Carte postale

imagesEn ce moment, je suis en mission Outre-mer, à quelque 8000 kilomètres de Paris. Il ne faut pas croire que dans ces moments, on profite des plages de rêve, la mer d’huile, le soleil et les cocotiers. Non, c’est costume sombre et cravate, ruisselant de transpiration par 35°, de réunion en réunion, de 8 heures à 18 heures. Et comme la nuit tombe de bonne heure, pas question de profiter de la mer en fin de journée. Mais quand même, la distance et le dépaysement produisent une sensation étrange, presque enivrante de détachement, d’indifférence, une sorte de trêve et de paix intérieure. Comme ils paraissent loin, le brexit, les primaires, la bourse… Et tous ces pitres de la grande comédie politico-médiatique… On les perçoit à travers une sorte de brouillard d’indifférence, comme dans une rêve étrange. Les milliers de kilomètres font voir le monde autrement, et réconcilient avec la vie, le bonheur de découvrir de nouveaux visages et paysages, de lire un bon livre dans le silence d’une chambre d’hôtel, dîner sur une terrasse au bord de la mer. Internet passe mal et ce soir, je n’ai aucune envie de parler de choses sérieuses. Merci aux visiteurs et contributeurs de ce blog et bien amicalement…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Carte postale

  1. Fredi M. dit :

    Avec un peu de retard je réponds à votre carte postale :
    http://demainalaurore.blogspot.fr/2016/07/fort-desaix.html

  2. Ysengrin dit :

    Votre mission me rappelle des souvenirs, je portais alors un blazer pure laine en cachemire, par une trentaine de degrés, avec surtout, ce qui est le plus désagréable, un très fort degré d’hygrométrie… Les gants étaient aussi superflus, ils ont juste voyagé et pris l’air.

    Attention à la production locale (Lamauny, trois-rivières, etc.) à 62°, de mémoire il était nul besoin de le chauffer, le rhum s’enflammait directement au contact de la moindre allumette…

  3. Bernard 06 dit :

    En pantalon bleu et chemisette blanche on travaille mieux qu’en costard cravate. L’administration n’a plus les moyens de climatiser ? Bon séjour sous les tropiques heureux mortel !

  4. Freederic_N dit :

    Bonjour Maxime
    Fidele lecteur de ce blog si accueillant, j’ai assisté avec une tristesse désolée à la montée critiques souverainistes. Pour avoir connu de près et échoué à combattre les mensonges communistes, j’ai pu mesurer à quel point les mêmes mécanismes étaient à l’œuvre dès qu’il s’agissait d’opposer les petits aux gros. Heureusement, tout jeune je n’ai jamais cru que Goebbels ait eu le privilège du « plus c’est gros mieux cela passe ! « . Mais la campagne du Brexit a été le pompon où j’ai pu assister à la montée des partisans d’un vote – tourné contre notre pays ( pour ceux qui veulent savoir un peu les choses) et les yeux de Chimène qu’on leur a fait . C’est tout juste si sur votre blog, où sur Causeur, on ne vous expliquait que les anglais avaient décidé de reconstruire la France sur leur île pour nous aider à combattre Juppé
    Aussi je ne résiste pas au plaisir amer – car je suis quand même un admirateur de l’Angleterre – de reproduire l’article du figaro de ce matin. Partisans de Le Pen ( qui n’est pas raciste , Maxime, car Le Pen aujourd’hui c’est madame) , partisans de St Aignan , partisans de Guaino ou encore de Sapir , voilà la vérité de la bouche de B Johnson
    Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas …

    Mais Boris Johnson semble désormais trouver des vertus au marché unique européen. Les partisans du Brexit avaient pourtant répété que le Continent à l’économie moribonde ne présentait guère d’intérêt à côté des promesses des pays émergents. Michael Gove, ministre de la Justice, avait très sérieusement évoqué le « modèle albanais » parmi les alternatives à étudier. Or Johnson, sûr de lui, annonce qu’ « il continuera à y avoir une liberté d’échanges et un accès au marché unique » . L’exemple norvégien fait un grand retour en force, sous forme d’un « modèle Norway + » . Si Oslo a accès au marché unique, il doit en contrepartie accepter la liberté de mouvement pour les ressortissants européens et payer une contribution au budget de l’UE. Pas exactement ce que les zélateurs de la souveraineté britannique recherchaient.

    « Trahison du vote »

    Optimistes, ils espèrent conserver l’accès au marché tout en obtenant des restrictions à la liberté de mouvement. Une « chimère » qui reviendrait à « avoir le beurre et l’argent du beurre » , balaye un diplomate européen. C’est aussi la solution préconisée par le ministre Jeremy Hunt, partisan du maintien dans l’UE, potentiel rival de Boris Johnson pour la direction du Parti conservateur. Il appelle à la négociation d’un compromis avec Bruxelles sur cette base, suivi d’un nouveau référendum.

    Ce retour au réalisme conduit les promoteurs du Brexit à revenir en arrière sur leurs promesses de « reprendre le contrôle » des frontières britanniques. Après avoir usé et abusé de cet argument jusqu’au 23 juin, Boris Johnson nie désormais que l’immigration ait joué un rôle dans le vote de jeudi. Le député européen tory Daniel Hannan, eurosceptique de longue date, a déclaré depuis que « la liberté de mouvement depuis et vers le Royaume-Uni doit continuer pour assurer sa présence au sein du marché unique » . D’autres leaders pro-Brexit nient s’être engagés à réduire l’immigration en sortant de l’Europe. Cela fait s’étrangler le chef de l’Ukip (United Kingdom Independence Party), Nigel Farage, qui y voit une « trahison du vote pour le Brexit » .

    • FrédéricN, essayez de voir les choses autrement, de manière plus détendue et plus ouverte, plutôt que de dégainer Goebbels… Admettre que le système de Bruxelles n’a pas répondu aux espoirs et aux attentes, qu’il a pris une fâcheuse tournure bureaucratique, que les peuples qui s’en sont détournés ne sont pas forcément des imbéciles et peuvent avoir quelques bonnes raisons. Dès lors, pourquoi ne pas espérer le changer en profondeur? C’est d’ailleurs exactement ce que dit l’ensemble de la classe politique aujourd’hui, à mon agréable et heureuse surprise (Fillon, Sarkozy, Valls, Wauquiez, Lemaire, Rocard, VGE, etc.) Tardive mais précieuse prise de conscience… Etre Européen, c’est aussi garder son sens critique et l’espoir de construire tout autre chose. J’ajoute, que toutes les idées s’expriment sur ce blog, l’échange d’opinions contraires fait partie de la démocratie et pour ma part j’apprécie beaucoup cette diversité MT

  5. atoilhonneur2 dit :

    un ti’punch oui, pas deux, ça frappe la tête !

  6. Simon dit :

    Cher Maxime,
    Cela va vous requinquer ! Plus d’idées noires, moroses….et laissez tomber le costume-cravate….on a besoin de vous en forme.

  7. Timéli dit :

    Qu’il est doux de ne rien faire (sauf, que…) quand tout s’agite autour de vous !
    Mais, vous semblez si loin « du bruit et de la fureur », là où, en apparence, « tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté »… Alors, profitez-en au maximum !

  8. Curmudgeon dit :

    Costume cravate dans ces conditions ? Les ethnologues peuvent écrire des choses sur les étranges coutumes de la tribu.

  9. Stéphane B dit :

    Bonjour
    Une pause de la folie médiatique et du gavage informatif ne fait jamais de mal, bien au contraire.
    Ce n’est certes pas des vacances mais une coupure temporaire qui permet de voir la vie autrement, et ça, c’est salutaire pour tous; C’est ce que devraient faire nos chers pauvlitiques au lieu de gesticuler sans cesse pour être vu et audible. Or leur résultat est l’inverse de leur souhait.

  10. Roland dit :

    J’espère pour vous que la destination n’est pas Pointe à pitres…. !

  11. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Profitez bien de cette « trêve » hors du microcosme parisien. Si vous pouviez également exploiter votre séjour pour préparer un lieu d’exil à toutes nos pseudo « zélites » afin qu’ils puissent y passer quelques années à apprendre à redevenir des êtres humains presque normaux ainsi que l’humilité et la modestie, vous rendriez un grand service à la Nation !

  12. Bernard dit :

    Bonjour Maxime,
    Je ressens ce que vous écrivez chaque fois que nous partons voir notre fille et sa famille. Pas là où vous êtes mais de l’autre côté: en traversant le périphérique Est…
    C’est vrai que dans nos départements ultra-marins la vie est complètement différente par rapport à ce que nous ressentons tous les jours en Métropole. Vous captez difficilement internet, là où nous allons ils sont en train de finaliser la pose de la fibre optique qui sera commercialisée dès le mois de décembre de cet année.
    Là pas de pression raciste, tous se mélangent dans une atmosphère bien agréable. Oh il y a bien des bisbilles locales du côté des représentants politiques mais comme nous ne sommes pas partie prenante…. bof. Quant à nos candidats à l’investiture qui viennent de Métropole ils font des promesses, trois petits tours et puis s’en vont.
    Comme vous le soir nous ne sortons pas, un ti-punch de temps en temps suivi d’un dîner en famille remplacent très facilement la télévision, même celle par satellite qui est facilement disponible. Et comme on se lève tôt le matin car la vie s’active dès poltron-minet et bien le soir nous n’attendons pas pour aller nous coucher à des heures où en Métropole certains arrivent au restaurant pour dîner;

  13. Q dit :

    Costard et cravatte a la Martinique !! LOL
    Bonne « vacances » ti punch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s