La grande défiance

CnXe6DFWIAAEQkm (2)Après l’attentat de Nice, une tragédie d’ampleur nationale, largement étouffée par la politique et les médias au regard de sa gravité, une cassure s’est produite dans les profondeurs de la Nation. Je la ressens à travers mille conversations quotidiennes. Elle se traduit dans les sondages. La défiance est maintenant générale envers les milieux de l’élite dirigeante et politique, de l’extrême droite à l’extrême gauche. Après un tel massacre, pour la première fois à la suite d’un attentat, aucun réflexe d’unité autour du pouvoir en place ne se produit. Quant aux extrêmes, ils ne profitent en aucun cas de la situation, bien au contraire. Dans le grand silence de juillet/août, les gens sont accablés, effondrés. Il s’attendent au pire pour leur avenir. Ils ne pensent qu’à la violence sanguinaire qui vient, avec une immense angoisse pour leurs enfants. Ils ne se sentent plus protégés. Leur rejet de la classe politique dans sa globalité, la crise de confiance, prend des proportions indescriptibles.  Ils ne voient en ce moment aucune issue politique, aucune sortie du tunnel. L’impression que les dirigeants politiques ne s’intéressent qu’à leur destin personnel fait des ravages. Mais isolés dans leur tour d’ivoire, ces derniers ne paraissent absolument pas s’en apercevoir. La peur, le découragement et le dégoût, dans la torpeur de l’été, se sont emparés des Français. Face au carnage, le comportement des autorités locales comme nationales a franchi les bornes du supportable, dans l’autosatisfaction, l’autoprotection, le déni de responsabilité, l’incrustation à tout prix, voire les tentatives de récupération. Personne, de toute la classe politique médiatisée, n’a trouvé les mots justes. « Un drame effroyable s’est produit. Plus rien ne compte à côté de ce cataclysme pour notre pays, le malheur des victimes et de leur famille. La politique n’est pas une fin en soi. Elle est uniquement au service de la France. Un drame de cette ampleur, dans la France du XXIe siècle,  ne peut pas être le fruit du hasard ni de la fatalité.  La première mission de l’Etat est de protéger les Français.  Toutes les responsabilités seront établies et les responsables sanctionnés. Une telle tragédie nationale ne se reproduira pas. J’en prends l’engagement auprès de vous sur mon honneur et sur la poursuite de mon mandat politique » . Voici les seuls mots dignes d’un homme d’Etat. Ils ne sont pas venus. Evidemment… Par delà les élections et les alternances, une profonde transformation de la mentalité politique, un changement radical de l’état d’esprit de la classe dirigeante, le retour au sens du bien commun contre la démence narcissique, serait la seule issue possible au drame de la France. Mais qui peut y croire en ce moment?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

63 commentaires pour La grande défiance

  1. masson. florence dit :

    Merci ! Je suis dans un chagrin immense pour une perte du massacreur !! Mais, surtout par l’indécence, le non respect des faux puissants Je DÉBORDE !! Je suis hospitalisée !! Je ne sais plus où va notre monde !! Merci pour vos mots si terriblement justes ! Tendresses

    • Annick Danjou dit :

      Bien à vous Florence, je suis à Nice et comprends votre chagrin, votre douleur et aussi votre rage, je les partage. Courage!

  2. Walter dit :

    Magnifique article, bravo et merci.
    A propos de Nice, une amie me disait qu’aucune parade n’aurait pu empêcher le camion etc..
    Je lui ai répondu que l’écraseur tunisien avait juste une carte de séjour et qu’il avait été arrêté pour violences en Mars. Qu’on ne devrait pas garder des délinquants étrangers. Elle n’y avait pas pensé.
    Comme vous, je crains la rentrée.
    Le PS terranoviste dispose des hordes violentes de banlieue qui une fois lâchées…Il lui suffira d’invoquer le F.N. et hop émeutes, dévastations et slogans religieux.
    On oublie M.Jospin le premier pyromane, déserteur du 2è tour qui a permis le voile en France à des lycéennes et qui avec son ministre Vaillant a caché la vérité sur bien des crimes et délits venant de chances pour la France.
    Je crains l’automne à venir. Formatés, abêtis pour tout gober du moment que cela vient de la gauche, beaucoup de français sont sidérés mais aussi perdus.
    La blonde va faire un triomphe et la banlieue s’exprimera. La blonde se vengera sévèrement de la presse et pensera plus à régler ses comptes politiques qu’au peuple français.
    Mon espoir est que l’on chasse cette gauche nuisible et que les plus à gauche de l’extrême droite et les plus à droite de la droite s’entendent.
    DLF est trop minoritaire hélas.

    • michel43 dit :

      de toute façons ,les deux droite ,seront obliger de trouver ,un accord ,pour gouverner ,un pays ,ou la chienlit ,règne en maitre

    • Jean, quelle naïveté, quelle puérilité, cette fascination pour une petite gamine qui n’a absolument jamais rien fait, rien décidé, qui n’a jamais eu à assumer la moindre responsabilité, jamais travaillé, dont le seul mérite est de porter le nom de son grand père. Votre commentaire que je ne publierai pas me refusant à toute propagande politichienne, est tellement dans l’air du temps, cette grande fuite dans les limbes et les chimères.
      MT

    • Philippe Dubois dit :

      Bonjour Maxime

      La seule question à se poser est :
      « Ce que la personne dit est vrai ou non ? »

      Quels que soient son nom, son expérience, son parcours

      Et à propos d’expérience : « l’expérience est une lanterne qui sert à éclairer le chemin parcouru »
      Et quand on voit celle des pieds nickelés qui se succèdent au pouvoir depuis 42 ans, finalement, je préfère quelqu’un qui n’a pas d’expérience mais qui parle vrai

    • Philippe Dubois, qui « dit vrai ou non », à qui pensez-vous? J’imagine pas à ceux là qui ont dit ou laisser dire que « les chambres à gaz étaient un détail » ou que l’occupation allemande de 1940 à 1944 « un bienfait » pour la France?
      MT

    • michel43 dit :

      A CEUX LA ? JML..il est a ma connaissance plus au Front – National ..le Nouveau Front national ,n’est pas responsable ,des imbécilités de ce Monsieur , les Socialistes ,Hollande ,est t »il responsable des collabos ? NON regardons L.AVENIR , de la FRANCE , dois je me sentir coupable ,que mon grand – père était Pétainiste ,NON

    • Michel43, non, si votre grand père était pétainiste, vous n’en êtes pas responsable, sauf si votre grand père a fondé son parti pétainiste, que vous y avez adhéré, que vous avez toujours soutenu votre grand père et si vous lui avait succédé à la tête de ce même parti, (même si vous l’avez aidé à partir pour prendre sa place!!!)

    • michel43 dit :

      militaire a SAUMUR ,et adorable en plus

    • Philippe Dubois dit :

      Bonjour Maxime

      Vous me faites de la peine, car votre haine brouille votre intelligence

      Celle dont il est question n’était pas née lors de l’affaire du détail et avait 15 ans lors de celle de l’occupation : le propos exact est d’ailleurs :
       » l’occupation allemande n’avait pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550 000 kilomètres carrés  »
      Il n’est nullement question de bienfait.

      Par ailleurs, les derniers pétainistes doivent avoir plus de 90 ans et ils ne constituent pas la majorité au sein du FN actuel, qui, comme le rappelle michel43 a exclu JMLP après sa récidive sur le détail.

      Cela dit, et sans vouloir défendre JMLP, toute occupation par un pays étranger étant inacceptable par définition.
      – Les bombardements anglo-américains et la bataille de Normandie ont tué plus de civils français que les Allemands, si l’on excepte la Shoah (75 000 morts) et la déportation des Roms (15 000)
      – En URSS, il y avait environ 10 Oradour sur Glane PAR JOUR

      Nous avons le même âge et vous avez donc connu comme moi ces deux feuilletons :
      – le 16 à Kerbriant
      – les lavandes et le réséda
      dans lesquels on nous présentait des occupants qui n’avaient rien d’inhumain, bien au contraire

    • Philippe Dubois, dans mon esprit, il faut un minimum de cohérence et d’honnêteté. Quand on entre dans un parti et qui plus est quand on en prend la direction on assume impérativement son « actif », son fonds de commerce, son électorat, mais aussi son « passif », son histoire, son identité qui ont abouti à forger cet électorat. Sinon, on est un escroc et un manipulateur, à l’image de la politique française actuelle dans son ensemble d’ailleurs.
      MT

    • michel43 dit :

      ET VLAN..NICOLAS c’est pour TOI ?

  3. PG93 dit :

    L’heure est grave en effet. Plus de 250 innocentes victimes de la folie meurtrière d’une idéologie totalitaire politico-religieuse. Les tensions intercommunautaires sont exacerbées comme jamais depuis la guerre d’Algérie. Le risque d’une guerre civile qui ensanglanterait notre beau pays est hélas bien réel.
    Effectivement nous avons – à juste raison, de mon point de vue – le sentiment d’être gouvernés par une bande d’amateurs doublés d’irresponsables prédateurs des prébendes de la République.
    Les raisons – comme bien souvent en histoire – sont diverses. On invoque souvent le poids croissant des institutions supranationales et la décentralisation pour expliquer les limites du pouvoir exécutif national. C’est incontestablement un facteur. Mais j’en vois au moins deux autres : l’impréparation à gouverner du candidat président élu fortuitement en 2012 ; le poids d’une opinion publique de plus en plus versatile, toujours prête à demander plus de sécurité, d’avantages et de confort, mais jamais à consentir des efforts durables, voire de vrais sacrifices pour le bien commun.
    L’élection de François Hollande a été une véritable surprise, excepté pour les connaisseurs des frasques de DSK. Deux hommes étaient mieux placés que tout le monde pour les connaître et en tirer profit. Attention ! Je ne sombre pas dans le complotisme et contrairement à certains, je n’ai jamais dit et ne prétendrai jamais, qu’ils sont pour quelque chose dans la chute de l’hyper favori des sondages des années 2010-2011. Le premier était, incontestablement, Nicolas Sarkozy, qui en le faisant nommé à un poste particulièrement exposé, pouvait espérer que le scandale surviendrait avant l’élection de 2012. Hélas pour lui, ce scandale est survenu trop tôt. Son intérêt aurait été qu’il survienne en février-mars 2012. Le second était, tout aussi incontestablement, François Hollande. Certes, il ne disposait d’aucun moyen d’action, mais après l’exercice durant 10 ans de la direction du parti socialiste, il ne pouvait pas ignorer ce qui devait se produire, d’où sa certitude d’être le candidat du PS en 2012. Jusque-là, on ne peut rien lui reprocher. Mais où il devient coupable, très gravement coupable, c’est que le sachant, il ne se soit nullement préparé à l’exercice de la fonction. Rien de sérieux sur l’analyse de la situation du pays. Une incroyable légèreté dans le choix des slogans de campagne et des promesses prodiguées à l’emporte-pièce à qui voulait bien les entendre. Et pour finir, le choix d’un premier ministre – sans doute par crainte que ce dernier ne lui prête ombrage – qui, tout comme lui, n’a jamais exercé de fonction ministérielle. C’est donc un dilettante qui est entré à l’Élysée, sans d’autre pratique que celle des combines à la petite semaine d’un chef de parti sclérosé. Les résultats ne se sont pas fait attendre…
    Le poids d’une opinion publique versatile et hédoniste est lui aussi désastreux. « Tout et tout de suite, sans, de surcroît, le moindre effort ! » telle est l’attente du plus grand nombre. Or, sans effort ni travail, rien de grand ne peut se construire. Il est temps que les médias cessent d’être la caisse de résonnance d’attentes déraisonnables et surtout qu’elles cessent de démolir les efforts de tous ceux qui appellent nos concitoyens à la raison. On parle d’hyperprésidence, je veux bien, Mais combien a-t-il fallu de mois pour que les deux derniers présidents élus soient délégitimés par des sondages de plus envahissants ? Je crois au contraire que nos institutions n’ont jamais été aussi démonétisées. Celles-ci ne sont pas plus mauvaises que d’autres. Ce qui est mauvais, c’est le discrédit systématique des élus de la République nourri par une grande partie des médias. Celui-ci traduit un refus du verdict du suffrage universel. Or le suffrage universel demeure la base du fonctionnement de la démocratie républicaine.
    Que faire ? L’élection présidentielle approche. Elle ne résoudra pas tous les problèmes, mais elle pourrait au moins contribuer à commencer à le faire. Il faudrait qu’un puissant lobbying puis être déclenché pour permettre aux partis désignant les candidats de respecter un minimum de critères. La fonction présidentielle est une responsabilité trop sérieuse pour qu’on la confie à un dilettante. Il ne faut investir que des candidats très sérieusement préparés, qui disposent à la fois d’une expérience de l’exercice du pouvoir à un haut niveau, d’une réelle capacité à formuler clairement à la fois la vision qu’ils ont de ce pays et ce qu’ils comptent mettre en œuvre pour rétablir le bon fonctionnement des institutions de la République. Vaste tâche, me direz-vous, certes, mais quelle autre voie s’offre à nous ?

    • michel43 dit :

      cela ,ne va pas PLAIRE.je m’en FOUT.. Messieurs ,les Politiciens , conseillés ,journalistes et autres BOBOS de la classe d » en HAUT , Ficher nous la PAIX avec, votre Guerre Civil , ON sait TOUS ,nous. Gens du Milieu et d’en BAS ,que cela ne se produire surement PAS , les Veaux ne sont ,plus PATRIOTE ,beaucoup, on deux Nationalités ,les partis de Droite LR et le FN..N « appellerons JAMAIS a descendre ,dans la RUE ou Bloquer le PAYS ,donc, on attend, tranquillement les élections ,on pleurniche , on dit ;Plus Jamais ça;;et la vie continue ,les plus courageux ,quitte le pays ,7000 familles partent en ISRAEL. Remplacer; pars des centaines de Musulmans, que ne veulent PAS..les Riches ,producteurs de PETROLE;Triste ,Mais VRAIS

    • alexrebelde dit :

      Combien de fois ais-je entendu les médias ou des politiciens reprocher à un ministre de n’avoir aucune expérience en tant que… ministre !
      Et je lis la même chose ci-dessus.
      Si, pour être président, il faut avoir été président, et pour être ministre, il faut avoir été ministre, on ne s’en sortira jamais. Avec les égos qu’ils ont ils sont incapables de se remettre réellement en question. Les nouvelles idées, nous les trouverons dans de nouvelles têtes et, idéalement, des têtes qui ne soient-pas sorties du même moule.
      De toutes façons, certaines minorités (syndicats, ultra-gauche violente) ont tellement de pouvoir de blocage qu’espérer le moindre changement est complètement utopique.

  4. Frederic_N dit :

    Maxime si les français (et les allemands) n’avaient pas été d’accord, il n’y aurait pas eu une telle guerre… Souvenez vous des Nach Paris et des a Berlin. C’est le Parti Communiste qui raconte l’histoire du bon peuple qui a été envoyé à la boucherie par les méchants dirigeants
    @ Annick: je crois que vous n’avez pas mesuré la gravité de ce qui se passe ! C’est une sécession d’une partie – minoritaire certes – mais extrêmement nombreuse. Sans doute un bon quart de l’immigration des pays musulmans se sent plus proche des djihadistes que des français. La police ne réussit jamais seule à casser ce genre de choses
    @G Bayon : excusez moi, mais votre réaction est très grave. Derrière vos grandes accusations, on lit en réalité, que vous ne vous sentez pas responsable de votre pays.
    Dans notre pays on associe le nom d’un consul romain à cette attitude. Je suis sûr que le jour de Pâques il devait expliquer à ses proches que tout cela c’était de la faute des patrons et des politiques …
    .

    • FrédéricN, les petits français qui partent la fleur au bout du fusil, c’est l’image d’Epinal. Dans les familles (paysannes) on attendait avec angoisse l’ordre de mobilisation porté le facteur voire par les gendarmes. Les jeunes Français faisaient certes leur devoir mais la guerre était une catastrophe pour les familles, les récoltes, etc. Franchement, ne croyez pas que les jeunes Français « se sont mobilisés eux-mêmes » en août 1914, c’est un véritable contresens historique. (Enfin, de ce que je crois savoir!)
      MT

    • michel43 dit :

      pensez VOUS ,que les jeunes FRANCAIS , partait pour l’Algérie ,avec plaisir ? et bien NON

    • Gérard Bayon dit :

      @Frederic_N
      Je ne polémiquerai pas avec vous puisque manifestement vous faites partie des personnes qui rencontrent des difficultés à comprendre les objections.
      Je tenais quand même à vous préciser que Ponce Pilate n’a jamais été Consul mais simple Procurateur de Judée ou Préfet si vous préférez.

  5. Bernderoan dit :

    L’assoupissement des Français vient de loin, et n’a fait que croître et embellir depuis les années 70/80. La reprise en main par les partis de la désignation des candidats à la présidentielle me semble la cause principale. L’esprit de notre Constitution n’est pas celui-là. Ce n’est pas un hasard si nous avions une stabilité politique lors des premiers mandats. Depuis, nous avons une alternance systématique, et il en sera de même en 2017. Donc, notre système est malade, voire très malade, et même agonisant. Comme d’habitude, nous aurons droit à notre jour de démocratie en déposant notre bulletin de vote en 2017, comme une fois tous les cinq ans. À noter que ce sont les Français qui élisent les clowns qui ont été désignés jusque là par 200 à 300 000 partisans… Réfléchissons ! Il est important d’avoir conscience du phénomène. Les primaires, qui sont une incongruité dans le cadre de la Constitution de la Vème République, élargissent un peu la fourchette du choix des partis sans résoudre quoique ce soit.
    Les auto-proclamées élites verrouillent le système du mieux qu’ils peuvent, sans le moindre souci de l’intérêt général. Et ils se prennent tous pour des hommes d’État !
    Je crois l’avoir déjà dit dans un autre commentaire, le changement ne se produira pas selon un processus démocratique dont les dirigeants ne veulent surtout pas qu’il émerge. Le couvercle de la marmite ne sautera qu’avec une explosion populaire. La maturation est évidemment trop lente pour ceux qui ont conscience du phénomène. Nous sommes condamnés à attendre l’effet déclencheur…
    Et s’il ne vient pas, … l’effondrement continuera.
    Quoiqu’il arrive, le pire est devant nous !

    • Bernederoan, je suis très heureux de lire votre commentaire, enfin une personne qui partage ma conviction que la dérive des institutions est au cœur du désastre. Le message est très difficile à faire passer. Et pourtant (à mes yeux en tout cas) il est criant de vérité!
      MT

    • Mildred dit :

      Monsieur Tandonnet,
      Si vous partagez vraiment la conviction de Bernederoan, qu’attendez-vous pour nous dire carrément, comme lui, que « le couvercle de la marmite ne sautera qu’avec une explosion populaire » ?

    • michel43 dit :

      ne prenez pas Maxime, pour un IDIOT..il sait très bien, que tout peu ARRIVER. .surtout, dans les Urnes en 2017 ; Haut Fonctionnaires , il a un devoirs de réserve ,cars ,la gauche et la Droite , n »on pas la Mémoire courte….

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Réponse à Bernderoan et Mildred :
      Il n’y aura pas « d’explosion populaire » pour la raison simple qu’on a habitué le peuple à biberonner au sein de la Republique, à crédit et à des taux permettant de faire durer l’illusion.
      Beaucoup trop de gens ont intérêt à ce que ça ne change pas. Quant à ceux qui voient la chose autrement, ce sont les laborieux, sur lesquels tout repose mais trop occupés dans leur vie quotidienne pour aller faire la révolution. Les taux d’intérêt risquent de peser davantage que nos élections biaisées.

  6. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Qu’importe la défiance si la prochaine élection nous ramène les mêmes dans ses filets ? Tous ceux qui sont à l’œuvre depuis quarante ans ? Qui se sont succédé au pouvoir pour démolir tout ce qui faisait que nous étions une Nation fière de son Histoire et consciente de ses origines ?
    Il ne vous reste plus qu’à vous bercer de l’idée que ce que vous appelez « extrême-droite », et depuis peu « la meute FN », « ne profitera pas de la situation, bien au contraire » !
    Maigre consolation !

    • Mildred, je pense que ce n’est pas seulement une question de « ramener les mêmes ». Ce ne sont pas tellement les « têtes » qui comptent mais bien plus un état d’esprit général. D’autres, des « jeunes » peuvent être encore plus horribles que les actuels. Je pense, sans prétention, qu’il faut raisonner au-delà, réfléchir à ce qu’est la politique et viser à sa transformation. Quant à ce que j’appelle l’extrême droite, à mes yeux, c’est la quintessence de ce qu’il y a de plus misérable en politique aujourd’hui, la gesticulation, les brailleries, les provocations, l’hypocrisie, les contradictions (le lepénisme délepénisé) mais sans la moindre perspective d’action: pas de programme cohérent, pas d’alliance, pas d’appui dans l’Etat ou dans la société, peu ou pas d’ancrages locaux, pas de majorité possible… Ce qui est compliqué pour moi, c’est que je n’ai pas de solution miracle ou « clé en main » à proposer, mais je réfléchis avec vous, la prise de conscience est le début de tout voyez-vous…
      MT

  7. Georges dit :

    L’agresseur des policières serait-il encore un déséquilibré?????

    • michel43 dit :

      OUI..je souris , surement avec une permissions de sortie de L.ASILE ?

    • Citoyen dit :

      Ce n’est pas incompatible Georges …
      Pour que les dits islamo-fascistes, arrivent à croire ou se fassent bourrer le crane, avec les inepties ou conneries salafistes auxquelles ils adhérent et se référent … il faut déjà, dès le départ, être très sérieusement atteint mentalement. Sinon, ils n’arriveraient pas à être aussi abrutis.
      Donc, ce n’est pas incompatible avec le fait qu’ils sont déséquilibrés. Mais qu’ils sont aussi dangereux et irrécupérables…. Donc à éliminer.
      Déséquilibré, c’est bien possible … Après tout, ce n’est qu’une question de définition.

  8. Georges dit :

    Il n’y a pas que les français ,attaque à la machette contre policières en Belgique(Charleroi).

  9. Jasmin dit :

    Je ne suis pas d’accord pour rejeter la faute sur les Francais.
    Que peuvent ils faire.
    Quelle est leur marge de manœuvre, de quels outils disposent ils pour se faire entendre.
    Nous nous sommes plus en démocratie. La presse ressemble à la Pravda. Les informations sont toutes diffusées de manière à servir la ligne « officielle », on tente de nous vendre l’idée invraisemblable d’une épidémie d’individus atteints de problème psychiatrique et qui par le plus grand des hasards seraient tous musulmans…
    Alors oui ce sont bien nos gouvernants qui par leur impérétie, leur incompétence, leurs misérables calculs électoraux qui ont conduit notre pays dans cette impasse.
    Aujourd’hui le mal est là, parmi nous, au milieu de nous et on nous dit qu’il faudra apprendre à vivre avec.
    Que doivent faire ceux qui refusent cette solution ?
    Si certains ont la réponse…

    • goupil dit :

      S’armer et le premier connard qui sort une machette, poum

      La révolution française a commencé au printemps 89 par la Grande Peur, soit disant irraisonnée mais créée par la crainte de l’invasion et de bandes de brigands.
      On en n’est plus là.

    • souris grise dit :

      bonsoir JASMIN .

      je suis absolument d’accord avec votre analyse …
      NON les français ne sont pas en faute !
      que peuvent -ils faire ??? RIEN … rien ne leur est permis …
      baisser la tête , raser le murs .. tendre la joue et dire amen ????
      non merci ..je ne le ferais pas …

      nous sommes nombreux dans cette situation , et notre hôte le sait .

      amitié Jasmin .

      Chris .

    • Anonyme dit :

      Récemment un jeune de 15 ans a tenu des propos haineux d’une extrême violence envers les Occidentaux (appel au massacre).Ce chérubin est le fils d’un imam radical qui devait être expulsé (depuis un an et demi) de Belgique mais dont la nationalite « Néerlandaise »empêche toute expulsion.A peu près au même moment des propos du même genre ont été tenus sur la toile concernant la mort d’un belgo-marocain suite à un accidn de quad au Maroc.Pourtant ,ce ne fut que le second cas qui effaroucha les organisations bien-pensantes avec menaces de poursuites judiciaires envers les internautes.Il faut admettre que certains ont choisi leur camp

  10. BalooFronNowhere dit :

    Bonsoir Laxine5

    L’atonie que vous ressentez, que nous ressentons, n’est elle pas le grand silence qui précède la tempête?

    Même le traitement journalistique de ces événements gravissimes est calamiteux. On nous repasse les plats de la culpabilité. Le malheureux cas Traoré fait plus de bruit que nos 85 morts.

    Ce n’est pas dans ma nature, mais là, j’ai peur. Peur d’un embrasement soudain qui serait d’une extraordinaire violence.

    Rien ne se perd rien ne se créé. La colère et le ressentiment accumulés depuis 40 ans pourraient bien finir très très mal. Pour nos élites, leurs têtes en haut d’une pique? Mais pour nous aussi peuple souffrant et docile. Gavé de confort et de certitudes. Boudieusien sans le savoir.

    Nous avons peur, en règle générale, de ce que nous ne connaissons pas. Mais aujourd’hui je crois bien que nous aurions encore plus peur si nous savions à quoi nous devons nous attendre. Helas l’histoire bégaye. « Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre…. » On connait la suite.

    L’automne sera chaud.

    Bon week end à la plage et devant les JO.

    Baloo

  11. Annick dit :

    « Selon une enquête du « Wall Street journal », Salah Abdeslam, qui n’avait en théorie pas droit au chômage car il gérait un bar, avait reçu 19.000 euros d’aides sociales.

    Les terroristes de Paris et Bruxelles ont-ils financé en partie leur attaque grâce à l’argent des aides sociales ? Selon des enquêteurs belges spécialistes des questions financières, au moins cinq auteurs présumés des attentats de Paris et de Bruxelles vivaient en tout cas en partie de diverses allocations, révèle jeudi le quotidien américain The Wall Street Journal (WSJ).

    19.000 euros. Parmi eux, figure Salah Abdselam, le dernier auteur présumé toujours en vie des attentats du 13-Novembre. En théorie, il n’avait pas droit au chômage car il gérait un bar, mais dans les faits, l’État belge lui a versé presque 19.000 euros en deux ans jusqu’au mois d’octobre 2015, trois semaines avant les attaques qui ont frappé Paris et Saint-Denis.

    Khalid E., qui a déclenché sa bombe dans le métro de Bruxelles, a touché pendant deux ans des allocations chômage. Les versements se sont arrêtés trois mois avant qu’il ne passe à l’acte…. »

    http://www.europe1.fr/international/attentats-de-paris-et-de-bruxelles-au-moins-cinq-des-terroristes-touchaient-des-aides-sociales-2814061

    Continuons…

  12. Annick dit :

    « « Un drame effroyable s’est produit. Plus rien ne compte à côté de ce cataclysme pour notre pays, le malheur des victimes et de leur famille. La politique n’est pas une fin en soi. Elle est uniquement au service de la France. Un drame de cette ampleur, dans la France du XXIe siècle, ne peut pas être le fruit du hasard ni de la fatalité. La première mission de l’Etat est de protéger les Français. Toutes les responsabilités seront établies et les responsables sanctionnés. Une telle tragédie nationale ne se reproduira pas. J’en prends l’engagement auprès de vous sur mon honneur et sur la poursuite de mon mandat politique »

    Celui qui aurait dû nous tenir ce discours fait le kéké à Rio, sourire aux lèvres et panse bien remplie, comme si rien ne s’était passé.
    Il paraît que nous sommes en guerre… pas au point de se priver de petits plaisirs offerts par l’État. Indignes qu’ils sont.

    Amicalement,

    • Danjou annick dit :

      Il est revenu requinqué d’après le parisien et son amie Hidalgo qui l’accompagnait, car elle aussi ne se prive de rien, l’a trouvé sublime. Il aurait séduit tout le monde, mais c’est extraordinaire, de quoi nous plaignons nous? Vous savez la rage parfois m’emporte car contrairement à ce que dit Frédéric_N, ce sont eux les responsables, ceux qui ont accepté la lourde tâche de gouverner le pays. Que peut faire le peuple à part la révolution? C’est toujours facile de dire que les français doivent se bouger et pour quoi faire? Qu’on nous donne des exemples de ce qu’il faut faire, ensuite on pourra en reparler.

  13. Anne-Marie dit :

    Cher Maxime, Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous avez écrit et d’ordinaire je partage sur mon blog. Cette fois ci, je ne le ferais pas. En effet, il est vrai que la France va mal, que le monde autour de nous est malade (Manipulation des masses par la chasse aux Pokemons), et que n’importe qui peut faire ou faire faire n’importe quoi, c’est très grave. J’ai créé le blog pour que les lecteurs puissent se poser des questions de bon sens, sans prétention, avec mes moyens, qu’ils puissent être, en pleine conscience dans leur quotidien. C’est ma façon à moi, de faire mon devoir de citoyenne. Belle journée et merci beaucoup encore pour toutes vos réflexions écrites qui nous interpellent toujours.

  14. alexrebelde dit :

    De par mon activité (concept autours de l’univers des truffes) mes clients sont : le grand-public curieux et gastronome, les Chefs (bons restaurants, gastros, étoilés…) mais aussi les hôtels, les cavistes et producteurs de vins…
    Je travaille donc dans le « plaisir » et le tourisme.
    Question tourisme, suite aux attentats, 2015 fut extrêmement difficile.
    2016 est bien pire ! Mes clients soufrent comme jamais (et moi je n’en parle même-pas).
    Ailleurs, je ne sais-pas, mais dans le Sud-Ouest et l’Aquitaine les baisses de réservations, fréquentation, chiffre d’affaire, ont atteint des records.
    Par exemple, à fin juillet, sur Bayonne, les chiffres sont déjà 40% inférieurs à ceux de 2015. Qui était déjà une très mauvaise année ! (chiffre avancé en « OFF », par le Président de l’Agence de Développement Touristique d’un département limitrophe).
    Après les -30 à -40% l’année passée, le plongeon de cette année va être fatal à beaucoup, beaucoup d’entreprises.

    Mais… il paraît que ça va mieux.

    • michel43 dit :

      PARIS; un cars de TOURISTES JAPONAIS , dévaliser , pars de AUVERGNATS ;;commo on est obliger de dire ; peu être ;

    • Q dit :

      cela ne va pas s’arranger, je suis de l’autre cote de la planete et je peux vous dire que les asiat evitent la France maintenant et que ceux qui y sont alle (paris surtout) demandent ou sont les Francais.

      Honte aux immigrationistes

    • alexrebelle, je sais bien tout ce que vous dites!
      MT

  15. Frederic_N dit :

    Vous parlez de malaise, mais j’en éprouve un dans vos chroniques qui sont toujours au milieu du gué. Car quoi qu’il se passe, c’est toujours à la politique au sens étroit du terme que vous revenez. certes pour dénoncer notre élite ( bon on a compris) . Mais derrière la dénonciation il y a toujours la même idée très banale pour un français, mais choquante quand on y réflechit: quel que soit le problème que nous rencontrons , tout revient au responsable de l’exécutif ( élu ou de droit divin peu importe). Il y a du chômage ? on pointe le chef du gouvernement. Des attentats ? idem.. C’est la faute à Sarko, Hollande, aux élites ( mais nous nous n’y sommes pour rien, bien sûr ) !

    Le problème que nous rencontrons avec les attentats vient de ce que si les coupables sont connus, en tous cas connaissables, les responsables ce sont nous. Si il y a des attentats, c’est d’abord parce qu’il y a une minorité, issue de l’immigration qui a nourri une haine inextinguible de la France et des français. Sans aucune réaction des français dans quel que sens que ce soit. Il y a une pièce célèbre qui décrit cela de Frisch : cela s’appelle Bidermann und die Brandschifiter – (incendiaires ). Bidermann c’est un mélange de Dupont et de Duc.. , et qui accueille des incendiaires dans sa maison, et les laisse préparer tranquillement l’incendie sans rien faire. Il va même leur donner l’allumette…

    Je suis d’accord avec Frisch : le problème aujourd’hui ce sont les français qui se comportent comme Bidermann, non pas leurs gouvernants . Rien de ce qui leur demande un effort ne trouve grâce à leurs yeux . Un contre exemple. EN 14 la nation se retrouve en danger . A tort ou à raison, ce n’est pas le problème. Quel est le réflexe : s’en prendre aux politiques ? Non ce sont les français eux-mêmes qui se mobilisent. Eh bien ici c’est pareil, et c’est là le problème. La nation est en danger comme jamais elle ne l’a été (car elle est menacée non dans ses frontières , mais dans le cœur de la société). Or que faisons nous ? On met des bougies, on parle dans les cafés du commerce, on parle politique comme toujours dans ce pays. Mais les français ne FONT rien: quand ils parlent c’est encore et toujours pour parler de la faute des autres. Ce coup ci, ce n’est plus les allemands, ce ne sont même plus les arabes : ce sont « les politiques » qui sont les responsables ( patron : remets nous une tournée , c’est moi qui paye) .
    Mais cela c’est le discours de l’impuissance ! Et c’est ce qui me gène dans vos tribunes.
    Ce qui me gène ce n’est pas l’ego de Sarko ( franchement, il est pas très développé, et il a montré qu’il savait quand même diriger une situation de crise). Ce n’est pas l’égo de Juppé – franchement c’est le style grand serviteur de l’Etat
    Ce qui me gène c’est qu’arrivés au pouvoir, ils ne pourront pas s’appuyer sur les français. Parce que personne ne les aura mobilisés sur cette histoire. Et mobiliser cela veut dire : demander des choses difficiles , gratuites aux français dans le seul but de défendre leur société. Par exemple des comités mixtes ( français -immigrés) dans les zones sensibles pour régler certains problèmes, mais où on réaffirme nos principes. Mais aussi des efforts pour que les immigrés trouvent du travail, quitte à ce que cela nous gêne. Car sauf jeter les gens à la mer, notre problème est de tarir le fleuve dans lequel les djihadistes sont comme un poisson dans l’eau . Et pour éviter cela il faudra bien que l’on se mouille.
    Ah bien sûr c’est plus facile de taper sur les politiques . Il y a le feu à la maison , et plutôt que d’apporter des sceaux d’eau on gueule sur les pompiers
    Non votre tribune ne me plaît pas. Moi aussi j’ai entendu la même chose que vous, mais je ne me réjouis pas de ces discours. Demain les mêmes manifesteront pour le maintien des 35 heures !

    • alexrebelde dit :

      Effectivement…
      Mais le problème, c’est qu’il y a un point commun entre les politiques, les zélites et la population : tous sont Français.
      Même mentalité, mêmes comportements, mêmes réactions.
      A part une toute petite minorité, comme d’habitude. Mais tout est fait pour que cette minorité ne puisse agir.

    • Annick dit :

      Bonjour Frederic,

      « Par exemple des comités mixtes ( français -immigrés) dans les zones sensibles pour régler certains problèmes, mais où on réaffirme nos principes. »

      Essayez ! Si vous ne vous faites pas massacrer par « les chances », vous vous retrouverez devant un juge « rouge » qui ne manquera pas de trouver une bonne raison pour vous condamner.
      Les zones sensibles, même la police ne peut y pénétrer, ni les pompiers, ni même à présent les médecins.
      Alors, parlons en. C’est par là qu’il faut commencer à mettre de l’ordre, à débusquer les caches d’armes et mettre hors d’état de nuire toutes les complicités.
      Une vraie guérilla, un quadrillage systématique, immeuble par immeuble, que seules la police ET l’armée peuvent opérer. Un devoir régalien, le plus important de L’État pour la sécurité de ses citoyens. Devoir JAMAIS accompli par aucun gouvernement.

      S’il faut manifester pour que les couards aux commandes remplissent leurs obligations vis-à-vis du pays, plutôt que pour les 35 H, là je suis d’accord avec vous.
      Tout en me disant, in petto, que ça pourrait bien tourner à l’émeute : forces armées contre français sciemment et opportunément désarmés, mais « chances » bien équipées, elles, dans leurs nids de frelons, qui ne manqueraient pas de venir y mettre leur grain de sel.

      Se mouiller, Frederic, c’est pour nous, Français lambda, s’armer d’ un comportement inflexible face à toutes les dérives comportementales que l’on laisse aller depuis trop longtemps.
      C’est affirmer notre identité, contrer sans cesse les discours bisounours pour les uns, haineux pour les autres, démolir les schémas tordus infligés par l’école et les « intellectuels » de pacotille qui détournent et façonnent notre Histoire pour servir leur idéologie ou les intérêts de pays étrangers.
      C’est obliger les médias à vérifier leurs sources, à cesser de se comporter en perroquets et en donneurs de leçons. Leur faire comprendre qu’ils sont là pour informer, pas pour manipuler les consciences.

      Bref, c’est commencer par remettre tout à l’endroit, ce que chacun peut faire dans son quotidien.
      Mais dire que les politiques, les gouvernants n’y sont pour rien, ou pas grand chose, est une erreur d’appréciation.
      Dans ce cas, à quoi nous sont-ils utiles si nous devons faire leur job de locomotive ?

      Amicalement,

    • gerard.bayon dit :

      Bonjour Frédéric N
      C’est un peu trop facile de dire que nous sommes tous responsables même si je ne nie pas une part de responsabilité des Français.
      Souvenez-vous de l’immigration parfaitement contrôlée et réussie fin du XIXeme et 1ere moitié du XXeme siècle, des Polonais, Espagnols, Portugais, Italiens…certes a l’epoque il y avait du travail pour tous ces immigrés mais les politiques et les Français à cette époque ont su et accepté cette vague importante d’immigration, de plus tout était plus facile puisque tous ces immigrés étaient catholiques.
      Quelle est l’origine de nos problèmes actuels ? Tout d’abord les grands patrons de l’époque (Bouygues par exemple) qui aidés par les politiques des années 1960/1970 et appâtés par des salaires très bas ont été chercher par trains, bateaux et camions entiers des hommes en Afrique du Nord, puis VGE a, en 1976, autorisé le regroupement familial, puis F. Mitterrand a régularisé par idéologie 130.000 immigrés en 1982, puis J.P. Chèvènement qui en a régularisé 60.000 de plus etc. Et après vous nous dites que nos politiques n’y sont pour pas grand chose …..
      Il paraît que les Français ont peu de mémoire, la mienne fonctionne encore bien.
      Cordialement.

    • michel43 dit :

      elle fonctionne , très bien la mémoire des FRANCAIS. .le NON du REFERENDUM , et les votes pour la Droite National ,et attender la SUITE….

    • FrédéricN, en 1914, « ce sont les Français eux-mêmes qui se mobilisent? » Vous en êtes sûr?
      MT

    • Danjou annick dit :

      En 1914, ils sont allés à l’abattoir, ils n’avaient pas vraiment le choix. Cependant on peut dire qu’ils avaient la notion de patrie et qu’ils défendaient la nation.

    • hugues dit :

      Je partage votre point de vue Fredéric, en particulier la phrase suivante:

      « le problème aujourd’hui ce sont les français qui se comportent comme Bidermann, non pas leurs gouvernants . Rien de ce qui leur demande un effort ne trouve grâce à leurs yeux « 

  16. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Pendant que F.H. s’amuse avec nos athlètes à Rio, « la France a peur, la France connaît la panique » comme le disait si bien R. Gicquel en février 76 après le meurtre d’un enfant. Les drames que nous vivons, devenus incessant depuis janvier 2015 sont sans commune mesure avec le fait divers précité et pourtant tous nos politiques de droite comme de gauche et leurs extrêmes semblent ne pas en avoir pris conscience et ne pensent actuellement qu’à leurs vacances et aux prochaines échéances électorales.
    Les sondages manifestement truqués continuent de nous faire croire que « cela va mieux » et la grande partie des journalistes qui cachent, tronquent la vérité et mentent à longueur de temps continuent leurs basses besognes sous prétexte d’idéologie.
    Mais les Français ne sont pas tous des veaux et je pense qu’après la trêve estivale, la situation de notre pays va devenir plus qu’explosive dès les premières « universités et festivités d’été de nos partis politiques, les premiers meetings pré-électoraux et les annonces de candidatures à la candidature, tant le sentiment de dégout de ces clowns est maintenant profond chez nos concitoyens. (Rappelez-vous les huées à l’encontre de Valls lors de la minute de silence à Nice).
    Mais au-delà de ce que je pense, et même si je crains toujours les conséquences de cette guerre civile maintenant déclarée et avérée quoiqu’en disent nos politiques, je n’espère absolument plus rien des élections de 2017 qui ne serviront encore une fois qu’à mieux répartir le gâteau entre tous ces parasites qui se protègent mutuellement pour continuer de profiter de leurs prébendes.
    Je me demande même s’il est encore possible qu’un homme ou une femme d’état digne de ce nom puisse changer la situation tant elle est maintenant verrouillée par tous ces tartuffes.

  17. Annick Danjou dit :

    Plutôt que de chasser le pokémon, on devrait chasser le président tel que vous le décrivez Maxime. Mais où est-il? Que fait-il? Où se cache t’il. Celui que nous avons actuellement danse à Rio, pendant que certains ici pleurent leurs morts. Comment certains français se disent encore prêts à voter pour ce clown? C’est à n’y rien comprendre. Mais la question reste entière, qui pourra le remplacer en acceptant le rôle d’homme d’Etat?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s