L’épouvante

Aucun terme ne permet d’exprimer ce que l’on ressent face à l’abominable carnage de la promenade des Anglais à Nice, cette nuit de 14 juillet. 84 morts dont de nombreux enfants: le troisième massacre, sur le territoire français, en un an et demi, après ceux de janvier et novembre 2015. Le sentiment qu’on éprouve est indescriptible, celui d’un immense chagrin pour les victimes et leurs familles, une horreur qui dépasse les mots, dépasse l’entendement. Il n’est pas question de réagir en donneur de leçon mais en citoyen de ce pays, accablé, horrifié, épouvanté. Jusqu’où cela peut-il durer? Quand cette période atroce va-t-elle prendre fin? CnXe6DFWIAAEQkm (2)Aujourd’hui, une pensée s’impose parmi les autres: celle de la responsabilité.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

45 commentaires pour L’épouvante

  1. ultimateway dit :

    Ni épouvante, ni effroi. Mais tristesse, dégout et surtout colère. Colère contre ce gouvernement mais surtout contre cette idéologie barbare n’ayant pas évolué d’un iota depuis 1400 ans, dont on voit tous les jours les ravages. C’est une guerre que l’on n’ a pas choisi mais qu’il faudra pourtant faire pour la survie de notre civilisation. Ce n’est pas 30 ou 40 ans d’incurie, c’est 1400 ans de guerre de religion jamais terminée. L’islam et ses préceptes racistes , homophobes appliqués à la lettre par ses adorateurs est une plaie pur l’humanité.

  2. Droopyx dit :

    Bonjour Maxime,
    Tu regrettes de devoir toujours te plaindre de l’irresponsabilité d’une classe politique qui semble beaucoup plus préoccupée de sa réélection et dont certains s’imaginent en sauveurs de la France.
    Et hélas tu as beaucoup trop souvent raison.
    En matière de terrorisme, ce qui est épouvantable ce n’est pas l’attentat en tant que tel (il est prévu pour épouvanter), c’est la complaisance d’une partie de cette intelligentsia depuis des dizaines d’années envers les actes terroristes quand ceux-ci étaient dans la mouvance de leurs idées : FLN, FPLP, Hamas, Battista…
    Or il n’y a pas de bon ou de mauvais terrorisme : il n’y a que la mort d’innocents dans le but de terroriser.

    En matière de terrorisme et de politique, ce qu’il y a d’épouvantable c’est ça :
    http://www.lepoint.fr/societe/fenech-sous-pretexte-d-unite-nationale-on-esquive-les-vraies-questions-17-07-2016-2054989_23.php
    (lire en particulier le dernier paragraphe très révélateur d’un mode de fonctionnement basé sur le déni et la raillerie pour ne pas agir.)

    Et tant que nous continuerons à n’accorder qu’au compte-gouttes des moyens à la Justice, à la Police, à l’Armée, à la Pénitentiaire et aux Renseignements pour ne pas toucher aux budgets des intermittents, des fêtes, des expositions débiles, du renouvellement des kiosques à journaux, des coiffeurs… nous ne gagnerons pas cette guerre.

    Et tant que nous continuerons de pleurer sur l’épuisement des forces de l’ordre en les logeant dans des conditions innommables ou en monopolisant 40 cars de CRS pour une visite (somme toute inutile) du 1er ministre à Lyon, tant que des secours et des investigations en pleine crise devront être dé-ré-organisés pour une visite présidentielle et ministérielle en plein drame… on ne pourra que constater que le sens des priorités s’efface devant la com. et l’efficacité de l’action devant l’impact de l’image. (je précise que le ministre de l’Intérieur au plus près du drame a une logique opérationnelle, les autres, la seule logique est d’image).

    Amitiés à tous et surtout aux victimes et à leurs familles et amis.

  3. Infraniouzes dit :

    Le spectacle de la politique, droite et gauche confondues, est pitoyable.
    L’éblouissant Christian Estrosi, cumulard de premier ordre (Député 5° circ., Pt du Conseil métropolitain, Pt de la Région PACA, 1° adjoint au maire de Nice – mais vrai maire de Nice – en lieu et place du silencieux Pradal dont on attend la moindre déclaration) se permet de crier sur toutes les ondes que l’Etat n’a pas fait son devoir en ne lui fournissant pas un régiment de policiers pour sécuriser la Promenade des Anglais. Il allègue que la maitrise des forces de police relève du préfet. Soit. Mais il avait tout pouvoir pour sécuriser les lieux par exemple avec des bloc en béton qui auraient empêcher le camion fou de massacrer 84 personnes.
    Ce type, malgré ses mandats, est la honte de la droite française. Et il se permet de hurler contre le FN, les socialistes et tous ceux qui pourraient gêner sa flamboyante carrière. Sarkozy, en gardant un pareil faquin, ne relève pas le niveau de LR. Mais les Niçois qui sont des veaux comme les Français, doivent lui trouver un charme indéfinissable. Mais j’exclus de ces idolâtres les familles des 84 malheureux qui ont payé de leur vie la négligence coupable de cet ambitieux.

    • Infraniouze, dans le massacre de Nice, la responsabilité de la mairie me semble bel et bien engagée. C’est le maire qui organise les grands rassemblements collectifs dans sa ville.
      MT

  4. goupil dit :

    vu sur le salonbeige (j’adhère à 100%) :

    Cela suffit.

    Hier, l’islamisme a encore fauché la vie de dizaines de Français sur la promenade des Anglais à Nice. Notre première réaction doit aller à la prière : face à l’extrême violence des fous d’Allah, seul un retour à la transcendance nous permettra l’unité et la profondeur nécessaires pour faire face à la barbarie.

    Chacun connait les phénomènes qui ont rendu cet acte possible : l’identité du tueur qui est maintenant confirmée, le mode opératoire et le choix de la date désignent encore un véritable ennemi de l’intérieur.

    Mais il y a aussi une responsabilité. Une responsabilité qui est d’abord intellectuelle. Comme l’écrit Georges Fenech, président de la commission d’enquête sur les attentats de 2015, la France n’est pas prête à affronter l’Etat islamique. Nous cherchons prioritairement à préserver un Etat de droit qui est sans lien avec la violence des faits. C’est l’évidence que la France a connu sur sol, il y a 50 ans, la même situation. C’était en Algérie et chacun sait qu’il fallut alors défendre la Nation avant d’en appeler à une promotion de l’idéalisme républicain.

    C’est la première responsabilité des politiques : la société nous délègue son pouvoir pour incarner la défense de nos petites patries et de la Nation. Nous n’avons aucun mandat pour défendre des lois qui rendent les tueries possibles. Si l’horreur a frappé ailleurs, la récurrence des attentats visant la France illustre un problème puissant d’incapacité à réagir.

    Aussi, faut-il interroger les responsabilités individuelles. Des démissions immédiates doivent avoir lieu : Manuel Valls qui a demandé au patron du renseignement de cibler les mouvements dits d’ultra-droite il y a seulement quelque jour, Bernard Cazeneuve qui se félicitaient de la tenue sécuritaire de l’euro de football ; Laurent Fabius qui n’a aucun droit à siéger dans quelque conseil de que ce soit après que sa politique fanatique et antifrançaise a permis le développement des filières djihadistes, le directeur de cabinet du ministre de la défense dont il est de notoriété publique qu’il a tout fait pour refuser la collaboration dans le renseignement entre la Syrie et la France. J’ai posé des dizaines de questions à l’assemblée nationale sur ce sujet : elles ont abouti sur la vindicte et le refus de prendre en compte la réalité. En choisissant d’avoir les yeux fermés, nous prêtons le flanc à toutes les violences.

    Nous ne pouvons pas encore faire le point sur tous les éléments de cette horreur. Au moins 84 personnes sont mortes, 84 vies supplémentaires qui incarnent la défaillance de l’exécutif et de sa stratégie pour protéger les Français. Aujourd’hui il n’y a pas lieu de récupérer l’évènement, il y a lieu de tirer des conclusions. Et cette conclusion c’est la faillite d’une politique qui a livré les Français en pâture à l’islamisme.uCela suffit.

    Hier, l’islamisme a encore fauché la vie de dizaines de Français sur la promenade des Anglais à Nice. Notre première réaction doit aller à la prière : face à l’extrême violence des fous d’Allah, seul un retour à la transcendance nous permettra l’unité et la profondeur nécessaires pour faire face à la barbarie.

    Chacun connait les phénomènes qui ont rendu cet acte possible : l’identité du tueur qui est maintenant confirmée, le mode opératoire et le choix de la date désignent encore un véritable ennemi de l’intérieur.

    Mais il y a aussi une responsabilité. Une responsabilité qui est d’abord intellectuelle. Comme l’écrit Georges Fenech, président de la commission d’enquête sur les attentats de 2015, la France n’est pas prête à affronter l’Etat islamique. Nous cherchons prioritairement à préserver un Etat de droit qui est sans lien avec la violence des faits. C’est l’évidence que la France a connu sur sol, il y a 50 ans, la même situation. C’était en Algérie et chacun sait qu’il fallut alors défendre la Nation avant d’en appeler à une promotion de l’idéalisme républicain.

    C’est la première responsabilité des politiques : la société nous délègue son pouvoir pour incarner la défense de nos petites patries et de la Nation. Nous n’avons aucun mandat pour défendre des lois qui rendent les tueries possibles. Si l’horreur a frappé ailleurs, la récurrence des attentats visant la France illustre un problème puissant d’incapacité à réagir.

    Aussi, faut-il interroger les responsabilités individuelles. Des démissions immédiates doivent avoir lieu : Manuel Valls qui a demandé au patron du renseignement de cibler les mouvements dits d’ultra-droite il y a seulement quelque jour, Bernard Cazeneuve qui se félicitaient de la tenue sécuritaire de l’euro de football ; Laurent Fabius qui n’a aucun droit à siéger dans quelque conseil de que ce soit après que sa politique fanatique et antifrançaise a permis le développement des filières djihadistes, le directeur de cabinet du ministre de la défense dont il est de notoriété publique qu’il a tout fait pour refuser la collaboration dans le renseignement entre la Syrie et la France. J’ai posé des dizaines de questions à l’assemblée nationale sur ce sujet : elles ont abouti sur la vindicte et le refus de prendre en compte la réalité. En choisissant d’avoir les yeux fermés, nous prêtons le flanc à toutes les violences.

    Nous ne pouvons pas encore faire le point sur tous les éléments de cette horreur. Au moins 84 personnes sont mortes, 84 vies supplémentaires qui incarnent la défaillance de l’exécutif et de sa stratégie pour protéger les Français. Aujourd’hui il n’y a pas lieu de récupérer l’évènement, il y a lieu de tirer des conclusions. Et cette conclusion c’est la faillite d’une politique qui a livré les Français en pâture à l’islamisme.

  5. Suzanne dit :

    Bonsoir,
    Beaucoup de mal à commenter…

    Quand je pense que des ignares en langue française viennent de pavoiser leurs balcons… Heureux de fêter la victoire de cet nieme « modéré, non fiché S »?… Il est vrai que ce n’est pas lui mais le camion qui a foncé dans la foule, selon la presse officielle.
    Pas même fichus de le mettre en berne… (heureusement le maire de notre Ville a pensé à les mettre en berne, devant le monument aux mort, attachés avec un ruban noir)

    Je n’ai aucune envie de pardonner, aucune envie de « comprendre » aucune envie de ne paamalgamer, aucune envie de vivrensemble avec ce genre de population.

    Aucune envie de mettre des fleurs, aucune envie de dessiner une colombe ou autre mièvrerie.

    Mais envie de me révolter, envie d’entrer en résistance, voire d’autres envies que je n’écrirai pas car elles sont loin d’être bisounours et je ne voudrais pas que M Tandonnet ait des problèmes à cause de ce que j’estime être une saine colère.

    Je dirais, en édulcorant, que je voudrais mettre un bon coup de balai, tant au sommet de l’état que parmi la population chouchoutée par ces collaborateurs qui vendent notre culture, la vie de nos enfants et de nos concitoyens pour quelques barils de pétrole et un coiffeur perso (et un maquilleur, selon les dernières rumeurs) à plus de 10000€ de salaire net par mois.

    Je voudrais qu’on instaure un tribunal de guerre et qu’on juge sur le champ le coupable (s’il n’est pas abattu par notre police ou notre armée avant) , ainsi que tous ses acolytes, avec les risques que cela comporterait pour ce non-présumé-coupable au niveau de la peine encourue qui pourrait être définitive.

    Et surtout qu’on en finisse avec ces « présumé coupable » que l’on lit à foison sur la presse à la botte de Savamieux Premier. J’ignorai qu’un flagrant délit pouvait se transformer en présomption de culpabilité par ces vendus .

    Je prie depuis hier pour toutes ces victimes de par le monde de cette secte qui préconise la miséricorde uniquement pour ses adhérents.

    Pardon, M Tandonnet, c’est l’attentat de trop , alors que déjà je trouvais les malversations de ces inhumains impardonnables et ce dès le premier mort, il y a 14 siècles.

    Je ne ferai pas la minute de silence Lundi : j’estime que mes prières sincères et ma culpabilité de ne trouver aucune étincelle divine dans le coeur de ces êtres tuant pour une idéologie de mort est amplement suffisante et bien plus vraie que la mascarade qui sera imposée par nos Piteux Lundi.
    Je vais me coucher en pensant à ces morts et ces blessés comme je l’ai fait pour ceux du Bataclan et pour tant d’autres par le monde, puisque les mêmes bêtes sauvages s’évertuent tous les jours à mettre chrétiens, juifs, athées et autres à leur tableau de chasse, tout en voulant imposer la tolérance pour eux et uniquement pour eux!.

  6. Georges dit :

    Si un attentat était perpétré en banlieue ,quelle serait la réaction dans ce cas???Bougie mania ou insurrection ???

  7. Sergio dit :

    Une jeune fille de Carqueirane à posté ça sur FB …

    Je ne mettrai ni drapeau, ni bougie, ni de « Je suis … »

    Je ne suis pas Nice, pas Charlie, pas Paris, pas Toulouse, pas Bagdad, Jerusalem ou Tel Aviv, pas Boston ou Tunis,
    je ne suis pas plus du 11 septembre que d’un autre jour en particulier …
    Je suis tout ça ..
    Je suis en colère ..
    Je suis triste …

    Je suis maman, je suis famille
    Je suis citoyenne

    Et j’ai la nausée …

    Alors M. Le Président … ?
    Après les Discours du tout va mieux,
    les marches main dans la main,
    les « Moi je » … ,
    les « j’ai décidé …  »

    Vous agissez quand ?
    Vous attendez quoi ?

    Un autre carnage ?

    Vous ouvrirez une ( autre et énième ) cellule de Crise,
    reprendrez l’antenne en direct
    et aurez ce même ton compatissant à vomir
    qu’on ne connait que trop ( en même temps depuis Charlie vous avez eu l’occasion de le travailler ! )

    Et on finira par un joli sondage des service com. de l’Elysée : 2% ( ou 40 % on s’en fout ) des Français pensent que Hollande a su gérer l’après massacre !!!

    Et vous (re-) penserez à vos primaires,
    Votre trône, gérer votre coiffeur, votre maîtresse,
    votre petit confort et gros acquis …
    votre retraite assurée et votre avenir tracé …

    Vous avez dit ( il fallait oser quand même … ) être entré dans l’histoire …
    Ah oui … ça … C’est sur …
    Dans d’autres circonstances … ça me ferait mourir de rire !

    J’ai juste honte pour vous … et tellement de colère !

    Vous vous êtes entendu hier ?
    J’ai décidé – sur proposition du 1er ministre – ( heureusement qu’il a eu cette bonne idée ) …
    J’ai décidé – blablabla
    J’ai décidé … blablabla …

    6 minutes de discours soporifique improbable, déplacé ( la description de l’attaque est juste à vomir ), … mou et écrit !!!

    Comment parler – en lisant ou en récitant – d’arsenal législatif et autres foutaises inutiles !
    Ahhh ? vous allez rajouter des militaires devant le Printemps à Haussmann et ailleurs pour … ? comment la nommez-vous déjà cette opération ?
    … Super !!

    et sinon ?
    trains, bateaux, des contrôles prévus ???
    … manif, émeutes, … quelque chose ?
    … les fichés S perdus de vue ?
    … Les services de renseignements qui ne se connaissent pas entre eux ?
    … le GIGN qui attend qu’on l’autorise ?
    … Les autres S qu’on connait ?
    … Ceux en devenir ? …
    … un truc de prévu malgré les vacances ?

    Vous êtes ( vraiment et comme toujours )à coté de la plaque :
    Quand votre pays attend un discours qui sort de vos tripes et de votre coeur, clair, concis, comme un bon coup de poing sur la table, en disant que c’est assez et que vous allez les trouver dans les plus petits recoins de l’hexagone et que vous allez nous en débarrasser …

    Vous nous parlez de frappes ailleurs et de sentinelles ici … de mesurettes …
    avec le texte et le ton d’un élève de CM2 qui lit sa rédac en essayant d’y mettre le ton !!!

    Tout sonne faux … parce que tout est faux
    Vous vous en fichez … en fait …
    Sinon il n’y aurait déjà pas eu Charlie après Toulouse, Pas le Bataclan,
    … et pas hier …

    C’est votre Rôle ce discours … mais pas votre vie …

    Mettez donc sur votre bureau la photo d’un de ces gamins partis hier
    et regardez la jusqu’à la fin de vos jours en vous disant
    que vous auriez pu l’éviter …

    On espère juste que demain il n’y aura rien d’autre …

    Mais votre propension à ne rien faire, à préférer les mots mielleux aux actions, m’inspire plus la crainte que la confiance

    Comment se fait il que ce matin, il n’y ait pas eu de descente pour aller chercher ces prêcheurs de la mort qui retournent le cerveau de notre jeunesse désoeuvrée …
    Celle-la même que vous laissez grandir dans la haine et en attisant le rejet et les clivages !

    On sait qui …
    On sait où …

    Pourquoi restez vous sans rien faire en France ?
    … Bombarder les lieux stratégiques de Daesh en Syrie ou Al Kaida … ailleurs

    C’est sur notre sol que des enfants meurent …
    Hier soir, en regardant les étoiles et les jolis feux multicolores,
    Ils étaient athées, boudhistes, catholiques, juifs, musulmans, protestants …
    ils avaient l’avenir devant eux
    C’était des enfants de France

    et vous n’avez pas su les protéger !!!

    Assassinés par des kamikazes décérébrés
    que vous pensez pouvoir effrayer en leur retirant la nationalité ?

    On est en guerre,
    Et l’ennemi est partout sur notre territoire !

    Alors, en tant que citoyenne Française,
    Je vous demande , avec tout le respect que je dois,
    si ce n’est pas à l’homme, au moins à la Fonction …
    de passer vraiment à l’action – demain pas dans 6 mois
    de nous débarrasser de cette vermine
    d’empêcher qu’il y en ait d’autre …

    de faire votre devoir de Chef de la Nation et de Guerre
    ou de quitter ce poste !

    Et, Il serait dés lors tout à votre honneur d’en profiter pour rendre votre Grand-croix de l’ordre national de la Légion d’honneur, réservée normalement à ceux ayant rendu des «mérites éminents» à la Nation

  8. Danjou annick dit :

    VOICI CE QU’ANDRE GERIN A ECRIT
    Eviter la guerre civile !
    L’attentat de Nice sur la Promenade des Anglais le 14 juillet est le carnage de trop, il sonne le tocsin.

    Non, rien ne peut plus être comme avant. Nous ne pouvons plus continuer à vivre comme si de rien n’était. Nous avons tous pris conscience que le pire est peut-être devant nous. C’est le sentiment qui prédomine au lendemain de cette tragédie.

    Ces massacres, au nom de la haine de la France, doivent de toute urgence, déboucher sur une mobilisation de la Nation tout entière. Un diagnostic vital reste à réaliser. Il s’impose avec force aux autorités du pays.

    J’ai l’intime conviction que notre société renferme des germes de guerre civile. Le terreau est favorable au terrorisme qui lui-même est  lié aux trafics de drogue, aux mafias et à la misère endémique. Oui, je le dis et le redis haut et fort, la France est gangrenée par l’islamisme.

    Un débat démocratique s’impose plus que jamais avec une exigence de dignité républicaine pour toute la classe politique. Le moment est venu d’ébranler nos certitudes ainsi que nos dérisoires et ridicules querelles politiciennes.

    La réponse doit contenir les moyens sans précédent que  nous devons consacrer pour réduire les risques d’attentats sur notre territoire, dans les années à venir. Car, nous le savons, l’ennemi est immergé au sein de la population de nos villes. C’est bien là le dilemme national auquel nous devons faire face. Il nous impose de le placer en tête de toutes nos priorités.

    Peur et exaspération face à l’impuissance et l’hypocrisie peuvent conduire à des violences et à l’éclatement de la communauté nationale.

    De l’audace, du courage politique et de la fermeté, c’est ce qu’attendent les français. L’impératif du retour à l’autorité régalienne de l’État est à l’ordre du jour : ne rien laisser passer, tolérance zéro, ça va des incivilités aux actes criminels, au non-respect de la loi dans tous les lieux et pour tous les domaines.

    Je crois que la République nous appelle parce que nous avons mal à la France. C’est le moteur essentiel pour ressouder tout le pays. L’identité de la France est notre combat républicain d’aujourd’hui. C’est notre combat vital.

  9. Voici un élément de réponse concernant les responsabilités dans les attentats qui se succèdent en France : en 2014 Manuel Valls a répondu par une fin de non-recevoir aux services de renseignement syriens qui lui proposaient la liste des djihadistes français opérant en Syrie « pas question, nous n’échangeons pas d’informations avec un régime tel que la Syrie ».

    Le manichéisme,
    Le manque de réalisme,
    La soumission à la politique américaine (qui veut faire partir Assad pour affaiblir la Russie et l’Iran) contre les intérêts de la France,
    Le manque de coeur, de compassion, manque de respect de la vie. En repoussant cette offre, il ne songeait pas un seul instant aux corps disloqués baignant dans leur sang, aux torturés du Bataclan (les policiers présents sur place ont-ils eu la consigne de le taire aux medias, d’empêcher les Français de connaître la vérité?).

    Ces manquements du ministre en accord avec le président sont le signe que le tandem de l’exécutif a perdu la main dans une situation de périls, il leur manque les qualités nécessaires de courage, réalisme, détermination, humanité. A la place, de l’idéologie, de la censure, des incantations (le vivre ensemble), la recherche de boucs émissaires (l’ultra-droite – représentée par une poignée d’individus auxquels l’on ne peut imputer des actions violentes), des prédictions négatives.

    Démissionner serait le seul acte responsable.

  10. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Comme il est dit dans une célèbre série: « Winter is coming! ». J’ai bien peur qu’il soit des plus rigoureux et, face à la bise qui sera bientôt venue, nous sommes fort dépourvus.
    Mes pensées vont évidemment aux victimes et à leur famille. Quant à nos « responsables », la décence et le sens des « responsabilités » voudraient qu’ils démissionnent. Hélas pour nous, leur appétit de pouvoir et leur aveuglement, l’auteur de cette tuerie ne serait à en croire certains qu’un « chauffard », nous feront connaître d’autres catastrophes. Winter is coming.

    Bonne journée

  11. Marie Lo dit :

    Je me souviens d’un temps où le moindre terroriste était un simple déséquilibré agissant en loup solitaire sous l’emprise d’une obscure maladie psychiatrique.
    Aujourd’hui nos dirigeants attendaient avec une impatience non dissimulée la revendication de l’EI.
    Qu’est ce qui a changé ?

  12. Jean dit :

    Etat d’urgence ou pas le principal serait que chacun fasse sont boulot plus sérieusement.
    Dans la presse ce matin:

    « Comment ce véhicule a pu pénétrer sur la promenade des Anglais alors que nous sommes en plein état d’urgence et en plan Vigipirate avancé? » s’est interrogé ce vendredi, sur France 2, l’ancien maire de Nice, Christian Estrosi. Jeudi, une partie de la circulation est en effet coupée depuis 15 heures pour permettre d’accueillir la foule, explique Francetvinfo. Des barrages policiers ont été installés, mais pas sur toute la largeur de la route.

    Il prétend qu’il doit « livrer des glaces »

    D’après les informations de M6, Mohamed Lahouaiej ment pour franchir les contrôles de sécurité. Il aurait prétendu qu’il devait « livrer des glaces ».

    On connaît la suite…

  13. Florian Cherré dit :

    C’est bien beau de se lamenter sur les conséquences, encore des victimes innocentes, encore un deuil, mais on ne va pas chanter le même refrain tous les 2 mois indéfiniment.
    Il serai enfin grand temps après 4 attentats ( dont 1 chez nos voisins belges) que le peuple français ( si il existe encore ) s’interroge sur les véritables causes de ces tragédies. Mais malheureusement la réflexion, le recul, l’analyse et le discernement ont semblent-t-ils désertés les esprits gangrenés par la médiatisation de masses et la doctrine néo-babylonienne.
    Voilà une liste de question que tout le monde devrez se poser:
    _Qui a crée le terrorisme islamique
    _Qui est à l’origine de l’immigration massive que connaît l’Europe depuis les années 70
    _Qui tient les grands médias français
    _Qui a décidé la déstabilisation du Moyen-Orient et dans quel but, quelle motivation ou plutôt quelle obligation pousse la France a suivre en bon vassal les directives de ces stratèges diaboliques
    _Pourquoi la classe politique française de tout bord sont les plus fidèles soutiens des émirats des golfe ayant les régimes les plus rétrogrades au monde, leurs livres des armes sans se soucier des soutiens financiers de plusieurs princes à des organisations terroristes que les autorités françaises prétende bombarder et combattre.
    _Quelle motivation se cache derrière l’appel au vivre-ensemble ( un mythe)
    _Comment expliquer la coïncidence troublante jour pour jour entre la nécessité d’une décision sur la prolongation de l’état d’urgence et l’irruption de cet attentat.
    _Comment expliquer la présence d’un camion de 19 tonnes face à la foule, fessant fis de toutes les dispositions et les circonstances, des barrages policiers, des système de surveillance, de l’interdiction de la présence des poids lourds, du 14 juillet fête nationale, ou il faut reboucler de vigilance et qui puiser en période d’état d’urgence
    _Comment expliquer l’amateurisme des services de renseignement face à des individus qui le plus souvent étaient connus, fichés et parfois condamnés.
    _Comment expliquer l’amateurisme des services secrets occidentaux, les plus performants au monde, qui ont étaient prévenues à l’avance des attentats qui se préparer par leurs homologues turques, syriens, égyptiens…

  14. gerard.bayon dit :

    Bonjour a toutes et a tous,
    Face a cet acte odieux, la seule reponse ne doit pas etre le depot de fleurs et de bougies même si l’on peut comprendre l’emotion generale mais puisque nous sommes parait-il en guerre il faut mobiliser l’ensemble des forces militaires encore disponibles en Europe et aller mettre fin sur le terrain a ce califat de barbares. Ce n’est pas une poignee d’assassins arrieres qui doit faire trembler le monde.

  15. Sergio dit :

    Bonsoir a tous.

    Je me permet,avec l accord de mon ami,de reposter son coup de gueule :

    Notre gouvernement est pour moi le pire que la France n’ai jamais eu.
    Et ils OSENT prôner la République …
    Ma Fille était à Nice hier soir, j’ai eu très peur.
    Que M. Valls aille dire à ceux qui ont perdus leurs gosses qu’il faut se rassembler !!! Elan National mon C…
    Ils sortiraient Grandis de reconnaitre leur faillite, …
    mais ils préfèrent jouer les belles gueules, les élections approchent …
    Honte à eux … Le peuple de France ne croit plus à leurs mensonges.
    Ils ont menés le plus beau pays du monde à la faillite Sociale, Culturelle, Financière,
    On va de Drame en Drame, …
    Impuissants face à toutes ces horreurs.
    Allez vous en par pitié, vous avez tout raté …
    La seule vraie parole du jour est celle de C. ESTROSI .
    Imaginez un peu ce qu’il doit vivre et subir lui depuis hier 💡
    Assez de votre démagogie, le Peuple sera plus fort que vous …
    Je suis en colère et j’ai envie de pleurer.
    Protégez vos citoyens au lieu de protéger vos places dorées.
    « ah ça ira, ça ira, ça ira, les aristocrates on les pendra »
    CQFD
    No comment

    Sergio

  16. Fredi M. dit :

    Réparer trente ans d’incurie ne se fait pas d’un claquement de doigts.

  17. Koufra dit :

    Question bête maiels que se serait il passé si un camion de 20T avait foncé sur une fan zone avec 80000 personnes?…

    Nos dirigeants ont ils seulement conscience du danger.

    Amitiés

    Koufra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s