US: l’horreur politicienne

XVM083459b4-574e-11e6-8bbd-3f43e935fa5cLa tournure de la campagne des présidentielles américaines atteint un niveau d’indécence et de pourriture difficilement imaginable. Tout n’est que polémiques, scandales, révélations salaces. Hier, la presse américaine publie en une des photos de la femme de M. Donald Trump nue.    Comment faire pire dans l’ordre de la saloperie? L’élection du président américain, opposant deux candidats à peu près aussi nuls et grotesques l’un que l’autre, deux véritables pitres médiatiques, incarne la mort du politique, au sens du débat d’idées et du gouvernement de la cité.  Heureusement, l’Amérique dispose d’autres ressources, parce qu’elle est une société dynamique et une fédération décentralisée, l’essentiel se jouant sur le plan local. Mais Diable! Pourquoi les Français sont-ils obsédés par le modèle présidentiel américain, au point de ne songer qu’à l’imiter, avec le présidentialisme à outrance, le quinquennat, l’hyper présidence médiatique, les primaires? Le cocktail du culte de la personnalité – l’idée mensongère que la responsabilité et le pouvoir se concentrent dans les mains d’un homme ou d’une femme – et de la surmédiatisation quotidienne, conduit tout droit à la gesticulation, à l’impuissance, à la déchirure, au ridicule. Comment ne le voit-on pas? Les conséquences sont infiniment pires en France qui ne dispose pas des ressources vitale de la société américaine, en particulier sa décentralisation et sa dynamique économique. Attention! Les élections présidentielles françaises de 2017 s’annoncent aussi minables que les élections présidentielles américaines mais leurs conséquences seront dix fois pires!

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour US: l’horreur politicienne

  1. Georges dit :

    Et pourtant le « way of life »sauce américaine déteint largement sur notre continent.

  2. Régis dit :

    L’avantage, lorsque l’on a la chance d’avoir une femme d’une telle beauté, c’est qu’on ne risque pas d’aller trousser la domestique ou la secrétaire…
    Plus sérieusement, votre article m’a donné envie d’aller consulter la fiche Wikipédia de Donald Trump. Si la réussite économique de ce dernier est impressionnante, tout comme sa collection de gratte-ciel, son parcours politique, dont j’ignorais l’essentiel grâce à l’excellent travail de notre presse subventionnée, n’a pas manqué de me surprendre : initialement démocrate, Trump est ensuite devenu républicain, avant de se rallier fugacement au parti de Ross Perot, puis de retourner dans le camp démocrate, allant même jusqu’à financer la campagne pour l’investiture démocrate de Mme Clinton en 2008. Il a depuis réintégré le camp républicain après une période de retrait de la vie politique. Je ne saurais dire pourquoi mais je n’ai pu m’empêcher de penser à feu Edgar Faure…
    Comme la plupart des intervenants, je suis frappé par la désinformation systématique pratiquée par les médias français à l’encontre de Donald Trump, par ces articles ou reportages systématiquement à charge, à commencer par le titre ou le ton peu amène du journaliste. Les petits commissaires politiques des médias ne comprennent-ils pas que nombre de citoyens ne sont plus dupes et en arrivent, par principe, à adorer ce qu ‘ils nous enjoignent de détester, et réciproquement ?

  3. Fredi M. dit :

    Mais Diable! Pourquoi les Français sont-ils obsédés par le modèle présidentiel américain, au point de ne songer qu’à l’imiter,
    Ah ça, ça reste en effet un mystère. Complexe d’infériorité depuis la dernière ? Mais déjà au dix-neuvième tout ce qui venait de là-bas était beau et magnifique, même les pires conneries comme le spiritisme.
    Alors rien de nouveau sinon que l’Europe a cessé de donner le «la» depuis longtemps.

    • goupil dit :

      le coca, le bic mac, … ect, et surtout, plus grave,la LGBT, la MPA, la Gay pride, le mariage gay, Après avoir rendu l’humanité grasse et malade, la voilà bientôt sans moralité et sans valeur. Un vrai bonheur !

    • Annick Danjou dit :

      Il ne faut pas caricaturer les US sous prétexte que nos médias et politiques en profitent pour s’exonérer de toutes leurs lâchetés et leur incompétence. Si nous copions ce qui est néfaste pour nous ou ce qui ne plaît pas à certains, il faut aussi ajouter que chacun est libre de manger des bic mac, boire du coca, tremper ses frites dans le ketchup etc…etc… on ne force personne et surtout il s’agit de la responsabilité individuelle de chacun. J’ai un petit fils américain de 14 ans qui se fichent de tous ces jeunes français qui sont à la chasse au pokémon, ça le fait bien rire. Les conneries, comme vous dites, on en connait un rayon aussi. Concentrons nous donc sur ce que nous proposent ceux qui nous gouvernent, c’est à dire le néant et demandons leur des comptes. Laissons Trump et Clinton s’étriper. Et en parlant de Clinton, on en reparlera quand elle sera élue!!!!!

  4. Philippe Dubois dit :

    Comme Corto, je ne me sens pas informé par la presse française sur Donald Trump.
    Tous les reportages, les analyses, les articles sont systématiquement à charge.

    Par pure réaction et rien que pour embêter les gentils « journalistes », j’aurais donc tendance à trouver le bonhomme sympathique, car j’estime que Trump doit avoir de bonnes idées pour être autant haïe par nos médias et traité de vil populiste.

    Il est vrai qu’il s »adresse essentiellement à la classe moyenne, essentiellement blanche, en voie de paupérisation, ce qui correspondrait chez nous à la France périphérique décrite par Christophe Guiluy, d’où ce mépris que lui vouent nos bobos et la caste au pouvoir

    Et les rares articles à peu près honnêtes que j’ai pu lire montre un type certes provocateur, mais avec des idées qui méritent notre attention, notamment en matière de politique étrangère

    De toute façon, les Américains ont le choix entre Donald Trump et Goldman-Sachs

  5. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    En admettant que pour le citoyen américain lambda, l’élection présidentielle Américaine a un peu moins de conséquences directes que chez nous, il n’empêche que constitutionnellement il est le commandant des forces armées et peut, comme l’on fait H. Truman en 1950 et G.W. Bush en 2001 se passer de l’avis du Congrès pour engager son pays dans un conflit ce qui n’est quand même pas une mince affaire sur le plan international ainsi que pour les citoyens américains.
    Il est également à la tête de l’administration et de la diplomatie américaine avec la aussi toutes les conséquences notamment en matière économique qui peuvent faire basculer les économies de pays « non amis » et pourquoi pas mettre en péril notre Europe déjà bien malade.
    Quel que soit le choix du peuple américain, l’un ou l’une de ces deux clowns grotesques aura donc entre ses mains en janvier prochain des pouvoirs importants… jusqu’au moment où le Congrès décidera d’engager la procédure de destitution (impeachment) du président. Et là c’est quand même une possibilité qui manque dans notre Constitution et nous aurait bien été utile depuis quelques années !

  6. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Il me semble que les journaleux oublient un peu vite qu’ils nous avaient vendu DSK qui avait fait mieux que de faire photographier Anne Sinclair à poil ! Qu’il est tout à fait incontestable que s’il s’était permis les mêmes « privautés » sur une femme de chambre à Paris qu’à New-York, il se préparerait aujourd’hui à son second mandat. Il se murmure même que certains socialistes eussent préféré un président « trousseur de domestiques », à un scootériste d’alcôve incompétent.

  7. atoilhonneur2 dit :

    Les campagnes présidentielles US n’ont jamais été des modèles de courtoisie, de politiquement correct ou de fair play. Celle-ci ne semble pas dépareiller.
    Ce qui me gêne c’est la façon dont Trump est présenté en France. Est-il aussi fou, ordurier, grossier qu’on veut bien nous le faire croire ? Nos journalistes nous abreuvent, pour mieux le dézinguer, de citations, à chaque fois tronquées. ( ex: des muzz qu il refuserait de faire rentrer ou du mur qu il dit vouloir construire en frontière avec le Mexique ). Ainsi mal informé, j ai du mal à me prononcer sur le bonhomme.

    cdlt,
    Corto

    • atoilhonneur2, ce qui m’étonne beaucoup, parmi ces critiques, c’est que je croyais que le « mur » avec le Mexique existait depuis plusieurs années déjà. En tout cas, il y a une bonne dizaine d’années que j’en entends parler. Quant à Trump, il me paraît de prime abord plus raisonnable (tout est relatif) que l’autre illuminée qui veut en « finir » avec Assad.
      MT

  8. Cyril45 dit :

    On attend la photo de Trump en scooter dans la foulée !

  9. René de Sévérac dit :

    Maxime, votre lien m’a donné l’eau à la bouche. Quelle déception !
    Avouez que ce Donald a réussi sa vie professionnelle et … sa vie sentimentale !
    Je suis convaincu de sa réussie politique : il a su diagnostiquer que
    « la France n’est plus la France », ce que le figurant de l’Elysée conteste !

    • Ulysse dit :

      Vous avez bien entendu raison , ce journaliste n’est pas un idiot , il fait d’ailleurs partie de la rédaction qui a viré Eric Zemmour (quel courage dans la meute)
      Au mieux c’est un journaliste lambda qui ne peut faire autrement que d’appliquer la doxa majoritaire dans sa profession .
      Bien à vous

    • René de Séverac, pour tout vous avouer, moi aussi j’i été un peu déçu.
      MT

  10. Ulysse dit :

    Quand la gauche vomit et insulte , les médias adorent et approuvent
    Quand la droite ose une critique (cf le débat après l’attentat de Nice) , les médias reprochent à la droite de faire défaut à la nécessaire union nationale
    Union nationale , et quoi encore . Dire amen à ceux qui passent leur temps à « nous » cracher dessus
    C Estrosi avait parlé de cinquième colonne (beaucoup de français « de souche » en font partie à gauche-simple constatation).
    ..
    Anecdote : l’autre jour sur Itélé , reportage sur Donald Trump , évidemment à charge
    le « journaliste » de service à la présentation , parle des propositions « outrancières » de Donald Trump.
    (Il faudrait dire à cet idiot que les français ne votent pas pour les élections US , et que cela ne sert à rien de relayer la propagande d’Hillary Clinton)(sinon faire plaisir à la corporation des journalistes)
    Puis intervient L.Haim , envoyée de la chaine aux USA , elle trouve choquant (je ne me souviens plus de ses termes exacts) que Donald Trump puisse demander que l’arabie Saoudite et le Quatar accueillent des réfugiés.
    ..
    Effectivement il n’y a aucun débat sur le sujet dans aucuns médias en France.Black out sur le sujet
    ..
    La géopolitique et la raison d’état sont une chose (qui peut se justifier) , mais cette anecdote nous montre bien qui sont les véritables patrons en France.

    • René de Sévérac dit :

      Cher Ulysse,
      « Il faudrait dire à cet idiot [de journaliste] que les français ne votent pas pour les élections US ,
      et que cela ne sert à rien de relayer la propagande d’Hillary Clinton »
      Pardonnez moi Ulysse, ce journaliste n’est pas un idiot.
      Il sait pourquoi il est payé et tout assaut contre le moindre « populiste » lui vaut des points même s’il n’ajoute pas « comme Marine LePen », car là il se dit « trop c’est trop ».
      Amicalement.

    • Gérard dit :

      …que l’Arabie Saoudite et le Quatar accueillent des réfugiés, serait le minimum qu’ils puissent faire ! Entre arabes…

  11. Gérard dit :

    Elle est plutôt jolie Mme Trump ! Hillary ne peut pas en dire autant, la pauvre…

  12. Puisque la presse part sur le régistre de l’esthetique je préfere Mme Trump. Un à zéro!

  13. Q dit :

    J’ai trouve cela assez marrant de la part de la presse democrate, comme si la photo nue de la tres belle femme de Trump pourrait lui faire perdre des voix, au contraire.

    Le debat devient assez interessant, Trump surf sur la vague anti-mondialisation & Immigration, il est grand temps que la france/europe ait ce genre de debats egalement (ca a commence avec le brexit) pour arreter les saloperies libreechangistes/immigrationistes qui ne profitent qu’a une toute petite minorite.

  14. Dalain dit :

    N’est-ce pas que cet enthousiasme de la part de la presse est douteux!
    Notre état est trop centralisé et puisque nous avons désormais de grandes régions, il serait souhaitable que nos élus travaillent avec des moyens financiers, humains au développement économique et social de leur région puisque leurs professions de foi mettait l’accent sur le PIB de la région. Nous les attendons sur ce sujet.

  15. Annick Danjou dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, Maxime. Cette phrase d’ailleurs résume tout:
    « L’élection du président américain, opposant deux candidats à peu près aussi nuls et grotesques l’un que l’autre, deux véritables pitres médiatiques, incarne la mort du politique, au sens du débat d’idées et du gouvernement de la cité. »

  16. simon dit :

    entre la peste et le choléra, difficile de choisir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s