Idéologie ou pathologie?

imagesHier encore, un fringant politicien, se réclamant « de gauche » est venu se porter quasi-candidat à la présidentielle en escaladant je ne sais plus quelle colline accompagné de sa petite meute et en annonçant « son grand projet pour la France« . On en compte déjà une cinquantaine  de l’extrême gauche à l’extrême droite, qui veulent tout transformer, chambouler, éradiquer. Leur seule présence à la tête du pays en chef suprême, serait de nature à révolutionner, bouleverser, sauver la République. Et tous disent exactement la même chose: « me voilà! » Mais le pire, c’est qu’ils semblent le croire vraiment, comme privés de tout sens du ridicule, à mi chemin entre le général Boulanger et Kim Jung Il de Corée du Nord. La plupart n’ont strictement rien prouvé, rien montré, rien réussi… Quelle importance! « Me voilà« ! Mais alors, d’où vient cet état d’esprit, cette boulangisation de la politique française? Je m’interroge, sincèrement. Serait-ce une idéologie nouvelle, le moi-jeïsme, « l’ère du vide » et du narcissisme poussés à leur paroxysme en politique? Ou bien autre chose, une sorte d’épidémie d’une maladie mentale, un vrai dérèglement de la raison dans la France dite « d’en haut », lié à une boursouflure de l’ego? Sincèrement je ne sais pas…De fait, que demandons -nous? Un gouvernement, au sens fort du terme, et une majorité cohérente, décidée à se mettre au travail pour dire la vérité sur l’état de la France et faire de son mieux, avec lucidité et réalisme, pour rétablir la discipline à l’école, la liberté d’entreprise, l’autorité de la loi sans laquelle la démocratie ne veut strictement rien dire, l’ordre républicain, le respect dû à la Nation et à son histoire. Les mégalos providentiels, sortis de partout, nous n’en avons absolument rien à faire.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Idéologie ou pathologie?

  1. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Ce qu’il y a de sûr c’est que vous n’aurez pas « flatté l’ego » de ces Français qui vivent dans la région du mont Beuvray, qui n’auront pas manqué de constater la désinvolture avec laquelle vous en traitez.

    • BH dit :

      Pardon mais quel est le rapport avec le mont Beuvray? La bouffonnerie symbolique du geste (boursouflure d’ego) est exemplaire assurément. Remplacez le mont Beuvray par ce que vous voulez et vous aurez le même résultat.

  2. Anonyme dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Ce qu’il y a de sûr c’est que vous n’aurez pas « flatté l’ego » de ces Français qui vivent dans la région du mont Beuvray, qui n’auront pas manqué de constater la désinvolture avec laquelle vous en traitez.

  3. Droopyx dit :

    « Boursouflure de l’Ego… » sûrement.
    Mais celle-ci est encouragée par les médias : entre les déclarations du candidat, les réactions qu’elles suscitent, et les commentaires et analyses que provoque ce bruit de fond, tout cela génère beaucoup de lignes écrites et d’interview télé ou radio de « spécialistes » qui sans cela auraient encore moins à dire.
    Et en plus, si il peut exister médiatiquement, le candidat aura une chance de décrocher un poste quelconque !

    • Droopyx, oui, bien sûr l’est la médiatisation de la politique qui est à l’origine de ce phénomène, mais quand même, c’est triste de voir que cela monte si vite à la tête…

  4. Timéli dit :

    Il est vrai qu’on ne compte plus les Rastignac de la politique qui veulent monter à l’assaut de l’Elysée. Une majorité de candidats n’en ont pas le profil. Leur seul objectif, dans ce siècle de l’image, est d’être vu pour qu’on sache qui ils sont. Plusieurs d’entre eux sont inconcevables sans le cirque médiatique. A l’image de Donald Trump, ils cherchent à régner sur l’information en se montrant imprévisibles pour élargir, avant tout, leurs assiettes électorales. Pendant ce temps, les autres candidats donnent l’impression de ne pas dire les choses comme elles sont et sont boudés. C’est valable, aussi, pour d’autres domaines que la politique. Dans le football, les médias ont tendance à déifier les égos surdimensionnés (Ibrahimovic, pour prendre un exemple) parce qu’ils sortent de l’ordinaire et que c’est particulièrement vendeur. Idem pour le cinéma ou la chanson. Finalement, ce qui paie aujourd’hui, c’est de dire la vérité malgré le politiquement correct et le relativisme moral. Mais, ça reste risqué… Après tout, il n’y a pas de pari sans risque, et, on va probablement assister, dans les mois qui viennent, à de « sacrées » foires d’empoigne.

  5. simon dit :

    Bonjour Maxime et nos amis,
    Pléthore de candidats de droite et de gauche ! Produits formatés dans nos grandes écoles, ont-ils risqué un seul jour une carrière, une entreprise créée par eux ? Il me semblait que ces « intelligences supérieures » devaient servir l’Etat et non l’accaparer à leur seul profit. La vie politique est professionalisée au profit de gens qui n’ont jamais mouillé leur chemise. Que savent-ils de la vie d’un employé, d’un chef d’entreprise ? Comment pouvons nous espérer qu’un homme providentiel vienne de ce groupe qui manie le verbe (cf.Hollande) sans avoir les tripes ?
    Pour relever la France, il faut un homme de valeur, une « Jeanne d’Arc » avec un projet plus grand que lui et son ego.
    Par le passé des hommes se sont levés que rien ne prédisposait aux plus hautes fonctions, je pensais à Richelieu, son long chemin pour avoir la confiance de Louis XIII, à Mazarin, Italien, qui a sauvé la France, lors de l’épisode de la Fronde, et a remis au jeune Louis XIV en 1661 une France grande et puissante ou encore Clemenceau, de Gaulle….Notre salut devrait venir d’un homme qui ne soit pas d’appareil.
    Mais lorsque j’entends les informations, les propos tenus par les grévistes, je me demande comment cet homme « providentiel » arriverait à faire le suivre le peuple de France, car ce ne peut être qu’au prix de sacrifices de la part de tous. Quand Hollande, ce matin, dit qu’il n’y a pas d’alternative à la gauche en 2017, je suis atterrée, d’autant qu’une part de notre population me semble lobotomisée. Comme d’habitude, ce seront les classes moyennes qui continueront de payer, l’artisan, le petit commerçant, la PME, le médecin….
    Tout change et rien ne change…La Révolution a soit disant mis fin à un régime d’iniquité, permettez-moi d’en douter. Nous avons remplacé notre aristocratie par de nouvelles élites qui n’ont pas le même sens du devoir, la Maintenon ou la Pompadour par Julie Gayet et les autres, un Lully par un Black M, un Vernet par des taggueurs. Quand au niveau de vie, vous avez une maison Phénix au lieu d’une masure, mais ce n’est que le fruit de l’élevation naturelle du niveau de vie.

    • Simon, bien d’accord avec vous, avec une nuance sur un point: pas besoin d’avoir fait une grande école pour devenir mégalo, sur la cinquantaine de prétendants, combien ont fait une grande école? 2 ou 3 maximum… MT

  6. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Notre Société n’est-elle pas un peu responsable de l’excès de mégalomanie de ces clowns qui tourne à la pathologie ?
    Ne leur a-t-on pas dit, après leurs parents et dès le début de leurs études supérieures qu’ils étaient les meilleurs, l’élite de la Nation, qu’aux seuls seraient en mesure de tout comprendre, de diriger les hommes et la Société et qu’ils seront infaillibles ?
    Puisqu’ils ont cru et continuent de croire ceci ils ne peuvent qu’être que critique vis-à-vis de tout ce qui les entoure et qui ne correspond pas à leurs idées forcement géniales. Toutes les erreurs et les manquements des autres ne sont donc que la preuve de leur supériorité.
    Ajoutez à cela, quelques centaines de fans idolâtres prêts à tout pour un poste, une fonction, une breloque ou même un autographe sans oublier quelques dizaines de micros et de caméras qui se bousculent pour filmer et enregistrer les paroles du prophète et ces mégalos ne peuvent que penser que des millions d’autres inconnus qui n’ont pas encore eu la chance et le bonheur de les approcher sont donc prêts à voter pour eux et enfin reconnaître leur valeur et leur supériorité.
    Avant de porter ces rigolos au pinacle, il conviendrait de leur faire connaître les bas-fonds de notre société simplement pour qu’ils apprennent ce qu’est l’humilité.

  7. René de Sévérac dit :

    Maxime, je souscris :
    « Les mégalos providentiels, sortis de partout, nous n’en avons absolument rien à faire »,
    j’ajouterais … on a déjà donné trois fois au cours du nouveau siècle !
    Et Marine-Philippot ne marchera pas … car les mégalos ne le supporteront pas.
    Le peuple n’est pas apte à des solutions radicales.
    Auprès du IVème Reich, ils bénéficient de prêts à taux négatif ! On est foutus.

    • Gérard Bayon dit :

      Cet article est vraiment un modèle du genre en matière d’idolâtrie médiatique.
      Noémie Rousseau sera surement nommée chargée des relations publique du futur ministre de la marinière !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s