La non élection présidentielle

Jusqu’à présent, les élections présidentielles ont toujours donné lieu à un choix de politique: 1974, 1981, 1988, 1995. En 2002, le second tour était plié d’avance, mais le premier s’était joué entre Chirac et Jospin. Ce fut une élection à un tour. Puis, en 2007 et en 2012, le choix était  clair et net. 2017 ouvre une ère nouvelle dans l’histoire de la démocratie française. Pour la première fois, les électeurs français n’ont jamais eu vraiment de choix. Le premier tour de l’élection a été réduit en cendre par un scandale apocalyptique qui a détruit toute espèce de débat de fond. Le second est une parodie de démocratie, compte tenu de la présence du candidat lepéniste, viscéralement inacceptable pour les trois quarts des Français. Il faut dire la vérité: les élections présidentielles de 2017 n’ont pas eu lieu, à aucun moment. La démocratie peut éventuellement recommencer à vivre lors des législatives de juin. Encore faut-il que les Français, privés de l’élection présidentielles, reprennent confiance dans le suffrage universel et dans la signification de leur vote. Sinon, les législatives ne seront qu’une chambre d’enregistrement de ces fausses présidentielles et ne feront que confirmer la destruction de la démocratie française. Gardons l’espoir, même infime, que la France se réveille lors des législatives de juin.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour La non élection présidentielle

  1. Kadoc Le Vannetais, prophète amateur dit :

    Quelle affligeante soirée. Maintenant, la question intéressante va être de voir ce qu’il advient de la léproserie FN qu’on a encore vu fonctionner ce soir à plein régime.

    NB: Bon, moi, de mon côté, je laisse tomber l’haruspicine. Lire l’avenir dans les entrailles de journalistes, ça marche vraiment pas. Je passe à l’astrologie pour les législatives. Au moins, c’est beaucoup moins salissant.

  2. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    http://tiny.ph/urv1 -> la démocratie pas sûr

  3. Sganarelle dit :

    La devanture du kiosque n’a en vitrine que des magazines avec le portrait de Macron, les places de marché sont envahies de militants pro Macron les chaines de Television majoritairement orientées sont pour le candidat Macron et même le président pourtant tenu à’un devoir de réserve nous dit ce qu’il convient de faire. Rebelotte avec « le coup Jospin  » face à Le Pen et sentiment de frustration pour une partie des citoyens qui se demandent pourquoi il y a une élection .

    « Simulacre de démocratie  » dites-vous ? Mais elle dure depuis un bout de temps. Ellecommence avec les dérives du « politiquement correct » qui confond « critique » et « insulte » et pour qui l’humour ou la dérision ne sont qu’agressivités. A force de censures arbitraires et de prises de positions dans le sens de la pensée unique en place on en vient à ne plus se souvenir de ce qu’était la liberté quand elle permettait d’exprimer le trop-plein de son mal de vivre.
    Violences verbales et violences tout court remplacent la moquerie ou l’humour , certes pas toujours de bon goùt , avait du moins le mérite de laisser échapper les « vapeurs » d’une marmite en ébullition.
    La liberté débute par celle de la parole et celle d’appeler un chat un chat . Ecrasé par des lois empilées les unes sur les autres , par une paperasserie invalidante et des medias aux ordres , la France d’en bas , celle qui subit, ne peut parler de démocratie et encore moins de liberté.
    Certes ce n’est pas le goulag et on est loin de la Corée du Nord mais nous avons perdu beaucoup de la légéreté d’esprit qui était notre joie de vivre.
    Ces élections ne sont pas une exception mais la vitrine et l’aboutissement du malaise qui est notre quotidien . Les débuts du changement de société et de civilisation.

  4. Anonyme dit :

    Comme je le disait il y a longtemps macon sera le president et oui maxime

  5. Philippe Dubois dit :

    Bonsoir Maxime
    « Le second est une parodie de démocratie, compte tenu de la présence du candidat lepéniste, viscéralement inacceptable pour les trois quarts des Français »

    Le second tour est la « finale’ entre les deux candidats placés en tête par les électeurs au premier tour
    Marine Le Pen (LA candidate lepéniste – c’est bizarre cette obstination à l’appeler ainsi) ne vous plait pas : c’est votre droit, mais elle s’est qualifiée pour le second tour grâce aux quelques 7 678 491 voix qu’elle a obtenues.
    Le candidat macroniste a lui aussi recueilli suffisamment de voix pour être présent.

    Si les clowns et pitres de l’UMP devenue LR avaient fait leur boulot entre 2012 et 2017, (et même avant 2012, mais c’est un autre débat) le résultat aurait peut-être été différent
    Parce qu’il faut quand même admettre que cette bande de branquignols a réussi à transformer une (des) élection(s) imperdable(s) en élection(s) ingagnable(s)

    Maintenant, vous êtes devant un véritable choix de civilisation

    • IRIS dit :

      Les clowns de gauche ont été servit par le déchaînement médiatique contre F. Fillon, vous semblez l’ignorer.
      Et si, comme E. Woerth il et innocenté, et je n’en doute pas, cette élection aura belle et bien été truquée, volée.
      En votant massivement pour Les Républicains E. Macron serai bien obligé de composer avec l’assemblée nationale.

    • Philippe Dubois dit :

      @ IRIS

      Il est désormais hors de question que je puisse voter pour un de ces
      clowns – pitres – renégats – etc…
      mentions aux choix et j’en oublie par respect pour la bonne tenue de ce blog.

      Parce que ce ne sont pas les médias qui
      – ont organisé cette primaire grotesque
      – ont inventé le pénélope gate, même s’ils s’en sont servi ad nauseam
      – ont été infoutus de présenter un projet cohérent : n’oubliez pas les atermoiements de Fillon sur la sécu et la chute dans les sondages dès avant les révélations du canard.
      – sont allés se coucher devant ce faux-derche de J.C. Lagarde qui jouait les vierges effarouchées
      – sont allés faire allégeance à macron le dimanche 23 avril à 20H02, pieds nus, en chemise, la corde au cou et la tête couverte de cendres, càd à celui qui est le complice, voire un des instigateurs, du déchaînement médiatique dont vous parlez
      – ont investi la taupe bobo socialiste NKM dans une circonscription quasi imperdable (étonnant d’ailleurs, En Marche ne présente pas de candidat contre elle)

  6. Monique dit :

    Bonsoir Maxime Tandonnet,

    Moi, au fil des élections présidentielles, je devrais dire de président en président, je me suis posée la question de savoir quand j’avais vraiment voté « pour » un candidat et son programme et non pas contre un autre, parce qu’il s’agit de cela, la France ne sera jamais représentée vraiment, nous allons assister à près de trois quarts de mécontents face à un élu qui ne représente en fait que 23% de Français et encore !
    Oui, vous l’avez compris, je suis une déçue de Fillon car j’avais tout misé, mes espoirs pour la France. Aujourd’hui on me dit de voter pour l’ennemi d’hier ? je ne suivrai pas des consignes contraires à mes convictions, les convictions c’est tout ce qu’il me reste.
    Après avoir observé la nouvelle situation, aux cartes on dirait la nouvelle donne, encore une fois la bleue que je suis mise sur une alliance des droites, l’arrivée de M. Dupont Aignan me rassure……. mais chacun connaît la fin de l’histoire, pour un débat de trop, un débat où la candidate s’est montrée d’une ignorance invraisemblable et d’une inutile agressivité, à nouveau mes espoirs capotent.
    Demain donc j’irai voter contre un candidat, sans être en accord avec l’autre en me disant que si je suis une citoyenne, je suis aussi et surtout une patriote.

    Merci pour votre blog que je suis régulièrement et bon courage à tous les internautes.

  7. Nous sommes la veille de la décision et ce que j’évoquais lors de mon premier commentaire (décembre 2014) sur votre blog s’est réalisé: Hollande a mis le FN au second tour pour mieux se faire réélire, sous la forme de son clone dégénéré . Tout y est, le FNPS, l’absence de discussion de fond, et la simple sentimentalité des fascistes et des désespérés. Et bien sur les anti européens qui viennent de mettre un fédéraliste au pouvoir en votant n’importe quoi pour mieux s’y opposer sans doute. Le Pen et Dupont Aignan, pour notre malheur à tous.

    Ce blog rassemble des commentaires dont beaucoup sont à la source de ce qui fut le drame de cette élection. Je voudrais m’adresser à tous ceux, dont vous, qui bien que ralliés sur le tard à Fillon, n’ont pas voulu échapper à l’inéluctable. Ma tristesse est infinie.
    Je vais voter Le Pen au second tour, car moi je sais ce que je ne veux pas.

  8. Ghislain dit :

    Maintenant le candidat « lepéniste » n’est même plus genré. La bête immonde a un ADN qui l’empêche d’évoluer.

  9. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    « Un scandale apocalyptique  » monté en épingle pour crucifier Fillon tout en protégeant Bayrou de faits bien plus condamnables.
    Oui ! Ils ont osé. Il n’y a plus de limites.
    Cette élection devient de plus en plus illégitime au fil des heures. Nous n’avons pas les informations nous permettant de faire notre choix en toute connaissance, tout est truqué, manipulé.

    Si LR laisse passer ça, alors ils sont complices.

    A lire d’urgence, c’est de la dynamite qui circule par mails et sur le Net :

    View story at Medium.com

    Amicalement,

    • Georges dit :

      Macron et Hollande sont cul et chemise ,Ils ont les médias dans la poche mais surtout la finance qui se fout complètement des identités de la majorité des Zélecteurs.La grande zone commerciale de citoyens consommateurs décérébrés se met radicalement en place .Americanisee à outrance l’identité sera remplacée (et déjà bien implantée) par des genres ,des modes ,des goûts,des préférences sexuelles et je ne sait quoi encore,à moins qu’une idéologie nettement plus patiente ,coriace et qui a fait ses preuves balaye cet embourgeoisement ridicule et décadent .Le mandat à venir sera croustillant,quelle jouissance .Merci mon dieu,le mien ou celui du plus fort….

  10. Droopyx dit :

    2017 n a pas été une campagne présidentielle mais une campagne de pub. Et d utilisation des médias et moyens de l état.
    Droopyx

  11. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Je partage intégralement votre point de vue, cette élection n’en est pas une, c’est une mauvaise parodie et la démocratie française, du moins ce qu’il en reste, ne va pas en sortir renforcée. Une chose me frappe cependant dans la perspective des législatives, c’est la volonté clairement affichée du probable vainqueur de ne pas vouloir se lier aux deux partis, grands perdants du premier tour, le PS et le LR. Les offres de services ont été sèchement refusées et je ne donne pas cher de ceux ou celles qui s’imaginent que, par une compromission de plus (je pense à Éolienne Impériale en particulier) ils gagneront une place au soleil ou auprès de ce dernier.
    Aucune personne que j’ai pu rencontrée ces deux dernières semaines n’envisage positivement les cinq ans qui s’annoncent. Le victoire du vainqueur ne sera qu’une victoire à la Pyrrhus et une des plus mauvaises de surcroît. La champagne risque rapidement d’avoir un goût de fiel.

    Bonne journée

  12. Jean-louis Michelet dit :

    Le plateau de Langres, la Seine et Paris.
    Imagine t-on Paris sans la Seine ? Sans ses quais, sans ses bouquinistes, sans ses bateaux- mouches, sans ses si jolis ponts, sans rive gauche ni rive droite, sans peintres, sans artistes ni romanciers etc.…autant dire que Paris ne serait pas Paris pour beaucoup, tant en France qu’à l’étranger.
    Chaque fleuve a une source et celle de la Seine se situe sur le plateau de Langres, vous savez cette région qu’on cite à la Météo pour son climat très rude et froid, cette région presque dépeuplée où il ne se passe pas grand-chose, ignorée de beaucoup et qu’on ne traverse plus maintenant qu’avec les autoroutes.
    Les parisiens le savent-ils ?
    Les Parisiens savent-ils aussi que cette région a voté à plus de 33 % pour le FN au premier tour de la présidentielle ?
    Bref, ceci pour leur dire que sans cette région de France et bien Paris ne serait pas Paris, comme la France sans toutes ses régions, sans tous ses citoyens ne serait pas la France et comme beaucoup, les habitants de cette contrée ne voyant rien venir en retour depuis trop longtemps se laissent bercer d’illusions par les extrémistes.
    Ah, si les parisiens pouvaient se rapprocher un peu de cette France des oubliés mais avec leur à peine 5 % du premier tour pour le FN, ils en sont encore très loin.
    Résignés, ils voteront encore dimanche pour amplifier ce premier tour.
    Et la Seine continuera de couler à Paris comme avant jusqu’au jour ou ils auront envie de fermer les vannes.

    • Jean-louis Michelet dit :

      Ils ont voté à pratiquement 50 %…..sauf à Colombey les deux églises.

  13. Koufra dit :

    J ajouterai que les accusations répétées fatigantes de mme lepen n en avait pas moins pour certaines un fond de vérité.

    Je partage les inquiétudes de M. Goldnadel

    http://www.lemondejuif.info/2017/05/securite-soutien-suppose-de-luoif-emmanuel-macron-ne-rassure/

    Koufra

    • Georges dit :

      Ce n’est pas impossible mais j’ai l’impression que Madame Lepen craint de devenir présidente ,elle a laissé une impression d’auto torpillage.Le niveau du débat n’a pas répondu aux attentes des électeurs ,pour les deux candidats bien entendu.

    • Lecteur attentif dit :

      Bravo, Koufra, il est grand temps de vous réveiller….Après tout, nous ne sommes qu’à la veille du vote, bravo d’être enfin pris « d’inquiétudes » !!!! Si ces inquiétudes persistent jusqu’à demain (on ne sait jamais) agissez en conséquence !…

  14. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Que faut-il souhaiter pour cette élection où les cyniques se sont opposés aux lâches pour piéger les électeurs ?
    Que Macon soit élu – puisqu’il est acquis qu’il sera élu – avec le score le plus réduit possible. Et qu’aux législatives les Français lui donnent une minorité absolue.
    C’est la seule manière pour les électeurs, de faire savoir à leurs élites qu’ils ne sont pas prêts à abandonner leur libre arbitre à une caste, si puissante soit-elle, car ils le doivent à leurs pères qui jadis le leur a obtenu au prix de lourds sacrifices, allant parfois jusqu’au sacrifice de leur vie.

  15. « Pour la 1ere fois les électeurs français n’ont pas eu le choix »
    C’est l’effet que produit l’acte pervers (en l’occurrence sadique) d’un puissant sur sa victime réduite à l’impuissance : il lui propose un « choix » qu’il a lui-même organisé, verrouillé. Pas d’issue. Une fois éliminées les possibilités que la victime avait de s’échapper, il ne lui reste qu’un vel, un choix forcé qui ne la libérera pas.
    En l’occurrence les issues fatales sont donc la destruction et .. la destruction. Soit par le chaos de l’affrontement direct dans la cité, soit dans la continuité d’une gouvernance pervertie, c’est à dire une incongruité pédophilistique.

  16. koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Cette élection présidentielle a t elle un sens ou n’en a t elle pas?

    D’après moi, cette élection est la traduction de la communautarisation de la France.

    Nous avons au deuxième tour deux candidats communautaristes.

    Je mets M. Macron exactement au même niveau que Mme Le Pen.

    quel que soit le candidat élu, il sera illégitime car communautariste et ne sera pas acceptable par une partie de la population française.

    Pour M. Macron certains éléments sont inacceptables pour moi:
    _ Politique de discrimination « positive »
    _ Transfert de la souveraineté économique à un gouvernement économique européen illégitime
    _ Transfert de la capacité de décision militaire de la France à une « Europe de la défense » (cela incluera t il la perte de contrôle de l’arme nucléaire?)

    a quand le transfert au niveau européen du poste permanent au conseil de sécurité de l’ONU?

    l’élection présidentielle sera donc suivi à plus ou moins long terme de violences et d’émeutes (on l’a bien vu avec l’extrême gauche qui en arrive à vouloir tuer des policiers).

    je vais jouer les Cassandre mais souvenez vous de cela. M. Macron sera le premier président qui ordonnera de tirer sur la foule.

    La seule solution pour éviter cette déchirure nationale est celle que vous évoquer:
    _ Donner la majorité à un tiers partie acceptable par tous lors des législatives.

    Amitiés

    Koufra

    • Vu du Mont dit :

      Donner une majorité parlementaire LR&UDI pour gouverner la France

    • Annick dit :

      Bonjour Koufra,

      « …mais souvenez vous de cela. M. Macron sera le premier président qui ordonnera de tirer sur la foule.

      Non, il y eut hélas un précédent : rue d’Isly à Alger.

      Amicalement,

    • Lecteur attentif dit :

      Non , Koufra, il y a en effet eu la Rue d’Isly à Alger, du temps du légendaire De Gaulle devenu depuis l’icône de tous ceux qui ne savent plus quoi ou qui invoquer pour justifier le grand n’importe quoi d’un pays sans colonne vertébrale: mais cela ne compte pas vraiment, après tout, il ne s’agissait que de vulgaires Pieds-Noirs, vous savez, ces gens qui ont commis , selon la nouvelle coqueluche des media, un « crime contre l’humanité » ….

  17. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Les prochaines élections législatives de juin prochain ne sont-elles pas déjà un peu faussées ?
    Habituellement, une dynamique de vote se crée après chaque élection présidentielle et le Président élu s’appuie sur le parti qui l’a soutenu pour lui donner une majorité à l’Assemblée Nationale. Cette fois, E. Macron ne disposera d’aucun parti pour le soutenir et il ne pourra compter que sur ses sympathisants pour la plupart inconnus des électeurs et sur quelques élus PS, Modem, LR, UDI, certains verts… prêts à se compromettre pour conserver leur poste et leurs prébendes, cela ne créera certainement pas une majorité stable.
    Reste les adhérents purs et durs PS, LR, Insoumis, etc. qui se battront, ne soutiendront pas Macron et qui voteront pour faire gagner leur camp dans l’espoir pour certains, de contraindre le Président de la République à une cohabitation et pour permettre pour les autres parti, la création d’un groupe à l’Assemblée Nationale (15 députés au minimum) et bénéficier ainsi de plus de visibilité médiatique, plus de poids politique et d’avantages financiers non négligeables.
    Nous risquons donc d’avoir en juin prochain une Assemblée Nationale « patchwork » sans groupe majoritaire et donc un Président et un gouvernement qui devront, pour chaque vote, quémander et se compromettre avec tel ou tel groupe pour disposer d’une petite majorité acquise au coup par coup. Ce système ne peut pas fonctionner dans le temps et d’ailleurs nous l’avons déjà connu à la fin de la IVème République avec les conséquences que l’on sait.
    Je ne suis donc pas optimiste sur ces élections qui confirmeront à mon avis, la destruction finale de notre système politique pour un avenir plus qu’incertain voire le départ de Macron incapable de gouverner notre pays.

  18. Yves Doran dit :

    Pourquoi toujours parler de la  » la destruction de la démocratie française »? On voit les résultats de ce système dévoyé . Il faudrait mieux parler de « destruction de la France « . car le fond du problème est là. Toute cette oligarchie politico -financière qui tient toutes les manettes du Pouvoir :Etat et Société n’a pas dans ses gènes la sauvegarde du Bien commun, du Patrimoine historique de la Nation. On le voit bien dans toutes les déclarations ou professions de foi de ses portes paroles . (« la France est une idée » FH- « Il n’ y a pas de culture française » EM )

    Quand dans une démocratie, les médias sont contrôlés par 4 financiers, peut on encore appeler ce système une démocratie? Quand le pillage et le gaspillage de l’économie française sont les 2 mamelles de cette oligarchie à la tête de l’Etat, peut on appeler ce système :une démocratie?

    Pour ma part, je crois que tout est perdu. Avez vous ressenti le moindre frémissement dans toute cette « droite » de gouvernement pour faire un état des lieux, un arrêt sur image , lancer une réflexion profonde à la fois doctrinale et politique . Non, ses membres se sont précipités sans vergogne dans les bras de leur ennemi pour sauver leur petite personne . De plus, ils ont pu hurler avec les loups contre un mouvement déjà à terre.

    Rien ne les fera réfléchir. Ils sont totalement immunisés contre toute réflexion intelligente .

  19. Q dit :

    Vous remarquerez que les affaires de Fillons ont disparus des medias depuis qu’il a perdu 😉

    Cela va etre interessant de voir une politique tres pro Europe tres pro Allemagne (Goulard l’eurobeate va etre de la partie gov 😦 ) mise en place alors que 60% des 18-59ans ont vote pour des partis anti-europeens !!!

    Si le FN (sous un nouveau nom) arrive a se debarasser des branleurs Lepen (je verai bien Messiha comme tete de gondole pour recupperer le vote communautaire (meme si lui aussi est un peu lege sur les explications eco )), il passera des le premier tour en 2022.

    Les LR n’ont plus de raison d’etre

    • Vu du Mont dit :

      Mais bien sûr que si il faut un parti a droite qui a des idées et des valeurs bien à ce parti et il est majoritaire dans le pays. Macron c’est l’illusion du neuf c’est un libéral et un sociétés. La plupart de ceux qui ont voter l’on fait car il est jeune. Et qu’aimer il représente les plus jeunes. S il change la donne économique et offre ainsi des jobs aux jeunes et aux autres ce sera identifié sinon il démonter que neuf est une illusion.

  20. Vanco dit :

    Cher Maxime,
    Avez vous omis la feuille d impôt de Chaban, les diamants de Bokassa,l affaire Villepin….. Macron si il est élu ne sera pas moins légitime que les autres.je comprend votre amertume face au fiasco de Fillon, Mais pour que les électeurs retrouvent confiance dans les partis non extrême ne faut il pas donner l exemple de la vertu, de l aspect fait Play dans sa plus noble représentation. Fillon contraint à été digne dans sa défaite en appelant à voter Macron clairement.reconnaissons lui cela et essayons de frayer dans l optimisme dont le pays à besoin ainsi que la sérénités bienveillante , les extrêmes grandiront si les raisonnablesperdent les valeurs d de la mesure et de l esprit du baron de Coubertin!
    Amicalement
    Gilbert

    • Cher Vanco, pas d’accord avec vous, souvenez vous, en 1974 et 1981, malgré les scandales que vous évoquez, il y a avait eu un vrai et profond débat d’idées et les Français avaient été en mesure de faire un choix démocratique, ce qui n’a pas été le cas en 2017.
      MT

    • Vu du Mont dit :

      Nous sommes face à un simulacre de démocratie.

    • Lecteur attentif dit :

      Et voilà à présent le baron de Coubertin appelé à la rescousse de la pusillanimité.
      Ne pourrait-on pas au moins par charité chrétienne, nous éviter le pathos à la veille d’une défaite totale de la démocratie et du bon sens ????

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s