Réponse d’Eric à M. Julien AUBERT

Cher Monsieur Aubert,

Le problème c’est que plus personne ne peut maintenant comprendre ce que voter LR veut dire:
– Alain Juppé soutient la candidate LREM contre Jean-Frédéric Poisson, candidat « officiel » de LR.
– dans le même temps, il déclare qu’il ne faut pas donner les pleins pouvoir à EM !
– Jean-Pierre Raffarin déclare qu’il faudra aider EM.
– Edouard Philippe vient soutenir Thierry Solère, candidat « officiel » de LR.
– NKM, Estrosy et d’autres, bien qu’investis par LR, ont fait une offre de services à EM.
– François Barouin appelle, avant même le premier tour et sans savoir quelles seront les conditions du vote à un désistement sans réserve pour LREM (à titre d’exemple, les candidats LREM des français de l’étranger, très largement en tête mais avec 80% d’abstention, « méritent » ils un désistement des candidats LR qui pourraient au minimum appeler à une mobilisation des abstentionnistes au deuxième tour).

Quelle est la ligne directrice de ce parti qui s’appelle encore LR ?
Une opposition constructive qui semble de plus en plus prête à se modifier rapidement en soutien affirmé au gouvernement du LR Edouard Philippe ?

Au train où vont les choses, nous aurons un grand rassemblement des centres encadré par deux extrêmes ne représentant, a priori, pas une alternative de gouvernement crédible.
C’est probablement le but recherché mais c’est un danger à terme pour la démocratie.

Puisque vous vous dites de droite, au boulot, faites le ménage en interne.
Que ceux qui ne demandent qu’à rejoindre une grande formation du centre, favorable à la constitution d’une Europe Fédérale, franchissent clairement le Rubicon et rejoignent LREM (c’est d’ailleurs peut être la majorité des militants et des élus de LR ?).
Et que les autres commencent à reconstruire un véritable parti d’opposition de droite républicaine et populaire, favorable à une Europe des Nations.
Continuer à maintenir au sein d’un même parti les partisans d’une Europe de plus en plus intégrée et les partisans d’une Europe des Nations n’a plus beaucoup de sens.

Cordialement,

Eric

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Réponse d’Eric à M. Julien AUBERT

  1. goupil dit :

    Bonjour,

    J’ai vu plusieurs fois ici des propos sur Napoléon III particulièrement négatifs. Je les trouve à la mesure de tout ce qu’on trouve de coutume dans nos livres d’histoire à deux balles. Comme pour beaucoup, l’histoire faite par les républicains et certains personnages (comme Victor Hugo) est injuste.
    Napoléon iii (Badinguet) a dirigé la France pendant 22 ans, ce qui ‘est pas rien, et l’a sortie de son ornière en la lançant dans la modernité (économie, industrie, infrastructures, modèle social). Il a fait certes des erreurs en politique étrangère (et encore). Il a eu un destin fabuleux et j’estime que c’est un des grands hommes d’Etat moderne que la France a connu. En tout cas, les historiens modernes sont beaucoup moins partiaux sur ses résultats. A part de Gaulle, je ne vois guère de président de la République lui arriver à la cheville.
    Salutations,

    • pier212 dit :

      Comme vous avez raison, et beaucoup ignorent que nombre de nos infrastructures actuelles doivent beaucoup à l’Empereur, neveu du premier Napoléon!
      Toutefois, et c’est pour moi un crève coeur chaque fois que j’y pense, cette période glorieuse s’est terminée en tragédie dont l’Empereur, même malade et mal entouré, porte l’entière responsabilité qui est celle du CHEF! La « dépêche d’Ems », la guerre de 1870, la perte de l’Alsace-Lorraine sont des plaies toujours saignantes, car sans Sedan, la politique franco-allemande eût sûrement été différente, la guerre de 1914-18, peut-être, sinon probablement, évitée et ….la suite!
      Mais si le nez de Cléopâtre……

  2. Frederic_N dit :

    Bonjour Eric,
    la réponse que vous tentez de faire à M Aubert me semble symptomatique du désarroi qui s’est emparé des gens de droite, on le voit bien sur ce forum. Et de leur difficulté à mesurer ce qui se passe avec Macron. Il est tel aujourd’hui que chacun cherche désepérement des raisons de s’opposer à Macron . Maxime le fait en parlant d’une dérive présidentielle, d’autres parlent de parti unique ( mais savez vous ce que c’est qu’un parti unique ? ). Vous tentez de le faire à partir du vieux thème de l’Europe des Nations .
    Mais tous ces positions ont la même faiblesse, celle de refuser d’accepter ce qui s’est passé, de refuser que les cartes politiques ont été effectivement rebattues, qu’un changement majeur s’est opéré en France et dans l’Europe. Bref que l’histoire s’est faite ( pour des gaullistes vous la f.. un peu mal ! ) . Deux exemples .
    Vous prétendez opposer l’Europe des Nations à l’ « européisme ». Mais vous oubliez que le souverainisme vient de subir une défaite majeure sur le plan économique. Car enfin, pendant plus de 10 ans, on n’a entendu que lui , la crise, tout était de la faute de l’Europe et pire de l’euro. Beaucoup y ont cru – sur ce forum on a même admiré l’extrême gauche Grecque ! . Jusqu’à ces élections où Marine a été battu sur l’euro, et par sur « le retour des -heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire ». Il vous faut accepter ce fait, massivement les français préfèrent une monnaie européenne parce que forte à la souveraineté monétaire
    . Et il vous faut le faire le plus vite possible, sinon vous allez être très malheureux. Car la roue de l’économie a tourné – grâce notamment à ces élections – et l’Europe est en train de revenir sur la voie de la prospérité. Vous ne le savez pas encore – parce que les médias en France sont tenus par des gens de gauche – mais demain ce sera une tarte à la crème : nous entrons dans la golden décennie . Qu’aurez vous donc à opposer à cette réalité qui vient ? La lutte de classe ?
    Deuxième exemple : c’est un secret de polichinelle, il y a un deal en cours avec l’allemagne sur la défense car elle a basculé, en faveur d’une défense européenne. Qu’allez vous dire contre cela : que cela est contraire à l’indépendance nationale ? – à coup sûr, faire sa défense à plusieurs c’est devenir dépendant des autres. Mais cela veut dire que l’Europe veut devenir une puissance politique .. Serez vous contre ?
    On pourrait multiplier les exemples de ce type .. rien n’a été pensé à droite ,- hormis Fillon.
    Et cela ne tient pas pour fonder une opposition à Macron

    Sur ces questions, comme sur d’autres Il y a plus de réflexions chez Finkelkraut que dans toute la droite réunie. Triste réalité

    • Eric dit :

      Bonjour Frédéric,
      Un démocrate accepte des résultats qui sont contraires à son choix.
      C’est mon cas, je les accepte.
      Je ne suis pour autant pas obligé de m’en réjouir ni de partager votre enthousiasme.
      Nous allons donc continuer avec le modèle d’Europe qui a montré ses failles au cours des années passées (en tout cas en Europe du sud) et qui a conduit le RU à enclencher sa sortie de l’UE.
      Si EM suit son programme, nous allons même pousser pour plus d’intégration, ce qui est d’ailleurs dans la logique de la monnaie unique.
      Je doute qu’il soit suivi par les allemands sur ce sujet, ils ne sont pas décidés à en payer le prix (au sens propre du terme). Les égoismes individuels des états (c’est un constat, les allemands ne veulent pas payer pour les « PIGS », comme les flammands ne veulent plus payer pour les wallons ou les milanais pour les napolitains) sont sans la nature humaine mais font que je ne crois plus à ce modèle de construction européenne.
      Par ailleurs, au delà du souverainisme, les principes généraux de fonctionnement de l’UE, basés sur une priorité absolue à la libre concurrence pour le plus grand bien des consommateurs même si cela a pour conséquence de déplacer l’emploi de ces consommateurs vers des contrées ne respectant pas nos idéaux européens (sociaux, environnementaux, voire droits de l’hommistes), sont également à repenser.
      Enfin, défense commune pour « devenir une puissance politique », permettez moi, là encore, d’avoir des doutes sur les capacités d’expression d’une »puissance » partagée à 28.
      Mais espérons pour nos enfants que vous aurez raison et que l’avenir radieux que vous entrevoyez sera une réalité.
      Cordialement,
      Eric

    • hugues dit :

      @Frederic_N

      cela fait du bien de vous lire. Etre optimiste sur ce forum est difficile, on est vite soupçonné de retourner sa veste….

      Je partage votre vision: l’Europe vient de faire un virage primordial et on peut finalement dire merci à Trump, au Brexit et à MLP/Mélenchon. Le « souverainisme » comme la solution finale à nos problème est bien mort, ce n’est plus qu’une illusion sur laquelle certains partis d’opposition vont surfer encore quelques temps mais qui se heurteront de plus en plus à la réalité.

      Cependant, la golden décennie qui arrive n’a pas encore commencé: il faut s’attendre à une recession rapide de quelques mois fin 2017- début 2018, après les élections allemandes, avant que cette décennie ne commence réellement: une purge de quelques bulles doit être entreprise avant.

      bon week end

    • vilucke dit :

      Puis-je apporter ma modeste analyse à votre propos ?
      Je pense que les oppositions ou les attentes sur + ou – d’Europe ne sont pas les vrais problématiques des individus (pris comme individus ou peuple ou société). En effet, plus de fédéralisme ou moins de fédéralisme n’est fondamentalement pas la question. La question est pour en faire quoi ? Servir le peuple ou non ?

      Si certains se posent en pour ou contre, c’est pour une seule raison; les conséquences sur la vie / le quotidien des gens. Et là-dessus, qu’on soit au niveau nationaliste ou fédéralistes, les individus (ou les peuples) aujourd’hui ont de plus en plus l’impression que les gouvernements agissent contre leurs intérêts; même de bon sens. Sur tous les sujets…

      Exemple 1 : Les européens (à minima les français ?) seraient en majorité contre les OGM ? Comment évolue la législation européènne en en la matière ? Elle va dans le sens contraire…
      Exemple 2 : Les individus demandent de plus en plus que le système financier mondial (européen à minima) soit contrôlé et régulé mais que fait l’Europe ? Aucune règle pour engager la responsabilité des acteurs. Juste des tonnes de stress tests pour rassurer. A côté de ça, elle prend des décisions qui font que demain si une banque a des soucis (liés à sa gestion) les Etats pourront autoriser que les assurances-vies des particuliers (les épargnes de leur vie, de leur sueurs quotidiennes et le moyen de réaliser leurs rêves) puissent être ponctionnées. En gros, n’importe qu’elle entreprise peut mourir de ses erreurs (et ses propriétaires en payer le prix) mais pas les banques; c’est les citoyens qui en paieront toujours le prix.
      Exemple 3 : Les français se posent de plus en plus de questions sur une logique cohérente de vaccination et que leur dit-on ? Circulez; il n’y a rien à dire. Vous être ignorants et nous sachants et en conséquence, plutôt que 3 vaccins obligatoires on vous en mettra 11 (cf réflexion de la ministre de la Santé entendue aujourd’hui). Le motif ? Les laboratoires disent avoir de plus en plus de mal à fournir les 3 vaccins seuls. Les pauvres; on en pleurerait presque. Il faut les aider en imposant aux enfants; que dis-je ? à des bébés, 11 vaccins d’un coup (qui coûteront bien sûr plus chers). Exit les questions qui sont posées aujourd’hui (et reconnus par certains pays tels que les nordiques) sur la plus grande dangerosité de certains adjuvents (aluminium / nano-particules) dans le corps. Pour la petite histoire, ces laboratoires arrivent facilement à fournir les pays voisins. Mais en France, vu que c’est très lucratif, il faut charger le mulet.

      D’autres exemples messieurs ? Voilà la véritable question. In fine, je pense que les français (raisonnement que je ne me permets pas d’extrapoler aux autres pays) n’en auraient véritablement rien à cirer que le pouvoir soit à Paris ou à Bruxelles dès lors qu’ils auraient la certitude que ceux qui l’exercent le font avec bon sens, en bon père de famille et dans le sens du bien commun… Hors ça semble de moins en moins le cas. Comme pour le NON au référendum de 2005 (contourné par M. SARKOZY), les politiques français finissent toujours avec la même conclusion face au peuple : merci d’avoir donné votre avis sur le programme ou les idées. Maintenant laissez faire les pros; même si nous faisons le contraire de ce que vous pensez ou souhaitez. Nous savons mieux que vous ce qui est bon pour vous… Cf M. HOLLANDE et sa politique à l’opposé du programme sur lequel il a été élu ou les primaires d’un certain parti où le candidat perdant s’autorise à prendre des positions à l’opposé de ce pour quoi il s’est engagé formellement par écrit…

      Nos politiques ne sont probablement pas tous pourris; mais les têtes (les plus visibles) doivent quand même être sacrément gangrénés…Voilà le vrai problème. Et si Macron bénéficie encore d’un peu de crédit, c’est à mon avis plus parce qu’il ne traine pas encore ce genre de casseroles que parce qu’il est serait soit disant porteur d’optimisme ou d’espoir… Mais l’avenir nous dira si j’ai raison 😉

  3. Sganarelle dit :

    Il n’y a plus de droite, elle éclate dans tous les sens et on ne sait qui est qui , quant à la gauche elle n’existe quasiment plus. Tout se refond en un parti unique et plus on nous parle de démocratie et de république moins il y a d’union . Il y a en France une multitude de communautés et d’individus qui ont chacun leur façon de penser différente du voisin et pas grand chose qui les unit avec en marge , et ils sont nombreux , ceux qui s’en moquent , ne votent pas et sont ballottés au gré du vent.
    Le parti unique plus le culte de la personnalité est en marche pour une dictature plus ou moins larvée.
    Diviser pour régner est la nouvelle tactique .
    Chez moi il y a dix candidats et je ne sais pas pour qui voter . Plus il y a de choix moins il est aisé de choisir.
    La France d’en haut , celle des parigots bobos n’a rien à voir avec le cultivateur qui ne vit plus de sa terre et meurt dans tous les sens du terme. Ce pays qui nourrissait ses habitants importe ce qu’il exportait autrefois et fait rentrer des étrangers qui ne s’intègrent pas. Les villages se meurent et les vieux qui n’en peuvent plus y seront bientôt euthanasiés parce qu’il n’y a plus de médecins et que les caisses sont vides. C’est pour l’instant présent du « chacun pour soi » avec de belles phrases prêchant le contraire.
    Les Français sont désunis, mais c’est peut-être le but recherché car s’il est vrai que les plus riches sont optimistes , la foule des autres gronde et pourrait bien un jour trouver une cause commune pour vraiment se rejoindre et alors leur union pourrait faire trembler les gouvernants et apporter le pire.

    • Colibri dit :

      Je me risque à une affirmation: il ne se passera rien tant que les grandes surfaces seront pleines de marchandises et pleines de monde pour les acheter. Tout en sachant que notre pays est imprévisible et qu’à tout moment il peut se passer quelque chose d’imprévu. Je pense souvent actuellement à Napoléon III. Mais je ne souhaite pas à mon pays un désastre et une catastrophe comme il en a provoqué lui l’homme providentiel de son époque. Alors je me tais. Et je m’applique la phrase anglaise suivante: « Wait and see ».

  4. goupil dit :

    Bonjour,
    Ce qui manque en France c’est un vrai régime parlementaire avec une vrai représentation (genre III eme République qui à tout fait ce qui constitue la France : impôts, service militaire, code du travail, code des mineurs, séparation de l’église et de l’état, loi associations, éducation civique, etc). La IV et la V eme sont des dévoyées qui n’ont rien fait que vendre des meubles et des bijoux de familles en protégeant essentiellement des députés gamélards et godillots aux ordres, et en développant le système des partis pour bien verrouiller tout cela.
    Salutations,

  5. anna FJK dit :

    « que les autres commencent à reconstruire un véritable parti d’opposition de droite républicaine et populaire, favorable à une Europe des Nations. » Rien ne traduit mieux mon désir et ma pensée. Malheureusement, il faut un leader, et aucun n’a les épaules : ni Wauquiez, ni NDA, ni Marion Maréchal, ni Guaino, ni Zemmour !… Il nous faudrait un nouveau Sarkozy. Faute d’un tel leader, 30 à 40% des français sont orphelin, avec un « coeur à prendre », un « Elysée à donner », mais … aucun preneur !

  6. M.H. dit :

    « Que ceux qui ne demandent qu’à rejoindre une grande formation du centre, favorable à la constitution d’une Europe Fédérale, franchissent clairement le Rubicon et rejoignent LREM (c’est d’ailleurs peut être la majorité des militants et des élus de LR ?).
    Et que les autres commencent à reconstruire un véritable parti d’opposition de droite républicaine et populaire, favorable à une Europe des Nations. »

    Je partage totalement ce souhait !
    Nous avons la chance dans notre circonscription d’avoir un candidat député sortant filloniste. Donc j’irai voter en espérant que le courant filloniste sera assez fort après les législatives pour s’imposer face à la droite centriste qui est à mon avis coresponsable avec les socialistes de la montée du FN. Les électeurs d’une droite fière, conservatrice, libérale et populaire n’attendent que cela. La primaire l’a amplement prouvé !

    Les événements des derniers mois favorisent pour la première fois depuis des décennies la naissance d’une droite populaire et forte qui pourrait reprendre une partie des thèmes du FN et reconquérir ainsi beaucoup de ceux qui sont partis parce que la droite a oublié d’être vraiment de droite.
    Avec un centre gauche au pouvoir la droite sera obligée d’entamer cette clarification, si elle veut se démarquer pour ne pas être englouti par un centrisme généralisé.

    Il est totalement incompréhensible que LR passent leur temps à ergoter sur des détails économiques du programme de Macron au lieu de mettre en évidence les véritables différences entre le centre gauche/droite de Macron et une vraie droite : multiculturalisme, immigration, identité, assimilation, insécurité, islamisme et terroristes, Europe Fédérale etc.

    • M.H. dit :

      Pardon, à la fin de mon message : « Europe des Nations » à la place de l’Europe Fédérale

  7. hugues dit :

    Eric

    je pense tout simplement que LR n’a plus de sens. Il faut en revenir aux deux partis traditionnels de la droite, selon les clivages importants du moment (que LR n’a pas vus ou voulus voir venir)

    – une droite sociale et souverainiste d’un coté
    – une droite libérale et européenne de l’autre

    La première s’est fait bouffer son espace par MLP et Mélenchon tandis que la seconde s’est fait bouffer son espace par Macron. Mais chaque droite dispose maintenant de 5 ans pour se reconstruire, chacun avec sa stratégie, en espérant, aux élections, pouvoir faire des accords électoraux ponctuels. Perso je ne vois pas d’autre solution.

  8. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    le miroir aux alouettes ou http://tiny.ph/DcvU -> la France Insoumise

  9. Bournazel candidat officiel LR à Paris 18 a carrément une affiche LREM

  10. Jean-louis Michelet dit :

    Bonjour Eric,
    Un mot de trop.
    Sur l’échiquier politique actuel en France, existe t –il un parti politique qui ne se dirait pas attaché et respectueux des valeurs républicaines ? Bref, lequel ne serait pas aujourd’hui républicain ?
    J’ai beau chercher et encore chercher, je n’en vois pas.
    Le parti d’opposition que vous souhaitez voir se reconstruire, c’est-à-dire : la Droite républicaine et populaire, se veut, bien sûr, républicaine et l’est certainement, à plus d’un titre. Et, cela ne lui coûte rien de l’affirmer haut et fort.
    Maintenant, qu’y a-t-il et quoi, de vraiment populaire dans cette Droite républicaine ?
    Ce simple mot et non des moindres, galvaudé sans vergogne depuis des lustres par tous les partis politiques, sans exception, il ne faut pas « jouer » avec, car voyez-vous, ce mot a encore un sens pour le peuple et représente, pour lui, de réelles valeurs en France comme dans d’autres pays.
    Et pour faire bonne mesure, ces mêmes partis , médias associés ainsi que la France d’en haut, ont inventé « deux produits dérivés en un seul » comme diraient les brokers de la City, le populisme et les populistes, avec comme conséquence directe, comme pour les produits dérivés financiers, une accélération et une croissance continue …
    Non pas, pour le bonheur du peuple mais pour tous ces partis de l’extrême et d’ailleurs.
    Il suffit de regarder les chiffres si besoin était.
    Bref, pour devenir populaire, la Droite a encore beaucoup de chemin à parcourir et je ne vois pas aujourd’hui, du côté de ce parti politique, un homme ou une femme, aller dans cette direction.
    Et, comme je l’écris souvent : Vous savez, le peuple, c’est très bien composé …quand on prend un peu de temps pour aller à sa rencontre.
    Bien à vous.

  11. François Martin dit :

    Je partage l’avis d’Eric, mais les législatives c’est 577 scrutins, il ne faut pas l’oublier. Aux candidats LR de se positionner clairement sur le terrain pour que leurs électeurs ne soient pas déboussolés. C’est ce que fait Julien Aubert, j’espère qu’il sera réélu. Après le 18 juin et en fonction des résultats, il faudra en effet clarifier les choses pour qu’il existe une opposition au parti LREM dont la vocation hégémonique est clairement un danger pour la démocratie.

  12. Timéli dit :

    Effectivement, ce qui manque aujourd’hui au parti LR, c’est une boussole pour montrer le cap. Car, malheureusement, il y a trop de girouettes au sein du parti qui décontenancent ses électeurs et aucun leader ne se détache clairement pour reprendre en mains le parti. Inquiétant… La voie est libre pour Macron, qui pourrait bien se voir consolider à son poste en 2022, voire 2027. Au LR, le mal est plus profond que les apparences veulent bien montrer. Ses adhérents et sympathisants se sentent orphelins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s