Sur le droit du sol, la politique et l’avenir de la France

XVM1c4e79d8-60d7-11e6-95d3-93f63f555425Si j’en juge pas les commentaires qui suivent mon article sur le droit du sol, pour Figaro Vox, il n’est pas facile de s’expliquer, de faire passer un message pragmatique, dans la sphère politique. Je le sais avec une certitude absolue: engager une réforme du droit du sol après une éventuelle alternance en 2017, après l’avoir promise pendant la campagne, serait désastreux. Ce serait typiquement un mode de continuation de la gouvernance politique actuelle: agiter les passions, exploiter les émotions,  les leurres et les polémiques pour faire oublier le réel. Six  mois d’agitation hystérique, de fureur, de haine frénétique et de temps perdu. Car pendant ce temps, on ne ferait rien d’autre sur les vrais problèmes, chômage, entreprise, libéralisation de l’économie, lutte contre la dette et les déficits, sécurité des biens et des personnes. Or, de fait, une réforme du droit du sol ou une suppression ne servirait strictement à rien, à rien, je vous en donne ma parole. Elle mettrait en cause un principe qui remonte, pas seulement à la République, mais à des siècles d’histoire. Pour un impact sur le réel strictement égal à zéro. Il est facile d’agiter des chiffons rouges et de faire hurler. Six mois qui s’achèveraient par un fiasco, qui accoucheraient d’une souris ou par un recul obérant tout autre chantier pour les 4 ans et demi à venir. « Française, Français, j’ai bien réfléchi depuis six mois, le pays n’est pas prêt, et moi, responsable de son unité, j’ai pris une grande décision, etc… » Dire comme le font beaucoup de politiciens actuels que la France « doit rétablir le droit du sang », relève de la pure propagande : en France, la nationalité s’acquiert aujourd’hui essentiellement par le droit du sang c’est-à-dire la filiation (90%), un peu par la naturalisation, et très marginalement par le droit du sol. Il est facile d’agiter les chiffons rouges inspirés des franges les plus extrêmes de la classe politique. Il est plus difficile de regarder la vérité en face et de relever les défis du réel: maîtriser effectivement et efficacement l’immigration en engageant une action volontariste pour faciliter l’intégration des étrangers en situation régulière, réguler l’immigration en fonction des capacités d’accueil de la France et assurer le retour dans leur pays des migrants en situation irrégulière, faire respecter la loi (avec toutes les garanties d’humanité nécessaires mais sans faiblesse), contrôler efficacement les frontières, frapper de manière impitoyable les filières esclavagistes, dégager les moyens gigantesques nécessaires, dans le cadre de la solidarité européenne, pour assurer la stabilisation et le développement des pays d’origine. Voilà ce qu’il faut faire avec constance et fermeté. Il n’y a pas d’autre solution que de reprendre le travail de fond. Mais c’est tellement plus facile d’agiter les chiffons rouges. Les socialistes l’ont fait pendant six mois avec la déchéance de la nationalité. Le résultat, nous l’avons vu. Déchéance de la nationalité, droit du sol: le principe est le même. Certes, les chiffons rouges peuvent permettre de récupérer quelques voix et peut-être faire gagner les élections. Et encore, ce n’est même pas sûr car les Français, échaudés, sentent bien l’odeur des chiffons rouges. Mais après? Qu’est-ce qui compte, gagner les élections, ou travailler au bien commun et à l’intérêt général? Gagner en 2017. Puis, faire les zouaves pendant cinq ans en gesticulant et en agitant les polémiques et les chiffons rouges: à chaque semestre sa polémique et son chiffon rouge. En commençant par le droit du sol. C’est tout juste ce dont je ne veux pas. Vous comprenez ce que j’essaye de dire?  Et pour finir, retour triomphal des socialistes en 2022. Cette fois, les socialistes frange dure: Mme Aubry alliée à M. Mélenchon et M. Hamon. Tenez, j’y suis déjà: TF1, le 6 mai 2022, 20 H40:  « Française, français, vous avez fait votre choix. Je le respecte. Je salue mon successeur et souhaite sa réussite. Pour ma part, j’ai pris une grande décision: je me retire définitivement de la vie politique.  J’aime mon pays du fond du cœur et continuerai à le servir autrement… Vive la République, vive la France! »

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Sur le droit du sol, la politique et l’avenir de la France

  1. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Sans doute ai-je, moi aussi, mal compris ce que vous essayiez de dire. J’ai cependant senti comme une bronca de vos commentateurs, contre cet article qui prêche la résignation.

    • Mildred, tant mieux que les commentateurs de ce blog ne soient pas d’accord avec moi, je ne prétends pas détenir la vérité et j’apprécie la contradiction. Mais cela dit, je vous trouve injuste de déformer mes propos: je ne prêche pas la résignation, je pense simplement que le salut pour le pays ne viendra pas des primaires ni des élections présidentielles, il viendra d’autre chose je pense, peut-être des élections législatives et d’un changement de majorité que je souhaite de tout cœur, qui permettra l’émergence de têtes nouvelles, et aussi d’une prise de conscience générale à laquelle ce blog, je l’espère, contribue un tout petit peu. Je sais bien que mon propos n’est pas conventionnel mais il n’est pas interdit de réfléchir me semble-t-il et de se différencier. Vous devriez essayer de me répondre sur le fond plutôt que de caricaturer mes propos.
      Bien à vous
      MT

    • michel43 dit :

      il y a de très bonne chose ,dans se que propose M.T mais forcément , il ne va pas Assez loin ,et ne peut comprendre , la difficulté des gens du milieu et d’en bas , Sans langue de BOIS , la majorité ,des gens du Privé ,se foutent totalement , des Institutions , des lois ,pour la plupart ,inadapté ,se qui compte, le salaire , vivre avec 1400 euros ,les retraite 800 euros , et ses gens voie le pays avec ses millions de CHOMEURS ,les aides en tout genres pour les étrangers ,les HLM , les Hébergements gratuit , l » immigrations pars centaines de milliers ,tout les ans ,L.Europe qui impose des normes imbéciles ,qui coutent cher , les mises au Normes ,alors, que beaucoup on du mal ,a tirer un salaire, nos agriculteur ,la misère pour beaucoup, et le communautarisme ;des Musulmans ,donc ceciue DIT ,le programme de SARKO est vraiment ,a coté de la plaque, ou est le ministères anti gaspillage ,du contrôles des aides ,du social ,de la CAF des ALLOC et le reste

    • michel43, j’en suis « du milieu et d’en bas », autant que vous.
      MT

    • michel43 dit :

      MOI..je suis vraiment du milieu et souvent ,je me demande comment font, ceux d » en bas,,,,pour survivre

  2. Danjou annick dit :

    Hamon qui veut y aller mais c’est à mourir de rire ou plutôt de pleurer. Il prendrait Julliard comme 1er ministre! Des incompétents au pouvoir, de plus en plus…remarquez, ils ont tous vu que Hollande pouvait être mis à la tête de la France par tous les imbéciles qui lui ont donné leur veto, ils se disent pourquoi pas nous. Quant on voit ce que Trappes est devenu en 30 ans et toutes les Yvelines, on peut se dire que oui en effet, il a ses chances le couillon!

  3. Infraniouzes dit :

    Votre article sur le droit du sol me laisse rêveur. Mais vous avez surement raison bien que, sans aucune agressivité de part, il me semble que vous rappeler l’outrance nazie en matière de droit du sang. Donc les progressistes, du moins ceux qui s’appellent comme ça chez nous, n’ont que le droit du sol à la bouche. Et puis, si on ajoute droits de l’homme + multiculturalisme + bien vivre ensemble + respect des religions + exotisme à domicile on ne peut que louer le droit du sol. Pourtant je reste dubitatif: quand on accorde à des gens venus de contrées lointaines, immédiatement et sans barguigner, tous les droits réservés aux Français et même plus, grâce à une immunité de compassion, sans exiger en retour aucune des obligations imposées aux Français, on se demande où on va et comment cela va finir. On en a déjà une idée avec les tiraillements relevés dans l’armée et la marine françaises mais que le gouvernement s’efforce d’ignorer pour ne pas entacher sa belle politique de « melting pot » à la française. Des « chances pour la France » se seraient montrées agressives dans les restos du cœur pour des raisons de non conformités des produits offerts avec leur religion ! La presse l’a-t-elle rapporté ? Des tensions sont quotidiennes à Menton, silence radio, la jungle de Calais devient un petit Kosovo, silence radio, de violents affrontements se sont produits en Corse, faible écho des autorités qui minimisent. Et pendant ce temps, le petit Cazeneuve se fait photographier à Lourdes sous toutes les coutures pour attirer les faveurs des catholiques sur la gauche. Curieuse époque…

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Je vous approuve.
      Et que dire de la belle opération de départementalisation effectuée à Mayotte ?
      Quant au « vivre ensemble » conté par nos progressistes, nous savons désormais qu’il ne s’agira plus qu’un excellent prétexte de  » mourir-ensemble ».
      Cordialement.

    • michel43 dit :

      les Bisous – Nours ,vont se prendre ,une vrais baffe ,dans les urnes , Pourvue que la situations en CORSE , ne dégénère PAS

  4. François Carmignola dit :

    Vous avez raison de considérer secondaire cette histoire de droit du sol, propre à favoriser l’opposition à un projet global de gestion de l’immigration. Deux propositions très comparables sont sur la table: celle de Fillon et celle des Républicains.
    On notera chez Fillon l’instauration de statistiques « d’origines » qui devrait clarifier la situation pour commencer.
    http://www.republicains.fr/projet
    https://www.fillon2017.fr/participez/immigration/
    Demandez le programme.

    En gros, 1) quotas 2) réforme de l’asile 3) gestion européenne des migrations 4) restrictions de l’accès à la nationalité et au séjour.
    Le point de vue que devra affirmer la droite républicaine au pouvoir (cela reste possible) sera celui d’une maitrise accentuée de l’immigration, que l’on doit cesser de considérer comme utile, nécessaire ou inéluctable.
    Tout ce qui détournera le débat en faveur de prise de bec accessoires sur des sujets secondaires ou « symboliques » est à éviter et marque leurs instigateurs négativement.

  5. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je reviens complémentairement sur votre article car en le relisant un point me gêne :
    Vous proposez :
    « dégager les moyens gigantesques nécessaires, dans le cadre de la solidarité européenne, pour assurer la stabilisation et le développement des pays d’origine. »
    C’est ce qu’est en train d’essayer d’accomplir Borloo avec son programme d’électrification de l’Afrique avec l’idée qu’une fois les équipements en place et fonctionnant, le développement industriel permettra de maintenir les populations concernées dur place.
    Permettez-moi d’être plus que sceptique sur cette idée à priori pleine de bon sens. Mon expérience m’a permis de participer à la mise en place de quelques puits avec installation de plusieurs points d’eau gratuits dans les villages Africains qui en étaient privés et formation de techniciens à la maintenance des installations. Résultat au bout de quelques années ( < 5ans) les pompes et les puits étaient hors d'usage parce que non entretenus, les points d'eau vandalisés, bref, tout l'investissement réalisé dans le cadre d'un projet humanitaire réduit à zéro et en plus, les autorités locales nous sollicitaient pour revenir mettre tout en état…à nos frais !
    Eh bien je ne crois plus à l'aide de ces pays à nos frais et dans ces conditions. C'est trop facile de faire payer toujours les mêmes pour être ensuite ridiculisés par des populations et des politiques qui n'ont aucune conscience des aides que nous leur apportons et qui, de toute façon ont un mode de vie complètement opposé au notre. Que nous les fassions profiter de nos connaissances et de nos technologies: d'accord, mais que ce soit entièrement aux frais de ces gouvernements qui disposent très souvent des moyens financiers nécessaires mais qui préfèrent détourner à leur profit les richesses de leur pays.

    • Infraniouzes dit :

      J’adhère totalement à votre commentaire. On ne saurait mieux dire…

    • Bernard06 dit :

      Bien vu et bien dit. J’ai Entendu à Madagascar : s’il n’y a plus de feux de brousse il n’y aura plus d’aide européenne de lutte contre les feux de brousse…

  6. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Pourquoi vous focaliser sur le droit du sol, qui n’est qu’une des mesures destinées à mettre fin à l’immigration de peuplement, tout simplement en ne rendant plus inexpulsable toute étrangère venue accoucher en France ? (il existe des filières organisées)
    Cela doit aller avec la coupure du robinet à allocations et soins gratuits, la fin du regroupement familial (la majorité des mariages mixtes sont le fait de Français issus de l’immigration allant chercher un conjoint dans le pays d’origine et ramenant toute la compagnie par la même occasion) etc…

    Je ne veux pas faciliter l’intégration des immigrés en situation régulière : je ne pourrais souhaiter que leur assimilation, si elle est possible, ce dont je doute pour nombre d’entre eux.
    Et je souhaite que ceux qui ne peuvent ou ne veulent s’assimiler repartent chez eux.

  7. Citoyen dit :

    «  »…assurer le retour dans leur pays des migrants en situation irrégulière… » »
    Euh … juste une remarque … Dans ce cas, ce ne sont pas des migrants, mais des clandestins.
    Et donc, il y a lieu d’agir en conséquence !
    Cordialement.

  8. Corine dit :

    Peut être faudrait il songer à réguler les aides sociales et les logements aux primo arrivants ? Car nous la petite classe moyenne nous n’y arrivons difficilement.

  9. jfsadys dit :

    « (…) Cette société rurale, qui n’allait pas survivre aux bouleversements de l’après-guerre, était peut-être plus civilisée que bien des sociétés d’aujourd’hui car elle initiait aux grandes questions de la vie et de la mort. Elle avait su préserver les rites de la rencontre et de la reconnaissance de l’autre. Chaque individu avait sa place au sein de la communauté. Aujourd’hui c’est une notion qui n’existe plus. Ce sont des solitudes qui rencontrent d’autres solitudes. Même dans cette région. ( L’Aveyron, note du copiste.) Nos pays sont devenus des banlieues de la ville. Depuis vingt ans la campagne s’est vidée tout à la fois de sa substance démographique, économique et spirituelle. On ne parle plus de terres mais d’exploitations. Le déracinement de l’homme ne se limite pas au travail et à l’environnement, il touche au plus profond de sa place dans la société. Je pense souvent à cette phrase de la grande philosophe Simone Weil: « Un système social est profondément malade quand un paysan travaille la terre avec la pensée que, s’il est paysan, c’est parce qu’il n’était pas assez intelligent pour devenir instituteur. » L’homme doit retrouver ses racines, se réinventer des équilibres. Paradoxalement, sans doute est-il plus facile de les reconstruire aujourd’hui à la ville que dans les campagnes. Ayons bon espoir! Mais ces nouveaux équilibres ne feront pas l’économie d’un effort prospectif de mémoire. Non pas un repliement frileux sur le passé, non pas une nostalgie puérile mais la claire conscience que nous sommes les héritiers d’une vieille sagesse qui s’est constituée au cours des millénaires et dont témoignent encore certains arts de vivre, certains produits de notre sol, certains paysages ou monuments. C’est tout le travail de l’intelligence humaine d’accueillir cette sagesse et d’y puiser les sèves d’un avenir que l’homme se doit de bâtir. (…) »

    Source: Sylvanès, histoire d’une passion d’André Gouzes et René Pujol, page 25, Editions Desclée de Brouwer.

  10. jfsadys dit :

    Extrait du livre « Sylvanès, histoire d’une passion » d’André Gouzes et René Poujol. Pages 147/148 aux éditions Desclée de Brouwer:

    « (…) Dans les déserts déshumanisés et glauques que sont devenues nos cités, quand vient la nuit, le diable rôde dans les rues: rues de l’horreur, rues du désespoir, de la prostitution ou de la drogue… L’ Eglise est comptable de l’âme humaine. Si elle déserte, elle abandonne l’âme du monde aux puissances des ténèbres. Chaque église qui se ferme, chaque cathédrale qui s’éteint le soir, quand la nuit vient, est un peu de terrain donné au diable pour prendre place dans la cité. Ne rions pas ! Le satanisme gagne sous la forme du désert, de l’ennui et de l’absence. Jamais autant de groupes, de sectes, ne se sont réclamés ouvertement de cet ange des ténèbres. C’est pour cela qu’il faut que les cloches sonnent. Il faut que les nuits qui précèdent nos grandes fêtes religieuses, ces grands vaisseaux de lumière recommencent à briller, que des chrétiens assez fous osent y faire durer le temps de la prière et de la louange. (…) Ce qui manque aujourd’hui le plus à notre Eglise, c’est le souffle retrouvé des prophètes et des aimants, le souffle de l’Esprit. Toute liturgie qui m’endort, tout sermon qui me fait bâiller, toute parole qui se nourrit d’elle-même ou m’appauvrit devient une victoire du diable. Mais toute parole qui m’élance, toute musique qui me dit la tendresse de Dieu, toute liturgie qui me redonne souffle, est déjà une victoire de l’Esprit. La musique a une place nécessaire, incomparable dans la vie de l’Eglise. Un peuple qui chante est un peuple qui espère, qui avance vers sa terre de liberté, un peuple sauvé. (…) »

  11. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bien sur, je suis d’accord avec vous sur le faux débat inutile du droit du sol qui ne servirait qu’à attiser les haines déjà et de plus en plus présentes entre communautés pour un résultat minable.
    Toutefois, et même si la remise en cause du statut de département et région d’outre-mer de Mayotte depuis 2011 (sous la présidence de N.S.) est surement impossible, il serait important que la droite, si elle revenait au pouvoir, traite d’urgence et efficacement le problème de l’immigration incontrôlée dans cette région du monde où le droit du sol est bafoué quotidiennement.

  12. Frederic_N dit :

    Vous avez tristement raison sur ce point , Maxime. Ce genre de réformes est de celles sur lesquelles un parti doit se mobiliser durant des années, travailler sur les mesures à prendre dans l’opposition pour que les choses soient claires.
    Ceci étant dit , le travail en profondeur et en silence que vous proposez sont actuellement impossibles, du fait de l’appareil d’Etat. La droite a besoin d’une victoire politique fracassante, car il s’agit d’inverser la tendance dominante : qu’on le veuille ou non, le politiquement correct qui domine chez les hauts fonctionnaires en est encore sur la ligne pS/ Verts. Si elle ne saisit pas l’occasion, ce sera une erreur tragique que nous paierons dix ans
    J’ai bien aimé par contre la position de Le Maire sur la reconquête culturelle. Ce qu’il dit est sérieux, et peut avoir de l’impact : à condition de faire bien sûr
    Je pense qu’on devrait faire pression sur les Républicains pour qu’il soit le prochain ministre de l’education ( sur sa ligne bien sûr) avec un rang de N°2 ou 3 dans le gouvernement… Lui n’appréciera pas ( mais on lui demande pas son avis, car il ne pourra pas reculer. Il est allé trop loin et on peut lui dire : c’est cela ou rien)
    Mais hélas, à part Fillon qui aurait le courage d’assumer, je ne crois pas que Sarkozy soit dans cet état d’esprit .. Ce serait risquer d’être obligé d’aller au combat réel contre le politiquement correct et non pas pour se faire bien voir de son électorat
    . Quant à Juppé il va nous sortir un clone de Peillon !

  13. Suzanne dit :

    Bonjour à tous en ce 14 aout,

    « une réforme du droit du sol ou une suppression ne servirait strictement à rien, à rien, je vous en donne ma parole. Elle mettrait en cause un principe qui remonte, pas seulement à la République, mais à des siècles d’histoire. Pour un impact sur le réel strictement égal à zéro »

    Peut être (même si je me pose la question après un voyage dans la ville où sont nés mes enfants et où, dans la grande surface où nous allions faire nos courses de la semaine, nous nous sommes sentis minoritaires… sans parler de l’environnement!
    A savoir des femmes par 4, toutes de noire vêtues, des pieds à la tête, maniant des poussettes à « étage » et surveillées par un homme (donc des hommes) quelques mètres derrière.
    immigration choisie, vraiment? droit du sol? regroupement familial (dont on va voir les conséquences si les « migrants », jeunes mâles à 80% selon les sources officielles, désirent de faire rapatrier leur harem?

    Et que pensez vous les problèmes qui s’amplifient à Mayotte?
    Cela n’aura t-il pas un impact sur le réel?

    Je remets un commentaire lu dans votre fil précédant :
    simple citoyen dit :
    13 août 2016 à 06:28

    Très cher Maxime,
    Aucun rapport avec votre billet, mais le simple constat par l’exemple du fossé qui sépare vos préoccupations des réalités qui façonnent notre monde.
    Ainsi nous apprenons que nos dirigeants ont purement et simplement décidé d’éliminer le problème de l’immigration illégale en ne la distinguant plus de la légale. Une telle annonce devrait voir de nombreuses réactions et commentaires. Pourtant rien. Quid alors de de l’homme d’état providentiel, quand même sur des sujets aussi fondamentaux le silence se fait partout?
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/12/31001-20160812ARTFIG00401-la-circulaire-passee-sous-silence-qui-supprime-la-notion-d-immigration-illegale.php#xtor=AL-201

    Nous allons faire quoi?

    Je me pose des quantités de questions, moi la fille d’immigré de 2eme génération, totalement assimilée, mais qui le devient chaque jour un peu moins, assimilée aujourd’hui davantage que demain, devant ce peuple qui se laisse coloniser sans autre réaction que de poser des bougies et des fleurs en attendant le prochain fait de guerre (pardon : le prochain « incident » dû un une bande de loups isolés, déséquilibrés agissant en bande, de « nationalité française »)

    Questions auxquelles je n’ai pas de réponse.
    Et quand bien même j’en aurais eu une, je ne vois pas ce que j’aurai pu faire à mon simple niveau de sans dents minable et illettrée, hormis tenter de virer par un!!! vote, dès la primaire, ceux qui tels Fillon, Juppé and Co, sont, à mes yeux, des ambitieux qui ne pensent qu’au Pouvoir, à la Puissance et la Gloire ou pour certain à une ultime vengeance, mais absolument pas à la France et encore moins aux français, ceux, qui, depuis des siècles l’ont façonnée, aimée, éclairée par leurs écrits, leurs pensées, leur architecture , leur culture et leur religion -sans s- )

    Quand je pense à mon grand père et à mon père qui se sont battus pour la France. Je cauchemarde.

    J’ignore si le droit du sol est facteur d’appel d’air ou non.
    Ce que je constate, c’est que tous ces « migrants » vont être nationalisés, et/ou que leurs enfants vont devenir français, grâce au droit du sol (et/ou du sang..) et que, bon voilà, notre pays va mourir.
    Oui, je sais, La France aura vécu ce que vivent les roses, l’espace de seulement un millénaire et demi (496, baptême de Clovis et la création du royaume Franc sur le territoire de la France actuelle), soit l’espace d’un instant ramené à la durée de vie de notre planète.

    J’aurai aimé ne pas connaître la décadence et le proche décès de ce pays en fin de vie que j’ai appris à aimer.

    • Danjou annick dit :

      Votre commentaire est si juste et si triste que cela me met le moral à zéro. Nous sommes impuissants et obligés de force à le rester.

    • michel43 dit :

      je regrette , on est JAMAIS ,obliger de quoi ,que se sois sauf. Pour les croyants ,on leurs met ,une claque, il tende ,l’autre joue , se sont des sentimentaux …

  14. Didier Bous dit :

    Hahaha! Excellente description du futur quinquennat de …. Peut-être que l’électorat de droite ne veut pas prendre de décision. Prendre l’habitude de résoudre les problèmes nous mènerait à la fin du chômage et de la pauvreté, au rejet de l’UE Les électeurs de droite n’en veulent absolument pas.
    Todd dit que les vieux construisent un monde dans lequel ils ne vivront pas, l’explication est peut-être là.

  15. Anonyme dit :

    M. Tandonnet, je regrette que vous n’entriez pas en politique, car vous êtes un des seuls à analyser et à voir clairement ce qu’il faut faire. Il faut un homme libre à l’élection présidentielle !

  16. Anne-Marie dit :

    Comme d’habitude Maxime, vous tapez dans le mille. Je suis heureuse qu’il y ait quelqu’un ayant eu des responsabilités et approché de prés les politiques, soit réaliste et de bon sens, merci de conforter mes pensées quant à la situation du pays actuelle et le devenir.

  17. michel43 dit :

    vaste débat , pour savoir OU ,commencer , cars le pays a plus de vrais repère ,la faute au électeurs ,qui élise des politiciens ,qui se foutent d » eux ,ON commence pars quoi ,mon bon Michel , vu la situations , demander, les pleins pouvoir ,la chienlit, est partout, dans tout ,ON ne redresse pas, un état ,comme une entreprise , sans larmes et douleurs , Tout le monde sait , qui ,peu a tout moment, bloquer, le pays ,M.T le sait très bien ,CHOMAGE ,avec des millions de chômeurs ,SARKO a fait rentrer plus de 800 000 étrangers ,sans parler des étrangers , ou le travail, au Noir est devenue courant, on y ajoute, les travailleurs détaché ensuite ,la MERCKEL ,un millions de Musulmans , je sais..C’est gênant ,cars le communautarisme ,est partout en France ,et pose problème ,cars les islamiques y sont présent ,Attentions , brave gens de se blog , Travail – Famille – Patrie , Liberté – Egalité – Fraternité , ou trouvez cela ,Dans notre FRANCE de 2016 ? Maxime , un mot du droit du sol , voyez l’outre – mer ,Mayotte de notre SARKO ,tous arrive de partout ,pour accoucher ,en espèrent ,avoir un jours de devenir FRANCAIS ,sur la double – nationalité , en un ans plus de 7000 familles on rejoins ISRAEL… des Franco …on rejoins leurs autre pays, pour échapper a notre justice , doit t « on leurs supprimer ,la nationalité ,Française ,comme le millier de combattants ,qui on rejoins les islamiques ,et rentre tranquillement chez EUX ,en France Alors 2017 , se sera donc ,droite national , contre la droite hypocrite ,et se sont les électeurs de L.UNION de la GAUCHE qui feront la décisions

  18. Bernard dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,
    Pour débuter par la fin, vous avez peut être volontairement omis: dans ma tête dans deux ans je reviens car j’ai encore changé par rapport à mes engagements pris en 2017 et que je n’aurais pas respecté comme pendant ma mandature de 2007 à 2012.
    Pour le début de votre post je me retrouve. Nous habitons en PDL. Mardi soir nous avons emmené en voiture notre fille et ses garçons à Roissy. Nous restons le soir et le lendemain soir chez un couple d’amis de longue date, banlieue très proche du périphérique nord ouest: 5 km. Là en fin d’après-midi 8 femmes accompagnées d’une ribambelle d’enfants sortent du parc à proximité de leur pavillon: toute de noire vêtue de la tête aux pieds. Ailleurs alors que nous allions chercher du pain pareil: habits ethniques partout. Les restaurants ? indiens, turques, couscous, chinois, japonais un peu partout le long de nos promenades pédestres car je voulais revoir le quartier où j’ai vécu jusqu’à notre mariage. J’ai croisé des hommes et des femmes, seuls peut être mon âge qui me parurent accablés par l’environnement dans lequel ils vivaient désormais. Donc quand certains disent pas d’amalgame je veux bien mais là trop c’est trop. Et quand j’ai lu le blog de Danielle: http://boutfilbroderie.blogspot.fr/ hier je me suis dire qu’ils sont vraiment devenus fous ceux qui veulent nous imposer l’impensable. Ce n’est pas du racisme c’est que vraiment certains qui ont leurs ministères à quelques kilomètres de ces endroits ne veulent pas voir ou peut être ce qui saurait pire veulent nous imposer la perte de notre culture. Et là je dis non: non à Madame Le Pen qui nous joue du pipeau, non à Monsieur Sarkozy qui joue un autre air de pipeau mais pour le même résultat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s