L’explosion de la politique française

téléchargementNous assistons en ce moment, dans l’aveuglement général, à l’explosion de la vie politique française. A droite comme à gauche, il n’en reste qu’une guerre démentielle entre des individus malades à l’ego boursouflé. Nul n’a la moindre idée de ce que sont encore la gauche et la droite d’ailleurs. Les partis politiques n’existent plus, les projets, les idées collectives ont volé en éclat. Tout le monde veut être président de la République. Chacun pond son petit bouquin dans son coin. Le vide politique ouvre grand les vannes à la peur, à la haine et à la terreur. La dérive du système politique français, sa vraie-fausse américanisation, autour d’un présidentialisme dégénéré et de ses primaires explique en grande partie la désintégration de la politique française. Je suis pour revenir aux fondements de la République : le pouvoir à un Gouvernement, incarnant l’autorité républicaine, responsable pendant deux ou trois ans, responsable devant un Parlement formé de députés et de sénateurs élus par la Nation chargés de mettre en œuvre le programme de la Nation, indépendants dans leurs choix et leurs  votes, et responsables directement devant la Nation. Et un chef d’Etat constitutionnel, au dessus de la mêlée, totalement impartial, dont l’autorité naturelle procède de la discrétion et du désintéressement, incarnant la politique internationale et de défense, la continuité, l’unité et le destin collectif à long terme. La politique à quelque niveau que ce soit, est un engagement au service du pays pendant une dizaine d’années avant de laisser la place à d’autres. La République moderne est née sur le rejet du « pouvoir personnel ». Un système politique réduit à n’être plus qu’un jeu de personnes (et quelles personnes!) ne mérite plus le qualificatif de République, res publica, la chose publique. Les sauveurs de pacotille, les hommes ou femmes providentiels, au paroxysme de la crétinerie et du néant, sortis tout droit d’une salle d’opéra de l’année 1940, nous n’en voulons plus. Il faut restaurer la République, la res publica, la chose publique, en finir en urgence absolue avec la bataille de coqs qui devient la honte française, la honte de tous les Français qui travaillent en particulier des plus jeunes, et se battent pour s’en sortir.

Maxime TANDONNET

 

 

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour L’explosion de la politique française

  1. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    Beau coup de gueule qui reflète l’état d’esprit de beaucoup d’entre nous.

    Vous nous dites : « … devant un Parlement formé de députés et de sénateurs élus par la Nation chargés de mettre en œuvre le programme de la Nation, indépendants dans leurs choix et leurs votes, et responsables directement devant la Nation… »

    Le Parlement est plus occupé à défendre ses privilèges, passe-droits, abus de toutes sortes, qu’il défend bec et ongles et là, ils sont tous d’accord pour s’auto-attribuer des lois aux petits oignons.
    Au fil des années c’est tout un système qui s’est mis en place et l’assainissement du fonctionnement de toute la vie politique devient urgent.

    Notre parlement ne défend plus que ses propres intérêts, entièrement consacré à protéger la « carrière » de ses membres et leurs avantages particuliers.
    Alors, compter sur ces assemblées pour remettre la res-publica en ordre est un vœu pieux.

    Curmudgeon donne un lien pour illustrer l’opacité de ces institutions.
    En voici un autre, d’un surhomme à la retraite bien grasse, et il n’est pas le seul :

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/07/02/christian-poncelet-147-ans-de-mandats-electifs_3440319_823448.html

    Lisez « Pilleurs d’état de Philippe Pascot, et vous comprendrez que sans un refonte totale de la gestion des élus, sans un retour à l’égalité de traitement avec les autres Français, la gabegie continuera de plus belle dans la plus totale opacité malgré tous les engagements à la moralité, et à la transparence, main sur le cœur et yeux dans les yeux.

    Les lois, nos parlementaires les votent pour nous, pas pour eux. Et le scandale perdure et perdurera, tant que nous nous tairons, laisserons faire.
    Quel courageux l’aborde dans son programme et propose les mesures nécessaires ?
    Pour ma part, je n’ai rien vu.

    Amicalement,

  2. ann dit :

    On en est là parce que la droite a glissé à gauche…. Et que le peuple de droite ne supporte plus qu’on se paie sa tête.
    Quand Sarkozy propose d’encager préventivement des individus ( une mesure sur laquelle je ne porte pas de jugement de valeur dans la situation où nous sommes, c’est un sujet analogue que l’usage de la torture pour éviter des morts innocentes), mais a le toupet de déclarer que les mesures préconisées par Marine le Pen sur le problème des « migrants » lui feraient « honte », auprès de qui cherche-t-il une quelconque caution si ce n’est auprès des idéologues de gauche ?

    Tant que nous en seront là, ne vous étonnez pas qu’il y ait des gens qui se tournent vers un Parti dont le discours répond à leur aspiration et que toutes les insultes venant de politicards dont le fromage est menacé ne font qu’aggraver le problème…

    La gauche qui a détruit ce pays est en miettes parce qu’elle va avoir bientôt plus de représentants que d’électeurs, et au lieu d’en profiter pour les liquider pour au moins 20 ans (ce ne serait pas de trop pour redresser ce pays) la « droite » politicienne ne sait que s’en prendre au seul parti qui n’a pas renoncé à défendre les valeurs de la droite… Que vous le vouliez ou non, le FN défend des valeurs de la droite que les autres partis ont renoncé à défendre…..Il y a 100 ans, nos grands pères ont souffert le martyre pour défendre une terre qu’à présent les politiciens de droite, rejoignant ceux de gauche dans leurs délires anti-national, leur contestent en tant qu’héritiers ayant leur mot à dire sur ce qu’elle doit devenir et avec qui ils en partagent les bienfaits…. Prendre des airs dégoûtés à cette évidence ne suffit pas ! Les riches qui veulent abattre les frontières pour obliger les sans dents à partager les bienfaits de leurs nations respectives sont les premiers à défendre leurs héritages matériels, il serait temps que la « droite » le dénonce au lieu de s’en prendre à madame le Pen, ce serait plus utile. Avoir laissé s’installer chez nous des gens – quels qu’ils soient, musulmans ou pas – sans avoir consulté le Peuple depuis 30 ans, avoir instauré la préférence immigrée de façon sournoise et à présent une politique antifrançaise et pro immigrée en matière judiciaire est un crime de haute trahison, il n’y a pas d’autre mot.
    Ah au fait, n’avez-vous pas remarqué que les 3 murènes arrêtées à temps dans leur tentatives d’attentats sont évoquées par les médias de façon indulgente on dit « les jeunes femmes » (avec toute la connotation charmante de ce terme) alors que les jeunes identitaires lyonnais ayant déployé une banderole pour informer du fait que le socialiste « convenable » Collomb finançait un centre islamique, mis en garde à vue sont présentés comme toujours comme « des individus »…. La droite n’en peut plus…. Plsu aucune indulgence ne doit être permise envers ce pouvoir;

  3. Dalain dit :

    A Monsieur Tandonnet. Vous avez raison de vous mettre en colère car il y a de quoi : 6 millions de chômeurs, une France désindustrialisée, une France qui ne marche plus de bon coeur…Qui pourrait incarner selon vous votre réflexion et la mettre en œuvre?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s