Douze raisons de voter LR aux législatives

1) Le phénomène « En marche » doit son succès au thème du renouvellement de la classe politique. La rapidité des scandales et des polémiques qui se sont déclenchés depuis la formation du gouvernement ne dénotent aucune amélioration sur ce plan.
2) Des zones d’incertitudes graves recouvrent les projets d’En marche, sur l’Europe, l’immigration, la sécurité, le cannabis, la politique internationale, la CSG et la fiscalité en général, etc. Lui donner la majorité absolue reviendrait à un blanc-seing, ou feu vert de cinq années qui n’est pas sans danger.
3) Au-delà du brouillard, des confusions, de l’enfumage, des manipulations et de l’air du temps, il n’est pas inutile d’en revenir aux faits et de se souvenir que le chef de l’Etat est l’ancien conseiller et ministre de l’Economie du président Hollande dont il partage inévitablement la sensibilité profonde.
4) Il est temps d’inventer une opposition moderne, qui ne serait ni systématique ni destructrice, prête à soutenir des initiatives bénéfiques mais disposant des moyens, à l’Assemblée nationale, de contrer une politique néfaste.
5) Il faut récompenser ceux qui ont eu le courage de ne pas céder aux sirènes du carriérisme et de la trahison de leur camp politique en ralliant opportunément En marche. Ils sont loin d’être parfaits, ils ont leurs défauts, leurs errements passés. Mais dans la tourmente actuelle, ils ont le mérite de se tenir debout et dans l’honneur. On est en droit d’espérer que cette noblesse de comportement ouvre une ère nouvelle ou les convictions et le sens du bien commun auront toute leur place.
6) Les présidentielles 2017 ont été souillées par le scandale et le pays privé de débat démocratique sur le fond des sujets. En refusant de plébisciter En marche aux législatives, les Français montreraient qu’ils ne sont pas dupes de la mascarade qui a eu lieu.
7) La démocratie n’existe pas, d’un point de vue historique, sans Parlement. Les régimes despotiques et totalitaires, dans l’histoire, ont pour premier geste de supprimer le Parlement. Le principe actuel du régime français (admis depuis trop longtemps) d’une Assemblée nationale, dont le seul objet est de confirmer le résultat des présidentielles, revient à nier l’autorité et l’indépendance du Parlement, relève de la forfaiture et renvoie aux heures les plus sombres de l’histoire. Les Français ont aujourd’hui l’occasion de résister à cette déviance, ou anéantissement de la démocratie.
8) L’hyperprésidence, la personnalisation du pouvoir à outrance, revenant à confier le destin du pays à un une figure médiatisée, conduit inévitablement au culte de la personnalité au détriment de l’intérêt général, à la polémique, puis au lynchage, à l’impopularité, à la crise de confiance, à l’impuissance, entraînant le pays à l’abîme.  Ce régime n’a strictement aucun rapport avec la République gaullienne de 1958 qui respecte le partage entre les rôles du président, du Premier ministre, du Parlement souverain. Refuser la majorité absolue à En Marche revient à refuser la poursuite de l’hyperprésidence vénéneuse.
9) Refuser la majorité absolue à En marche n’implique pas d’entrer dans la « cohabitation » que les Français rejettent. Dès lors que le nouveau pouvoir entend dépasser le clivage droite/gauche, le risque d’un affrontement entre deux camps rivaux au sommet de l’Etat est exclu. L’idée serait uniquement d’imposer à l’exécutif un nouveau partage des responsabilités.
10) Au-delà du mythe du renouvellement, la continuité prévaut largement en matière de mœurs politiques: fuite dans la communication, culte de la personnalité à outrance, débauchages et manœuvres politiciennes: les Français ont l’occasion de montrer qu’ils sont un peuple intelligent qu’on ne mène pas à la baguette ni par des manipulations et qu’ils ne sont pas dupes.
11) Le véritable changement consisterait à replacer le monde réel, l’intérêt général, le bien commun, le débat d’idées au cœur de la vie politique et d’en finir avec sa dérive narcissique. Nous en sommes bien loin. Les Français ont l’occasion d’envoyer aux dirigeants du pays un avertissement démocratique de premier ordre en leur refusant la majorité absolue.
12) Résister à l’air du temps, au courant dominant, au vertigineux matraquage médiatique en cours serait tout à l’honneur des Français.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Douze raisons de voter LR aux législatives

  1. Patrick GRANGE dit :

    Cher Maxime,
    Il existe pourtant une alternative à cette confrontation LR-LREM, celle d’une troisième voie indépendante, déterminée et constructive, Les Indépendants de la Droite et du Centre, soutenue par Nous Citoyens et le parti libéral démocrate, initiée par Jean Christophe Fromentin, maire de Neuilly Sur Seine et député depuis 2012, qui laisse la main après un seul mandat. Je me porte candidat sur la 8ème circonscription du Val de Marne sous ces couleurs. Je vous laisse juge. Patrick GRANGE
    http://www.577.fr
    http://www.patrickgrange.fr
    @pgrange94

    J'aime

  2. Niccolo dit :

    Je suis globalement en accord avec cette analyse. Le point 4 me semble crucial pour la réussite du changement qui est en train de s’engager.
    « Il est temps d’inventer une opposition moderne … » ; Rien de plus vrai !

    Les enjeux sont nombreux : retrouver une identité et redevenir une force politique crédible aux yeux des Français, préserver le bon fonctionnement de nos institutions parlementaires, consolider et enrichir le débat d’idées, permettre la résurgence de compétences et d’expertises muselées ou en sommeil (généralement pour laisser la place aux ambitions personnelles des pros de la politique), plus simplement, être acteur de la rénovation du pays et de son statut dans le monde.
    Je ne partage pas le goût de la critique et des lamentations faciles, bien à couvert, dans la jubilation du spectateur qui attend le plantage de ceux qui tentent quelque chose. Ce n’est pas être de droite pour moi.

    J'aime

  3. Koufra dit :

    J en rajouterai une 13ème.

    Le mouvement en marche est un mouvement ouvertement communautariste, arrêtons de fermer les yeux. M. Macron va renvoyer des ascenseurs.

    On voit bien que parmi les candidats EM, il y a beaucoup de frères musulmans. Les positions équivoques vis a vis du voile, du Burkini de Macron s en resente.

    A Evry, la candidate suppléante EM (membre mais pas investi face a Valls) était candidate pour un parti islamiste algérien aux élections algériennes….

    Cela pose qq souci, car le socle des 25% votant qui on permis a m. Macron d aller au second tour, a peu de chose près, c est :
    8% LGBT
    10% musulmans
    5% ultra riches
    2-3 % juppeiste.
    0,01% modem 🙂

    Amitiés
    Koufra

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    Le populisme libéral dans toute sa splendeur ne sera éradiqué qu’én faisant barrage .

    J'aime

  5. Sganarelle dit :

    En conclusion on pourrait dire que nous ressentons tous la même chose , ce sont les moyens d’en sortir qui diffèrent.. Soit on s’enfonce et on donne les pleins pouvoirs à Macron histoire de le voir se noyer avec nous ou soit on vote pour une opposition plus ou moins bancale qui nous donnera l’illusion de combattre.
    Suivant l’histoire de la grenouille jetée dans une barrique de lait ( vous savez , celle qui s’est débattue jusqu’à faire du beurre et finit par s’en sortir ) je « marcherai » plutôt dans le sens contraire de Macron qui inquiète par son « amour farouche » et surtout pour marquer notre présence parce que les éléctions sont tout ce qui nous reste de l’illusion de la Liberté.

    J'aime

  6. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je partage l’idée de ne pas donner une majorité franche à En Marche. Un maximum de 200 députés me semblerait être largement suffisant et obligerait le gouvernement à composer notamment avec LR dont le programme « officiel et actuel » se rapproche le plus de celui de En Marche.
    La difficulté qui apparaît est l’avenir de LR, malmené et livré aux ambitions individuelles depuis le conflit Copé/Fillon de 2012. La ligne politique ou plutôt les lignes politiques LR restent floues, mouvantes et l’absence d’un vrai « patron » n’augure rien de bien. Tant que l’Etat-Major LR actuel sera en place, ce parti ne constituera pas une vraie force d’opposition cohérente et constructive. Entre Baroin dont la seule ambition est d’être le premier ministre de n’importe quel Président, L. Wauqiez prêt à tout pour devenir calife et mieux préparer la Présidentielle de 2022, les partisans d’une droite plus ferme, ceux qui ne seraient pas opposés à un rapprochement tactique avec le FN, ceux plus proches d’un centre gauche, on ne peut que constater une absence totale de cohérence dont n’importe quel adversaire politique peut tirer profit, y compris d’ailleurs E. Macron.
    A titre d’exemple, ma circonscription va voir comme habituellement au second tour le duel entre le député sortant, membre de la Direction LR qui a trahi N.Sarkozy puis B. Le Maire et enfin F. Fillon et un Maire LR/UDI.
    Alors que LR devrait être le mieux placé pour infléchir la politique d’En Marche, je ne suis absolument pas certain qu’il en soit capable dans les circonstances actuelles,
    Nous avons donc le choix entre la carpe ou le lapin LR !

    J'aime

  7. Raymond Croella dit :

    Il y a aussi d’autres sujets à traiter. Respectueusement Raymond Croella

    J'aime

  8. anna FJK dit :

    Cher Maxime, je vous découvre cyclothymique ! Déprimé et au fonds du gouffre devant l’abyssale nullité de nos politiciens, puis reprenant courage sans cesse, ne lâchant pas la main de la petite Espérance qui sauvera ce monde. Ce faisant, je me reconnais en vous moi aussi.
    Il n’y avait pour moi qu’ UNE seule bonne raison de se déplacer pour voter LR dans 8 jours : si ce parti avait eu l’intelligence et l’humilité de défendre 2 ou 3 mesures puissantes sur l’IDENTITAIRE.
    Par exemple, leurs quotas d’immigration annuel (Fillon). Voilà une VRAIE différence avec EM!
    Ils auraient pu présenter cette simple mesure (et 2 ou 3 autres) comme un « complément » identitaire à la soupe libérale économique de Macron. Je pense que 80% des français sont pour ces quotas, là où Macron est clairement immigrationniste. LR ne l’a pas fait, se contentant de rajouter une louche de tisane tiède à la soupe EM! et d’épouser « l’identité heureuse » de Juppé, dont personne ne veut (Cf. les primaires !)
    Il feront moins de 100 députés, peut-être même moins que Mélenchon… et ce sera bien fait pour eux!
    Malheureux pour la France cependant…

    J'aime

  9. Cher Monsieur Tandonnet

    L’essentiel, et vous le soulignez fort bien est que ni Macron Ni « En Marche » ne nous ont indiqué réellement ce qu’ils voulaient faire de notre pays. Peut-être s’imaginent-ils que son destin est d’être prochainement le plus grand des Landers. Sans doute sont-ils convaincus que l’essentiel reste l’afflux des capitaux supranationaux et des travailleurs sous payés.

    Il serait éminemment dangereux, pour la seule raison « qu’il faut leur laisser leur chance » de croire qu’il vont nous laisser la nôtre. Dans cinq ans nous ne serons peut-être plus en France.

    Leur laisser leur chance certes, mais sou contrôle.

    Etienne Tarride

    J'aime

    • Cher Maître, je vous remercie pour votre message et votre visite de ce blog, et suis heureux de ne pas être le seul à ressentir amertume et inquiétude pour l’avenir de la France.
      MT

      J'aime

  10. Liber78 dit :

    Pourquoi il ne faut surtout plus voter pour les « LR »
    http://www.causeur.fr/les-republicains-legislatives-crise-macron-44539.html
    Il faut que les « LR » explose et qu’une vraie droite de conviction émerge.
    Le combat politique n’est absolument plus prioritaire. C’est d’abord un combat culturel et idéologique qui doit être mené.
    Les « LR » n’en sont absolument plus dignes.

    J'aime

  11. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    Les Français en ont ras la casquette de ces politiques au petit pied.
    Quant à la démocratie, avec un état d’urgence devenu permanent et des libertés de plus en plus surveillées, fichées, on se demande où elle est passée. Sans parler des autres contraintes imposées sans débat, sans accord des Français, sans leur participation à l’élaboration de leur futur.
    Démocratie sans Démos ?
    Michel43 a raison quand il dit, tout de go, ce pour quoi on nous prend depuis des décennies.

    L’immigration devient un problème majeur, et l’insécurité qui en découle nous met tous en danger.
    C’est un constat, personne ne peut prouver le contraire.
    200.000 arrivées par an – sans compter les clandestins que Macron promet d’accueillir en plus grand nombre – cela fait autant de personnes à loger, nourrir, soigner, éduquer, former, intégrer, que la population d’une ville comme Rennes.
    Combien de villes aussi peuplées que Rennes en 40 ans ?
    Hé bien oui ! Il faudrait déjà construire au moins quarante nouvelles villes. Et ce n’est pas fini…

    Notre territoire n’est pas extensible, notre économie est au ras des pâquerettes, et nous sommes assommés de taxes et impôts pour entretenir cette folie.
    Qui va mettre nos politiques face à leur immense responsabilité ?
    Quel futur pour la France, sa culture, son indépendance, sa souveraineté ?
    Qui nous demande notre accord ? La libre autodétermination des peuples, c’est pour les autres ?

    Évidemment qu’il ne faut pas laisser un blanc-seing à ces technocrates aux dents longues.
    Mais nous aimerions que LR reviennent aux principe de la Droite, dans tous domaines, et cesse de se laisser intimider par tous les faux prophètes et leur religion dévoyée droit-de-l’hommiste.
    Droits de l’homme pour tous, sauf pour nous !
    Avec, au sein de ce parti, des gens aussi hésitants et si peu courageux que nous avons vu balancer et se plier aux diktats bienpensants, on est mal partis.

    Amicalement,

    J'aime

    • Annick, démocratie ne veut plus dire grand chose hélas, c’est évident.
      MT

      J'aime

    • Colibri dit :

      @Annick, « L’immigration devient un problème majeur, et l’insécurité qui en découle nous met tous en danger. » Ce sont surtout les causes de l’immigration qui deviennent un problème majeur et qui nous mettent en danger. C’est à dire les femmes et les hommes qui provoquent des catastrophes de l’intérieur et de l’extérieur des pays déstabilisés par le nouveau désordre mondial auquel nous assistons depuis 1989.

      Amicalement, Colibri.

      J'aime

  12. Sganarelle dit :

    L’argument principal me semble-t-il est que ce n’est pas la peine de se gargariser tout le temps du mot « république » si on donne un pouvoir quasi absolu à un seul. Il doit y avoir une opposition sans pour autant qu’elle soit aveugle et systématique.

    J'aime

    • Sganarelle, on ne donne pas un pouvoir quasi absolu mais on crée l’illusion du pouvoir à travers un personnage médiatique, c’est totalement différent.
      MT

      J'aime

  13. annick danjou dit :

    Voilà pourquoi nous allons voter pour E. Ciotti qui affirme ses idées et s’y maintient.

    J'aime

  14. Calot dit :

    Bravo M. Tandonnet, je me retrouve une fois encore pleinement dans vos propos. Ce sont les Français que j’ai parfois du mal à suivre…

    J'aime

  15. Jean-louis Michelet dit :

    Ça marche ! (comme disent les jeunes aujourd’hui)
    Pour ceux et celles qui ont déjà rejoint En Marche, pour ceux et celles qui vont rejoindre ce mouvement aux législatives et plus tard mais ça marche beaucoup moins bien pour la future majorité des français, dépités et résignés, qui ne s’exprimeront pas aux élections législatives (encore une fois) et qui ne seront pas ou que très peu représentés, considérant que pas grand-chose ne changera pour eux demain.
    Bref, d’un côté, la France qui va bien ou pas trop mal, les Progressistes et de l’autre, tout le reste, pour faire court, les Populistes.
    Comme il est facile de «gouverner » ceux et celles qui vont bien ou pas trop mal. Trop facile. Mais faire avancer à l’unisson une Nation toute entière y compris ceux qui ont pris beaucoup de retard, il est vrai que c’est un peu plus difficile ….
    La Droite d’aujourd’hui, tant qu’elle considérera qu’en France qu’il n’y a que des affreux populistes extrémistes infréquentables et sans valeur, n’est pas prête de revenir au pouvoir avant longtemps.
    Je crois bien que je vais devenir progressiste …c’est quand même plus cool de liker sur Facebook ou de twitter que d’écrire sur ce blog à des députés LR qui n’ont même pas la politesse de vous répondre…..

    J'aime

    • JL Michelet, en vérité, ils m’autorisent à reproduire des articles qu’ils ont publié sur FB, mais eux-mêmes ne fréquentent pas le blog régulièrement et moi je ne peux répondre à leur place…
      MT

      J'aime

    • Jean-louis Michelet dit :

      Maintenant, il n’y a qu’une seule question qui vaille : Qui pour défendre l’Autre France ?
      Que fera t-on demain avec pratiquement la moitié des français (46%) qui s’estiment être des perdants de la mondialisation ? soit une majorité des actifs (54%).
      Les Progressistes de tous bords : ils s’en foutent comme de leur première chemise et vu le niveau intellectuel et culturel etc. ….allez voir MLP, JLM et tous les autres.
      La Gauche, la Droite : Il y a bien longtemps que vous ne nous intéressez plus, les prolos, circulez !
      Terra Nova est passé par là et comme la Droite n’est qu’une suiveuse de la Gauche ….
      Ils leur restent encore une chance : les syndicats de salariés ?
      Alors, les législatives, quelle belle fumisterie, se disent-ils.
      Comme je les comprends

      J'aime

  16. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    http://tiny.ph/XcZo -> nous avions dit NON
    http://tiny.ph/DcvU -> la France Insoumise
    http://tiny.ph/Bhez -> pétition sortie OTAN

    J'aime

  17. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Ainsi, vous aussi, vous vous apprêtez à « saisir la main tendue » par Emmanuel Macron, en votant, une fois de plus, LR. Et peu importe si c’est pour entériner le suicide des LR. Vous me direz qu’au point où en était arrivée la droite, cela n’a plus aucune importance, mais ne faites pas semblant de considérer que c’est ainsi que nous construirons une opposition digne de ce nom !

    J'aime

    • Mildred, et vous voulez que je vote pour qui, pour le candidat mélenchonniste? pour le candidat lepéniste? Je préfèrerais m’ouvrir les veines.
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      de grace , surtout ne le faite PAS… vous risqueriez de voir arriver a l » hôpital ,Mme LE..PEN et son gourou PHILIPOT

      J'aime

  18. Cyril45 dit :

     » les Français ont l’occasion de montrer qu’ils sont un peuple intelligent qu’on ne mène pas à la baguette ni par des manipulations et qu’ils ne sont pas dupes.  »
    Certes Maxime. Mais on peut parfois, sinon trop souvent, en douter. Et puis, quels Républicains ? Cela va de Laurent Wauquiez à Nathalie Koskio-Morizet.
    Sinon, j’ai apprécié de vous lire dans le Valeurs Actuelles de cette semaine.
    Cordialement..

    J'aime

  19. xavierwiik dit :

    Bonjour Maxime,

    Globalement je partage votre analyse. Toutefois, il ne suffit pas de démontrer l’utilité d’un vote LR pour que les électeurs choisissent la raison face à cette déferlante médiatique dont bénéficie LREM.
    Mon analyse ne conduit pas à l’optimisme :
    – un programme LR inaudible, et quand vous en reprenez les grandes lignes il manque un chiffrage précis et Eric Woerth a fait dans le grand principe plus que dans la mesure, ce n’est pas très moderne,
    – le comportement de certains candidats LR députés sortants est contre productif quand ils attaquent le Président ou son Gouvernement sur des considérations politiciennes. Plus personne ne peut apporter du crédit à cela, les mesquineries ne passent plus les français attendent de la hauteur,
    – François Baroin est brillant, mais le fait d’avoir été le Premier Ministre potentiel de Nicolas Sarkozy, puis de Fillon, avant de se voir en celui de Macron, cela ressemble à une ambition personnelle et sans douter de ses qualités la encore le signal n’est pas favorable.

    J’espère que les français réaliseront que la politique de notre pays ne doit pas s’envisager comme une start up, mais sur le long terme, et que la consistance est plus importante que la communication.
    Il manque un leader, des poids lourds qui ne se passent pas leur temps à se rêver en Ministre et à le faire entendre dans toute leur expression publique, et une communication moderne avec une part conséquente de nouveaux visages et d’idées si ce n’est nouvelles, du moins bien expliquées.

    J’espère une victoire mais la réalité paraît toute autre.

    Bien à vous,

    J'aime

  20. michel43 dit :

    serait tout a l » honneur des Français ? mais, cela fait plus de 50 ans, qu » on les prend, pour des CONS.. Tiens pour une fois. .rien sur Mme LE..PEN. qui peu jouer un role important dans la futur assemblée

    J'aime

    • michel43, c’est une obsession chez vous! Un fantasme qui vous travaille nuit et jour! A l’Armée, on avait le bromure pour ce genre de phénomène…
      MT

      J'aime

    • michel43 dit :

      Normal , Maxime , pour un homme de la vrais droite ,qui préfère le Front National , au traite du centre et de certains traites qui préfère la gauche ,telle que SARKO FILLON NKM COPE et les autres …

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.