L’effarante crétinerie du système politique français

Les quatre derniers jours qui nous séparent de l’élection présidentielle illustrent à la perfection le désastre politique français, cet océan de bêtise qui nous submerge dont le présidentialisme forcené est l’un des grands responsables. Voici 13 raisons de l’effarante plongée de la France dans un gouffre de bêtise.

  • 1) Personnalisation à outrance des enjeux: les Français votent avant tout sur leur ressenti envers un individu et non en fonction de leur idée du bien commun, de l’avenir et des réformes nécessaires.

2) Influence excessive des médias, qui ont toute latitude pour influencer le vote des électeurs en jouant sur les images des candidats (la télévision exerce une influence déterminante sur le ressenti général envers un visage, une voix, un regard), voire même à travers la manipulation des sondages.

3) Entreprise de crétinisation forcenée de l’électorat, qui oscille entre l’idolâtrie et la haine de personnages, la dictature des émotions, l’admiration béate du supporter envers un individu magnifié, au détriment de la raison et des  enjeux collectifs.

4) Durcissement excessif de la vie politique et déchirement du pays en fanatismes centrés sur tels ou tels personnages: « la France désunie » pourrait être le slogan de bien des candidats… L’heure est au sectarisme nihiliste et au manichéisme imbécile.

5) Fulgurante poussée de la démagogie vénéneuse dès lors que la campagne devient une compétition entre individus qui vendent leur image (« revenu universel » de M. Hamon).

6) Invasion de la politique par des gadgets et les slogans auxquels les candidats vont tenter d’identifier leur candidature (la suppression de la TH par M. Macron) et le renoncement à traiter les grands sujets d’ampleur présidentielle: l’Education nationale, la réforme de l’Europe, l’autorité de l’Etat, par exemple.

7) Emprise des scandales et des psychodrames sur la campagne, le jeu suprême consistant à dénigrer l’adversaire par des magouilles, dénonciations, coups tordus (exemple du lynchage hystérique de M. Fillon).

8) Poussée des positions extrémistes haineuses visant à se différencier à tout prix des autres: M. Mélenchon et sa rage sanguinaire envers les « millionnaires », Mme le Pen et sa « préférence nationale » dirigée contre les étrangers en France.

9) Transformation de la politique en grand spectacle médiatique, au détriment de la recherche du bien commun: intrusion dans la campagne de la téléréalité (les débats à 11), des jeux vidéos, des clips, des hologrammes, la « réalité virtuelle » en politique, c’est-à-dire la fuite dans les limbes…

10) Poussée de mensonge et d’hypocrisie entre des candidats qui ont pour obsession de faire oublier leur passé et de jouer ainsi sur la « table rase » (M. Macron, Mme le Pen) au détriment de la vérité sur eux-mêmes, leur histoire, leur mentor, leur parcours, et donc au détriment du principe de vérité en général.

11) Prime donnée à l’image médiatique, à la posture, aux apparences, au sourire, favorisant ainsi la médiocrité des candidats, l’absence de culture, de vision historique, de sens de l’Etat, de stature présidentielle (M. Macron).

12) Confusion entre l’intérêt personnel d’individus, qui jouent leur destin élyséen dans cette élection et le bien public ou l’intérêt général: la dictature douce autour du culte de la personnalité d’un autre âge.

13) A l’arrivée, déception inévitable: l’heureux élu, promu en quasi divinité, est condamné à décevoir dès lors qu’il ne dispose pas de baguette magique pour régler tous les problèmes, et il devient dès lors le bouc émissaire national, le gibier de potence suprême de la nation. Son lynchage entraîne tout le pays dans la crise de confiance. « Conclusion il faut voter pour quelqu’un qu’on déteste et pas pour votre chouchou si vous lui voulez du bien« , comme le dit si justement Sganarelle (commentaire sur mon dernier billet de blog): tout est dit de l’absurdité du système.

Cet engrenage dément de la bêtise, dans l’aveuglement et l’indifférence générale, contribue me semble-t-il à l’écroulement économique, mental et politique du pays, ses déchirements, sa désintégration au fil du dernier demi-siècle. La bêtise de cette élection présidentielle, à laquelle nous assistons en direct, annonce la médiocrité des cinq années à venir, la fuite dans les délires hystériques de la France d’en haut et son refus de regarder le monde en face et de se mettre au travail pour réformer la France. L’idée de VIe République n’est qu’une chimère supplémentaire pour balader les Français. Mon idée est au contraire de réhabiliter la Ve République dans ses fondements initiaux: un chef de l’Etat arbitre,  rigoureusement impartial, élu  pour 7 ans, chargé du destin du pays sur le long terme, gardien des intérêts internationaux et sécuritaires de la France; un Parlement souverain, puissant, respecté;  un Premier ministre seul chef du Gouvernement et responsable de la politique nationale devant le Parlement, de ses actes et de ses paroles. Mais dans la vague de crétinerie où nous sommes en train de nous noyer, qui peut encore s’intéresser au sujets fondamentaux?

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour L’effarante crétinerie du système politique français

  1. Citoyen dit :

    Pour ajouter une note comique (même quand on a plus envie de rire) … De Villepin soutient le micro-Hollande-bis !… Mais si !
    De villepin avec Hue, ça fait un sacré attelage pour tirer le carrosse …

    • Georges dit :

      J’aime le gardien de but mais les arrières sont des branques quant aux ailiers .faut voir,donc tout compte fait je considère cette équipe quelque peu à la traîne même si j’arborre ses couleurs.Suis-je un abruti de supporter???

  2. Georges dit :

    Les réseaux sociaux diffusen en boucle les discours et commentaires de Mélenchon,effarant.Ce sinistre personnage dit tout et son contraire comme le plus racoleur des sophistes.

  3. Bonjour Maxime,

    Je pense que vous avez raison pour de nombreux points. J’aimerai rajouté que le système français est devenu en general non seulement ingérable mais défaillante. Nous avons 10% de chômage et pourquoi? Manque de volonté de changer les lois sur le travail et impressionné par la CGT, Nuit Debout et j’en passe. Notre système sociale est le meilleur du Monde et pourtant avec ce qui se passe actuellement, on fait tout pour le détruire. La société ne peut pas continuer d’accepter des milliers de gens venant du Tiers Monde sans formation car cette dernière coute cher. Nos habitude de travail laisse a desirer et meme si les officines d’emploi nous promettent des desires d’embauches pour cette année de plus de 10%, le fait c’est que l’économie, la politique educative, la politique sociale ne réponds plus…par MANQUE DE VOLONTE.

    Nous avons 11 candidats qui se presentent..aucun peut prétendre a un melange de l’honnetete, a un programme sérieux économique, sociale et remplis de changement. Comme dis depuis que je vous suis sur le blog, la France a besoin d’être changée, pas comme aux Etats-Unis, pas comme en Asie, pas as un capitalisme a outrance mais pas non plus a un communisme effréné.
    On veut quitter l’Union Européene? On veut quitter l’Euro? On veut quitter l’Otan? Les idées folles qui ont tous des consequences diverses. On a l’impression d’être au théatre!

    Bonne soirée.

    Cordialement,
    J. de Guise

    PS. Désolé pour les fautes de français.

  4. Albert Duteil dit :

    Bonjour M. Tandonnet
    J’ai decouvert cet article:
    https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

    qu’en pensez vous?
    S’il y’a vrai un coup d’etat ´soft’ , ou sont les vrais patriotes pour reagir et sauver la démocratie?

    Albert

  5. Serge dit :

    Je ne sais pas pour qui vous voterez dimanche mais moi ce sera Le Pen.
    En effet elle est le seul candidat à prendre la mesure du danger de l’immigration africaine et arabo-musulmane. La France a vu au cours des 40 dernières années changer sa population.
    C’est l’évènement le plus important de l’histoire de France et c’est irréversible.
    Le drame des Coptes sera notre quotidien demain.
    L’argument massue des opposants au FN est le racisme. RIen dans son programme ne.est raciste
    Et sur ce sujet aucun contradicteur de Mme Le Pen n’a pu avoir raison.
    Alors vous pouvez remplir des pages et des pages critiques au sujet de ces élections mais cela ne
    Me donne aucune raison de changer mon vote.

  6. hugues dit :

    Même si je ne suis pas un fan de Luc Ferry, je dois reconnaître que sa chronique dans le Figaro du jour est excellente. S’il y avait plus d’électeurs de droite avec cet état d’esprit, Fillon et Macron seraient largement en tête des sondages. Il conclut sa chronique ainsi:

    « Que d’habileté et de talent dépensés chez Mélenchon et Le Pen pour construire des miroirs aux alouettes, et que de ressentiment, de naiveté et de passions obscures chez ceux qui tombent dans le panneau qui, sous des dehors paradisiaques, indique pourtant la direction de l’abîme »

    Voici quelques autres morceaux choisis:

    « Contrairement à ce qu’affirment les théoriciens de la décadence et les professionnels du pessimisme qui encombrent chaque année davantage le monde intellectuel Français, la civilisation européenne est de toute évidence, non seulement la plus brillante, la plus douce, la plus pacifique qui soit, mais loin d’être en déclin »

    « Si nos pessimistes, qui boostent avec leurs idées fausses les démagogues antilibéraux, occultent de manière aussi aberrante les progrès accomplis par notre continent en termes de liberté et de prospérité, c’est qu’ils sont aveuglés par les questions nouvelles que pose la mondialisation. Disons les choses simplement: le marché est devenu mondial alors que les politiques sont restées nationales »

    « De là à parler d’une fin de la civilisation européenne, il y a un abîme, celui qui sépare l’intelligence de ce qui est des facilités mortifères de la nostalgie »

    « Mais il serait bon aussi que le peuple écoute les élites, même si elles habitent Paris, qu’elles ne sont pas fanatiquement antilibérales, totalement incultes et qu’elles ne flattent pas la France périphérique »

    • lost labour dit :

      Ferry est pourtant bien placé pour savoir que, dans le seul domaine auquel il connaisse quelque chose et auquel il ait mis la main à la pâte, c’était en effet bien mieux avant.

      C’est à dire à l’éducation nationale, où les lubies de ce décentralisateur auraient sans doute mieux fait de passer après la restauration de l’EN.

      Restauration, c’est à dire remise en place de ce qui marchait bien avant le passage des Attila libéraux-libertaires de l’UMPS.

      Passons sur la mignonnette « civilisation européenne », qui était plutôt un dada d’extrême droite, avant d’être reprise par Juppé dans un entretien avec Finkielkraut l’été dernier (il y demandait à Finkielkraut, en gros, de réécrire l’histoire pour faire mieux sentir au petit peuple la nécessité inévitable de la merveilleuse UE).
      Gros sabots, propagande et incompétence, un hiérarque LR dans toute sa splendeur.

    • annick danjou dit :

      Ah oui Ferry ! ce triste sire qui a contribué au déclin de l’éducation nationale. C’est un philosophe, il utilise des mots, il embobine ceux qui l’écoutent ou le lisent en les énivrant de paroles, de mots et de phrases bien tournées qui souvent ne veulent rien dire mais qui en jettent! Que des mots, de l’enfumage, on l’a vu à l’oeuvre, qu’il reste où il se trouve et qu’il nous oublie comme moi je l’ai oublié.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s