L’ivresse de soi

sans-titre« Quand on porte l’ambition d’être numéro 1, on ne peut pas être numéro 2 » a déclaré l’un des candidats  à la primaire « de la droite et du centre » à la télévision hier soir, refusant par avance l’idée d’être Premier ministre. Ces paroles auraient aussi bien pu être prononcées par tout autre candidat de droite, de gauche ou d’extrême droite. De tels propos, aujourd’hui d’une parfaite banalité, ne font plus frémir personne. J’y ressens tout l’effondrement et la décomposition du système politique français. Ils expriment ce que beaucoup d’entre nous ressentent: la politique, le gouvernement de la cité, est désormais otage du culte du moi, de la sublimation de l’ego, de l’ivresse narcissique, au prix d’un vertigineux abandon du sens de l’intérêt général et du bien commun. Dans l’esprit de la Ve République, le Premier ministre n’est pas un numéro 2. Sa mission est distincte de celle du chef de l’Etat. Le président est un arbitre, garant des institutions, en charge de la politique étrangère et de défense. Le second est responsable du gouvernement du pays sous le contrôle du Parlement. Le premier préside, le second gouverne (article 5, 20 et 21). La mission de l’un est fondée sur le prestige, celle de l’autre sur le travail. Il n’est pas question de hiérarchie entre eux, de numéro 1 et de numéro 2. Cette idée d’un Premier ministre simple collaborateur du chef de l’Etat, désormais courante, banalisée, est une ineptie anti-républicaine qui se traduit dans le chaos d’une France non gouvernée. Tout le monde veut le prestige et plus personne ne veut travailler pour le bien commun. Refuser par avance d’être Premier ministre, c’est refuser de gouverner, de choisir, de prendre ses responsabilités dans l’intérêt du pays: le sommet de la démission et du renoncement pour un homme politique. Affirmer que l’on n’est pas intéressé par ce poste, en le considérant insuffisamment prestigieux pour sa personne, dans l’ivresse de l’image narcissique, revient à refuser de servir le pays: ma belle image dans le miroir passe avant la France. Il est lamentable que la jeune génération, incarnant en principe la relève, se montre encore pire que l’ancienne à cet égard, précipitant toujours plus noter pays dans le gouffre de l’ivresse narcissique et de l’impuissance publique.
Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

59 commentaires pour L’ivresse de soi

  1. michel43 dit :

    UN rajout POUR SERGIO… on ne JUGE, les AUTRES , que pars SOIS MEME. c »est peu dire

  2. Mildred dit :

    Inquiétant, en soi, cette ivresse qui se prolonge !

  3. michel43 dit :

    NORMEL. .un haut fonctionnaire, ne peu coller a la réalité, il ne connais pas , la vie réelle ,des gens du Milieu et d’en bas. .,c’est un cercle vicieux , pourrait t « il vivre avec 1300 euros ou MIEUX ,comme 9 Millions de retraiter a 800 euro, pensez que les Socialistes, vont supprimer la CSG ,sur c’est petite retraite , supprimons , toue t c’est taxes ,sur les retraites de moins 1200 euro ,on le demande depuis plus de 25 ANS, et on doit félicité la GAUCHE..de HOLLANDE FREDI..je me demande, comment font c’est gens ,pour survivre….

    • michel43, je trouve ce genre de cliché un peu lamentable. Qu’est-ce que vous croyez? Un haut fonctionnaire comme vous dites, il n’a pas à prendre le métro bondé à 8 heures et à 20 heures? A faire face aux fins de mois? A élever ses enfants, à s’inquiéter pour eux, à payer leurs études et à se faire du souci pour leur travail? Il n’a pas des parents âgés dont il faut s’occuper? C’est vous qui vivez dans un monde complètement irréel, fait de clichés, de préjugés et de lieux communs.
      MT

    • michel43 dit :

      vous ,vous méprenez , vous comme MOI.. ne pourriez PAS ..vivre avec 1300 euro ou 800 euros, c »est gens survives , VOUS , les hauts Fonctionnaires , enfin ceux qui travaille ,pour l’Etat ,ne prenne jamais de risque, comme NOUS..le priver, notre entreprise est notre Argent ,et se sont nos employer qui savent bien, que tout peu arriver , a cause d »un Excel de zèle de fonctionnaires ,NOUS..OUI on est bien dans le REEL. Cars on vie avec EUX et on entend NOS CLIENTS. vous surement PAS ..cars vous avez la SECURITE de l’emploie, NOUS PAS ,et MOI. Aussi ,j »ai quatre enfants , j’ai donc pas a recevoir de leçons de personne ,et en plus a l’époque ,avec mon épouse , a se mettre a son compte , DONC ; je sais très bien; que je colle a la REALITE , et MOI..je ne rêve PAS a un monde Meilleur, mais plus juste

    • Sergio dit :

      Bonsoir a tous.

      michel43,dans le public comme dans le privé, il y a:des gens biens,des tricheurs,
      des cons,des profiteurs,des personnes admirables,mais aussi des crétins…
      N’EST-CE PAS ???

    • michel43 dit :

      comme souvent, on ne répond PAS A LA QUESTIONS; peut t « on laisser des MILLIONS de compatriotes SURVIVES ? les CONS…d’en haut qui on gouverner et RUINER ,la FRANCE , aider de leurs conseillés ,n « on , jamais baisser la tète, pour voir la misère, de leurs peuple ,voyez Coluche ,Vous avez Raison , on fait, confiance, a des gens qui représente, L..EGLISE. et dans le LOT..il y en a qui tripotes vos enfants , OUI, dans le PUBLICS ou PRIVER ,il sont nombreux ,a être des gens BIEN. Malheureusement , ceux d’en HAUT.,c’est tout le contraire

  4. colibri dit :

    Voici des extraits d’un texte vieux de deux mille ans.Il pourrait avoir pour titre « Conseils au prochain président. »

    N ‘ayez pas de prétentions déraisonnables , mais pensez à être raisonnables.

    Fuyez le mal avec horreur , attachez vous au bien . Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle , rivalisez de respect les uns pour les autres .

    Ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve.

    Partagez avec ceux qui sont dans le besoin , pratiquez l’hospitalité avec empressement . Bénissez ceux qui vous persécutent;souhaitez leur du bien , et non pas du mal . Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie , pleurez avec ceux qui pleurent . Soyez bien d’accord les uns avec les autres ; n’ayez pas le goût des grandeurs , mais laissez vous attirer par ce qui est humble . Ne vous fiez pas à votre propre jugement . Ne rendez à personne le mal pour le mal , appliquez vous à bien agir aux yeux de tous les hommes . Autant que possible , pour ce qui dépend de vous , vivez en paix avec tous les hommes .

    Ne vous faites pas justice vous mêmes , mais laissez agir la colère de Dieu .

    Car l’écriture dit : « C’est à moi de faire justice , c’est moi qui rendrai à chacun ce qui lui revient , dit
    le Seigneur . Mais si ton ennemi a faim , donne lui à manger ; s’il a soif , donne lui à boire ; en
    agissant ainsi, tu entasseras sur sa tête des charbons ardents » .

    Ne te laisse pas vaincre par le mal , mais sois vainqueur du mal par le bien .

    Bien entendu les lectrices et les lecteurs de ce blog auront identifié l’auteur de ces extraits bibliques. 🙂

    • michel43 dit :

      SAUF..que , certains ,qui représente ,L…EGLISE.. on beaucoup de chose, a se reprocher , EX. pédophile ,et couvert pars les EVEQUES en plus ..depuis que le Monde existe , il n « y a jamais eu de chose parfaite. .Tout le Monde est Gentils, tu leurs tourne, le DOS ,il te poignarde..

    • Suzanne dit :

      Cher ami,
      Je ne suis pas Paulinienne pour un cent d’euro dévalué!

      A mon tour!
      Qui a écrit :
      —-« Tu ne tueras pas l’innocent ni le juste »

      —-« Le souverain sacrificateur interrogea Jésus sur ses disciples et sur sa doctrine. Jésus lui répondit : J’ai parlé ouvertement au monde; j’ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, où tous les Juifs s’assemblent, et je n’ai rien dit en secret. Pourquoi m’interroges-tu ? Interroge sur ce que je leur ai dit. Ceux qui m’ont entendu; voici, ceux-là savent ce que j’ai dit. A ces mots, un des huissiers, qui se trouvait là, donna un soufflet à Jésus, en disant : Est-ce ainsi que tu réponds au souverain sacrificateur ? Jésus lui dit : Si j’ai mal parlé, fais voir ce que j’ai dit de mal; et si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu?  » (on croirait le tribunal de la bien-pensance face à face avec Zemmour et autres Lorant Deutsch)

      —-« Puis j’entendis une autre voix qui venait du ciel et disait : « Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin de ne pas être complices de ses péchés et de ne pas subir avec elle les fléaux qui vont la frapper.Car ses péchés se sont entassés jusqu’au ciel et Dieu n’a pas oublié ses ignobles actions. Traitez-la comme elle a traité les autres, payez-lui le double de ce qu’elle a fait. Remplissez sa coupe d’une boisson deux fois plus forte que celle qu’elle a fait boire aux autres. Infligez-lui autant de tourment et de malheur qu’elle s’est accordé de gloire et de luxe. »
      (je pense que si on mettait cet extrait dans son contexte, on retrouverait le « gouffre politicien » du titre de l’article de M Tandonnet.)

      —-Qui a dit : (origines diverses que vous pouvez retrouver en google-isant.. peut être?, mais venant des mêmes sources bibliques, non pauliniennes)

      « Hypocrites » « Génération mauvaise et adultère » Engeance de vipères » 2 « Engeance incrédule et pervertie » « Satan » « Chiens porcs » « Loups » « Fils du diable » « Insensé » « Renard » « Brigands »

      Amicalement

    • colibri dit :

      Je me disais pas de réaction à un texte de Saint Paul! Bizarre.

      Oui MIchel43 « partout où il y a des hommes il y a de l’hommerie » et Saint Paul avant d’être un saint n’a pas été irréprochable loin s’en faut. Il y a toujours des femmes et des hommes pour « salir » de belles choses, dénaturer des idéaux etc…etc…

      Suzanne vous n’êtes pas la seule à ne pas être Paulinienne. Y compris parmi les catholiques pratiquants. Moi j’aime bien. Enfin ce passage là parce que parfois je ne suis pas sûr de le comprendre. L’ami google me donne comme réponse à votre première citation Exode 23:7. Puis Jean 18:20. Et Apocalypse 18:4. Pour les insultes la Bible en est remplie et manifestement vous la connaissez mieux que moi. Alors je vais me contenter des « vipères lubriques » dont j’ai entendu causer enfant pour me souvenir combien ces comportements humains sont éternels. 🙂 Amicalement aussi.

  5. Bayard Jean dit :

    Les plus jeunes ont bien appris les leçons de leurs ainés, et ça marche !

  6. Rousseau dit :

    Bonjour,
    Je suis entièrement d’accord avec vous M. Tandonnet.

    Je suis premièrement très affectée d’observer la vanité de nos élus. Comme le disait Voltaire « le bonheur n’est pas dans la vanité « . car cette dernière est vide et si fragile…
    Je ne suis pas une nostalgique et prône le « c’était mieux avant », à défaut de mon jeune âge. Mais je suis sidérée de voir que la personne passe avant la mission, que l’égo compte avant les besoins d’un Etat, d’une Nation, en définitive d’un peuple. Ou est-il le sacrifice et l’amour du pays ? le véritable amour. La passion est parfois dangereuse pour gouverner un pays, mais que faut-il alors ? Le juste milieu, mais qui en est l’incarnation ? Entre un homme noyé dans l’histoire de son pays et un autre noyé dans ses affects, je pencherai à préférer les êtres en passions que de vide. Hélas, un esprit en passion blessé peut devenir une réelle menace. On voit qu’il n’est jamais bon de prendre des décisions dans la frustration.

    Maintenant, j’aimerai rappelé une phrase de Napoléon. Lorsqu’il était jeune à l’école militaire de Brienne, étant boursier, il dit à sa cousine  » je ne suis pas boursier du Roi mais de l’Etat. » Ici, l’Etat serait prépondérant à l’homme chargée de mission pendant un temps éphémère. Après tout, dans une notion de Res Publica le chef de l’Etat, par exemple, n’est pas propriétaire de l’Etat. Il est un rouage de l’univers, le même rouage de Spinoza qui exerce un rôle un temps donné.
    L’Etat lui ne meurt jamais, et on entend sans surprise les mots de Louis XIV sur son lit de mort « je m’en vais mais l’Etat demeurera toujours. »

    Nous avons permis à nos élus de nous représenter. Nous leur avons permis de briller, d’exister. Mais il faut veiller à ne pas se brûler les ailes comme notre cher Icare. Il ne faut pas oublier que du jour au lendemain, si l’appareil démocratique fonctionne bien et ou mal comme on le voit aujourd’hui, l’ascenseur peut tomber en panne, et même chuter.
    Nous sommes conscient que le démon de la politique puisse mordre que « C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser.” comme le disait Montesquieu. Malheureusement pour ces quelques esprits trop nombreux à mon goût, nous avons passer un contrat, une frange de la population leur a accordé leur confiance, leur revenu, le niveau de vie, leur espoir. Tout ceci réside entre leurs mains. Qu’ils ne souillent pas leur rêve pour quelques vaines ambitions.

    Dans ma peine, je suis également consciente qu’il n’y a pas de démocratie idéale. Dès lors que l’individu demeure, la surprise est de tout temps.

    Excusez moi pour ma maladresse, éventuellement.
    Sara

    • michel43 dit :

      Nous avons permis a nos élues de nous représenter ? pas pour les 6.8 millions de ceux qui on voter FN..2 élues voyez les VERTS et Communistes, moins de gens vote pour EUX. .plus il on élues

  7. Sergio dit :

    Bonjour a tous.

    Maxime,il y a des moments ou j’ai un peu de mal a vous suivre.
    Il y a peu,vous reprochiez a NS de nommer a l’avance son Premier Ministre,en la personne
    de François Baroin,au cas ou il gagnerais la Primaire puis la Présidentielle:

    … » Mais surtout, le fait de désigner un Premier ministre pressenti huit mois à l’avance me trouble profondément. Cela signifie que le choix du Premier ministre est un simple appendice de la volonté présidentielle… »
    https://maximetandonnet.wordpress.com/2016/08/25/un-leger-malaise/

    Aujourd’hui,vous dites ne pas comprendre que BLM puisse refuser ce poste,ce qui entre nous
    est parfaitement son droit.

    Hier,je n’ai pas regarder l’émission,j’ai préféré revoir »Brice De Nice »sur une chaine concurrente,
    jugeant le niveau intellectuel de cette comédie un peu supèrieur aux débats politiques
    du moment.

    Sergio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s