Gagner les législatives

Le résultat du premier tour des élections présidentielles marque l’apothéose de l’écroulement de la vie politique française dans la bêtise et l’absurdité: puissance de la propagande médiatique, triomphe des scandales et de la polémique, indifférence et absence de tout phénomène d’adhésion massif à l’un ou l’autre des candidats, nihilisme absolu des idées et des visions de l’avenir. Une infime minorité de Français (23% des électeurs soit 16% compte tenu du taux d’abstention) ont décidé d’envoyer le vide sidéral à l’Elysée. Ils achèvent ainsi de détruire la fonction présidentielle si malmenée depuis des années. Contrairement à toutes les prédictions mensongères martelées depuis des années, il n’existe aucune poussée irrésistible d’extrême droite dans ce pays: le score de la candidate lepéniste est dérisoire au regard de la déferlante annoncée depuis si longtemps par les experts et la dame ne devra sa place au deuxième tour qu’à la seule nullité des autres.  Le parti socialiste et ses alliés écologiques se ridiculisent en n’atteignant même pas 7%. Cette effroyable désintégration de la vie politique française a probablement atteint ce soir son paroxysme. L’heure de la reconstruction a sonné. C’est dès ce soir que les Français qui aiment leur pays doivent se mobiliser. Tout commence avec les élections législatives de juin comme l’ont si bien dit sur les plateaux de télévision les hommes politique de la nouvelle génération, M. Wauquiez, M. Retailleau, M. Baroin, etc. Le pouvoir présidentiel est moribond. Peut-être revivra-t-il un jour, avec la réapparition d’un homme d’Etat digne de ce nom. Il ne faut désespérer de rien. Mais aujourd’hui, il est de fait anéanti. Or, la souveraineté, le pouvoir de faire la loi, d’imposer des réformes et une politique de désigner et de contrôler le Gouvernement, dans toute démocratie, y compris dans la République française, incombe à l’Assemblée nationale. Au mois de juin prochain, nous déciderons l’alternance par une grande vague bleue espérance et cette fois-ci, rien ni personne ne pourront l’empêcher.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Gagner les législatives

  1. hugues dit :

    Petite satisfaction personnelle: j’avais publié ici le 2 Avril les 4 scenarios qui me paraissaient les plus probables :

    scenario1: Macron(24%)-Fillon(22.5%)-MLP(22%)-Mélenchon(19%)
    scenario2: Macron(24%)-MLP(22.5%)-Fillon(20%)-Mélenchon(19%)
    scenario3: Macron(24%)-Mélenchon(22.5%)-MLP(20.5%)-Fillon(19.5%)
    scenario4: Macron(24%)-MLP(22.5%)-Mélenchon(21%)-Fillon(20%)

    C’est le scenarios2 qui l’a emporté et les scores sont d’une exactitude remarquables !! (à cette date, les sondages donnaient Macron et Le Pen autour de 26%, Fillon à 17% et Mélenchon autour de 14%).

    Le scenario1 supposait Dupond-Aignan à 2.5% (2% de plus pour Fillon donc) ainsi qu’un petit chouia supplémentaire d’un report de Le Pen vers Fillon (0.5%).

  2. lost labour dit :

    « Or, la souveraineté, le pouvoir de faire la loi, d’imposer des réformes et une politique de désigner et de contrôler le Gouvernement, dans toute démocratie, y compris dans la République française, incombe à l’Assemblée nationale. »

    Non, la souveraineté est la souveraineté du peuple. L’Assemblée ne fait que le représenter. C’est en Grande-Bretagne que le Parlement est souverain, mais comme je l’ai déjà remarqué le Parlement s’est estimé tenu de suivre l’avis de ses concitoyens sur le Brexit.

    « imposer des réformes » : quel vocabulaire révélateur. Ne vous viendrait-il pas à l’idée d’essayer plutôt de faire adopter des réformes ?
    Car, si vous étiez dans cette démarche, cela vous prendrait un peu plus de temps en consultation, et sans doute un peu moins en conflits ; et vous vous rendriez sans doute compte par vous-même, lors de ces négociations, que si vos fameuses réformes sont rejetées c’est tout simplement parce qu’elles sont mauvaises.

    Combien de réformes de l’éducation nationale avez vous imposées ? Des tonnes. Et ça marche nettement moins bien qu’avant ; félicitations.
    Des hiérarques ont imposé une réforme du service où je travaillais, et n’ont pas voulu tenir compte des remarques constructives qui leur étaient faites. Ils ont imposé leur réforme, et ont collé le cirque pour plusieurs années.
    Les réformes de la privatisation des autoroutes, de l’électricité, et bientôt du rail sont très mauvaises. Pour l’électricité, même des économistes reconnus le disent à demi mot.
    Etc, etc.

    Et pourtant, vous continuez à « imposer » des réformes. Et la claque que vous vous êtes pris hier est niée, pour ne pas avoir à remettre en cause cette manière de faire.

  3. Elden dit :

    Je ne crois pas à une vague LR aux législatives, car la dynamique Pro-Macron au niveau médiatique continuera et s’il gagne le second tour, les républicains exploseront avant même les élections (le soir du second tour, sera explicite à mon sens). Certains recréeront un nouveau parti de droite et d’autres, « plus centraux » se rallieront à l’étiquette  »en marche », pour avoir un poste. Rajouter à cela le PS qui subira le même sort (il le subit déjà, d’ailleurs). Il faut à tout pris se démarquer de Fillon pour garder une crédibilité que l’on rejoigne les EM ou le nouveau rassemblement de droite. Cela a déjà commencé hier soir et ce matin…
    Pour ne pas paraitre comme un nouveau nom du PS aux yeux du peuple, Macron se doit de rassembler des LR sous la bannière en marche (Estrosi et d’autres…), en argumentant sur la recherche d’une stabilité et d’une majorité pour entreprendre les fameuses « refondations » nécessaires… L’UMPS cher à la théorie lepenienne naitra ce jour.
    Avec cette configuration là, si la France ne se redresse pas, le FN ou JLM passe dans 5 ans, probablement le premier, question d’âge…

    Après, nous voyons Macron sabrer le champagne, alors qu’il n’est arrivé en tête qu’au premier tour… Attention à une très mauvaise surprise le 7 mai prochain, avec une élection de Le Pen. Nombre d’électeurs de Fillon et de JLM ne vont pas voter Macron et préféreront un vote blanc, une abstention ou un vote Le Pen, avec pour risque de voir Le Pen présidente. Je disais il y a encore quelques temps à des amis, Macron en avril, Le Pen en mai…

    Je pense que certains LR pensent qu’une cohabitation avec Le Pen sera plus facile à gérer, ne disloquera pas trop la famille et permettra de laver l’affront du 23 avril dans 5 ans. Il est probable que des électeurs du Front de Gauche pensent la même chose pour dans 5 ans, après une cohabitation Le Pen-Droite classique, qui permettra de modérer les actions délétères du programme Le Pen et favorisera une alternance Front de Gauche-écologiste-restes du PS dans 5 ans. Une défaite d’EM en mai prochain cassera la dynamique « en marche » et la gauche se refondera en opposition autour de JLM et EM mourra en même temps que le PS, car le mouvement s’est bâtît sur un homme sans épaisseur.

    Belle réussite d’une manipulation hollandesque qui a au moins réussi cela dans son quinquennat ! Détruire la représentation politique classique et placer potentiellement son fils spirituel à la tête du pays. Triste avenir et j’espère me tromper….

    En attendant le second tour n’est pas passé…

  4. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime
    Les candidats LR seront laminés, sauf dans quelques fiefs.
    Comment voulez vous que des gugusses qui appellent à voter Macron puissent espérer battre les candidats investis par …Macron ?

  5. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    La petite « victoire » de Macron montre une France plus divisée que jamais. Son discours et son comportement d’hier soir confirment s’il en était besoin sa mégalomanie démesurée. Les Français vont très vite comprendre leur erreur.
    Nous avons maintenant en gros, une France partagée entre les extrémistes de gauche et de droite. Comment gouverner avec une telle situation ?
    LR et le PS qui ont usé et abusé du pouvoir sont morts. Certaines personnalités de ces deux partis qui hésitaient encore jusqu’à hier soir ont fini par quitter leur navire pour se mettre à l’abri dans la barcasse de Macron avec l’espoir de récupérer quelques prébendes.
    Pour le deuxième tour, je me refuse d’apporter ma voix à MLP et à Macron qui reste pour moi le fils spirituel de Hollande.
    Je ne vois pas de majorité claire se dégager lors des élections législatives, la gauche est atomisée et la droite revancharde est bien trop divisée pour construire une vraie force d’opposition.
    Nous allons donc vivre pendant peut-être 5 ans le prolongement de la dégringolade amorcée depuis des décennies, jusqu’où ?

  6. Sganarelle dit :

    La droite ne paie pas la mise en examen de Fillon mais son absence de  » sens politique ». Là où un Poutine ( non je le le plébiscite pas) aurait manoeuvré plus adroitement , il a multiplié les erreurs de manoeuvre. .. Et nous sommes les dégâts collatéraux.
    Il faut non seulement de la compétence de l’expérience mais beaucoup de psychologie de ruse et de finesse pour en politique avoir toujours un tour d’avance sur l’adversaire. Trop de qualitês physiques morales et intellectuelles demandées raréfient les possibilités de chances de réussir du nouvel élu.
    Pas la peine d’attendre les legislatives , la baudruche se dégonflera toute seule..

  7. François dit :

    Gagnez les législatives ! Vous n’avez pas autre chose en soute ? Autant je suis d’accord avec la 1ère partie de votre billet (celle où vous décrivez la « propagande médiatique »), autant vous vous « gourez » complètement sur le reste. Je prends mon cas personnel , en appelant à voter pour Macron; les LR se sont disqualifiés définitivement : quand j’interroge mes proches, je m’aperçois que ma femme a voté Fillon après avoir très, très, très longtemps hésité sur sa probité, etc.. Bref, quand je fais le bilan de ce gâchis incommensurable, je m’aperçois avec effarement que la droite traditionnelle a perdu la bataille des idées (il ne suffit pas de faire des grandes déclarations, encore faut-il les mettre une fois seulement les mettre en application). Les LR viennent de perdre, non seulement ma (nos) voix, notre confiance, mais plus jamais je (nous) ne voterai(ont) pour cette droite qui a peur de son ombre même !

  8. Jean-louis Michelet dit :

    Le plus grand parti de France est né ce soir.
    C’est le parti des extrêmes, de droite ,de gauche et tous les autres ( 48 % des suffrages exprimés ce soir)
    Personne ne le voit ou ne veut pas le voir et personne n’en parle ou si peu.
    Qui ramènera tous ces citoyens égarés dans la collectivité nationale ?
    Mr Macron : quelle blague !
    Une majorité parlementaire  » bleue  » j’en doute.

  9. Vanco dit :

    Il faut être beau joueur démocratique
    Macron doit devenir Président face à le Pen et ensuite aux législatives il faut que la France puisse faire se reformer il faut donc donner cette possibilité a Macron; évitons un pouvoir bicéphale qui rendrait notre pays affaibli et impuissant.Si Macron échoue l alternance avec un Président de droite crédible associé à un parlement qui le soutien sera évident.

  10. Citoyen dit :

     » … une grande vague bleue espérance … » … Ah bon ?… Espérance de quoi, cher Maxime ?…
    Avec le nuisible de Corrèze, on se demandait si on avait touché le fond, s’il était possible de faire pire ?… de descendre encore plus bas ?…
    Eh bien oui … avec son clone, le micro-hollande-bis, on va se rendre compte qu’il est possible de faire pire, de descendre encore plus bas … et même qu’à force de creuser, on risque de trouver du pétrole … Ce qui pourrait être une sorte de compensation aux déboires de ce pays.
    Mais le plus consternant de cette séquence, est de se retrouver à laisser les manettes de ce pays, à un mec qui n’est pas fini … (la vision de ses meetings avec ses décérébrés, ne laisse aucun doute).
    Le micron se retrouve donc, par défaut, être le représentant de la coalition des socialo-trotsko-bolchos (au moins avec Hamon), plus un complément de centristes venus à la rescousse, pour espérer des strapontins. Mais voir des UDI accourir, avec en prime le Raffarien, qui fait allégeance au pied levé, ça donne franchement la nausée…
    Plus consternant encore, des LR qui accourent en masse, avec Fillon en tête, dans la soirée même de l’élection ! … Alors que le dépouillement officiel n’est pas terminé … Là, on dépasse l’entendement !
    On voit déjà, les LR qui tentent de se repositionner en catastrophe, en vue des législatives … pour sauver leurs prébendes ?…. Alors que les résultats officiels ne sont pas encore divulgués, la caste se reconstitue à la vitesse de la lumière … C’en est hallucinant !
    Avec ces démonstrations de grand n’importe quoi, pour ne pas dire de foutage de gueule, il faut croire que les électeurs sauront s’en souvenir au moment des législatives…
    Ce qui promet pas mal de sport … Et peut être du spectacle !

  11. Dominique Rembauville dit :

    Envoyé depuis mon appareil Samsung

  12. Stéphane B dit :

    Bonsoir,

    A cette heure, MLP et EM sont à égalité, http://elections.interieur.gouv.fr/presidentielle-2017/FE.html
    Sur les forums, je lis beaucoup de sympathisants de Méluche qui voteront blancs. La droite la plus gauche du monde, Fillon en tête, a appelé à voter EM. Aussi, une telle consigne incite sur d’autres forums à voter MLP.
    Alors, d’un coté nous avons le vide de tout projet et de l’autre une vision étatiste à souhait. Ce pays est foutu, les français sont des veaux qui meulent contre un type et qui vont ensuite voter pour lui.

    Allez zou, c’est reparti pour 5 ans de vide

  13. ultimateway dit :

    C’était plié d’avance et complètement prévisible dès que l’affaire Fillon est sortie. On ne peut pas mettre en place un programme rigoriste quand on ne l’est pas soit même. Fillon à fait perdre la droite mais il a aussi fait perdre toute la classe politique et c’est donc un rejet global des partis historiques. Les LR ont été nullissimes, un candidat tel que Baroin aurait été élu, il présentait une alternative crédible et opposable à Macron, avec un volet social qui était obligatoire pour ne pas encore augmenter la fracture française, au lieu d’une image peu ragoutante et vieillissante de la politique de droite incarnée par FF. La baudruche Macron, n’est qu’un produit marketing vendu avec une bonne pub . Quand on constate que des produits sont mauvais on en cherche un nouveau et c’est là que la pub opère. Maxime, je serais bien moins optimiste que vous concernant les législatives : en soutenant FF les LR ce sont discrédités aux yeux de l’électorat de Droite, enfin pour ceux pour qui l’honnêteté est encore une valeur de droite… Le divorce entre partis traditionnels et les Français couve maintenant depuis longtemps et il est maintenant acté. On peut traiter les Français de veaux mais certains sont champions pour leur faire des piqures d’EPO à répétition. Je finirais par une note optimiste de la tribune de Genève : « La France va mieux, elle est scandalisée par sa classe politique. Enfin ! « .

    • Philippe Dubois dit :

      « un candidat tel que Baroin aurait été élu, il présentait une alternative crédible »
      Baroin, le clown anti-crêches, qui se rallie le soir même à celui qui a bolossé son chef de la manière la plus abjecte qui soit ?
      Vous rigolez je suppose

    • ultimateway dit :

      « vous rigolez je suppose » : oui, je suis littéralement plié , c’est tellement mieux avec Macron… je suis certain qu ‘on aura des crèches partout.

  14. Colibri dit :

    « On fait souvent des murs avec les mots alors qu’on devrait faire des ponts »
    http://au-cabaret-du-bon-dieu.blogs.la-croix.com/noel-colombier-du-top-50-de-la-haut-aux-chants-de-bergers/2014/04/06/

  15. Yves Doran dit :

    Pardon de vous le dire, mais vous rêvez complètement. Comment voulez vous que des gens, les LR , qui se rallient à Macron en masse à la minute même de leur défaite, en renonçant à tout, soient crédibles face aux électeurs lors des législatives ? C’est risible. A mon sens tout est plié! Hollande a gagné sur toute la ligne . Piètre homme d’Etat mais redoutable manœuvrier . Nous en reprenons pour 5 ans et tout est fini pour le pays….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s