Du neuf avec du vieux

Il paraît que nous sommes en cours de recomposition politique. D’après l’air du temps, nous sortons de la logique « droite-gauche », pour entrer dans une nouvelle ère de la politique française dominée par une vaste formation centrale. En vérité, la décomposition se poursuit. Tout change, parce que rien ne change. Le changement touche à la surface, l’apparence. Mais au fond, la continuité prévaut. La place donnée dans ce gouvernement à la tactique politicienne – désintégrer la droite, après la gauche – , à la communication, au débauchage, à la récompense des trahisons, au brouillage des repères me paraît sans précédent. Nous avons sous les yeux la quintessence des aspects les plus discutables de la politique française de ces dernières décennies. Cette équipe est traversée de contradictions, de points de vue inconciliables  sur des sujets essentiels et de retournements de veste, de haines larvées et de recyclages ambigus. Un gouvernement sans ligne, sans but, collections d’individualités et un Premier ministre méconnu: tout annonce la poursuite, sinon l’approfondissement du phénomène d’hyper-présidence, le culte médiatique de la personnalité comme paravent du néant. On fait du neuf avec du vieux. La tactique politicienne n’en finit pas de broyer le politique, au sens du gouvernement de la cité. A court terme, l’habileté tacticienne force l’admiration. A long terme, par delà l’écran de fumée, l’anéantissement des partis politique, de la souveraineté du Parlement, l’absence de ligne politique et l’inconsistance d’un gouvernement, le vertige de la communication, la fragmentation de la politique dans la sublimation individualiste, la plongée dans le culte de la personnalité, apothéose d’une évolution de longue date, prépare sans doute le pire, c’est-à-dire le triomphe de l’extrémisme en 2022.  La recomposition n’a pas encore commencé et la décomposition de la scène politique française s’accélère, dans un climat de béatitude générale. Voilà, je n’ai hélas pas grand chose à proposer, mais au moins, d’ouvrir les yeux.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Du neuf avec du vieux

  1. Citoyen dit :

     » … le culte médiatique de la personnalité comme paravent du néant. »
    Ce n’est pas un hasard, si la soirée de l’élection se voulait dans la même veine que la mascarade de l’élection du détritus de Jarnac. On prend les références où l’on peut …

  2. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycott.

  3. Jean-louis Michelet dit :

    La France : Une nation coupée en deux.
    Quand on veut bien porter un regard neutre et objectif sur le résultat « sociologique » et « géographique »des votes de cette présidentielle pour le premier tour comme pour le deuxième tour , il n’est pas nécessaire d’être un expert en sciences politiques pour se rendre compte , sans coup férir , que ceux et celles qui ont amené au pouvoir ce nouveau président , appartiennent à la catégorie des français qui ne vont pas trop mal et même bien.( oublions un instant les couleurs et partis politiques)
    De manière volontaire (une minorité 18 % des inscrits au premier tour) soutenue involontairement par les circonstances et par une majorité (23% des inscrits au deuxième tour) portent au pouvoir suprême un nouveau président. Quel formidable effet de levier diraient les banquiers d’affaires ! Chapeau bas, monsieur le Start uper ! Plus que doubler la mise de départ en deux semaines, c’est vraiment exceptionnel. Votre « prime de résultat » vous l’avez bien méritée.
    Le 7 Mai au soir, une grande famille était née officiellement : Les Progressistes. Ce qu’ils n’avaient pas vu ou pas voulu voir ces 23 %, c’est que leur bulletin de vote était aussi un bulletin d’adhésion à la seule et unique « valeur » d’aujourd’hui en France, je veux dire Le Progressisme. Accord implicite, tacite, lassitude de cette campagne, ce qu’on voudra, mais accord quand même, pour légitimer aux yeux des médias surtout et de tant d’autres, la victoire écrasante des Progressistes en France.
    Ouf, le coup est passé près et la morale est sauve, se disent-ils. Le fascisme n’est pas passé. Nous pouvons reprendre nos activités entre gens bien élevés. Merci les médias.
    Maintenant, que faire de ces 35 % d’inscrits (premier tour) de populistes complétés par une grande majorité d’abstentionnistes (+ de 22% au premier tour) que je qualifierais plutôt « d’Aquabonistes » c’est-à-dire : à quoi bon voter puisque rien ne changera demain.
    Bref, cela fait quelques millions de nos concitoyens dans ce beau royaume de France, au minimum à égalité avec tous « les Progressistes » du deuxième tour (41 %) mais très nettement supérieurs à ceux du premier tour (18 %).
    Maintenant, que faire de ces affreux populistes que personne ne veut voir ni entendre, sauf bien sûr, en parler encore un peu le temps des législatives. Continuer de les envoyer chez Pole emploi, Mélenchon, NDA, Lepen, Poutou, Artaud, dans les services sociaux, l’Abbé Pierre, les restos du cœur etc…Et cela étant « le moins pire »
    Ils ont le choix pour préparer 2022 ou avant….
    Il y a des solutions. A suivre.

    • JL Michelet, merci pour ces réflexions tellement justes que j’apprécie beaucoup, dans l’attente d’une suite!
      MT

    • de Cydelah dit :

      Bonjour,

      Si être -progressiste- c’est être pour le progrès social, encore faudrait-il en décortiquer la doctrine.
      J’ai lu que le -progressisme- est un courant de pensée considérant qu’une transformation profonde des structures sociales et politiques doit être accomplie pour une plus grande justice sociale et pour l’amélioration des conditions de vie.
      Car le sens de l’Histoire est-il assurément toujours le progrès.
      Mais si le processus historique continu d’amélioration peut être poursuivi, voire accéléré par des réformes dont des radicales, des questions sous-tendues demeurent :
      – Pour faire quoi ?
      – Pour aller où ?
      – Avec qui ?
      L’Histoire récente et plus ancienne nous a enseigné sur ce que nous ne devons pas reproduire, la guerre, les camps de concentration, la bombe atomique, les génocides, la persistance de la grande pauvreté, les pollutions de la terre et des océans, …
      Les directions majeures à prendre pour l’ensemble de la planète vont donc devoir être dites et appliquées sous peine de sanctions que l’on devine déjà.
      Mais qui ne le veut pas ? On le sait aussi. Alors tourne manège !

      Pour ce qui nous concerne directement demain, nous avons un chef. C’est déjà çà. Nous le connaissons peu, mais il va falloir l’aider tout en restant très vigilant. Tout en sachant que d’immenses forces « nouvelles et complexes » sont à l’œuvre pour toujours les mêmes raisons: Dominer l’Autre, quand ce n’est pas l’anéantir.

      En attendant le chef va semble t’il imposer ses recettes à lui pour assainir la situation du quotidien de celles et ceux nombreux qui regardent le train passer =
      « Continuer de les envoyer chez Pole emploi, Mélenchon, NDA, Lepen, Poutou, Artaud, dans les services sociaux, l’Abbé Pierre, les restos du cœur etc…Et cela étant « le moins pire » »
      Sera t’il compris et suivi ?

  4. E. Marquet dit :

    Le but de l’exercice « décomposition-renouveau » n’est-il pas de laisser notre Narcisse élyséen seul maître à bord. Voyant son quinquennat comme « jupitérien » il lui faut être le maître du Panthéon. Il ne peut donc que déléguer à des obligés qui ne sauraient déplaire au maître du ciel et de la lumière sans s’attirer foudre et tonnerre.
    Les marcheurs, comme tous les convertis, sont prêts à aller jusqu’au martyre ! Courage !
    Dans la mythologie grecque, Narcisse, jeune homme d’une grande beauté épris de ses propres traits, périt en contemplant son visage ! Mais il fut changé en fleur, ouf !
    Quand à l’autre Narcisse, affranchi de l’empereur Claude, il fut mis à mort. Triste destinée !
    Dans cinq ans on saura ce qu’est devenu ce jeune homme si parfait et si la France a été dupée ou non.
    Un proverbe africain dit qu’un chien a beau avoir quatre pattes, il ne peut pas emprunter deux chemins à la fois …..
    Soyons optimistes ! « Qu’est-ce que l’optimisme disait Cacambo. Hélas, dit Candide c’est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal » (Voltaire, Candide ou l’optimisme).

  5. michel43 dit :

    MAXIME fermer les yeux et oreilles , jusqu’à JUIN , après cela pourrait y avoir des surprises , remarquer ,qu » en ESPAGNE c »est pas mieux

  6. Vanco dit :

    CherMaxime,
    Je partage votre analyse, Mais c est un mauvais génie pessimiste qui œuvre, « En même temps » selon la formule consacrée un autre génie plus »bienveillant » me dit que l espoir est présent et que cette expérience est à prendre, sans optimisme béât mais sans pessimisme rigide non plus!
    Cordialement

  7. M.H. dit :

    1) La base de la méthode Macron : l’encouragements systématiques et la récompense de la traîtrise.
    2) Le toupet sur la moralisation : Bayrou Garde des Sceaux ! Il n’y a pas plus roublard, sournois et retors !
    Aura-t-on une enquête du PNF sur l’utilisation par Bayrou pendant des années d’une attachée parlementaire de Mme Sarnez comme secrétaire particulière (voir le livre de Corinne Lepage), où cadeaux offerts par Lagardère : http://www.valeursactuelles.com/politique/quand-lagardere-offrait-des-cadeaux-bayrou-83327

    Quand des nouveaux gouvernants basent l’essentiel de leur action sur la traîtrise et la tartuferie il y a lieu de s’inquiéter sur l’avenir de notre démocratie !

  8. Koufra dit :

    Là on touche au malsain

    L agresseur vient se présenter publiquement face à sa victime.

    On est dans le déni de la gravité de l agression et même dans sa légitimation….

    http://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/2017/05/17/38001-20170517ARTFIG00361-legislatives-dieudonne-candidat-suppleant-face-a-valls.php

  9. l autre H dit :

    Vos publications me rassurent car je me sens moins seule, mais m’angoissent. J’ai choisi l’engagement puisque j’ose me présenter sur la 6eme circonscription, (que du beau monde face à moi) décision qui résulte de plusieurs années de réflexion et qui s’inscrit dans la philosophie de mon parti qui prône les bienfaits de la Liberté et de la Responsabilité. L’idée est de montrer que d’autres voies sont possibles. Mais face au tsunami médiatique de la pensée unique, je me sens emportée, submergée. Plus que jamais, je souhaite sortir du flot, que tous nous sortions du flot. Mais comment y parvenir ?

  10. Koufra dit :

    Le culte de la personnalité associé à la mise en place du parti unique (EMPS ) n augure rien de bon.

    L obligation de devoir faire barrage au fn devient un dogme…. l enfer est pavé de bonnes intentions.

    Pour arriver au pouvoir, Ils ont beaucoup promis aux minorités… cela ne peut qu’entraîner des tensions communautaires fortes.

    Amitiés

    Koufra

  11. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Il y a bien une vraie recomposition et une clarification
    – l’explosion du PS entre gauche archaïque et libéraux libertaire
    – le déchirement LR entre un centre mou libéral libertaire et un ex RPR

    Les deux entités libérales libertaires et européo-fédéralistes se rejoignent enfin, les divergences ne se situant qu’au niveau du trait de crayon.

    La gauche archaïque du PS rejoindra Mélanchon.

    Quant à la frange « RPR » des LR, à laquelle s’ajoute encore quelques gamellards en recherche d’un mandat de député, elle essaie encore d’exister en tant que LR et rassemblement de la droite et du centre, mais c’est laborieux : ce matin, j’écoutais par hasard Baroin sur RTL, qui se présente comme le leader LR pour les législatives : les bras m’en seraient tombés si j’avais eu la moindre illusion sur ce clown.
    – Il a d’abord rappelé qu’il se réjouissait de la victoire de Macron
    – hommage appuyé à quelques membres du gouvernement
    – la seule et unique divergence exprimée concerne l’augmentation de la CSG sur les retraites
    – donc rien sur l’identité, sur la souveraineté, sur la sécurité, sur l’immigration, etc…etc…
    Donc, il est d’accord.

    Elle sera coriace et impitoyable l’opposition LR : Macron doit mourir de peur !

  12. Oui. Nous sommes officiellement devenus un sous-état américano-européen livré à la voracité islamiste.
    Plus on vit à l’Est, prés des frontières-passoires où explose la criminalité, plus nous avons essayé de nous en dégager, en vain : mêmes nos votes ont été bafoués.
    Plus on vit à l’Ouest (terroirs de Bretagne et du sud-ouest) où nos valeurs sont moins touchées, plus on reste aveugle et sourd à la destruction civilisationnelle en cours.
    Et je ne parle pas de Paris, où se concentrent les zélutes (élus, élites et zélés) qui embrassent les destructeurs parce qu’ils ont les moyens de les neutraliser avant de passer à table avec eux.

  13. Frederic_N dit :

    Certes, mais voir le désarroi des cadres du PS fait plaisir à voir. Certes on ne peut pas écarter l’idée d’un sursaut à gauche, mais l’hypothèse de la disparition du PS fait que mécaniquement, le curseur de notre vie politique va aller vers la droite . Qui s’en plaindrait ?
    Quant aux républicains, la manière dont on a changé le programme de Fillon s’interprète hélas comme suit. Fillon s’appuyait sur le bloc des contribuables pour faire passer un programme centré sur l’intérêt national, Wauquiez leur propose un programme de défense de leurs seuls intérêts au détriment de l’intérêt national
    Mais vous allez encore me dire qu’il y a plusieurs manières de voir l’économie ..

  14. Colibri dit :

    Tout ce qui nous divise nous désunit et finalement nous détruit.

    Ce matin dans mes archives j’ai retrouvé la phrase suivante:  » Dans le monde entier, l’école nuit à l’éducation parce qu’on la considère comme seule capable de s’en charger. » (Yvan Illich, 1926/2002)

    Je me suis demandé si les partis politiques ne nuisaient pas à la politique parce que nous les considérons comme seuls capables de s’en charger?

  15. Infraniouzes dit :

    Excellent ce gouvernement que le Premier ministre vient de donner à la France. Tout y est: cette absurde parité homme-femme, des ministres de toutes les couleurs de peau et de couleurs politiques, des ministres issus de la diversité, des ministres en marge de la société (N. Hulot), etc. L’attrape gogos dans toute sa splendeur. On se croirait au festival de Cannes Et plus de 60% des Français seraient satisfaient de ce gouvernement ! Mais point de paysans, de militaires, d’ecclésiastiques, de gens du spectacles, de la presse, de grands chercheurs, de prix Nobel. En somme, un gouvernement assez « franchouillard » qui ne gênera pas les hommes au pouvoir. Le cirque politique peut continuer de tourner…

  16. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Les Oscars et les hochets viennent d’être distribués. Personne de sensé ne s’attendait à autre chose.
    Pour ne prendre que deux exemples : la justice au traitre Bayrou et l’Intérieur au fidèle Collomb, les magistrats et les policiers apprécient surement !
    Personnellement je considère ce gouvernement comme éphémère qui ne survivra pas aux élections législatives de juin prochain et à un nouvel équilibrage. Peut-être aura-t-il le temps de préparer la loi de moralisation de la vie publique ?
    Attendons donc encore quelques semaines avant de voir à quoi ressemblera le vrai gouvernement d’ E.Macron.

  17. Q dit :

    je viens de voir passer un sondage pour legislatives :

    32% En Marche
    19% LR
    19% FN
    6% Socialo (je ne suis plus sur de celui la)
    15% Insoumis

    en terme de siege qu’est ce que cela pourrait donner ? en tout cas une bonne majorite En Marche

  18. Q dit :

    pour ce que j’en comprend Il semble que quelqu’uns de ces nouveaux ministres devront demissioner si ils ne sont pas re-elus deputes.

    ????

    Je ne comprend pas pourquoi un ministre devrait etre membre du parlement, ils devraient demissioner de leur deputation en premier.

    Ce melange des genres ministre-deputes affaiblit le pouvoir/legitimite du parlement.

  19. yves Doran dit :

    Il faut dire que vu de loin, le bougre est un habile tacticien. Faut il dire qu’en face, il n’a plus rien.Un gouvernement attrape tout, parfait pour les élections où encore une fois les gogos font encore se faire « couillonner » . C’est vrai qu’ils aiment ça. !

    Au risque de passer pour un affreux réactionnaire, pour ne pas dire plus, je dirais qu’un système démocratique aussi dévoyé ne peut nous conduire qu’ à ce genre de situation.
    Aucun de ces gouvernements depuis des décennies n’a eu la vision longue nécessaire pour assurer la pérennité de la Nation. Du court terme, rien que du court terme! Satisfaire les lobbies les plus bruyants, les plus influents, les plus puissants aux dépens du Bien commun et de la sauvegarde du plus grand nombre.

    Que les citoyens acceptent de se faire manipuler par 4 ou 5 groupes de médias détenus par la quintessence de la ploutocratie en dit long sur la déperdition rapide et profonde de l’esprit civique et de la capacité de raisonnement .
    Que dire de plus quand les citoyens admettent qu’un système fiscal plonge ses racines dans la vindicte, dans le compte à régler à d’autres, dans la jalousie et l’envie..
    Quand les citoyens ne voient absolument pas à quel niveau de corruption morale la haute administration de ce pays en est arrivée sans compter la mise en coupe réglée de la richesse
    française.

    C’est à désespérer de la survie de la Nation et de la France car le combat est avant tout culturel et historique . ce sont les fondements de notre patrimoine commun qu’il faut retrouver ….
    Yves Doran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s