La table rase et l’ingratitude

sans-titreMême dans mon exil lointain et temporaire, je ne peux m’empêcher de ressasser les événements de ces derniers jours. Il  y a une chose que j’ai du mal à supporter, c’est l’idéologie de la table rase et le culte moderne de l’ingratitude. L’ingratitude, la déloyauté sont des comportements banalisés qui suscitent chez moi une horreur indescriptible. J’observe l’avalanche de mépris et de haine des classes dirigeantes européennes contre le Royaume-Uni après le Brexit « Dégagez! Allez-vous en! Partez vite! T’es encore là, toi? » Cette attitude me révolte jusqu’à la nausée. Car c’est bien à la Nation britannique que s’adresse cette avalanche de haine. Les milieux dirigeants européens s’acharnent à oublier ce qu’ils doivent à la grande nation britannique. Faut-il le rappeler? Des centaines de milliers de soldats anglais ont versé leur sang au côté des poilus pour défendre la France en 1914-1918. Et la Résistance en 1940? et le non au Reich hitlérien? et la victoire contre le nazisme, à qui la devons nous? Aux Anglais qui ont été le peuple le plus lucide et le78951798 plus courageux de la planète. C’était il y a même pas un siècle, quatre-vingts ans, et qu’est-ce que c’est quatre vingts ans à l’échelle de l’histoire? Une vie d’homme! Et il faudrait tout oublier? La noblesse et l’intelligence devraient conduire à une attitude inverse: restez Messieurs les Anglais, nous allons trouver une solution dans l’immédiat qui préserve la dignité de tout le monde, et rebâtir une Europe bien plus unie et démocratique que le système dont vous ne vouliez plus et la rebâtir évidemment avec vous! Car la France et l’Angleterre sont deux nations sœur, qui ont versé le même sang et nous savons tout ce que nous vous devons, la liberté et la démocratie et que nous n’imaginons pas un instant notre avenir sans vous!558666803

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour La table rase et l’ingratitude

  1. Valsuzon dit :

    Quand les élites confondent l’ordre des choses avec l’ordre des valeurs.
    Une des choses qu’un pays attend de ses élites, c’est-à-dire des personnes qui ont eu la possibilité, soit par leur travail soit par une heureuse naissance, de pouvoir s’instruire, se former, se cultiver et surtout d’avoir accès aux informations essentielles, bien au delà de la très grande majorité des citoyens d’un pays, c’est qu’ils soient, comme on disait au 18 ème siècle , comme des Lumières , c’est-à-dire qu’une de leur principale fonction est d’éclairer le Peuple.
    J’ajouterai qu’ils soient aussi exemplaires, exemplaires à travers tout ce qu’ils font, ce qu’ils disent et écrivent.
    Mesdames, Messieurs les « Elites « depuis trop longtemps, vous avez échoué dans votre mission d’éclairer le Peuple ainsi qu’à travers votre comportement qui n’a rien d’exemplaire, alors ne soyez pas surpris de ce résultat.
    Que votre amour propre soit touché, que votre soi-disante supériorité intellectuelle soit remise en cause , nous le comprenons mais n’en faites pas de trop en voulant ajouter une humiliation supplémentaire au peuple britannique et demain aux autres peules d’Europe…c’est-à-dire en les désignant comme les coupables ….Beaucoup trop facile.
    L’humiliation est la chose que les hommes font payer le plus cher, voila peut être l’explication du pourquoi certains anglais ont voté pour la sortie de leur pays, de l’Europe.
    A n’en pas douter, beaucoup d’entre eux n’ont pas mesuré la portée de leur vote et de ses conséquences, mais c’est fait, le Peuple anglais s’est exprimé.
    Humiliés par leurs élites nationales en les considérants comme des citoyens de seconde zone.
    Humiliés par l’Europe en leur volant leur identité nationale, leur culture et leur histoire.
    C’est, non pas pour le Brexit qu’ils ont « mal « voté, mais simplement exprimer leur colère contre cette double humiliation.

  2. Valsuzon dit :

    Je me pose une question simple :
    Que vont penser ces 17 Millions d’anglais quand ils sauront ce que quelques soi- disantes « élites françaises » pensent d’eux, c’est-à-dire qu’ils sont un peuple de dictateurs, de démagogues et peu formés ?Que ces « élites » parlent en leur nom, ils en ont parfaitement le droit mais qu’ils veuillent s’exprimer au nom du peuple français, ils ne manquent pas d’audace et (si j’osais) comme aurait dit Michel Audiard, c’est même à ça qu’on les reconnaît….Le peuple français, dans son immense majorité, n’a pas le même regard sur ce grand peuple qu’il respecte et qui saura relever les difficultés et les épreuves malgré la lâcheté et la défaillance de leurs « élites ».Mais que connaissent-elles du peuple, ces élites, sauf à en faire de la littérature, et même une des plus basses, de la littérature électorale et politique. L’Histoire des peuples, il y a bien longtemps qu’ils l’ont laissée en chemin, elle était bien trop lourde à porter, inutile. Elle aurait certainement ralenti et desservi leurs ambitions mais aujourd’hui, elle revient et se ré invite à la table des Nations …et cela les gêne terriblement. A lire leurs remarques remplies de dédain pour le Peuple britannique et au regard de leur comportement plein d’arrogance, il faut croire qu’ils font partie d’une Aristocratie. Mais dites-nous, quels sont vos faits d’armes, où vos actes de bravoure, où avez-vous montré votre héroïsme si ce n’est dans les salons parisiens !
    Ces 17 millions d’anglais vous retournent le fameux mot que Cambronne adressa aux anglais le 18 Juin à Waterloo et clin d’œil de l’histoire, ils vous renvoient aussi à un autre 18 Juin mais celui la, n’est pas ou plus votre histoire.
    En conclusion, on aurait presque envie de vous dire Merci pour le réveil de nos consciences et de nos mémoires.

  3. Valsuzon dit :

    Quand les élites confondent l’ordre des choses avec l’ordre des valeurs.
    Une des choses qu’un pays attend de ses élites, c’est-à-dire des personnes qui ont eu la possibilité, soit par leur travail soit par une heureuse naissance, de pouvoir s’instruire, se former, se cultiver et surtout d’avoir accès aux informations essentielles, bien au delà de la très grande moyenne des citoyens d’un pays, c’est qu’ils soient, comme on disait au 18 ème siècle , comme des Lumières , c’est-à-dire qu’une de leur principale fonction est d’éclairer le Peuple.
    J’ajouterai qu’ils soient aussi exemplaires, exemplaires à travers tout ce qu’ils font, ce qu’ils disent et écrivent.
    Mesdames, Messieurs les « Elites « vous avez échoué dans votre mission d’éclairer le Peuple ainsi qu’à travers votre comportement qui n’a rien d’exemplaire, alors ne soyez pas surpris de ce résultat.
    Que votre amour propre soit touché, très touché, nous le comprenons mais n’en faites pas de trop en voulant ajouter une humiliation supplémentaire …c’est-à-dire en les désignant comme les coupables ….Beaucoup trop facile.
    L’humiliation est la chose que les hommes font payer le plus cher, voila peut être l’explication du pourquoi certains anglais ont voté pour la sortie de leur pays, de l’Europe.
    A n’en pas douter, beaucoup d’entre eux n’ont pas mesuré la portée de leur vote et de ses conséquences, mais c’est fait, le Peuple anglais s’est exprimé.
    Humiliés par leurs élites nationales en les considérants comme des citoyens de seconde zone.
    Humiliés par l’Europe en leur volant leur identité nationale, leur culture et leur histoire.
    C’est, non pas pour le Brexit qu’ils ont « mal « voté, mais simplement exprimer leur colère contre cette double humiliation.

  4. Ping : La table rase et l’ingratitude | Maxime Tandonnet – Mon blog personnel | Revue de web eurocritique

  5. Koufra dit :

    Autre exemple édifiant du refus de la démocratie…. On est pas d accord alors on veut changer de nationalité…

    http://www.telerama.fr/radio/alex-taylor-je-depose-un-dossier-de-naturalisation-des-la-semaine-prochaine,144384.php

  6. Koufra dit :

    Encore 1 pour qui je ne voterai pas…

    François Fillon : « J’ai presque envie de dire que les jeunes devraient avoir deux voix dans un référendum sur l’UE »

    http://lelab.europe1.fr/francois-fillon-jai-presque-envie-de-dire-que-les-jeunes-devraient-avoir-deux-voix-dans-un-referendum-sur-lue-2782741

  7. PhD dit :

    A propos d’ingratitude, Churchill, après avoir mené le Royaume Uni à la victoire, s’est fait virer comme un malpropre aux élections de juillet 1945.
    C’est son successeur, Clement Attlee, qui a signé les acords de Potsdam, que Churchill avait commencé à négocier avec Truman et Staline

  8. Bonsoir, ma liaison Internet fonctionnant sur un mode très irrégulier dans mon hôtel à Fort-de-France, il m’est impossible de répondre individuellement à chaque intervenant comme je le fais d’habitude et j’en suis désolé. Merci à ces excellents commentaires. Ils ne pas tous sur la même ligne, mais la diversité des points de vue fait leur intérêt. Tous complètent avantageusement mon billet initial! Bien amicalement!

    • Fredi M. dit :

      Mince alors…
      je voyais, dans mon souvenir, Fort-de-France un peu plus grand….
      Mais deux choses auraient dû m’alerter : la montagne Pelée bien que modeste est plus imposante que le monticule qui se dresse au-dessus de la ville, et surtout les plages de Saint-Pierre sont encore noires des cendres du volcan.
      A Fort Desaix les alizés rendent l’air à peu près respirable.
      Votre carte postale me renvoie 35 ans en arrière…

  9. rasdubitume dit :

    Accepter ce départ tout en le déplorant, c’est respecter un vote démocratique.
    S’interroger sur l’usage du référendum est à mon sens la problématique.
    Est ce raisonnable d’organiser une telle consultation dans un contexte économique et sécuritaire dégradé?
    Même si le Royaume Uni a une économie plus florissante globalement, les disparités régionales et sociales sont telles que l’exaspération des britanniques est grande,la peur réelle ou imaginée d’une invasion massive de réfugiés a fait le reste.
    C’est pourquoi la démocratie représentative est supérieure à la démocratie directe pour de tels enjeux.
    Quel citoyen a le temps , le recul, les connaissances pour avoir une opinion avisée sur de tels enjeux?
    Nos représentants doivent prendre leur responsabilité et expliquer leur choix pour que les citoyens puissent adhérer à ce choix et au moins ne pas le rejeter brutalement
    C’est donc l’échec de nos dirigeants européens qui n’ont pas pu ou su éviter la scission du Royaume Uni
    C’est particulièrement dommage pour la France qui est si proche de ce pays .
    Espérons que quelques leaders vont pouvoir trouver une solution acceptable pour éviter une rupture

    • PhD dit :

      Donc, si je résume, les citoyens d’un pays sont des ignares incompétents qui ont besoin d’être guidés par une élite politique éclairée.
      Ils ne doivent voter que pour choisir le nom de la fontaine du village, et encore, pas sûr : ils risqueraient de choisir un personnage nauséabond, coupable de plusieurs dérapages dans sa vie (au XVII ème siècle, mais c’est nauséabond quand même)

      Votre théorie pourrait être valable à la rigueur si cette élite défendait les intérêts de son peuple, auquel cas elle pourrait mériter la confiance des citoyens.

      Or, cela fait déjà quelques décennies que
      – non seulement nos élites ne défendent que leur vision idéologique au détriment des intérêts des gens.
      – mais aussi qu’elles ignorent totalement ce que vivent les citoyens dans la vie réelle (à quelques exceptions près)

      Donc oui au référendum sur les sujets qui engagent l’avenir de notre pays

  10. DS dit :

    La politique étrangère, le sous-équipement militaire de l’Angleterre ne sont pas pour rien dans la défaite de 1940. En faire des gens plus lucides et courageux que les français ne me semble pas justifier.
    Ai-t-il bien pertinent d’en rester à ces vieilles structures historiques dans le monde moderne basé sur la science, la coopération et les échanges au niveau mondial ?
    De toute façon le Brexit n’est pas encore fait. Il pose trop de problèmes financiers. Ni la City ni les états de l’UE endettés n’y ont intérêt.

  11. Bernard 06 dit :

    Bonjour M Tandonnet,
    Je vous admire pour avoir écrit cela et de l’avoir écrit de cette manière là.
    La question que nous devrions nous poser n’est de savoir ce que les Britanniques vont devenir en dehors de l’Europe, mais ce que nous allons devenir dans cette Europe là et accessoirement combien de temps cela peut encore durer.

  12. ann dit :

    Tout à fait d’accord avec vous. Aussi irritants que puissent être parfois les Anglais, c’est un peuple extraordinaire de courage, d’héroïsme même, et ceux qui se permettent de les mépriser sont des nains putrides. Maintenant, est-ce une raison pour leur concéder les avantages de l’UE sans les inconvénients. Parce que la « money back » de Tatcher, elle nous a coûté.

    • Georges dit :

      Ann ,ils avaient l’avantage de ne pas être dans la zone euro (Mark)mais ils ètaient les seuls à s’inquiéter des inconvénients que nous subissions de l’union forcée.A force de s’agrandir et d’intégrer des pays aux économies pourries ,l’Europe court irrémédiablement à la banqueroute .

  13. Danjou annick dit :

    http://www.causeur.fr/brexit-europe-notre-dame-landes-38927.html
    Ce n’est pas un article de lui, c’est ce qu’il a dit qui est rapporté. Quand Macron annonce que le brexit est le résultat de gens (ceux qui ont voté) pas éduqués, moi j’ai envie de lui dire que son nom rime avec jeune con. Quant on n’a connu que la soie (vous connaissez l’adage), les beaux quartiers, la vie aisée, les gens chics…et les bobos parisiens, on a du mal évidemment à se mettre à la place des pauvres, ceux qui bossent, qui ne bénéficient de pas grand chose et à qui on dit fermez la, vous êtes des ignorants.

  14. Georges dit :

    Ce 1er juillet,commémoration du 1er jour de l’offensive terrestre de la bataille de la Somme .

  15. Infraniouzes dit :

    Les Anglais nous ont apporté une des plus belles choses au monde: le sport moderne. Tennis, football, rugby, cricket, athlétisme etc. Unir les hommes par le sport, voilà une excellente idée qu’on doit à nos amis britanniques. D’ailleurs, imagine-t-on des pays liés par des quantités de manifestations sportives s’entretuer ? On le fit en 14-18 et en 39-45 mais les compétitions étaient infiniment moins développées qu’aujourd’hui. Non seulement l’aspect fraternel est de rigueur mais les intérêts financiers font qu’un tout petit conflit aurait des conséquences financières incalculable. Si on peut se tolérer et s’aimer grâce au sport, tant mieux.
    La pétition anti-brexit serait un fake…

  16. Ping : La table rase et l’ingratitude | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s