Derniers ressentis de campagne

« Je laisse la France en bien meilleur état que je l’ai trouvée » a déclaré hier M. Hollande, juste avant l’attentat terroriste des Champs Elysées. La France qu’il laisse est un pays ensanglanté par le terrorisme,  dévasté par le chômage qui touche 5,5 millions de personnes, l’exclusion, la violence, les cités en perdition, le repli identitaire, une fulgurante poussée électorale de l’extrémisme de gauche comme de droite. Mais M. Hollande est satisfait de son bilan. Ces propos sont fascinants car ils expriment le vertige de l’enfermement dans la bulle élyséenne d’un homme aveuglé par son narcissisme, ayant perdu le sens des réalités. Il est grand temps que ce Monsieur disparaisse enseveli dans notre oubli.

Hier soir, en parcourant les chaînes de télévision, je suis tombé sur M. Macron. Bien sûr, son image médiatique est sans défaut: jeunesse, beauté, charme, simplicité, aisance de la parole. Il répondait à un journaliste l’interrogeant sur « l’encadrement des loyers ». Son propos était confus, il voulait « libérer l’offre de logement » mais selon un régime adapté à chaque situation locale. De fait, le sujet n’était absolument pas de niveau présidentiel. Toujours cette confusion débile sur le rôle d’un président… M. Macron a quelque chose du candidat idéal sur le plan de l’image. Il a adopté une posture ultra-sympathique, celle du renouveau des générations, du « ni droite ni gauche », du consensus, de la gentillesse en politique, d’un discours façonné pour ne déplaire à personne. Il a su créer une mode autour de lui. Cependant, son succès se forge dans le monde du rêve, de la « réalité virtuelle » comme on dit, et de la séduction.  Il n’a strictement rien d’un chef de l’Etat potentiel, avec la hauteur, la sagesse, l’expérience, la vision historique que suppose la mission. Les Français se préparent à élire une illusion incarnée, un reflet médiatique, une chimère de modernité. Ils s’apprêtent à porter à l’Elysée une sorte d’anti-président. Quand ils s’en apercevront, il sera bien trop tard. Mais j’ai aussi entendu les derniers propos de Mme le Pen: « Avec moi, il n’y aurait pas eu d’attentats terroristes ». Autre signe patent de la fuite de la politique dans les limbes du cynisme électoraliste et de la mégalomanie poussés à leur paroxysme. Quand la France politico-médiatique est frappée de démence…

Un ami journaliste m’a téléphoné. Il me demandait si selon moi, François Fillon gardait une « petite chance » d’être élu président. Si les Français avaient un minimum de plomb dans la tête, ils se rendraient vite compte qu’en cette période de chaos sanguinaire qui ne fait sans doute que commencer,  malgré toutes ses faiblesses et ses défauts personnels, Fillon est le seul candidat pourvu d’une expérience de l’Etat, d’une majorité stable et cohérente possible à l’Assemblée susceptible d’engager le pays dans la voie des réformes nécessaires, et d’un projet présidentiel crédible autour de l’autorité de l’Etat et de la libération des énergies sur le plan économique. Bref, une direction plutôt que du rêve… Mais hélas, la raison et le bon sens donnent le sentiment d’avoir déserté ce pauvre pays malade dans sa tête. Sans doute, au regard des sondages, faudrait-il un véritable miracle: qu’une majorité de Français sortent de leur léthargie et ouvrent les yeux sur le monde des réalités. Il nous reste encore trois jours pour espérer ce miracle.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Derniers ressentis de campagne

  1. Georges dit :

    Les pays du golfe ont-ils sponsorisés certains candidats? Ce serait intéressant d’investiguer ,faudrait demander aun journaliste honnête ,donc au chômage,de s’en occuper.

  2. Florian Cherré dit :

    Notre « président normal » est fier de son bilan, c’est normal il a fait le job pour lequel il a été mandaté http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/hollande-je-suis-dans-un-travail-de-demolition-16-03-2017-2112426_1897.php
    « Je suis dans un travail de démolition que je mène depuis 5 ans avec obstination »
    Voilà la vérité, la terrible vérité que personne ne veux voir et entendre et que j’essaie de distiller depuis 5 ans aux millions d’aveugles en vain…
    La période critique que nous vivons actuellement n’est pas arrivé par accident. elle a été recherchée et provoquée par des personnes dont j’ignore encore l’identité et les buts, mais la seule certitude est qu’elles ne veulent pas le bien pour notre pays.
    Nous devrions être prudent et sur nos gardes puis essayer au maximum d’éviter de tomber dans les pièges dissimulés sur des esprits déstructurés par 40 ans de régression sociétale. La situation est désormais critique car les choses vont vite et presque personne ne semble comprendre et anticiper le désastre en cours.

  3. Monsieur Hollande est malade et sa concubine aussi..

  4. carine005 dit :

    Hollande ayant perdu tout contact avec la réalité quand il affirme laisser la France dans un meilleur état qu’au début de son quinquenouille ?
    Je ne crois pas, ce sale type adore marcher dans la m…. crotte.
    Disant cela, il se paie définitivement nos têtes.
    Il nous crache une dernière fois au visage.
    Mais il peut espérer continuer son sale ouvrage s’il se recase dans les instances de l’UE
    Le diable qu’il aime tant l’emporte !

  5. de Cydelah dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    « Sans doute, au regard des sondages, faudrait-il un véritable miracle: qu’une majorité de Français sortent de leur léthargie et ouvrent les yeux sur le monde des réalités. »

    Les Français ont tenté de résister depuis des décennies à leurs colères intériorisées mais cumulées. Finalement au cours de la dernière décennie, François Hollande et François Fillon auront chacun à leurs manières, fait monter la pression des mécontentements majeurs. Je crains malheureusement pour ma part, que François Fillon ne soit même pas présent au second tour. Macron à l’instant « t » ayant de fortes chance d’être élu avec l’appui de toute l’armada des forces que l’on sait et que l’on ne sait pas pour les plus obscures. Quoique.

    Ce n’est que mon le ressenti de mon sixième sens, qui qui ne cesse des m’alerter sur une situation globale et complexe, qu’il m’est impossible d’embrasser dans son ensemble. Alors ce matin j’ai commencé à déplacer la montagne par le premier petit caillou. Je continuerai demain, puis après demain, avec un plus gros caillou.

  6. Timéli dit :

    Macron, c’est le flou artistique. Et dire que la majorité des Français ne le voit pas !!! Pas étonnant que le pays soit tombé aussi bas. Je pense qu’internet a fait beaucoup de mal à cette campagne électorale. Il circule sur le net tellement d’âneries… !!!
    Bref, on a le président qu’on mérite, un point c’est tout ! Hélas !

  7. annick danjou dit :

    http://www.causeur.fr/education-nationale-ecole-presidentielle-programmes-43873
    si vous vous intéressez à l’école, ou pas, d’ailleurs à lire en entier sur le blog de l’auteur avec les commentaires!

  8. lost labour dit :

    Si la politique migratoire souhaitée par le FN avait été suivie, y aurait-il des attentats ? Y aurait-il des problèmes d’intégration ?

    Non, ou beaucoup moins ; parce que jamais les effectifs de non européens ne seraient arrivés au niveau actuel ; et accessoirement, parce que le Tunisien de Nice aurait été expulsé ; parce que les gens du Bataclan auraient été filtrés à la frontière belge ; etc.

    Quant à « libérer les énergies », quand on libère les énergies elles se barrent en Chine ou en Roumanie, et les pépites sont reprises par les US ou par l’Allemagne ; et quand on « libère les énergies » médiatiques on obtient le débat médiatique dont certains déplorent le niveau. Avec ou sans soupe chaude d’ailleurs.

    Fillon a toujours été donné battu face à Macron au second tour, parce que son programme est rejeté par la majorité des Français.
    Si ce programme est rejeté, ce n’est pas à cause de son souverainisme affiché, mais sans doute non sincère : la majorité des Français est d’accord là dessus (referendum 2005, répartition des intentions de vote).
    Pas non plus à cause de sa fermeté affichée sur l’immigration et l’intégration (dont il faudrait voir si le Karcher se convertit en discrimination positive, comme le carrosse du conte en citrouille) : la majorité des Français est aussi d’accord là dessus.
    Non, ce dont les Français ne veulent pas, c’est ce que vous appelez « libérer les énergies », car tout le monde sait que c’est un piège à ***, même les petits vieux qui apportent leur suffrage à Fillon.

  9. Jean-Louis Michelet dit :

    Pour quelques euros de plus….
    Arrêtons de vouloir faire peur aux français, arrêtons de vouloir leur faire prendre conscience de l’importance de cette élection présidentielle, bref arrêtons de dramatiser …cela ne les intéresse pas ou si peu : Oui, il y a bien quelques problèmes, mais bon, on fait avec, on s’adapte ….
    Rien ne va plus dans l’école publique, et bien, je mets mon ou mes enfants dans le privé …
    La France est endettée …on a toujours de l’argent. Le chômage, oui, oui, on vit avec depuis tant d’années, alors… et cerise sur le gâteau, On nous dit que le pays est en meilleur état qu’en 2012…
    Non , non , ce qu’il retiennent comme la mesure la plus importante de cette campagne , c’est la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % d’’entre eux…alors , le chômage , la dette, Daesh , l’immigration , l’Europe , l’Euro , la place de la France dans le monde ….. « Pipi de chat »
    Les français n’aiment pas les Cassandre, c’est bien connu.
    Je pourrais aussi évoquer « la drôle de guerre » mais autant leur parler de Jurassic Park, ils me riraient au nez.
    L’important est de suivre sa pente …pourvu que ce soit vers le bas….et non en montant.
    Allez, chacun pour soi et Dieu pour Tous !

    • Oui. merci…cela n’est pas seulement moi qui pense cela….Passant dans la grande ville ce matin, je me demandais si cela ne serait pas bien qu’un pouvoir policier s’instaure en France pour faire réveiller les français…

  10. jfbonnin dit :

    Oui, le président sortant ne manque pas d’air.
    Indécence. Un euphémisme.

  11. Frederic_N dit :

    Bonjour

    Bon, on ne va pas se cacher derrière notre petit doigt. Nous sommes une majorité à avoir soutenu Fillon. Et Maxime l’a fait avec un courage auquel nous devrions ne pas nous habituer. Espérons qu’il n’en subisse pas trop les conséquences.
    Car nous sommes tous en train de penser et Maxime le premier, que les carottes sont probablement cuites. Disons que la présence de Fillon au second tour a une chance sur deux de se réaliser
    Mais est-ce aussi irrationnel que cela ? doit on se contenter de pleurer sur les médias quitte demain à accuser le peuple d’être irrationnel. C’est trop simple
    Tout n’est pas irrationnel dans cette campagne, et à n’écouter que les médias on perd de vue qu’il s’y joue des choses plus sérieuses. Je prends un exemple chez Macron
    Je travaille depuis un certain temps dans les milieux liés à l’innovation.
    Ils sont des dizaines et des dizaines de milliers de jeunes à s’y investir, plus sans doute et avec pour certains un sens assez aigu de l’intérêt général. Et l’on ne peut pas dire qu’ils soient favorisés même s’ils bénéficient de subventions très importantes : ils prennent des risques que les générations précédentes n’ont jamais pris.
    Ce que j’ai constaté c’est que ces jeunes se reconnaissent dans Macron ( et non Mélenchon, c’est pour cela que Merluche ne passera pas la barre selon moi). Et pas seulement dans l’image, ils se reconnaissent dans le personnage . Pour de bonnes et de mauvaises raisons. Pour de bonnes raisons, car c’est vrai que ces jeunes sont en partie l’avenir de l’économie française, la seule clé qui empêche son effondrement . Même s’ils vivent dans une bulle. Pour de mauvaises , parce qu’il y a une vraie hostilité de ces jeunes contre les vieux que nous sommes. C’est un fait qu’on ne doit pas se cacher sous pretexte que cela ne nous plaît pas. Quand Macron s’en prend aux propriétaires fonciers, qu’il veut faire cracher au bassinet – parce que s’en prendre aux régimes spéciaux lui est politiquement inaccessible – il a une certaine cohérence politique et sociale. Il n’est pas dans l’irrationnel … Or les gens de chez Fillon ne savent pas encore répondre : je peux en attester avec des faits ( , mais cela mettrait des gens en difficulté )
    Macron s’appuie sur une réalité qui existera quand même demain, même s’il est battu ..
    Tout n’est pas artifice et médias dans cette campagne ..
    Plutôt que de pleurer , commençons à faire le travail d’analyse que la droite se refuse à faire … Dans cette affaire c’est elle qui est dans l’irrationnel

    • prosper dit :

       » parce qu’il y a une vraie hostilité de ces jeunes contre les vieux que nous sommes. » (dont je fais partie également….)
      Au-delà de cette haute estime, ces jeunes sont capables d’exiger quand leurs vertes années seront englouties par le temps) une considération qu’ils n’ont jamais porté envers leurs anciens.
      Bref, les « vieux », il faudrait les tuer à la naissance.

    • michel43 dit :

      OUI vous avez RAISON , notre droite a toujours fait l’erreur de ne pas discuter avec Mme LE.PEN elle a préférer HOLLANDE de la gauche ,elle paye cette erreur

    • hugues dit :

      @Frederic_N

      Je partage globalement la même analyse, moi aussi travaillant dans la R&D et le numérique.

      Etrange cependant vos remarques sur 2 points que je trouve particulièrement courageux de la part de Macron:

      1)retirer le capital mobilier de la base de l’ISF, c’est dire à la gauche (et à une grande majorité de Français) qu’elle se trompe radicalement en considérant l’investissement dans l’entreprise comme amoral. C’est aussi augmenter mécaniquement la base du capital immobilier imposable à l’ISF (même si j’aurais préféré qu’il le supprime tout simplement)

      2)ne veut-il pas un système retraite par points où 1€ cotisé donnerait les mêmes droits pour tous? c’est, me semble-t-il la fin des regimes spéciaux. Si la droite avait eu une colonne vertébrale, elle aurait surement proposé cette mesure.

      Quant à votre conclusion, je vous trouve très magnanime vis à vis de la droite en la qualifiant d’irrationnelle. Elle est tout simplement en retard d’un train (ou d’une élection en l’occurrence) en n’ayant pas suffisamment anticipé les nouveaux clivages de la société française alors qu’elle avait le loisir de clarifier tout cela étant dans l’opposition: et à mon avis, ce n’est pas seulement de l’aveuglement, mais au mieux de la fainéantise de ses leaders, au pire du carriérisme, mais plus réalistement tout simplement de l’incompétence.

  12. prosper dit :

    Fillon … le moins pire des pires ! On peut entendre ici et là : « oui mais lui on le connaît ! ». Effectivement, il semblerait : – http://lvsl.fr/depenses-scandaleuses-de-laustere-monsieur-fillon
    Même si ce n’est que l’arbre qui cache la forêt, Celui (ou celle) qui sortira de ce panier à crabes devra tout reprendre à zéro (comme remettre de l’ordre dans un système corrompu).
    Mission quasi impossible tant ce pouvoir est gangrené :
    http://www.politiquemagazine.fr/le-senat-paradis-fiscal-pour-parlementaires-fantomes/
    http://www.lci.fr/conso-argent/les-deputes-et-senateurs-touchent-ils-des-indemnites-illegales-1508626.html
    etc. …

  13. DELAIRE dit :

    Il faut espérer que ce n’est pas l’abstentionnisme et l’émiettement sur les petits candidats qui vont décider du destin des français : Il faut réfléchir avant de voter en citoyen responsable !

  14. gabbrielle dit :

    Le dernier billet du Panier à salades « Vote Macron : bonne nuit les petits ! »

    https://lepanierasalades.wordpress.com/2017/04/20/vote-macron-bonne-nuit-les-petits/

  15. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Comme vous, j’ai hâte que F. Hollande quitte l’Elysée après ce quinquennat lamentable mais objectivement je me dis que la reprise économique que l’on constate depuis peu de temps est peut-être le résultat tardif des décisions prises depuis 2014 et ce, malgré une absence de réformes de fond qui auraient pu donner un coup de fouet à ces timides décisions. Le prochain Président récoltera sans doute, pour partie, les fruits de cette petite reprise et ne manquera certainement pas de s’en attribuer le mérite.
    J’ai regardé hier soir le dernier grand oral de cette foire électorale et me suis dit que des candidats comme Poutou dont l’imbécilité crasse lui fait répondre à l’annonce de la mort d’un policier « oui mais il y en a qui font c..r les jeunes », Arthaud, Cheminade, Lassalle n’ont rien à faire dans une telle compétition, ils n’en n’ont pas le niveau minimal et sont incapables d’avoir une réflexion sensée et de fond sur les vrais sujets de notre Société. Les règles de candidatures doivent être nécessairement revues pour éviter que des clowns tristes comme eux polluent le débat et fassent perdre du temps à tout le monde et tirent la campagne vers le néant.
    Quant au procureur Mélenchon et à Hamon le représentant du socialisme pour les nuls qui veulent ruiner le pays, à MLP la menteuse qui n’a aucune expérience politique mais qui prétend avoir des solutions à tout y compris à l’imprévisible et Macron l’illusionniste béni-oui-oui, eux aussi n’ont rien amené à ce brouhaha électoral.
    Le terrorisme, relativement absent de cette campagne électorale, s’est rappelé brutalement à nous hier soir, espérons que ce triste évènement favorise la mobilisation des électeurs et leur permettent de faire le bon choix, même si ce choix se fera encore une fois par défaut.

    • Jean Baptiste dit :

      Absolument d’accord !
      On peut regretter aussi le manque de sérieux et d’esprit de responsabilité des élus politiques qui accordent leur patronage à des candidats « clowns » qui n’ont probablement comme motivation et finalité que faire valoir leur égo et leur narcissisme. Triste contact qui plus est n’est pas indolore sur le plan financier et écologique.

  16. ultimateway dit :

    Pour une fois, j’ai regardé tous les candidats s’exprimer à la TV. J’avoue être dans l’indécision la plus totale concernant mes choix 2 jours du premier tour, mais le traitement à la « fast food » de 15 mn par candidat permettait au moins un instantané de leurs images, sinon de leurs programmes. Selon notre position sociale, on va tous avoir des préférences, sans doute toutes justifiées, que ce soit le chef d’entreprise écrasé sous les charges et les contraintes administratives, que ce soit le chômeur qui a perdu son job par décision d’un acionnariat aussi coupé de la réalité que peut l’être notre président actuel, que ce soit le retraité passé en mode survie depuis tant d’années, l’agriculteur qui pense au suicide, ou les jeunes diplômés désespérément à la recherche d’un emploi, etc… Il faut être réaliste , nous savons bien que les programmes des candidats seront confrontés à la réalité et que sur un certains nombre de points ils ne seront pas réalisés. Ce qui compte c’est la volonté de faire, de s’attaquer aux problèmes, il n’y a que comme cela qu’on initie un mouvement d’ensemble dont à besoin notre pays. Quel candidat réuni le sérieux de la fonction, le minimum d’empathie nécessaire pour s’occuper des Français et non de son pré carré, le courage de faire, une vision politico-économique à plus de 5 ans et l’ honnêteté obligatoire sans laquelle tout programme n’est que de la poudre aux yeux ? Notre président actuel, avec sa dernière sortie, n’est qu’ un triste exemple de ce que produit notre casse politique professionnelle d’année en année et le seul consensus qui existe à travers le Pays est que nous n’en voulons (pouvons) plus.

    • Cyril45 dit :

       » notre casse politique professionnelle « . J’apprécie l’humour (sans doute involontaire) du mot casse en lieu et place de caste. Mais c’est bien d’une casse de la politique au sens noble du terme qui se produit désormais.
      Cordialement et bon courage à tous pour trouver quel sera le meilleur bulletin à glisser dans l’urne dimanche. Ils auraient dû prévoir un cachet d’aspirine joint dans l’enveloppe des professions de foi (qui viennent d’arriver à trois jours du scrutin, c’est un peu court).

  17. Georges dit :

    Posons-nous la question , pour qui roulent réellement les candidats,de quel sérail proviennent-ils,par quel groupe d’influence sont-ils soutenus.

  18. gabbrielle dit :

    « Je laisserai à mon successeur un pays en bien meilleur état que celui que j’ai trouvé».
    Il dit quoi, le môssieur?
    Ch’sais pas. Avec le bruit des kalachs, j’ai rien entendu.

  19. michel43 dit :

    et OUI. .brave MAXIME notre FILLON a très mal démarrer sa campagne ,ensuite ,les affaires ,Pénélope ,plus deux points de TVA ,et la S. Social ,les traites de notre droite ,qui le lâche ,ou vont voir chez le MACRON ,la total quoi….Alors nous aurons le Macron ,je ne pense pas qu »il aura ,la majorité a l » Assemblée ,mais ne rêvez pas ,il n » y aura pas de miracle ,la messe est dite ,encore une fois ,Mme LE..PEN a raison ,cette attentat ,aurait pue être éviter , ce type ,bien connue de la police ,a tuer, un policier ,triste tout cela ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s