivement produit. En même temps la réalité vécue est matériellement envahie par la contemplation du spectacle, et reprend en elle-même l’ordre spectaculaire en lui donnant une adhésion positive. La réalité objective est présente des deux cotés . Chaque notion ainsi fixée n’a pour fond que son passage dans l’opposé : la réalité surgit dans le spectacle, et le spectacle est réel. Cette aliénation réciproque est l’essence et le soutien de la société existante »
    9- Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux. »
    Guy Debord La société du Spectacle

  9. Jean-louis Michelet dit :

    Gilles, Michel, Maxime et les autres.
    Comme chacun le sait, les mois de Mai et Juin sont avant tout, le mois des examens pour beaucoup d’étudiants et aussi une, pour ne pas dire, la période d’orientation et de choix qui détermineront, bien souvent, la réussite de leur vie. Eux aussi, à leur façon, font leurs élections.
    Il n’est pas inutile de rappeler qu’un choix se fait, au minimum, entre deux choses, deux options ou plus .Et il est préférable qu’il se fasse aussi en toute connaissance de cause, c’est-à-dire en fonction de l’analyse de la situation donnée au moment de notre choix et de sa projection à le voir réussir dans l’avenir, souvent incertaine et risquée.
    Ainsi va la vie jusqu’à preuve du contraire.
    Dans l’immédiat, dans l’Express ou ailleurs, la seule chose qui vaille, c’est d’expliquer jusqu’à plus soif et à postériori, bien sûr, la situation politique, économique et sociale actuelle de notre pays et comment nous en sommes arrivés là.
    Et dans cet exercice, comment pratiquent tous ces intellectuels ? Et bien leur approche ne change pas, on fait appel à l’histoire, aux pratiques d’autres pays ou à la personnalité d’un homme, cela est certainement utile mais insuffisant, sans pour autant en nier leur justesse.
    Et comme d’habitude, ils aperçoivent des faits, ils en cherchent la cause, mais trop près d’eux : spectateurs des tempêtes qui agitent la société, du flux et du reflux des évènements dont se compose son histoire, ils expliquent chaque vague par la vague qui la presse immédiatement, au lieu de remonter d’abord à l’impulsion qui les produit toutes.
    Je ne voudrais pas contrarier tous ces intellectuels là mais s’ils voyaient que cette impulsion a été donnée, pour une grande partie, en 2002, je comprendrais mieux ce qualificatif.
    Bref, dans toute cette brillante littérature, voyons –nous une proposition valable, un projet crédible, une direction pour les années à venir, un choix pour demain, pour faire revenir cette majorité de français égarés, perdus et déboussolés, dans le giron de la Nation et qui le seront encore plus au soir du 18 Juin ?

    • En 2002, ou en 1981 ?

    • Jean-louis Michelet dit :

      Bonjour René-Pierre Samary
      Je mettrai en priorité l’élection présidentielle de 2002 , notamment avec Jean-Marie Lepen arrivé au deuxième tour et la poussée des extrêmes à cette élection.( + de 30 %)
      Pour ce qui est de 1981 , la situation était  » plus traditionnelle » duel gauche / droite.

  10. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    http://tiny.ph/hTmk -> ne votez plus jamais
    http://tiny.ph/XcZo -> nous avions dit NON
    http://tiny.ph/Bhez -> pétition sortie OTAN

  11. loonloonychantemerle dit :

    une fois de plus, M. Tandonnet, vous donnez une vision de l’état politique des Français qui est si juste qu’il y a de quoi en être démoralisé, et l’appui de Michel Onfray n’est pas négligeable (bien que personnellement je lui en veuille beaucoup depuis ses déclarations injustifiées à l’encontre de Jean Grenier, mais c’est une autre histoire). Je suis convaincue qu’il y a encore pas mal de personnes qui partagent son opinion et la vôtre et que la bêtise n’a qu’un temps. Souhaitons seulement seulement qu’il soit bref ! Dostoievski dans les Possédés : « Nous nous croyons les plus intelligents, Stepan Trophimovitch, mais nous ne sommes pas les plus intelligents »… Et dans l’attente du réveil salutaire, sans doute le temps de la « tristesse civique » s’est-il généralisé…

  12. annick danjou dit :
  13. annick danjou dit :

    Mes amis américains me demandent ce que je pense de notre nouveau président qu’ils trouvent superbe, comparé à leur imbécile de Trump. Mais il faut que j’ajoute que mes amis dont je parle sont tous des nantis qui auraient voulu voir Clinton, la milliardaire au pouvoir, qui pensent que Obama a fait beaucoup pour les pauvres et l’assurance maladie(quant on est riche il faut bien sûr penser aux pauvres car on dort mieux la nuit!!!) mais qui crieraient au scandale si on leur ponctionnait sur leurs salaires ce que notre système socialiste empoche pour la redistribution sans aucune possibilité de contrôle.

  14. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Après tous ces mois de campagnes électorales nauséabondes, je pense que de très nombreux Français commencent enfin à comprendre que le Président qu’ils ont élu n’a en fait que très peu de pouvoir. En dehors de poignées de mains viriles, des coups de menton et des déclarations bien souvent préparées par des spécialistes en communication. Que pèse réellement le Président de la République Française face au reste du monde ?
    Sur l’économie : presque rien puisque tout est décidé par Bruxelles et que notre dette qui n’en finit pas d’augmenter nous décrédibilise face aux autres membres, sur la politique d’industrialisation du pays: elle est réduite à peau de chagrin depuis bien longtemps, sur la politique d’investissement de l’Etat ! Notre dette abyssale nous prive de tout investissement ! Quant au reste, nous sommes comme tous les autres pays du monde, dépendant du processus d’internationalisation des transactions industrielles, commerciales, financières ainsi que des lobbies.
    Alors, que le Président de la République soit jeune et beau, qu’il n’ait que 39 ans, qu’il soit surdiplômé et qu’il manie l’ambiguïté pour donner l’illusion, cela va changer quoi ? Il ne sera qu’un roitelet sur le grand échiquier jusqu’au moment où il sera en position d’échec et mat.
    Quant aux fous, aux cavaliers et aux pions qui seront élus la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale ils seront eux aussi manipulés par le pouvoir et les lobbies en faisant semblant de croire qu’ils peuvent peser sur la destinée du pays.
    Je ne sais pas ce qu’il adviendra du règne de Macron 1er mais à mon avis il se terminera bientôt avec cette Vème République taillée à la mesure d’un autre homme et à une autre époque que lui !

  15. M.H. dit :

    Quand on s’intéresse ne serait-ce qu’un tant soit peu à la politique et aux comportements politiques et humains on décèle à la longue rapidement l’imposture. Il est pour moi évident que Macron est avant tout un acteur qui, certes, a bien appris son rôle mais qui est totalement dépourvu de sincérité malgré des trémolos, des envolées verbaux et une attitude qui se veut proche de son interlocuteur. C’est un cynique au regard froid et calculateur. En observant la gestuelle de Macron ils me viennent chaque fois en mémoire ces paroles de Minc : https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/240417/alain-minc-sur-macron-banquier-daffaires-cest-quand-meme-un-metier-de-pute

    Il ne peut faire illusion qu’à cause d’un battage médiatique fantastique en sa faveur. Pour l’électeur moyen qui ne prend pas le temps de s’informer, d’approfondir et d’analyser cela peut suffire.
    Nonobstant la volonté des médias de ne pas s’attarder sur les dérapages, de taire des questions concernant son patrimoine, le financement de sa campagne électorale, mais aussi sur ses compétences et les compétences et la probité des ceux qui l’entourent, un électeur attentif pourrait trouver rapidement de quoi s’inquiéter !

    La recette de l’orientation politique du programme EM soigneusement floutée a été élaborée pour s’adresser à tous les modérés pressés ou naïfs. Les médias se sont bien gardés d’en entamer une analyse approfondie se cantonnant au superficiel médiatique visible (jeunesse, couple romantique atypique surjoué, grandes messes orchestrées, images soigneusement mises en scène).

    D’où ma principale inquiétude fondamentale : sommes-nous encore en démocratie ?

    • loonloonychantemerle dit :

      oui, sans doute, démocratie malade, mais démocratie quand même puisqu’on a encore le droit de se poser la question de son existence…

    • Elden dit :

      Sommes-nous encore en démocratie ? Plus pour longtemps… de mon point de vue, mais nous le saurons dans quelque temps avec la mise en place de lois liberticides (lois de renseignements, lois contre les fake news, entérinement de l’état d’urgence dans le marbre de la loi et non dans l’exception…) via des ordonnances ou un parlement suiveur. . Pour le moment, nous pouvons encore en parler librement, mais quand commencera les affaires Fillon-like pour faire rentrer dans le rang les députés de la majorité ou de la pseudo opposition un peu trop contestataires, la gestion musclée des manifestations, car interdites dans l’état d’urgence…la purge dans les médias (ça a déjà commencé – Pujadas, étonnement – )… etc… cela sera plus compliqué…
      La crétinisation des esprits est en route depuis longtemps – pas besoin de réfléchir avec ce qu’on nous abreuve depuis des années-. La valeur des bacheliers post-bac est un exemple. Notre perte de capacité démocratique a été amorcée depuis plus de 10 ans.
      Pas de réflexions, pas d’idées, plus de démocratie…

      Elle est plus que malade notre démocratie… et notre république n’est pas mieux avec un monarque « jupitérien », au-dessus d’un Premier ministre fusible avec une majorité suiveuse sans réelle opposition.

      A suivre, mais je ne suis pas très optimiste.

  16. Infraniouzes dit :

    La démocratie n’a pas été bafouée par l’élection de E. Macron à la fonction présidentielle. Nombre de ceux qui grondent n’ont jamais pris le chemin des urnes. Il n’y a pas eu de coup d’état comme fit Napoléon III alias « Badinguet». Tout à été républicain. Les mécontents et les rêveurs sont priés de prendre le chemin des isoloirs, et fissa.
    En revanche, qu’on cesse de nous bassiner avec cette foutue « crise » qui n’est que l’excuse de ces incapables pour cacher leurs incurie et leur piètre gouvernance. Un peu comme cette manie de montrer le FN du doigt pour faire plaisir à l’extrême gauche et , dans le même temps, cacher le manque d’idées sur tous les sujets. La droite est un Bernard-L’ermite vide et la gauche un escargot creux.

  17. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous faites bien de nous envoyer chez Michel Onfray et j’y vais donc. Non pas dans l’Express que je ne lis plus depuis longtemps mais dans son livre « La cour des miracles » paru le 7 juin. Et j’y lis :
    « Dans cinq ans, ce que la fille poissarde n’aura pas plus réussi à faire que son père poisseux, la nièce sera en mesure d’y parvenir. Ce qui restera de la droite qui ne se sera pas ralliée au macronisme ira chez elle. Le plafond de verre éclatera alors en mille morceaux. Que diront alors ceux qui crient au loup fasciste depuis des années ? »
    Que c’est le moment pour eux de « s’ouvrir les veines » ?

    • carine005 dit :

      +1
      Quand je pense qu’on en est à se demander si nous sommes encore en démocratie et qu’on nous fait le coup de flash d’intelligence dans un magma de bêtise…
      Un peu d’humilité ne nuirait pas, je trouve.

    • Jean-louis Michelet dit :

      Bonjour Mr Milred
      Avec un père poissard , un fille poisseuse , je trouve Mr Onfray vraiment très optimiste pour l’avenir de la nièce ….
      A suivre.

  18. michel43 dit :

    destructions de la démocratie FRANCAISE? dois je , en rire ou en pleurer….cars la FRANCE a jamais été une démocratie , mais est a structures socialo – communiste ,et ce depuis le départ de DE GAULLE ,et l’arriver du front populaire ,les responsables politiques, passe ,et le système, reste en place ,Fonctionnaires ,syndicats , associations ,lobbys , le seul président a imposer, la proportionnelle fut MITTERRAND , et un groupe FN ,a l’assembles ,et après droite et gauche ,l »on supprimer ,pour éliminer ce partis ,grave erreur…cars a ce jours ,EUX ne sont plus LA. .mais ce FN a récolter près de 11 millions de suffrages a la présidentiel ,la faute a notre droite , FILLON ,a tout fait pour rester, et nous avons perdu ,notre AME ,nos électeurs avec ,donc MACRON ,va avoir sa majorité ,pour faire QUOI ? voila la bonne questions ,cars vous penser que les veaux ne diront RIEN ? grave erreur ,et vous MAXIME , qui avec toujours été ,contre la droite National ,vous avez une part de responsabilité , comme nos irresponsable UMP – LR ,qui eux ,on préférer le MACRON ,quand a MOI.. je préfère Mme LE..PEN ,a la gauche ,et au centre, qui nous trahie tout le temps ,

    • loonloonychantemerle dit :

      espérons du moins que l’apprentissage des fondamentaux promise à l’éducation ne sera pas sans effet, quel que soit celui qui en aura pris la décision et qui veillera à son application…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s