Un léger malaise

XVMc60e9eca-6943-11e6-87fe-fc2be0a30832La loyauté est une vertu à laquelle je suis profondément attaché et je suis toujours outré de voir des anciens conseillers de Sarkozy qui lui doivent absolument tout, leur montée en politique, leur mandat, et qui se retournent contre lui, le critiquent méchamment voire même vont jusqu’à ce présenter à des élections contre lui. Ce phénomène m’est insupportable.  Toutefois, il me semble que dire ce que l’on pense ou l’écrire, dans la plus absolue courtoisie, n’est pas une marque d’infidélité. Au contraire, la flagornerie, la dissimulation de ce que l’on pense est une forme de trahison: cacher ses sentiments et ses idées pour espérer une faveur, c’est priver la personne concernée d’un avis divergent qui, pourquoi pas, pourrait lui être utile. Personnellement je dois à mes sept années passées dans la « Sarkozie » (2005-2011) ni mandat ni promotion, mais la richesse inouïe d’une expérience au cœur du pouvoir et la fierté d’avoir travaillé à ses côtés. Je lui en serai toujours reconnaissant. Mais pourquoi ne pas le dire, sa déclaration de candidature qui débouchera peut-être sur son élection, me laisse un arrière-goût de perplexité.

Le mythe du chef, du boss qui revient et qui s’apprête à sauver le pays me laisse de marbre. Je n’y crois pas. Le rôle d’un président est d’insuffler un esprit, une volonté, de s’entourer, d’incarner un retour à la confiance et de laisser les autres gouverner. L’idée d’un homme qui tient dans ses mains les manettes de l’avenir est fausse. Dans un monde infiniment complexe, la société ne peut évoluer en bien qu’avec une volonté collective, un gouvernement, des ministres puissants et engagés au service du bien commun, un Parlement respecté, actif, des citoyens engagés et unis par la confiance dans une direction commune. Il n’est pas de pire danger que la reproduction du modèle actuel, cette image de l’hyper président qui occupe chaque jour l’espace médiatique ne cesse de parler et veut incarner à lui seul la politique de l’emploi de la sécurité, l’Europe, la diplomatie, les questions militaires, enfin tout, au mépris du bon sens, et de la vérité. Ce culte du chef tout puissant,  qu’il eût mieux valu laisser aux extrémistes de droite comme de gauche, m’est de plus en plus insupportable. Car il est mensonger.

Le président Sarkozy annonce une politique de grande fermeté, d’identité et de retour à l’autorité. Il choisit comme emblème le regroupement familial. Ce n’est pas mon sujet du jour et je n’ai pas envie de m’y étendre. Pourtant, le regroupement familial aujourd’hui n’est pas un problème pour la France. Il est défini par une loi du 24 juillet 2006, justement la loi Sarkozy, qui prévoit des conditions précises de logement, de revenu et d’intégration pour faire venir sa famille en France. Le nombre de bénéficiaire est plutôt bien maîtrisé, autour de 20 000 en moyenne par an. Pourquoi remettre en cause ce qui justement, marche bien grâce à une réforme consensuelle dont il est l’auteur (enfin, le « porteur ») ? Les difficultés de l’immigration en Europe et en France viennent de tout autre chose: l’incapacité des gouvernements à faire respecter les lois sur l’entrée et le séjour notamment au regard de l’immigration irrégulière . Bien sûr, on me dira, le regroupement familial, c’est un symbole; un symbole, c’est-à-dire un chiffon rouge qui excite les foules quand on l’agite. Mais pourquoi ne pas laisser la méthode des chiffons rouges qu’on agite et qui n’ont strictement aucun intérêt, aucune portée pratique, aux partis extrémistes, de droite comme de gauche?

Enfin, le président Sarkozy annonce, dans son interview au Figaro, que M. Baroin est le mieux placé pour devenir son Premier ministre.  La contradiction entre le choix de M. Baroin (qui voulait interdire les crèches dans les mairies) et le discours d’identité, axé sur la religion chrétienne du président Sarkozy m’intrigue. Cela veut-il dire que l’avis du futur Premier ministre n’a aucune importance? Et on en revient au modèle du « collaborateur » de 2007-2012? Ou bien que le discours sur le christianisme est de circonstance? Mais surtout, le fait de désigner un Premier ministre pressenti huit mois à l’avance me trouble profondément. Cela signifie que le choix du Premier ministre est un simple appendice de la volonté présidentielle. Les futurs rapports de force au Parlement, les résultats des élections, donc la volonté populaire et  la possibilité de l’émergence de nouveaux leaders se trouvent ainsi niées. Nous poursuivons dans la logique de l’hyper présidence de type hollandaise, ce système qui ronge le pays depuis trop longtemps, concentrant toute l’image de la vie politique et de la vie publique dans le visage d’un homme, comme aux pires époques de l’histoire, cet homme étant voué à devenir le bouc émissaire du pays, le réceptacle de toutes les déception et de toutes les frustrations, puis à l’entraîner comme un boulet dans l’abîme.

Enfin, une chose qui m’exaspère particulièrement, c’est la cohorte des ralliements de personnages qui le méprisaient et le haïssaient en privé il y a si peu de temps. Ceux-là, je les ai repérés.

Quand je dis qu’il faut en sortir, nous n’en sortons pas et nous enfonçons toujours un peu plus profondément dans le marasme.

Maxime TANDONNET

 

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Un léger malaise

  1. rasdubitume dit :

    Il y aurait sûrement une étude à faire sur les réactions épidermiques que N SARKOZY suscite
    Il électrise les débats et suscite toujours autant l’attention
    J’admire son énergie , j’admets que son bilan n’est pas aussi négatif que l’on a bien voulu dire mais ce come back me rend mal à l’aise notamment dans le contexte dans lequel il se produit car les circonstances ne l’entraînent que trop vers des reprises faciles d’arguments soi disants de bon sens mais qui sont de pâles imitations des propositions du FN
    Les français doivent être vigilants , ce sont des réformes de fond, des arguments solides et un cap clair qui doivent nous guider et non des coups de mentons sur des estrades
    Méfiez vous des courtisans zélés et intéressés Monsieur SARKOZY

    • michel43 dit :

      soyons clair ;les seules qui peuvent sauver, notre pays ; les petites entreprises ,,jamais Maxime a proposer quoi que se soit sur ce sauget ;sa passion , les institutions , dont se fout, la majorité des gens ;

    • michel43 dit :

      c » est plutôt le contraire ; méfier vous du SARKO..il a trahie tout ses proches ,ses électeurs , il faut être Malade , pour proposer, comme futur premier Ministre , BAROIN..

  2. Xavier CORBEAU dit :

    Bonjour Mr TANDONNET ,

    votre sentiment de malaise est compréhensible ! Mais je me permets d’apporter ici 3 contradictions et /ou remarques à vos affirmations :

    -HOLLANDE : hyper président ? Je vois plutôt un énarque pinocchiesque ,non seulement pour son pic qui s’allonge depuis son anaphore de 2012 mais qui se fait tirer les ficelles par un entourage fait entre autre de think thank gauchiste et d’une promotion qui n’a rien de voltairienne à part peut-être les figures de styles bâties sur les ruines « des religions positives » …et surtout fossoyeur silencieux des soubassements de notre République Démocratique Laïque à racines Chrétiennes .Donc plutôt un hypo président .

    -SARKOZY : le regroupement familial n’est pas un emblème mais un levier et il n’y s’attaque pas , il le suspend. Un levier donc à des fins européennes pour faire accélérer le processus d’un nouveau Schengen et à des fins d’apaisement à l’encontre de l’embrasement qui couve entre les citoyens Français (français chrétiens et français musulmans).Ce n’est donc pas un problème pour la France en tant que telle mais un problème pour une grande majorité de Français .Y répondre de cette manière ne semble être q’une étape indispensable !

    -Enfin ,tout dire avant pour tout faire après : Mr BAROIN en fait parti et accrocher une étiquette de contradiction « Sarkozienne » à son dos au sujet des crèches et de la religion n’est pas juste , je me permet de copié/collé un article de LIBERATION (j’oses ici mon choix !)afin de rétablir l’équilibre : « DÉSINTOX : L’origine de ce psychodrame tient donc dans les quelques pages d’ un petit guide publié le 18 novembre par l’AMF, baptisé «Laïcité. Le vade-mecum de l’AMF». Ce guide (dont la publication après les attentats est évidemment fortuite) est le fruit d’une réflexion lancée voilà un an sur l’application du principe de laïcité au niveau municipal, sur un grand nombre de sujets. Un travail qui s’est nourri d’«auditions avec des représentants du culte, avec le président de l’Observatoire de la laïcité, avec des maires de tous partis politiques…» explique Agnès Le Brun, maire (LR) de Morlaix, vice-présidente de l’AMF et membre du groupe de travail sur la laïcité, qui ajoute : «Un vade-mecum est une sorte de guide dont on peut suivre les conseils ou pas. C’est l’une des missions de l’AMF, une association paritaire politiquement : conseiller et d’accompagner les maires face aux possibles insécurités juridiques auxquelles ils font face.»

    Concernant les crèches une telle insécurité juridique est indéniable. Les 8 et 13 octobres 2015, deux arrêts rendus respectivement par les cours administratives d’appel de Paris et Nantes se contredisent. Le premier estime que l’installation d’une crèche de Noël «doit être regardée comme ayant le caractère d’un emblème religieux» au sens de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Le second juge que la crèche «ne revêt pas la nature d’un « signe ou emblème religieux »».

    Face à cette contradiction, l’AFM délivre ses propres conclusions : «La présence de crèches de Noël dans l’enceinte des mairies n’est pas, du point de vue de l’AMF, compatible avec la laïcité.» Mais précise aussi immédiatement après : «la jurisprudence administrative est, encore à ce jour, discordante sur ce sujet». L’AMF explique donc avoir interpellé le ministre en charge de l’Intérieur afin d’obtenir une «clarification législative» qui semble «souhaitable».

    Il ne s’agit donc absolument pas d’une mesure d’interdiction (que François Baroin ne pourrait pas prendre pour les édiles de France) mais seulement d’une préconisation basée sur un examen juridique de la situation. «Nous ne faisons pas d’injonction, explique Agnès Le Brun. Un vade-mecum se consulte et on peut en suivre, ou pas, les recommandations.»

    Pour preuve, nombre de maires LR ont immédiatement annoncé qu’ils ne suivrait pas cette recommandation. C’est le cas de Christian Estrosi (Nice), Laurent Marcangeli (Ajaccio) ou Laurent Wauquiez (Le Puy-en-Velay) qui ont ainsi annoncé que leurs mairies allaient tout de même accueillir une crèche de Noël (voire une crèche vivante pour l’hôtel de ville niçois).

    Finalement , la colonne vertébrale du programme de SARKOZY : l’équilibre obligatoire et indispensable entre les droits et les devoirs .Bonne fin de journée Mr TANDONNET.

    • Xavier Corbeau, je trouve qu’il est sur la mauvaise pente et même si cela ne sert à rien, j’ai conscience de faire mon devoir en exprimant ce que je pense…
      MT

    • michel43 dit :

      hyper président ; qui se ressemble ,s’assemble , que dire , Alors de SARKO ?

  3. michel43 dit :

    il a toujours été , comme’ cela , le SARKO..un orgueilleux ,et prêt a tout , pour revenir ,il est prêt a sulfoner, le programme de la Marine ,exactement , se que j’écrivais ,sur ce blog ,et il y a longtemps ,seulement ,il y a les électeurs ,qui vont surement DOUTER de LUI.. cars le SARKO est un spécialiste de la TRAHISONS

  4. michel43 dit :

    Brave Maxime ; je l’écrivais , il y a longtemps , et OUI.. depuis quelque temps , vous nous laisser écrire sur le FN…je vous le disait , et vous l’avez supprimer ; le SARKO , et ses sbires, vont piller dans le programme , du front national , c » est FAIT..M. Malpropre ,Micolas a fait se qui sait faire de Mieux , le podium , entourer de ses fidèles , parmi ,eux des traites , hypocrites , et celui qui lui a écrit son discours ,pense t « il ,qu « il va faire revenir ceux qui on voter FN ? vous ne pouvez pas le dire ; son CIRQUE est écœurent ,spectacle lamentable d’un turbin ,qui a aucune retenue, du grand spectacle , digne de certains dictateurs ,,,

  5. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Dès la lecture de votre première phrase on devine le trouble dans lequel vous vous trouvez, et que la suite ne fait que confirmer. Sans reprendre un par un, tous ces thèmes qui vous exaspèrent, pourquoi ne pas convenir que notre système politique est au bout du rouleau, et qu’on doit, coûte que coûte, en sortir ? Et pourquoi ne pas se poser la question de la meilleure méthode pour y parvenir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s