Primaires, toujours pas convaincu…

sans-titreLe deuxième débat des primaires, jeudi soir, ne m’a pas plus convaincu que le premier. Bien sûr, on s’habitue à tout. Il n’empêche, cette surenchère d’attaques personnelles des candidats les uns contre les autres a quelque chose, quand on y réfléchit, de profondément affligeant. Oui, on s’habitue à tout. Voir d’anciens ministres, de pures créatures de Sarkozy, qui lui doivent tout de A à Z, s’en prendre à lui personnellement et à son quinquennat auxquels ils ont pris part, me donne le vertige. Nous sommes en pleine fragmentation, en plein nihilisme. Où sont les valeurs de respect, de loyauté, de reconnaissance? On a le droit évidemment d’être candidat contre lui. Mais d’attaquer ainsi frontalement, méchamment, celui à qui l’on doit absolument tout, à quelque chose de désespérant. Quant à lui, l’ancien président, que faisait-il là dedans, parmi ses anciens ministres? J’en suis toujours à me le demander… Tout cela n’était absolument pas du niveau d’un ex-chef de l’Etat. Le ton du débat n’était pas à la hauteur. J’attends de futurs président de la République potentiels qu’ils traitent des sujets de niveau présidentiel: la lutte contre l’endettement de la France, la réforme nécessaire et urgente de l’Europe, comment trouver des solutions avec le Royaume-Uni pour éviter le Brexit,  l’action européenne, nationale et internationale pour mettre fin à la « crise des migrants » et son cortège de tragédies, la place de la France dans la nouvelle guerre froide, les relations avec la Russie, le développement de l’Afrique, la stabilisation du Moyen-Orient, en politique intérieure l’arrêt du communautarisme et de la fragmentation du pays, la lutte contre l’exclusion, la transformation profonde de l’éducation nationale pour réhabiliter l’intelligence . De toute ces questions, pas un mot ou presque. Le débat portait notamment sur le nombre de policiers à créer: 10 000, 20 000, 50 000. C’est l’affaire d’un futur ministre de l’Intérieur, pas d’un prochain président! Et puis, l’obsession politicienne, ces échanges hargneux et croupissants autour de Bayrou comme de le Pen. Il n’était pas possible de les oublier cinq minutes pour parler de l’avenir de la France? Une certaine presse en raffole, et attribue des notes aux candidats pour leur prestation, un peu comme aux joueurs de football après un match. Une seule question intéressait la « France d’en haut »: lequel a-t-il gagné? Personnellement, je n’ai pas vu de gagnant mais une perdante: la France. Tout cela est de bien mauvais augure. La France a besoin d’être gouvernée, de suivre un cap, d’apporter sa confiance à une nouvelle équipe. Pour l’instant, aucune lumière ne vient éclairer notre horizon malheureux.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

48 commentaires pour Primaires, toujours pas convaincu…

  1. anna FJK dit :

    je vous trouve injuste avec Fillon. il s’est démarqué, selon moi.

  2. berdepas dit :

    Une fois de plus, Cher Mr Tandonnet, nous sommes sur la même longueur d’onde… Hélas !!! :
    https://berdepas.com/

  3. Jean dit :

    Pour ceux et celles qui ne lisent pas forcément le Figaro:
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/11/08/20002-20161108ARTFIG00236-ces-8-mesures-chocs-soumises-aux-candidats-a-la-primaire-pour-mettre-les-syndicats-au-pas.php

    On en apprend tous les jours sur la lâcheté de nos politiciens d’opérette. Et ça remonte à loin !
    je suis près à parier que ça sera un grand silence radio de l’ensemble des candidats aux primaires. Ils me dégoûtent de plus en plus et je sais déjà qu’aucun de ces personnage qui s’agitent pour les primaires (aujourd’hui la droite et demain la gauche) n’aura mon bulletin de vote.
    Je n’ai d’ailleurs pas suivi un seul de leurs débats.

  4. koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Pouvez vous expliciter cette phrase?

    « comment trouver des solutions avec le Royaume-Uni pour éviter le Brexit ».

    Amitiés

    Koufra

  5. Annick danjou dit :

    Are you all anxious about the result tonight?????The world will be different tomorrow!

  6. JulesXR52 dit :

    « Comment trouver des solutions avec le Royaume-Uni pour éviter le Brexit »: j’ai dû relire cela trois fois pour bien me convaincre que je lisais ce que je lisais. Mais, M. Tandonnet, le Brexir a été voté par les Anglais, vous êtes au courant? Vous voulez annuler le vote des Anglais? Cela révèle le genre de démocrate que vous êtes, celui dénoncé par Zemmour dans sa chronique d’aujourd’hui sur RTL.

  7. Socratex dit :

    Je souscris volontiers à toutes les critiques portées contre la bande des six, mais elles me paraissent ne pas pouvoir s’ appliquer à JF POISSON? , qui a été le seul à essayer de prendre de la hauteur, autant que les querelles de cour de récréation des « ex-quelque chose » et les questions stupides des  » journalistes » le permettait.

  8. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    C’était il y a 45 ans. La fonction présidentielle était tenue à l’époque. Ces images ont quelque chose de surréaliste: voiture découverte, bain de foule, etc,…. Quant au reste, il démontre le naufrage de ce pays mieux qu’un long discours: http://www.ecpad.fr/toulon-1971/

    Bonne journée

  9. Emmanuel M dit :

    Je partage plutôt la grille de lecture de Frederic N. Un débat ou on doit convaincre les électeurs de droite qu’on est à droite et qu’on peut proter leur programme, c’est un exercice assez nouveau dans le paysage politique (et audiovisuel) français.

    J’avoue être clairement convaincu par Fillon, dont j’apprécie énorméent les positions. J’ai d’ailleurs l’impression de ne pas être le suel parmi les commentateurs.

    Je pense à l’inverse que Sarkozy a déjà eu sa chance et a échoué. Echoué pendant son mandat (la trahison de Lisbonne, l’ouverture, l’affaire Battisti, la suppression de 10000 policiers et 0 fonctionnaires territoriaux, …), échoué en 2012. Il a des qualités, mais il doit désormais passer la main. Et c’est dommage qu’il refuse de l’admettre. Aux US ou au Royaume Uni (pour prendre des exemples de démocraties proches) un candidat aussi lourdement battu que Sarko en 2012 passe la main. A ce titre, pour sordides qu’elles soient, les attaques contre lui sont justifiées.
    Le scenario idéal serait qu’il se désiste en faveur de Fillon et devienne, par exemple, président de l’Assemblée Nationale ou (premier) ministre.

    Ali Juppé et NKM sont des caricatures, ils haïssent profondément 30% des électeurs, et se feraient battre au deuxième tour à plates coutures par Hollande. S’il réussisse à se faire investir (avec des voix de gauche) puis élire contre Le Pen, ce serait un hold-up démocratique. Dans ce cas, je pense que l’effondrement du régime est probable.

    • hugues dit :

      « Juppé et NKM sont des caricatures, ils haïssent profondément 30% des électeurs »
      non, ils représentent chacun une partie de l’électorat de droite: une droite libérale, plutôt centriste pour Juppe, libertarienne pour NKM.

      « Juppé et NKM … se feraient battre au deuxième tour à plates coutures par Hollande »
      AMHA il y a beaucoup moins de risque avec eux qu’avec les autres. Mais cette config de second tour est plus qu’improbable.

      « un hold-up démocratique »
      Un nouveau concept ?

      « Dans ce cas, je pense que l’effondrement du régime est probable »
      Vous prenez vos désirs pour une réalité

  10. colibri dit :

    Je viens de terminer la lecture de l’article suivant: http://monde.blogs.la-croix.com/elections-americaines-le-facteur-russe/2016/11/06/ Je ne sais trop que penser de sa fin.

  11. colibri dit :

    Il y a sur ce blog des commentaires que je trouve vraiment intéressants. Je me demande si dans 5 ans, dix ans, il ne faudrait pas en sélectionner quelques uns et en faire un livre. Il se pourrait que certains commentaires se révèlent exacts.

  12. koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Je cherche à écrire un article sur les problématiques migratoires.

    Pourriez vous svp m’indiquer où on peut trouver des statistiques publiques (en dehors de l’OFPRA) ?

    Je chercher notamment à connaitre le taux actuel de non respect de OQTF:

    Le dernier chiffre que j’ai date de 2008.

    « En 2008, 97 515 personnes faisaient l’objet d’une obligation de quitter le territoire, 19 470 d’entre eux l’ont effectivement quitté, un écart qui tend à se réduire avec les années »

    Merci d’avance

    Koufra

  13. Philippe dit :

    Bonjour Maxime ,

    J’apporterai qu’un commentaire de Shakespeare:
    « Quelle époque terrible, que celle où des idiots dirigent des aveugles »
    Quelque soit les partis, les idiots se sont reproduits depuis 40 ans.
    Pour moi pas un de ces politicards d’opérette n’a la carrure pour redresser le pays

  14. Bernderoan dit :

    Désolé mon cher Maxime, mais je ne peux partager l’ensemble de votre propos, surtout si vous vous sentez redevable envers Sarkozy., ce que je regrette, car cela me semble égarer votre jugement qui ne peut ainsi être libre.
    D’accord, ce débat est indigne d’une élection à la présidence. Mais dans ce genre d’exercice, vous oubliez totalement ceux qui posent les questions. Nos média ont-ils été au niveau? Assurément non. Questions médiocres, réponses médiocres.
    Quant aux comportements des candidats, vous vous demandez ce que faisait Sarkozy dans cette galère. Je trouve qu’il était à sa place. A-t-il eu la dimension d’un Président de la République de 2007 à 2012? Non!
    Le pseudo-hyper président n’était qu’un hyper premier ministre, quand il n’était pas qu’un hyper ministre. L’énergie ne compense pas le syndrome du petit.
    N’est-il pas un « dézingueur » du système? Sa grossièreté, son bling bling, ses allers et retours sur tous les sujets, l’explosion de la dette, ses sanctions pour crime de lèse-majesté, ses mensonges éhontés, les affaires diverses et variées internes et externes, et ce que je ne peux en aucun cas lui pardonner, le déni de démocratie, la forfaiture que constitue l’affaire du référendum de 2005. Faut-il passer par pertes et profits sa politique étrangère, lui le caniche des Américains, le retour dans l’Otan, la Libye, la Côte-d’Ivoire, j’en passe et des meilleures! Il a même essayé de nous faire croire qu’il avait sauvé l’Europe. Angela en rit encore.
    Toute la politique de Narcisse 1er fut à courte vue pour un résultat personnel immédiat dont on sait ce qu’il est advenu.
    Je pense que le comportement de ses ex-ministres correspond à son indécence et à son mépris des autres et de la démocratie. Je vous accorde qu’ils ne se grandissent pas.
    Juppé, pour vivre heureux vivons caché.
    Le Maire, décevant, trop transparent.
    NKM, jolie bobo qui hait 30% des électeurs.
    Fillon, le seul au comportement digne.
    Copé, l’humour en plus.
    Poisson, l’étranger au sarkosisme, ce qui ne lui a pas permis de révéler sa vraie dimension.
    Combien de fois Sarkozy, pétri de sa mauvaise foi (ex. Bayrou) n’a-t-il pas répondu aux questions posées, combien de fois a-t-il menti, bénéficiant d’interviewers loin d’être pugnaces? Il a été égal à lui-même.
    Mon cher Maxime, pourquoi voulez-vous que nous ayions un débat digne et d’une certaine hauteur?
    Nous avions là un simple échantillonnage de personnages d’un régime des partis, principe mortifère de notre démocratie. Il en sera de même du camp d’en face.
    Notre pseudo-démocratie, résultat de ce que nous vivons depuis au moins quatre décennies, est à réinventer. À moins que…

    • Frederic_N dit :

      Sans prendre position sur les critiques que vous portez à N Sarkozy, vous prêtez à Angela Merkel un sentiment qu’elle n’a certainement pas. D’abord dans la maison Luther on rigole assez peu. Mais surtout, il est effectif que l’Europe a été sauvée d’un désastre ,qui – avec la complicité de nos ex-amis anglais – , aurait appris à tous les pourfendeurs de l’euro ( et aux grecs ) ce que c’est que de se trouver dans la situation de l’Argentine. Et Angela le sait mieux que personne, c’est pour cela qu’elle a reçu Sarkozy récemment ..
      Mais en France il y a les médias .. et l’alliance de fait Le Pen – Mélenchon
      Donc le bon peuple ne le saura pas , et on peut continuer à hurler à la souveraineté monétaire sans avoir le postérieur douloureux !

    • hugues dit :

      « on peut continuer à hurler à la souveraineté monétaire sans avoir le postérieur douloureux  »

      🙂

  15. Sergio dit :

    Bonsoir a tous et toutes.

    Bien sur que NS n’avait rien a faire la dedans,tout ceci n’est pas de son niveau,il se
    situe bien au dessus…
    N’en déplaise aux quelques idiots inutiles(ils se reconnaitront.!!) qui ont fait de
    l’anti-Sarkozysme leur raison de vivre.
    Rien que ça me donne envie d’aller voter pour lui.!
    Je sens qu’on va se marrer au soir du deuxième tour..!!

    Sergio

  16. Dalain dit :

    C’est assez simple, cette droite LR – UDI va éclater, cette droite européiste.
    Et tant mieux car Nicolas Dupont Aignan sera bien là pour accueillir tous les déçus, et ils vont être nombreux ces déçus.
    Le piège s’est refermé sur eux-mêmes. Il fallait faire éclater cet alternance LR-UDI PS voilà qui est en cours, l’étape suivante aura lieu avec les primaires des PS.
    La recomposition des vrais forces va se faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s